Forum cheval
Le Forum Dressage

Le bas et rond

Sujet commencé par : laureBrrrrr - Il y a 77 réponses à ce sujet, dernière réponse par Roro
1 personne suit ce sujet
Par laureBrrrrr : le 29/08/08 à 11:58:43

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
On a deja eu des discussion qui n'ont pas mener a grand chose, mais je crois que au vu des nouveaux intervenant et de la moderation de chacun, le sujet pourrait être relancer de façon calme et reflechi.

et ça permettra de ne pas "polluter" le post de Rouletta !

je me permet de recopier les interventsion de Stephy et vaquero que j'ai trouvé interessante :

Vaquero


connaitre le point de vue de ceux qui la pratiquent avec un peu le pourquoi du comment, les avantages escomptés etc...

Pour ma part, j ai pratiqué le bas et rond a plusieurs periodes et a differents degrés de bas et de rond .........et ce avec des gens issus de cultures equestres tres differentes........
- culture allemande....
- culture baucheriste ......
- culture CSO ....
- culture classique.....
- culture CCE
- culture academique française

le pourquoi du comment est assez facile a decrire en quelques mots......sans prendre parti pour une ou l autre methode.......et etant bien entendu que la violence ne DOIT pas etre une methode de dressage et que donc TOUS les exercices d a ssouplissment seront demandés " avec justesse , mesure et a propos"

Parce qu on pense que la ligne du dessus est plus surement orientée dans le bon sens avec une encolure basse qu avec une encolure haute, on demande au cheval de travailler sur une encolure plus ou moins basse......

Parce qu on pense que la flexion de nuque est un apprentissage important pour la mise en main et l obtention de la permeabilité aux aides, on associe au travail encolure basse , la flexion plus ou moins accentuée de la nuque....

PUIS ...............Parce qu on peut preparer la flexion de nuque maximale dont on aura besoin au rassemblé ( qui n est autre qu une hyperflexion de cette region de corps) par une flexion de nuque maximale encolure basse ...on peut en arriver a des attitudes " outrées" qui font frémir les foules.......


les questions suivantes..me semblent avoir un interet.........si on veut bien se les poser hors de tout dogme classico-artistico-polemico-competitivo-gourouzeux.........

est il plus " dur" pour le cheval de donner une flexion maximale de la nuque encolure haute qu encolure basse?

"l effort perçu" par le cavalier lambda regardant un cheval en hyperflexion de la nuque ...encolure haute semble moins important qu encolure basse....
Pourquoi...... cela correspond il a une réalité ........?

Messages 41 à 77, Page : 1 | 2

Par mundial : le 29/08/08 à 22:45:43

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
 Merci pour le lien. Il est intéressant.

Cela me conforte dans ce que je pressentais. Il y a plusieurs approches du "bas et rond".

Il y en a de moins sportives dont les objectifs ne sont pas si éloignés que cela de ceux décrits dans le site en question, mais qui s'attachent à parvenir à mettre le cheval "bas et rond" pour protéger son dos et lui permettre de se muscler dans la douceur tout en évoluant doucement vers l'équilibre recherché.

Il ne s'agit pas alors d'entretenir le cheval dans ce que je qualifierais, peut-être maladroitement d'impulsion forcée, ni d'obtenir qu'il baisse la tête par la force. C'est essentiellement le dos du cavalier qui met le cheval en place ou plus exactement c'est le cheval qui vient se poser dans l'attitude recherchée.

Pour tenter une comparaison (exercice délicat) à partir de celle utilisée dans le site, il ne s'agit pas de rechercher un crawl, mais une attitude plus orientale, peut-être entre le yoga et le tai chi!

Enfin, c'est juste une analyse parmi d'autres!

Par faenix : le 29/08/08 à 23:21:15

Déconnecté

Inscrit le :
29-06-2005
680 messages
Dire merci
J'avais regardé une séance de travail d'un jeune cheval KWPN par une cavalière championne de dressage.

Après l'avoir vue travailler le cheval en position nuque basse et nez vers le poitrail (je ne sais pas si c'était du bas et rond ou du rollkür) pratiquement toute la séance, je lui ai posé la question de "pourquoi travailler le nez aussi rentré" ?
J'avais bien sur en tête les videos et photos pas belles de rollkur vues sur Internet ainsi que les débats...

J'ai donc bien regardé attentivement m'attendant à voir les choses pas belles dénoncées, et :
les rênes n'étaient pas tendues à bloc, elles étaient même souvent fluides, pas de fouaillements, pas d'écume bavante, pas de sueur excessive, il poussait fort derrière, avec une impression de souplesse, il était attentif, la cavalière n'était pas arcboutée sur ses rênes, ni n'avait les éperons dedans.

Au milieu de la séance, elle lui a proposé un bon galop rênes longues le temps d'un tour de carrière. Puis elle a repris le travail en position "nez rentré".

Son explication était que ce cheval, comme les chevaux hollandais a-t-elle dit, était naturellement très enroulé et avait de ce fait une grande facilité à se tenir impeccablement placé sans pour autant utiliser son dos. Et comme c'était très aisé pour lui, il biaisait ainsi sa cavalière qui croyait avoir un cheval au travail.
Le fait de lui demander de passer en deçà de la verticale l'obligeait à utiliser son dos.
Elle a aussi ajouté que les premières fois où il était monté au travail, le cheval embarquait au galop dans la carrière, et le mettre dans cette position enroulée le calmait.

Je ne dit pas que j'adhère, je me pose juste beaucoup de questions moi aussi.

Par Tessa : le 29/08/08 à 23:27:01

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34243 messages

428 remerciements
Dire merci
Hum, petite sortie humoristique: j'ai rarement vu des chevaux embarquer en ayant le nez entre les antérieurs.

Aller chercher plus loin en "forçant" une attitude pour empêcher le cheval de "tricher".
Je n'adhère pas.

C'est qu'il y a une erreur quelque part.
Surtout si en plus il y a l'idée du "formatage" dû à la race.

Par ROULLETTA : le 30/08/08 à 01:15:38

Déconnecté

Inscrit le :
01-05-2007
5290 messages

1 remerciements
Dire merci
suite a la question de laure !! j aime bien vous montrer ici des bous de vidéos !! c loin d etre 1 heure de travail !! je suis tout a fait capable de vous montrer darky en mode zorro ya ya !! [videos]992[/videos]

Par laureBrrrrr : le 30/08/08 à 09:18:40

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
Merci Rouletta ça repond a ma question !

Par ROULLETTA : le 30/08/08 à 11:55:32

Déconnecté

Inscrit le :
01-05-2007
5290 messages

1 remerciements
Dire merci
 je ne sais plus qui a parlé de Pia et de son site !
elle vient 2 jours a l écurie pour regarder quelques cavaliers travailler .
Si ca vous intéresse je vous raconterai comment ca c passé .

Par laureBrrrrr : le 30/08/08 à 11:57:45

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
oui moi ça m'interesse !

Par pakret : le 30/08/08 à 20:06:44

En ligne

Inscrit le :
21-11-2004
13270 messages

363 remerciements
Dire merci
 Bonsoir!

Tout d'abord, merci pour ce topic. Je ne suis pas une grande dresseuse, mais j'aimerais vous faire part de mon expérience.

J'ai une jument SF qui a été très bien mise au travail, sur les barres comme sur le dressage d'ailleurs. J'ai longtemps travaillé avec un champion de concours complet qui rabachait "long et loin devant". Il m'a fait faire quelques séances entiere cheval entierement déplié, le nez quasi dans le sable, et ce aux trois allures. Je précise, avec le chanfrein à la verticale au maximum. Il demandait de l'engagement mais avec des foulées pas forcément très amples, toujours sans "forcer" le cheval à pousser. Ce travail a beaucoup aidé à la musculation de ma jument et à améliorer ses attitudes et ses allures dans un travail plus remonté.
Il disait "joue au yoyo avec la tête : tantôt basse et étendue, tantôt remontée et fort rassise", je pense que c'est en accord avec ce que Tessa évoquait plus haut

Autre expérience : J'ai un 5 ans, PS, au réel boulot depuis peu. Il manque de force dans le dos et de muscle; j'ai donc décidé de le bosser comme je l'avais fait avec ma jument, mais dans une moindre mesure compte tenu de ses aptitudes et de son niveau. Je descend de ma deuxieme séancedans ce sens, et je constate qu'il lui est encore difficile de descendre vraiment en ouvrant l'angle tête-encolure, il a encore tendance à rester un tantinet fermé (un tantinet, hein, pas la tête dans les genoux). Mais je trouve que cet exercice l'aide néanmoins à se décontracter et à rester souple. En effet après peut etre 5 minutes à le travailler plutot bas, je l'ai remonté et je l'ai eu mieux que jamais. Y a t il une corrélation avec le fait de l'avoir travaillé bas? Je compte travailler encore dans ce sens...



Ca va faire un pavé, mais tant pis , j'aimerais vous faire partager l'avis d'une ostéopathe à travers ce qu'elle écrit dans son ouvrage (il s'agit de soigner son cheval par l'ostéopathie du Dr Marie-Odil Sautel, livre passionant d'un point de vue biomécanique!). Tout d'abord, quelque chose qui m'a marqué : un cheval "bas et rond" n'étire pas ses muscles : au contraire il les contracte. Quand on demande une descente d'encolure, on demande une contraction. En revanche, on provoque un étirement des processus vertébraux.

je vous cite un passage

la descente d'encolure : effet sur le tronc

sans engagement des postérieurs : La flexion thoracique provoquée par la descente d'encolure entraîne un écartement des processus épineux sur toute la longueur de la colonne thoracique. C'est donc une attitude antalgique pour les chevaux souffrant de conflits des processus épineux.
De plus, la traction exercée par le ligament nucal sur le somment des processus épineux du garrot provoque une flexion de toute la colonne thoracique. Cette voussure vertébrale permet de remonter le dos sous le poids du cavalier.
Pour finir, cette voussure de la colonne vertébrale induit un étirement de toute la masse musculaire de la ligne du dessus, notamment la puissante masse commune et les muscles juxtavertébraux, les premiers impliqués à l'occasion des blocages vertébraux.

Avec engagement des postérieurs : lors de la descente d'encolure, le ligament nucal entraine par sa traction vers l'avant le ligament supra-épineux, qui est alors mis sous tension. Mais ce ligament est de moins en moins élastique à partir de la région lombaire. De plus, si les postérieurs s'engagent sous la masse, ils induisent une flexion dorso-lombaire et lombo-sacrale, ce qui tire le ligament supra-épineux vers l'arrière.
Il s'ensuit une certaine rigidification de la zone dorso-lombaire dans les mouvements de flexo-entension. Du coup :
-l'engagement des postérieurs nécessite un surcroit de travail des muscles abdominaux pour compenser cette diminution de mobilité dorso-lombaire.
-le verrouillage de la région lombaire eb flexion-extension est compensé oar une mobilisation relative de la colonne thoracique en latéro-flexion et rotation.

Bilan :
[...]
Si un léger report de poids sur les épaules peut etre toléré chez les jeunes chevaux débutant ce type d'exercice, il ne doit en aucun cas durer dans le temps.
On voit malheureusement trop de chevaux "courant après leur nez" dans ce genre d'attitude, perdant tous les bénéfices du travail des sangles abdominale et pectorale associé à un étirement de toute la ligne du dessus.
Ce qui est également aberrant, c'est l'attitude encolure basse demandée avec un fort engagement des postérieurs à des jeunes chevaux pour leur "faire un dos"! Véridique! Ceux là sont en général complètement bloqués, rigides, en région dorso-lombaire avec d'énormes contractures douloureuses paravertébrales [...]


voilà j'espère que ca vous interessera

Par laureBrrrrr : le 30/08/08 à 20:12:36

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
Merci pakret

c'est interessant l'avis de cette osteopathe

On ma beaucoup fait monté comme l'experience que tu decris au dessus, mais parcontre en me precissant bien que ça ne fonctionnait pas avec toute les morpho de chevaux

Par Tessa : le 30/08/08 à 20:30:37

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34243 messages

428 remerciements
Dire merci
 Très bien. Très intéressant.

Cela va effectivement dans mon sens.



Par pakret : le 30/08/08 à 21:09:01

En ligne

Inscrit le :
21-11-2004
13270 messages

363 remerciements
Dire merci
 je suis ravie que ca vous interesse : je n'ai pas copié pour rien

Par pitchoune1111 : le 30/08/08 à 21:19:12

Déconnecté

Inscrit le :
17-09-2007
770 messages
Dire merci
 Dommage que l'on ne sache pas retranscrire les dessins illustratifs qu'elle fournit. Pour ceux que cela intéresse, je conseille le livre qui est très ardu et technique sur le début mais vachement intéressant sur la biomécanique (et je pense que Sautel parle en double connaissance de cause car avant d'être ostéopathe, elle est vétérinaire).

Pour les illustrations, elle montre la demi-extension d'encolure (similaire à celle de Karl - d'ailleurs, quand on analyse ses dessins, on voit qu'elle aime bien Karl). Dans son livre, je n'ai rien vu s'apparentant de près ou de loin à la posture demandée dans le bas et rond.

Sur le bémol concernant la recherche d'engagement des postérieurs, c'est très proche de la façon de voir de Pierre Pradier.

Un autre point intéressant, c'est visiblement la position de Klimke : il présente dans son livre deux photographies assez similaires, une nuque très basse, chanfrein légèrement en arrière de la verticale, bout du nez plongeant, il apprécie (cette posture est exactement entre l'extension d'encolure et le bas et rond). Deuxième photo : nuque un peu plus basse que le garrot, chanfrein en arrière de la verticale et là, il aime pas, il parle de "faux pli de l'encolure" (là, c'est une posture que l'on voit souvent en bas et rond).

Par laureBrrrrr : le 30/08/08 à 21:47:12

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
vous auriez les reférences complet de ce livre ? facile a trouvé ?

Par mundial : le 30/08/08 à 22:07:16

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
 Merci Pakret, Ces passages sont très intéressants car ils correspondent à ce que l'on ressent monté.

Comme Tessa, je suis intéressée par les coordonnées de l'ouvrage.

Par pakret : le 30/08/08 à 22:27:05

En ligne

Inscrit le :
21-11-2004
13270 messages

363 remerciements
Dire merci
 Perso j'ai trouvé ce bouquin à la fnac, il s'agit de
soigner son cheval par l'ostéopathie, son équilibre vital entre les mains. C'est du Dr Marie-Odile Sautel et chez vigot

son site Lien

Par Tessa : le 30/08/08 à 22:29:12

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34243 messages

428 remerciements
Dire merci
 C'est pas moi qui ai demandé les coordonnées du livre

Par laureBrrrrr : le 30/08/08 à 22:29:43

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
Merci parket !
heu non c'etait moi

Par pitchoune1111 : le 31/08/08 à 09:01:47

Déconnecté

Inscrit le :
17-09-2007
770 messages
Dire merci
 Laure, tu trouveras dedans une approche médicale du fait que le cheval "mâche" son mors.

Par pitchoune1111 : le 01/09/08 à 17:48:54

Déconnecté

Inscrit le :
17-09-2007
770 messages
Dire merci
 Vaquero, comment faire alors la différence visuellement entre un bas et rond même enroulé où l'encolure n'est pas étirée et un bas et rond même enroulé où elle s'étire ?

De même, si le but est qu'elle s'étire, quelle différence avec l'extension d'encolure ?

Par pitchoune1111 : le 01/09/08 à 18:12:26

Déconnecté

Inscrit le :
17-09-2007
770 messages
Dire merci
A ce moment-là, cela ne dure qu'un instant alors dans l'exemple que tu donnes de l'appuyer?

Quid par contre de demander des longueurs d'exercices ayant pour but d'asseoir le cheval en bas et rond? Les cavaliers (pas pro ou du moins pas vraiment) que j'ai vu faire ce genre de choses avaient après beaucoup beaucoup de mal à "remonter" leurs chevaux et devaient user d'une multitude de demi-arrêts peu peu discrets.

Par ROULLETTA : le 02/09/08 à 02:31:24

Déconnecté

Inscrit le :
01-05-2007
5290 messages

1 remerciements
Dire merci
 décontraction , accompagner la bouche a a toutes les allures , étirer , etc j ai découvert un vrai coach !!
un exemple qui ma fait comprendre et passer un grand cap ;
on ne lâche pas la main d un enfant qu on accompagne pour c premier pas .
Un autre exemple si vous prenez une personne assis sur une chaise et que par votre aide en lui tenant la main face a lui vous l aider a se relever et que vous le lâcher d un coup alors qu il a confiance dans votre aide ça donne quoi ? la personne retombe en arrière et perd son équilibre !
pour le reste vaquero a tout très bien expliquer !
quant a moi aujourd hui j ai vraiment comprit la différence entre du bon et du mauvais vin !!
et je jette mon vin mauvais dans l evier !!


Message édité le 02/09/08 à 02:33

Par laureBrrrrr : le 02/09/08 à 07:05:40

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
merci vaquero des tes explications de cette méthode "obscure " (humour) !

Par laureBrrrrr : le 02/09/08 à 09:23:17

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
on ne lâche pas la main d un enfant qu on accompagne pour c premier pas .
Un autre exemple si vous prenez une personne assis sur une chaise et que par votre aide en lui tenant la main face a lui vous l aider a se relever et que vous le lâcher d un coup alors qu il a confiance dans votre aide ça donne quoi ? la personne retombe en arrière et perd son équilibre !


Alors la par contre je ne comprend pas, je pense que cette metaphore n'est pas valable que pour le bas et rond, on peut monté plus ouvert sans toute fois laché la main.

Par atlas : le 02/09/08 à 10:00:54

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2017
0 messages
Dire merci
 ben si elle est sympa , la métaphore à condition aussi de pas rester bloqué dans le "tenir la main" mais savoir le moment venu dire " maintenant tu traverse seul"
tenir la main de l'enfant et l'emmener c'est une belle image parce que ca dit la sureté nécessaire de la main : une main qui guide et accompagne sur le chemin , ferme et rassurante , sans être figée ni brutale . oui oui ça me va bien .
d'ailleurs les jeunes chevaux sont rassurés par un contact franc .
( désolée , de pas répondre sur le reste ..j'ai lu en diagonale ... question de temps dispo ..mea culpa )

Par laureBrrrrr : le 02/09/08 à 10:19:27

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
pas grave Atlas, il me semble que j'avais deja lue un methaphore venant de toi, avec cette histoire de mains, lors d'un debat sur " emmener par la main", ou ousser gentiments depuis derriére", l'enfant .

Par hihihi : le 02/09/08 à 11:32:19

Déconnecté

Inscrit le :
06-08-2008
230 messages
Dire merci
 Par Atlas : ben si elle est sympa , la métaphore à condition aussi de pas rester bloqué dans le "tenir la main" mais savoir le moment venu dire " maintenant tu traverse seul"

Je rejoins en me demandant si à un moment, on laisse le cheval "traverser seul" ? Pareil pour l'utilisation des jambes (voir éprons) ?

(Je précise à ne pas prendre comme tentative de prouver ce qui n'est pas bon, mais comme tentative de comprendre le pourquoi de la méthode)

Par hihihi : le 02/09/08 à 11:54:43

Déconnecté

Inscrit le :
06-08-2008
230 messages
Dire merci
Ok pour la rectification de l'équilibre,... Cette rectification ne se fait pas à chaque foulée quand même ? Une fois l'exercice entamé, laissent-ils le cheval continuer de lui même ? (je ne parle pas de l'abandonner mais de lui laisser garder de lui-même l'attitude dans laquelle on le met, et de réagir plus loin pour la préparation de l'exercice suivant)

Et sans parler de grand prix (puisqu'on ne déroule pas une réprise de grand prix tous les jours je pense), juste à l'entrainement de tous les jours ?
(J'ose imaginer que ces cavaliers ne déroulent pas les enchaînements tous les jours.)

Par Roro : le 02/09/08 à 11:59:52

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
le cheval marche et se déplace seul.

notre but de maître d'apprentissage est de faire du cheval un pro qui sait ce qu'il doit faire pour se déplacer "seul" et librement, même si il a un cavalier sur le dos.

pour lui rendre sa liberté, nous devons lui apprendre comment se gérer avec nous, et l'apprentissage est de longue durée.

le bas-rond est un exercice qu'il est bon d'alterner avec le haut-relevé, tout dépend de ce que le cavalier ressent de son cheval, sans forcer.

mais au final, le cheval se déplace seul, il faudra donc lui "lâcher la main" et lui faire confiance pour qu'il traverse seul la route.

vaquero,

je rejoins ton envie de nous faire partager le haut niveau de compet, mais j'aimerais savoir combien d'entre nous voulons, désirons y aller, et préfèrent rester dans nos manèges à faire du mieux possible sans vouloir aller en compet (j'en fais partie, ça veut pas dire que je veux me contenter de faire prom-prom sur le dos du cheval !)

on connaît la difficulté de l'enchainnement d'un grand-prix, oui, pas facile, la critique l'est, l'enchainement et les 6 minutes ne le sont pas.

à mon niveau, ça ne m'intéresse pas de faire 60m en allongé, je vais me contenter d'enchainer sur 3-5 voir 10 foulées, ça me suffit ! et voir 3 - 4 exos à la suite, avant de "relâcher" mon cheval pour un moment de relaxation, vu que je travaille en extérieur et trouve de temps en temps un endrois ou je peux le faire ! j'y passe 5 minutes et c'est mon bonheur.

on peut piloter son cheval, même rênes mi-longues sans être au taquet constamment ! la compet est différente, c'est un état d'esprit et on sait que le cheval se relève et est plus à l'écoute extérieur au moment de passer le parcours, donc vaut mieux être là et le tenir (rendre attentif à nous-même plutôt que ce qui l'entoure), que quand on est tranquille, calme à la maison entre 4 yeux.


Par Roro : le 02/09/08 à 12:06:14

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
pour l'équilibre du cheval, nous sommes responsables pour une grande partie, de par notre position, au déséquilibre du cheval.

donc la discipline que l'on s'impose d'abord doit être stricte avant de vouloir "contrôler" un cheval, il faut d'abord se controler.

je connais peu de cavalier qui sont "sportif" en dehors de l'équitation et beaucoup se contentent de monter à cheval en disant que le cheval doit tout faire !

si le cavalier ne prend pas environ 70% du travail à son compte, le cheval ne va pas "s'élever" à un haut niveau.

alors, connaître et savoir les possibilités du cheval, ses handicaps, les handicaps que nous créons sur leur équilibre, c'est l'obligation du cavalier et savoir

sinon, nous rectifions oui l'équilibre du cheval constamment par de petits mouvements de rééquilibrage (que parfois l'on ne sent même pas - dû à l'instinct, la gravité et la communion de 2 corps) de façon à toujours être perpendiculaire avec le sol (nous, on est fait pour être en station debout, notre centre de gravité nous le dit) - tout simplement parce que tout mouvement induit une certaine perte d'équilibre que l'on doit récupérer, ne serait-ce qu'un pas en avant.


Par laureBrrrrr : le 02/09/08 à 13:18:06

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
vaquero par rapport a ta comparaison au cce, par exemple, il y a des moments sur un cross , ou quand on le peu ( tout les parcours ne donne pas cette possibilité) ou les chevaux sont laissé un peu en standby en recuperation., n'y a t'il pas le même phenoméne a une autre echelle sur une reprise de dressage ?

Par laureBrrrrr : le 02/09/08 à 13:40:52

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
merci , on a du mal a se rendre compte quand on n'a jamais deroulé une reprise de ce type.

Par dtu : le 02/09/08 à 13:57:47

Déconnecté

Inscrit le :
06-12-2006
4149 messages

1 remerciements
Dire merci
 J'ai l'impression que le problème est là ... on veut absolument faire sortir les allures du cheval au maximun de ses possibilités durant un marathon.. et que le cheval à une attitude figées constament. dès lors on ne peut le faire qu'en le soutenant constament en le poussant constament donc prisonniers des aides ce qui permet de faire moins d'erreur ... du coup poussé comme cela et encadré pour évité la moindre erreur comment voulez vous que tout d'un coup arrivé au piaffer on lache tout et on demande au cheval de le faire avec légereté puis hop repartir fond de balle réencadré et poussé ... impossible ....
De plus comme le piaffer à proprement parler ne représente qu'un % de point minim par rapport à l'ensemble .. alors pourquoi prendre le risque de le faire en légereté et risqué de perdre des points en plus pour les transitions vers/depuis le piaffer et de devoir retrouver le contact pour le reste ... trop risqué ... donc perdont qlq point sur le piaffer comme tout le monde ..donc robotisons ses superbes fantastique chevaux volant et voilà ....c'est plus simple que d'essayer de faire la même chose en légereté ou la la moindre erreur(car le cheval à plus le loisir de faire une faute) est plus difficilement récupérable...

Mais cela produit un bon commerce de superbes chevaux à des prix exhorbitant, et que meme si vous êtes un bon cavalier si vous n'avez pas un bon portefeuil pour avoir ce cheval vous n'arriverez nulle part.....

Je suis dans un manège ou le prof monte depuis tout jeune avec un ex international de haut niveau, il a déjà été au grand prix avec un des chevaux de leur petit elevage.. qu'il a vendu évidement... et bien pour retrouver un cheval pareil ... il faut déboursé un paquet il a actuellement un autre de 4 ans avec de l'allure, et comme il a dis pour en trouver un comme ca il me faut au moins déboursé 25.000 € ...

Par dtu : le 02/09/08 à 14:17:00

Déconnecté

Inscrit le :
06-12-2006
4149 messages

1 remerciements
Dire merci
 Désolé ....


Par Tessa : le 02/09/08 à 17:39:35

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34243 messages

428 remerciements
Dire merci
 Dans la métaphore de la main qu'on tend à l'enfant…
C'est pas mal: on aide l'enfant/cheval dans ses premiers pas vers son nouvel équilibre; puis peu à peu, l'enfant/cheval acquiert son équilibre, et là on tend juste le petit doigt et c'est l'enfant/cheval qui vient de lui-même prendre ce contact.

Et ça à ça qu'il faut arriver: avoir un contact constant oui, mais un contact constant, ça ne veut pas dire "porter le cheval" ou "mettre de la tension" ou "tenir".
On en revient au "contact moelleux" si difficile à obtenir, comprendre et ressentir.

On s'éloigne du sujet, mais en même temps, est-ce si grave? on y reviendra bien assez tôt.

Vaquero, les "super top dresseurs", j'aimerais vraiment qu'il n'y ai que ça.

Mais en même temps, quand on voit les reprises jeunes chevaux et quand on voit les 4 ans qui les présentent… on se demande………


Par hihihi : le 02/09/08 à 19:34:43

Déconnecté

Inscrit le :
06-08-2008
230 messages
Dire merci
 Surtout qu'on a bon être super top dresseur, un 4 ans reste un 4 ans. On peut les pousser à donner les exercices plus tôt mais morphologiquement, la croissance n'étant pas terminée, ils ne sont pas prêts.

Autre chose, c'est très idilique comme informations, mais la réalité est tout autre : si on regarde une reprise de haut niveau, on ne voit que trop bien les aides utilisées à chaque foulées, et ce dans tous les exercices.

Donc j'en déduis que la seule chose importante, c'est d'y arriver le plus rapidement possible, peu importe la façon d'y arriver, peut importe les contraintes.

Maintenant, on ne fait que parler des "top dresseurs de compétion", mais en quoi est-ce que cette méthode est intéressante pour le cavalier de moins haut niveau, qui sera un jour capable de dérouler à la maison une reprise de grand-prix, mais qui ne sortira pas en concour parce qu'il n'a pas le cheval qui tape à l'oeil ?

Par Tessa : le 02/09/08 à 20:09:53

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34243 messages

428 remerciements
Dire merci
La vraie solution c'est qu'il ne faut ni parler en terme de compétition, de résultat, de niveau (que l'on sorte en concours ou pas) mais en terme "cheval".

Si le cheval va bien, qu'il ai des "moyens" ou non, il pourra dérouler une reprise convenablement.



Par Roro : le 03/09/08 à 09:37:22

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
 justement, la compet pousse les jeunes trop vite, et les cavaliers à les faire trop vite aussi.

Quand j'ai acheté mon Demi-Sang CH (à 2 ans), plein papier, excellent pointage, même le top du pointage, morphologie et allures, l'éleveur m'a dit, tu vas faire les aptitudes - à savoir les premières épreuves du 4 ans chez nous. J'ai dit, non, on m'a pris de haut (question de réputation de l'élevage - et pub).

Pour faire cette masse, 173cm à 3 ans, correctement, j'ai fait le bas et rond extérieur et manège pendant 4 ans, je l'ai commencé à 4.5 ans, je le trouvais trop grand et trop maladroit pour me porter, même si il était grand et soit disant fort. Même si il avait les allures en avant, difficile de le suivre quand il allongeait au trot, l'équilibre et la puissance derrière étaient précaires, même si ça se voit pas, ça se sent.
Et la tête n'était pas prête du tout, très "maman j'ai peur".

J'ai commencé à le remonter à ses 7 ans quand on a commencé à travailler le rassembler et que j'ai commencé à lui donner son indépendance !
Même si avant, il avait tendance à se rassembler pour faire le beau tout seul ! je le laissais faire puis on repartait sur un travail d'étirement, et de renforcement de cette masse.

A partir de 9 ans, il se portait, tout seul, fièrement, et on a commencé justement, vu ses capacités, les figures d'un grand-prix. Jusqu'à ses 12 ans, on a persévéré, on y est arrivé, mais ça a été dur dur.

le bas et rond, ça ne me serait pas venu à l'idée, vu la masse et la longueur du cheval de ne pas le faire pour étirer, allonger cette masse, ce corps et vouloir le remonter trop vite, alors que lui se tenait naturellement très haut, aurait été une erreur !

alors, je préfère commencer tous mes chevaux sur un bas et rond, (depuis mes premiers débourrages en 1978) en tension musculaire et me concentrer sur toute la ligne supérieure, le calme et droit, en avant (mais sans moi qui le pousse) librement, en tendant les abdos pour faire travailler en tension la propulsion principalement et la mobilité des épaules pour qu'elles deviennent plus légère (vers les 8 ans)

je ne me fixe jamais une échéance plus rapide ! 8 ans, c'est parfait. Pour moi, avant c'est trop vite.

Page : 1 | 2
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (68 264) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval