Forum cheval
Le Forum Cheval

Une relève à la hauteur...

Sujet commencé par : Erzebeth - Il y a 92 réponses à ce sujet, dernière réponse par K.Zel
1 personne suit ce sujet
Par Erzebeth : le 17/06/21 à 13:36:58

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
Je me pose beaucoup de questions en ce moment parce que j'envisage de prendre une relève pour Bellinda (oui j'ai Sherpa, je l'adore, mais objectivement, c'est pas la relève de Bellinda, c'est un autre cheval Mais c'était parfait pour moi de l'avoir lui, si différent, justement pour pouvoir aborder la suite je pense... bref...)

Et une des question que je me pose, surtout à voir les histoires autour de moi, c'est, quand on a eu un cheval avec lequel on s'est éclaté, un vrai partenaire, comment trouver une relève à la hauteur?
C'est en ce sens que pour moi c'était bien d'avoir Sherpa en fait. parce que je ne l'ai pas (trop) comparé, c'était pas possible.
Néanmoins, objectivement, quand je réfléchis sérieusement à ce que je veux comme cheval, faut être lucide, je veux une Bellinda bis.
Mais c'est compliqué quand même chaque cheval est unique, il y a une part d'idéalisation... il y a l'affect aussi, laisser la place à un autre (et d'ailleurs, je repousse un peu le démarrage de ma recherche "sérieuse" parce que je viens de perdre un de mes jeune chat et d'en adopter un nouveau... il faut déjà que je fasse de la place à Banshee, je ne suis pas tout à fait prête à me projeter sur un cheval pour le moment). Et dans le cas de Bellinda, il y a un truc que je sais depuis longtemps, c'est qu'elle restera forcément à part du fait qu'on s'est rencontrées quand j'étais ado... j'ai évolué depuis je n'ai plus le même rapport aux chevaux, donc ça ne sera jamais pareil.
Comment ne pas être déçu? Ou un peu nostalgique?
J'ai des critères assez précis sur le type de cheval, le physique, etc... partant de là, je me dis que c'est le mental, en voyant le cheval en vrai, qui fera la différence... sachant que je sais aussi ce que je veux de ce côté là, mais peut-être trop?
Et puis il y a être et avoir été aussi!
Ca fait longtemps que je monte essentiellement mes chevaux, est-ce que je serais encore au niveau pour gérer la version plus jeune? Bon sachant que là maintenant j'ai enfin une mono sous la main pour m'aider donc c'est probablement le meilleur moment... Mais on voit/lit tellement d'histoires d'échecs, où souvent, il faut le reconnaitre, il y a eu une mauvaise évaluation du niveau nécessaire du cavalier pour le cheval choisi, que je me pose très sérieusement ces questions et que je me demande si je serais au niveau pour la relève idéale... Mais inversement, d'avoir monté le cheval de ma mono cet hiver m'a conforté dans l'idée que je me sentais tout de suite bien sur ce profil de cheval, donc ça m'a un peu rassurée de ce côté là...

Après là j'explique mon cas, et ce qui me fait en venir à ces questions, mais ce qui m'intéresse ce sont les vécu de chacun, les histoires... Dans mon cas je me dis que les choses s'éclairciront probablement quand je commencerais à faire des essais. (il faut aussi souligner que je n'ai jamais eu à passer par ce genre de recherche pour mes chevaux! C'est peut-être aussi pour ça que j'ai tellement peur de me planter?)

Alors dur dur de trouver LA relève ? Laisser sa place au nouveau, une évidence ? Ou bien, même avec un top cheval qui va bien, le petit truc qui fait que même au bout de plusieurs années, il reste un arrière-goût de "ce ne sera jamais pareil" ? (mais bien sûr ce ne sera jamais pareil, ça c'est évident, car ils sont tous uniques... surtout ma 8eme merveille du monde d'anglo-morue )

Messages 81 à 92, Page : 1 | 2 | 3

Par Aquarium : le 20/06/21 à 12:48:23

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2010
1184 messages

73 remerciements
Dire merci
De manière purement objective je te dirais quand même de te méfier du PS.
Tu as connu Bellinda alors qu'elle avait déjà de l'âge donc tu n'as pas vu les moments les plus difficiles... et tu sais qu'elle a été difficile. de plus tu étais ado donc probablement bcp moins peureuse qu'aujourd'hui...
Si tu repars sur un jeune (même 5 6ans pour tester en selle) tu as quand même 2 3 ans pour quil prenne un peu de la graine, vu que tu n'es pas du tout dans le "challenge" mais plus dans le loisir méfie toi dun cheval trop sanguin. Au-delà même de ton niveau équestre... il y a le plaisir que tu prendras à le gérer... on a déjà quelques montées d'adrénaline avec des jeunes "faciles" quand on fait de l'extérieur et des activités un peu originales ...

Bref 100% pour un cheval orienté travail cest exactement ce quil te faut , ou un bon batard croise avec un machin avec de l'influx. Mais un réformé... hyper risqué il me semble. en plus il y a un plaisir que tu n'as pas forcément goûté car Bellinda n a pas un bon pas... mais le dextre c'est magique. Si tu arrives à avoir des chevaux qui se suivent au moins au pas et au trot cest un vrai plus. Ca permet aussi davoir des invités et de faire des balades sympas.

Bref moi avec mon esprit "poney de famille" je voulais des chevaux capables de rapidement être manipulés et montés par des amis sans niveau.
Ma ponette n'aime tjs pas les gros débutants mais elle prend sur elle, ma mule est tellement indépendante qu'elle ignore le sac à dos et le promène sans se poser de question.
Les gamins des copains viennent sans crainte... bref considere aussi cela, si cela est important pr toi !

Par swann : le 20/06/21 à 12:56:04

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17364 messages

723 remerciements
Dire merci
Un bon QH porteur mais pas trop grand, froid mais avec de l'influx...

Par Erzebeth : le 20/06/21 à 13:53:14

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
aquarium tu pointes précisément de doigt les interrogations que j'ai moi-même . ( ça plus le côté santé et vieillissement)
Belline je l'ai connue à 9 ans, pas toute jeune, mais à l'époque elle ne faisait plus que du jeté de cavaliers depuis 3 ans... pas exactement clé eb main on va dire. mais effectivement j'avais moi non plus pas le même âge. (être et avoir été je disais donc )
swann lr critère du pas trop grand, comment dire... subjectif? perso j'envisage pad vraiment en dessous d1m60... mais effectivement j'aimerais quand même pas trop grand, donc si possible plus petit que Sherpa.

Par vertige08 : le 20/06/21 à 14:11:33

Déconnecté

Inscrit le :
25-09-2008
3562 messages

29 remerciements
Dire merci
Moi aussi je vote pour de l’ibérique

Chez moi j’ai du PRE et du minorquin, et c’est carrément le pied!
Le minorquin te conviendrait sûrement mieux (à l’origine c’est de PRE croisé Anglo!) ou un croisé du genre.
c’est magique comme cheval. Du sang mais une tête froide, un physique plus proche du PS que PRE (ça dépends des individus et des lignées) et super polyvalent des allures amples et souple.

Le hic ça va être le prix. Mais parfois on trouve des bonnes affaires.

C’est le genre de cheval que tu peux monter 1 fois par mois, mais que tu retrouve comme tu l’as laissé.

J’ai une poulinière, je sais même pas si elle avait été monté avant d’arrivé en France et elle passe partout dans se poser de question. Un vrai 4x4 et un confort sous la selle 🥰

Par K.Zel : le 20/06/21 à 14:18:51

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
8951 messages

493 remerciements
Dire merci
Tiens, c'est marrant, je ne sais pas du tout si c'est parlant au sens large mais un truc m'interpelle : Belline n'était pas simple quand tu l'as eue, avait été "pire" avant. Elle garde encore aujourd'hui un caractère marqué et affirmé. Pour moi, Bambou, ça avait été ça. Mon vieux Neige, pareil (récupéré à 16 ans car trop compliqué pour le club, même des balades en main ) Le bulgare, pareil, caractère très fort et indépendant.
Est-ce que ça ne serait pas une histoire de personnalité forte qui fait qu'on s'attache tant ? bien plus qu'une histoire de facilité/praticité ? parce qu'à lire le topic, il y a un paquet de "chevaux d'une vie" avec un caractère très marqué, et pas forcément faciles.

Avec les remarques de pakret et swann, j'ai aussi pensé à l'américain. Je n'étais pas trop intéressé par ces races avant d'en avoir un...bon le mien est une calamité niveau santé, il a peur de son ombre, des difficultés terribles pour se concentrer mais il est super attachant, typiquement un cheval "bon copain". Et il est grand aussi pour un américain (1m58)
Du coup un américain bien né, pourquoi pas ? mais comme j'ai vu passer la suggestion Welsh cob plus haut, ma remarque sera valable pour les deux : il faut du très bien né, et tu vas galérer +++ pour trouver autour d'1m60, même si ça existe pour les deux, ce ne sont pas les plus fréquents. (et je ne pense pas que les allures du Welsh te plairaient, voir pour l'américain ? )

Sur la santé du PS, c'est toujours un point litigieux. D'un côté, ce sont des chevaux très costauds, parce qu'il faut pouvoir encaisser les courses, l'air de rien. Mais on trouvera de tout, pas pour rien qu'un paquet "pètent" à l'entraînement avant même d'aller courir. A voir si c'est une réforme pour vitesse ou pour santé (et avoir le vrai avis objectif sans mensonges à ce propos...)

L'avis d'aquarium est très pertinent sur toute la ligne. J'ajouterai même : si tu peux avoir des profils alimentaires similaires entre le nouveau et Sherpa, ça peut être bien, parce que ça peut être hyper pénible d'avoir un cheval qui grossit en regardant les cailloux et un qui a besoin de xxx aliment pour se maintenir.

Et pas être fermée aux croisés, en effet. Mon bulgare, ONC, est canon, bien fait, caractère très fort, super intelligent : c'est un super compagnon (et si besoin de papiers, on a du croisé OC bien sûr) Pourquoi pas un Ps x machin, voire un DSA vu les profils très différents qu'on peut y trouver. Une amie a un DSA arabe x TF. Le cheval est une gravure, elle est sortie en amateur dressage avec, il a de l'influx, un très joli déplacement, un caractère très fort (genre le caractère de merde, mais dans le bon sens du terme), une très bonne santé...
Alors bien sûr, il y a à boire et à manger dans les DSA, mais ça ne me parait pas à exclure. Pour retrouver du caractère, du sang, de la sensibilité, de la franchise, mais aussi une bonne santé qui sera peut-être plus dure à trouver chez le PS.

Par vertige08 : le 20/06/21 à 14:32:04

Déconnecté

Inscrit le :
25-09-2008
3562 messages

29 remerciements
Dire merci
Les minorquins :

L'etalon et la jument un peu plus "baroque" :


et la typé un peu plus "anglo"





Message édité le 20/06/21 à 14:40


Message édité le 20/06/21 à 14:44

Par laureBrrrrr : le 20/06/21 à 14:38:28

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78701 messages

363 remerciements
Dire merci
De mon expérience des pur sang IL Y A DE TOUS vraiment, mais il faut se tourner vers les bonnes écuries ..
y'a pleins de Pur qui font du loisir qui sont "vraiment" sympa dans les réformes, mais bien "vendu" et venant de bonnes écuries ..

Après c'est moins risque que d'autres races ça c'est sur

Par swann : le 20/06/21 à 14:54:09

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17364 messages

723 remerciements
Dire merci
''swann lr critère du pas trop grand, comment dire... subjectif? ''
Comment ça ?

Par Xynou : le 20/06/21 à 18:10:59

Déconnecté

Inscrit le :
14-06-2018
861 messages

165 remerciements
Dire merci
Je rebondi juste sur la question du prix.

Tu dis ne pas avoir le budget pour un ibérique à ton goût.
Ce qui me fait dire que tu sous-estimes le prix d'un AA ou d'un PS sympa et sain.
L'ibérique est globalement une race peu chers si tu compares aux autres (bien moins chers qu'un cheval de dressage nordique, et bien moins chers qu'un cheval "type SF" de loisir équivalent).
Il faut faire attention aux "nouveaux" stud-book, l'AES, c'est une poubelle, y a de tout et du n'importe quoi, ça sert juste à faire des papiers.

Par Erzebeth : le 20/06/21 à 21:32:33

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
c'est pas vraiment ce que je constate mais je verrais bien ça par moi-même quand je commencerais à chercher activement. Après j'ai bien dit "qui me plaisent", c'est à dire que c'est rare que ça arrive et que quand c'est le cas, ça ne joue pas de tout dans la même cour que moi, pas vraiment du cheval lambda quoi. ce ne sont pas des chevaux qui me parlent a priori, mais je ne me ferme à rien.
Maintenant c'est pas vraiment le propos ici, où je suis sur une réflexion très théorique et un questionnement personnel préalable avant de sauter le pas. Le concret, je le verrais par moi-même sur le terrain car je crois aussi assez aux rencontres et suis assez convaincue que plein de choses seront plus claires pour moi avec des chevaux en vrai devant moi. J'ai par ailleurs déjà quelques pistes de recherche en local mais c'est pas le sujet ici.
Je vous lis tous attentivement et je note tout ça dans un coin de ma tête.
Et aussi si j'ai posté sur le forum c'est dans l'idée que le post puisse évoluer sur une conversation pas forcément centrée sur mon cas, et peut être parler a d'autres personnes dans une delarche similaire.

Par Fluoxetine : le 20/06/21 à 21:38:21

Déconnecté

Inscrit le :
11-01-2010
3539 messages

36 remerciements
Dire merci
Doudou est parti il y a presque 10 mois et je sais que jamais je ne trouverai un cheval comme lui : il était et restera le cheval de ma vie...
Il était hors de question pour moi de prendre un second cheval en même temps que lui car je ne voulais pas qu'il se sente délaisser ou ne pas pouvoir lui consacrer 100% de mon temps, d'autant qu'avec ses soucis respiratoires je voulais vraiment pouvoir m'en occuper au mieux

Depuis son départ j'ai complètement arrêté tout lien avec les chevaux, je n'en ai pas approché un seul. Je suis totalement incapable de me projeter, je ne sais même pas si je remonterai à cheval un jour, une amie essaye de me motiver à prendre des cours en club avec elle mais je sais pas encore. Peut-être que ça me redonnera l'envie ?
Prendre une DP je ne l'imagine pas, car je pense que je ne cautionnerai pas la moitié des décisions prises par le proprio et ce quel qu'il soit
Un nouveau cheval pour l'instant ça me fait peur : la galère des pensions, des soucis vétos, les angoisses liées à la santé et j'en passe
Je ne saurai même pas où chercher..!


Par K.Zel : le 21/06/21 à 02:39:42

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
8951 messages

493 remerciements
Dire merci
Ah ben si tu veux d'autres questionnements sur la relève, j'y suis aussi, même si ça ne sera clairement pas pour demain, ni après-demain.

Pour le coup, je ne me pose vraiment pas la question du "cheval de ma vie" ou du lien qui sera à créer. Ça n'est pas un critère qui entre en ligne de compte, mais c'est peut-être parce que j'ai eu pas mal de chevaux (onze, il me semble) Pas que je m'en fiche, loin de là, mais je me dis que le lien se créera d'une façon ou d'une autre, vite ou lentement. Il a été présent avec tous mes chevaux, et chacun d'une façon différente, certains très forts, d'autres moins ; certains plus intenses, d'autres plus tranquilles.
C'est pour ça que pour ma relève, je me base sur des critères objectifs sur ce que je veux et ne veux pas. Je dirais que j'ai passé l'âge de fonctionner au coup de cœur (je n'ai surtout pas/plus la santé)

Quand j'ai cherché un poney (petit) pour faire la relève de ma shetland que ça gonfle prodigieusement de faire des cours, ça a été une liste de critères objectifs. Le seul point est que ça a été un poil plus tôt que prévu parce que j'aimais beaucoup l'élevage et je savais qu'elle arrêtait. J'ai pris le dernier mâle né, du coup : parce que je voulais un hongre, qu'il était bai, avec un bon dos, et le mental tip top de cet élevage. Mais voilà, je ne cherchais pas un compagnon de vie, je cherchais un poney de travail, on va dire.
Alors en quoi ça change de mes critères pour ma relève à moi ? Eh bien pour moi je peux faire des concessions sur des critères. Par exemple, j'aimerais le mental ultra stable, inébranlable, de ma shetland, mais je veux bien moins stable au profit du charisme. (pas un fou non plus, j'ai déjà bien donné )
La différence avec le poney de "travail" pour les enfants, c'est que pour lui j'aurais aimé plus charismatique, et j'en ai vu de plus charismatiques, mais le meilleur mental était chez celui que j'ai choisi, et de loin. Et, attention, il est loin d'être chiant. Il est malin et espiègle, assez facétieux, le bon mental ne veut pas forcément dire qu'on se fait chier.

Donc, en gros, je dirais que j'ai une liste de critères bien définis. Certains indispensables : le charisme (selon mes goûts), ne pas avoir besoin de bosser tous les jours pour être stable, une bonne santé, ne pas être sur l'oeil pour des queues de cerise, une taille modérée, etc. et d'autres critères sont plus souples : il aura le droit d'être un peu sur l'oeil, (mais pas trop) ou vert si d'autres cases sont remplies, il pourra avoir une robe qui n'est pas ma came de base, si d'autres choses marchent bien, ça pourrait même être une jument si tous les critères sont parfaitement remplis à la ligne près, un ONC si tout fonctionne... etc. je n'étale pas tout ma réflexion, j'essaie seulement d'illustrer mon cheminement. Là, ça dépend bien sûr de ce qu'on veut, soi même. (exemple, papiers ou pas, je m'en fiche un peu, je ne fais pas de concours)

Je sais que parfois, certains chevaux me font de l’œil, sans qu'il y ait un critère vraiment objectif. Pour illustrer, j'avais flashé sur Jedi et Ithaque, de l'élevage d'al, au milieu des autres poulains des mêmes années, tous pourtant de qualité égale. Mais ceux-là, il y avait un truc. Et ça, je ne délaisse pas ce truc pour ma recherche future. Pour autant, aujourd'hui, si on me présente deux chevaux, l'un avec ce "tilt" et l'autre non, mais que l'autre remplit mieux les critères, ben je prendrais l'autre, là où quelques années plus tôt, j'aurais pris le "tilt".
Je pense que le fait d'avoir là deux chevaux encore jeunes et immontables joue beaucoup sur ce cheminement.

(Par "truc" ou "tilt", je ne parle pas de coup de coeur. Le seul coup de coeur que j'ai eu, c'est mon Welsh Cob. J'en suis toujours fou, bien malgré moi. alors lui, il fait super beau dans ma pâture, mais je ne peux rien en faire, vu qu'il est plein de pathologies physiques et mentales, alors les coups de coeur, hein ! )
Ceci dit, si tu as le coup de coeur pour un bourrin qui rentre dans les critères, c'est ce qu'il y a de mieux ! Après, on n'est pas tous égaux sur ça. Perso, je reste assez froid. Mon problème, c'est plutôt le syndrome de l'infirmier si le cheval fait pitié

Page : 1 | 2 | 3
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 563) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval