Forum cheval
Le salon de discussion

Arreter les antidepresseurs

Sujet commencé par : Cocktail_jet - Il y a 48 réponses à ce sujet, dernière réponse par Cocktail_jet
Par Cocktail_jet : le 09/04/19 à 15:01:51

Déconnecté

Inscrit le :
16-07-2014
5348 messages

195 remerciements
Dire merci
Hello
Je prends des antidepresseurs depuis septembre dernier pour de l'anxiété ++++ qui m'ont provoqué énormément de douleurs abdominales l'année dernière (on appelle cela de l'angoisse généralisée)
Je suis suivie par une psy depuis septembre et je vais beaucoup mieux.
J'ai vu mon médecin il y a une semaine et demie et on a décidé ensemble d'essayer d'arreter les anti depresseurs.
Avant ca, j'étais passé de 10mg à 5mg et ca c'était bien passé
Du coup, je dois faire 5mg une fois tous les deux pendant 15 jours et là depuis 4/5 jours c'est difficile...les symptomes sont revenus...le soir j'ai de l'angoisse +++ (comme avant) et la journée je me sens bof, vaseuse, un peu etourdie parfois (ca me l'avait fait au début du traitement ca).
Mon médecin m'avait expliqué que l'arrêt des antidepresseur pouvait provoquer des symptomes au début. Ca ne me dérange pas d'etre bof la journée car je sais que ca va passer..ce qui m'ennuie c'est l'angoisse +++ qui revient le soir et les quelques douleurs qui vont avec.
Je me sens pourtant parfaitement bien, j'ai l'impression que c'est vraiment chimique là (alors qu'avant ca venait de ma tete)...
j'ai rappelé mon médecin pour savoir s'il fallait poursuivre l'arret ou si fallait que je repenne 5mg. J'attends qu'il me rapelle
Ca me fait chierrrrrr.....ceux qui ont connu les antidepresseur ont-ils eu ce genre de souci à l'arret du traitement et après c'est passé ?
merci

Messages 41 à 48, Page : 1 | 2

Par dagob26 : le 10/04/19 à 11:18:18

Déconnecté

Inscrit le :
21-06-2006
4127 messages

84 remerciements
Dire merci
Bonjour,
Je trouve que l'EMDR est une très bonne méthode pour survivre à un traumatisme mais je n'aurais jamais la prétention de remplacer un avis médical et d'un professionnel de l'EMDR sur un forum.

Avant de commencer l'EMDR, mon praticien m'a fait une "séance test" qui consistait à ne pas traiter le traumatisme initial. Mais à voir si je pourrais encaisser le choc et surtout l'accepter.

En aucun cas je ne dis que c'est valable pour tout le monde. Mais je conseille vivement de s'y pencher car je trouve la piste intéressante.



Par cicitt : le 10/04/19 à 11:23:03

En ligne

Inscrit le :
24-04-2007
14693 messages

211 remerciements
Dire merci
J'ai rencontré des "psychothérapeutes" soi disant formés à l'EMDR, méfiance.

Une formation fiable: Lien

Par Cocktail_jet : le 10/04/19 à 20:33:25

Déconnecté

Inscrit le :
16-07-2014
5348 messages

195 remerciements
Dire merci
Mon médecin me dit de revenir a 5mg...

Par Camille999 : le 10/04/19 à 23:21:37

Déconnecté

Inscrit le :
19-12-2006
1875 messages

40 remerciements
Dire merci
Je suis épatée par les témoignages de certains ( )

Perso, jai été sous AX pendant près de 24 mois en tout, je n'ai été suivie que par mon MT, il ne m'a JAMAIS ordonné de me seuvrer, il évoquait de temps en temps que, dès que ma nouvelle vie le permettait, je devais réduire et penser à arrêter un jour.
Effectivement, pour moi, la reponse à mes troubles anxieux consistait à "changer de vie", j'avais vécu un traumatisme qui m'avait changée et me rendait incapable de poursuivre comme avant. C'était mon choix, mon MT le savait, et .... il m'a suivi la dedans.
Il y a 6 mois, j'ai enfin arrêté totalement, je pense que j'aurais pu y arriver plus tôt : parfois, à nouveau envahie, j'en reprenais, un peu. Entre temps j'ai déménagé, pas évident de raconter toute l'histoire à un nouveau MT, jai failli retourner voir l'ancien, puis finalement j'ai pris euphytose et mélatonine pour passer les nuits difficiles. Et voilà : je n'ai pas d'accoutumance à aucun des 2, parfois, comme aujourd'hui, je peine à m'endormir et je ne prend aucun des 2, car je ne suis pas anxieuse (et bah je dormirais mieux demain !).

Je ne trouve pas ça normal de revivre ses symptômes initials lors d'un sevrage : peut être trop tôt ? Trop vite ? Est ce que les causes du mal être sont vraiment écartées ?

Par SDE : le 11/04/19 à 14:43:32

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
17363 messages

115 remerciements
Dire merci1
Je suis absolument persuadée que pour ne prendre aucun risque , la solution c est de travailler avec une équipe : MT , psychologue et psychiatre ( ok, faut trouver un bon psychiatre )
c'est le mieux sauf quand ya plusieurs mois d'attendre pour un RV chez le psychiâtre...
Du coup mon MT et ma psychologue ont résolu mon pb "au mieux" alors q si j'avais attendu 4 mois pour une prescription de médicaments par le psychiâtre je ne sais pas comment ça se serait passé durant tout ce temps...
Sans compter le RV à 1h de voiture (route difficile) c'est pas le top quand tu es sous traitement...


Message édité le 11/04/19 à 14:46

Par K.Zel : le 11/04/19 à 15:12:45

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
6233 messages

236 remerciements
Dire merci1
C'est pas fou de remonter un peu le traitement, ou de reprendre une étape précédente, t'inquiète. Mieux vaut prendre le temps pour le sevrage.
Un autre moyen en cas de sevrage compliqué, c'est de passer de telle molécule à la fluoxétine dont le sevrage est beaucoup plus simple.
Comme toujours en étant encadré par le doc qui a prescrit, bien sûr.

Et je le redis, mais un sevrage qui ne convient pas fait ressortir des signes d'anxiété ou autre, c'est carrément normal, et pas forcément une résurgence de la maladie.
Dtf, l'anxiété mérite en général un gros suivi à côté, on va pas se leurrer, même sans médoc, ne serait-ce que pour apprendre des techniques respiratoires pour mieux la gérer.

Par Ramdam : le 11/04/19 à 21:36:31

Déconnecté

Inscrit le :
01-07-2008
5989 messages

21 remerciements
Dire merci3
je rebondis juste là dessus, ça a peut-être été dit ensuite:
Déjà car donné des anti dépresseur à une personne anxieuse , ça ne colle pas ( il existe les anxiolytiques )

perrinette

la meilleure option pour traiter une personne anxieuse n'est pas un anxiolytique mais bien un antidépresseur, un inhibiteur de la recapture de la sérotonine, pour être précise, allié à une psychothérapie, d'orientation cognitivo comportementale de préférence.

j'édite pour préciser que les techniques de contrôle respiratoire, de cohérence cardiaque, et de relaxation en particulier de type Jacobson sont de bons outils pour les personnes souffrant d'un TAG





Message édité le 11/04/19 à 21:46

Par Cocktail_jet : le 12/04/19 à 08:31:14

Déconnecté

Inscrit le :
16-07-2014
5348 messages

195 remerciements
Dire merci
Merci k.zel pour ton soutien, tu es adorable
ca y est je reprend mes 5mg/jour...j'espère que ca va vite agir pour que je me sente mieux...c'est vraiment le soir après manger que tout revient et 1h après m'etre endormie ou je me réveille avec de l'anxiété +++
Par contre, le point positif c'est que j'arrive mieux à le gérer qu'avant ou ca partait en stress+++ panique et tout...
Mais bon c'est dur de se sentir mal comme ca

Page : 1 | 2
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (63 574) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

Par Arabe 650€
650€
Nouveau pension
160€
VDS Selle
1300€
VDS selle
2100€
Selle cwd 17,5
750€
Hongre facile de
8000€