Forum cheval
Le salon de discussion

Réforme des retraites, nouvelle usine à gaz

Sujet commencé par : Nirvelli - Il y a 175 réponses à ce sujet, dernière réponse par arwen73100
Par Nirvelli : le 11/01/23 à 08:27:31

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
11203 messages

473 remerciements
Dire merci
Il y a un truc que je ne pige toujours pas dans cette énième réforme des retraites. On passe apparemment de 42 ans à 43 ans de cotisation, et ça recule donc l'âge de départ à la retraite à taux plein à 64 ans ... je ne comprends toujours pas pourquoi on ne peut pas partir à la retraite à la fin de nos années de cotisation, peu importe l'âge que l'on a ... pourquoi ne pas simplifier les choses dans ce sens ? Tu as tes annuités à 60, tu pars à 60, tu les as à 70, tu pars à 70 ... non ?


Message édité le 11/01/23 à 08:56

Messages 1 à 40, Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5

Par Nine81 : le 11/01/23 à 09:07:00

Déconnecté

Inscrit le :
18-04-2014
3562 messages

118 remerciements
Dire merci
car ceux qui ont fais des études longues vont être très perdant ... moi j'ai finis les études a 25 ans + 43 = 68 ans et je ne suis pas médecin spécialisé

Donc ça va pas donner envie de faire des études.

Après je ne me suis pas encore trop penché sur la question car c'est encore très loin pour moi


Message édité le 11/01/23 à 09:10

Par kagnotte : le 11/01/23 à 09:14:25

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
30-01-2006
Happy Birthday
35520 messages

514 remerciements
Dire merci
64 ans c'est l'âge minimum où on peut partir, mais par exemple moi je n'aurai pas mes annuités pour partir à taux plein à 64 ans, jusqu'à présent je devais aller jusqu'à 67 ans et maintenant c'est 68 si je veux toucher ma retraite à taux plein.

Ma carrière a été un peu coupé, suivi mon mari pour privilégier sa carrière, réorientation donc une année de formation,... Donc 64 ans c'est pas le maximum pour tout le monde.

Après je me dis qu'avec ma santé de merdouille, et bien je ne sais pas si je vais l'atteindre ma retraite à taux plein au final.

Et ce matin j'ai entendu que les plus perdant dans cette histoire c'est les personnes nées en 75 et 76, je suis pile dedans


Message édité le 11/01/23 à 09:16

Par Nirvelli : le 11/01/23 à 09:21:49

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
11203 messages

473 remerciements
Dire merci
Bah oui @Nine81 , mais les études longues permettent en principe d'avoir des emplois moins pénibles et surtout plus rémunérateurs. 43 annuités, c'est pour des retraites à taux plein, on peut renoncer en fin de carrière à avoir une retraite à taux plein pour profiter un peu plus si on a bien gagné sa vie tout au long de sa carrière.
Je suis dans le même cas que toi kagnotte , je dois aller jusqu'à 65 ans si je veux une retraite taux plein, et ça, c'est si je n'ai pas de pépin d'ici là.

Par kagnotte : le 11/01/23 à 09:28:26

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
30-01-2006
Happy Birthday
35520 messages

514 remerciements
Dire merci
Oui c'est ça on peut prendre la décision de partir plus tôt en retraite et de ne pas être à taux plein, mais je crois que la décote est assez importante.

Là partir à 68 ans aujourd'hui ça me paraît énorme, il me reste encore 22 ans à bosser, et je bosse, certes pas toujours à temps plein mais pas par choix, mais depuis que j'ai 21 ans.

Donc une période où j'avais mon entreprise et où je ne cotisais pas assez, malgré des énormes journées, pour remplir des trimestres complets pour la retraite. C'est surtout là que j'ai pas mal perdu.

Enfin c'est comme ça, mais quand je vois ma cousine qui bossais à la RATP et qui est partie en pleine forme à la retraite à 50 ans ça me fait un peu rager.

Mais bon c'est comme ça il faut faire avec.


Message édité le 11/01/23 à 09:29

Par NezLaine : le 11/01/23 à 09:31:08

Déconnecté

Inscrit le :
21-07-2011
7459 messages

322 remerciements
Dire merci
J'ai 30 ans, fait des études longues à l'étranger, et à part quelques petits boulots étudiant je n'ai pas encore travaillé en France (je commence un CDD bientôt, après des mois de galère à trouver un emploi). Autant dire que ma retraite, c'est moi qui vais me la faire je ne l'aurai jamais. C'est déprimant.

Mais je te rejoins, je ne comprends pas pourquoi le nombre d'années ne suffit pas ?

Par Nirvelli : le 11/01/23 à 09:31:11

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
11203 messages

473 remerciements
Dire merci
Comme toi kagnotte , j'ai perdu 2 années (au moins) en freelance à côtiser sans que ce soit pris en compte, merci la Maison des artistes

Par Yann22 : le 11/01/23 à 09:32:19

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
L'âge de départ en retraite sans décote n'est pas concerné par la réforme. Il reste à 67 ans.

Premier tableau sur le lien suivant: Lien

Par kagnotte : le 11/01/23 à 09:33:19

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
30-01-2006
Happy Birthday
35520 messages

514 remerciements
Dire merci
Bon il ne me reste plus que 21 ans alors

Non mais je fais avec, je me suis faite une raison depuis longtemps sur le fait que je devrais bosser jusque là, si je suis en pleine forme pourquoi pas, c'est juste qu'avec ma santé on va dire légèrement pourrie je ne sais pas du tout où je vais en être à ce moment là. Mais on verra bien si ça se trouve ma dégradation ne serra pas si terrible que ça




Message édité le 11/01/23 à 09:35

Par NezLaine : le 11/01/23 à 09:33:25

Déconnecté

Inscrit le :
21-07-2011
7459 messages

322 remerciements
Dire merci1
Nirvelli, c'est même pas forcément le cas longues études = grosse rémunération ... J'ai un doctorat et mon CDD dans le public ça va être juste en dessous 2000 net/mois, autant dire que je suis dépitée. Ma région n'est pas propice à mon domaine, on a emménagé ici pour mon mari qui lui a son job de rêve, mais c'est clair et net si l'an prochain je ne trouve toujours pas de boulot qui me plaise et me rémunère correctement, on part.

Par Yann22 : le 11/01/23 à 09:34:28

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
Et pour ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans, ils pourront partir avant 64 ans (sachant qu'on ne passe pas brutalement de 62 à 64 ans) dans le cadre du dispositif "carrières longues".

Par Nirvelli : le 11/01/23 à 09:39:08

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
11203 messages

473 remerciements
Dire merci
Oui, il y a des choix pas simples à faire pour les jeunes, et finalement, ma fille qui a abandonné ses études en première année de fac et travaille du coup depuis ses 19 ans n'est pas forcément dans le faux. Elle veut bosser un peu, pour mettre de l'argent de côté et se former plus tard dans quelque chose qui lui convient vraiment, car elle ne sait pas encore trop ce qu'elle veut. En plus, elle a la chance d'être rentrée dans une grosse boite avec des possibilités d'évolution. Elle démarre en bas de l'échelle, mais elle pourra évoluer si elle souhaite rester dans cette branche.
Mais il faut espérer que d'ici qu'elle arrive à l'âge de la retraite (je parle pour elle et tous les moins de 40 ans), cette société se soit totalement effondrée pour laisser place à quelque chose de plus juste ...


Message édité le 11/01/23 à 09:39

Par Nirvelli : le 11/01/23 à 09:47:13

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
11203 messages

473 remerciements
Dire merci
Ce qui me fait le plus peur dans tout ça, c'est que cette réforme, c'est une porte grande ouverte à l'extrême droite en 2027, Le Pen promettait une retraite à 62 ans, elle va surfer sur le truc +++

Par dejavu : le 11/01/23 à 09:53:54

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
13731 messages

1222 remerciements
Dire merci
Mais en fait: étiez-vous satisfaits du système actuel?
Une pension de base de 1200 ce n'est pas le Pérou mais si avant c'était encore moins il y avait des améliorations à faire.
En ce qui me concerne j'ai bossé en France de mes 17 à 21 ans et je ne vais rien toucher je crois. Et ici à 67 ans, vu que j'ai bossé à temps partiel et en free lance je vais avoir 7 euros par mois en plus des 950 de base et j'ai un bac plus 5 comme on dit mais aucun regret. On fait avec.

Par Yann22 : le 11/01/23 à 10:03:05

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
Il faut aussi recontextualiser les réformes de retraire avec ce qu'ont vécu nos aînés. La cinquième semaine de congés et les 39 heures ont été instaurés au début des années 80. Les 35 heures, au début des années 2000. Du coup, dans l'absolu, nous travaillons moins que par le passé.

Par Maratre : le 11/01/23 à 10:40:31

Déconnecté

Inscrit le :
12-11-2011
9934 messages

431 remerciements
Dire merci
Oui c'est bien de replacer dans le contexte.

Perso j'ai commencé à travailler à 23 ans , j'en ai 60 , un boulot intéressant, et j'ai envie de continuer le plus longtemps possible.

Mais je comprends bien que certains boulots sont très pénibles et fatigant, si je travaillais à l'usine sur des mouvements répétitifs, je voudrais arrêter le plus tôt possible.

Par Clemclem99 : le 11/01/23 à 10:41:26

Déconnecté

Inscrit le :
30-09-2016
171 messages

12 remerciements
Dire merci
Je préfère ne pas y penser... ça me déprime.
Je suis censée finir de bosser à 68 ans car j'ai commencé tard. Ce qui fait flipper c'est de savoir qui voudra bien embaucher des vieux ?? 40ans d'expérience et le salaire qui va avec ? On va devoir revoir nos exigences à la baisse.

Perso je suis graphiste. Et c'est sympa un graphiste de 70ans qui n'y voit plus rien... Qui voudra m'embaucher ?
Surtout quand on prévoit que d'ici 30ans il n'y aura plus les matériaux nécessaires pour produire de l'informatique... pas possible d'anticiper

Par kefiretlome : le 11/01/23 à 10:50:38

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2007
29365 messages

874 remerciements
Dire merci
Attends, Yann22, tu veux dire que quel que soit le nombre d années travaillées on peut partir à 67 ans et toucher une retraite pleine ? (Donc 1200 euros pas moins ?)
Je suis née en 64, j'ai bossé un peu l'été à partir de 16 ans, avant mes études. Bon, pas de bol, une année je n'ai pas bossé assez d'heures pour valider un trimestre, il manque 6 ou 7 heures...
J'ai fait 3 ans d'études et j'ai commencé à bosser.
J'ai eu 4 enfants (chouette, si ça n'a pas changé, ça me génère 2 ans chacun pour la retraite), mais je n'ai pas repris le boulot après le congé parental de la 3eme, jusqu'aux 9 ans du 4eme (soit 12 ans sans bosser).
Depuis, je bosse et je valide mes 4 trimestres chaque année.
Depuis des annees, je suis persuadée que je n'aurai que des clopinettes comme retraite et qu'il me faudra bosser jusqu'à 72 ou 73 ans pour avoir le taux plein, et que je ne serai probablement pas capable de ça, et qu'il faudra qu'on vive sur la seule retraite de mon mari ou que je compte sur sa pension de réversion (s'il meurt avant moi )
Donc si on me dit que 67 ans ça le fait, ma foi, je ne me trouve pas si mal lotie

Par Yann22 : le 11/01/23 à 10:58:30

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
Kefiretlome: comme d'habitude, ce n'est pas aussi simple.

Lien
(attention, cette page a été vérifiée et donc mise à jour en novembre 2021)

De ce que j'ai lu (car je ne suis pas vraiment au fait de cette "usine à gaz" ), à 67 ans, tu toucherais à minima 50% de ton salaire brut moyen.

Par dejavu : le 11/01/23 à 11:09:13

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
13731 messages

1222 remerciements
Dire merci
Savoir qui voudra embaucher "les vieux"? Mais c'est un problème qui est actuel depuis déjà pas mal de décennies

Est-ce que jeunes et vieux ne devraient pas réfléchir ou remettre en question la façon dont ils appréhendent la vie? Ce qui leur permettrait d'avoir moins d'angoisses lorsqu'ils arrivent au troisième et quatrième âge.

On a abaissé l'âge de la retraite en disant à l'époque qu'il fallait donner de plus grandes opportunités d'emploi aux jeunes... ont-ils profité de cette opportunité?

Côté pénibilité de certains emplois, il serait peut-être judicieux d'interdire de les faire au-delà d'une certaine limite de temps, ouvrir plus de possibilités de sorties et voies de reconversion au lieu d'attendre que les services médicaux et l'invalidité prennent le relai.
Se préparer soi-même, agir au lieu de subir, se développer plutôt que de se faner.

Par kefiretlome : le 11/01/23 à 11:13:06

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2007
29365 messages

874 remerciements
Dire merci
Mouais.... De toute façon, je ne peux pas y changer grand chose, si ce n'est me maintenir en forme le plus longtemps possible pour pouvoir travailler assez longtemps pour ne pas tomber dans l'indigence (et vue l'inflation galopante ça arrivera probablement)
Je ne vais même pas pouvoir compter sur mes enfants et petits-enfants pour s'occuper de moi car ils sont dans la trentaine et ont globalement commencé à développer une plus ou moins forte ecoanxiété, ce qui fait qu'aucun n'a d'enfant, et tous se disent qu'il vaut mieux ne pas en avoir tellement leur avenir sera sombre....
Moi qui rêvait de petits-enfants... Comme dit mon mari, si finalement ils se décident, nous serons trop vieux et trop cassés pour les garder

Par dejavu : le 11/01/23 à 11:45:54

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
13731 messages

1222 remerciements
Dire merci
Un autre courant qui ferait descendre moins de personnes dans les rues et profiterait aux plus démunis: le limitarisme qui consiste à fixer un revenu plafond.
J'ai entendu une interview à la radio sur le sujet et les pouvoirs publics pourraient développer plus en ce sens plutôt que d'attendre "le ruissellement".
Ici les politiques ont déjà un revenu maximum, c'est un début.

Et puis zut, pour la plupart ici nous ne sommes pas à plaindre. Si je n'avais pas eu de chevaux, j'aurais eu de quoi m'acheter une superbe maison ou de me mettre un bon paquet de côté pour la retraite...mais si c'était à refaire je choisirais tout de même les chevaux ;-)

Par leeloye1000 : le 12/01/23 à 13:54:10

Déconnecté

Inscrit le :
04-03-2018
2646 messages

286 remerciements
Dire merci
alors, je ne sais pas pour ma part, si c'est de l'inconscience, de la naiveté, ou du pessimisme ...

mais je n'arrive pas du tout à me projeter ni même à imaginer ce que serait ma retraite !

j'ai pour mon premier congé parental perdu 6 mois de "trimestres"...
j'ai pour mes temps partiels, après avoir surcotisé deux ans, demander finalement à ne pas surcotiser (surcotiser pour quoi au final ?)

bon par contre, là de ce que j'ai cru comprendre, mon actuel congé parental ne devrait pas me faire perdre de "trimestres", certes je ne cotise pas, mais mon temps de "service" est compté...
j'avoue que c'est un soulagement

Par azzura42 : le 12/01/23 à 14:03:57

Déconnecté

Inscrit le :
27-04-2004
8598 messages

341 remerciements
Dire merci
Idem que toi leeloye1000

Je n'ai que 35 ans et la retraite me paraît très loin, d'ici 30-40 ans il y aura probablement eu de nombreuses réformes de retraite et peut-être un effondrement de notre société.

Pour l'instant je suis plutôt mal barrée : j'ai commencé à bosser à 25 ans, je suis à mon compte avec des revenus faibles, je n'ai pas encore pu investir dans un logement (et ne pourrait peut-être jamais) et célib donc je me démerde en solo. Vaut mieux pas y penser en fait

Par leeloye1000 : le 12/01/23 à 14:23:12

Déconnecté

Inscrit le :
04-03-2018
2646 messages

286 remerciements
Dire merci
je n'ai pas encore pu investir dans un logement (et ne pourrait peut-être jamais) et célib donc je me démerde en solo. Vaut mieux pas y penser en fait

c'est clair !

moi, j'avoue que je me dis à chaque fois : au moins devrait y avoir un toit sur ma tete !
mais bon.. ce n'est pas tant la retraite "active" qui m'inquiète !
mais l'après, (si) quand on devient dépendant... au delà de tout l'aspect "humain" (mon dieu vaut mieux pas y penser !), mais le coût que cela peut avoir

Par Assimilee : le 12/01/23 à 14:31:45

Déconnecté

Inscrit le :
29-05-2006
21106 messages

547 remerciements
Dire merci
Il faut aussi recontextualiser les réformes de retraire avec ce qu'ont vécu nos aînés. La cinquième semaine de congés et les 39 heures ont été instaurés au début des années 80. Les 35 heures, au début des années 2000. Du coup, dans l'absolu, nous travaillons moins que par le passé.

yann22 en terme de recontextualisation, je serai curieuse de connaitre le chiffres de l'évolution de la productivité individuelle. On constate un nombre croissant de burn out et par ailleurs les 35h ca n'est valable que pour les employés. Les entrepreneurs et les cadres n'en bénéficient pas. Donc est ce que le temps de travail réduit n'a pas été compensé par une augmentation du stress et une injonction à bosser pendant ses vacances par exemple... Quand je compare face à mes collègues américains, les français sont beaucoup plus multitaches. Aux US ils font 8h/17h avec 15j de vacances mais en mode coooooooool, et jamais tu n'en verras un se connecté pendant ses vacances.

Honnêtement ce qui m'inquiète (au delà de la flemme de bosser jusqu'à 67 ans) ca va être de se maintenir à la page. Mon boulot a énormément changé en 10 ans de boite avec la digitalisation, de 30 à 40 ans j'arrive à suivre. Je ne suis pas sure du tout de pouvoir maintenir ce rythme d'évolution permanente jusqu'à mes 67 ans et de pouvoir être compétitive face à des jeunes qui arriveront.

Par Yann22 : le 12/01/23 à 14:34:07

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
je serai curieuse de connaitre le chiffres de l'évolution de la productivité individuelle.

Ma foi, qui s'y colle?

Par Assimilee : le 12/01/23 à 15:12:08

Déconnecté

Inscrit le :
29-05-2006
21106 messages

547 remerciements
Dire merci1
J'ai trouvé ce lien, j'ai juste lu en diagonal et il semble bien que notre taux horaire soit un des plus élevé (après les US). En gros il y aurait un ralentissement de la croissance de la productivité mais elle serait toujours en constante progression.
Ceci dit je ne sais pas si ce genre d'indicateur est si pertinent car au final on part de la valeur de production par heure travaillé, certains postes comme le médical n'ont pas vocation à produire de la valeur...

Lien

Par Yann22 : le 12/01/23 à 15:35:26

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
Intéressant, merci pour la recherche

Je note que notre productivité serait, en définitive, comparable à celle des USA, qu'il est effectivement opportun d'aller au delà du seul critère du temps de travail et qu'il faut également s'intéresser à la richesse (au sens large du terme) produite.

Par Assimilee : le 12/01/23 à 16:26:03

Déconnecté

Inscrit le :
29-05-2006
21106 messages

547 remerciements
Dire merci
Et un autre point qui n'est sans doute pas mesurable c'est "la pénibilité morale". Si tu es sous pression 100% du temps tu seras plus usé que si tu es plus cool.
Je reprend l'exemple des US, ils ont une capacité énorme à s'autocongratuler, là ou en France on est très critique. Sur le long terme je pense qu'on s'use bcp plus moralement en France.
Bon après en France on est aussi bien plus protégé ce qui à l'inverse te repose... Mais il n'en reste pas moins qu'il y a une partie "usure" difficile à chiffrer.




Par laska : le 12/01/23 à 16:27:28

Déconnecté

Inscrit le :
22-03-2008
29061 messages

597 remerciements
Dire merci
c'est même pas forcément le cas longues études = grosse rémunération ... J'ai un doctorat et mon CDD dans le public ça va être juste en dessous 2000 net/mois, autant dire que je suis dépitée.

+++

Par dejavu : le 12/01/23 à 17:00:48

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
13731 messages

1222 remerciements
Dire merci
Fait-on de longues études pour avoir un meilleur salaire ou bien pour avoir un boulot qui nous plaît?

Par Ecoleartequestre : le 12/01/23 à 17:11:37

Déconnecté

Inscrit le :
22-05-2013
2335 messages

511 remerciements
Dire merci1
De ce que j'ai lu (car je ne suis pas vraiment au fait de cette "usine à gaz" ), à 67 ans, tu toucherais à minima 50% de ton salaire brut moyen.

Ah ben non . Imagine un peu, quelqu'un qui n'aurait bossé qu'un seul trimestre dans sa vie. Il lui suffirait d'attendre ses 67 ans pour pouvoir toucher 50% de son salaire moyen de ces 3 mois. Super plan mais faut pas rêver

Non, quand on n'a pas côtisé suffisamment de trimestres, on peut effectivement prétendre au taux plein de 50% à partir de 67 ans, mais en proportion du nombre de trimestres réellement cotisés par rapport au nombre de trimestres normalement nécessaires, qui est actuellement de 168.
Donc par exemple, si on a côtisé 100 trimestres dans sa carrière, à 67 ans on pourra obtenir une retraite égale à:
Salaire mensuel moyen des 25 meilleures années x 50% x 100/168. Donc en gros 30% du salaire moyen des 25 meilleurs années.
Lorsque la situation personnelle fait qu'on hésite entre partir à 62 ans sans taux plein ou attendre 67 ans, c'est la solution la plus avantageuse pour la personne qui est retenue.

Je suis dans ce cas, comme beaucoup de femmes qui se sont arrêtées pour élever plusieurs enfants et suivre les mutations professionnelles de leur mari.
Je devrai attendre 67 ans si je veux toucher un petit quelque chose, sinon ça sera vraiment des clopinettes.

Du coup, dans mon cas , j'ai bien plus intérêt à ce qu'on recule l'âge de départ (qui n'aura en fait aucun impact pour moi puisque j'attendrai 67 ans de toutes façons ), plutôt que d'augmenter le nombre de trimestres nécessaires, ce qui aurait un impact direct sur le calcul de la retraite finale qui me sera versée.

Entre les femmes qui ont cumulé des périodes d'inactivité, les gens qui ont accumulé des periodes de chômage, ceux à temps partiel, les expatriés, ..... c'est en fait un salarié sur 2 qui n'a pas tous ses trimestres au moment où il atteint l'âge de départ . Le recul de l'âge est pour eux généralement moins impactant que l'augmentation du nombre de trimestres.
Pour ceux qui ont une carrière complète par contre, le recul de l'âge est pénalisant dans un grand nombre de cas.
C'est pas simple ce genre de réflexion. D'un côté il y a des considérations sociales, de l'autre des considérations économiques car il est clairement établi aussi qu'un recul de l'âge est bien plus efficace qu'une augmentation de la durée de côtisation pour faire faire des économies aux caisse de retraite.

Autre facteur non négligeable qui explique la position du gouvernement, que l'on soit d'accord sur ce choix ou non. C'est qu'en augmentant l'âge de départ, on incite bien plus efficacement les salariés comme les entreprises à garder les gens réellement en activité plus longtemps. On atténue l'effet "de toutes façons il ne lui restait plus qu'un an ou deux à faire donc on peut le mettre dehors maintenant". De ce que j'ai lu, rien que par ce mécanisme, ce sont 240 000 seniors en plus qu'on arrive à maintenir en activité comme ça, au lieu de les sortir prématurément des entreprises.

Par NezLaine : le 12/01/23 à 19:01:52

Déconnecté

Inscrit le :
21-07-2011
7459 messages

322 remerciements
Dire merci
Dejavu, pour ma part c'était les deux : un bon revenu dans un domaine qui me passionne(ait). Mon doctorat a bien attaqué la flamme qui m'animait, j'ai eu le sentiment d'être brisée avant même 30 ans. Ma consolation c'était de me dire qu'au moins je n'aurais pas à me soucier de l'argent et que je pourrais m'assurer un revenu et un train de vie confortables. Autant dire que je me fourrais le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

Laska en effet, mêmes galères ...

Édit pour autocorrect capricieux


Message édité le 12/01/23 à 19:02

Par liteulorce : le 12/01/23 à 21:05:15

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
6931 messages

290 remerciements
Dire merci
J'ai rien lu. Mais vu qu'on m'a tellement changé de regles du jeux , je ne m'en fait plus, puisqu'on ne peut s'y fier

La retraite comme but c'est un concept pour moi.


Par liteulorce : le 12/01/23 à 21:28:24

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
6931 messages

290 remerciements
Dire merci
"Moi qui rêvait de petits-enfants... Comme dit mon mari, si finalement ils se décident, nous serons trop vieux et trop cassés pour les garder" (adopte!)

Bon d'ici la retraite il va falloir que je me marie alors, avec une acariâtre qu'aura sa baraque (partira peut-être en maison de retraite (que je puisse regarder mon programme tv) )et lorgner sur l'usufruit du toit ou de la réversion;

"De ce que j'ai lu, rien que par ce mécanisme, ce sont 240 000 seniors en plus qu'on arrive à maintenir en activité comme ça, au lieu de les sortir prématurément des entreprises."
ça je crois que c'est un vœux pieu dans le pied!

Par Nirvelli : le 13/01/23 à 08:58:02

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
11203 messages

473 remerciements
Dire merci
Fait-on de longues études pour avoir un meilleur salaire ou bien pour avoir un boulot qui nous plaît?
Les 2 ne sont pour moi absolument pas lié. Beaucoup de métiers sont des métiers passion sans pour autant nécessiter de longues études (notamment les nombreux métiers de l'artisanat)

Pour revenir sur le sujet de la retraite, je vais avoir 50 ans cette année et depuis toujours, je disais à mes parents que je n'aurais de toute façon jamais de retraite, jusqu'à il y a 10 ans, ma mère s'énervait sur moi quand je lui disais ça, mais depuis 5 ans, elle ferme sa bouche quand je lui dis ça. Retraite à 67 ans pour un taux plein, c'est bien simple, on nous vole une décennie ou on est encore suffisamment alerte après une vie à avoir bosser, là, on va passer direct de la vie active aux problèmes de santé puis à l'EPHAD... c'est cool pour l'Etat, on coutera moins longtemps et le peu que l'on aura accumulé sera récupéré par les EPHAD, donc l'Etat ... quel monde cynique.

Par Yann22 : le 13/01/23 à 09:11:10

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
20515 messages

747 remerciements
Dire merci
Ecoleartequestre: Ah ben non . Imagine un peu, quelqu'un qui n'aurait bossé qu'un seul trimestre dans sa vie. Il lui suffirait d'attendre ses 67 ans pour pouvoir toucher 50% de son salaire moyen de ces 3 mois. Super plan mais faut pas rêver

Merci de m'avoir repris, surtout que le lien que j'ai donné mentionne ce que tu expliques

Par dejavu : le 13/01/23 à 09:48:29

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
13731 messages

1222 remerciements
Dire merci
Donc en gros, en France, il y a des personnes qui arrivent à 65/67 et n'ont droit à rien et doivent continuer à bosser jusqu'à la mort ou bien y a t-il un RMI/RSA des vieux?
La question vous semble peut-être bête mais je ne suis plus au courant des lois françaises.
liteulorce ton plan est excellent, c'est ce qu'à fait ma belle-mère mais la pension de réversion n'est pas encore au pro-rata des années de mariage?
Mon beau-frère qui est veuf se dit qu'il pourrait assurer les vieux jours de qqn avec sa retraite donc si jamais il y a parmi vous une femme qui supporte un type genre grenouille de bénitier version masculine....

Par al : le 13/01/23 à 12:00:17

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2005
37675 messages

344 remerciements
Dire merci
mais les études longues permettent en principe d'avoir des emplois moins pénibles et surtout plus rémunérateurs


je réagis juste parce que j'ai failli m'étouffer avec ma tasse de tisane en lisant ça (oui je bois de la tisane à 11h55, vive l'allaitement ).

si seulement c'était vrai....
on discutait hier avec une copine de ma rémunération, elle est tombée sur le cul, dans le mauvais sens du terme.... pourtant, véto associée dans une petite clinique qui tourne correctement, je m'estime "normale". Mais ne pas faire de gardes et bosser une demi journée en moins pour pouvoir m'occuper de ma fille, ben....je le sens FORT passer niveau salaire. Les charges restant les mêmes, le delta c'est ça en moins pour moi....
Tant pis, je suis heureuse ainsi, mais disons que je conseille pas mon métier à qqn qui a pour projet de gagner de l'argent avant tout.....

et la retraite, comme d'autres, j'y pense même pas.
Je fais partie des pessimistes qui se disent qu'à l'âge de partir à la retraite, le système tel qu'on le connait se sera probablement effondré donc je ne calcule pas ma vie en fonction de ce que je vais toucher après mon taff (ce qui ne veut pas dire que je ne prépare rien, mais je thésaurise autrement qu'en comptant sur le système)

Par arwen73100 : le 13/01/23 à 12:53:54

Déconnecté

Inscrit le :
14-11-2004
23259 messages

740 remerciements
Dire merci
La retraite.... Ça fait un moment que je dis que j'en aurais sûrement même pas.
Je regarde même pas les réformes d'ici que j'ai l'âge y aura encore un tellement de réforme....

Autant j'ai un poste de bureau, télé travaillable donc je serais pas encore a plaindre.
Mais je vois mon mari avec son job hyper physique, les astreintes, la route .... Je vois pas comment il pourra bosser en étant vieux.

Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (68 255) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval