Forum cheval
Politique et débats de société

Identité nationale

Sujet commencé par : lisis - Il y a 152 réponses à ce sujet, dernière réponse par DQR33
Par lisis : le 27/11/09 à 22:35:25

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 le débat est lancé, je suis contre ce débat, mais puisqu'il est impossible de l'empêcher, autant y faire entendre sa voix, autant en profiter pour poser les bonnes questions.

Pourquoi je suis contre ?
- précisément parce que je pense que la question n'est pas bonne d'abord : je trouverais très intéressant que l'on parle de valeurs communes et d'un futur envisageable ensemble, mais les termes du débat ne sont pas ceux-là (j'y reviendrai).
- ensuite parce que le contexte est pour le moins complexe : politique d'immigration sévère, communautarisme grandissant, craintes de toutes part pour l'avenir. Alors autant un débat sur nos valeurs serait pour le moins utile, autant le débat tel qu'il est posé là me semble dangereux (j'y reviendrai aussi)
- enfin parce que je ne crois pas à la réalité d'un véritable débat sur la question. Ayant des doutes très sérieux sur le but véritable poursuivi par ceux qui l'ont instauré. Ce point recoupe les 2 premiers.

Mais plutôt que de laisser n'importe qui parler en mon nom et raconter n'importe quoi, je préfère me poser la question et vous la poser.

Messages 121 à 152, Page : 1 | 2 | 3 | 4

Par lisis : le 21/12/09 à 18:28:15

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 D'ailleurs ce n'est pas ce qui est dit dans la citation mise par Yann.
il est dit "doit pouvoir être français s'il le désire", et non "est français de fait".

Par BW : le 21/12/09 à 23:27:23

En ligne

Inscrit le :
12-10-2006
14804 messages

113 remerciements
Dire merci
bin oui, mais on parle juste de points de vue personnels, là, de toute façon, du coup ça se contredit pas

Par lisis : le 08/01/10 à 16:46:48

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Lien

Par lisis : le 14/01/10 à 22:53:12

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Pathétique débat sur France 2 ce soir

Entre démagogie, mensonges, ôde à sarko et racolage... ça m'a juste confirmé le fait que ce débat n'est qu'une vaste fumisterie, et ça m'a gonflée !

Face à face entre Besson et Marine Le Pen, franchement, on est arrivés au fond du trou là.
Pseudo coup d'éclat de Vincent Peillon qui annonce qu'il ne viendra pas parce qu'il se sent piégé entre les deux, alors que le débat a déjà commencé
S'il avait voulu faire un vrai coup d'éclat, il serait venu, et il aurait quitté l'émission en cours de route, là oui, ça aurait eu de la gueule !

Et la Arlette Chabot qui a répété 3 fois au moins (j'ai pas tout vu), que c'est Peillon qui les avait piégés... ben heureusement pour elle parce que vu qu'avec 2 intervenants elle était déjà complètement débordée elle avait déjà fait la preuve de son grand talent dans ce genre d'exercice lors de la campagne pour les européennes , ça se confirme : elle est complètement nulle ! pour le coup je me joins à peillon là-dessus : faut la dégager !

Bref, une parodie de démocratie ce truc, un ramassis d'idées à vomir, un brouhaha infernal avec DEUX intervenants, un débat qui n'a pas lieu d'être, et j'en passe

Par Yann22 : le 16/01/10 à 13:19:26

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 Je n'ai pas vu donc je n'ai guère d'opinion sur l'émission en elle même. Par contre, je suis toujours gêné quand j'entends un politique demander le départ d'un journaliste... quelque soit le bord du demandeur.

Et sur la méthode utilisée, lisis, je te rejoins: S'il avait voulu faire un vrai coup d'éclat, il serait venu, et il aurait quitté l'émission en cours de route, là oui, ça aurait eu de la gueule !

Par lisis : le 16/01/10 à 15:23:38

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Par contre, je suis toujours gêné quand j'entends un politique demander le départ d'un journaliste...

en tant que politique ça ne me gène pas, en tant qu'élu ayant les moyens de, oui

Par chris : le 16/01/10 à 19:02:32

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
22799 messages

35 remerciements
Dire merci
 J'ai vu que le début de l'émission : bio de Besson, photos de lui mouflet etc... ça m'a vite gavée

Par Yann22 : le 17/01/10 à 00:06:07

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 en tant que politique ça ne me gène pas, en tant qu'élu ayant les moyens de, oui

Pour moi, cela ne fait aucune différence.

Par lisis : le 18/01/10 à 14:22:25

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Ah ben si. Le politique est "juste" un citoyen militant qui doit avoir la même liberté de parole que n'importe quel citoyen.
L'élu est un administrateur qui a des responsabilités et des moyens d'action

D'ailleurs j'ai vu samedi soir Jospin, qui a retrouvé une vraie liberté de parole, chez Ruquier, c'était passionnant !!!

Oui Chris, c'était naze et ça faisait vraiment "réhabilitation" du ministre le plus contesté actuellement...

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:00:13

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
Perso, je suis très attaché à la séparation des pouvoirs. Le journalisme en est un. Que Vincent Peillon, député européen (donc autre chose qu'un simple citoyen militant) demande la démission de journalistes aussi médiocres soient-ils, je juge cela comme de l'ingérence.

Il n'est pas en position de? Et quand il le sera?

Jospin, ouaip, il a oublié d'être idiot. Dommage qu'il se soit retiré de la vie politique.

Par lisis : le 18/01/10 à 16:12:05

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Par contre, je suis toujours gêné quand j'entends un politique demander le départ d'un journaliste...

Yann je répondais à cette phrase d'ordre général, donc en général
Peillon est en effet élu, donc c'est un peu différent, bien qu'entre le parlement européen et l'audiovisuel public, je ne vois absolument pas quelle ingérence il peut y avoir

Si c'était quelqu'un du gouvernement qui avait dit ça, donc en charge de l'audiovisuel public, oui, ce serait grave. Mais de la part de quelqu'un qui n'a aucun mandat lui permettant d'agir dans ce domaine, ben...
D'ailleurs il l'a dit lui-même vendredi soir sur Canal + : il sait parfaitement qu'elle ne partira pas pour autant (sinon elle serait partie après les élections européennes entre nous ) mais il a voulu faire un "coup d'éclat", qui vaut ce qu'il vaut hein, on est bien d'accord !

Perso, je suis très attaché à la séparation des pouvoirs.
Ben moi aussi, mais un homme politique au sens large n'a pas de pouvoir tant qu'il n'est pas élu. Je répète : à mes yeux il est un citoyen ordinaire et doit bénéficier de la même liberté de parole. Sinon les militants associatifs ne peuvent pas tout dire non plus, alors ?

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:31:55

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 A mes yeux, un "politique" est un peu plus qu'un citoyen militant. Parce qu'il a eu, ou a encore, des responsabilités liés à un mandat électif.

Et ça ne répond pas à la question: Il n'est pas en position de? Et quand il le sera?

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:37:27

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 PS: par contre, là où je te rejoins, c'est que si c'était un politique "au pouvoir" qui faisait de même, ce serait un facteur aggravant.

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:45:24

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
Visiblement, je ne suis pas le seul à faire le distingo politique-militant

Lettre de Patrick de Carolis à Martine Aubry:

 Madame la Première Secrétaire,

Au-delà de la forme, particulièrement déplaisante, avec laquelle Monsieur Vincent Peillon, Député européen, a refusé de participer au débat organisé hier soir sur France 2 alors qu'il devait y représenter le Parti Socialiste, cette désertion pose un grave problème de fond sur lequel je souhaiterais obtenir votre éclairage.

La télévision publique a, comme vous le savez, pour mission d'organiser et de faire vivre le débat public. Or, elle doit pour cela pouvoir exercer sa pleine liberté éditoriale dans le strict respect des règles du pluralisme fixées et contrôlées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Dans ce contexte, soit l'attitude de Monsieur Peillon est une initiative personnelle et elle n'aura pas d'autre retentissement que celui que l'opinion voudra bien lui donner, soit elle est le fruit d'une décision réfléchie et concertée du parti politique dont vous avez la charge. Les propos de Vincent Peillon qui a déclaré vous avoir informée de sa décision il y a plus de 48 heures et le soutien public que vous venez de lui apporter par voie de dépêche de presse le laissent entendre.

Si tel est vraiment le cas, le boycott volontaire des antennes de France Télévisions par un élu socialiste menace le fonctionnement même du débat démocratique dans les médias audiovisuels qu'ils soient publics ou privés. Je me permets en effet de rappeler que d'ici à quelques semaines nous allons entrer dans une période de campagne électorale au cours de laquelle la télévision publique va multiplier les émissions politiques alors même que les règles de pluralisme seront beaucoup plus contraignantes. Vous comprendrez donc, Madame la Première Secrétaire, que les rédactions du groupe France Télévisions doivent être informées des intentions du Parti Socialiste à ce sujet.

Par ailleurs, dans le communiqué qu'il a publié pour justifier son refus de participer à l'émission "A vous de juger" alors même que celle-ci venait de commencer, Monsieur Vincent Peillon demande la démission de Madame Arlette Chabot, Directrice générale adjointe chargée de l'information, et pour faire bonne mesure, de tous les responsables de France 2 ayant organisé et autorisé la tenue de ce débat. Je ne mentionne évidemment pas les termes utilisés par Monsieur Vincent Peillon pour qualifier la télévision publique mais j'aimerais savoir si vous-même et le Parti Socialiste cautionnez cet appel à la démission collective. Un tel appel à la démission de responsables audiovisuels et de journalistes est je crois sans précédent depuis quelques dizaines d'années.

La télévision publique appartient à la Nation toute entière. Ses salariés, qu'ils soient ou non journalistes, donnent au quotidien et dans des conditions parfois difficiles le meilleur d'eux-mêmes pour informer les téléspectateurs. Vous comprendrez qu'en tant que Président de France Télévisions je ne puisse tolérer qu'il soit porté atteinte à leur honneur et c'est pour cette raison que je rendrai cette lettre publique après vous l'avoir fait parvenir. La vie politique a ses pratiques et ses usages. La vie démocratique, elle, a ses règles et a ses lois. Si l'un des principaux acteurs de cette vie démocratique refuse de les respecter c'est le contrat social lui-même qui vole en éclat.

Soyez assurée que je serais extrêmement heureux de pouvoir m'entretenir directement avec vous des suites de cette affaire.

Je vous prie de croire, Madame la Première Secrétaire, à l'expression de ma considération distinguée et de mes respectueux hommages.

Patrick de Carolis

Par lisis : le 18/01/10 à 16:47:33

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 A mes yeux, un "politique" est un peu plus qu'un citoyen militant. Parce qu'il a eu, ou a encore, des responsabilités liés à un mandat électif.

Et ça ne répond pas à la question: Il n'est pas en position de? Et quand il le sera?


Ben non Yann, pour moi un politique c'est pas forcément quelqu'un d'élu.
Besancenot n'est pas un politique alors pour toi ?

Et quand mandat il y a, ben les données changent, c'est plus les mêmes règles du jeu, c'est tout ! on se plie aux règles qui s'appliquent à la situation dans laquelle on est dans tous les cas

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:50:23

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 Besancenot n'est pas un politique alors pour toi ?

Pour moi, non. Qu'il se frotte à la réalité du pouvoir et je verrai. Parce que c'est facile de parler... mais c'est aux actes que l'on juge.

Question de sensibilité

Par lisis : le 18/01/10 à 16:52:39

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Ben le président de France télévision, il ne va évidemment pas se joindre aux critiques contre sa directrice de l'information quand même, faut être réaliste
Ensuite quand il parle de "boycott du service public de l'audiovisuel", là je suis d'accord, c'est totalement stupide et c'est anti-démocratique.

Mais il oublie de dire aussi que "les journalistes" de sa rédaction ne sont pas une entité globale, et qu'au sein de la rédaction de France 2, le moins que l'on puisse dire est que ce débat ne faisait pas l'unanimité !!!

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:53:52

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 Et quand mandat il y a, ben les données changent, c'est plus les mêmes règles du jeu

Donc on peut dire n'importe quoi et quand on se retrouve bien assis sur un siège de maire, de député ou autre, se dédire? Si c'est le cas, curieuse conception...

Maintenant, je dois faire amende honorable. Un "politique" ne se résume pas à avoir eu ou avoir un mandat. De Villepin en est un contre exemple. Je corrige donc: à mes yeux, un politique est une personne qui a porté des responsabilité devant la société.

Par lisis : le 18/01/10 à 16:55:15

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Besancenot n'est pas un politique alors pour toi ?

Pour moi, non. Qu'il se frotte à la réalité du pouvoir et je verrai. Parce que c'est facile de parler... mais c'est aux actes que l'on juge.

Question de sensibilité


Non mais c'est complètement subjectif ton jugement là
quelqu'un qui fait de la politique, qui se présente à des élections pour exercer un mandat, c'est un politique, et c'est tout.
Sinon, le mec qui a été président de la république, il est plus politique que celui qui n'a été que ministre, qui est lui-même plus politique qu'un député, et le simple conseiller municipal n'est qu'un demi-politique ?

j'ai du mal à suivre la logique là, j'avoue

Par lisis : le 18/01/10 à 16:57:09

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Donc on peut dire n'importe quoi et quand on se retrouve bien assis sur un siège de maire, de député ou autre, se dédire?

mais il ne s'agit pas de se dédire.
Il s'agit de dire "ceci n'est pas (ou plus) de mon ressort".

Le militantisme et les revendications, c'est une chose, l'exercice du pouvoir en est une autre, ça va de soi à mes yeux

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:58:35

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 Non mais c'est complètement subjectif ton jugement là

Ben oui

quelqu'un qui fait de la politique, qui se présente à des élections pour exercer un mandat, c'est un politique, et c'est tout.

Donc, Vincent Peillon est un politique et pas un citoyen militant

Plus sérieusement, dans le cas de Besancenot, et toujours à mes yeux, il se place de manière à se présenter mais n'avoir aucune chance de l'emporter. Bah oui, après, il devrait agir et avoir un bilan

Par Yann22 : le 18/01/10 à 16:59:58

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 Pour simplifier:

Militant: qui cause (ce qui n'est pas péjoratif à la base).

Politique: qui fait.

Par lisis : le 18/01/10 à 17:07:45

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
politique = qui cause politique et s'engage en politique (en se présentant au suffrage ou pas d'ailleurs, quand Jospin suivait Mitterrand, ce qu'il raconte en ce moment, il faisait de la politique, au même titre qu'un conseiller fait de la politique sans être élu)

élu = qui exerce des responsabilités. perd sa liberté de parole sur un certain nombres de points.

Par Yann22 : le 18/01/10 à 17:10:48

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 On n'a visiblement pas la même perception des choses... m'enfin ça aura animé le forum débat

Par lisis : le 18/01/10 à 20:43:13

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 OUF ! on n'est pas toujours d'accord !

t'es à 11111 messages à l'instant où je cause, ça fait joli

Par Yann22 : le 18/01/10 à 20:49:30

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
11111? 

Quand je pense à quoi j'ai consacré mon 10.000

Faudra que l'on se voit pour discuter plus avant de tout ça

Extrait de la réponse de MArtine Aubry:

«J'ai été moi-même extrêmement choquée que dans cette grande émission politique qui est celle d'Arlette Chabot - que je ne remets évidemment pas en cause - on puisse débattre d'un sujet à la fois loin des préoccupations des Français et qui vise à réhabiliter un ministre qui a porté un débat sur l'identité nationale dans des conditions qui ont fait honte à la France», a expliqué Martine Aubry.

Ou l'art de manier la langue de bois: choquant, honteux, mais grande émission et pas de remise en cause

Par lisis : le 18/01/10 à 20:51:07

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 Oui, elle jongle là
elle a été bien prise de court, et j'imagine qu'en coulisses ça a dû grincer !

Faudra que l'on se voit pour discuter plus avant de tout ça
Oh que oui !!!

Par Yann22 : le 18/01/10 à 22:24:01

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 "Sur la forme, si effectivement Vincent Peillon savait depuis quelques jours que l'organisation était celle qui avait lieu, ce qui n'est pas ce qu'il nous a dit, et s'il a organisé cela, à l'évidence c'est non seulement incorrect mais ce n'est pas bien", a-t-elle dit lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

La vache, ça tacle sévère...

"C'est pô bien"

Lien

Bref, il est grand temps que ce débat se termine. Pour tout le monde

Par Yann22 : le 21/01/10 à 09:02:46

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
 Petite disgression "sympathique" à propos d'Arlette Chabot...

J'ai lu dans le Ouest-France d'hier une histoire intéressante. Une équipe de France 2 en Haïti a filmé un enfant mal en point dans un orphelinat qui abritait des futurs adoptés par la France. Outre le fait qu'ils auraient emmené eux même l'enfant dans un hopital de campagne, ils ont envoyé les images à Paris qui a voulu les diffuser au journal de 20 heures. Arlette Chabot a témoigné que la rédaction a fait des pieds et des mains pour identifier les futurs parents adoptants. Et elle a réussi quelques minutes avant le 20 heures. Témoignage des parents à la suite, visiblement heureux d'avoir des nouvelles de leur futur enfant.

Perso, je trouve ce comportement très professionnel

Par DQR33 : le 21/01/10 à 09:34:33

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

12 remerciements
Dire merci
N'ayant aucune confiance dans les médias et ne les aimant pas beaucoup, surtout concernant les journaux télévisés, je me pose la question : n'était-ce pas plutôt que s'ils arrivaient à retrouver les parents, cela leur ferait un sacré coup de pub ? Sans compter que le gosse en question étant peut-être "complètement" adopté, les parents adoptifs auraient pu se retourner contre la chaîne pour avoir diffusé de telles images sans leur autorisation ?

Alors, "petite digression "sympathique"" ou "comportement très professionnel", j'ai des doutes...

Par Yann22 : le 21/01/10 à 09:48:58

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
17667 messages

204 remerciements
Dire merci
les parents adoptifs auraient pu se retourner contre la chaîne pour avoir diffusé de telles images sans leur autorisation ?

Là, très clairement non. Parce que les journalistes ont un droit d'utilisation des images d'actualité. Si, en cas de grosses actualités les journalistes devaient reccueillir par écrit les autorisations de toutes les personnes qu'ils filment... il n'y aurait plus de journaliste.

n'était-ce pas plutôt que s'ils arrivaient à retrouver les parents, cela leur ferait un sacré coup de pub ?

Possible, évidemment. Mais c'est déjà plus pro que le couac sur TF1 qui annonçait la mort d'un gamin disparu alors qu'il a été retrouvé quelques dizaines de minutes plus tard... en vie

Par DQR33 : le 21/01/10 à 15:21:19

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

12 remerciements
Dire merci
Je pensais plus au fait que le gamin est mineur...

Mais je reconnais que concernant les médias, je ne suis probablement pas objectif !


Message édité le 21/01/10 à 15:25

Page : 1 | 2 | 3 | 4
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (63 713) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

Témoignage de
100€
Témoignage de
selle cso CWD 2G
2100€
Armoire de
200€
Jument Frison 5
1500€
Temoignage
10€