Forum cheval
Le forum de la randonnée

Comment randonner en autonomie?

Sujet commencé par : Vaillante - Il y a 24 réponses à ce sujet, dernière réponse par cocolabricot
3 personnes suivent ce sujet.
Par Vaillante : le 26/07/16 à 15:32:42

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2016
16 messages
Dire merci
Bonjour à tous,
Je suis cavalière de randonnée et j'aimerais partir sur les routes avec une amie (je précise : nous sommes toutes deux confirmées à cheval). Seulement, comment gérer l'alimentation des chevaux puisque nous serions en autonomie (pas de voiture suiveuse...)?
Merci beaucoup pour vos réponses à venir!
Vaillante

Messages 1 à 24, Page : 1

Par tyoc : le 26/07/16 à 16:17:40

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2009
24836 messages

178 remerciements
Dire merci
comment gérer l'alimentation des chevaux puisque nous serions en autonomie

Sans cheval de bât c'est plutôt compliqué. Soit vous avez des étapes de prévu et il suffit de demander à ce qu'il y ai des aliments ou vous les déposez avant de partir; soit vous n'avez rien de prévu et dans ce cas il faut trouver sur le chemin des aliments. Mais comment caser 25 kg de granulés sur 2 chevaux.

Compter juste sur l'herbe c'est une hérésie selon les endroits et les saisons. Même avec beaucoup d'herbe, je donne des granulés pour aider mon cheval.

Par faust : le 26/07/16 à 17:30:42

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
7295 messages

117 remerciements
Dire merci
je randonne en autonomie, avec ou sans cheval de bât. Et l'herbe suffit aux besoins des chevaux. A la rigueur tu peux acheter de temps en temps dans un magasin d'alimentation animale des floconnés.

Mais sincèrement pour ma part, (et pour celle de bcp de copains randonneurs en autonomie), les chevaux reviennent souvent plus gros à l'arrivée qu'au départ

Par tyoc : le 26/07/16 à 17:32:50

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2009
24836 messages

178 remerciements
Dire merci
Et l'herbe suffit aux besoins des chevaux

Chez moi en plein mois d'aout, il y en a plus.

Par faust : le 26/07/16 à 17:35:55

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
7295 messages

117 remerciements
Dire merci
Et l'herbe suffit aux besoins des chevaux

Chez moi en plein mois d'aout, il y en a plus.


oui mais bon, soit on va randonner dans le Jura, soit on s'achète un cheval de bât LoL

Par juliedebert : le 26/07/16 à 23:01:27

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Idem, en autonomie c'est de l'herbe pour les miens. Si c'est pour plus de deux semaines par contre, essayer de trouver de l'aliment divers sur le trajet pour soutenir un peu l'effort, dans les fermes on trouve souvent des céréales, et dans les boulangeries du pain, et chez les maraichers de vieux fruits à jeter.
Un cheval de rando pas trop fragile et habitué ainsi peut se contenter de l'herbe qu'il trouve + d'un aliment divers de temps en temps (pas forcément tous les jours).
Quand pas d'herbe, penser aux feuilles d'arbre aussi.

Mais c'est clair que cela doit dépendre des régions. En restant dans l'Ouest ou sur les piemonts de montagne sauf autour de la méditerranée, ça le fait avec l'herbe !

Par juliedebert : le 26/07/16 à 23:03:01

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Par contre, si le cheval es à l'herbe, il faut l'habituer à la longue corde pour qu'il puisse manger un max la nuit et prévoir une bonne pause à midi pour repos + broutage (pour le midi je mets des entraves, pour la nuit longue corde au postérieur sur mon entier, longue corde au licol pour la jument de mon chéri)

Par Aquarium : le 27/07/16 à 09:52:06

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2010
555 messages

16 remerciements
Dire merci
Et quand on randonne on ne marche pas que sur des terrains surpaturés hein...
Sur les chemins, en journée on trouve de beaux coins.

Et si bons chevaux de rando il y a moyen de s'installer dans des zones non réservées au paturage et donc moins abimées.

Pareil que Faust mes juments sont rondes comme des balles en rando, justement car la qualité de l'alimentation est exceptionnelle (pas de surpaturage, varié...)

Après, pour l'autonomie, faut les chevaux adaptés hein!

Par faust : le 27/07/16 à 10:10:59

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
7295 messages

117 remerciements
Dire merci
oui comme Aquarium, à part dans le Sud avec une végétation de maquis (secteur Aix en Provence, Marseille etc), je pense que dans n'importe quel coin de France tu trouves des endroits avec de l'herbe assez nourrissante... Après c'est sûr, faut pas aller dans des gîtes où l'herbe a été surpaturé par tous les chevaux passés dans la saison ....

Par NONETTE CUIRS : le 28/07/16 à 14:48:25

Déconnecté

Inscrit le :
24-01-2016
197 messages

15 remerciements
Dire merci
Lors d'une randonnée relativement active (40 km/jour), les chevaux fournissent un effort physique important, sur un relativement long terme (quelques semaines): l'herbe est alors bien insuffisante pour assurer leurs besoins nutritifs.
Mes poneys vivent habituellement à l'herbe, et ils ont toujours fortement maigri pendant les randonnées. Pourtant, ils passaient la plupart de leurs nuits à l'herbe (dans des prés où il y avait de quoi manger), et recevaient des concentrés à volonté, dans des quantités bien supérieures à celles que l'on donne à un cheval en travail ordinaire.
Si on n'a pas de voiture suiveuse, il est parfois possible de déposer, à l'avance, des aliments concentrés dans les gîtes où on prévoit de passer.

Par tyoc : le 28/07/16 à 15:03:44

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2009
24836 messages

178 remerciements
Dire merci
Lors d'une randonnée relativement active (40 km/jour)

Je sais pas si on peut encore parler de randonnée à ce rythme.

Perso c'est une moyenne de 25/30 km jour avec une pointe à 35 mais avec une petite journée après.

Par faust : le 28/07/16 à 18:03:04

Déconnecté

Inscrit le :
24-09-2004
7295 messages

117 remerciements
Dire merci
perso, je ne fais plus de randonnées actives. Je fais 20 à 30 km par jour avec un D+ moyen de 800 m par jour. Les randos où on bourrine toute la journée, ça ne m'intéresse plus.

Par juliedebert : le 31/07/16 à 18:37:06

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
8864 messages

70 remerciements
Dire merci
Ca dépend du cheval... Notre jument Querida a fait 4200 km en 100 jours (avec des jours de pause, rythme à plus de 50km par jour les jours de marche), avec en grande majorité juste l'herbe des bivouacs et de la pause de midi, et de temps en temps (quand son cavalier en trouvait) un complément divers (un coup de l'avoine, un coup ration pour vache, un coup granulés...) sans jamais en emporter (vu le poids des bagages), donc vraiment une fois de temps en temps, et elle n'a pas maigri du tout.
Le mien sur une rando active en montagne avec juste de l'herbe a grossi (comme dit plus haut, herbe des bivouacs bien plus riche que celle de son champ !), on était entre 30 et 40km par jour, mais avec beaucoup de dénivellé, en autonomie. Alors que, sur la traversée Pyrénées Normandie, à cause du rythme très élevé (55km par jour en moyenne), j'avais prévu du granulé en voiture suiveuse 3 fois par jour.... on a très vite changé pour n'en laisser que deux fois par jour, car les chevaux du coup boudaient l'herbe et n'avaizent pas un bon transit. On a aussi réduit beaucoup les quantités et ils étaient bien mieux avec moins de granulés et plus d'herbe !


Message édité le 31/07/16 à 18:37

Par Vaillante : le 26/08/16 à 18:14:49

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2016
16 messages
Dire merci
Hey!
Merci à tous pour ces réponses! Comme notre rando est prévue pour le début d'été prochain en Normandie, nous aurons le temps de prévoir pour déposer des granulés dans les gîtes, par exemple, et les prés ne devraient pas être surpatûrés en début de saison. En plus, je connais les chemins par cœur, donc tout va bien! Encore merci à tous!

Par tyoc : le 27/08/16 à 18:51:53

Déconnecté

Inscrit le :
23-11-2009
24836 messages

178 remerciements
Dire merci
En plus, je connais les chemins par cœur

A moins de les utiliser fréquemment, une petite reconnaissance ça peut être pas mal. Ca évite de trouver un arbre en travers d'un chemin et de devoir faire un gros détour.

Et c'est du vécu.

Par Norie : le 27/08/16 à 19:55:06

Déconnecté

Inscrit le :
27-05-2006
4669 messages

21 remerciements
Dire merci
Tiens, j'avais raté ce topic ! Ma première rando en autonomie, c'était avec un seul cheval, et en m'équipant le plus léger possible, j'avais pu prendre 12L de grain, ce qui me faisait 2 à 3 jours d'autonomie. Donc il me fallait une étape en centre équestre tous les 3 ou 4 jours pour recharger en grain (à négocier avec eux avant le départ, parce qu'ils ne veulent pas toujours). La rando suivante, c'était avec un cheval de bât, j'avais pris le double de grain, donc ça me faisait la même autonomie, mais j'aurais pu prendre plus. La dernière rando, c'était avec 2 chevaux de bât, j'avais pris un sac de grain, soit une semaine d'autonomie, mais j'aurais pu prendre plus. Bref, tout ça pour dire que sans cheval de bât, on peut quand même avoir une certaine autonomie en grain. Et s'il y a plusieurs cavaliers, on peut répartir le matériel (pharmacie, maréchalerie...) ce qui allège les chevaux, et on peut donc prendre plus de grains que si on était seul. Évidemment, ça dépend aussi du poids du cavaliers (moi c'est 50kg tout mouillé) et du cheval.

Par Vaillante : le 29/08/16 à 20:59:31

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2016
16 messages
Dire merci
Bonsoir Norie,
C'est très intéressant comme expérience! Tu dis (si je peux me permettre de tutoyer) que tu as allégé au maximum lors de ta première rando mais sur quoi as-tu fait des économies de poids? Vêtements, nourriture pour toi... ?

Par Vaillante : le 29/08/16 à 21:02:15

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2016
16 messages
Dire merci
Tyoc, oui j'ai prévu une reconnaissance du parcours pour éviter ce genre de désagrément qui peut être très dérangeant. Je parlais plus de pouvoir me repérer facilement

Par Norie : le 30/08/16 à 13:07:14

Déconnecté

Inscrit le :
27-05-2006
4669 messages

21 remerciements
Dire merci
Pour m'alléger, j'avais joué sur un peu tout le matériel. Par exemple ma tente ne faisait que 900 grammes, j'avais pris un sac de couchage "sarcophage" qui sont nettement moins lourd, mon réchaud à alcool ne faisait qu'une dizaine de grammes, etc... Pour les repas, j'avais pris pas mal de lyophilisé. Pour les vètement, difficile de descendre en dessous d'un minimum, sachant qu'il faut prévoir des journées chaudes comme des nuits froides, de la pluie comme du soleil... Pour la pharmacie et la maréchalerie, on peut difficilement alléger.

Par Vaillante : le 31/08/16 à 11:35:24

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2016
16 messages
Dire merci
Merci beaucoup! Comme je couds pas mal de choses, j'ai trouvé des patrons pour faire tentes/tarps/abris... très légers. A voir si j'aurais le temps (et le courage) de réaliser ça.
En tout cas, encore merci pour toutes vos réponses!

Par balthazard : le 28/09/16 à 22:44:26

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2006
989 messages
Dire merci
Bonjour

Pour ma part je dépose avant, mais c'est vrai que je fais cela pépère en réservant les étapes pour dormir avant.
je suis toujours super inquiet pour mes chevaux et j'angoisse qu'ils n'aient pas à manger.
Par contre je peux te dire que très souvent les proprios des gites on été impressionnés par l'état de nos (ma femme et moi) chevaux avec des remarques du genre..."si vous savez ce que l'on voit parfois" , donc je pense , même si c'est un peu tricher, que je ne suis pas prêt à faire autrement

Par daniel1947 : le 19/11/16 à 14:08:02

Déconnecté

Inscrit le :
04-03-2011
386 messages

2 remerciements
Dire merci
Bonjour
Personnellement randonnant le plus possible en autonomie totale, j'ai réduit le poid sur ma jument : ma nourriture pour 5 a 6 jours (cereales, semoule,viande sechée, fruits secs,etc),,mon couchage: hamac et sangle a cliket,ou sur le sol avec bache du bât et duvet,,, Au pommeau: bidon, machette,sacoche a petites affaires (cartes, papiers, boussole,etc,,,,,)Sur le troussequin : duvet roulé dans une bache et impermeable-slicker,,,,,,,Sur le petit mulet de bât: 2 sacoches équilibrées,(50 litres d'aliment-cheval,2 musettes pour distribuer les repas ,sur le dessus du bât::2 seaux en toile (15l,ne se renversent pas)un boudin etanche (de canoé) avec vetements,et 3 cordes de 15m avec mousqueton pour attacher les equidés (tendues entre 2 arbres à2m, leur longe coulissant dessus (il peuvent brouter) Le mulet (1m30) porte 37kl tout compris, marche a la même vitesse que la jument,et mange beaucoup moins, broute une plus grande variete de plantes,,,

Par daniel1947 : le 19/11/16 à 14:12:34

Déconnecté

Inscrit le :
04-03-2011
386 messages

2 remerciements
Dire merci
Mes étapes sont de : 20km le matin ( avec pauses selon le terrain),,,pause de 2h le midi (avec desselage et débâtage) et 10 km l'aprés midi (ou plus) une marge de temps etant prévue pour tomber sur le bon bivouac (herbe, eau, ombre, tranquilité, pas de route a proximité)

Par daniel1947 : le 05/10/17 à 10:54:31

Déconnecté

Inscrit le :
04-03-2011
386 messages

2 remerciements
Dire merci

Par cocolabricot : le 05/10/17 à 18:11:17

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2010
2069 messages

9 remerciements
Dire merci
j'ai randonné en autonomie seule sans cheval de bat, j edirais que tt depend du cheval en question et de la saison/lieu de la rando.
j'ai toujours eu des chevaux qui ne necessitaient pas bcp de complement, et qui s'adaptaient a ce qu'il y avait donc herbe ou foin ou grain en fonction de ce qu'on avait sous la main, en achetant quelques litres chez l'agri ou au centre equestre qu'on croisait en route. j'avais un petit stock dans des sacoches speciales faites dans un vieux jean qui pendait sur l'epaule, accroché sous les fontes. j'y mettais juste quelques litres de cereales ou de granulés repartis dans des sacs en plastique fermés par un noeud, j'avais de quoi donner un peu de complement 1x par jour pendant 2/3 jours, mais franchement j'en ai eu peu besoin.

apres tt depend des zones, et de la saison, en bretagne, y'a toujours eu de de la bonne herbe bien grasse a profusion, les chevaux avaient besoin de rien d'autre et etaient ronds comme des barriques, en plein été dans le sud (tarn, c'était plus sec, y'avait pas grand chose, ça dependait des zones...

pour être autonome, j'ai adapté l'effort et le rythme de la journée en fonction des besoins alimentaires de la bete : quand il y a moins a manger, on marche tranquille, etapes courtes, je marche a pied, et surtout on modifie les trajets pour trouver des zones plus vertes, suivre des cours d'eau, , trouver des lacs, des zones de foret si il fait tres chaud, pour que l'organisme souffre pas.
on s'arrete pour des longues pauses casse croute des qu'on voit une belle zone d'herbe, on s'arrete le midi et le soir en fonction de l'herbe aussi pour qu'ils puissent manger le plus possible, si on est proche de chez un agri, on va lui acheter une brassée de foin (j'ai jamais réussi a payer le foin, ou un peu de cereales, il m'a toujours été donné, avec un plus d'autres victuailles pour moi, une invitation a l'apero et ou à diner pour le soir et ou le café et des gateaux le matin...)


Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (61 361) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

Besoin d'un prêt
15€
Besoin d'un prêt
15€
Besoin d'un prêt
15€
Trekker pro arte
700€
MAISON Longère
Pension au calme
470€