Forum cheval
Le salon de discussion

Le faire interner ?

Sujet commencé par : qwertz - Il y a 29 réponses à ce sujet, dernière réponse par qwertz
Par qwertz : le 09/06/09 à 15:36:42

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
724 messages

10 remerciements
Dire merci
Il s'agit d'un membre de ma famille, je n'en dirais pas plus son identité.

J'ai un proche de famille, jeune 18 ans qui pose beaucoup de problème à ses parents et c'est peu le cas de le dire.

Il n'a aucune limite dans ses actes. Il menace de tuer son père et sa mère. Il est majeur maintenant. Ses parents en ont peur. Ce jeune passe par des crises de "folie" (ce n'est pas le bon terme) ou il casse tout ce qui l'entoure. Que faire quand depuis ses 12 ans tous les pedo psychiatres et prychiastres disent qu'ils ne peuvent rien faire pour lui.

Et quand sa mère dit qu'il vaudrait mieux qu'il se suicide avant qu'il ne blesse ou ne tue quelqu'un ... comment a-t-on pu en arriver là. On a tous peur de lui.

Ses parents ont peur de le faire interner et peur des représailles si il venait un jour à sortir. Il devrait être sous calmants et anti dépresseur depuis son enfance, mais il ne veut plus prendre ses médicaments. On en arrive à un stade ou le corps médicale n'a pas de solution. Il n'a jamais été scolarié a part quelques années de primaires.

C'est un enfant adopté et il a commencé a perdre les pédales le jour ou il appris par des voisins mal veillants que c'était un enfant adopté.


Message édité le 09/06/09 à 15:36


Message édité le 09/06/09 à 15:37

Messages 1 à 29, Page : 1

Par superwomandu60 : le 09/06/09 à 15:38:05

Déconnecté

Inscrit le :
15-04-2007
1791 messages
Dire merci
 malheureusement y'a pas 10000 solutions, si il représente une menace, en effet la seule solution c'est de l'interner par HDT : Hospitalisation à la Demande d'un Tiers! ça l'obligera au moins à suivre un traitement ( par injections si il ne veut pas des cachets...) mais bon beaucoup de psys sont ... peu compétents et donc grande possibilité qu'il sorte rapidement de l'hopital psy...
mais bon façon là vous n'avez pas d'autres moyens de le canaliser visiblement...

Par hooky74 : le 09/06/09 à 15:38:09

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2004
4500 messages

2 remerciements
Dire merci
 heu là je sais pas quoi dire, on interne pas qlq'un comme ça non plus, mais il faudrait qu'il ait un cadre avant qu'il arrive u malheur...
quel cas de conscience

Par casimir : le 09/06/09 à 15:39:57

Déconnecté

Inscrit le :
06-10-2004
42217 messages

90 remerciements
Dire merci
 urgence et pompiers lorsqu'il fait un crise ou ils casse tout , il va se retrouver au urgences psychiatrique ..

il y a que comme ça que les corps médicale pourras réagir



Message édité le 09/06/09 à 15:40

Par qwertz : le 09/06/09 à 15:42:17

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
724 messages

10 remerciements
Dire merci
Oui quel cas de conscience, ses pauvres parents c'est pour eux que je souffre aussi beaucoup. Ils auraient du le faire interner avant ses 18 ans maintenant c'est trop tard pour etre si simple.

Il a des crises de lucidité ou il dit a sa mère qu'il préferait mourrir que de la blesser. Et il menace au TS aussi.

Ca arrive a sa mere de se reveiller dans sa chambre et il reste assis des heures a coté d'elle dans le noir a la regarder. Elle a peur.


Message édité le 09/06/09 à 15:43

Par superwomandu60 : le 09/06/09 à 15:42:28

Déconnecté

Inscrit le :
15-04-2007
1791 messages
Dire merci
 j'avais fait hospitaliser ma mère de force... alors il n'y a pas d'age pour ça!
en effet, attends qu'il fasse une crise et tu préviens les pompiers !! il ira direct en psy et ensuite faut en profiter pour faire la demande d'hospitalisation

Par mirza : le 09/06/09 à 15:46:01

Déconnecté

Inscrit le :
03-03-2007
8528 messages

6 remerciements
Dire merci
Je confirme (on a eu des cas de proches ) Pour une personne majeure on ne peut pas faire une HDT facilement, il faut hélas que la personne se mette en danger ou mette un tiers en danger pour que la police ou les pompiers interviennent et envoient l'intéressé aux urgences psy. Bon courage, c'est vraiment la galère et comme ils ne croulent pas sous les places libres, ils laissent le malade sortir dès qu'il y a un mieux et si le traitement est mal pris, rebelote.

Par Darius : le 09/06/09 à 15:50:41

Déconnecté
 En crise de casse, pompier ou police il l'ameneront aux urgence psy et là il sera examiné. Mais pendant ses periodes de lucidité sa mère pourrait peut être le convaincre de se faire aider en consultant un psy.

Par mirza : le 09/06/09 à 15:54:12

Déconnecté

Inscrit le :
03-03-2007
8528 messages

6 remerciements
Dire merci
 Darius la clé du succès dans ces cas là c'est d'accepter de prendre les médocs de façon régulière et vu ce que Qwertz décrit, c'est pas gagné. M'étonnerait que ce soit suffisant pour une pathologie comme celle là. Mais j'espère me tromper.

Par PsykeJunk : le 09/06/09 à 15:57:30

Déconnecté
 Ca arrive a sa mere de se reveiller dans sa chambre et il reste assis des heures a coté d'elle dans le noir a la regarder. Elle a peur.

C'est "pas grand chose" mais ça fait vrmt peur ça...

S'il a commencé à partir en sucette quand il a appris qu'il a été adopté, c'est peut-etre une colère explosive relative à cette nouvelle non? Il a tjrs été incontrolable?

Par qwertz : le 09/06/09 à 15:58:25

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
724 messages

10 remerciements
Dire merci
La plupart du temps, ce sont les psys qui ne veulent plus le voir. Il n'est absolument même pas coopérant pour ce genre de chose. Ils ont essayé une fois en le mettant de force dans la voiture. Il en a vu tellement depuis l'enfance.

Là bas, il tourne sa chaise sens inverse au psy et dis a ses parents que ça ne sert a rien de dépenser du fric pour ça.

D'après les psy il a absolument toute sa tête et est extrêmement intelligent mais c'est une personne très violente. C'est vrai que des fois ses raisonnements vous scotchent sur place c'est un garçon très ambigu mais qui peut s'avérer d'un gentillesse inattendue dans certains moments.

Comme si il avait plusieurs facettes.

Quand il pète un câble il dit des fois ne pas s'en rappeler mais est-ce vrai ... là on ne sait pas.

Par qwertz : le 09/06/09 à 15:59:26

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
724 messages

10 remerciements
Dire merci
Il a tjrs été incontrolable?

petit s'était un enfant traité pour hyperactivité donc oui même tout petit il a toujours été ""difficile"".

Par PsykeJunk : le 09/06/09 à 16:00:33

Déconnecté
 Schizophrène?

Par pop10 : le 09/06/09 à 16:04:13

Déconnecté

Inscrit le :
23-01-2006
4057 messages
Dire merci
 Si tu es vers paris (ou du moins les parents et le gars de 18ans) je peux te donner une adresse, où je vais voire des psy' là bas et dans ce même établissement il y a des chambres pour les hospitalisé c'est un truc super familiale (pour te dire je me suis fait hospitalisé là bas parce que je mettais pas vie en danger.. ) Bref.. C'est gratuit et c'est vraiment un truc super, si ta t'interesse (ou si sa interesse quelqu'un) envoie moi un MP ! !

Par Darius : le 09/06/09 à 16:30:28

Déconnecté
Schizophrène?

Tout le monde peut y aller de son diagnostic , mai il y existe aussi les colères epileptiques qui sont d'une violence inouie? Et sans parler de grand mal, l'epileptie peut être juste des absences.

Par taraa : le 09/06/09 à 18:02:02

Déconnecté

Inscrit le :
09-11-2004
19499 messages

84 remerciements
Dire merci
Cela me rappelle tristement le fils d'une collègue.
Schizophrénie diagnostiquée, traitement adapté, séjours en hôpital...

Il avait des sorties de WE, la clinique le trouvait mieux, a allégé le traitement, autorisé la sortie...

Elle avait dit à la clinique qu'elle le sentait instable, il s'est suicidé à 18 ans quelques jours après après avoir voulu entrainer sa mère dans un moment ou il n'avait pas sa tête.

Elle a bien failli basculer aussi à voir son fils s'auto-détruire.

Une décision tellement difficile à prendre...

Par PsykeJunk : le 09/06/09 à 18:05:57

Déconnecté
 Darius je ne diagnostique rien justement, je pose une question...

Par HorseDream80 : le 09/06/09 à 18:10:23

Déconnecté
 Bon le trucs c'est que il n'est pas << fou >> par son cerveau, c'est à dire que il a toute sa tête puisque le fait déclencheur et qu'il a su qu'il était adoptés.

Par casimir : le 09/06/09 à 18:13:11

Déconnecté

Inscrit le :
06-10-2004
42217 messages

90 remerciements
Dire merci
HorseDream80 ·le fou 100% du temps est rare

Par PsykeJunk : le 09/06/09 à 18:17:15

Déconnecté
 Et le placer dans un institut avec des activités, bien isolé loin de tout pour l'apaiser peut-etre, avec des éducs et psy pour encadrer...non?

Par Digora : le 09/06/09 à 18:48:21

Déconnecté

Inscrit le :
04-06-2004
2352 messages

1 remerciements
Dire merci
 si le pb a commencé à partir du fait ou on lui a apris qu'il a été adopté, c'est là qu'il aurait fallu agir. C'est peut être un peu tard maintenant...

Ces menaces sont réelles vous pensez ? Il a déjà frappé qqn ou pas ?

Par PsykeJunk : le 09/06/09 à 18:50:52

Déconnecté
 Moi je pense que si la colère a vrmt éclaté et s'est déclenché, c'est lié à l'adoption, à la nouvelle. Il repproche à ses parents de ne pas lui avoir dit?

Par Desroses : le 09/06/09 à 19:00:06

Déconnecté

Inscrit le :
27-11-2011
5614 messages

64 remerciements
Dire merci
 Mon voisin était dans cette situation.

Le fils était interné dans un institut psychiatrique mais il avait le droit de sortir parfois (normal) il devait aussi avoir la vingtaine environ. Un week-end il était à la maison et il a eu une crise. Il hurlait, il cassait tout, il a même été juqu'à casser une fenêtre à double vitrage ! C'est pour dire ! . Son père est parti et il est venu chez nous pour qu'on apelle la police pour canalyser son propre fils devenu incontrôlable...

Aujourd'hui mon voisin est décédé, mais je ne sais pas ce qu'est devenu son fils, ni ce qu'il avait au juste. Mais c'était impressionnant...

Par mihakeeper1 : le 09/06/09 à 19:05:56

Déconnecté
si le pb a commencé à partir du fait ou on lui a apris qu'il a été adopté, c'est là qu'il aurait fallu agir. C'est peut être un peu tard maintenant...

Digora, je ne pense pas que ça puisse aider de dire ça. Ayant vécu 23 ans avec une personne en grande "souffrance mentale", je peux te dire qu'aucune réaction n'est appropriée malheureusement ! Pas de solution miracle. Et ce n'est pas les psys en tout genre (même si je ne les mets pas TOUS dans le même panier ... quoique la majorité en fait!) n'appuient pas souvent la famille dans l'internement!!! En général, on explique le "problème" (ou ce qu'ils en pensent au vu de leurs études super théoriques ...) mais offrir une solution durable, permettez moi d'en douter!

Qwertz : Je comprends tout à fait ta détresse et je n'ose même pas imaginer celle de ses parents. Le problème, c'est qu'au vu des abus concernant l'"enfermement" de personnes appelées à l'époque "folles", "abruties" ou encore "dégenérées", la loi a décidé de les protéger. Cela est bien normal, mais on se retrouve maintenant à une quasi-impossibilité de les faire interner sans que :
- Cette personne ait mis sa vie en danger
- Cette personne ait mis la vie d'autrui en danger.

Une de mes tantes (vi, c'est de famille...) est schyzophrène, dépressive, alcoolique, suicidaire, boulimique et bourrée de tocs... Et pourtant, c'est seulement maintenant (que ses filles sont grandes et "hors de danger" que son médecin a les c... de la faire interner de force (et sur demande d'une de ses filles).

Alors, le seul conseil que je vais me permettre de te donner (et aussi à ses parents), c'est de te renseigner partout, auprès de médecins et spécialistes, et de remuer ciel et terre afin que ce jeune homme reçoive les soins dont il a grandement besoin (même s'il ne s'en rend pas compte) et qu'il ne devienne pas (s'il ne l'est pas déjà) une bombe à retardement.

Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas à en parler si tu en ressens le besoin (c'est tout bête, mais ça fait du bien!)

Par clarie : le 09/06/09 à 19:43:43

Déconnecté

Inscrit le :
27-03-2004
2339 messages
Dire merci
 C'est vrai que ça fait penser à de la schizophrénie, mais on n'a pas assez d'éléments pour le savoir.
De toute façon, il a forcément une "maladie" mentale étant donné son comportement, donc l'internement ou au moins une prise en charge est nécessaire je pense !
Si il est réellement schizophrène, ça peut aller très loin, jusqu'au suicide ou à une agression, donc c'est quand même une situation assez dangereuse.

Ca ne doit vraiment pas etre facile pour les parents de vivre ça j'éspère qu'ils trouveront vite une soltuion !

Par qwertz : le 09/06/09 à 21:24:33

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
724 messages

10 remerciements
Dire merci
 pop10 c'est très gentil mais je ne suis pas sur paris.

En même temps je ne suis directement impliquée mais si je peux trouver une piste pour aider ma famille directe je tente ici.

Un diagnostic n'a jamais été vraiment posé.

Comme il a été déscolarisé il a été suivi dans un centre de jour pour jeunes en difficultés. Ce n'est pas une école mais c'est légalement condidére comme scolarisation. Ils font des activites essayent de donner une ligne de conduite. Ca a aussi échoué malheureusement. Il vit la nuit, dort le jour et passe ses nuits sur la console ou dans la rue. Il n'accepte pas qu'on entre dans sa chambre ou qu'on y fasse le ménage. Je ne vous raconte pas l'état ...

Par Digora : le 10/06/09 à 19:05:17

Déconnecté

Inscrit le :
04-06-2004
2352 messages

1 remerciements
Dire merci
 d'accord. Je ne sait pas vraiment quoi dire là-dessus. c'est difficile parfois de gérer des troubles mentaux. J'espère que vous trouverez une solution un peu plus adaptée et efficace

Par Chucette : le 10/06/09 à 21:34:04

Déconnecté
Pfou. Effectivement, c'es très difficile un internement de force.

Pour exemple, quelques jours avant que mon père ne se suicide, il a eu une grosse crise de folie. Ma grand-mère a appelé un psy pour qu'ils l'internent de force, et là le psy a décidé que c'était ma grand-mère qui avait un gros problème

Pour la petite hisoire glauque, la facture est arrivée alors que mon père était déjà mort, ma grand-mère a appelé le psy pour lui dire que sa facture, il pouvait se la mettre où je pense, et le bonhomme ne s'est même pas excusé, rien. "Oh ben je pouvais pas savoir"...

Donc à ta place, je conseillerais comme d'autres de passer en premier lieu par la police ou les pompiers, mais certainement pas par un psy.

Par naiki31 : le 11/06/09 à 14:11:14

Déconnecté

Inscrit le :
23-09-2005
8729 messages

2 remerciements
Dire merci
 Ca me fait pensé a des amis a mon homme...

Ils avaient un frere schizofrene. Il se prenait pour oedipe. Il tenté souvent de violer sa mere.
Et un jour c'est allé vraiment trop loin, il a essayé egalement de tuer son pere, la police est arrivé, ils ont laché le rott sur lui, le gars l'a tué d'un coup de couteau, la police lui a tiré a 2 endroits (balles de caoutchouc) dans l'aine et la jambe je crois, il sentait rien !

Quand ils ont réussi a le choppé, il est parti en hopital psychiatrique, et il y restera certainement une bonne partie de sa vie

Il faut toujours attendre un malheur pour pouvoir faire quelque chose

Par qwertz : le 13/07/09 à 13:16:08

Déconnecté

Inscrit le :
27-10-2004
724 messages

10 remerciements
Dire merci
Deux interventions de la police ce mois ci sur appel des voisins pour menaces de tuer sa mère. Les policiers se déplacent mais n'osent pas intervenir et essaye de le convaincre de se faire soigner puis ils repartent.

Il est diagnostiqué schizofrene, sa mère espéré qu'il se tue sans blesser personne c'est horrible comme situation il fera la une des journaux un de ses 4 et on ne sait légalement rien faire tant que ce n'est pas plus sérieux.


Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (64 481) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

Van cheval
ULKILOVE
8500€
RENAULT CLIO 2
DP sur top
100€
Cheval de sport
350€
Van Fautras 3
4500€