Forum cheval
Le Forum Cheval

Avis selles et mors anciens

Sujet commencé par : princesonor21 - Il y a 4027 réponses à ce sujet, dernière réponse par la remonte
15 personnes suivent ce sujet.
Par princesonor21 : le 18/10/11 à 14:34:44

Déconnecté
 j'aimerai avoir un avis visuel sur cette vieille selle : c'est moi ou une impression mais il me semble que les matelassures sous le pommeau sont décollées.

J'essaie de comparer avec ma selle d'obstacle qui doit avoir le même âge et la vision n'est pas la même ( la mienne est en état : j'avais fait un post pour demander ce que c'était comme selle ).

http://cgi.ebay.fr/SELLE-DE-CHEVAL-CUIR-VERITABLE-/250911014948?pt=FR_JG_Sports_Equitation_Cheval&hash=item3a6b764024

Ce message a été modifié par un modérateur.

Ce message a été modifié par un modérateur.


Messages 4001 à 4027, Page : < < | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101

Par Tartarin : le 06/05/22 à 17:55:52

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci

Une exposition que j'ai raté, la grande guerre à travers les jeux collection Alain Rabussier



Message édité le 06/05/22 à 17:56

Par SDE : le 07/05/22 à 09:33:10

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
18166 messages

192 remerciements
Dire merci
super ! j'adore !

Par la remonte : le 09/05/22 à 14:12:55

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
en regardant ces caricatures qui ne doivent pas être très éloignées de la réalité , je pense à un jeune instructeur de l'Ecole Militaire que j'ai rencontré il ya peu .
On parlait de la reconstitution empire , et justement il recherchait des éléments de la formation des recrues . je ne sais pas si c'était pour s'en servir avec ses jeunes cavalières ( qui commencent à 13 ans ) .
sur la photo de Tartarin , on voit surtout un cheval sans selle avec uniquement une couverture et un surfaix !
est ce cela le secret de l'assiette ? monter à cru aux 3 allures ? ( et avec des éperons )


visiblement l'armée avait une méthode éprouvée pour transformer de jeunes paysans assez noueux en athlètes .
j'étais trop jeunes mais j'ai le souvenir d'anciens instructeurs militaires dans les clubs , après ce fut le règne des cavalières et des monitrices .

il ya bien l'Ordonnance provisoire sur l'exercice et les manoeuvres de la cavalerie du Ier vendémiaire an XIII mais cela ne s'étend pas sur le temps de formation .
un certain temps ? et pourtant ça urgeait pour combler les vides





Message édité le 09/05/22 à 14:36

Par la remonte : le 09/05/22 à 17:15:43

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
en fait j'ai trouvé le détail de la formation de la recrue dans l'Ordonnance , soit 4 mois avant de passer à l'école de l'escadron

Par Tartarin : le 09/05/22 à 20:19:53

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci



Nous habitons à 800 m de la caserne, parfois, selon l'humeur municipale nous pouvons accéder au grand manège, j'y ai fait évoluer le 10e escadron, la caserne recevait des régiments de cavalerie jusqu'en 1940

Par la remonte : le 10/05/22 à 09:05:00

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
Quelle chance !
dans l'école du cavalier , avant l'usage de la selle , donc avec la couverture et le surfaix on apprend à sauter à cheval ce que visiblement on applique sur la deuxième photo ( je ne pense pas en arrivant par derrière )

en bourgeron ( l'ancêtre du treillis )


apriori salissant ? mais comme pour les uniformes d'ancien régime , pas tant que ça en fait , c'était avant le pétrole et son affreux cambouis . donc on fouettait avec un martinet les taches de terre .








Message édité le 10/05/22 à 09:29

Par la remonte : le 10/05/22 à 11:07:35

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
la formation se fait au " bridon " avant de terminer avec la bride .
viendra ensuite la course de têtes



et plus délicat , l'usage du feu






le cheval s'habitue à tout et le cavalier à oublier ses rênes ... bonjour la course


sinon , on peut se contenter de jouer avec ses petits soldats





















Message édité le 10/05/22 à 11:46

Par la remonte : le 10/05/22 à 12:29:12

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
en fait je suis très admiratif de tous ces obscurs conscrits , des peines et des frayeurs à surmonter . même pas de la guerre car au regard du temps passé à s'y préparer , la guerre et les combats ne durent pas très longtemps voire jamais ( le Désert des Tartars ) .
dans un autre film de 1968 ; La charge de la Brigade Légère , l'accent est mis sur la formation , sur la vie militaire laborieuse , les marches pour quelques minutes d'apothéose hystérique .
pourtant , très peu de souvenirs laissés dans les mémoires familiales , encore moins dans les écrits .
de tout ce que j'ai lu , aucun mot pour décrire la sensation éprouvée au sein de son régiment chargeant sur des canons , des baïonnettes ou d'autres cavaliers .
comme on le disait plus haut pour la boule en bois , c'était banal apparemment pour l'évoquer comme important .
pourtant , sans même combattre , l'expérience d'une sortie à cheval est toujours une péripétie et je m'étonne que cela ait laissé si peu de traces si ce n'est sans doute dans le tempérament lui même de ces hommes .





Message édité le 10/05/22 à 12:30

Par la remonte : le 11/05/22 à 12:23:46

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
et quand j'écris péripétie , c'est un euphémisme . seul un piéton , un non cavalier , imagine que le cheval est un être inerte .


la mort du général Ferron , ministre de la guerre , mon âge .
de quoi son cheval a-t-il eu peur ? du défilé scintillant de baïonnettes , des tambours , des drapeaux ? pourtant on ne donne pas n'importe quel cheval à un général , alors à un simple conscrit
peut -être d'un mors et de sa gourmette trop serrée ?

Par la remonte : le 11/05/22 à 14:38:24

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
tout le monde n'a pas la chance d'être aidé par Athéna pour dompter l'indomptable Pégase , grâce à une bride magique comme Bellérophon .



mais comme Ferron , il finira par tomber de cheval

toutes les chutes célèbres ne sont pas mortelles mais peuvent être annonciatrices de grands malheurs ...







Message édité le 11/05/22 à 14:54

Par la remonte : le 12/05/22 à 10:22:24

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
Un mauvais cavalier représentatif de son époque

" En évoquant l’enseignement de l’équitation à l’époque de la Révolution, Antoine d’Aure, dans son Cours d’équitation, parle de la « promptitude avec laquelle il devint nécessaire de former les officiers », en définissant la période comme « une école de circonstances » où il ne fallait que six jours pour former un cavalier, et où l’équitation « consistait donc, à peu d’exceptions près, à laisser marcher les chevaux librement. Une fois assuré sur la selle, le cavalier apprenait souvent autant par instinct que par précepte, la manière de conduire son cheval ; fermant ses jambes pour le faire marcher, tirant la bride pour l’arrêter ou diminuer sa vitesse ; il laissait flotter les rênes quand il allait à peu près ». Le comte d’Aure force quelque peu le trait, mais l’instruction des troupes à cheval était effectivement organisée en six leçons sous l’Empire . De là à imaginer que chaque leçon ne durait qu’une journée, il n’y a qu’un pas, qui n’a pas dû être franchi partout.


Bien que résultant d’une formation antérieure à la Révolution, la maladresse de Napoléon en selle reflète curieusement les difficultés de la Convention, du Directoire puis du Consulat à mettre en place un enseignement équestre valable : toujours selon d’Aure, « deux générations [étaient] en présence, l’une n’ayant pas appris, l’autre n’ayant pas le temps d’apprendre ». En plus du problème directement lié aux conditions de la transmission, l’étude des maladresses de Napoléon à cheval pose aussi le problème du matériel utilisé par les militaires, conçu pour une utilisation subtile des différentes aides.


"Comme sous l’Ancien Régime, dans l’entourage de Napoléon, et par ailleurs comme dans toute l’armée, on utilisait des selles rases, avec des fontes, bloquées par un collier de chasse, et une bride avec un mors à fort passage de langue, très sévère pour le cheval, doublée par un filet à mors simple. Ce type d’équipement n’encourageait pas à pratiquer une équitation raffinée."

la selle anglaise devenue à la mode à la fin du XVIII° fut pour des raisons politiques interdite dans l'armée .
avec le retour des émigrés en 1815 , elle fera également son retour et détrônera la selle rase

Par la remonte : le 12/05/22 à 11:16:44

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
le mors de bride de Napoléon à Waterloo


Par la remonte : le 12/05/22 à 17:37:37

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci




rase comme son nom l'indique

Par SDE : le 12/05/22 à 19:59:20

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
18166 messages

192 remerciements
Dire merci
d'ailleurs Daumas vante les selles arabes en disant qu'avec leur pommeau et troussequin proéminent elles font d'un piéton un cavalier (en le maintenant) tandis que les selles françaises nécessitent un long apprentissage de l'équilibre pour être un cavalier aguerri.

on retrouve l' "encadrement" ds les selles Camarguaises par ex.

moi depuis ma selle de rando assez encadrante j'ai mnt du mal à monter avec une selle mixte "plate" je me dis qu'en cas de mouvement brusque je suis moins stable (bon puis j'ai plus ans haha)

Par Tartarin : le 13/05/22 à 21:11:36

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci
Magnifique le mors, je serais capable de me rendre voleur si je l'avais sous la main.Je crois que le cheval était Marengo, une monture qui n'a pas le suivi des autres .......?Quand à la profondeur des selles, si un cheval veut vous faire vider les étriers , si profonde soit elle il y arrive

Par liteulorce : le 13/05/22 à 21:50:35

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
6435 messages

248 remerciements
Dire merci
Je ne comprends pas le montage des gourmettes sur ce mors. utilitée?

Par Tartarin : le 13/05/22 à 23:20:18

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci
Ce montage permet de fixer un réglage définitif pour un animal précis, on accroche l'anneau sans calculer vue que la meusure a étée prise au paravant .
On retrouve cela sur les mors Mexicain ( entre autre)

Par Tartarin : le 13/05/22 à 23:30:41

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci
décrochez la gourmette, et vous remarquerez que l'anneau médiant reliant les 2 gourmettes empèche le déréglage de la gourmette principale, il peut ètre remplacé par un lacet de cuir

Par liteulorce : le 14/05/22 à 00:33:28

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
6435 messages

248 remerciements
Dire merci
Merci. Mais c'est pas mieux ,le dernier message me perturbe. J'ai bien vu qu'il y avait souvent un anneau différent au milieu de certaines gourmettes, j'ai pensé à un marqueur du milieu de gourmettes. Comment le fait que la 2ieme gourmette soit reliée à l'anneau du milieu va m'empêcher de raccrocher à la premiere ou deuxieme passe/anneau?

On le décroche par le milieu c'est ça?

Par SDE : le 14/05/22 à 10:38:15

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
18166 messages

192 remerciements
Dire merci
l'anneau c'est pour mettre une fausse-gourmette.






sur le mors de Napoléon la fausse gourmette est en maillons d'acier.

Ca empêche la gourmette de bouger si elle est assez lâche et ça empêche que les chevaux atrappent les branches du mors.

on les met sur des mors à branches longues (pelham etc)

Par papyrus : le 14/05/22 à 20:14:23

Déconnecté

Inscrit le :
12-04-2007
11441 messages

138 remerciements
Dire merci
liteulorce Je pense que ce montage devait empêcher le cheval de remonter les branches vers le haut en secouant la tête. On avait un trotteur qui avait cette manie, il secouait la tête, le mors se retrouvait au niveau des naseaux et il prenait la main a vive allure!!!! Avec le même système monté sur le pelham, il ne pouvait plus le faire.

Par liteulorce : le 14/05/22 à 21:51:13

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
6435 messages

248 remerciements
Dire merci
ah ouais!!! Quand même! On imagine pas toujours les soucis qu'on peut rencontrer!

Par Tartarin : le 15/05/22 à 18:52:06

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci



voici un mors Mexicain, avec une gourmette à double anneaux ( les photos ne sont pas terribles) relié par des chainettes plus fines c'est le mème principe que le mors empire. L 'explication donnée au préalable n'est pas une affirmation, c'est une façon de faire donnée par des gens qui utilisent ce genre d'embouchure, toutes les idées sont recevables

Par la remonte : le 16/05/22 à 11:48:56

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
excellent !

cela rappelle ce fait d'arme à Montereau , c'est la Campagne de France après la catastrophique retraite de Russie et la Campagne d'Allemagne qui a vu fondre une deuxième grande armée , la plupart des conscrits n'ont pas eu le temps d'être entrainés , on les appelera les Marie Louise , les jeunes cavaliers tiennent à peine en selle , ils sont encadrés par de solides survivants qui arrivent d' Espagne et pour ne pas freiner les chevaux lancés à fond sur le pont , on retire les gourmettes ...



légende ou non , de toute façon les charges ressemblent assez à un troupeau de chevaux emballés





Message édité le 16/05/22 à 11:54

Par Tartarin : le 16/05/22 à 12:06:07

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2021
188 messages

16 remerciements
Dire merci
On les avait surnomés les cavaliers de patatras, ( je crois) leur inexpérience ajoutée à l'emportement des chevaux leur a valu quelques succès

Par la remonte : le 16/05/22 à 16:41:23

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci
Robert Margerit dans "La terre aux Loups " , a décrit au début du roman le dernier combat de l'empire , les dragons d'Exelmans qui étaient avec Grouchy et donc n'ont pas combattu , sont là dans le bois de Rocquencourt et vont en sortir pour pulvériser deux régiments de hussards prussiens , façon cosaques dans le Dr Jivago ...
le silence règne parmi les cavaliers qui observent les Prussiens passer rênes longues , Margerit décrit cette tension , silence perturbé uniquement par le bruit des gourmettes des chevaux qui encensent ou qui mâchent leurs mors





Message édité le 16/05/22 à 16:55


Message édité le 16/05/22 à 16:57

Par la remonte : le 18/05/22 à 17:56:20

En ligne

Inscrit le :
26-11-2020
220 messages

11 remerciements
Dire merci


Après la bride de l'oncle , celle du neveu qui servit pendant la campagne d'Italie .
avec ces branches en forme de S inversé qu'on retrouve tout le long de la période .
pour l'esthétique ou pour un effet de levier quelconque ?

les cuirs sont très fins , ceux du premier empire aussi alors qu'ils sont menés à dure épreuve . c'est pareil pour les ceinturons d'officiers de cavalerie légère qui supportent le sabre et les bélières de sabretache qui se baladent sur le côté
cuirs de Hongrie ?


ps: le 4 avril 21 ,pour un mors de bride premier empire ( cf celui de Napoléon 1° plus haut ) Lafouine qui malheureusement n'intervient plus donnait ceci comme explication : " ... Il manque la gourmette et la chainette qui empêchait que les branches s'écartent sur une forte traction des rênes. "













Message édité le 18/05/22 à 18:36

Page : < < | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 977) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval