Forum cheval
Le Forum Cheval

Du devenir des vieux chevaux de club

Sujet commencé par : BountyB - Il y a 65 réponses à ce sujet, dernière réponse par K.Zel
1 personne suit ce sujet
Par BountyB : le 14/08/20 à 18:19:39

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2951 messages

195 remerciements
Dire merci
J'ai vu passer plusieurs fois le sujet sur divers posts : le problème des chevaux exclus de la consommation, et le problème des clubs qui les excluent mais ne gèrent pas leurs vieux.
Et j'ai remarqué que les gens sont parfois naïfs par rapport à la gestion des vieux chevaux par les clubs

Je me suis donc amusée à faire un petit calcul. J'ai imaginé un club bienveillant, qui décide de garder tous ses retraités. C'est un club qui a besoin de 15 chevaux "actifs" pour les cours et les concours.

Pour limiter les coûts, et parce qu'il a des prés, le club achète des poulains pour constituer la relève ( je les ai classés utiles dès 4 ans).

On va dire que la structure est montée en 2000, avec un total de 17 chevaux, dont 15 chevaux utiles de 5, 9 et 12 ans et 2 poulains de 6 mois.

Jusqu'en 2005, le club achète chaque année 2 poulains. Avec ceci, en 2005 il a au total 25 chevaux, dont 8 poulains, un jeune retraité de 17 ans (blessure) et 16 chevaux utiles.

En 2010, 10 ans après son ouverture, il a 25 chevaux, dont 17 utiles et 8 retraités (1 de 19 ans, 5 de 22 ans).

En 2010, 2011 et 2012, il achète un poulain par année, pour la relève.

Ce qui fait qu'en 2015, il a 26 chevaux, dont 13 utiles, 1 poulain de 3 ans, et 12 retraités (ils auraient dû être 15, mais j'en ai mis 2 décédés) : 3 de 27 ans, 5 de 24 ans et 4 de 20 ans.

On peut donc en conclure qu'une structure qui existe depuis plus d'une dizaine d'années et qui n'a pas au moins un quart de chevaux retraités par rapport aux chevaux actifs... soit les met à la boucherie, soit les échange à un marchand. Je ne crois pas au club qui arrive à vendre ou placer tous ses chevaux vieillissants "dans une bonne maison". Et les retraités "au pré loin d'ici" non plus, surtout qu'avec le grand âge, les chevaux nécessitent un suivi et des frais.

Messages 41 à 65, Page : 1 | 2

Par CaroDadou : le 14/08/20 à 23:03:15

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
19773 messages

359 remerciements
Dire merci
salsababy si c'est moi qui en ai repris 4 dans le même gros gros club en RP

Par CaroDadou : le 14/08/20 à 23:08:59

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
19773 messages

359 remerciements
Dire merci
Ben clairement quand je suis partie avec les chevaux sous le bras, tous les cavaliers de mon âge m'ont dit "mais pourquoi si tu peux avoir un cheval tu prends pas un jeune ??! Pourquoi prendre un vieux avec lequel tu pourras rien faire ?"

Voilà voilà.

Après le devenir du cheval dépendait souvent de sa carrière. Les chouchous tout le monde se démenait pour leur trouver une famille (certains ont mal fini dans des" bonnes familles ", d'autres clairement comme ma première jument on m'avait dit cash que vu la connasse que c'était, si moi je ne la prenais pas elle finirait en steak car ça avait été une mauvaise ouvrière voilà voilà....

Sinon le gros était éclusé chez un marchand, ou directement au couteau parfois pour ceux qui ne faisaient pas l'affaire. Des fois ils étaient partis loin loin loin dans un grand grand grand pré et ils étaient heureux heureux heureux (mais pas moyen d'avoir de nouvelles ), certains y croyaient vraiment, d'autres faisaient comme si. J'étais une des seules à poser des questions plutôt dérangeantes et à ne pas croire aux histoires.
Mais bon je n'ai pas insisté... Useless. Ça faisait désordre

Par goss_de_panloup : le 14/08/20 à 23:17:28

Déconnecté

Inscrit le :
26-04-2010
3490 messages

69 remerciements
Dire merci
C'est surtout que le fait de monter en club ne prépare pas du tout à la vie de propriétaire
J'ai dû me faire encadrer au début car je ne pouvais plus sortir Goss du pré.
Un cheval de club maître d'école est quand même très agréable. Goss s'est révélé un très bon cheval d'extérieur et une assurance vie monté et à pied.
J'en bave plus avec mon jeune
Par contre j'avais comme projet de récupérer le cheval que je montais en balade, les proprios étaient au courant mais ne m'ont jamais proposé de le reprendre. Soit disant ils l'ont placé pour tenir compagnie mais n'ont pas de nouvelles et s'en foutent ...

Par Juliie : le 14/08/20 à 23:46:04

En ligne

Inscrit le :
22-11-2008
12177 messages

416 remerciements
Dire merci
J’ai connu un club qui disait « préférer assumer leur fin de vie », plutôt que les refourguer à un client qui aurait fait n’importe quoi avec (probablement trop les monter, ou manque de soin ?)... Pour eux le raisonnement était hyper logique, et il faut dire que les chevaux étaient très bien soignés quand ils faisaient la meule. Mais j’ai un peu de mal avec le principe quand même...

Par Matchbox : le 14/08/20 à 23:53:58

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3928 messages

461 remerciements
Dire merci
Ben les nouveaux proprios ne donnent pas forcément de nouvelles non plus, faut pas croire. Sur le tas de poneys et chevaux que j’ai recasé, j’ai gardé contact avec certains (cavaliers du club mais aussi que je ne connaissais pas du tout), d’autres un peu de nouvelles au début puis plus rien, et enfin, la grosse majorité, pas de nouvelles du tout.
Et comme ils ne m’appartiennent plus, j’estime que je n’ai pas à les contacter pour réclamer des nouvelles, je n’ai aucun droit.
Et un dernier point, que j’ai appris sur le tas, il y a des repreneurs qui donnent des nouvelles mais ne souhaitent pas qu’elles soient diffusées, même si elles sont bonnes. Autour des clubs le monde est petit, le mot peut vite se passer quant à qui a repris qui et l’a mis où, et ils ne veulent pas être dérangés. Donc pour certains, on peut me demander, je répondrai « je ne sais pas », ou encore « il va bien, il est avec des copains au pré ». Par exemple, une ponette du club avait été vendue il y a plusieurs années. Elle est passée de main en main. Et bah y’a quelques mois, une gamine est passée par hasard devant son pré, l’a prise en photo et l’a diffusé sur l’ancien groupe du club pour confirmer que c’était bien elle, et le lieu à été diffusé, etc. Perso, j’apprécierais pas.


Message édité le 14/08/20 à 23:58

Par Matchbox : le 14/08/20 à 23:54:42

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3928 messages

461 remerciements
Dire merci
Le principe de quoi Juliie?

Par Juliie : le 15/08/20 à 00:11:12

En ligne

Inscrit le :
22-11-2008
12177 messages

416 remerciements
Dire merci
De dire « on les met chez le marchand, comme ça on sait comment ils finissent » (je pense qu’il était convenu que le marchand engraisse et vende à la boucherie ensuite).. C’est sur qu’ils peuvent mal tomber en vendant à quelqu’un qui semblait d’aplomb. Et qu’il vaut mieux finir en steak que abandonné au fond d’un pré. Mais il y a quand même des gens qui s’en occuperaient bien, et un gérant de club connaît ses clients et peut savoir qui peut gérer un cheval ou non...

Le club que j’ai en tête faisait des exceptions parfois, et je crois qu’ils ont changé de façon de faire en changeant de gérant Mais beaucoup n’ont pas eu la chance d'être proposés à la vente...

Par Keanjha : le 15/08/20 à 00:16:03

Déconnecté

Inscrit le :
14-01-2004
7759 messages

158 remerciements
Dire merci
Le club où j'ai débuté l'équitation et que je côtoie encore aujourd'hui fêtait cette année ses 30 ans. Depuis toujours, les équidés sont gardés au moment de la retraite. Une association a été créée il y 20 ans pour gérer ces retraités.
Je préside l'asso depuis 7 ans, donc pour le coup, je sais à peu près de quoi je cause.
Il s'agit en effet d'un club de campagne, avec une cavalerie qui vit au pré exclusivement. L'effectif tourne autour de 30 à 40 poneys et chevaux (je n'ai pas leur effectif précis, qui roule un peu avec les pensions, les mise au pair, les chevaux de passage...)

Et niveau retraités, on tourne en moyenne à 16 poneys et chevaux (entre les entrées et les décès, c'est quasiment le chiffre que j'annonce à chaque AG, à 2 près).
Si tu veux des chiffres précis, c'est le nombre actuel de retraités, avec une moyenne d'âge de 26 ans. Pour l'écart type, la plus jeune a 19 ans (emphysème sévère, elle était retraitée avant même que je prenne la présidence de l'asso), les deux doyens ont 33 ans.
Les retraités sont mis à la retraite à des âges différents, selon leur usure physique ou mentale et selon leur usage. Ce qui est demandé, en terme d'effort et de fréquence est adapté aussi sur la fin de carrière, si le cheval peut encore tourner un peu (sachant que les équidés du club ne font pas non plus vraiment la rame sur leurs journées/ semaines).
La ponette de ma fille a par exemple été mise à la retraite officiellement chez moi à 28 ans. Avant ça, ça faisait des années qu'elle faisait 2 séances de baby poney (30 min de pas et un tour de petit manège au trot donc) par semaine.

Comment on fait pour récolter des sous :
- grâce à la fête du club, dont tous les bénéfices reviennent à l'asso (et ce n'est pas négligeable financièrement) + d'autres animations au cours de l'année (repas, rallye...). On a aussi une adhésion systématique des cavaliers à l'asso chaque année, c'est compris dans l'adhésion au club.

Où vivent nos petits vieux :
- des particuliers nous prêtent un champ, contre entretien du terrain.
- beaucoup de nos vieux sont actuellement placés en famille, oui, c'est un soulagement financier parce que souvent, les familles prennent à leur charge les frais courants (mais selon le cheval, en gros s'il n'est plus montable, nous le prenons en charge aussi). Par contre, on est là pour tous les frais exceptionnels. Si la famille ne peut pas garder notre retraité, on le reprend sans discuter (c'est rare, cela dit). C'est toujours sous contrat, le cheval nous appartient.
- et mon domicile est aussi lieu d'accueil, je dois bien donner l'exemple (et j'aime bien mes vieux, ils sont cools et connaissent les règles de vie avec un humain).

Bref, c'est possible, mais pas selon ton modèle présenté (y'a 1 poulain né au club, la cavalerie est ONC, c'est pas si cher à acheter)

Par Galuska : le 15/08/20 à 00:27:27

Déconnecté

Inscrit le :
05-05-2019
920 messages

174 remerciements
Dire merci
Je n'ai monté en club que jusqu'à l'adolescence (donc années 80/90) mais dans 3 pays différents: Belgique, France et Espagne.
Quelque soit le CE que j'ai connu (y'en a eu un petit paquet), tous les chevaux de clubs avaient une étiquette "à vendre", il fallait juste savoir marchander correctement. Et les gérants étaient bieeeen contents de vendre Patchouli des Prunes à 14 ans à une gamine qui pouvait se faire plaisir avec, et d'encaisser une pension pré-box à la place d'un forfait cours.

En Belgique je ne sais pas ce que devenaient les vieux pas vendus, mais bon dans les années 80... voilà quoi.
En France je sais que dans les 2 clubs que j'ai connus, les vieux étaient regroupés sur quelques hectares pas loin du club, bien surveillés et soignés, et le reste de la cavalerie les rejoignait pour le mois de vacances annuel. Mais bon c'était en Normandie, avec du terrain et de la belle herbe.
En Espagne, ils étaient quasi tous vendus avant de devenir "hors-jeu". Les autres... honnêtement je préfère pas le savoir.

Par TalikaQueen : le 15/08/20 à 01:09:45

Déconnecté

Inscrit le :
11-05-2008
1927 messages

15 remerciements
Dire merci
Surtout qu'un vieux cheval , selon moi, n'a pas 15 ans mais plutôt 25 .

Dans le club où j'étais, c'était : tu crèves dans ton boxe ou au couteau...
J'en ai vu DES morts dans le boxe , des gamins qui en pleurs arrivent en disant mais où est pompon ? En retraite les gérants répondaient.... je l'ai vu le camion arriver et en prendre 5 chargés sans séparation, sans licol avec un chèque aux gérants.

Autour de moi je n ai jamais vu aucun club garder leur vieux .

J ai une vieille : 32 ans , qui mange de la soupe a volonté, elle a une pêche d'enfer , mais elle a 32 ans , un régime spécial car les dents ce n'est plus ça, 15 couvertures pour l'hiver ( pour alterner sans jamais en manquer ) , des soins aux petits oignons.
Elle est à 1h40 de chez moi, chez une dame qui est devenue une amie , j'ai téléphoné à la totalité des clubs/ pensions/etc ... sur deux départements et PERSONNE ne voulait s'occuper de cette jument sauf si enfermée au boxe avec 2h en paddock ... autant dire la mort pour une jument de son âge avec de l'arthrose.
Elle me coûte la moitié d'un smic par mois et encore je suis bien gentille sur le prix car mon amie aime vraiment les chevaux et si elle me faisait payer la réalité de son travail ben j'y passerai presque le double .

Si un club arrive à garder ses vieux ben chapeau parce que je sais ce que ça coûte en argent et en TEMPS .
Si le club que j'ai fréquentée gamine avait fait ça, avec pas loin de 50 chevaux de club qui tournent tous les jours je vous dis pas le nombre de retraités. ( région sans pré donc tout le monde au boxe ) .

Personnellement, je paierais 25 euros par séance pour qu'un club garde ses vieux SOUS MES YEUX parce que je peux me le permettre mais ce n'est pas le cas de tout le monde . Parce qu'un 22 ans un peu boiteux donc plus bon au taf mais qui tient dehors sans couverture " ça ne coûte pas cher " mais un 32 ans comme ma jument ...

J'ai l'impression que les chevaux vivent plus vieux aujourd'hui qu'il y a 20 ans , vision probablement biaisé par mon expérience et clairement des chevaux de plus de 25 ans j'en vois pas beaucoup pour ne pas dire pas dutout


Par Pili : le 15/08/20 à 08:18:22

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
8799 messages

458 remerciements
Dire merci
keanjha en fait tu fonctionnes comme une assos et je trouve ça admirable.

Mais peu de clubs ont une énergie pareille pour faire ça (et surtout assumer les retours et payer les frais).

Pour ma part je me contente de garder une place libre pour un cheval de club si j'entends parler de qq chose mais comme ma santé m'oblige à diminuer mon nombre de chevaux en hiver cette place devient de plus en plus théorique, hélas.

Par trotine : le 15/08/20 à 08:50:34

Déconnecté

Inscrit le :
27-09-2008
69 messages

2 remerciements
Dire merci
En essayant de faire nommer au sein du club un organisateur évènementiel et peut être ouvrir une caisse qui se remplirait au moments des inscriptions afin de recueillir des fonds destinés aux vieux chevaux de son propre club.
Certains clubs ont opté pour cette solution. Il en faut davantage !!

Par Uriette : le 15/08/20 à 08:53:23

Déconnecté

Inscrit le :
23-08-2011
5768 messages

238 remerciements
Dire merci
talikaqueen je pense qu'on parle de 15 ans car à cet âge le cheval n'est pas retraité, s'il est apte au travail et sûr, il fait le bonheur du cavalier débutant de loisir pépère qui s'investira ou pas quand le cheval aura 25 ans. je connais pas mal de cavaliers qui ont eu un bon cheval comme ça.
mais les mauvais, les blessés, les inaptes sont "je ne sais pas où"...
keanjha votre fonctionnement est super mais pas tres representatif des clubs qui ont des poneys à papier pour faire lamotte

Par Erzebeth : le 15/08/20 à 09:03:20

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
68237 messages

1236 remerciements
Dire merci
Je ne crois pas au club qui arrive à vendre ou placer tous ses chevaux vieillissants "dans une bonne maison".

Heureusement quand même, ça existe!

mais pas tres representatif des clubs qui ont des poneys à papier pour faire lamotte

Ah oui par contre il ne s'agit sans doute pas de ces clubs là.

Mais oui des clubs comme celui de keanjha , et comme celui d'une amie, avec une éthique, il y en a.
Et du coup, dans ce type de club, les cavaliers sont éduqué et sensibilisés différemment. Je crois qu'on pourrais dire : "dis-moi quel cavalier tu es et je te dirais dans quel genre de club tu as monté".

Donc j'ai une amie, qui a un petit club familial, et tous ses vieux poneys sont placés dans des bonnes maisons, souvent chez des gens connus par le club, mais pas seulement. Et une des logique de la démarche, c'est aussi de les placer avant qu'ils ne soient trop usés, pour que la famille comme le poney, puisse un peu profiter de la période pré-retraite, à faire des balades et tout. Bon ça fait quand même des poneys assez âgés en général, parce que chez elle, ils bossent de façon mesurée et ne sont pas usés jusqu'à la moelle. (et donc vivent vieux et en bonne santé)
Ah oui par contre c'est pas du poney à papiers qui fait Lamotte.


Message édité le 15/08/20 à 09:05

Par Keanjha : le 15/08/20 à 09:44:11

Déconnecté

Inscrit le :
14-01-2004
7759 messages

158 remerciements
Dire merci
pili oui, c'est une association, qui fonctionne avec le club. C'est une volonté de ma mono. Au début, elle assumait ses retraités elle même, mais l'association est venue la soulager de certaines tâches.

Par Juliie : le 15/08/20 à 10:32:19

En ligne

Inscrit le :
22-11-2008
12177 messages

416 remerciements
Dire merci
Juste, pas besoin de poneys à papier pour aller à Lamotte Les ONC peuvent faire les épreuves Club.

Par Matchbox : le 15/08/20 à 10:46:44

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3928 messages

461 remerciements
Dire merci
Juliie: ah ok, j’avais pas compris, j’ai dû relire 3 fois le message pour comprendre

Par Juliie : le 15/08/20 à 10:56:00

En ligne

Inscrit le :
22-11-2008
12177 messages

416 remerciements
Dire merci
C'était sûrement pas très clair

Par Ulika : le 15/08/20 à 11:15:47

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
01-10-2017
Happy Birthday
2301 messages

238 remerciements
Dire merci
keanjha votre fonctionnement est super mais pas tres representatif des clubs qui ont des poneys à papier pour faire lamotte


Bah c'est pourtant le fonctionnement des 3-4 clubs ou j'ai bossé ,et ça tournait en amateur 1 et Lamotte et ci chaque été..mais effectivement ça n'est pas forcément représentatif ,on va dire que j'ai toujours sélectionné..

Par Matchbox : le 15/08/20 à 11:25:51

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3928 messages

461 remerciements
Dire merci
Non non, c’est moi qui était dans le brouillard

Par Uriette : le 15/08/20 à 12:47:45

Déconnecté

Inscrit le :
23-08-2011
5768 messages

238 remerciements
Dire merci
juliie pour les epreuves poneys il faut des papiers, les epreuves clubs sont adaptees à des chevaux/grand poneys en terme de hauteur/difficultés

Par Pili : le 15/08/20 à 13:20:46

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
8799 messages

458 remerciements
Dire merci
je dois avouer que vu de la Belgique je ne vois pas trop la différence entre un poney avec un papier long comme le bras ou un ONC à partir du moment où il a dépassé la date de péremption mais y a probablement des paramètres qui me manquent (dites vous bien qu'un exclu de la CA ça ne vaut pas un clou si il n'est pas/plus apte au travail/reproduction)

Par chevalboiteux : le 15/08/20 à 13:29:53

Déconnecté

Inscrit le :
29-01-2009
718 messages

40 remerciements
Dire merci
Cest clair... un hongre de 21 ans naviculaire, qu'il ait un affixe long comme le bras ou issu d'une cocktail des prés ça change plus grand-chose pour lui

Par Xynou : le 15/08/20 à 13:58:42

Déconnecté

Inscrit le :
14-06-2018
867 messages

165 remerciements
Dire merci
Parfois les clubs achètent aussi des chevaux de plus de 15/16 ans.

J'en connais un. Ils tournent bien en ponam, mais n'ont pas les moyens d'avoir une très bonne cavalerie.
Donc ils rachètent de très très beaux poneys de compet, qui ont un minitel long comme le bras et sont déjà en fin de carrière et ils collent les gamins dessus. Les parents sont ravis de voir les gosses au podium. Peut importe l'éthique qu'il y a derrière. En sachant qu'ils tournent toujours tous les weekends passé 20 ans sans aucun scrupule.

Pour le jour où ils ne sont définitivement plus montable : joker. Il paraît qu'ils ont de très beaux pré en normandie, mais personne ne les a jamais vu ...

Par K.Zel : le 15/08/20 à 14:10:32

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
9342 messages

547 remerciements
Dire merci
J'en ai récupéré pas mal, sept, si je ne dis pas de bêtises. Il y a avait vraiment des cas de figure différents.

Les deux du poney-club de V, où je montais enfant. L'un récupéré à 16 ans (que j'ai toujours), l'autre à 22. En superbe état, santé au top. Le 22 ans a été mis en retraite pour cause d'âge, mais il pétait le feu. Ce club là peut donner ses poneys à des gens de confiance, ou bien ces poneys passent dans un système associatif tel que décrit par Keanjha.

Un au CE de S. Cheval récupéré à 22 ans, maigre, boiteux, dépressif. Quand je l'ai pris, je lui donnais 6 mois d'espérance de vie, il a tenu 7 ans malgré le Wobbler. Ce club là usait ses chevaux jusque la corde. L'état de la vielle cavalerie faisait peur, et je ne comprends pas comment les cavaliers pouvaient accepter de monter dessus. Néanmoins, il y a eu évolution : ; ils renouvellent la cavalerie plus rapidement et ils replacent leurs chevaux retraités plus jeunes (la plupart partait à 25/26 ans, toujours en faisant des saisons pleines avec concours and co) Théoriquement, tous sont replacés chez des gens, de ce que j'en sais.

Trois au CE de R. J'en avais acheté un à ses 16 ans, à un prix indécent pour son état. Là aussi, des chevaux usés au max. La plupart partait chez le marchand si pas d'autre solution trouvé vite, sachant que ces retraités étaient d'abord mis en vente auprès des cavaliers de club, à des prix... assez fous (15 000 francs le cheval qui ne peut même plus trotter tant il est pété d'arthrose par exemple) Mon mono se cassait le cul à les replacer, tirant sur les délais pour bien les placer, et y allant même de sa poche parfois. Ça a été une des nombreuses choses qui l'ont fait partir d'ailleurs. La direction fonctionnait aux chiffres, en revanche.
Les autres autres venus de là-bas. Pour l'un, il était encore en bon état, l'autre était aussi un sac d'os, abandonné dans un pré, tondu en plein hiver, pas de MF depuis plus d'un an : on ne le met pas au marchand parce qu'on ne veut pas qu'il aille à la boucherie, mais on le laisse crever à petit feu.

Le dernier, je n'ai pas trop de détail, mais il a fait un paquet de maisons, dont un peu de CE. Je l'ai toujours là, à 40 piges. Ce qui est sûr, c'est qu'à 32/33 ans, juste avant son arrivée, il bossait toujours alors qu'objectivement, il n'a jamais eu un physique à être monté un jour.

En résumé, ce que j'ai côtoyé de près :
- Association pour gérer soi-même les vieux
- Placement scrupuleux
- Placement au premier qui vient
- Revente au marchand
- Abandon dans un pré
- Usé jusqu'à mourir au box.
- Gamines de club se démenant pour trouver un nouveau proprio au vieux
- Cavaliers de club reprenant le vieux (j'ai l'impression que ça marche mieux sur des clubs de campagne vs clubs de ville. Les gens à la campagne aurait plus de possibilité d'accueil à peu de frais, j'imagine, en louant/possédant un pré au lieu d'une pension)
- Un club en particulier non cité ici qui envoyait direct à la boucherie sans intermédiaire. Au moins c'était clair.
- Chevaux refourgués usés jusqu'à la corde
- Chevaux revendus encore à un bel âge

Autour de moi, j'ai l'impression qu'il y a plus d'efforts qu'avant sur le bien-être de ces chevaux-là, mais je ne parle que de ce que je vois ici, bien sûr, je ne peux pas faire une généralité.

Page : 1 | 2
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 981) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval