Forum cheval
Le salon de discussion

Je suis inquiète (climat)

Sujet commencé par : Cocktail_jet - Il y a 970 réponses à ce sujet, dernière réponse par baraka
3 personnes suivent ce sujet.
Par Cocktail_jet : le 24/08/16 à 08:56:24

Déconnecté

Inscrit le :
16-07-2014
5347 messages

195 remerciements
Dire merci
Suis je la seule en ce moment à être une véritable flipée de voir les températures qu'on a ? 37, 38, 39 ou 40 degrés ? qui reviennent tous les 3/4 matins ?

Voilà deux mois que je suis très inquiète (je l'étais avant mais là c'est pire) par rapport aux températures que nous avons...j'y pense le jour, j'y pense le soir...j'entend partout et tous les jours que la planète se réchauffe, on le voit désormais au quotidien et je m'inquiète si fort pour l'avenir...je me dis qu'aujourd'hui on se bat pour des croyances mais je suis persuadée que dans quelques années nous nous battrons pour manger et boire partout dans le monde au rythme ou ca va...j'ai peur pour mes enfants (que je n'ai pas encore et ca ne me donne vraiment pas envie d'en avoir) parce que je ne voudrais pas les voir crever de faim.
Je suis peut être pessimiste mais j'ai l'impression que dans 100 ans on sera mort au rythme ou on va ???
J'ai posé la questions aux personnes plus vieilles que moi : aviez vous des chaleurs pareil ? Certains me disent oui, d'autres non...qui croire ?
Qu'attendons nous pour faire quelque chose bordel....on est en train d'ouvrir des croisières dans l'antarctique !!! On marche sur la tête........que font nos politiques ? On constate et on ne fait rien.......alors que la situation est plus que grave........
La terre va si mal à cause de nous, quand allons nous changer nos habitudes de consommation ???
Même nos chevaux respirent de plus en plus mal et ils sont de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir manger de foin car tout est pollué par nos activités ........
Voilà un petit poste pour en parler, j'ai besoin d'évacuer, je suis vraiment très inquiète en ce moment et je ne sais pas à qui en parler

Messages 841 à 880, Page : < < | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25

Par cicitt : le 09/02/19 à 19:54:33

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Un petit témoignage sur les éoliennes:

"Quand un promoteur éolien veut dégager les agriculteurs

Témoignage d’Etienne Guéry, Maine et Loire, Commune de Tillières

Je m’appelle Etienne Guéry et je suis agriculteur à Tillières dans le Maine et Loire. Je veux témoigner aujourd’hui pour montrer à toute la population que les promoteurs éoliens sont prêts à tout pour installer leurs machines, au mépris des agriculteurs, au mépris de la santé des gens, au mépris de ceux qui sont installés sur les terres depuis des centaines d’années. C’est mon cas : ma famille exploite notre ferme depuis trois générations.
Aujourd’hui, j’exploite le GAEC familial avec mon frère et ma mère. Nous avons des bovins, et aussi des poules.
En 2015, un promoteur a réalisé une enquête publique pour implanter des éoliennes au plus proches de nos stabulations (les étables) : certaines à 170 mètres ; d’autres à 200 mètres. A ce niveau de proximité, nous avons expliqué au commissaire enquêteur qu’aucun animal ne pourrait survivre en bonne santé, et que nos poules allaient cesser de pondre. Le commissaire s’est rendu sur place, il a vu les bêtes, il a vu notre lieu de travail. Mais il a seulement indiqué sur le rapport : « hangar agricole ». Il a quand même dû vraiment mal regarder, parce que 300 bovins, avouez que ça ne passe pas inaperçu. Il a pourtant donné un avis favorable pour la construction des éoliennes, comme s’il n’y avait pas âme qui vive sur les terrains voisins.
Nous avons donc décidé de faire appel de cette décision. Alors, la filiale du promoteur (des investisseurs allemands) s’est déplacée pour nous parler, pour essayer de nous faire changer d’avis. Mais nous avons maintenu notre appel…
Vous trouvez déjà ce récit scandaleux ? Eh bien vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Pour le promoteur, nous devenions franchement gênants pour ses affaires. Il savait bien entendu qu’à la minute où les machines seraient mises en route, nos bêtes tomberaient comme des mouches, surtout à cette distance. La solution ? Nous faire disparaître !! Donc, ils ont cherché à nous dégager.
Voici comment ils s’y sont pris : en 2016, je devais faire renouveler mon habilitation ICPE : il s’agit d’un document qui autorise ou non notre exploitation. C’est l’Etat qui donne cette habilitation. Les promoteurs ont été informés que j’étais en train de renouveler le document, et ils s’y sont opposés en donnant deux arguments :
- 1. Le bâtiment d’élevage allait générer une perte économique pour le parc éolien à venir. Ah bon ? Mais ….comment dire…qui était là avant ? L’agriculteur ou l’actionnaire allemand ?
- 2. Les nuisances olfactives générées par les fumiers de bovins allaient gêner les ouvriers qui seraient en charge de massacrer les champs alentour pour couler les 1500 tonnes de béton prévu pour chaque éolienne.
C’en était trop. Nous avons donc placé des panneaux sur une route très passante : Nantes-Cholet.
Ça les a fait reculer, pour l’instant ils ont retiré leur plainte parce qu’ils n’aiment pas quand on s’en prend à leur belle image.
D’ailleurs, pour finir, je voudrais adresser un mot aux promoteurs au cas où ils liraient mon témoignage. L'industrie éolienne est arrivée dans nos champs par des accords de propriétaires terriens en majorité agriculteurs, ou héritiers du monde agricole. La révolte de ce monde agricole pourrait sonner le glas de cet envahissement destructeur et méprisant. Sachez que nous, les ruraux, si on a cédé une 1ère fois à vos pressions, on ne se fera pas avoir 2 fois.
Témoignage recueilli par Sioux Berger"

Par azzura42 : le 09/02/19 à 20:16:35

Déconnecté

Inscrit le :
27-04-2004
6536 messages

141 remerciements
Dire merci
Il savait bien entendu qu’à la minute où les machines seraient mises en route, nos bêtes tomberaient comme des mouches, surtout à cette distance.

ça fait tant de dégâts que ça une éolienne

Par Perrinette : le 09/02/19 à 20:21:31

Déconnecté

Inscrit le :
03-02-2004
30395 messages

142 remerciements
Dire merci
Il a été prouvé que ça avait une incidence sur les animaux

Par cicitt : le 09/02/19 à 20:23:55

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Apparemment:

Lien

Lien

Etude conclue en février 2015, et publiée en octobre 2015

http://www.economiematin.fr/news-eoliennes-distance-habitations-danger-sante

Une étude scientifique (la première du genre à avoir été réalisée, à notre connaisance ?), validée par la communauté scientifique en juillet 2015 (“The Effect of Varying Distances from the Wind Turbine on Meat Quality of Growing-Finishing Pigs”, Karwowska.M. & al) , établit la corrélation entre la qualité de la viande de porcs et la distance qui les sépare d’éoliennes lors de leur engraissement.
Des différences significatives dans le poids, dans la composition de la viande, et dans les fonctions métaboliques des animaux, sont démontrées.

Par Perrinette : le 09/02/19 à 21:09:35

Déconnecté

Inscrit le :
03-02-2004
30395 messages

142 remerciements
Dire merci
POur info , ils voulaient en installer plein dans notre village ...
surprise car zone peu venteuse

Après de longues années de conflits , nous avons appris que c était plus une affaire de gros sous que d environnement
L état donnant de grosses subventions aux investisseurs d éolienne ... sans atttente de résultats ...

Ça a finallement été abandonné ... mais quel bordel !

Par cicitt : le 10/02/19 à 12:31:59

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Bah oui, money money money comme d'hab...

Un autre témoignage:

"Nos vaches sont électrocutées à petit feu par les éoliennes
Témoignage de Murielle et Didier Potiron, éleveurs à Puceul, 44

Nous possédons une exploitation de 350 bêtes sur 135 hectares. Nous avons un atelier lait, en race normande, et des vaches charolaises pour la viande.
En 2006, un promoteur éolien est venu nous proposer de louer une partie de nos terres pour y installer des éoliennes. Comme à l’époque on disait avant tout que c’était écologique et sans danger, on a accepté sans hésiter d’en prendre une, et ça nous faisait un revenu complémentaire. Autour de notre ferme, on se retrouve au total avec un parc de 8 éoliennes de 150 mètres de haut dont 6 sont à 720 mètres de notre habitation, les deux autres à environ 1 km.
On s’attendait peut-être à un peu de bruit, ou à ce que ça ne fasse pas très joli dans le paysage, mais on ne s’attendait pas perdre 50 bêtes par an, depuis que les éoliennes sont là.
Au début, on n’a pas fait vraiment le lien. On a pensé à un problème sanitaire : dans l’élevage, on peut s’attendre à tout. On a fait venir des spécialistes (vétérinaires, nutritionnistes) : mais ils n’ont rien trouvé. Pourtant, nos veaux meurent, la qualité et la quantité de notre lait est catastrophique. On a déjà eu 4 menaces d’arrêt de collecte.
Alors, comme on ne trouvait rien, et que nos vaches continuaient à refuser d’entrer dans le bâtiment quand les éoliennes étaient en fonctionnement, on a appelé le promoteur. Un actionnaire du Luxembourg est venu sur notre exploitation. Il ne nous a pas vraiment pris au sérieux : il a envoyé un geobiologue en pensant résoudre le problème mais celui-ci n'a pas réussi et n'a rien arrangé. Nous avons donc déposé une plainte à la préfecture, ce qui a déclenché une étude GPSE (Groupement Permanent de Sécurité Electrique), et l’envoi d’un expert. Dans le cadre du GPSE des expertises scientifiques ont été réalisées nous avons signé un protocole.
Voilà pour l’instant où on en est : il y a des failles rocheuses et de l’eau sous notre bâtiment. Je vais essayer d’expliquer simplement pour que les gens comprennent : les liaisons électriques qui distribuent l'énergie provenant des éoliennes passent dans le sol. Et on se demande, d'après les premières études, si le champ magnétique provoqué par celles-ci n'est pas à l'origine des nuisances. Pour faire simple, nos vaches ont 4 pattes, et elles se prennent des décharges en permanence. Les veaux sont les plus fragiles. On a beaucoup de morts subites. Nous avons d’ailleurs décidé de condamner certaines zones de notre bâtiment, celles où les veaux tombaient malades. C’est tout ce qu’on a pu faire.
Avec le GPSE, comme nous avons signé un protocole, au cours des études nous n’avions pas le droit de divulguer quoi que ce soit à la presse pendant une durée de un an. Les documents étaient estampillés « confidentiel ». Mais à présent, nous pouvons parler librement, et nous n’avons plus rien à perdre. Le géobiologue nous a conseillé, pour notre santé, de nous éloigner de notre élevage. Mais comment voulez-vous qu’on fasse ? On vit là, on travaille là, et on prend seulement une semaine de vacances par an. De temps en temps, je me rends chez mes parents, pour faire une pause. On ressent une fatigue extrême je multiplie les crises d’épilepsie, les chutes inexpliquées.
Nos enfants ne sont plus à la maison en permanence, Dieu merci. Mais quand ils viennent nous voir ils nous disent à chaque fois… » Mais comment faites-vous pour tenir dans cet enfer, avec ces maux de tête, cette fatigue ? »
On n’est pas les seuls dans le secteur à souffrir de tous ces maux : Céline Bouvet a une exploitation pas loin, et elle vit exactement la même chose. Ce qui est curieux, c’est que, quand on essaie de parler à la presse, c’est comme si on parlait dans le vide. C’est un scandale, et personne ne le dénonce !
Actuellement, les expertises se poursuivent pour compléter celles qui ont été faites par le GPSE. C’est l’Etat qui a mandaté ces nouvelles expertises. Ils vont percer des trous partout dans nos parcelles Un des experts a fait de l’humour un jour et il nous a dit « mettez des bottes en caoutchouc à vos bêtes pour les isoler ! »
Je joins à mon témoignage des documents, pour les plus sceptiques, et notamment une expertise qui analyse le rendement de notre robot de traite. Voici la conclusion : « on constate une amélioration des performances de l’élevage et du comportement des animaux au cours de l’arrêt des éoliennes, avec une dégradation rapide lors de la remise en service du parc éolien ».
Faites circuler notre témoignage. Les Français doivent savoir ce qu’on leur cache.
Les éoliennes nous électrocutent à petit feu.

Témoignage recueilli par Sioux Berger. Note : je tiens à votre disposition l'étude de Marianna Alvès Pereira sur le sujet délicat que sont les infrasons et les champs électromagnétiques."

Par Yann22 : le 10/02/19 à 14:05:32

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17599 messages

192 remerciements
Dire merci1
Perrinette: L état donnant de grosses subventions aux investisseurs d éolienne ... sans atttente de résultats ...

Je dois m'inscrire en faux. Comme il l'a été mentionné à plusieurs reprises, l'essentiel des aides accordées aux promoteurs des éoliennes réside dans le tarif bonifié de rachat de l'électricité produite. Donc dire qu'il n'y a pas d'attente de résultats (ou dire comme Cyberds que le promoteur se moque que son éolienne produise ou non) est faux. L'éolienne DOIT produire pour que le promoteur ait un retour sur investissement.

Ensuite, concernant les propos relayés par Cicitt... Comment dire... Elle a relayé tellement de contre-vérités et d'études "scientifiques" complètement à côté de la plaque que je n'accorde plus guère de crédit à ce qu'elle propage. Peut-être que cette fois-ci, les témoignages sont sincères. Peut-être aussi que l'étude est crédible. Sur un malentendu, elle aurait déniché quelque chose de solide. Mais je n'ai pas la patience de BW pour creuser. Surtout que le fait qu'elle ait relayé la pétition de Damoclès sur le post portant sur les attentats m'a durablement dégoûté.


Message édité le 10/02/19 à 14:07

Par cyberds : le 10/02/19 à 14:37:59

Déconnecté

Inscrit le :
09-04-2004
47072 messages

1582 remerciements
Dire merci1
Sans entrer de nouveau dans le débat mais juste pour un semblant de réponse concernant le témoignage des Potiron parce que je connais le sujet (l'autre témoignage je ne sais pas) ils ont le même avocat angevin que mon association, l'avocat a accompagné un huissier pour les constatations, il nous en a parlé de vive voix.
A la suite des ennuis qu'eux (les Potiron) et leurs voisins éleveurs ont avec leurs élevages, la préfète de Loire-Atlantique a pris un arrêté récent (août 2018) d'arrêt d'exploitation pour investigations, c'est celui-ci:
http://www.loire-atlantique.gouv.fr/content/download/33126/228625/file/2-08-2018_AP%20de%20prescription%20de%20coupure%20liaisons%20%C3%A9quipotentielles.pdf
Lien

Les "considérant" sont assez détaillés, je vous invite à les lire

Affaire à suivre quand les tests auront été réalisés


Message édité le 10/02/19 à 14:39

Par Yann22 : le 10/02/19 à 14:42:55

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17599 messages

192 remerciements
Dire merci
Intéressant, merci. Surtout que ça vient battre en brèche un argument des anti qui affirme que l'Etat est en collusion avec les promoteurs et laisse tout faire.

Par BW : le 10/02/19 à 14:54:35

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
Le papier a l'air propre, mais il ne fait que comparer 3 lots de porcs élevés à 50, 100, et 500m d'éoliennes (sans avoir beaucoup plus de détails, mais c'est toutes choses égales par ailleurs), sans aucun lot témoin en regard duquel mettre les résultats, c'est un peu dommage. Mais pour autant ça a l'air carré. Contrairement à ce que l'annonce le site qui renvoie vers ce papier, aucune différence au niveau du poids des bêtes, vu qu'elles ont été élevées jusqu'à atteindre un poids standard pour l'abattage (le papier ne fait pas état de différences morphologiques ou de variations dans les taux de croissance).
Ensuite c'est un papier qui se concentre uniquement sur les niveaux sonores (audibles pour les humains et infrasons), les animaux étant d'après les auteurs en intérieur et isolés des conditions extérieurs (ils citent la pluie, le vent, et la lumière directe du soleil).

Pour ce témoignage concernant l'électricité, ça semble quand même plutôt bancal, l'électrocution par la propagation de courants électriques résiduels issus d'un circuit de distribution d'électricité c'est assez capillotracté. Et quand bien même, pour le coup ça serait quelque chose qui se mesurerait très facilement (et si c'était le cas ça voudrait dire que ceux qui font ces équipement sont bossé comme des pieds)


Message édité le 10/02/19 à 14:57

Par cicitt : le 10/02/19 à 19:04:51

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Le 1er témoignage. J'ai partagé car c'est signé, de vrais gens qui existent (reproche qui avait été fait au partage de azzura42 il me semble) :


Par cicitt : le 10/02/19 à 19:09:58

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Si vous avez FB, Sioux Berger rassemble des témoignages. Un autre:

"Témoignage de Céline Bouvet, agricultrice en Loire Atlantique

J’habite à plus d’un kilomètre d’un parc éolien. Je suis donc « assez loin », selon la réglementation française qui autorise l’implantation d’éoliennes à 500 mètres des habitations.
J’exploite seule une ferme de 78 hectares, et je suis installée depuis 1997. Je possède 35 vaches laitières. Si j’ai décidé de prendre la parole et de témoigner, c’est avant tout pour dire aux autres personnes qui souffrent et qui n’osent pas parler qu’il est temps de le faire. J’en ai assez, que, depuis 5 ans, on me dise que « je ne connais pas mon métier », que mes remarques sont « d’ordre psychologique », ou que je « ne connais pas mes animaux ». Et lorsque ce sont des personnes qui ne mettent pas un pied à la campagne qui vous font ce type de remarque, je vous avoue que ça fait très mal.
Voici donc ce que j’ai constaté depuis que les éoliennes sont là, et je vous invite à regarder les photos que j’ai prises :
- Quand les éoliennes fonctionnent, mes vaches se mettent à avoir des comportements étranges : elles refusent de sortir du bâtiment, ou au contraire refusent d’y entrer. Elles semblent éviter certains endroits.
- Lorsque je sors mes bêtes en passant par la route, elles réagissent bizarrement et refusent d’avancer à un endroit bien précis, un peu comme s’il y avait sur le sol une barrière invisible.
- Lorsqu’elles vont aux champs et qu’il fait très chaud, elles s’approchent de l’abreuvoir. Elles essaient de tremper le museau, puis elles reculent brusquement, et refusent de boire. Un peu comme si on avait raccordé une clôture électrique à l’eau ! Cet été, il a fait vraiment très chaud. Normalement, je leur apporte environ 2500 litres. Elles en ont bu à peine 400. Alors qu’on ne vienne pas me dire que c’est moi qui m’invente des histoires.
- Mes vaches ont des soucis de mammites à répétition, elles sont beaucoup plus fréquentes et plus persistantes : il s’agit d’une infection au niveau de la mamelle. Et pourtant je n’ai rien changé à ma façon de faire. Le vétérinaire ne comprend pas. Je joins une photo.
- Comme vous le voyez sur les photos, leurs pattes sont par endroit enflées, sans raison apparente.
- A certains endroits de ma ferme, les veaux étaient malades : des problèmes pulmonaires en plein été, des diarrhées incompréhensibles. Je les ai déplacés et ils se sentent un peu mieux.
- Cet été, alors que les éoliennes tournaient, quatre vaches, une chez moi, trois chez mon voisin, sont mortes d’un coup en plein champs. On les a retrouvées étendues, avec du sang qui coulait des narines.

Par cicitt : le 10/02/19 à 19:10:02

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
- Et il y a plus étrange encore : la température de l’ensilage a changé. Je vous explique : en été, je rentre le foin, et je fais de l’ensilage pour l’hiver. C’est un mélange d’herbe et de maïs qu’on broie et qu’on place sous une bâche en plastique. Cela nous permet de nourrir nos bêtes à la période où elles restent dans les bâtiments. Le contrôleur laitier vient vérifier la qualité de mon ensilage. Et pour cela, il prend la température du mélange. Aujourd’hui, par exemple, il fait 6 degrés dehors, l’ensilage doit avoir la même température partout. Voici comment cela fonctionne : la fermentation anaérobie sur de l’ensilage dure 3 semaine environ, et, pendant cette période, il y a un réchauffement qui se produit, puis cela se stabilise aux alentours de 18 à 20 degrés. Surtout en hiver, ça ne monte pas plus haut. Eh bien par endroits, ce n’est pas le cas du tout : lorsqu’on plante le thermomètre, cela peut atteindre 50 degrés : regardez la photo ! Vous avancez de quelques mètres, et la température redevient normale. C'est un peu comme si vous mettiez une baguette de pain au four, et qu'à une extrémité elle était cuite, et à l'autre, crue. Bien entendu, mon fourrage n’est plus bon du tout, il est cuit ! C’est un peu comme si je donnais du caramel à mes vaches.
- Dans ma maison, c’est le même constat. Dans la cuisine, par moments, on meurt de chaud, un peu comme s’il y avait une sorte de chauffage par le sol. On a la tête prise dans un étau, et une envie de dormir brutale. Au salon, rien, tout est normal.
Pour ceux qui ne me croient pas regardez l'arrêté prefectoral sur le site de la préfecture de Nantes : depuis , lorsque plusieurs agriculteurs et riverains ont porté plainte en préfecture, un arrêté préfectoral a été mandaté. Il y en a eu 3 au total, que vous pouvez consulter.

Depuis que les éoliennes sont là, il y a quelque chose qui ne va pas dans le sol. Le problème provient-il par les câbles enterrés ? Provient-il des nappes d’eau ? Des ondes sonores générées par l’éolienne ? Ceux qui s’intéressent de près aux éoliennes regardent beaucoup plus les pâles qui tournent, mais ils ne s’occupent pas trop de ce qui se passe dans le sol. Et loin des éoliennes, on peut en tomber malade, croyez-en mes vaches.

Moi, tout ce que je demande, c’est de vivre dignement de mon travail, et que ce cauchemar s’arrête. On nous dit qu’il faut nous taire, et qu’il faut s’y faire. Eux, ils disent que leur « parc est aux normes ». On me dit que si je ne suis pas contente, je dois partir, quitter la ferme de mes parents et mes grands-parents. Eux, ils ne payent même pas leurs impôts en France, c’est une société étrangère située au Luxembourg qui exploite le parc, et moi, je dois me taire, payer les frais vétérinaires et les pénalités à répétition parce que la qualité de mon lait n’est plus « aux normes » ?
Elle est où la logique ?"

Par BW : le 11/02/19 à 02:46:29

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
D'accord d'accord tu as trouvé la page fb d'une naturopathe militante anti éoliennes qui relaie des témoignages. Mais où est la science ?
Les témoignages de personnes qui sont incommodées par le bruit, par les interactions soleil/éoliennes ou tout autre phénomène observable oui, c'est bien évidemment recevable, mais où sont les arguments pour les autres ? Pour ce que j'en ai vu on retombe un peu sur les histoires de baguettes de sourcier, de failles d'énergies et autres théories fumeuses qui par ailleurs existaient déjà pour tenter d'apporter des explications à des phénomènes similaires bien avant l'apparition des éoliennes. Des témoignages de morts subites (chez les animaux ET les humains), de zones de chaleur, de problèmes de santé inexpliqués du même genre on en trouve déjà au cours du début du 20è siècle. Et tout étaitbon pour apporter une explication : une nouvelle route, un nouveau bâtiment, un forestier voisin qui a commencé à exploiter une nouvelle essence d'arbres pour des raisons économiques...

Je dis pas que c'est pas intéressant, je ne dis pas que je suis certain que les éoliennes ne sont pour rien dans les malheurs de ces gens, mais en l'état on ne peut rien en conclure, on a pas d'élément objectif à se mettre sous la main pour en tirer des interprétations étayées (sauf encore une fois ceux qui ont les fenêtres qui clignotent et autres phénomènes objectivement observables et mesurables).

Accessoirement je remarque un truc quand je vois les témoignages et les réactions qui y sont apportées, c'est que la crédibilité des "géobiologues" est souvent remise en question, à mon avis parce que ce nom renvoie l'image d'un vilain scientifique cartésien qui ne croit pas les riverains (et surtout parce qu'ils ne trouvent jamais rien quand on les appelle on dirait). Et c'est assez intéressant, parce que ce nom a en bonne partie été adopté en réaction au fait que le terme sous lequel ils se faisaient souvent appeler auparavant, "radiesthésistes" avait fini par être assimilé dans le monde scientifique (et dans une bonne partie de l'opinion publique) à la notion de charlatanisme du coup ils ont probablement voulu s'acheter une nouvelle virginité scientifique et de la crédibilité. C'est réussi, je vois, maintenant plus personne ne les croit mais plus pour les mêmes raisons


Oh et sans surprise (même si en soi ça n'a pas vraiment de rapport, notez bien) cette Sioux Berger vend plein de livres pour améliorer sa vie, et des formations (dont un bouquin en collaboration avec WeightWatchers, paye ta naturopathe en carton )

Par dejavu : le 11/02/19 à 08:36:59

En ligne

Inscrit le :
04-08-2009
8615 messages

393 remerciements
Dire merci1
Je dis pas que c'est pas intéressant, je ne dis pas que je suis certain que les éoliennes ne sont pour rien dans les malheurs de ces gens, mais en l'état on ne peut rien en conclure, on a pas d'élément objectif à se mettre sous la main pour en tirer des interprétations étayées (sauf encore une fois ceux qui ont les fenêtres qui clignotent et autres phénomènes objectivement observables et mesurables).

BW on fait quoi alors?
Cela me rappelle une discussion d'il y a bien longtemps à propos d'un quartier d'une ville de la banlieue d'Amsterdam, qui se trouvait dans le pronlongement d'une piste de décollage et d'atterrissage de l'aéroport et surnommée "l'allée des veufs"... On avait aussi constaté dans le même quartier que le taux d'enfants atteints de leucémie était largement supérieur à la moyenne....
MAIS on a conclu qu'il n'était pas possible de dire que SEUL l'aéroport était responsable de la pollution causant ces maladies, même s'il y participait... Il n'y a donc eu aucun responsable, aucune mesure de sécurité etc... Les plus riches ont déménagé.

Par BW : le 11/02/19 à 10:03:14

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
On cherche à obtenir des données exhaustives et objectives.
Ce que je veux dire par là, c'est que les témoignages c'est intéressant, mais ça ne suffit pas, ça ne donne rien de quantifié, de statistiquement représentatif, de reproductible... Bref, ça ne permet pas de détecter précisément les causes, sans même parler de les résoudre. Hors vu qu'ici on est sur un forum généraliste, qu'on est ni des décideurs, ni des investisseurs, à priori) ce qu'il nous faut pour discuter ce sont aussi des bases objectives. Débattre sur des témoignages c'est tentant (et ça peut être intéressant) mais ça laisse plein de place à la supposition et aux interprétations subjectives, du coup ça fait vite tourner en rond.

Pour ton histoire de leucémies, sur Schiphol en cherchant rapidement je ne trouve qu'un papier centré sur les incidences de cancers (spoiler : pas de lien de causalité établi d'après les auteurs), et qui ne fait qu'évoquer les leucémies, mais si on cherche un peu plus large :
Lien

Paf, un peu de science (spoiler : lien de causalité établi d'après les auteurs entre la proximité des familles avec les aéroports texans et les taux de leucémies infantiles)

Doit y avoir moyen de creuser un peu tout ça, là j'avoue n'avoir fait qu'une petite recherche en 2-3 clics.

Par cyberds : le 11/02/19 à 10:50:37

Déconnecté

Inscrit le :
09-04-2004
47072 messages

1582 remerciements
Dire merci
Pour les éleveurs dont je parlais plus haut, à la base ils étaient ravis d'avoir des éoliennes sur leur terrain, l'avocat ayant accompagné l'huissier a vu de ses yeux les vaches se "cabrer" pour ne pas entrer dans la salle de traite.
Je crois que ce qui a été évoqué ce sont les "courants vagabonds"
http://www.vollore-montagne.org/pdf/2015/DOSSIER-SANTE-PUCEUL-SAFFRE.pdf
Lien



Message édité le 11/02/19 à 10:58

Par BW : le 11/02/19 à 17:32:39

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
Ce qui est dingue là dedans c'est que l'exploitant mandate des géobiologues au lieu de prendre le problème sérieusement et de commander une expertise qui tienne la route... Surtout avec autant d'échecs au compteur, c'est vraiment se foutre de la gueule du monde, pour le coup.

Par cyberds : le 11/02/19 à 17:46:26

Déconnecté

Inscrit le :
09-04-2004
47072 messages

1582 remerciements
Dire merci
Je lis ça :
Il faut noter que les rapports d’expertise publiée en mai indiquent que la cause des problèmes est liée aux éoliennes mais pour le moment, aucune explication n’a été trouvée. Toutefois bien que 7 géobiologues soient intervenus à la demande de l’administration et ABO Wind, ces derniers rappellent que la géobiologie n’est pas reconnu comme une science, et refusent ainsi toutes conclusions définitives.
et
M François Rousseau, de la Société Abowind, fait intervenir un géobiologue, M Alexandre Rusanov.

Ce n'est pas l'exploitant qui a mandaté des géobiologues, c'est la société éolienne

Par dejavu : le 11/02/19 à 17:53:47

En ligne

Inscrit le :
04-08-2009
8615 messages

393 remerciements
Dire merci1
C'est fort quand même.... Après toutes ces constatations ABO Wind ose dire qu'il n'y a ni légalement, ni scientifiquement de lien entre les perturbations rencontrées et le parc éolien....
Ils vont donc joyeusement continuer à ruiner la vie et l'exploitation de ces gens.
Choquant.


Par BW : le 11/02/19 à 17:54:29

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
Oui c'est ce que je dis, l'exploitant des éoliennes ; j'ai pas été bien clair sur le sens du terme "exploitant"

Par baraka : le 11/02/19 à 18:16:21

Déconnecté

Inscrit le :
31-05-2005
1067 messages

28 remerciements
Dire merci
Malheureusement il n'y a pas de solutions miracles pour la production d'energie: toutes ont leurs avantages et leurs inconvénients. ...

Par BW : le 11/02/19 à 18:21:00

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
dejavu techniquement ils ont raison, en l'état rien ne permet manifestement de lier objectivement les éoliennes et les problèmes rencontrés par les plaignants. Les problèmes sont apparus au lancement des éoliennes, point.
Rien qui permette d'affirmer qu'il ne s'agit pas d'une regrettable coïncidence.

Admettons qu'il y ait par exemple un phénomène de courants vagabonds quelque part. Où a-t-il lieu ? Quelle est son origine ? S'il est lié de près ou de loin aux éoliennes est-il lié aux éoliennes elles-mêmes, à un équipement qui y est relié, aux raccords sur le réseau (auquel cas la responsabilité pourrait être du côté d'ERDF, à priori) ? C'est pas en plaçant des plantes dans des assiettes qu'on répond à ces questions.

ça donne un peu envie de se dire qu'on peut avoir une idée de pourquoi ce sont des radiesthésistes qui sont mandatés et non des gens sérieux. ça permet de dire facilement "ah mais regardez on a envoyé du monde mais à l'arrivée y'a rien de tangible."

Par Yann22 : le 11/02/19 à 19:11:04

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17599 messages

192 remerciements
Dire merci
Dejavu: Ils vont donc joyeusement continuer à ruiner la vie et l'exploitation de ces gens.
Choquant


Outre le fait de la recherche d'une preuve, je vais être cynique.

Est-ce que l'aéroport dont tu nous parles plus haut a fermé? Non.
Est-ce que l'autoroute de la vallée d'Arve a fermé? Non.
Est-ce que le périphérique parisien a fermé? Non.
Est-ce que les antennes relais de nos chers téléphones sont démontées? Non.
...

Est-on prêt collectivement à se passer de l'avion, de la voiture, des téléphones... pour "quelques" dizaines, centaines ou même milliers de cas?

Par cicitt : le 11/02/19 à 19:49:15

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Si le lien avait été reconnu, les gens auraient été indemnisés et auraient pu déménager, non? Mais après c'était peut-être ouvrir la boite de Pandore?

Par dejavu : le 11/02/19 à 21:22:19

En ligne

Inscrit le :
04-08-2009
8615 messages

393 remerciements
Dire merci1
Est-on prêt collectivement à se passer de l'avion, de la voiture, des téléphones... pour "quelques" dizaines, centaines ou même milliers de cas?

Ah mais je sais bien et on peut rajouter: est-on prêt à se passer des pesticides à grande échelle pur quelques vieux qui auront la maladie de Parkinson?...

Mais on aurait pu au moins stopper l'agrandissement de l'aéroport et la construction de nouveaux bâtiments au voisinage "pour les employés de l'aéroport et leurs familles". On peut limiter les G des antennes et finalement en rester au téléphone fixe plutôt que d'obliger tout le monde à avoir un téléphone avec "apps" pour tout et n'importe quoi. Et on aurait pu stopper ces éoliennes histoire de voir si cela changeait les choses parce que la coïnidence elle est un peu grosse tout de même.

Et j'espère que ce genre de chose continuera de me choquer et beaucoup d'autres avec moi.

Par tyoc : le 11/02/19 à 21:35:04

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2009
25455 messages

260 remerciements
Dire merci
Si le lien avait été reconnu, les gens auraient été indemnisés et auraient pu déménager, non? Mais après c'était peut-être ouvrir la boite de Pandore?

C'est peut être parce que comme d'habitude tu balance des liens plus que douteux ou que t'as pas cherché plus loin que le bout de ton nez.

A chaque fois c'est pareil, tes sources sont plus que discutables et facilement démontables avec un peu de recherche internet.




Message édité le 11/02/19 à 21:35

Par dejavu : le 11/02/19 à 21:37:14

En ligne

Inscrit le :
04-08-2009
8615 messages

393 remerciements
Dire merci
tyoc on discute du lien donné par cyberds ... faut le lire: 66 pages ;-)

Par cicitt : le 11/02/19 à 21:56:10

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
14681 messages

210 remerciements
Dire merci
Oh la belle attaque ad hominem, merci

C’était une hypothèse par rapport à ce que racontait Dejavu sur l’aéroport d’Amsterdam.


Par Ludivine73 : le 11/02/19 à 22:03:40

Déconnecté

Inscrit le :
30-09-2009
2842 messages

100 remerciements
Dire merci
Pour les éoliennes c'est un phénomène très connu et étudié quand même l'impact sur la grande , petite faune et même le bétail et principalement chez les amis australiens. Mais les conclusions ne sont pas spécialement à charge ou complètement à décharge à chaque fois cela va avec un lot d'autres facteurs environnementaux.

En littérature grise mais en français Lien
Il faut éplucher la biblio

Par Yann22 : le 11/02/19 à 23:11:11

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17599 messages

192 remerciements
Dire merci
Dejavu: c'est clair qu'un petit peu de decroissance ne ferait pas de mal.

Par Yann22 : le 18/02/19 à 11:50:01

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17599 messages

192 remerciements
Dire merci
Pour info, 9000 km² de territoire ont été libérés pour les éoliennes des contraintes liés aux besoins de l'armée de l'air. De plus, des modifications quant au balisage lumineux des éoliennes sont entrées en vigueur.

Lien

Par Loarghann : le 18/02/19 à 17:41:08

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2005
12950 messages

133 remerciements
Dire merci
Comment mettre dans la balance et comparer les dégâts des centrales nucléaires avec ceux des éoliennes ?

Parce que si on arrete le développement des parcs éoliens, nous ne pourrons plus nous passer du nucléaire non plus hein...

et je ne suis pas certaine que nous ayons vraiment envie de devoir continuer à coexister avec les centrales vieillissantes plus ou moins bien entretenues...

Et je suis assez certaine que la construction de nouvelles centrales générera elle aussi sa part de levée de boucliers...

Chez nous, depuis qu'ils ont débouté notre dernier recours au conseil d'état, et que les phases préliminaires de la construction du parc a commencé, notre commune a déclaré la petite source d'eau potable située près du site définitivement impropre à la consommation...

Voilà le retour aux bouteilles en plastique à usage unique pour les quelques habitués de la source...

C'est l'effet papillon.... Petite cause, grande conséquence.... (bénabar, pas moi hein...)

Comment parvenir à collecter tous les faits prouvés pour choisir en conscience entre charybde et scylla ?

Par azzura42 : le 18/02/19 à 21:27:53

Déconnecté

Inscrit le :
27-04-2004
6536 messages

141 remerciements
Dire merci
Le JTerre du jour, sur le thème de l'effondrement

Lien

Par Yann22 : le 23/02/19 à 11:58:20

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17599 messages

192 remerciements
Dire merci
Merisier en fleurs. Des bourdons en vadrouille. Un hérisson en balade.

On est en février, tout va bien

Par BW : le 23/02/19 à 12:45:22

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
Même ici la neige a déjà commencé à fondre vitesse V, c'est assez exceptionnel

Par Le Pex : le 23/02/19 à 15:50:31

En ligne

Inscrit le :
15-10-2004
1576 messages

94 remerciements
Dire merci
Chez moi, ça fait 2,5 semaines qu’on a entre 10 et 16 degrés, grand soleil, pas une goutte de flotte. On devrait être au cœur de l’hiver, avec de la neige et des -10 à 0 degrés. On a un temps de mi- fin avril !!!!

Les rapaces migrateurs (milans, faucons) sont déjà arrivés, avec un mois d’avance.

C’est catastrophique, la flore indigène est en train de mourir, il fait beaucoup trop sec et trop chaud, et chaque année est pire. Ça fait très peur.

Par baraka : le 24/02/19 à 10:43:28

Déconnecté

Inscrit le :
31-05-2005
1067 messages

28 remerciements
Dire merci
Moi ça me plaît ce temps doux et ensoleillé actuellement dans le sud ouest... En plus y a un max de neige en station...tout pour être heureux!

Par BW : le 24/02/19 à 10:47:03

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14788 messages

107 remerciements
Dire merci
Bien sûr, tout pour être heureux

Par baraka : le 24/02/19 à 10:52:48

Déconnecté

Inscrit le :
31-05-2005
1067 messages

28 remerciements
Dire merci
Il y 1 des endroits où le rechauffement a du bon. C'est l'injustice climatique...

Page : < < | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25
· Page précédente· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (63 570) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

Selle cwd 17,5
750€
Hongre facile de
8000€
Jument PRE 5
8000€
Hongre SF 3ans
8000€
Témoignage de
Plaisirs coquins