Forum cheval
Le forum éthologie

Stage dressage sans mors ?

Sujet commencé par : Jeza57 - Il y a 110 réponses à ce sujet, dernière réponse par hervebruno
2 personnes suivent ce sujet.
Par Jeza57 : le 12/02/12 à 19:04:20

Déconnecté
 Bonjour,

Certains vont sauter sur ce post en s'écriant "non, sans mors, ce n'est pas possible", s'évertuant à me dire qu'on ne peut pas dresser sans l'usage de la ferraille dans la bouche. Ca fait deux ans que je l'ai stoppé et cela m'a apporté que du bénéfice, moi et les chevaux que je monte.

Ce n'est pas pour tout de suite, mais je navigue de temps à autre sur le net afin de chercher des stages d'équitation sans mors. En fait, sauf Lacense, je n'en vois nulle part. Le dressage est ce que j'aime depuis des années, et pourtant impossible d'avoir des cours sans mors. En décembre pour me remettre à niveau j'ai pris un cours sur un PRE dans une écurie qui font exclusivement du dressage en Lorraine, mais bien entendu avec la bride...C'était le seul moyen pour moi de me remettre à niveau...

Alors je m'interroge, existe-il des écuries, mais des bonnes écuries en France qui permettent de faire du dressage sans mors ? Ou bien cela est àn reléguer au rang de l'utopie ?

Merci de vos réponses, bonne fin de dimanche...

Messages 1 à 40, Page : 1 | 2 | 3

Par kariane : le 12/02/12 à 20:06:45

Déconnecté

Inscrit le :
11-01-2009
2611 messages

1 remerciements
Dire merci
 trouve un entraineur de bon niveau qui accepte le sans mors, de toute manière, si le gars a un vrai bon niveau en dressage pur (ne hurler pas , je me comprends), dans la biomécanique j'entends, il acceptera de vous faire des cours sans mors... en cso j'avais trouvé

Par kariane : le 12/02/12 à 20:34:03

Déconnecté

Inscrit le :
11-01-2009
2611 messages

1 remerciements
Dire merci
 repose ta question dans le forum dressage

Par al : le 12/02/12 à 23:39:04

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2005
37395 messages

293 remerciements
Dire merci
tu es en lorraine? Mon instructrice (Kathy Amos Jacob) donne parfois des cours à des cavaliers qui montent en side pull
elle n'a rien contre le sans mors, elle trouve même cela intéressant

Par NokotaRanch : le 13/02/12 à 08:24:03

Déconnecté
Reste à définir ce que tu entends par dressage ?

Les chevaux que l'on voit faire du dressage classique sans mors pour le moment ont tous été dressés en mors préalablement, puis en retirant le mors le cavalier montre simplement l'excellence de son travail.

Le fait que personne ne propose de travail de dressage sans mors est logique, mais tu trouveras facilement des stages d'initiation à l'équitation éthologique qui te feront monter en licol.

Par Jeza57 : le 13/02/12 à 18:18:03

Déconnecté
 al, j'ai lu son livre, je ne pensais pas sérieusement qu'elle acceptait les side-pulls (je suis en bitless).
Je note intérieurement la référence, je sais aussi qu'elle donne des cours parfois à St-A***n, près de Metz

Nokota, une chose que je n'ai jamais comprise, c'est pourquoi s'escrimer à vouloir un cheval "dressé" et exécuter des beaux mouvements, chose que l'on ne pourrait "a-priori" ne faire qu'avec un mors ?

Surtout, une chose que je trouve vraiment stupide, c'est pourquoi s'escrimer à utiliser un mors en pensant "plier" le cheval dans le bon sens, alors que soi-même, en tant que cavalier, on ne comprend à peine les principes élémentaires de dressage. Donc fondamentalement, c'est sur soi-même que l'on doit travailler avant de vouloir travailler absolument le cheval (et pour bosser la BASE qu'est le travail ROND et ENGAGE DES POSTERIEURS - sans engagement pas d'arrondissement, donc le mors ou les enrênements pour moi n'ont plus qu'à aller à la poubelle), il n'y a pas besoin de mors ! Je peux vous le certifier avec des photos...

Comme j'ai besoin de rebosser correctement les bases, je ne vois ABSOLUMENT pas l'intérêt d'utiliser un mors ! Une simple épaule en dedans je n'arrive plus à la faire (je ne comprendrai jamais la demande que le cavalier doit faire avec cette histoire de jambe isolée et de jambe qui donne le mouvement correct), donc je pars de très loin. Après 11 ans d'équitation dont 1 d'arrêt, 3 en pleine nature, le dressage a un peu perdu de son sens pour moi...Mais tant que je n'aurai pas un bon niveau, je n'utiliserai pas de mors sur le cheval que je bosse actuellement (même après de toutes manières).

Peut-être qu'après 30 ans d'équitation je pourrai rediscuter de l'usage du mors en dressage, mais là encore, je crois que dans 30 ans si j'ai un cheval il sera sans mors...C'est ma démarche, après ! D'ailleurs Nokota, un autre truc que je ne pige pas, en western, ils font des prouesses durant le jeune âge du cheval et sans mors. Après, soit-disant quand la bouche du cheval est assez "fixée" on peut mettre un mors. c'est profondément absurde !



Par Jeza57 : le 13/02/12 à 18:20:09

Déconnecté
 Merci kariane
je suis persuadée que quand on prend un cours avec un moniteur, c'est avant tout pour s'améliorer soi-même...Je pense que la clé de l'harmonie (je l'ai vu il y a quelques années quand j'étais plus sérieuse et avais plus de temps pour le dressage) c'est la position du cavalier, son assiette, sa façon de travailler. Il n'y a rien de magique...

Par NokotaRanch : le 13/02/12 à 18:50:46

Déconnecté
D'ailleurs Nokota, un autre truc que je ne pige pas, en western, ils font des prouesses durant le jeune âge du cheval et sans mors.

En reining, dès que le cheval a le dressage suffisant pour le mors à branche ils lui mettent, même sur les jeunes chevaux des futurities.

Lien

Sinon, en effet dès que le cheval a suffisamment de dressage pour suivre la main, il est bien évidemment plus confortable avec un mors dans la bouche qu'avec un truc qui lui scie le chanfrein, ça c'est sûr.

Par NokotaRanch : le 13/02/12 à 18:52:55

Déconnecté
zut mon lien ne passe pas à cause des pubs de 1cheval.

Je recommence sans le mettre entre balises

http://nrhafuturity.com/

Par NokotaRanch : le 13/02/12 à 18:53:51

Déconnecté
 Je pense que la clé de l'harmonie (je l'ai vu il y a quelques années quand j'étais plus sérieuse et avais plus de temps pour le dressage) c'est la position du cavalier, son assiette, sa façon de travailler. Il n'y a rien de magique...

On est d'accord. Et aussi le choix des outils adaptés

Par hervebruno : le 13/02/12 à 19:25:39

Déconnecté
En reining ils utilisent même généralement le bridon avant le hackamore (lorsqu'il est utilisé).

Mais qu'est-ce que cela prouve ?

Traditionnellement le cheval était commencé en hackamore, puis il était mis à la bride après une étape dans laquelle les deux étaient utilisés (avec 4 rênes). Seulement, tous les chevaux n'étaient pas mis à la bride, et il s'agissait de chevaux de travail (donc avec des impératifs qui n'ont rien à voir avec l'équitation).

Je ne suis pas sûr du tout que le cheval soit plus confortable avec une bride dans la bouche qu'avec un truc qui ne lui scie pas nécessairement le chanfrein.

Par Plectrude : le 13/02/12 à 19:52:55

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12283 messages

229 remerciements
Dire merci
C'est une question d'école... Moi le seul enseignant qui arrive à me montrer des progrès réels avec ma jument, c'est celui qui m'apprend VRAIMENT à utiliser le mors, justement.

C'est à dire, appliquer les actions sur les commissures, pourquoi, comment, ce à quoi je dois veiller...

Ma jument je la monte parfois en licol (c'est le cas sur la photo d'ailleurs), oui bon bah très bien... N'empêche que quand il s'agit de relever l'encolure pour certains axes de travail, aucun système sans mors ne le permet.

Il faut considérer le mors comme n'importe quel outil de travail, plutôt que de cracher dessus. A quoi sert-il ? Comment s'en servir, pour quels effets ?
Quand on peut répondre à ça, ce n'est plus juste un bout de ferraille diabolique

La position du cavalier... Oui bien sûr c'est essentiel, et sans doute que sur des chevaux à la conformation facile pour se déplacer aisément avec un poids sur le dos, ça peut suffire, je ne sais pas.

Tu parles des chevaux western, ils ont un équilibre incroyable, sélectionnés depuis des générations pour le travail qu'ils font, ce n'est pas pour rien. Ça n'enlève rien aux qualités de leurs cavaliers, mais je ne pense pas que tu puisses appliquer les mêmes principes équestres et outils à un PS arabe, encolure retournée et dos creux naturellement...?


Message édité le 13/02/12 à 19:54

Par hervebruno : le 13/02/12 à 20:13:19

Déconnecté
Il faut considérer le mors comme n'importe quel outil de travail, plutôt que de cracher dessus. A quoi sert-il ? Comment s'en servir, pour quels effets ?
Quand on peut répondre à ça, ce n'est plus juste un bout de ferraille diabolique


C'est un point de vue, mais on peut légitimement en avoir un autre.

N'empêche que quand il s'agit de relever l'encolure pour certains axes de travail, aucun système sans mors ne le permet.

C'est un peu vite dit.

PS arabe, encolure retournée et dos creux naturellement...



Par koonkoontchek : le 13/02/12 à 22:08:23

Déconnecté

Inscrit le :
31-07-2009
2020 messages
Dire merci
 ce que je trouve dingue c'est que par "dressage" on entend - en général - apprendre à ressortir les allures naturelles et magnifiques du cheval en liberté... cheval qui se rassemble pour faire le beau, qui trottine sur place, "frime", allonge....
Bref, je vois pas bien pourquoi on aurait absolument besoin d'un mors pour ressortir un truc que les chevaux font tous seuls dans leur pré ?? en quoi un petit bout de métal peut être une chose indispensable à la locomotion d'un animal de 500kg ? ...

je veux bien que le dressage sans mors soit + long et fastidieux que de prendre un mors, mais dire que ce n'est pas possible, je n'y crois pas... il faut juste se donner les moyens, le temps de le faire.

pour moi c'est comme si on disait, "sans une pelle on peut pas creuser un trou dans la terre"...
on peut très bien creuser avec les mains, ce sera moins facile, moins rapide, mais c'est possible.

Pauline commence à faire du vrai beau dressage et sa jument Naïade n'a jamais été travaillé en mors pour en arriver là :

[obj]http://www.youtube.com/v/3DPOZJ3jpHU&hl=fr&fs=1" class='zoombox zgallery223949' =0[/obj]

c'est pas parfait mais elles ONT LE TEMPS et elles le prennent.
vouloir avoir des chevaux qui savent tout faire alors qu'ils n'ont même pas encore fini de grandir, pour moi c'est de la connerie... ce qui compte c'est le chemin, pas le résultat.
On peut apprendre l'équilibre et toutes ces choses là, sans mors, même en liberté je suis sure, il faut juste s'en donner le temps, les moyens, la volonté...


il y a beaucoup de pros qui commencent à accepter les cavaliers sans mors, quel que soit le domaine. Par contre ça demande d'avoir ton cheval car pas sure que leurs chevaux soient habitués au sans-mors ou qu'ils acceptent que tu les montes sans mors.
il ne faut pas hésiter à leur demander, parfois on a des bonnes surprises !

Par Plectrude : le 13/02/12 à 22:13:39

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12283 messages

229 remerciements
Dire merci
Développer Hervebruno.

Moi je donne mon avis, mais là votre réponse n'a pas tellement d'intérêt, on n'a pas le votre.

Je dis pas que TOUS les PS arabe sont naturellement à la retourne, si c'était le motif de votre constructif " ". C'est un exemple pour souligner que tous les chevaux ne sont pas à la même enseigne en ce qui concerne le port d'un poids sur le dos...

Par Plectrude : le 13/02/12 à 22:18:50

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12283 messages

229 remerciements
Dire merci
 Attention moi je dis absolument pas "c'est pas possible", je ne sais pas.

Ce qui me gêne, c'est le discours qui veut qu'un mors, c'est pas bien, c'est pour les gens pressés... Si y a tant de textes d'écuyers sur l'usage du mors, c'est bien parce que c'est complexe, qu'on peut (doit !) l'aborder avec pédagogie. Bref, que ce n'est pas un raccourci, mais un véritable outil.


On peut faire du cheval à cru, en selle à piquet, en selle d'obstacle... Et là dessus, ça semble évident à tout le monde qu'on définit l'usage qu'on en a, le besoin selon la morpho et la locmotion du cheval, et qu'on choisit quoi mettre entre le dos et nos fesses en fonction de ça.
Pour moi, il en va de même pour ce qu'on met sur la tête. Tant que l'usage est raisonné, ce n'est pas une question d'aller vite ou quoi.

Par hervebruno : le 13/02/12 à 22:40:58

Déconnecté
Je dis pas que TOUS les PS arabe sont naturellement à la retourne

Alors pourquoi donner comme exemple le Psar ?

LE PSAR !!!


Par Plectrude : le 13/02/12 à 23:52:12

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12283 messages

229 remerciements
Dire merci
Bah parce que le shetland, ça marche moins bien je trouve comme exemple.

Tu mets ce que tu veux à la place, c'est pas du tout l'essence de mon message de parler de la morpho du PS arabe...

Par NokotaRanch : le 13/02/12 à 23:56:53

Déconnecté
Très jolie vidéo de Pauline et Naïade, je suis fan de leur travail depuis longtemps. Mais et d'une qui te dit qu'elle n'utilise pas de mors lorsqu'elle travaille à La Cense, et de deux pourquoi est-elle obligée d'utiliser une moumoutte sur son licol ? Et enfin lors des appuyés par exemple, le cheval gagnerait nettement pour sa locomotion et l'harmonie du mouvement à pouvoir se tendre sur un mors plutôt qu'à ne pouvoir prendre appui qu'avec le chanfrein. Cela serait plus confortable pour lui, et donnerait de meilleures sensations à sa cavalière. Maintenant le boulot est absolument remarquable, mais par la complicité qui les lient. C'est une des seules cavalières que je connaisse qui ait réussi à aller aussi loin en conservant cette complicité, la plupart des autres à un moment donné c'est devenu un boulot chiant pour le cheval, et ça se voit. Pas avec elle, ils sont allés loin sans casser ça et c'est ça qui me fait apprécier leur boulot.

Par NokotaRanch : le 13/02/12 à 23:59:52

Déconnecté
Mais le fait qu'ils emploient ou non le mors est totalement anecdotique bien entendu dans leur parcours, ce qui compte c'est leur complicité, le fait qu'elle ait su garder comme un diamant intact l'envie de son poney de lui faire plaisir. C'est un vrai couple, ils se sont parfaitement trouvés.

Par al : le 14/02/12 à 09:28:07

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2005
37395 messages

293 remerciements
Dire merci
+1 nokota

personnellement, je pars du principe que s'il y a respect du cheval, écoute et complicité, le fait d'avoir un mors en bouche est juste un outil de précision supplémentaire, comme peut l'être le stick pour le travail à pied.

je pense commencer à travailler/faire travailler mon jeune (2 ans seulement, donc on verra avec le temps) avec un système sans mors. Au début, de façon assez sûre. Par la suite...à voir.
Mon instructrice est d'accord, elle est curieuse de voir jusqu'où nous pourrons aller, pour elle, tant que le couple est "juste", peu importe ce qui est sur la tête du cheval


il y a beaucoup de pros qui commencent à accepter les cavaliers sans mors, quel que soit le domaine. Par contre ça demande d'avoir ton cheval car pas sure que leurs chevaux soient habitués au sans-mors ou qu'ils acceptent que tu les montes sans mors.
il ne faut pas hésiter à leur demander, parfois on a des bonnes surprises !


c'est ça pour la mienne

mais faut dire que déjà dans le monde du dressage, ça fait une mini révolution que certains hauts placés essaient d'obtenir que la bride ne soit pas obligatoire (sous entendu, que l'on puisse monter en mors simple sur un carré), alors le sans mors, jcrois qu'on n'est pas prêt de le voir arriver


par contre si vous me permettez, je vais vous décrire brièvement la séance de "sans mors" à laquelle j'ai assisté lors du dernier stage: une dame qui avait beaucoup de problèmes avec sa jument (à la renverse + speed + etc.) voulait prendre un cours particulier mais monter en side pull. pas de souci, la séance commence, les premiers conseils, etc.
devant les soucis de la jument, l'instructrice propose un enrênement (enrênement à poulie norton), ce qui marche très bien sur les chevaux à la renverse. Mais là sur le side pull l'effet n'est pas aussi intéressant, car ça ne dérange pas trop la jument de tirer dessus, puisqu'elle fait appui avec son chanfrein. La séance se termine néanmoins sur plusieurs points très positifs, avec une progression impressionnante du couple. L'instructrice propose à la cavalière de retenter la même chose le lendemain, juste une petite 1/2h, mais avec un mors. l'élève accepte, s'en procure un, et c'est reparti. Et là, en 1/2h, la jument s'est métamorphosée, beaucoup plus à l'aise dans sa locomotion, son encolure, sa nuque, on sentait que c'était une jument qui avait besoin de précision, et visiblement elle était rassurée que sa cavalière gagne en précision ainsi

voila, ce n'est absolument pas une apologie du mors, hein, c'est juste pour illustrer le fait que, dans certains cas, le couple fonctionne mieux s'il a l'outil adapté entre les partenaires

Par Ikounet : le 14/02/12 à 10:19:55

Déconnecté

Inscrit le :
21-06-2006
84 messages
Dire merci
 Alors non, c'est une certitude, Pauline ne travaille pas Naïade avec un mors...

Pour revenir au sujet de base, j'avais demandé à M.Henriquet de monter en licol lors du stage que j'ai suivi avec lui, et il avait accepté. Mon cheval a 9 ans, je commence à lui mettre un mors (maximum 1 à 2 fois par mois) pour participer à des concours de dress officiels mais jusque là tout a été fait sans...

Par NokotaRanch : le 14/02/12 à 11:37:18

Déconnecté
La ligne rouge c'est la locomotion du cheval, son envie d'aller de l'avant, si mettre un mors l'aide alors ce serait idiot de s'en passer, si le cheval a une sensibilité et une morphologie qui fait qu'il peut travailler sans, alors en effet on peut si l'on veut s'en passer, même si probablement cela permettrait de franchir des étapes.

Mais il ne faut pas voir ça sous l'oeil du bien être ou de la maltraitance, la mauvaise utilisation de l'outil est tout aussi néfaste, que ce soit un licol ou un mors. Le cheval qui se creuse avec un cavalier en licol n'a pas mal aux dents comme celui qui est mal monté en mors, mais il a mal au dos et aux jarrets, ça se voit juste moins.

Par al : le 14/02/12 à 12:06:02

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2005
37395 messages

293 remerciements
Dire merci
Le cheval qui se creuse avec un cavalier en licol n'a pas mal aux dents comme celui qui est mal monté en mors, mais il a mal au dos et aux jarrets, ça se voit juste moins à cours terme

Par roro : le 14/02/12 à 12:38:48

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
  pour le travail de Pauline et Naïade

et ++++++ Nokota et Al

ce qui me dérange, et je ne suis ni pro ou con le mors, je travaille avec d'ailleurs et ni pro ou con la selle, je travaille sans.

le soucis c'est que le cheval n'est pas fait pour nous porter, que ce soit avec ou sans mors, le cheval doit pouvoir régler le soucis que nous, notre poids provoque dans sa locomotion.

et ce qui ne se voit malheureusement pas pour les chevaux qui n'ont pas pu "venir se poser" quand c'était nécessaire sur une main qui aide, c'est le manque de musculature, abdos, dos et fessiers, que le cheval devrait réacquérir pour nous porter mais aussi " pour éviter de s'endommager" et encore pour rétablir l'équilibre que nous lui avons bousillé en se posant dessus.

et l'embouchure permet au cheval, tout comme la barre de la danseuse ou la canne pour une personne âgée, de récupérer son équilibre qu'il peut perdre au travail, dû à notre poids, et l'aider à se remettre sur les hanches.
au fur et à mesure de la progression du travail, le cheval va s'auto gérer, peu importe si nous sommes là ou non, il aura acquis son indépendance, la musculature et l'équilibre nécessaire pour nous porter sans avoir besoin de notre aide

à partir de là, le sans mors n'est plus un soucis puisque le cheval est capable de le faire "sans nous" tout en nous portant.

hors, un cheval qui a un travail préalable de récupération de son équilibre, musculature, souplesse sous la selle aura un physique différent des chevaux que l'on voit et qui ont dû malheureusement faire comme ils pouvaient pour compenser "notre poids"

Par hervebruno : le 14/02/12 à 17:32:18

Déconnecté
 Dès que quelqu'un mentionne l'équitation sans mors, c'est l'avalanche de messages apologétiques du mors.

Les arguments vont du "vous ne savez pas utiliser un mors" aux affirmations gratuites, sans aucune explication biomécanique ou psychologique, sur la nécessité du mors pour que le cheval se "tende" ou qu'il s'équilibre ,en passant par les clichés du genre "ce n'est qu'un outil comme un autre" ou "le mors bien utilisé est mieux que le licol mal utilisé".

A quand un forum sur l'équitation sans mors qui permettrait aux pratiquants d'échanger tranquillement sans avoir en permanence à se justifier  et à répondre aux mêmes arguments sans intérêt ? 

Par NokotaRanch : le 14/02/12 à 17:35:21

Déconnecté
Cela existe hervebruno, je crois même t'avoir déjà donné le lien.

Lien

Par hervebruno : le 14/02/12 à 18:41:10

Déconnecté
Oui, mais je parle d'un forum ici.

Par Plectrude : le 14/02/12 à 18:51:12

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12283 messages

229 remerciements
Dire merci
Mais oui, un forum par opinion... on est pas rendu

Y a pas d'apologie du mors, Jeza a posé des questions sur la "prétendue nécessité" du mors en dressage, des avis lui sont donnés à ce sujet. Je ne vois pas le problème.

Par NokotaRanch : le 14/02/12 à 18:56:07

Déconnecté
On va pas faire un forum pour ceux qui montent en bosal, un pour ceux qui montent en double brisure, un pour ceux qui montent avec une bombe etc... c'est sans fin !

Par keystar : le 14/02/12 à 19:07:43

Déconnecté

Inscrit le :
03-07-2006
4204 messages

43 remerciements
Dire merci
 Ben,

perso, j'ai plus souvent lu certains partisans du sans mors prosélytes, qualifiant le mors d'engin de torture en assimilant les utilisateurs d'aciers de barbares.

La mauvaise utilisation, quelque soit l'outil est certainement le vrai pb.

Par hervebruno : le 14/02/12 à 19:12:59

Déconnecté
Tu as donné le lien d'un forum sans mors.
Tu en connais pour le bosal, le double brisure, la bombe, etc ?

C'est qu'il doit y avoir une différence ... mais je crois que tout le monde sait ça...

Par Cavalequit : le 20/02/12 à 11:21:54

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
23-01-2012
Happy Birthday
132 messages
Dire merci
 Intéressant débat...
Le mors a tout son intérêt dans un travail sur la décontraction de la mâchoire. Sur des chevaux éduqués en mors depuis le début et dont le mors a été mal utilisé, il devient très intéressant de leur réapprendre ce qu'est un mors et de les voir évoluer.
Mais la question qui se pose c'est : un cheval n'ayant jamais eu de mors en bouche a-t-il besoin de ça pour évoluer en dressage?
Pauline travaille Naiade sans mors mais Naiade a toujours eu un gros défaut quant au passage de son dos et à son galop : à mon sens (et j'en ai souvent discuté avec Pauline) ça vient de l'apprentissage de la cession de nuque à l'arrêt qu'affectionnent tant les méthodes "étho", ce qui ne cadre pas du tout avec la biomécanique du cheval et donc avec un dressage de qualité.

Mais en appliquant les principes de la biomécanique et du dressage à la française, jusqu'où peut-on aller sans mors en dressage sur un cheval n'ayant jamais eu un mors en bouche??
Ca c'est une question que je me pose et c'est justement le challenge perso que je veux réaliser avec mon poulain, je veux voir quand on sera limité, sachant qu'il a une morphologie sans handicap majeur (convexe et non concave).

D'autres sont sans doute actuellement dans la même dynamique que moi sur ce sujet, aussi je pense qu'il va nous falloir attendre quelques années pour voir une génération de chevaux ayant tenté cette expérience et on pourra en tirer des conclusions



Message édité le 20/02/12 à 11:23

Par Cavalequit : le 20/02/12 à 11:24:50

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
23-01-2012
Happy Birthday
132 messages
Dire merci
 Je pense d'ailleurs que ça va nous demander de la recherche et des essais, notamment pour pallier à l'absence d'effet releveur si utile en mors.
Mais je reste persuadée qu'on peut trouver des solutions et avoir quelque chose de qualiteux... en tout cas j'espère, c'est le programme des années à venir en ce qui me concerne ^^

Par NokotaRanch : le 20/02/12 à 13:37:24

Déconnecté
ça vient de l'apprentissage de la cession de nuque à l'arrêt qu'affectionnent tant les méthodes "étho"

Aucune méthode "étho" ne demande à conditionner les animaux à fléchir la nuque à la demande, c'est une dérive des pratiquants qui ont trouvé ça trop stylé d'avoir un cheval qui se place tout seul tête nue.

La méthode Parelli entre la fin du niveau 2 et le début du niveau 3 explique en effet comment apprendre au cheval à répondre au mors au sol par une flexion plutôt qu'en s'opposant, mais normalement on ne le fait qu'une fois ou deux avant de mettre le mors pour aider le cheval à trouver la bonne réponse, ce qui permet ensuite de monter au contact avec un cheval qui s'arrondit sur le mors au lieu de se contracter. Mais si le cheval fléchit dès l'amorce d'un contact, on perd tout l'intérêt de l'exercice, on risque d'avoir un cheval qui fuit la main et qui ne pourra plus venir se tendre, la tendance à l'encapuchonnement étant toujours difficile à régler une fois qu'elle s'est installée. On obtient des chevaux visuellement en place, mais qui ne montent pas le garrot, ne poussent pas de l'arrière main, ne fléchissent pas les hanches etc...

Il est peut-être possible d'avoir un cheval qui puisse venir se tendre et travailler juste au licol, avec une très bonne main, mais je ne pense pas que ce soit au bénéfice du cheval, je démarre tous mes chevaux au licol ou au bosal, et pour tous le passage au mors est une étape qui permet au cheval de franchir une grosse étape dans sa locomotion et dans sa décontraction.

J'ai juste une jeune jument qui pour l'instant bouge super bien sans avoir jamais été embouchée, mais elle a été bien servie par la nature, j'attends de voir si on peut continuer avec elle comme cela ou si elle ne risque pas de finir par s'appuyer contre le licol et se raidir comme l'avait fait ma première jument après avoir été montée trop longtemps en licol.

Par coccina : le 20/02/12 à 14:13:39

Déconnecté

Inscrit le :
24-07-2009
6002 messages

67 remerciements
Dire merci
Pauline travaille Naiade sans mors mais Naiade a toujours eu un gros défaut quant au passage de son dos et à son galop : à mon sens (et j'en ai souvent discuté avec Pauline) ça vient de l'apprentissage de la cession de nuque à l'arrêt qu'affectionnent tant les méthodes "étho", ce qui ne cadre pas du tout avec la biomécanique du cheval et donc avec un dressage de qualité.

Tu peux expliciter un peu, stp? ça m'intéresse

Par hervebruno : le 20/02/12 à 14:57:25

Déconnecté
 Je trouve que c'est une drôle d'idée que de vouloir faire du dressage classique sans mors.
Si on monte sans mors c'est d'abord pour le confort et le bien être de nos chevaux.
Dans ce cas pourquoi leur imposer au moyen d'un entrainement long et fastidieux un mode de locomotion qu'ils n'utilisent que très rarement en liberté et uniquement lorsqu'ils sont excités ?
Les monter dans une attitude naturelle, avec une entière liberté de l'encolure, dans leur mode de locomotion le plus habituel (celui du cheval calme mais alerte) me parait plus cohérent.

Par al : le 20/02/12 à 15:27:00

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2005
37395 messages

293 remerciements
Dire merci
un mode de locomotion qu'ils n'utilisent que très rarement en liberté et uniquement lorsqu'ils sont excités ? 

partant de ce principe, perso je ne vois jamais de cheval, à l'état sauvage, trimballer un cavalier pour le plaisir, pour lui servir de taxi au milieu de la brousse

donc bon, entre faire du dressage, faire du cutting, du CSO, endurance & co,d ans tous les cas, c'est pas naturel.

donc pourquoi pas du dressage plutôt qu'autre chose

Par hervebruno : le 20/02/12 à 15:54:56

Déconnecté
La question n'est pas de savoir si c'est naturel ou pas mais si le mode de locomotion est le plus habituel ou pas, autrement dit le plus spontané pour le cheval (mental) et aussi celui qu'il pratique le mieux (physique).

Par NokotaRanch : le 20/02/12 à 15:55:57

Déconnecté
Dans ce cas pourquoi leur imposer au moyen d'un entrainement long et fastidieux un mode de locomotion qu'ils n'utilisent que très rarement en liberté et uniquement lorsqu'ils sont excités ?

La première finalité du dressage classique est de mettre le cheval en situation de porter son cavalier sans dommage. Le cheval qui se déplace calmement dans la nature n'a pas 80 kilos qui lui appuient sur l'avant main.

Par hervebruno : le 20/02/12 à 16:15:55

Déconnecté
 La spécificité du dressage classique n'est évidemment pas là ... et je parle bien de ce qui est spécifique...

Page : 1 | 2 | 3
· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 726) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval