Forum cheval
Le Forum Cheval

Contrôler et tenir sur un cheval qui s'emballe ?

Sujet commencé par : Frimous29 - Il y a 122 réponses à ce sujet, dernière réponse par chupachupsme
1 personne suit ce sujet
Par Frimous29 : le 15/01/12 à 17:04:41

Déconnecté
 Bonjour,
comme dit dans le titre, ma question est la suivante:
Comment tenir sur un cheval qui vous embarque avec force (coups de culs, ruades, etc), et par la suite reprendre le contrôle et éviter la récidive dans l'heure qui suit (en imaginant que cela se produise lors d'un cours).

Pour ma part j'ai actuellement mon galop 5, et j'ai gravement chuté il y a quelques mois car mon cheval s'est violemment emballé. Depuis, j'ai peur que cela se reproduise, et aimerais des conseils pour prévenir la chute, sachant qu'elle fait tout de même partie de ce sport parfois dangereux, et qu'elle peut être inevitable.

Merci d'avance

Messages 1 à 40, Page : 1 | 2 | 3 | 4

Par Lucile.C : le 15/01/12 à 17:07:48

Déconnecté

Inscrit le :
29-06-2005
2231 messages

2 remerciements
Dire merci
 s'accrocher comme on peut^^

Nan, il faut, je pense, essayer de garder ses épaules bien en arrière, les mains basses, essayer de jouer un peu dans les doitgs...

C'est jamais simple :/

Par ellekatiolaa : le 15/01/12 à 17:14:19

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
16-08-2010
Happy Birthday
1333 messages
Dire merci
 Moi j'ai envie de dire, tu t'acroche comme tu peut, et je suis sérieuse! Parce que moi personnelement je sais que meme si je met mes épaules en arrière, je tombe quand même. Ou sinon tu esaye de lui faire faire des cercles.

Par clem76520 : le 15/01/12 à 17:54:00

Déconnecté

Inscrit le :
05-07-2006
11942 messages
Dire merci
 moi je dirais renes d'urgence, choper une des deux renes à deux mains et plier le cheval pour qu'il stop

ca peut etre dangereux (cheval qui tombe, ou meme lui faire mal au dents) mais en cas de danger pour moi et pour le cheval, ainsi que pour autrui j'hésiterais meme pas!

après, ca marche pas à tous les coups et ca j'en ai fais les frais!

j'étais sur un ptit pur sang qui pétait des cable, mais des gros cables pour je ne sais qu'elle raison (on a jamais troucé et ct pas faute d'avoir cherché) , sauf qu'avec moi, il l'avait jamais fait.

et puis un jour, ben il l'a fait, j'ai tenté de faire une renne d'urgence qu'il a reussi à m'arracher.

j'ai fini ma course (galop de course) dans un poteau en bois avec une épaule démise !

plus personne n'est jamais remonté sur ce cheval !

Par Navis : le 15/01/12 à 17:58:10

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2004
26709 messages

17 remerciements
Dire merci
 J'ai le roi du guet-apens pour les grdes galopades involontaires dans ce domaine
Embarquées pleins cul galop avec ruades, coups de cul, cabrés, sauts de mouton et tout ce qu'on veut , le genre de cheval qui même tordu en deux continu de galoper, et à qui les cercles font rarement déséquilibre

Dc pareil : je m'accroche !
Du moins en extérieur...

En "intérieur" j'essaie de suivre un maximum les conseils que mes profs me donnent, à savoir le fameux cercle jusqu'à ralentir le cheval, puis créer un déséquilibre dans ses postérieurs en chassant la hanches intérieure sous la masse. Coté position, le plus en arrière possible, permettrait ainsi d'assurer son assise et de mettre un maximum de poids sur l'arrière-main de son cheval de sorte que celui-ci soit le moins possible sur les épaules et donc ai le moins possible de force pour tracter et s'appuyer également sur le mors.

Bref en résumé, s'il m'embarque en intérieur pdt le travail, j'opte pour la mise sur le cercle jusqu'à ralentir sa progression et le refoutre sur le cul.

Si ça ne suffit pas et qu'il insiste en coup de cul ou autres, je fous un maximum sur le cul et je lance sérieusement au galop.
Dans le but qu'il comprenne que le galop de cette façon c'est franchement pas confortable...

Du coup pour éviter les "récidives", même si c'est compliqué parce que ça arrive forcément, mais du moins tu peux prévenir, je reste le plus possible "connecté" à lui dans le boulot.
En gros je ne le lâche quasiment jamais...
c'est parfois crevant, au début surtout, mais je ne lui laisse pas de portes entre-ouvertes à la connerie.



En extérieur par contre j'aurai pas + de conseils...j'en fais plus avec lui pour cette raison.

Par Plectrude : le 15/01/12 à 18:06:04

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12282 messages

229 remerciements
Dire merci
Déjà il faut sentir la seconde où la cheval se tend pour faire sa connerie, pour la désamorcée avant que ses forces soient en jeu. Sinon de toute façon la situation sera dangereuse.

Cela nécessite d'avoir acquis une bonne décontraction à cheval, par l'habitude, mais aussi par la respiration, des assouplissements, etc...

Ensuite, ayant une jument spécialiste du "yahou !", je n'ai rien trouvé de plus efficace que la flexion d'encolure (une rêne d'ouverture très exagérément marquée, et vers le haut, pour faire simple). Le but est d'attirer le nez le plus vers les flancs possibles. Le cheval perd alors tout son moteur, c'est musculairement fatiguant pour lui, et il comprend vite son intérêt à ne pas recommencer.

Mais deux choses sont essentielles :
- que le cheval connaisse la rêne de flexion (ce qui normalement devrait être appris en fin de débourrage, c'est un des premiers apprentissages pour contrôler l'avant main plus tard monté...mais ce n'est pas toujours le cas)
- que le cavalier intervienne dans un bon timing, quand le cheval est en train de ramener ses postérieurs pour se propulser vers l'avant et/ou le haut, et pas après car le cheval n'est plus en situation d'équilibre et il peut arriver qu'il se fauche.


Message édité le 15/01/12 à 18:06

Par helenenantes : le 15/01/12 à 18:07:50

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2006
3722 messages

4 remerciements
Dire merci
 roh lala c est ma hantise ça!. le pire c est en reprise quand c'est le KO general!

Par DQR33 : le 15/01/12 à 19:36:42

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
(Ça m'amuse un peu d'intervenir alors que je ne monte pas ! )

Ce que dit Plectrude me va bien... Le seul truc qui m'inquièterait, c'est de sentir la seconde où le cheval se tend pour faire sa connerie, et de trouver le bon timing, peut-être parce que je ne monte pas, justement.

J'oubliais de préciser que je n'ai pas de cheval en plus... mais je me tâte...

Par kikiwi : le 15/01/12 à 19:49:38

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2007
3755 messages
Dire merci
Je dirai aussi travailer sur le plat les transitions et recommencer en extérieur ! Perso ça m'a bcp bcp aidé dans mon cas (cheval qui prend la main "en douceur" en venant s'appuyer petit à petit)
Après si c'est pêtage de cables, ça change pas grand chose....

Par helenenantes : le 15/01/12 à 20:06:01

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2006
3722 messages

4 remerciements
Dire merci
 

Par Navis : le 15/01/12 à 20:09:18

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2004
26709 messages

17 remerciements
Dire merci
 kikiwi, c'est bien là la différence...

Entre le cheval qui laisse pressentir à son cavalier qu'il veut en faire qu'à sa tête et celui qui explose en un quart de seconde il y a un gouffre malheureusement (ou pas d'ailleurs ).

Ce que dit Plectrude est juste, maintenant la fameuse seconde avant l'ouragan il faut la ressentir, il faut aussi être très vif pour réagir et donc être totalement concentré, ce qui n'est pas toujours le cas en balade dehors avec les copains etc etc.

Par Al3zane : le 15/01/12 à 20:22:26

Déconnecté

Inscrit le :
04-11-2009
4125 messages

9 remerciements
Dire merci
 Après ça dépend de quoi vient l'emballement du cheval. Si c'est une réaction de peur, ou une réaction de "tu me fais mal/j'ai mal casses toi!" . Réaction de peur, tu n'y peux rien, le cheval non plus, il réagira par instinct de fuite, hormis te pencher en arrière et bien amortir avec ton bassin , et essayer de faire un cercle ou de provoquer un déséquilibre de poids pour que le cheval repasse à l'allure inférieur, pas grand chose à faire. 2 ou 3 fois je me suis faites embarqué pendant quelques secondes, 1 fois c'était de peur donc le cheval très bien éduqué n'a réagit que pendant 3 -4 secondes et est partit à fond la caisse, mais s'est calmé direct ensuite, la deuxième fois je lui ai touché fortement la croupe avec mon lonnng nouveau stick donc il a pas aimé, là j'ai eu saut de mouton et le reste pendant max 5 secondes, j'étais juste très bien redressée. Mais je pense que j'ai réussi à tenir en selle ces deux fois là grâce à la selle de dressage et aussi parce que j'étais à la base dans une bonne position , alors que si j'avais été de nature pendant la séance légèrement penchée en avant, pour sur j'aurais manger le sable

Si c'est une réaction face à une douleur (ex: cavalier qui monte mal, qui tire sur la bouche, selle non adaptée, sellé trop en avant, etc) généralement tant que tu n'es pas à terre, le cheval continue... Donc dans ces cas là faut apprendre à chuter et chuter soit-même (plein de fois je l'ai fais car je sentais que ça ne servait à rien de résister..) , le but est de ne pas être crispée, car sinon c'est pire. Et si tu veux vraiment pas chuter, comme le rodéo, en arrière , tu tiens le pommeau et c'est partit !

Pour le deuxième cas, il faut prévoir cela, malheureusement en club c'est difficile, c'est pas ton dada et tu peux pas tout vérifier avant, mais selles correctement, ne met pas des couches supplémentaires, mors adapté, et monte sans gêner ton cheval. Après , galop 5, ça veut rien dire... Quand j'ai eu mon galop 5 je n'arrivais plus à galoper assise, la grosse HONTE... Et depuis que je prend des vrais cours de dressage , je pense que je mérite enfin mon Galop 5, mais il m'a fallut ouvrir les yeux sinon impossible de progresser !
Donc ne te focalise pas sur "comment tenir en selle sur un cheval qui embarque" mais plutôt "comment cela se fait-il qu'il m'embarque ?"

Par chris : le 16/01/12 à 06:03:57

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
22800 messages

35 remerciements
Dire merci
 Les embarquements que j'ai connus, la bestiole n'avait ni le temps, ni la possibilité, ni la volonté certainement, de se débarrasser de moi... il s'agissait juste de se mettre en mode "je fonce à tombeau ouvert, peu importe le terrain, le machin sur mon dos et les obstacles devant moi"... j'aurais préféré être débarquée avant parfois

Par veronik : le 16/01/12 à 06:50:08

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2007
10243 messages

254 remerciements
Dire merci
 à part te raccrocher aux branches...........

Bon, il faudrait savoir, d#abord, ce qui crée cette situation.
De plus, tu parles de cours, donc ce doit être en manège, dons assez restreint..., non?

Par swann : le 16/01/12 à 07:57:04

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17504 messages

731 remerciements
Dire merci
 +1 Plectrude pour la flexion, mais ça demande un réel travail en amont, que le cheval cède avec 2 doigts quand il est détendu(imagine que t'as une rêne en laine)...pour espérer qu'il cède avec toute la main quand il est en mode "je vais foncer!"

perso ça m'a évité bien des démarrages, et quand j'ai quand même quelques foulées de galop en panique, j'arrive à la ramener à moi de cette façon...des fois sans ménagement, je l'avoue

et j'ai une stressée de 1ère en extérieur, j'ai pas encore eu de réelles embarcades...ça veut pas dire, hein!

très souvent au pas, en balade, tu demandes la flexion, des 2 côtés, dès que tu le sens se tendre...ça l'aide à se détendre, et à le ramener à toi, et même à accepter de se flexer, même quand c'est la panique...pense aussi à demander de temps en temps un désengagement des hanches.

Par doudonyx : le 16/01/12 à 08:14:05

Déconnecté

Inscrit le :
12-02-2005
3878 messages

13 remerciements
Dire merci
 pour moi:
1ere technique: mettre sur cercle, ou plier au maximum le loulou.... sauf que ça c'est de la théorie et dans la pratique on y arrive rarement tellement le cheval est tendu....

2ème technique (de mon instructeur): se mettre au plus haut sur ses pieds et lever les rênes au maximum pour faire en sorte que le mors n'appuie plus sur les barres et le palais, mais se plie bien dans la commissure des lèvre. De se fait cela cause une vraie douleur au cheval, qui a tendance à plus écouter. Attention: à n'utiliser qu'avec certain chevaux pas "sensibles" et uniquement dans les situations extrêmes (méthode très dure)

la 2ème technique à été testée avec mon trotteur qui a une bouche de fer (quelque soit l'embouchure, si mr a pas envie... c'est mort!! et le peu de fois ou mr m'a embarqué m'a bien suffit). Ca marche plus ou moins (mon gros est tellement "insensible" que ça ne fait pas beaucoup d'effet), mais à priori ça marche pas trop mal avec des chevaux "normaux".


Message édité le 16/01/12 à 08:14

Par laureBrrrrr : le 16/01/12 à 08:10:06

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78722 messages

363 remerciements
Dire merci
 avis et méthodes un peu différente de ce qui est présenter.

En bac a sable j'appel pas ça "embarqué", par le manque de longue ligne droite déjà.
un cheval qui commence a faire le bordel et on a pas été capable en amont de gérer le mental et les appuies physique pour l'empecher ?
perso une main au garrot si je suis avec des etriers legé equilibre, je remonte la tête par demi arret et je met des jambes fort pour avancé, avancé encore avancé
et pas pour l'inconfort du cheval mais parce que comme ça l'energie va vers l'avant et non vers le haut (ce qui est plus fatale pour le cavalier !)

Par laureBrrrrr : le 16/01/12 à 08:14:47

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78722 messages

363 remerciements
Dire merci
 les chevaux qui "embarque" dehors, perso idem on est souvent loin du cheval qui "embarque vraiment" (celui qui est droit est pleins cul avec une ligne encolure dos gonflé a bloc , les postérieurs qui pousse comme un malade.

Dans le cas de tentative de démarrage, oui la flexion est utile et efficasse.

sur un cheval qui te prend la main sur un galop ... c'est infranchissable ..
pour ses cas la je préfére travailler en amont les chevaux, qu'ils apprennent a gérer c'est bout vite que vitesse ne rime pas avec = cerveau déconnecté, et qu'il est appris par le passer a revenir de ses allulres vives et fortemment "tendu", ce qui veux dire que dans ses cas la je viens mettre ma main au contact pour offrir l'appuie, puis petit a petit je diminue la base d'appel pour retrouvé un equilibre plus sur les hanches moins de vitesse et un contact plus souple ... mais ça sur un cheval qui n'as pas appris a le faire en amont ..

alors je dit pas que ça fonctionne a chaque fois, j'ai pas encore eu de soucis sur des chevaux mis de cette façon, ayant l'habitude de travailler sur les variations de galop sur des périodes "rapide".


Par laureBrrrrr : le 16/01/12 à 08:16:14

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78722 messages

363 remerciements
Dire merci
 par contre misé sur le fatiguement musculaire sur certaines chevaux est inutil avec certaines tête de bois, au mieux ça ne "fait rien" au pire on les colle dans le rouge

Par doudonyx : le 16/01/12 à 08:16:27

Déconnecté

Inscrit le :
12-02-2005
3878 messages

13 remerciements
Dire merci
 je reviens juste sur ce que j'ai dis et ma 2eme technique: c'est bien sur uniquement quand le cheval s'emballe en extérieur... en carrière ou en manège, pas besoin d'en arriver là...

Par pascale : le 16/01/12 à 09:37:46

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64703 messages

153 remerciements
Dire merci
 la flexion, c'est bien gentil sur un cheval qui n'est pas encore réellement embarqué... parce qu'à plus de 50 km/H, perso, même sur un llanos qui sait galoper en canter le bout du nez sur ma chaussure.. je tente pas!

Par miss_rapido : le 16/01/12 à 09:48:39

Déconnecté

Inscrit le :
03-03-2004
6704 messages

2 remerciements
Dire merci
  idem un cheval qui embarque dans le manege n'existe pas pour moi au pire il s'arretera au prochain coin car obliger de se rééquilibrer pour tourner...

donc dans le cas de demarrage soudain en general j'amortie le démarrage et je prend le temps de calmer la bete gentiment, 'jignore en quelques sorte son action et je poursuit mon travail comme si de rien était en anticipant un peu
si c'est dut a une trouille je repasse dans un travail plus calme qui laisse l'occasion au cheval de reflechir plus posement et je revien sur le travail qui a engendrer la "trouille" petit a petit
si c'est de la counerie je cherche l'inverse, c'est a dire bosser les transition galop trot par exemple repété et rapprocher ect...bref des exo qui vont mettre a profit cette energie mais sans fair la cocotte minute comme trop souvent on les cavalier s'etonne de gicler alors que ca fait 1/2h qu'il demande un arret a un cheval qui ne demande qu'a eclater

si c'est une rodéo partie en manege tous comme laure je me met en equilibre trois pts un main appuyer just devant le garrot et quelques demie arret sur l'autre simplement pour l'empecher de prendre trop de force dans ses acrobatie
je punit avec un non ferme a la voix mais c'est tous ce n'est pas pour moi quelques chose qui se punit mais plutot qui se travail au fil du temps et des seance...

en exterieur
le cheval qui embarque de peur clairement on ne peu rien fair ca m'est arriver une fois je n'ai pas été désequilibrer mais il ni avait rien a fair il etait completement affoler deconnecter au point de partir plein gaz dans une descente genre piste de ski (j'habitait a l'epoque en haute tarentaise) pleine de trou et de caillou...bref situation mal barrer j'ai tenter a droite j'ai tenter a gauche les deux ect...rien n'y faisait en voyant la route arriver je me suis laisser rouler sur le coté et le loustic, débarrasser de son objet de peur (moi ) c'est arreter quelques metres plus loin mais je suis convaincu que de toute maniere je n'aurais rien pu fair mise a part me prendre une voiture bref c'etait une vrai peur qui a durer plusieur minute il ni avait pas d'autre solution...
apres il ne faut pas sauter dés les premiere foulée hein certain sert les fesse que pendant quelques metre

apres l'embarquement par malice je connais aussi (laure peu temoigner ) et perso ce qui me stress le plus c'est pas le cheval particulierement mais l'entourage, dans le cas qui m'est arrivé chez laure (gros moment de solitude pour moi ) ben on dit galop milou a penser tayo et le temps que je tilt on etait plein gaz pour arreter j'avais le choix d'ecrabouiller de pauvre pecheur sur le coté ou de continuer un peu et de visé la monter que milou a détester j'ai pris systheme B par securiter mais si les pecheur n'aurais pas été là il aurait eu le droit a trois quatre tour de lac gratoss l'idiot
enfin bref tous ca pour dire que ca depend des circonstance le plus efficace etant de ne pas se laisser surprendre et d'agir quand on sent le cheval se tendre

et pour les counerie en tous genre comme en manege cela me derange pas je limite simplement la puissance histoire de rester maitre si ils ne sont pas du meme avis je recadre plus severement et on repart comme si de rien était l'important etant de ne pas se laisser envahir par la trouilalrdise qui guette souvent au fond de nous avec un loulou un peu trop farceur

Par miss_rapido : le 16/01/12 à 09:51:35

Déconnecté

Inscrit le :
03-03-2004
6704 messages

2 remerciements
Dire merci
 et idem la fatigue musculaire je ne lui fait pas confiance on est bien plus facilement au bout nous que eux ou alors c'est que le loustic a un soucis physique et là ca peu devenir dangereux pour lui

la flexion je dit moui quand on voit le coup venir de loin perso je l'utilise surtout pour les chaud patate que je plie tel un chewing gum a droit a gauche les epale les hance ect... afin de leur fair penser a autre chose qu'a la betise mais une fois lancé plein gaz bof c'est souvent irréalisable et en plus dangereux dans pas mal de cas....


Par chupachupsme : le 16/01/12 à 09:56:46

Déconnecté

Inscrit le :
31-10-2009
3665 messages

6 remerciements
Dire merci
 Salut !

un cheval qui jette des coups de culs il faut lui tenir la tête bien haut, il ne pourra plus lever les fesses.

Un cheval qui t'embarque au galop, dès que tu sens qu'il rentre les fesses tu fais une bonne rêne d'ouverture et tu le mets sur un mini cercle.

T'as aussi la technique du demi/arrêt, à creuser j'ai jamais bien compris comment il fallait faire.

Si tu as le temps tu peux aussi essayer de reprendre un travail à pied pour revoir le travail dans le calme sans le cavalier.

Par tropnul : le 16/01/12 à 09:59:32

Déconnecté

Inscrit le :
12-10-2008
4116 messages
Dire merci
 lol on dis qu apres les 3premieres foulees d embarquement si t a pas fait de rene d urgence il te reste la priere

Par laureBrrrrr : le 16/01/12 à 11:08:34

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78722 messages

363 remerciements
Dire merci
 ho oui je me rappel

a la décharge de Milou c'est quand même trés tentant de faire des bouts vite "a la maison"

Ceci dit un cheval qui embarque par peur je pense qu'il y a plus de chance de le "reconnecté" si il connait la vitesse et le cavalier aussi, chacun aura plus de facilité a mettre des points de repére, qui sont sécurisant et reconnecte quelques fois certaines chevaux

Par miss_rapido : le 16/01/12 à 11:20:54

Déconnecté

Inscrit le :
03-03-2004
6704 messages

2 remerciements
Dire merci
 laure oui je suis d'accord qu'il est utile de fair connaitre la vitesse a un cheval (et cavalier) ca permet de mieux gerer en gardant la tete froide et idem pour le cheval qui au final integre cette allure comme une allure benine au meme titre que le pas le trot... c'est d'ailleur la "methode" que je plebicite pour les geler du bocal qui prenne un malin plaisir de ramener leur cavalier plein cul a la maison a la moindre occas;
on trouve de bon chemin adequate et on travail la vitesse sur longue et courte distance
le resultat a été flagrant avec la jument d'une amie qui l'embarquait systhématiquement et qui au final faisait la boude rien qu'a l'idée d'accelérer le galop

bon pour mon cas de cheval qui a eu le diable au trousse c'est un cas a part d'un cheval battue que j'avais en rééducation et certaine situation le rapellait au mauvais souvenir et il deconnectais...heureusement a ce point, ca reste tres rare sur le plupart des chevaux....

Par pascale : le 16/01/12 à 13:21:32

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64703 messages

153 remerciements
Dire merci
 je suis ok avec laure et miss... mais je rajouterai l'apréhension du cavalier: un cavalier qui ne fait JAMAIS de vitesse a toutes les chances d'avoir peur/ de se crisper/ d'avoir du mal à reprendre....

perso, je fais svt des bout bite, svt seule, mais parfois à 2.. je n'ai pas peur de ce moment où "on a plus rien"...

Aprés, c'est effectivement l'environnement qui décide du moyen d'action:

- en plaine avec vue, sur pistes equestre ou correcte, on reprends petit à petit...

- sur chemins dégeu avec route au bout ben là, on sort les grands moyens

Par chupachupsme : le 16/01/12 à 13:30:33

Déconnecté

Inscrit le :
31-10-2009
3665 messages

6 remerciements
Dire merci
 avec ma jument, les "courses" de galop seulement nous 2 ou avec d'autres chevaux c'était monnaie courante à l'époque.

Mais même plein cul, vraiment à fond, jamais "je n'avais plus rien" et heureusement parce que là c'est vraiment dangereux.

Une fois, une seule dans ma courte vie de cavalière une ponette que je ne connaissais pas a pris le mors au dent.

Ben ma fois ce jour là j'ai vraiment flippé, j'ai cru que jamais je ne pourrai l'arrêter. (on était dans un chemin super étroit, pas moyen de faire demi tour, en plus elle, plein cul, j'avais beau tirer dans tous les sens c t comme si je faisais rien).

C'est le cul du cheval de ma soeur qui nous a arrêté, et encore parce que ma soeur monte bien à cheval et a eu la bonne idée de stopper nette sa monture pour que la mienne vienne s'encastrer dans la sienne...

Enfin voilà, tout ça pour dire que provoquer l'embarquement chez un cheval, perso je trouve ça irresponsable et terriblement dangereux.

Par beeboylee : le 16/01/12 à 13:41:13

Déconnecté

Inscrit le :
08-05-2004
64161 messages

993 remerciements
Dire merci
 personne ne parle de provoquer l embarquement mais bien dhabituer le cheval à galoper tres vite Et ça n'a rien à voir,niveau securité et sensations.
d un coté tu as deux flippés( la cavalier et le cheval) de l autre, tu as deux extatiques

Je rajoute , et pascale et Filou savent de qui et de quoi je parle, que quand comme une conne , à force de jouer avec un petit beur que tu connais pas trop, tu te retrouves embarquée pour de vrai, tu es bien contente de savoir que derrière, ça va gerer et que tu vas pas entrainer ds ta galere les copains..


Message édité le 16/01/12 à 13:41

Par pascale : le 16/01/12 à 13:48:43

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64703 messages

153 remerciements
Dire merci
 bee...lol
Disons surtt que tu comptais sur les autres pour pas suivre.. raté!

euh, en bout vite, ya TJS un moment où tu n'as plus rien (j'ai vu des PS s'entrainer durant 9 ans ds mon ancienne pension, j'ai svt galoper derriere eux) , sinon t'es en canter.. et même avec un cheval qui réponds bien à la reprise, il faut pls centaines de metres pour repasser à l'arret! DONC possibilité de gros pépin!

Par uranie2 : le 16/01/12 à 13:52:59

Déconnecté

Inscrit le :
30-03-2005
3994 messages

18 remerciements
Dire merci
Hmmm pas d'accord pour le truc que l'embarquement en manège/carrière n'existe pas...

Ça m'est arrivé de me faire satelliser par ma jument, en orbite dans la carrière plein cul galop (photos à l'appui).
Elle est gentille dans le sens où ce n'est pas un pétage de plomb (donc pas de coup de cul, ni écart, ni rien), mais la direction et le frein ont bel et bien disparues. Donc ma technique : en léger équilibre (parce que de toute façon, à 50km/h tu peux pas rester assise), léger contact au mors, mains posées au garrot, attendre que ça passe et prier pour qu'elle s'emmêle pas les pieds

En extérieur, elle me l'a fait aussi, et là c'est la méthode de pascale :
"- sur chemins dégueu avec route au bout ben là, on sort les grands moyens ", ce qui revient à "on s'arrête comme on peut, quitte à lui défoncer 3 dents".

Par pascale : le 16/01/12 à 13:57:19

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64703 messages

153 remerciements
Dire merci
 oui, ou a te laisser tomber ds la selle pls fois de suite...

J'ai eu uen jument PS tt juste sortie des courses durant 2 ans en DP... ben, t'apprends super vite a developper te sreflexes.. et ton assiette

Par Paky113 : le 16/01/12 à 16:04:57

Déconnecté
Soit tu te met de la colle sous les fesses a chaque reprise, soit tu t'achète un cheval "rodéo" pour entrainement.

J'ai eu la deuxième option, et une fois que tu as passé deux bonne année a te faire embarquer avec coup de cul et saut de mouton que ce soit en extérieur, (et tu peux faire ce que tu veux lui tordre la tête sur le coté, tirer de toute tes forces,.. il s'en balance.. je me souviens que je l'avais plier de façon a se que voyant les champs de maïs arrivé il s'arrête, ba.. il c'est pas arrêté, et c'est mangé un a un tous les maïs, du coup je l'ai laissé courir jusqu'à ce qu'il s'arrête de lui même) ou en carrière (en carrière il ne peut pas vraiment t'embarquer, il prend juste la main, un embarquement pour moi, c'est plus de contrôle sur le frein et la direction, peu importe se que tu peux faire), ba ton assiette je peux te dire qu'elle est bien developpé et tu es sevré quand cela t'arrive avec d'autre chevaux!

Surtout que le mien entrainait les autres dans sa connerie.. Si bien que les cavaliers ne voulait plus partir en balade avec moi quand je le montait lui..

Tout d'abord te mettre en arrière, plus tu sera en avant plus le cheval avancera. A force se mettre en arrière devient un reflexe. Et si possible le mettre sur un cercle, que tu rétrécit de plus en plus. Mais si le cheval prend le mors au dents, et ba ta juste a attendre que sa passe..

Maintenant je t'avoue que je n'ai plus peur de me faire embarquer, peut être aussi parce que je ne suis jamais tombé pendant ses moment de folie. Mais heureusement qu'aujourd'hui (5ans plus tard) il a changé après beaucoup de boulot! Plus jamais fait embarqué, ni prendre la main..

Pour tes angoisses, tu peux prendre le remède rescue du docteur bach, il m'est très utile, sur moi comme sur mes chevaux!
Bonne chance!






Message édité le 16/01/12 à 16:05

Par Plectrude : le 16/01/12 à 16:07:57

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12282 messages

229 remerciements
Dire merci
Un cheval qui jette des coups de culs il faut lui tenir la tête bien haut, il ne pourra plus lever les fesses.

Pour moi c'est donner un point fixe à la main, autrement dit le cheval n'a qu'à enrouler l'encolure et jeter le cul, et le cavalier est par terre à 100% de réussite !

maintenant la fameuse seconde avant l'ouragan il faut la ressentir, il faut aussi être très vif pour réagir et donc être totalement concentré, ce qui n'est pas toujours le cas en balade dehors avec les copains etc etc.

Mon point de vue, c'est justement que plus on est détendus (ce qui veut pas dire flagada), mieux on va percevoir les changements de l'attitude du cheval (relèvement de l'encolure, changement de direction des oreilles, contraction d'un côté des flancs pour préparer un changement de direction ...).
Bon après, ça m'est arrivé d'être à crue, arrêtée, de penser à complètement autre chose... La jument a fait un bond sur le côté, j'ai rien vu venir, et je me suis retrouvée assise à côté, plutôt morte de rire Ca, c'est pour l'exemple "flagada" !

Par peace_and_love : le 16/01/12 à 16:26:53

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2009
3597 messages

5 remerciements
Dire merci
pour avoir tester grosse embarcation d'un coté et rodéo d'un autre ...

soit anticiper, et en changeant ton exo au dernier moment (avant que ca "chauffe)
soit faire comme tu peux, si y'a "encore" un neurone direction connecté, de te mettre en cercle jusqu'a ralentissement de l'allure + félicitations ...

apres, un cheval de club, j'ai testé la plus grosse frayeur de ma vie, et si on me repropose ce cheval en extérieur, je refuse directement, et vu la frayeur que ma mono a eu aussi, j'ai jamais eu de soucis pour avoir une autre monture

le probleme etant réglé puisque je ne monte plus dans ce club.

Par pascale : le 16/01/12 à 16:27:38

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64703 messages

153 remerciements
Dire merci
 "c'est justement que plus on est détendus "

mouai, l'expérience remplace trés bien la détente

Par Plectrude : le 16/01/12 à 18:50:21

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12282 messages

229 remerciements
Dire merci
Ah, rien ne vaut la théorie du "il faut X chutes pour faire un vrai cavalier", je suppose

Par phoeb : le 16/01/12 à 22:16:35

Déconnecté
Controler, t'as peu de chances d'y arriver.


Perso quand ca m'arrivait, je me mettais bien en arrière, assise dans la selle en appuyant sur les étriers, mains devant pour relever la tete, et jambes bien serrées.
Maintenant tu peux parfois ne pas reprendre le contrôle, et pire avoir un cheval qui s'énerve de plus en plus si tu t'accroches. Dans ces cas la, ou tu continues a t'accrocher en espérant que ca passe, ou tu prépares ta chute.pour dégager vite fait en évitant les dégats au max.
Parfois la chute est le seul moyen de calmer le cheval.

Par chupachupsme : le 16/01/12 à 22:27:53

Déconnecté

Inscrit le :
31-10-2009
3665 messages

6 remerciements
Dire merci
 Un cheval qui jette des coups de culs il faut lui tenir la tête bien haut, il ne pourra plus lever les fesses.

Pour moi c'est donner un point fixe à la main, autrement dit le cheval n'a qu'à enrouler l'encolure et jeter le cul, et le cavalier est par terre à 100% de réussite !


alors tu n'as jamais monté un cheval qui jetait systématiquement TOUS ses cavaliers avec toujours la même technique, nez dans les antérieurs et hop' je lève le cul.

Ce cheval j'ai du le monter, j'y ai été obligé sinon je me retrouvais à pied en balade et le mono m'a dit de surtout ne pas le laisser pas baisser la tête.

Il a essayé une fois ou 2 de me jeter, je suis restée dessus rênes très ajustées et mains hautes de manière à ce que le cheval ne puisse pas baisser la tête et donc ne puisse pas lever le cul.

Résultat il ne l'a jamais refait et a même été vendu en tant que super cheval de rando et de carrière.


Message édité le 16/01/12 à 22:27

Par chupachupsme : le 16/01/12 à 22:25:29

Déconnecté

Inscrit le :
31-10-2009
3665 messages

6 remerciements
Dire merci
 et je reste aussi perplexe sur certaines définition du mot "embarqué".

Quand on est embarqué, pour moi c'est quand on peut plus rien faire à part prier parce que le cheval a le mors aux dents et qu'aucune action de main n'a d'impact.

Donc contrôler un cheval embarqué c'est impossible, on peu plus rien faire !!


Page : 1 | 2 | 3 | 4
· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 708) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval