Forum cheval
Le salon de discussion

Déscolarisation enfant de 14 ans

Sujet commencé par : SANNOM - Il y a 69 réponses à ce sujet, dernière réponse par BountyB
Par SANNOM : le 28/09/21 à 14:06:05

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
Voilà, ma fille qui va avoir 14 ans et qui est en 3ème cette année, subit une nouvelle fois un rejet de certains de ses camarades de classe, tel qu'elle l'a subit dans le collège où elle a fait sa 6ème jusqu'à la 5ème.

Nous l'avons changé d'établissement à la rentrée pour aller dans une 3ème prépa métier au sein d'un lycée.

Elle y est en internat car à plus de 25 km de la maison. C'est elle qui a voulu aller en internat.

Jusque là, tout se passait bien, elle était heureuse d'y être, s'est faite plusieurs amies. Sauf que, sa meilleure amie jusqu'à la semaine dernière, a complétement changé d'attitude et rejette Marie et monte les autres filles contre elle. C'est exactement la même chose qui s'était passée dans son ancien collège.

Il se trouve que Marie est très influençable, susceptible, sensible et n'a aucune confiance en elle.

Dès qu'une de ses camarades (ou qu'un) trouve la faille, il/elle s'y engouffre et c'est la descente aux enfers pour Marie.

Dans son premier collège, la CPE avait pris les choses en main et Marie était un peu mieux... elle n'avait qu'une seule amie et encore, parfois ça allait au clash.

Nous l'avons donc changé pour cette classe de 3ème prépa métier.
Elle est devenue copine avec celle qui est devenue sa tortionnaire aujourd'hui. Elle la bouscule, lui parle mal, l'insulte, lui enlève sa chaise au self au moment où elle s'assoie, bref, nous sommes désemparés.

J'ai demandé un rdv avec la CPE (j'attends toujours qu'elle me rappelle d'ailleurs ) et si cela continue, j'envisage de la déscolariser et lui faire suivre les cours à domicile via le CNED.

C'est vraiment une catastrophe... ses résultats étaient excellents depuis 1 mois et là, c'est la chute. Elle pleure tous les soirs dans sa chambre (elle est avec une camarade qui m'a envoyé un message hier soir en m'expliquant que Marie allait très mal).

Comment, hormis voir la CPE, gérer cela ? je suis perdue et triste

Messages 1 à 40, Page : 1 | 2

Par kagnotte : le 28/09/21 à 14:13:38

Déconnecté

Inscrit le :
30-01-2006
32269 messages

389 remerciements
Dire merci1
Le harcèlement au collège c'est une vrai plaie, mon fils en a énormément souffert surtout en 3ème, où sa petite soeur allait manger avec lui au self parce qu'il était tout seul et fortement bousculé.

J'ai tout essayé, mais j'avais l'impression de parler à un mur au collège, c'était terrible en tant que parents, j'avais qu'une peur c'est qu'il fasse une bêtise.

Franchement je ne sais pas quoi te dire, à part courage, pour lui tout c'est arrangé au lycée. Mais j'ai passé une période vraiment difficile et lui encore plus.

Je ne sais trop quoi te conseiller, mais plein de courage à toi et ta puce.

Par SANNOM : le 28/09/21 à 14:16:13

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
C'est exactement ça kagnotte , je me sent impuissante et tellement inquiète. J'ai peur aussi qu'elle fasse une bétise.

Merci pour ton témoignage, j'ai l'impression que c'est de pire en pire, je n'ai pas souvenir d'avoir connu ça à mon époque

Par tianma : le 28/09/21 à 14:34:13

Déconnecté

Inscrit le :
30-11-2005
4067 messages

74 remerciements
Dire merci
c'est le collège qui est à Gabaret??

Par SANNOM : le 28/09/21 à 14:49:49

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
Non, elle était à Grenade sur Adour et maintenant à Aire sur Adour.

Par takhan : le 28/09/21 à 15:42:15

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
3586 messages

242 remerciements
Dire merci
je ne sais vraiment pas quoi dire mes enfants sont bien plus petits. Mais ça doit être tellement dur en temps que maman, tout mon courage

Par TeamDress : le 28/09/21 à 16:13:32

Déconnecté

Inscrit le :
16-12-2010
668 messages

31 remerciements
Dire merci
Le CNED est une bonne idée, mais faites vous accompagner pour la régularité et le suivi du travail.

Et qu'elle s'inscrive à des activités extra-scolaire types sport/art/culture qu'elle garde des activités sociales et hors cadre maison/famille.

Bon courage à votre fille.

Par carolinev : le 28/09/21 à 18:24:19

Déconnecté

Inscrit le :
13-05-2004
13683 messages

207 remerciements
Dire merci
Pourquoi ne pas essayer de rentrer en contact avec les parents de cette jeune fille ?
Ou demander au cpe un rdv avec les parents de cette jeune fille et vous .

J’ai eu un soucis similaire avec un de mes fils , j’ai fini par aller voir sa maman qui ignorait tout ce que son fils faisait subir au mien … ensuite plus aucun problème .

Par kirikou : le 28/09/21 à 20:10:38

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
18378 messages

330 remerciements
Dire merci1
Il se trouve que Marie est très influençable, susceptible, sensible et n'a aucune confiance en elle.
Vu son profil, l'idéal serait qu'elle reste scolarisée. Si vraiment cela devient invivable pour elle et que pour la protéger vous en arrivez à la déscolariser, il faudra vraiment veiller à ce qu'elle conserve une vie sociale irl (activités sportives, culturelles, etc.).

Pour le harcèlement:
1 - voir avec la CPE (la harceler s'il le faut) ce qui peut être fait sur place:
- éviter au max qu'elles se retrouvent ensemble à l'internat et dans le lycée, demander à ce que ce soit surveiller en classe si elles sont dans la même classe.
- faire une médiation entre les deux : il se peut que ta fille ait commis une maladresse et même si ça n'excuse en rien l'attitude de l'autre, ça peut parfois désarmer les choses.
- demander à ce que les parents de la harceleuse soient appelés. Le problème c'est que s'il n'y a pas de témoin loquace, c'est parole contre parole et c'est impossible de sanctionner.

2 - du côté de ta fille:
- lui demander de tout noter pendant une semaine : ce que fait l'autre (insulte, bousculade, etc.) où (self, salle de classe), etc. le jour et l'heure. Vérifier ses comptes de réseaux sociaux aussi, faire des captures d'écran si nécessaire.
- lui demander d'éviter au maximum tout contact avec sa harceleuse (il est très fréquent que le harcelé cherche sans cesse et inconsciemment l'attention de son harceleur), de voir s'il n'y aurait pas quelques autres filles sympa avec qui traîner (en groupe, on est toujours mieux protégé). Voir aussi avec la jeune fille qui t'a appelée si elle serait prête à témoigner.

3 - De ton côté :
- ne pas hésiter à accompagner ta fille à la "maison des ados" (Lien) ou voir un psychologue (il y en a un dans chaque établissement) pour qu'elle puisse vider son sac. On ne dit pas forcément tout à ses parents à cet âge là, parfois c'est plus facile de craquer face à quelqu'un d'extérieur.
- prendre contact avec les parents de la harceleuse, je déconseille, c'est vraiment à double-tranchant, ça peut se retourner contre soi, on perd facilement patience quand on voit sa progéniture souffrir.
- ne pas hésiter à faire un signalement à la gendarmerie avec le "journal de la semaine" de ta fille et si elle accepte les coordonnées de la témoin. Le plus souvent, il n'est pas nécessaire de porter plainte, les parents et la harceleuse sont convoqués, les gendarmes expliquent bien les conséquences judiciaires du harcèlement, la plupart du temps ça calme bien les harceleurs.
- si ça continue, porter réellement plainte et envisager de changer d'établissement ou de déscolariser ta fille


Par kefiretlome : le 28/09/21 à 20:17:35

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2007
28115 messages

686 remerciements
Dire merci1
Il est urgent de consulter un psychologue, encore faut-il trouver le bon, afin d'aider ta fille à s'affirmer et prendre confiance en elle.
Car si la situation se répète, dans des établissements différents, et avec des acteurs différents, c'est qu'inconsciemment ta fille donne elle-même les clés à ses harceleurs.
Evidement, quand je dis ça, je ne dis pas que c'est sa faute. C'est tellement plus complexe.

Ma nièce a été dans une situation similaire, avec des résultats scolaires extrêmement décevants, alors qu'elle est loin d'être bête, et c'est allé très loin (renvoi de son école), parce qu'en fait, c'était elle la harceleuse. Le changement d'établissement n'a pas amélioré le souci, bien au contraire. Le suivi psy a été chaotique (déjà, faut obtenir un RV. Dans le public, c'est extrêmement long, et de plus, l'intervenant a changé en cours de route, ça n'aidait pas du tout. Ma soeur et mon beau-frère en ont eu marre et ont fini par l'emmener consulter dans le privé. ça a un coût certain. )
Il s'est avéré qu'en fait, au départ, c'était elle qui a subi le harcèlement, quand elle était en primaire. Et elle a développé un mécanisme de défense en devenant harceleuse elle-même

Alors oui, il est nécessaire que l'école fasse son boulot, et une rencontre avec le CPE est indispensable, mais il est également nécessaire, pour le bien-être de ta fille, en pleine construction, qu'elle dispose d'un suivi adapté. La situation qu'elle vit actuellement a des racines dans son enfance, et si tu veux qu'elle puisse s'épanouir pleinement, il faut l'aider.
L'adolescence est déjà tellement compliquée, avec ses transformations physiques et psychiques...


Par SANNOM : le 29/09/21 à 09:49:40

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
Merci pour vos interventions.

Hier, Marie et sa "camarade" ont été entendues chacune leur tour par la CPE.

Sa camarade a très bien sû tourner les choses en sa faveur, ce qui fait que ma fille se retrouve "coupable"... pourquoi ? parce que ma fille n'a pas voulu tout dire à la CPE (par contre, elle me l'a raconté par téléphone), donc, aujourd'hui nous avons rdv avec la CPE à 14h et je compte bien dire tout ce qui s'est réellement passé (j'ai conservé les textos que ma fille m'a envoyé).

A suivre...

Par equifeel : le 29/09/21 à 10:08:23

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7801 messages

355 remerciements
Dire merci1
j'ai été assistante d'éducation dans un lycée professionnel 6 ans.

C'est très compliqué de gérer les cas de harcèlement car comme évoqué plus haut, c'est multi factoriels, il n'y a pas "un gentil VS" un méchant.
outre le cpe, vous pouvez aussi rencontrer l'infermière scolaire et la spy du lycée
Lors de votre rdv de cet après midi, il faudra veiller à bien écouter le CPE. oui, Marie est mal, Marie va mal mais il est possible aussi que tu découvre une autre facette de Marie au travers le regard du cpe et de ce qu'on lui a rapporter.
Elle vient juste de faire sa rentrée scolaire dans cet établissement. rien n'est encore joué ni foutu, tout peut être rectifié. je pense qu'il vaut mieux voir ce de côté si que de la déscolarisé : car si ça la mettra à l'abri, ça ne résoudra pas le pb de fond qui reviendra aussitôt Marie en société avec d'autres élèves/personne de son âge (y compris lors d'activités comme le sport ou de loisir).
lui faire consulter un spy (effectivement sans doute dans le privé) lui fera du bien une fois trouvé celui qui lui convient.

Actuellement, dans mon travail actuel, j'ai des analyses de la pratique avec un spy . c'est en petit groupe avec des collègue. lors de l'une d'entre elle, on a évoquer la relation aux autes quand elle était conflictuel. Le spy nous disait que dans une relation, ce n'est pas 50% pour l'un et 50% pour l'autre, ni même 30% pour l'un et 70% pour l'autre. Chacun a 100% et c'est quand on réalise qu'on a "les pleins pouvoirs" dans la relation avec l'autre, de la même manière que lui aussi à 100% de responsabilité dans la relation, alors on réalise qu'on peut sortir de la place de victime ou de la place où on subit les évènements. un spy saurait mieux l'expliquer que moi, surtout à l'écrit, ce n'est pas facile .

bon courage pour l'accompagner au mieux car ce n'est pas facile.

Par Tessa : le 29/09/21 à 10:13:57

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33929 messages

405 remerciements
Dire merci1
J'ai été victime de ce type de harcèlement... C'était avant qu'on parle de harcèlement à l'école, donc quand il y avait intervention de l'autorité (quand j'allais "me plaindre", le retour de flamme était encore pire, jusqu'à m'attendre à la sortie pour me "casser la gueule", j'attendais cachée qu'elles se lassent de m'attendre ou que mes parents arrivent pour sortir de l'école.

En fait, plus on "réprimande" les harceleurs, plus ils en veulent à la personne qui "se plaint"... "ah, je me suis fait engueulé à cause de toi, tu vas me le payer".

Il faut une réelle assistance psychologique un suivi autre "bon, tu vas être plus gentille et vous faites la paix, d'accord" (je caricature, mais peut-être pas tant que ça), mais je ne suis pas sûre que l'école aie ce genre d'outil.

C'est très difficile à vivre et effectivement, la/les harceleuse(s)s ont une panoplie d'excuses tout à fait crédibles.

Il faut donner des "outils" à ta fille pour qu'elle puisse vivre avec ces harceleurs et boycotter leur attitude (parfois, il suffit de les ignorer, si le harcèlement ne touche plus, les harceleurs s'arrêtent).

Pour moi, l'internat n'est pas la meilleure idée, car elle n'a pas d'endroit où souffler, décompresser et elle n'a pas d'autre milieu social que l'école.


Au final, j'ai foiré complètement mon année, j'ai changé d'école (en demandant à vivre chez mon père, à la campagne) et j'ai trouvé les outils en moi pour ne plus être harcelée.
J'ai réfléchi longuement à l'attitude que je devais avoir... Et ça a marché, j'ai décidé de marcher comme une "reine" et pas en regardant le sol, de rire fort, plutôt que de sourire timidement, j'ai repéré la fille la plus "bath" et je suis entrée en contact avec elle... et la moins "bath" et je ne l'ai pas laissée dans son coin...
Cela cumulé avec le fait que l'école "de la capitale" était élitiste et remplie d'enfants gâtés et que l'école "à la campagne" était plus "sociale", plus ouverte et donc facilitait l'insertion d'enfants qui n'avaient pas les fringues de marques (pas que je ne pouvais pas les avoir, mais je préférais faire du poney que m'intéresser aux jolies vestes de ski ou aux vacances au club med)

dans tous les cas, ne prend pas cela à la légère (ce que tu ne fais pas, d'ailleurs).


Par qwertz : le 29/09/21 à 10:30:34

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
957 messages

18 remerciements
Dire merci2
J'ai aussi été victime de harcèlement entre 12 et 18 ans. Pourquoi ... c'est impossible à expliquer. Peut-êrtre trop gentille, trop sage issue d'un milieu favorisé qui marque la différence ... tout s'est arreté aux études universitaires ... pourquoi ??? ...

C'est terrible psychologiquement. Je ne sais pas t'aider mais 30 ans après je voue toujours une haine terrible vis à vis de ces personnes.

Et la méchanceté gratuite des enfants/jeunes a toujours été imcompréhensible pour moi au point de les détester de facon générale.

Par SANNOM : le 29/09/21 à 10:39:35

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
equifeel, je sais que ma fille n'est pas une sainte, mais de ce que je peux comprendre, elle était très amie avec cette camarade (nouvelle classe pour toutes et tous). Toutes les deux se sont mises ensemble et au fil du temps, sa camarade a pris le dessus sur ma fille. Malheureusement, je sais très bien qu'elle se renferme très vite et se "soumet". C'est son gros défaut. Je reconnais très bien ce côté "immature" qui la laisse parfois dans des situations délicates.

Effectivement, avec mon mari, nous avons discuté de la possibilité de la faire suivre par un(e) psychologue, d'autant plus qu'apparemment à partir de janvier prochain, ces consultations seront prisent en charge par la CPAM. Parce que mine de rien, nous n'avons pas des salaires de ouf et l'internat vient blinder notre budget. Alors mettre 200 euros par mois dans un psychologue sans être sûr que cela soit efficace, autant dire que c'était difficile à envisager.

tessa , c'est effectivement ce qui me fait peur, qu'elle se venge en dehors du lycée... on reste sur nos gardes et on veut un dialogue constant avec notre fille pour qu'elle ne nous cache rien. C'est vraiment la poisse cette situation, nous qui croyions qu'elle allait pouvoir enfin respirer et vivre sa vie scolaire différemment et plus sereinement.

Par tianma : le 29/09/21 à 11:03:04

Déconnecté

Inscrit le :
30-11-2005
4067 messages

74 remerciements
Dire merci1
Ma seule expérience en tout cas, c'est un jeune que j'ai eu en classe en seconde l'année dernière (je travaille dans un lycée alternatif hors contrat avec de petits effectifs et un fort accompagnement des élèves): il avait été harcelé en 3 ème jusqu'à laisser tomber son année.
Cette année dans ce lycée lui a permis de se reconstruire et ensuite, il a récupéré suffisamment de confiance en lui pour repartir dans un lycée sport/étude (c'est ce qu'il visait) plus près de chez lui.


Par Ramdam : le 29/09/21 à 11:31:06

Déconnecté

Inscrit le :
01-07-2008
6306 messages

36 remerciements
Dire merci
'apparemment à partir de janvier prochain, ces consultations seront prisent en charge par la CPAM

pour info: seulement les psys qui auront accepté de se conventionner; il y aura par ailleurs obligation d'une prescription médicale, et c'est dans la limite de 2 fois 10 séances, entrecoupées par une visite chez un psychiatre; bon courage pour avoir un rv dans des délais raisonnables

Par kirikou : le 29/09/21 à 12:49:27

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
18378 messages

330 remerciements
Dire merci1
Lors de votre rdv de cet après midi, il faudra veiller à bien écouter le CPE. oui, Marie est mal, Marie va mal mais il est possible aussi que tu découvre une autre facette de Marie au travers le regard du cpe et de ce qu'on lui a rapporter.
Entièrement d'accord, la situation est très rarement "un méchant harceleur VS un gentil harcelé".
Le harcelé provoque parfois inconsciemment la situation et là effectivement, cela ne dépend pas de l'éducation nationale. Il peut parfois aussi avoir été le harceleur.
Ensuite, désolée de le dire et ça n'est peut-être pas le cas dans votre cas (enfin j'espère), mais j'ai souvent vu des parents se décomposer en réalisant que leur enfant (réellement mal à cause de la situation) ne leur avait raconté QUE ce qui allait dans leur sens omettant beaucoup de leurs dires/actes ou arrangeant la situation en leur sens.
Encore une fois, ça n'excuse en rien l'attitude du harceleur.

La maison des ado, c'est gratuit (mais délais d'attente +++ n'attends pas).

Par kirikou : le 29/09/21 à 13:10:08

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
18378 messages

330 remerciements
Dire merci
Je précise que mes propos au-dessus ne cherchent pas à nier la situation de victime du harcelé. Je cherche juste à dire que la solution se trouve souvent des deux côtés et qu'il faut envisager plusieurs choses (sanction, remédiation, accompagnement du harceleur et du harcelé, etc.).

Par SANNOM : le 29/09/21 à 13:19:34

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
kirikou , je suis entièrement d'accord avec toi et c'est pour cela que j'ai demandé à Marie de "jouer carte sur table" et de ne rien nous cacher, sans quoi nous ne pourrions pas l'aider correctement.

Je sais très bien qu'elle peut arranger l'histoire pour que nous la déculpabilisions, le soucis, c'est que nous n'avons pas nos yeux pour voir réellement ce qui se passe et que nous devons croire les dire de notre fille. Ce rendez-vous avec la CPE nous donnera les deux versions des choses.

Par Chococrack : le 29/09/21 à 16:21:43

Déconnecté

Inscrit le :
25-02-2010
972 messages

30 remerciements
Dire merci1
Juste pour apporter mon témoignage : j'ai été harcelé pendant 1 an au primaire et je n'ai jamais rien fait de mal à mes harceleuses. Mon seul tort c'est que je venais d'une autre école et que je suis aussitôt passée 1re de la classe devant le peloton habituel... Ces pestes m'ont pourri la vie à cause de ça ! Ca c'était réglé entre parents.

Elles ont retenté un peu le coup en début de sixième, là c'était ma grande sœur qui était intervenue en leur conseillant de me laisser tranquille immédiatement pour leur propre bien Ca avait bien fonctionné !

Je te conseille vraiment de chercher un bon psy, moi j'ai attendu 32 ans mais ça m'a appris beaucoup sur mon caractère introverti (toujours peur de faire de la peine aux autres) et sur pourquoi je finissais parfois dans des relations amicales/amoureuses toxiques. J'ai dégagé pas mal de personnes de ma vie après ça, maintenant ça va mieux !

Par Matchbox : le 29/09/21 à 18:43:45

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3701 messages

366 remerciements
Dire merci
Bon, je la refais, c'est pas passé visiblement...

J'ai moi aussi été harcelée, de la primaire au lycée, et je ne suis pas d'accord sur l'idée que le harcelé puisse être "inconsciemment responsable", c'est illogique. Oui il y en a qui cherchent les ennuis et se prennent des retours de bâton, mais ce n'est pas souvent le cas. Le harceleur, la plupart du temps, c'est parce qu'il n'arrive pas à s'empêcher d'aller pourrir les autres. Pour tirer, il faut être deux, mais si on vous attache la corde au pantalon, vous n'êtes pas responsable. Par ex j'ai eu une gamine qui avait été frappée aux écuries parce que je lui avais attribué un poney très convoité, qu'une autre gamine du groupe s'était accaparé. Avec moi, changement: c'est moi qui attribue. J'étais donc la responsable de ce changement de poney, pourtant la pourrie-gâtée n'est pas venue me voir moi, mais l'autre gamine, parce que plus facile de s'en prendre à elle qu'à moi (adulte ).

Pour en revenir à ta fille Sannom, je me reconnais assez dans sa description, je suis plutôt discrète, j'aime bien qu'on me laisse tranquille, manque (ou plutôt absence de) confiance en soi, etc. Je ne conseillerais pourtant pas de la déscolariser car ça ne résoudrait pas le problème de fond. Ca la soulagerait sur le moment, mais elle ne saurait pas se parer à cette situation si ça devait arriver à nouveau. Même si le vrai problème ce sont les harceleurs qui ne sont pas fichus de respecter les limites, il faudra qu'elle apprenne d'une manière ou d'une autre à s'en défendre.

Le célèbre conseil "tu n'as qu'à les ignorer" est tellement nul. Il ne m'a JAMAIS aidée. Elle est dans un âge en plus où l'on se compare/s'identifie beaucoup aux autres pour construire son identité, alors ignorer les autres, ça va être difficile, surtout quand on obligé de les côtoyer. De plus, ignorer le harceleur c'est juste envenimer la situation, il perçoit le message comme "vas-y continue, je ne dirai rien, tu peux faire plus fort même".
Ce que j'aurais aimé pendant ces années, c'est qu'on me procure des armes pour me défendre contre ces harceleurs, ce que je n'ai pas eu. Beaucoup conseillent, et j'approuve, d'inscrire à un sport de combat. C'est rassurant de savoir que l'on peut se défendre seul.
Spoiler
Et avant qu'on me tombe dessus, je ne fais pas l'apologie de la violence, l'idée n'est pas d'aller mettre une droite au premier qui nous regarde de travers, mais de savoir (qu'on sait) répondre. Il y a de fortes chances que ça ne serve jamais, mais de savoir que l'on peut le faire est très rassurant, comme l'on porte un casque ou un gilet de cross.

J'aurais aussi aimé avoir de la répartie. Comment l'apprendre? Je ne sais pas, si quelqu'un a des pistes...
Spoiler
J'ai réussi deux fois à me débarrasser de harceleurs: au lycée, une gourde, pas dans ma classe, avait décidé de me pourrir la vie pour rien. Et comme je ne répondais pas, elle continuait avec son fan club. Puis un jour ça m'a saoulé, et j'ai commencé...à lui tirer la langue! Stupide, mais redoutablement efficace! Au point qu'un jour elle m'a envoyé une de ses sbires pour me demander d'arrêter, et en échange elle arrêtait aussi. C'était clairement l'hôpital qui se foutait de la charité, mais bon, marché conclu, et terminé.
L'autre, au lycée aussi, un crétin qui s'est mis du jour au lendemain à m'insulter, à m'humilier, avec son fan club aussi. Puis un jour je l'ai croisé dans le lycée, il était seul et moi j'étais avec un ami. Le mec me voit et regarde par terre. J'étais sidérée et je n'ai pas pu m'empêcher de l'épingler, en lui faisant remarquer qu'il n'était courageux qu'en présence de ses petites copines. Il n'a rien dit, et n'a plus jamais rien dit.

Aussi, ce qui m'a énormément aidé au lycée, et que je n'avais pas avant, c'était des amis dans ma propre classe. De vrais amis (on l'est toujours aujourd'hui, 20 ans plus tard), qui m'apportaient une protection, uniquement par leur présence. Jamais ils ne sont intervenus dans mes histoires de harcèlement, je n'en parlais d'ailleurs pas, mais dès qu'ils étaient là, les harceleurs se la bouclaient (ils sont des lâches avant tout, ils ne s'en prennent pas aux plus faibles pour rien!).

Par kirikou : le 29/09/21 à 19:10:58

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
18378 messages

330 remerciements
Dire merci1
et je ne suis pas d'accord sur l'idée que le harcelé puisse être "inconsciemment responsable", c'est illogique. Oui il y en a qui cherchent les ennuis et se prennent des retours de bâton, mais ce n'est pas souvent le cas.
Il ne me semble pas qu'on ait dit que le harcelé était responsable de la situation (mais si dans un petit nombre de cas, on se retrouve dans le cas du harceleur harcelé). Le harcelé n'est pas responsable du comportement de l'autre. Mais dans la majorité des cas que l'on côtoie dans mon bahut, son attitude encourage le harceleur (tu le dis toi même, tu ne savais pas comment réagir au début et ça n'arrangeait pas les choses). D'où le conseil, entre autre, de voir un psy, pour se débarrasser de certains comportements "toxiques" pour ses relations aux autres. Tu le propose toi-même : trouver des solutions pour prendre confiance en soi est un bon moyen de calmer les harceleurs. Encore une fois, cela n'empêche pas de sanctionner par ailleurs le harceleur dès que l'occasion se présente (c'est souvent dur à prouver).



Par sheytana : le 29/09/21 à 19:13:00

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2007
137798 messages

1772 remerciements
Dire merci1
J'aurais aussi aimé avoir de la répartie. Comment l'apprendre? Je ne sais pas, si quelqu'un a des pistes...
Théâtre d'impro

Par BountyB : le 29/09/21 à 19:16:00

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2848 messages

175 remerciements
Dire merci
Même si c'est terrible, c'est vrai qu'il y a des profils qui se feront plus facilement harceler que d'autres.
Effectivement ça sera plus constructif d'essayer d'armer la personne harcelée face à cette problématique, lui apprendre à se défendre (pas forcément en tapant hein), que de l'isoler. Car ce type de violence peut perdurer à l'âge adulte si on ne sait pas s'en prémunir, au travail ou même dans les relations amicales et amoureuses.
En plus de suivi psy, peut-être un exutoire type sport de combat ou cours de théâtre?
Parce que la posture et la confiance en soi ont une grande importance dans ce type de situation.

Je me souviens quand j'avais l'âge de ta fille je me faisais harceler par une bande de filles hyper violentes du collège. Elle m'insultaient dans les couloirs et m'avaient prévenue qu'elles allaient me fracasser la tête. Et ce n'étaient pas des menaces en l'air, elles avaient déjà envoyé une autre fille à l'hôpital. Bon dans mon cas c'était pénible mais j'avais toujours des amis donc je n'étais pas toute seule. Et je faisais mine qu'elles ne me faisaient pas peur, alors qu'en vrai j'avais le trouillomètre à zéro.
Un soir que je sortais de mon entrainement de sport, je les ai vues qui m'attendaient, elles étaient 5-6. J'étais seule et je me suis dit que soit je faisais qqch, soit je finissais à l'hôpital. Alors sous le coup de l'émotion je me suis ruée contre le groupe en hurlant et en leur disant que ok on allait se battre, mais la première qui me touche je la tue. Et j'y croyais fermement, j'étais prête à les tuer (j'y serais jamais parvenue bien sûr je ne savais absolument pas me battre ). J'ai eu du bol ça a marché et elles m'ont laissée tranquille par la suite. Il y a beaucoup de psychologie dans ces histoires de harcèlement, un peu comme deux mâles dominants qui se battent : tout tourne avant tout autour du fait d'impressionner l'autre.

Par equifeel : le 29/09/21 à 21:08:57

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7801 messages

355 remerciements
Dire merci
Quand je disais que tu allais peut être découvrir une autre facette de ta fille, je ne voulais pas écrire que ça serait forcément une facette où elle serait harceleuse ou peste ou autre du genre. Juste découvrir un très de son caractère, une attitude d'elle que tu ne connais pas du tout et que tu le soupçonnais même pas.
Le truc, c'est que désormais ça continue sur les réseaux sociaux voir ça y débute. Et ça, c'est terrible. Ce que certains témoignent ici était du harcèlement en directe mais au moins, à un moment donné, l'enfant/ado/jeune adulte avait du répits qq part où il ne serait pas importuné. Là, ça le poursuit tout le temps et les harcelés peuvent l'être à 3h du mat sur les réseaux sociaux (et oui, à 3h du mat, le harcelé sera sur son portable dans sa chambre d'internant ou chez lui a regarder la dernière pique envoyée).

Par Matchbox : le 29/09/21 à 21:23:52

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3701 messages

366 remerciements
Dire merci
Krikou: j'ai mal compris alors, désolée de cette mauvaise interprétation, l'émotion

Par tianma : le 30/09/21 à 08:07:50

Déconnecté

Inscrit le :
30-11-2005
4067 messages

74 remerciements
Dire merci




Message édité le 30/09/21 à 08:08

Par Kindy49 : le 30/09/21 à 08:26:57

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2014
1469 messages

77 remerciements
Dire merci
C’est compliqué...j’ai trois enfants....deux ont souvent des problèmes relationnels avec les autres.
Mon aînée qui a maintenant 21 ans est souvent en difficulté, a des amis qui ne sont pas sympas, pas fiables se retrouve seule en cas de problème.
Mon petit gars 17 ans se fait souvent casser la figure. Violemment.
Ils ne font rien pour ça mais ils se retrouvent souvent l’un comme l'autre dans le meme genre de problématique.
Je pense donc que c’est leur relation au monde, leur façon de réagir aux évènements qui les met dans la difficulté.
Je pense qu’il faut que ta fille travaille avec un psy pour trouver où est le problème, pour que sa façon de réagir change.
Parce que suprimer toutes les copines pas sympa, les gents toxiques, les problèmes c’est pas possible...
Par exemple mon garçon a fini aux urgences suite à un copain au lycée qui s’est déchaîné sur lui. Le lycée n’a pas fait grand chose, alors que matériellement on a amené des preuves de la volonté de frapper à coup de pied mon garçon à terre. Cet été pareil, urgences parce qu’Étienne c’est fait fracasser une bouteille sur la tête. On peut aller à la police, on doit le faire si on pense a une récidive possible....mais surtout j’aimerais que mon fils comprenne qu’avec ses facilités à aborder les gens ( il plaît aux filles), avec sa jolie tête, avec son sourire et son côté très insolent...il doit faire profil bas. Etre moins un chiffon rouge sous le nez de certains camarades qui ont plein de problèmes et a 17 ans sont bourrés d’ormones....

Clairement si ta fille a a subir des problèmes similaires de manière récurrente dans plusieurs lieux, c’est qu’elle ne sait pas réagir correctement. Elle ne fait rien de mal, elle n’y est pour rien. Mais elle doit s’adapter pour vivre en société sans se rendre malheureuse.

Ma fille qui n’a pas de problème de relation avec son entourage est celle de mes 3 enfants qui montre le moins d’empathie, se protège plus...


Par equifeel : le 30/09/21 à 08:47:37

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7801 messages

355 remerciements
Dire merci
Qu'a donné le rdv avec le cpe?

Par SANNOM : le 30/09/21 à 10:48:38

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
Alors je suis surprise de voir autant de personnes qui ont subit ou subissent encore le harcèlement

Vos interventions me font chaud au coeur et me permettent de mieux appréhender la situation.

Donc, hier, rdv avec la CPE, sauf que, la veille, ma fille et sa "camarade" ont été entendues chacune de leur côté par la CPE. Ma fille n'a pas osé tout dire, nous si.

Dans la matinée, avant notre rdv, ma fille m'envoie un sms en me disant qu'elles avaient réussi à se parler à nouveau... serais-ce l'intervention de la CPE qui aurait fait un tilt dans leur tête ? Je pense que ça a permis de désarmocer un peu ce conflit, mais rien n'est joué.

En fait, la CPE nous a dit que sa camarade était beaucoup trop en colère après Marie ( ) car elle l'avait humiliée devant tout le self. Et oui, Marie a voulu lui enlever la chaise quand elle a voulu s'assoire (je rappelle que sa "camarade" lui avait fait le coup déjà plusieurs fois avant ce jour) et donc qu'elle est tombée et que Marie n'arrêtait pas de rire. Sa camarade s'est relevée, elle lui a mis une claque et l'a traitée de "sale pute". Déjà ça, ça ne passe pas... d'autant plus que Marie me disait que les jours auparavant, lorsqu'elle voulait lui adresser la parole (ma fille), sa camarade lui disait "ta gueule"...

Bon, apparemment nous avons à faire à une gamine qui a un très fort caractère et qui à déjà des soucis avec sa maman (maman apparemment complètement désinterressée par sa fille )

Donc, la CPE nous a dit "mais Marie ne s'est pas excusée auprès de sa camarade" Quoi ???? elle devrait s'excuser alors qu'elle lui fait subir la même chose, qu'elle l'insulte et qu'elle la frappe ? mais on va où là !!!!!

Alors oui Marie ne sait pas se faire respecter, elle n'ose pas, elle a peur, c'est son tempéramment malheureusement.

J'aimerais justement trouver un sport ou une activité qui lui permette d'apprendre à s'affirmer, à avoir du répondant et à ne pas se laisser rabaisser. Vous m'avez proposer le Théâtre d'impro (Sheytana) j'y ai pensé. Un sport de combat, j'y ai pensé également.

Avec mon mari et en consertation avec Marie, nous allons en discuter ce week-end, parce qu'il ne faut pas que cela continu. Elle va pourrir son année scolaire alors que justement, nous l'avons mise dans cet établissement en espérant un changement radical.

Ah oui, j'allais oublier... hier, les internes et les adhérents à l'UNSS avaient une sortie accrobranches.
Donc, elle est dans un Lycée et il n'y a qu'une seule classe de 3ème, celle où se trouve ma fille.
Dans le bus, les élèves (filles bien sûr) du lycée n'ont pas arrêtées de lancer des pics foireux aux élèves de 3ème, du genre : vous les petits 3ème, retournez d'où vous venez, vous n'avez rien à faire ici... vous êtes nuls...
En sortant du bus, ces élèves du lycée ont poussées les élèves de 3ème pour les faire sortir plus vite. La colocataire de chambre de ma fille s'est fait pousser et son téléphone est tombé et s'est cassé.

J'ai dit à ma fille de ne pas hésiter à aller voir la CPE pour relater ces faits. Je ne sais pas si elles y sont allées, mais voilà quoi, je trouve que les gamins deviennent de plus en plus agressifs, ça fait vraiment peur

Donc, affaire à suivre, la CPE met sous surveillance ma fille et sa "camarade". Je croise les doigts et nous sommes également très attentifs à ce qui va se passer dans les prochains jours.

Par dejavu : le 30/09/21 à 11:28:00

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
11632 messages

970 remerciements
Dire merci
Quoi ???? elle devrait s'excuser alors qu'elle lui fait subir la même chose, qu'elle l'insulte et qu'elle la frappe ? mais on va où là !!!!!

On va vers l'apaisement du conflit au lieu de renvoyer à chaque fois la balle à l'autre ;-)

Peu importe qui a commencé quoi. Il faut en effet qu'elles se voient et s'excusent l'une envers l'autre et effacent toute rancoeur.

Par SANNOM : le 30/09/21 à 11:37:45

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
Ce matin ma fille m'a dit qu'elle s'était excusée. Mais moi, ça me fout en rogne

Par contre elle ne m'a pas dit si sa camarade s'était excusée également


Message édité le 30/09/21 à 11:38

Par tianma : le 30/09/21 à 11:37:55

Déconnecté

Inscrit le :
30-11-2005
4067 messages

74 remerciements
Dire merci
je trouve çà dingue la violence de toutes ces histoires, les cassages de gueule, les insultes, et rien qui ne se passe derrière. Dire qu'il faut que les harcelés apprennent à se défendre...même si cela semble visiblement nécessaire, dans quel monde vit-on?

Par SANNOM : le 30/09/21 à 11:40:12

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
tianma , c'est exactement ce que je pense aussi. C'est le monde à l'envers, tout comme les voleurs qui reçoivent des dommages et intérêts parce qu'ils ont été violenté par la personne qui les surprend à voler

Par SANNOM : le 30/09/21 à 11:50:16

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci
Et non, elle n'est pas venue s'excuser

Par tianma : le 30/09/21 à 12:45:10

Déconnecté

Inscrit le :
30-11-2005
4067 messages

74 remerciements
Dire merci
pour moi, c'est un peu comme le fait de dire à une fille qu'elle ne doit pas s'habiller comme elle veut si elle ne veut pas s'attirer des ennuis avec les garçons...
on entretient comme çà une inversion des valeurs et une normalisation de certaines attitudes.

Par dejavu : le 30/09/21 à 13:22:35

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
11632 messages

970 remerciements
Dire merci
Mais la CPE ne s'est pas occupée d'organiser une séance d'excuses mutuelles? C'est bien dommage.

Par Maratre : le 30/09/21 à 13:38:00

Déconnecté

Inscrit le :
12-11-2011
7413 messages

285 remerciements
Dire merci
L'histoire des chaises enlevées, d'un côté comme de l'autre , je trouve que c'est une très mauvaise idée.

Et ce serait ma fille , je lui dirai de ne jamais faire ça.
La violence qui répond à ma violence, c'est pas bon.

On peut se faire vraiment très mal en tombant assis.

Par SANNOM : le 30/09/21 à 14:21:18

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
09-05-2010
Happy Birthday
5514 messages

62 remerciements
Dire merci1
dejavu , et non...

maratre , je suis entièrement d'accord avec toi !
Jamais elle ne doit recommencer cela, il est vrai que ce n'est pas du tout un acte qu'il faut reproduire, j'en suis consciente et nous lui avont bien fais comprendre

Par BountyB : le 30/09/21 à 14:43:43

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2848 messages

175 remerciements
Dire merci
En fait, la CPE nous a dit que sa camarade était beaucoup trop en colère après Marie ( ) car elle l'avait humiliée devant tout le self. Et oui, Marie a voulu lui enlever la chaise quand elle a voulu s'assoire (je rappelle que sa "camarade" lui avait fait le coup déjà plusieurs fois avant ce jour) et donc qu'elle est tombée et que Marie n'arrêtait pas de rire. Sa camarade s'est relevée, elle lui a mis une claque et l'a traitée de "sale pute". Déjà ça, ça ne passe pas... d'autant plus que Marie me disait que les jours auparavant, lorsqu'elle voulait lui adresser la parole (ma fille), sa camarade lui disait "ta gueule"...

Alors en lisant ça je me dis que ta fille n'a vraiment pas une réaction adéquate. C'est normal qu'elle doive s'excuser d'avoir enlevé la chaise, comme l'autre qui doit s'excuser de son comportement.
Après entre ados, s'insulter ça fait partie de la vie hein. Sale pute, ta gueule, c'est pas beau, c'est pas agréable à entendre, mais s'il fallait faire intervenir la hiérarchie à chaque fois que deux ados s'insultent on s'en sort pas. Là si je comprends bien l'autre fille a insulté ta fille parce qu'elle lui a enlevé la chaise, et elle lui dit ta gueule quand elle veut lui parler, c'est aussi son droit de ne pas parler à ta fille.
Les ados sont dure entre eux, ça fait aussi partie des épreuves de la vie.

Bien sûr je ne réagis qu'à la description de cette scène, je ne suis pas en train de dire qu'à côté tout va bien.

Page : 1 | 2
· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 693) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval