Forum cheval
Politique et débats de société

Sortir du nucléaire?

Sujet commencé par : Yann22 - Il y a 72 réponses à ce sujet, dernière réponse par lisis
Par Yann22 : le 15/03/11 à 16:56:24

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
Suite aux événements du Japon, il me semble intéressant d'ouvrir un débat sur le thème.

Messages 1 à 40, Page : 1 | 2

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 17:01:10

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 Top !!

Bon clairement je pense que a l'heure actuelle ont en a besoin ... et que si sortie il doit y avoir, il faut le faire doucemment, et je pense que arreté complement le nucleaire et illusoire, par contre le couplé a d'autre moyen energétique est a invisagé et envisageable.

que on a un gros soucis au niveau de déchets nucléaires ... mais que si les recherches sur la deuxième fusion aboutisse on aura deja fait un grand pas de ce coté la.

mais, quand ça lâche ... ça lâche, et les répércussions environnementale sont sans précédent, c'est une pollution sur le long terme qui fait d'enorme dégât du faite que l'uranium bioccumule merveilleusement bien le long du réseau trophique ...

a coté de ça y'a aussi une prise de conscience de chaqu'un sur sa façon de consommé l'electricité ...

Par plante41 : le 15/03/11 à 17:08:45

Déconnecté

Inscrit le :
13-08-2007
4880 messages

56 remerciements
Dire merci
 Bien sûr que c'est illusoire de penser qu'on peut se passer du nucléaire, on mettrait quoi à la place? L'éolien et le solaire??
On peut dire bye bye à nos belles cotes et forets alors...

Je ne suis ni pour ni contre le nucléaire et l'éolien, m'en fout, mais il faut arrêter de rêver et de croire qu'on pourrait se passer totalement du nucléaire.

Donc +1000 avec Laure

Par paquerette20 : le 15/03/11 à 17:10:31

En ligne

Inscrit le :
23-08-2004
23124 messages

994 remerciements
Dire merci
 A l'heure actuelle on n'est pas capable de produire en même quantité à partir du solaire+ éolien.

Y'a les centrales hydroéléctriques, qui continuent à se développer... A mon grand désarroi, mais c'est la seule méthode permettant de gérer les pics de consommations.

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 17:16:15

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 le soucis c'est que on a aucune idée de l'impact des autre forme de production d'energie reelement. parce que au dela de la production une fois installé, y'a aussi installé ou et comment et les impacts lié a tout ça ( je sais ça parrait toujours " moins " que le nucleaire ..)

le nucleraire "malheuresement " si .

c'est quoi ton soucis avec l'hydroélectrique ?

Par paquerette20 : le 15/03/11 à 17:22:48

En ligne

Inscrit le :
23-08-2004
23124 messages

994 remerciements
Dire merci
 c'est quoi ton soucis avec l'hydroélectrique ?
l'impact des barrages, des stockages de sédiments et la modification du fonctionnement normal d'un cours d'eau.

Donc : bioaccumulation de toute sortes de produits dans les fonds de rivière, la modification profonde et parfois irréversible des écosystèmes, le blocage de la continuité écologique, la modification de la qualité des eaux...

Ce qui engendre, la disparition d'espèces aquatiques, la modification de la qualité globale de l'eau, le changement de fonctionnement des rivières et en général l'augmentation des risques d'inondation en aval par exemple.

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 17:25:12

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 j'en n'ai deja un "peu " entendu parlé, vu qu'on a des hydrobiologiste, mais du coup je ne sais pas si c'est un soucis qui n'ai quand même pas juste a petite échelle ?

j'ai du mal a me rendre compte de la distance de porté du risque avec l'hydrolique ?

toute façon tout va se jouer la, il y aura des risques et des modifications quelques soit la sources de production d'énergie, va falloir savoir lesquelles on est pret a prendre ...

Par paquerette20 : le 15/03/11 à 17:25:22

En ligne

Inscrit le :
23-08-2004
23124 messages

994 remerciements
Dire merci
 En fait ce que je cherche à montrer c'est que parfois on nous montre des énergies "vertes" qui ne le sont clairement pas...

Et on stigmatise fortement le nucléaire qui certes fait des ravages en cas de dysfonctionnement (et pose des soucis en terme de devenir des déchets) mais qui en fonctionnement normal n'a pas d'impact. Suis pas non plus très pour le nucléaire... mais à force de le pointer du doigt dans les prochains jours, c'est à se demander si les gens vont pas souhaiter rouvrir les mines de charbons

Par paquerette20 : le 15/03/11 à 17:29:14

En ligne

Inscrit le :
23-08-2004
23124 messages

994 remerciements
Dire merci


même pas juste a petite échelle ?
- petite échelle non car tous les pays au monde (ou presque, à partir du moment où le pays n'est pas trop plat lol) utilisent l'hydroélectricité...

distance de porté du risque avec l'hydraulique ?
Modification profonde de la qualité de l'eau et notamment en accumulation de produits toxiques (qu'on ne ait en général pas du tout traité type hydrocarbure, PCB, métaux lourds et toute la clique).
Et la portée... Bah vu qu'on boit de l'eau...

Pour finir, qui décrète qu'un catastrophe écologique à petite échelle est moins importante qu'une catastrophe écologique à grande échelle ? L'importance n'est pas la taille de l'échelle mais les conséquence en terme de déséquilibre écologique, disparition d'espèces etc...


Par paquerette20 : le 15/03/11 à 17:31:43

En ligne

Inscrit le :
23-08-2004
23124 messages

994 remerciements
Dire merci
 C'est aussi le débat de la pollution chronique vs la pollution aigüe ... Y'en a pas une plus grave que l'autre, les conséquences sont différentes.

Par DQR33 : le 15/03/11 à 18:26:43

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
Les endroits propices à l'hydroélectricité sont quasiment tous utilisés en France

Reste les micros-centrales ou les usines marée-motrices, mais ça va pas remplacer le nucléaire !

Quand au danger des barrages, il est loin d'être négligeable, et ça peut casser !

La majorité d'entre vous sont probablement trop jeunes pour se rappeler de Malpasset : près de 500 morts et une région dévastée. Pourtant, c'était en France, vers Fréjus, le 2 décembre 1959...

(C'était pas un barrage hydroélectrique mais une réserve d'eau potable...)

Sortir du nucléaire, oui, bien sûr, tout le monde le souhaite, mais on est trop engagé dans une société éminemment énergivore, au moins dans les pays dits "civilisés", pour que l'on puisse s'en passer rapidement.

Et puis, si sortir trop vite du nucléaire veut dire ré-ouvrir ou ré-utiliser à grande échelle les mines de charbons, ça va pas vraiment me rassurer...

Je ne pense pas que je verrai l'industrialisation de la fusion nucléaire, mais je reste persuadé que c'est l'avenir. D'ici là, restons dans le nucléaire d'une manière réfléchie, étant bien entendu que le risque zéro n'existant pas, le nucléaire comportera toujours des risques, lesquels risques seront de mieux en mieux maitrisés au fur et à mesure de nos expériences... malheureuses, comme au Japon


Message édité le 15/03/11 à 18:16

Par BW : le 15/03/11 à 18:57:05

Déconnecté

Inscrit le :
12-10-2006
15209 messages

203 remerciements
Dire merci
La majorité d'entre vous sont probablement trop jeunes pour se rappeler de Malpasset : près de 500 morts et une région dévastée.

on ne s'en souvient pas, mais c'est un cas d'école ( genre "les enfants ne faites JAMAIS comme ça!" ) dans le domaine de la Géologie de l'aménagement en tout cas

sinon j'ai été abonné pendant un temps au journal de compte rendu de l'agence de sûreté nucléaire (ASN) et le truc qui ressort de toutes leurs évaluations et visites de contrôle, c'est qu'on peut mettre la centrale la mieux sécurisée sur pied, y'aura toujours un abruti qui ne respectera pas une consigne de base ou un gérant qui n'allongera pas 500€ de plus pour replacer un tuyau corrodé. Et c'est ce genre de comportement qui tue des gens à l'arrivée, même si le système est fiable à la base, les deux grosses faiblesses c'est le sérieux du personnel et la qualité de la maintenance (ou alors plus en amont des histoires de gros sous concernant le placement géographique du dispositif ou une connerie comme ça. mais c'est finalement très rare que l'engin lui-même soit par défaut de conception responsable du problème)
donc j'en reviens à ce que je disais sur le discussion : discuter du problème du nucléaire pourquoi pas, le remise en question perpétuelle sur ce genre de sujet c'est jamais du luxe, mais à mon sens, il serait plus utile de revoir les normes de contrôle, les barèmes de sanctions, la formation et l'évaluation du personnel... bref, les règles de sécurité, pour résumer, et ce pour TOUS les moyens de production d'énergie et toutes les entreprises à risques.

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 19:19:38

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
Pour finir, qui décrète qu'un catastrophe écologique à petite échelle est moins importante qu'une catastrophe écologique à grande échelle ? L'importance n'est pas la taille de l'échelle mais les conséquence en terme de déséquilibre écologique, disparition d'espèces etc...


pas d'accord la dessus, a petite échelle en générale l'ecosystéme est plus apte a rentré en résilliance, et a " auto " géré la pollution, c'est aussi plus localisé, donc moins de conditions environnemental différente pour mettre un place une dépollution si necessaire

je ne dit pas que c'est bien de pollué a petite échelle, mais je crois qu'on va être obligé de polluer ... va juste falloir chercher le moins pire.

BW y'a quand même un GROS soucis avec les dechets radioactif hin ...

Par casimir : le 15/03/11 à 19:20:16

Déconnecté

Inscrit le :
06-10-2004
42334 messages

100 remerciements
Dire merci
 +++ avec BW pour le nucléaire je sais pas mais dans l'industrie en général les audit de sécurité sont annoncés

alors c'est assez facile de "balader" les auditeurs

sinon OK avec LaureBrr arrété les centrales actuelle d'un coup ça rime a rien dans la mesure ou es démantelés c'est encore un risque
mais réfléchir a baisé notre dépendance a un systéme dangereux tant en fonctionnement qu'en maintenance ça parait pas "idiot"

Par Yann22 : le 15/03/11 à 19:24:57

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
  Je rejoins assez BW sur le facteur humain qui peut mettre en péril même le site le plus sûr du monde. D'ailleurs, pour exemple, on a l'accident de Tokaïmura.

Concernant le nucléaire (après tout, c'est moi qui ait lancé le sujet ), j'ai un avis en trois points:

Tout d'abord, il faut de la transparence et de la vraie transparence. Tchernobyl n'a pas laissé que des traces radiologiques... la gestion de la crise par les pouvoirs publics a été lamentable (je suis gentil) et a profondément marqué les esprits. Et en plus, cela ne servait à rien car le pôt aux roses serait sorti tôt ou tard.

Bref, il faudrait monter des comités de surveillance mais qui comprendraient des membres des "anti". Il faudrait publier les tests, les essais, les événements. Il faudrait former les habitants, faire des exercices d'alerte réels, leur confier des appareils de mesure pour qu'ils se sensibilisent directement...

Ensuite, les économies d'énergie devraient être une priorité. Je ne parle naturellement pas d'un retour à la bougie, mais de la chasse au gaspillage (en priorité). Un petit exemple: j'ai fait la mesure des mes appareils quand ils sont en veille (bloc audiovisuel, routeur, micro-ondes avec horloge...). Je totalise une puissance de l'ordre de 60 watts pour un service rendu égal à 0. Si on multiplie par... on va dire 20 millions de foyers en France, on obtient 1.200.000 kW... L'équivalent d'un réacteur nucléaire.

Donc, il faudrait exiger des puissances de veille limitées voire nulles. Il faudrait également pouvoir réellement éteindre ses appareils; certains consomment autant éteints qu'en veille car le bouton on/off ne fait que couper la petite lumière alors que le "transformateur" reste alimenté. Plus toutes les politiques de réductions des consommations électriques (éclairage, chauffage...). Et que ces objectifs soient couplés à la fermeture de réacteur.

Enfin, le développement des solutions alternatives. Alors non, je ne parle pas du photovoltaïque dans son coin. Je pense à la micro cogénération sur chaudière individuelle, je pense à la micro-hydraulique, à la méthanisation sur alternateur...

Je ne pense pas non plus que notre société pourra se passer du nucléaire à moyen terme, mais si déjà, on peut commencer à réduire le nombre de réacteurs, à commencer naturellement par les plus anciens, le risque s'en trouvera réduit.

Bienvenue à Bisounoursland

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 19:32:05

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 Pour répondre a Yann

Et en plus, cela ne servait à rien car le pôt aux roses serait sorti tôt ou tard.


oui mais est ce que ce n'ai pas pour évité un effet panique ( ? ) je ne dit pas que ça justifie quoique ce soit ?

Il faudrait publier les tests, les essais, les événements.


compliqué ça reléve du dommaine scientique "privé" la plus part des recherches sont financé par AREVA ( qui ne cache pas les résultats) mais c'est publier ( comme la recherche normal) dans des revue " payante " mais c'est ouvert a la communauté scientifique, mais pas " au commun des mortels

y a pas mal de congret ou de travaux la dessus tout de même ouvert au public, mais ça n'interesse pas grand monde au vu du peu de gens qui y participe malgrés une large diffusion par chez nous ...


par contre totalement d'accord avec la fin de ton intervention !!

Par Yann22 : le 15/03/11 à 19:41:37

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 oui mais est ce que ce n'ai pas pour évité un effet panique ( ? ) je ne dit pas que ça justifie quoique ce soit ?

La panique de quoi? Et est-ce que les allemands, les scandinaves et autres ont paniqué?

compliqué ça reléve du dommaine scientique "privé"

Hum... je parle des événements liés à la vie de la centrale. Connaître au fil du temps la radioactivité sur site, savoir qu'à tel moment, il y a eu un test, quel en a été le résultat (sans bien sûr tomber dans la divulgation du secret industriel) mais après la boulette de tchernobyl, il va bien falloir essayer de regagner une certaine "confiance".

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 19:50:04

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 je pensais que tu parlais en générale des connaissance acquise sur le nucleaire autant pour moi
aprés AREVA finance la recherche fondammentale, donc rien d'industrielle ( enfin juste il ne permette pas qu'on puisse identifier les filons d'uranium par exemple mais ça ça parait logique)

j'etais un peu petite, mais quel on été les raisons de rétension de l'information ?
si ce n'ai d'une peur de la panique de la population

Par BW : le 15/03/11 à 19:58:42

Déconnecté

Inscrit le :
12-10-2006
15209 messages

203 remerciements
Dire merci
BW y'a quand même un GROS soucis avec les dechets radioactif hin ...

jamais dit le contraire

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 19:59:43

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 oui je le rappelais juste parce que tu parlais que des soucis de sécurité de la centrale

j'aurais pas du mettre le "hin" en faite c'est parce que je l'ai dit a l'oral, ça fait pas pareil ecrit

Par Yann22 : le 15/03/11 à 20:01:54

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 mais quel on été les raisons de rétension de l'information ?

Moi aussi j'étais jeune, donc il faudrait demander aux politiques de l'époque ou/et creuser la question. Mais à mon avis, c'était pour préserver la politique du nuléaire en France. Et puis sans compter le syndrôme de l'autruche...

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 20:04:59

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 t'etais jeune toi aussi

je suis deja partie

je demanderais autour de moi tiens pour voir de ce coté la ou rechercherais curieuse

Par Yann22 : le 15/03/11 à 20:07:30

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 Hè, j'avais 12 ans à l'époque. Mais malgré mon "jeune" âge, j'ai jamais cru les discours de cette période

Par laureBrrrrr : le 15/03/11 à 20:08:34

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78789 messages

365 remerciements
Dire merci
 précoce !

Par DQR33 : le 15/03/11 à 22:05:58

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
Concernant la rétention d'information en France lors de Tchernobyl en 1986, il est possible que nos "responsables" n'avaient pas encore vraiment intégrés que le nucléaire n'était plus classé "secret défense"

Etant nettement plus vieux que Yann ( ), je dois dire que les explications et les affirmations concernant le nuage m'avaient semblé discutable à l'époque...

Mais je dois reconnaître que sans être encore parfait, les choses se sont quand même bougrement améliorées.

Par Yann22 : le 16/03/11 à 10:09:14

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 PS: j'oubliais de formuler plus explicitement un "détail". Quand je parlais des tests, essais et autres événements ainsi que des comités de surveillance, je pensais également à un suivi sanitaire des populations et de l'environnement.

Par DQR33 : le 16/03/11 à 12:10:38

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
Tout à fait !

Ils ont interrogé les gens habitant près de la plus vieille centrale nucléaire de France : j'ai été quelque peu effaré de voir l'ignorance des gens concernant l'usage des pilules d'iode, des dangers, des procédures à suivre en cas de problème, etc !

Ceux habitant près de la centrale du blayais ou près de La Hague semblent plus au courant...

(Je croyais que le suivi était plus ou moins obligatoire ?)

Par westhani : le 16/03/11 à 13:22:19

Déconnecté

Inscrit le :
07-10-2004
14585 messages

95 remerciements
Dire merci
 le 19 mars à 11 heures sur france 3 ouest, un reportage que la centrale de Brennilis (en démantèlement), ca devrait interesser Yann...

De temps en temps je faisais des recherches sur les incidents nucléaires à Brennilis vu que j'habite pas trop loin, que j'ai travaillé quelques semaines en face de la centrale....et on trouve les infos sur le journal des incidents nucléaires, mais après, aucune mesures de semblent être faites sur l'impact d'un incident.

Par kefiretlome : le 16/03/11 à 22:06:45

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2007
28384 messages

731 remerciements
Dire merci
 Ils ont interrogé les gens habitant près de la plus vieille centrale nucléaire de France : j'ai été quelque peu effaré de voir l'ignorance des gens concernant l'usage des pilules d'iode, des dangers, des procédures à suivre en cas de problème, etc !

Exact, j'ai vu ça aussi, ça m'a soufflé !
Je n'habite pas, et n'ai jamais habité, dans la zone "de risque" d'une centrale, mais pourtant, je suis au courant pour l'iode. J'ai été effaré que des gens vivant à proximité se sentent aussi peu concernés....
J'ai vécu en zone Seveso, avec mise en place de PPR un peu partout, là aussi, un certain nombre de gens ne se posaient pas de questions...
Affligeant.

Par Yann22 : le 16/03/11 à 22:18:29

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 Merci Westhani

là aussi, un certain nombre de gens ne se posaient pas de questions...

D'une manière générale, on n'a pas la culture du risque.

Par jean yves 01 : le 17/03/11 à 11:16:50

Déconnecté

Inscrit le :
11-10-2004
1970 messages
Dire merci
c'est aussi sans doute un choix journalistique de présenter des personnes comme cela... et pas ceux qui sont bien informés et connaissent la procédure

Par Yann22 : le 17/03/11 à 14:48:06

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 c'est aussi sans doute un choix journalistique de présenter des personnes comme cela...

Peut-être... mais quand je vois que lors de Xynthia, alors qu'il y avait une alerte météo rouge, les gens sont allés se coucher, je me dis que la culture du risques n'existe pas...

Par karine59 : le 17/03/11 à 15:52:12

Déconnecté
 J'habite près de Dunkerque dans le Nord.

On a une centrale Nucléaire tout près à Gravelines.

Mi janvier 2011, superbe exercice grandeur nature.

Les gens étaient tous prévenue. Il y avait des bus, pour bouger toute la population....

Les gens ont refusés de bougés...... Seul les écoles et les collèges allentours ont bougés.

Les 3/4 des gens ont répondu, ça sert à rien.....

Et après la population va dire que l'état ne fait rien.....

Par jean yves 01 : le 17/03/11 à 16:48:22

Déconnecté

Inscrit le :
11-10-2004
1970 messages
Dire merci
 je te rejoint karine .

dans le reportage dans les allentours d'une centrale en alsace la nana avait sa boite de comprimé mais a dit au journaliste ne pas savoir quand le prendre . Si elle a la boite ! elle a eu avec une brochure avec une explication bien précise ! et des réunions d'informations donc soit elle est neuneu et le journaliste la choisi justement comme exemple , pour dire que les gens ne sont pas informé !

Par lisis : le 18/03/11 à 12:08:19

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 j'ai pas tout lu, mais juste en ce qui concerne les journalistes : j'ai été journaliste entre deux centrales nucléaires, c'est TRES compliqué quand on n'est pas scientifique de se faire sa propre idée sur la question....
dans l'échelle du risque nucléaire, qui va jusqu'à 7 (= Tchernobyl) il y a, avant l'accident, l'incident, et même, l'anomalie !
donc en fait on est noyés sous une multitude de fax dans lesquels il est très difficile de démêler la vraie info du truc complètement anodin.
Le nucléaire c'est encore secret défense quand c'est grave, mais à côté de ça c'est un budget communication effarant (les conférences de presse dans lesquelles on mangeait le mieux c'est dans les centrales , c'est aussi là qu'il y avait plus de communicants que de journalistes et ils m'ont même payé un voyage à travers l'europe alors je sais de quoi je cause ! ) et un fax à chaque fois qu'un type sort un crayon de zone

Bon, nous, notre botte secrète c'était "allo criirad"

Par Yann22 : le 18/03/11 à 13:50:15

Déconnecté

Inscrit le :
05-08-2004
19679 messages

617 remerciements
Dire merci
 Et que dit la Criirad sur le Rhône?

Par igoflo : le 18/03/11 à 20:55:23

Déconnecté

Inscrit le :
24-12-2005
1494 messages

1 remerciements
Dire merci
 Arrêter les centrales, d'accord, mais ils ne peuvent pas laisser les sites à l'abandon, tant quelles sont en activiter, elles sont surveillées . Si on les arrêtes, payeront-ils des gens pour surveilller ces bombes en puissance ? La machine est lancée et il est impossible de faire marche arrière. Enfin, ce n'est que mon avis

Par lisis : le 18/03/11 à 21:42:33

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
  Et que dit la Criirad sur le Rhône?

vus pouvez répéter la questionnnnnnn ???

sérieux j'ai pas compris

Par DQR33 : le 18/03/11 à 22:28:21

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
Une centrale arrêtée n'est pas une bombe en puissance : elle ne contient plus de "carburant atomique", on n'y trouve que des matières radioactives dues aux rayonnement de ces mêmes "carburants atomiques" (c'est bien suffisant !).

De ce que j'en sais, leurs concentrations ne permet pas un emballement des réactions au point d'amener un échauffement tel qu'un risque d'explosion devienne possible.

lisis, la Criirad sur le Rhône a certainement émis des rapports sur le suivi de la radioactivité dans la vallée du Rhône à proximité, plus ou moins, des centrales nucléaires, ou plutôt à proximité de toutes les installations touchant au nucléaire.

C'est de ces rapport dont parle probablement Yann.

Au demeurant, j'ai pas trouvé grand chose après une rapide recherche sur Internet...

Mais si je ne me trompe pas, lors d'une fuite d'un bassin de rétention chez un sous-traitant, c'est le criirad qui a montré que l'importance de cette fuite n'était pas si anodine que ça...

Par lisis : le 19/03/11 à 00:12:04

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 tout est là : Lien

c'est un peu indigeste, lol, mais très complet

Par lisis : le 19/03/11 à 00:13:57

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2007
32292 messages

44 remerciements
Dire merci
 les mesures sont en "temps réel", donc parfois tout est normal, parfois il y a une hausse de la radioactivité. air et eau ça varie, dans le sol beaucoup moins

Page : 1 | 2
· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 988) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval