Forum cheval
Le Forum Cheval

Le cheval Kabarde, une race méconnue

Sujet commencé par : juliedebert - Il y a 1932 réponses à ce sujet, dernière réponse par pausanias
20 personnes suivent ce sujet.
Par juliedebert : le 08/05/08 à 13:13:24

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
Voici des photos de juments Kabardin, race montagnarde du Caucase (Russie).
Ces chevaux (en voie d'instinction ) vivent dans des conditions extrèmes, à plus de 3000m d'altitude. Le peuple Tcherkesse dont la culture est très liée aux chevaux, leurs "petits frères", les a selectionnés pendant des siècles pour leurs aptitudes sous la selle et leur endurance. A present ils se démènent pour sauver cette race aux qualités exceptionelles. Ce sont des chevaux qui ont gardé les qualités d'ancètres froids (mental, rusticité, courage, très porteur) et d'ancètres orientaux (endurance, physique). Leur vie en altitude leur a apporté un système cardio vasculaire hors norme, d'ailleurs l'un de ces chevaux est monté jusqu'au mont Elbrouz à plus de 5000m.
En Europe on en trouve quelques uns en France (dont le mien), pas mal en Allemagne et en europe de l'Est.
Voici des photos de troupeaux (qui vivent en liberté en montagne, sous la surveillance de bergers).










Pour info, certains de ces chevaux sont ambleurs naturels, et une de leur grande particularité est de ne pas faire d'écart (un écart dans leur environnement natal à falaises peut leur être fatidique). Toutes vos questions sont les bienvenues !

Ce message a été modifié par un modérateur.


Messages 1601 à 1640, Page : < < | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 > >

Par juliedebert : le 04/12/12 à 20:36:09

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Euh, ben... en endurance ils ont un tres bon cardio... mais la, les mecanismes qui menent à un accident de ce genre me sont trop inconnus pour repondre ! Aucune idee donc.

Par pausanias : le 05/12/12 à 08:15:59

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 Perso, je rêve que mes chevaux puissent mourir de crise cardiaque en plein galop plutôt que perclus de rhumatismes ou en colique foudroyante au fond d'un box, une balle dans le crâne ou une piquouze de poison....

Faut quand même réaliser deux trois trucs dans la vie ! Il est temps !

Sinon oui, le Kabardine est tout ce que l'on a dit. Mais franchement, tout cela dépend surtout, comme pour la plupart des races de chevaux, du proprio. Soit il met en valeur les qualités naturelles du cheval, les stimule et se contente de ce que le cheval lui donne ( et on n'arrive jamais à obtenir tout ce que le cheval est de toute manière prêt à donner), soit on fantasme et on casse son joli joujou..... Travail sur soi de tous les instants.
Le plus dur, dans le monde équestre, c'est quand même de rendre les cavaliers moins cons.... je m'inclus évidemment dans cette dernière catégorie.

Par juliedebert : le 05/12/12 à 09:58:29

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Ohhhh mon Pausanias je t
T es en forme ce matin! Je sens la bonne balade dans la neige avec Azan

Par juliedebert : le 05/12/12 à 10:15:34

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Cependant il me semble que le kabarde est un cheval attirant pour, en général, des cavaliers qui ont déjà réfléchi un peu sur ce qu ils veulent ou ne veulent plus, donc ce qu ils sont ou ne sont pas, et qui sont prêt a faire de la route et prendre du temps pour le trouver. C est déjà pas mal...

Par pausanias : le 05/12/12 à 17:51:56

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 Ouaip.... mais n'est-ce pas finalement le cas pour tous les chevaux ?

En tout cas, on le dit et c'est répété partout, le Kabardine ne donne tout que quand il a véritablement accepté son cavalier. Et cela met un certain temps, sans aucun doute. Mais la patience est largement récompensée par la suite !

Il faudra voir ce que cela donne avec des chevaux élevés par chez nous: pour l'instant on a pas le recul et les seules expériences d'une certaine durée sont fournies par des individus venant du Caucase. Et il faut bien admettre que cela ne va souvent pas tout seul.
Est-ce que la race va-t-elle perdre quelques caractéristiques de son caractère chez nous ? Il semble bien que les poulains d'ici n'ont pas grand chose à voir avec les demi-sauvages caucasiens en tout cas: de vrais pots-de-colle-nounours......

Par pausanias : le 05/12/12 à 18:35:47

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 Domicile des chevaux à l'année: le pré. Enfin, là, cela ressemble surtout à une piste de bob... Ah c'est sûr, c'est moins riant que l'autre jour !


Et entraînement de cet après-midi: 1h24 pour faire 7.3 km dans la grosse neige ! C'est ce qu'on appelle du long et lent.... en levant les jambes je vous prie ! Parce que sur le parcours, Azan commence à se faire chatouiller le ventre par la neige.

Mais c'était tout calme et paisible: chevreuil à quelques mètres pour nous demander ce qu'on pouvait décidément bien foutre là par un froid pareil...





Par Blewark. : le 05/12/12 à 20:44:52

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
 Pausanias, tu n'as pas tort du tout pour le coup de la crise cardiaque, mais je pense qu'on pourrait pas s'empêcher de se sentir horriblement coupable. Enfin bon =/

Et ça fait peur de se dire qu'on pourrait, par méconnaissance... crrak.

Brreeeff !! C'est incroyable chez toi Pausanias !! ça doit être tellement... affreeuuuux au quotidien ! tant de neige ah !! (avec les lapins, la neige, c'est un peu ma hantise). Mais c'est très beau par contre

Par pausanias : le 10/12/12 à 12:16:28

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 L'hiver commence méchamment et on se surprend à déjà rêver du printemps. Autant dire que le prog d'entrainement est bien mis à mal. Bon, les conditions elles-mêmes sont un entrainement puisque les chevaux ne rentrent jamais....




Message édité le 10/12/12 à 12:24

Par pausanias : le 10/12/12 à 12:21:00

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
Pffff.... pas foutu de mettre en ligne cette skgngnngngngeuueueueueu de video !! J'essaie encore une fois.





Message édité le 10/12/12 à 12:28

Par pausanias : le 10/12/12 à 12:25:01

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
Lien

Bon tant pis.....


Message édité le 10/12/12 à 12:32

Par pausanias : le 10/12/12 à 12:25:51

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 C'est sûrement depuis que Youtube à un serveur belge....

Par Blewark. : le 10/12/12 à 12:58:08

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
Bah ça marche !! Ouhlalala !! On en a eu ici aussi de la neige, et j'ai à peine glissé deux fois dans un virage que j'ai abandonné ma voiture en milieu de chemin tellement j'avais peur. Avec ce que tu as là, je serais coincé chez moi !!

Heureusement que ça a le mérite d'être beau =) Mais effectivement pour l'entrainement ça doit pas être l'idéal. Tu les entraine à l'endurance, je suppose ?

Par pausanias : le 10/12/12 à 13:08:31

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 Bon, ici, on a quand même un peu l'habitude, hein !
Sinon, oui, il faut toujours entraîner les chevaux: il ne s'en portent que mieux, pètent la santé et cela donne aussi un sens à la relation que tu entretiens avec eux. L'entrainement, c'est d'ailleurs aussi pour le cavalier !
La neige, à part le côté un peu monotone des parcours, c'est bien aussi d'ailleurs: cela t'oblige au pas, le cheval doit bien articuler son mouvement, le sol est très meuble, donc tout cela représente une bonne (à mon avis !) gymnastique !
Mais c'est aussi très dur pour eux, donc il ne faut vraiment pas abuser.
Je ne tond évidemment pas, puisqu'ils restent toute l'année dehors, donc il faut aussi faire bien attention à gérer la transpiration...

Par Blewark. : le 10/12/12 à 14:46:27

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
Ah oui en effet, ça permet un exercice différent. Et je suppose que ça travaille la vigilance.

Samedi, j'ai emmené une jument (à pied) faire juste le tour des bâtiments avec le peu de neige qu'il y avait, et elle ne mouftait pas. Elle a quand même trouvé le moyen de glisser d'un centimètre sur de la neige tassée en pente, ce qui a eu pour effet de l'immobiliser aussi sec : "je ne ferais pas un pas de plus !" ... je crois que nos chevaux non plus ne sont pas habitués à la neige ^^'' (mais ils sont habitués à bouffer du chêne, ce qui fait qu'au moins, ils ont l'avantage d'être immunisés contre ce "poison", chacun sont truc !).


Message édité le 10/12/12 à 14:53

Par sarah.bl : le 14/12/12 à 18:03:33

Déconnecté

Inscrit le :
30-06-2006
20489 messages

40 remerciements
Dire merci
Petite question...
Le Kabarde a le pied sûr et il est "sans peur" mais, quelle est la part de sa génétique et celle de son lieu de vie à votre avis ?

En fouillant sur le net, j'ai l'impression que c'est une race "pas très vieille" (tout est relatif) qui résulte de divers croisements dont avec des chevaux de sangs.

En bref, des Kabardes nés et élevés en plaine gardent-ils toutes leurs qualités ?
Je me doute que non et la comparaison pourrait être intéressante avec d'autres races élevées en montagne, non ?


Par juliedebert : le 14/12/12 à 18:47:07

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Inal n a pas grandi en montagne et il est, il me semble, tout ce que le kabarde doit etre. Alija est née en Allemagne et elle est tout aussi peu peureuse. Elle est meme très aggressive avec tout danger potentiel des qu elle est suitée. Franchement, je pense que la génétique joue beaucoup.
Ce qui est simple, c est que quelque soient les croisements opérés, si le mental et la rusticité s en trouvent altérés, ben les produits ne survivent pas longtemps. Dans un mode d élevage a la dure ou encore de nos jours la sélection naturelle a une place prépondérante, le sang extérieur ne peut réduire ni la rusticité, ni le mental. Bizarrement, a mon avis, seul le mode d élevage occidental peut réellement mettre la race en danger a la longue. Bon en pensant ainsi je me fais des ennemis

Par sarah.bl : le 14/12/12 à 19:36:04

Déconnecté

Inscrit le :
30-06-2006
20489 messages

40 remerciements
Dire merci
Oui mais dans ce cas il faut quand même les élever en montagne pour que la sélection naturelle continue à opérer et à éliminer "les faibles".

En fait la génétique doit jouer mais de façon minime je pense, pas en si peu de temps de sélection (sans compter les apports de sang extérieur). Du coup élever sans la pression de la sélection naturelle je pense que beaucoup de ces traits de caractère disparaitraient, non ?

Par El Bimbo : le 14/12/12 à 19:49:44

Déconnecté

Inscrit le :
23-08-2007
50235 messages

37 remerciements
Dire merci
 à partir du moment où on élève et qu'on surveille, soigne les animaux on ne peut plus parler de sélection naturelle. On va juste renforcer le système immunitaire en le laissant au contact de son environnement, ses articulations et sa musculature en lui donnant un espace de vie large et varié....Mais sans décès il n'y a pas de sélection naturelle. Et comme justement on intervient à ce niveau là (et d'autres aussi) on change la donne.

Par juliedebert : le 14/12/12 à 19:54:30

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Si peu de temps de sélection? Le peuple Tcherkesse est l un des plus vieux du monde (langue pré indo européenne) et il y a fort a parier, vu leur culture étroitement liée a celle du cheval, qu ils sélectionnent et élèvent leurs chevaux depuis très très longtemps au contraire! Le Caucase est une terre de passage donc oui, il y a eu de tous temps, très certainement, beaucoup de sang extérieur. Mais toujours dans la logique d un élevage très ancien dans un milieu rude et pour un emploi de travail, déplacement et guerre, avec une forte sélection naturelle pour les poulains et juments et une forte sélection humaine pour les étalons.


Message édité le 14/12/12 à 20:02

Par juliedebert : le 14/12/12 à 19:51:31

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 El Bimbo chez nous ou, c est ce qui se passe. La bas non, il y a bien sur décès des plus faibles.

Par sarah.bl : le 14/12/12 à 21:18:25

Déconnecté

Inscrit le :
30-06-2006
20489 messages

40 remerciements
Dire merci
Oui donc sans technique d'élevage à la rude avec décès des plus faibles en milieu montagnard, je pense que les caractéristiques se perdent.

Par Blewark. : le 14/12/12 à 21:47:53

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
Mais alors quelle solution pour que l'élevage éventuel en occident ne fasse pas chuter toutes les qualités de ces chevaux ? ...

J'en reviens pas que je dise ça, mais peut-être qu'en jouant sur l'inscription ou non au Stud Book... par exemple, un poulain serait enregistré pur Kabardine seulement après un contrôle quant à sa solidité. Et surtout, comme c'est le cas maintenant, seuls les entiers correspondant à des critères bien précis seraient autorisés à engendrer des purs Kabardines.

Les autres, ceux que nous, les occidentaux, refusons de laisser mourir (parce que c'est impossible de n'autoriser que des élevages en montagne sans surveillance), ne seraient pas considérés comme des Kabardines, et iraient faire leur vie comme chevaux de loisir, en mélangeant leur sang avec d'autre chevaux, pour faire de jolies portes-fenêtres !

Seul gros hic : comment juger que celui-là sera plus solide que celui-ci ?


Message édité le 14/12/12 à 21:55

Par lisis : le 14/12/12 à 22:15:18

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Le fait d'empêcher les animaux de mourir joue évidemment contre la sélection naturelle, mais par contre en occident on sélectionne pou la reproduction. Donc en ne faisant pas reproduire des chevaux qui ne répondent pas aux critères de la race, on limite déjà beaucoup l'altération des qualités
le tout c'est de ne pas faire reproduire les chevaux à tout va, et c'est vrai que sur un effectif réduit, la tentation doit être grande de passer outre certains défauts...

Par juliedebert : le 15/12/12 à 10:29:15

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 En fait tout cela n est pas un problème tant que la très grande majorité des chevaux est dans son berceau et qu on continue l importation. Car contrairement a ce que pense Sarah, les poulains grandissant ici présentent les caractéristiques de mental et de rusticité de leurs parents, donc la part de génétique est grande. Effectivement notre mode d élevage occidental a tendance a affaiblir les races (niveau rusticité), mais il faut quand même un paquet de générations... Et l apport de sang de la bas minimise cette tendance. Ce n est que si la balance change un jour, en élevant plus de chevaux en Europe qu au Caucase (ce qui pourrait arriver si les résultats se multiplient en endurance) qu il faudrait vraiment s inquiéter. Mais c est pas demain la veille...

Par pausanias : le 15/12/12 à 19:18:41

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 A mon avis, on n'a pas une seule étude valable, sur une population représentative et durant une assez longue période pour se faire ne serait-ce qu'une idée.
Ce n'est en tous les cas pas sur le tout petit nombre de Kabardines nés par chez nous que l'on peut extrapoler. Les poulains sont bons, certes, mais tous différents, et tous élevés par un passionné.
A tous les niveaux on est dans la supputation. Le fantasme, voire le mythe.

Il n'y a déjà pas deux personnes pour se mettre vraiment d'ac sur l'origine de la race. On a beau dire que le peuple tcherkesse est ancien, etc. etc... les données archéos sur le Caucase montrent avant tout un mélange permanent, continuel, à la croisée de plusieurs civilisations équestres majeures. Ces histoires de race, cela ne tient pas la route, même dans les stud modernes: on triche chaque fois que l'on en a besoin, même sans vraiment le vouloir, souvent en étant "sûrs" de, "persuadé" que, etc.

Au final, il me semble que ces histoires de pieds sûrs, de mental pas possible, de rusticité blabla, c'est surtout l'image que l'on se crée soi-même qui l'atteste. On est tellement content de nos chevaux, tellement fiers que bon, voilà, il faut bien que ce soient les meilleurs !

Je donne un exemple: mes chevaux sont très rustiques parce qu'ils peuvent passer sans grand effort tout l'hiver dehors, avec un sapin pour abri en mangeant de la neige. C'est magnifique non ? Mais qu'une tempête vienne, associée à un grand froid et du coup, je double la dose de foin, commence à stresser, mets de l'eau chaude à l'abreuvoir pour qu'elle gèle moins rapidement. Tout à coup, j'ai MOI-MÊME fait des mes chevaux des animaux nettement moins résistants ! C'est mon propre mental qui influe sur la situation.

Or, tout le monde s'accorde pour admettre que le mental du cavalier est aussi important que celui du cheval. de fait, on est très rassuré de monter un Kabardine en montagne car notre esprit en fait DÉJÀ un animal plus apte. Notre mental s'en trouve rassuré et du coup, le cheval se sent en confiance et marche très bien. J'ai vu mon cheval faire des prouesses de délicatesse au niveau du choix de sont tracé en montagne devenir complètement con avec quelqu'un d'autre sur la selle....

Les éleveurs basiques que nous sommes et qui font naître PRODUISENT par définition des chevaux qui vont être rustique, le pied sûr etc. Moi, je pense qu'on est toujours dans l'approximation à la louche et que ces histoires de génétique, cela me fait un peu rigoler.

Je rejoins ceux qui pensent que le seul moyen de vérifier, c'est le méga test en terrain avant de mettre les chevaux à la repro. Mais même là, on verra très bien se dessiner des Kabardines d'endu, des Kabardines de trek et des Kabardines de mami du dimanche qui donne des carottes et lèche le museau de sa bestiole....

Même au Caucase, il n'y a plus vraiment de sélection: n'importe quel imbécile se rendant un peu compte des conditions économiques et politiques peut réaliser que le "vieux peuple tcherkesse" est certainement bien plus apte à démonter et réparer une bonne vieille kalache qu'à planter des patates. Alors bon, les chevaux.... On peut aussi jeter un coup d'oeil aux chevaux qui ont été primés dans les concours locaux: et demander ce qu'en pensent les allemands fans de la race !!!! Mort de rire !!! Il est certain qu'il reste, comme partout, de très bons éleveurs, qui font naître selon une idée précise, dans des conditions qu'ils choisissent à dessein. Mais peut-on vraiment dès lors estimer que la masse d'individus issus de ces élevages très particuliers donne une vraie idée de ce que "devrait" être la race ? Encore faudrait-il qu'ils puissent se mettre d'accord eux-même sur ce qu'est un Kabardine.

Alors que l'on ne me comprenne pas à travers: je ne dis pas que le Kabardine est comme tous les autres chevaux. Mais je pense que les conditions d'élevage font quand même beaucoup, que le mental du cavalier (c'est à dire l'idée du cheval qu'il désire avoir) et la sélection inévitable et presque inconsciente des chevaux selon l'utilisation que l'on désire en faire rend toutes ces réflexions bien difficiles à démêler.

Je rappelle encore que, d'ici que le cavalier ait pu exploiter de manière saine et sur la longue période qu'il s'apprête à partager avec son compagnon tout son potentiel, il y a de quoi bosser....

Le cheval n'a pas à votre goût pas un pied assez sûr ? Et bien entraînez-le ! Ou achetez-en un autre, comme on remplace un jouet qui n'a pas la bonne couleur, qui est moins solide que celui de son ennemi de récré.... !

Malheureusement, c'est presque systématiquement cette deuxième option que j'observe dans le monde équestre.
Au reste j'espère ne jamais devoir me séparer de mon Kabardine, mon compagnon. Nous n'avons pas fini d'apprendre ensemble ! Et franchement, ce n'est pas un mauvais, celui-là !

Par celin_a : le 15/12/12 à 19:59:37

Déconnecté

Inscrit le :
15-04-2011
612 messages
Dire merci
Pausanias, je me permets d'intervenir sur ton message, que je trouve très vrai d'ailleurs !
J'ai monté pendant une rando d'une semaine un jeune pur sang réformé de 4 ans. Il ne faisait de la rando que depuis 2 semaines, et contrairement à ce que je m'attendais, il était calme, réfléchis, pied très sûr voire meilleur que certains Merens de la rando. Il ne s'est fait aucune blessure ni à la sangle, ni au niveau des membres, bref le cheval d'extérieur idéal !
Il était juste un peu maigrichon et pas très puissant, mais à part ça rien à dire. Je ne sais pas si c'est mon mental qui a influé sur son caractère^^ je n'étais ni inquiète à l'idée de le monter, ni spécialement confiante.
Ton avis est très intéressant, c'est vrai que les chevaux se révèlent bien mieux lorsqu'on a confiance en eux. Rien que le mode d'élevage influe énormément: un SF élevé dehors depuis sa naissance sera bien plus résistant, agile et confiant qu'un haflinger élevé au box et peu sortit.
Quant aux kabardes, je n'y connais pas grand chose, mais leur génétique doit tout de même leur apporter de grandes qualités physiques de solidité et endurance. En ajoutant à celà l'élevage au grand air en troupeau dans les montagnes... rien d'étonnant qu'ils soient naturellement super en extérieurs

Par juliedebert : le 16/12/12 à 00:38:40

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Pausanias je ne suis pas d accord du fait qu il me semble que les sélections humaines, ayant certains buts pas forcement axes sur le mental et la rusticité, combines a un élevage hors sol et soins veto, font que la grande majorité des races d ici sont altérées au niveau rusticité et mental. La sélection humaine joue sur une race, tu ne peux le nier, il suffit de chercher la différence entre un shet et un ps. Plus le mode d élevage preserve l aspect sélection naturelle en milieu difficile, plus la race reste rustique. Je le vois bien chez nous avec les pottok de montagne. Tout le monde s en fout, les juments passent l hiver avec les buissons qu elles trouvent, elles font leur poulain dans un état de maigreur halucinant, jamais un vermifuge ni vaccin ni insecticide, immunité naturelle contre la pyro... Alors oui le pottok est rustique. Ceux qui ne le sont pas en montagne font le déjeuner du vautour.
Au Caucase le mode d élevage en estives est le mode d élevage traditionnel re-impulsé fortement par le sb. Il me semble que ca joue sur la race.
Pourquoi as tu laissé ta FM pour prendre des kabardes? La remise en question de ta propre incidence, c est bien, mais peut etre devrais tu prendre un cheval d une autre race dans tes conditions quotidiennes pour voir...

Par Blewark. : le 16/12/12 à 11:27:21

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
 Il y a quand même probablement du vrai dans ce que pense Pausanias. C'est même assez certain quand il s'agit des capacités mentales de son cheval (par exemple, quand le pied sûr va avec la confiance en lui du cheval).

Mais effectivement il suffit d'observer. Traite de la même façon un PS, de préférence réformé des courses, et un connemara, tu verras forcément des différences de résistance physique à un moment donné. Par exemple PS a génétiquement une peau plus fine que la plupart des autres races (d'où le fait qu'on voie si bien ses muscles et ses côtes), il est donc naturel qu'elle se déchire plus facilement d'un coup de dent ou de sabot, et ça, ce n'est pas avec notre pensée qu'on peut y faire quelque chose à mon avis.


Message édité le 16/12/12 à 11:34

Par sarah.bl : le 16/12/12 à 12:02:13

Déconnecté

Inscrit le :
30-06-2006
20489 messages

40 remerciements
Dire merci
Oui il y a des différences dues à la génétique mais elles sont à mon avis très minimes. Ce qui fait que sans le mode d'élevage typique de ce qui a fait telle ou telle race, toute race se perd forcément un peu je pense.

Si on met des PS qu'on se met à élever en montagne à la dure, il faudra "peu" de générations pour obtenir des individus plus résistants je pense.

Même le PSAr qui est une race très anciennes, on observe de grosses différences de rusticité/caractère/modèle selon la façon dont il est élevé.

Alors oui l'Homme peut essayer d'entretenir les caractéristiques de la race mais à mon avis elles se perdent forcément un minimum quand même.


Sinon j'aimerais bien voir et essayer des chevaux Kabardes, je suis curieuse. Comme ça je ne vois pas pourquoi ils seraient meilleurs que d'autres races elles aussi élevées en montagne par exemple.
Il y a la part du discours des amoureux de la race forcément un peu, mais du coup j'aimerais bien voir.

Par juliedebert : le 16/12/12 à 17:31:57

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Sarah mais de quelles races élevées en montagne parles tu? De races de montagne, chez nous, je ne connais que des poneys ou des modèles costauds genre merens. Après il y a des chevaux de selle élèves en montagne, sans race precise, je pense par example a ceux d equi-libre. Ou peut etre des zlevage d une race precise situes en montagne (mais je n ai jamais entendu parler d arabes qui passent l ete en estives par example... )

Par sarah.bl : le 16/12/12 à 17:37:58

Déconnecté

Inscrit le :
30-06-2006
20489 messages

40 remerciements
Dire merci
Oui le mérens, c'est du double poney mais en quoi par exemple il aurait le pied moins sûr et serait moins calme que le Kabarde ?

Ou le cheval corse encore ?

Par Blewark. : le 16/12/12 à 18:41:07

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
J'ai du mal à te suivre, Sarah =/ c'est peut-être moi, mais j'ai du mal à voir le rapport entre tes dernières questions et le principe de génétique par rapport au mode d'élevage dont on parlait au début.

Après, je n'ai pas l'impression qu'on ait comparé le Kabarde au Merens ou au Pottock (ils ont été cités en exemple pour parler du mode d'élevage, voilà tout) il a simplement été dit qu'il est génétiquement "comme ça". Certains sont d'accord, d'autre moins sur la question génétique, mais personne n'a dit (il me semble) à aucun moment que seul le Kabarde avait ces caractéristiques là.

Après, le Merens est assez épais, le Pottock est un poney... ce qui fait du Kabarde un modèle encore différent de cheval de montagne. Mais là c'est s'écarter du sujet, je pense ^^''




Message édité le 16/12/12 à 18:48

Par juliedebert : le 16/12/12 à 20:07:26

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Blewark c est exactement ca! Loin de moi l idée que le merens a le pied moins sur que le kabarde! C est aussi un cheval de montagne. Par contre, si tu le mets dans la pente avec le kabarde, ben le kabarde doit attendre tout le temps, ca n a clairement pas le même rythme de marche. Puis si tu aimes les galops longs, ben le merens ca ne tient pas comme le kabarde. Apres le merens a des tonnes de qualités mais pas les mêmes. Tout est histoire de gout. Moi j aime les chevaux fins endurants a grandes foulées. Donc l équivalent du kabarde,je ne le trouve pas dans les autres races de montagne, lesquelles partagent cependant les qualités de rusticité, froideur et pied montagnard.

Par ciriolla : le 16/12/12 à 20:14:57

Déconnecté

Inscrit le :
29-06-2008
17137 messages

77 remerciements
Dire merci
 Moi j aime les chevaux fins endurants a grandes foulées. Donc l équivalent du kabarde,je ne le trouve pas dans les autres races de montagne, lesquelles partagent cependant les qualités de rusticité, froideur et pied montagnard.


Cela décrit plutôt bien le cheval corse,

Par juliedebert : le 16/12/12 à 21:19:27

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 Ciriolla, peut etre, j'avoue ne pas connaitre du tout !

Par juliedebert : le 16/12/12 à 21:25:12

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9669 messages

142 remerciements
Dire merci
 (du coup je suis allée regarder un peu sur le net )

Par sarah.bl : le 16/12/12 à 22:14:09

Déconnecté

Inscrit le :
30-06-2006
20489 messages

40 remerciements
Dire merci
Ok, je me trompe peut-être j'avais un peu l'impression qu'on donnait des qualités au kabarde qu'on ne reconnaissait pas à d'autres races montagnardes.

Pour l'aspect génétique, j'ai déjà dit ce que j'en pensais plus haut.

Par ciriolla : le 17/12/12 à 00:33:58

Déconnecté

Inscrit le :
29-06-2008
17137 messages

77 remerciements
Dire merci
 Et ton avis julie?

Par Blewark. : le 17/12/12 à 01:13:18

Déconnecté

Inscrit le :
23-12-2011
25 messages
Dire merci
Oh, jolis chevaux, que je ne connaissais pas non plus ! Ceci-dit, ce sont presque des poneys. Moi j'aime bien les petits, beaucoup même, mais du coup, ça reste encore autre chose.

Mais je suis contente, encore une race intéressante de découverte ^^

Par pausanias : le 17/12/12 à 08:15:54

Déconnecté

Inscrit le :
13-09-2011
186 messages
Dire merci
 Quelques races exotiques qui se sont bien mélangées depuis toujours dans la région centre-asiatique / mer Noire.
Vous verrez que l'on en a pas fini avec ces histoires de race. Seulement, c'est juste totalement inconnu en France donc, forcément, on écarquille les yeux !
Lien

Et présentation de ces races ici:
Lien
si vous en connaissez deux, dîtes-le moi !

Tous élevés dans des conditions bien hard, du pur souche garanti, bien vieux (on fait remonter l'Akhal à environ -40'000 ans ! Je n'ai aucune idée d'où vient ce chiffre mais bon, voilà, mythe quand tu nous tiens !!!).

Quelques étalons russes kabardines à vendre ici pour les motivés: Lien

Page : < < | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 > >
· Page précédente· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (64 483) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

Incroyable
Pure Race
Pure Race
Pure Race
Iberique 11 ans
Pure Race