Forum cheval
Le forum de la randonnée

Vos galères de randonnées

Sujet commencé par : Vaillante - Il y a 22 réponses à ce sujet, dernière réponse par juliedebert
Par Vaillante : le 12/10/16 à 16:45:12

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2016
16 messages
Dire merci
Hey!
J'ai remarqué que bien souvent, la randonnée (et pas qu'à cheval d'ailleurs^^) comprenait un certain nombre de galères/moments de solitude/choses désagréables. Bien sûr, ça n'enlève pas forcément quelque chose au plaisir qu'on prend à randonner mais quand même! Du coup, je vous propose de partager vos galères et surtout comment vous vous en êtes sorti(e)s ou comment on pourrait les éviter pour que ça serve aux autres cavaliers.
Voilà!
Bonne journée à tous!

Messages 1 à 22, Page : 1

Par cocolabricot : le 19/10/16 à 21:54:00

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2010
2069 messages

9 remerciements
Dire merci
des tonnes :

problème de chemin qui existe pas, détour énorme, fatigue, les nerfs qui lâchent...

fatigue, jument qui stresse, moi pas patiente (cause fatigue) la jument qui speede et au final mes rênes pétées... remplacées grâce a un don de vieille rênes du centre équestre qui m'as accueilli le soir même

nuit sans dormir, voie d'eau dans la tente et grosse frayeur pour la jument seule, a l'attache une nuit de grosse tempête (en fait j'ai eu plus peur qu'elle au final)

Par ninipinou : le 21/10/16 à 15:47:51

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
3133 messages

25 remerciements
Dire merci
Des galère en rando on en a eu mais pas droles du tout

Par Prinphonia86 : le 02/11/16 à 13:19:07

Déconnecté

Inscrit le :
26-10-2016
37 messages

1 remerciements
Dire merci
Un jour ac des amies nous sommes parties pour la journee et à midi on a trouvé un super coin pique nique avec plein de verdure....alors on a décidé que comme on cassait la croûte nos chevaux avaient bien le droit de faire pareil....alors on a retiré les filets et on les a laissé brouter....et 5 min avant de reprendre notre chemin une branche à craquer et tous les chevaux se sont effrayés et ont foutu le camp....pas malin de les avoir laisser vous me direz....mais bon on aura essayer et puis après 15 min de marche on les a retrouvé alors aujourd'hui hui on en rit....c était sur le moment une belle galère on a eu chaud...belle anecdote quand meme

Par Flor2 : le 09/11/16 à 23:51:41

Déconnecté

Inscrit le :
04-11-2012
78 messages
Dire merci
Pareil pour moi... Lors d'une rando nous nous étions arrêtées dans un pré pour pic-niquer (2 cavalières et 2 juments)... Et on avait enlevé les filets aux chevaux pour les faire brouter. Sans les attacher car très tranquilles... Puis j'ai crié car ma jument venait frotter sa selle très fortement à un arbre. Et pan ! Les 2 juments sont partis au triple galop avec leur selle et les étriers qui ballotaient... On les a cherché pendant au moins une demi-heure. On a traversé des champs et une forêt et on se guidait aux traces de sabots au sol... Grosses poussées d'adrénaline ! On a finalement réussi à les retrouver. Elles s'étaient arrêtées dans un champs de luzerne pour brouter... Une de mes selles a eu un beau trou au pommeau mais rien de plus !... Grande frayeur !

Par juliedebert : le 10/12/16 à 23:41:00

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci

Tomber sur une immense zone d'essais militaires qui fait toute la zone entre l'océan et les lacs (landes), donc devoir contourner les grands lacs et perdre une journée entière de marche en détour...

Mai, 20°, en tee shirt, après une longue journée, arriver à un neve et se dire que ça passe, sinon il faut refaire 25 km dans l'autre sens... y aller en force, et retrouver son cheval avec de la neige jusqu'à mi poitrail avec un postérieur à la traîne SUR la neige derrière lui. Se dire qu'il va mourir d'hypothermie. Essayer de le dégager. Se prendre son antérieur dans le tibia lorsqu'il essaie de sauter pour se dégager... finalement le sortir de là au bout d'une heure et refaire les 25km dans l'autre sens à la nuit, en pleine montagne (merci la pleine lune...).


Par juliedebert : le 10/12/16 à 23:43:11

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Ah oui ! lol
Trouver un SUPER bivouac, plein d'herbe, non clôturé, au bord d'une rivière, installer les chevaux, les tentes... Voir que les chevaux ne boivent pas, goûter l'eau, qui est salée... Puis se retrouver les pieds dans l'eau à la marée montante, puis les genoux, etc... aller squatter un champ fraîchement récolté, privé, pour le reste de la nuit... Bon je sais, là, on a pas été doués looool

Par Prinphonia86 : le 15/12/16 à 18:54:33

Déconnecté

Inscrit le :
26-10-2016
37 messages

1 remerciements
Dire merci
Je me sens con avec ma petite anecdote pourrie les tiennes sont bien plus rigolotes...mais à vivre ca a dur être dur...

Par BountyB : le 23/01/17 à 13:15:55

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2149 messages

48 remerciements
Dire merci
Par un jour de grand vent, à une halte-repas en métairie, attacher le grand couillon à un poteau ancré dans une dalle de béton. Voir le grand couillon stresser à cause du vent. Le voir déraciner le poteau avec sa dalle de béton... heureusement pas de mal, mais un gros embarras à expliquer aux proprios de la métairie pourquoi le poteau ET son socle en béton étaient sortis de terre

Par BountyB : le 23/01/17 à 13:22:52

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2149 messages

48 remerciements
Dire merci
Dans une très grosse pente, un tout petit sentier parallèle à la pente, à flanc de montagne (forêt très escarpée). Le choix entre faire des km de détour ou prendre ce petit sentier casse-gueule, mais assez court.
Prendre le sentier, le cheval qui panique dans un virage en épingle à cheveux, fait demi-tour dans le virage Dieu sait comment, se retrouve nez à nez avec l'autre cheval qui suivait, sur un sentier trop étroit pour faire demi-tour. Pendant qu'on faisait tant bien que mal reculer l'autre cheval pour sortir de ce sentier, mon cheval qui panique, tourne du cul, se retrouve dans la pente avec les postérieurs. Heureusement que c'était un cheval d'une grande puissance, la force qu'il lui a fallu pour se rétablir sur le sentier l'a instantanément couvert de sueur. Et moi j'ai eu la peur de ma vie (s'il ne se rétablissait pas, on s'écrasait au fond de la pente), et depuis j'évite un maximum les sentiers très étroits à flanc de montagne... Et si j'en prends, systématiquement à pieds...

(je l'aimais fort ce cheval, mais quelle plaie en rando cette inconscience de ses pieds... maintenant j'ai une vraie jument de rando, parfaitement consciente de ses 4 pieds, oh joie...)


Message édité le 23/01/17 à 13:26

Par kezeg : le 23/01/17 à 17:57:35

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2014
14 messages
Dire merci
bj à tous,
Ce sujet est très intéressant. Il peut permettre à d'autres cavaliers d'éviter de se mettre en galère à cause d'une erreur (et, des erreurs, on en fait tous ...) ou, de se tirer d'une mauvaise passe grâce aux expériences des uns et des autres....
Là dessus un souvenir non pas de galère mais d'émotion voire de frayeur. Lors d'une randonnée
Nous devions franchir la ligne de TGV Marseille – Paris, entre St Pierre de Varennes et St Emiland (en Saône et Loire). Le patron d’une scierie qui nous avait très gentiment permis d’établir notre campement dans un, pré près de son chantier, nous avait dit qu’il y avait un passage souterrain pour passer cette ligne de chemin de fer très fréquenté, un TGV en moyenne toutes les 30 mn ! Cela nous éviterait du goudron. Ce passage se situait à environ 5 km du lieu de notre campement et, nous permettrait de raccourcir un peu l’étape du jour.

Après avoir réactualisé l’itinéraire sur ordinateur et GPS, nous voilà partis. Nous sommes arrivés à proximité de la ligne et avons emprunté un chemin de terre le long de cette ligne à la recherche du passage souterrain. Mais, nous avions beau avancer, pas de passage en vue. Quand tout à coup, nous avons senti nos chevaux inquiets. Très très rapidement nous avons entendu un « grondement » grandissant arrivant à très forte vitesse. Il fallait faire vite, un TGV allait débouler à 5 m de nous. Nous avons à peine eu le temps de mettre nos 4 chevaux (dont un de 4 ans) en ligne, l’un contre l’autre, le nez dans les broussailles, perpendiculaires à la ligne de chemin de fer et, avons patienté. Nous tenions nos chevaux du bout des doigts en leur parlant d’une voix calme. Le TGV est passé juste à côté de nous, créant un « sacré » déplacement d’air en plus du bruit bien sûr. Aucun cheval n’a bougé ! Nous étions soulagés. En fait, il n’y a aucun passage souterrain. Nous avons rebroussé chemin et avons emprunté le pont qui enjambait cette voie de chemin de fer, après une belle frayeur ….

Par juliedebert : le 23/01/17 à 18:37:37

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Merci le conseil du gars !!!

C'est marrant, ça me fout une peur bleue ton histoire, pourtant on en a fait des bêtises dangereuses... mais le coup d'être coincés entre un train et une bordure m'a toujours fait faire des cauchemards, et pourtant j'ai toujours voyagé avec un cheval harchis zen. Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours évité de longer les voies ferrées...

Bounty, mon chéri s'est retrouvé en galère dans un sentier dans la falaise, eh oui, aubout de quelques centaines de mètres, le sentier se transformait en planche avec main courante (vive les GR...). Il a du passer entre les membres de sa jument pour aller de l'autre côté, et la retourner d'un coup en priant... Le cul a bien rapé le mur, la tête est passée au dessus du vide, puis ils sont repartis dans l'autre sens...

Par kerido28 : le 23/01/17 à 21:38:40

Déconnecté

Inscrit le :
10-05-2004
1946 messages

4 remerciements
Dire merci
Nous on a eu une belle frayeur l'année dernière...
Les chevaux se sont sauvés, le 4ème soir de rando, ils ont pris exactement le tracé en sens inverse (30 km), et repartaient sur l'étape de l'avant veille, pas besoin de gps ces #@""##.

Tout s'est bien terminé sans casse. Les gendarmes ont été supers pour le coup, c'était très compliqué de communiquer, les téléphones ne passaient pas, on était à 4 véhicules à tourner avec les gendarmes, ma copine seule dans sa voiture, sans gps se faisait guider au téléphone par son mari depuis chez eux, il faisait nuit.....voyez le genre.
Dans le hameau où ils ont été interceptés, les gendarmes ont du mettre leur gyrophare pour qu'on les repère, on ne voyait plus rien...




Par Norie : le 23/01/17 à 21:52:58

Déconnecté

Inscrit le :
27-05-2006
4669 messages

21 remerciements
Dire merci
Pour le TGV, j'ai aussi constaté ça avec mon cheval ! Obligé prendre un chemin qui longe la ligne TGV, et bien sûr un TGV qui passe à ce moment. Le cheval se crispe un peu quand il l'entend arriver et il tend oreille, mais à part ça, pas la moindre réaction d'inquiétude. Alors qu'avec un train normal, c'est vraiment dur à gérer !

Par Colomba : le 25/01/17 à 22:56:15

En ligne

Inscrit le :
15-10-2006
15825 messages

202 remerciements
Dire merci
Frayeur de balade, et pas de rando, mais qui peut servir a tous... Passage de voie ferrée, a cheval : mon cheval s'est coincé le pied dans un rail, il est a moitié tombé en avant, et moi cul par dessus tete. Le temps de me relever, de le dégager en lui faisant faire marche arrière (j'ai quand meme du prendre l'antérieur avec mes mains poui lui faire donner le pied), il s'est passé quelques minutes. Quelques minutes pendant lesquelles on flippe bien qu'un train arrive... Depuis, je passe systématiquement les passages a niveau a pied.

Par juliedebert : le 08/02/17 à 15:50:08

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Brrrr l'horreur absolue ton histoire Colomba. Heureusement, dans ces cas là, en général on est tellement concentrés (et le cerveau hyper irrigué grâce à l'adrénaline) qu'on n'a pas trop le temps de flipper. Mais j'imagine la même avec le train qui arrive... Ca y est, j'ai mon cauchemar pour la nuit !

Par BountyB : le 14/02/17 à 13:32:28

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2149 messages

48 remerciements
Dire merci
Pareil, le train c'est une grosse grosse peur...
Idem les routes bordées d'un fil, aucun marge de manoeuvre si un imbécile dépasse de près... Si je sais qu'il y aura de la route, j'en suis venue à prendre systématiquement une longue cravache légère, que je n'utilise pas pour le cheval mais pour tenir les voitures à distance...

Par OrtiedesPrés : le 14/02/17 à 23:01:38

Déconnecté

Inscrit le :
04-01-2017
18 messages
Dire merci
Vous m'impressionnez !... Je fais des rando depuis peu !
Pour l'instant tout est ok !
Je suis un peu bisounours encore ! Mais je m'attend tout de même à tout lorsque je pars...

Par ninipinou : le 17/02/17 à 20:38:30

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
3133 messages

25 remerciements
Dire merci
Les passages à niveau c'est toujours non monté

Dans une grande grimpette (pourtant sur le tracé de circuit Caracolade en Haute-Loire) les 1ers chevaux on fait rouler de grosses pierres (taille d'un pavé) qui arrivaient en dessous sur les autres. Si un ami n'avait plongé comme au rugby pour attraper la pierre elle aurait sans doute cassé une jambe à ma jument

Un chemin étroit, des branches qui pointent, et la jument de la femme de mon véto qui se tortille et se fait un trou dans le ventre. Il nous dit j'ai 6 h pour recoudre, pose des compresse avec un gros tour d'élasto. Le soir il l'a tranquillisée, recousue, piqure d'antibio. Tous les soir soins appropriés et elle a fini la rando en pleine forme. Une chance qu'il ait été en rando avec nous et aussi avec une trousse de matériel importante

Le pire : une jument qui a glissé sur l'herbe sèche, est tombée, s'est cassé le genou. On appelle l'école vétérinaire de Lyon qui nous dit : je ne le sens pas ; les pompiers qui refusent de se déplacer. Finalement comme on était près de la fin de la dernière étape, une amie a fait du stop pour aller chercher le van. La jument est monté dedans sur 3 pieds pour aller chez un véto qui l'a euthanasiée dans son garage pour nous éviter l'horreur de l'équarissage. On ne le remerciera jamais assez un type comme celà c'est de l'or. Pendant ce temps on restait à 2 avec 3 chevaux, un orage qui arrivait, à taper aux portes, et encore là une personne formidable qui nous a dit j'ai un pré avec un abri, mon mari a enlevé nos ânes, allez y. Et nos chevaux qui ne voulaient pas nous quitter
A cheval tout devient ENORME dès qu'il y a un souci

Par ninipinou : le 17/02/17 à 20:41:54

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
3133 messages

25 remerciements
Dire merci
Il y a eu aussi sur une petite route très étroite un camion chargé de grumes qui arrivait à fond de ballon, il nous voyais (nous étions 6 quand même) mais n'a même pas ralenti. A notre droite un pré avec un fil électrique (sans jus) qu'un ami a coupé avec un couteau et nous avons juste eu le temps de nous y précipiter. Le camion est passé sans ralentir

Par ninipinou : le 17/02/17 à 20:53:32

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
3133 messages

25 remerciements
Dire merci
Le champ de maïs à longer où il y a un arrosage automatique qui tourne. Le mieux de descendre, d'attendre que le jet soit passé courir en main
Le pont en fer qui fait un bruit d'enfer,




passer 2 par 2, lentement en main pour le pas glisser ou quitter ses chaussettes pour les mettre aux pieds des chevaux en croisant

Par liteulorce : le 18/02/17 à 17:48:34

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
3483 messages

72 remerciements
Dire merci
Les résidus d'électricité (statique?) ou pas, sur les rails de chemin de fer ...

Par juliedebert : le 20/02/17 à 20:58:47

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Oh, le pont ! Sympa ! Nous on est passé sur celui de Tonnay en Charente, pas galère mais super souvenir au contraire. C'était en bois, donc aucun problème, on est passés à cheval :
Le pont :


Les copains derrière moi :


On a passé deux bacs aussi, c'était pas non plus une galère, même si sur celui de la Loire, au moment où on montait les chevaux sur le pont, une vague provoquée par un bateau est venue passer sur le pont, sous le nez des chevaux. Mais bon, ) à presque 1000 bornes du départ, ils nous suivaient sans plus trop batailler... Puis le bac, c'est toujours ça à faire en moins à pied pour eux

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (61 361) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

Besoin d'un prêt
15€
Besoin d'un prêt
15€
Besoin d'un prêt
15€
Trekker pro arte
700€
MAISON Longère
Pension au calme
470€