Forum cheval
Vos Chevaux en Photo


Parce qu'en 2015 tout change....2018 on re-demenag

Sujet commencé par : loviatar - Il y a 8662 réponses à ce sujet, dernière réponse par monreve
15 personnes suivent ce sujet.
Par loviatar : le 11/01/15 à 21:24:18

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
 j'ai enfin decidé de faire un post de mon histoire, de notre histoire pour arreter de polluer celui des PSA et parce que je suis enfin proprietaire

Pour commencer notre histoire je dois remonter à 2003 et à la rencontre avec un eleveur de chevaux arabes.
Dans la rue il m'a acosté, il cherchait une cavalière pour monter un jeune entier arabe de 4ans.
Ce fut la chance de ma vie, j'ai rencontré alors Pronostyk de pawi, entier alezan, arabe fils de Dormane et de Persya de pawi.


[/url]

A partir de là commence mon bonheur avec ce cheval ramené quelques mois plus tot de l'entrainement de courses de plat et qui ne connait que les bases mais qui est gentil et calme à l'extreme.
Suit 6ans de bonheur mais avec des coupures dues à de nombreux soucis de santé ( pyro, clou dans le pied ect..) On a debuté l'endurance ensemble jusqu'à une victoire en 90 VL en 2008


[/url]

Il savait tout faire et apprenait tout très vite, randos, dressage et meme mon 1er concour de CSO, jusqu'à passer mes G5 et G6 avec lui.


[/url

Malheureusement, suite à un travail trop jeune et trop poussé et un mauvais ferrage on decouvre que Prono est fortement arthrosé mais en plus en 2008 il se fait une entorse du boulet qui ne se soignera jamais. Finit la carrière de cheval d'endurance pour lui, son propriétaire decide de la mettre à la retraite à l'age de 9ans.
Aujourd'hui Pronostyk a 12ans, il vit sa vie entre le box, le paddock, les saillies et meme une petite balade de temps en temps.


[/url]

Pour moi, je continue à monter des chevaux dans l'elevage pour les valoriser en endurance.

Mais l'histoire s'arrete pas là, en 2007 Pronostyk a commené sa carrière d'etalon en saillissant 2 juments.
Je les attend avec impatience!! surtout les petits males!!
Le 1er poulain est une jolie pouliche baie avec Nedjika de pawi. Le 2ème est un male!! mais à ma grande deception, il est gris et ne me plait pas du tout...
A ma grande joie, comme c'est les 1er poulains de Prono, l'eleveur me permet de choisir les noms.
Ce sera :
Nela

[/url]

et Nabil ( Noble en arabe)


[/url]

Je le sais pas encore mais ce sera LUI




Message édité le 11/07/13 à 22:49


Message édité le 11/01/15 à 21:24


Message édité le 11/01/15 à 21:24


Message édité le 27/12/16 à 19:09


Message édité le 09/07/17 à 09:33


Message édité le 16/08/17 à 18:11


Message édité le 20/07/18 à 13:46

Messages 8641 à 8662, Page : < < | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217

Par loviatar : le 21/06/19 à 21:19:24

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Jour 7 : Le tonnerre me réveillera à 5h juste à temps pour que je rentre mes bagages sous la tente. Toujours sans heures, je vais attendre d’entendre du bruit pour sortir et prendre le petit déjeuné composé de leur nombreuses confitures maison en attendant que les orages se calment. A un moment il faut partir et entre 2 averses je rangerais tout, chercherais les chevaux qui ont passé une bonne nuit et les préparerais à l’abri en attendant l’accalmie suivante. Ce matin Nabil n’est pas motivé, alors que Calakie a enfin comprit et part d’un bon pas. On est dimanche et ce sera une petite étape de 20km, que je connais bien, puisqu’elle fait partie de la course des 160km de Florac. Au bout d’1h les orages nous rattrapent, violents, des trombes d’eau s’abattent sur nous, les éclairs frappent de tous les côtés. Oh joie d’être de nouveau trempée, mes chaussures avaient séché… Nous trouvons refuge sous une foret de mélèze et nous attendrons un bon bout de temps que la crise passe. Les chevaux eux, pas perturbés vont en profiter pour se remplir le ventre. Le soleil va enfin ressortir et nous reprenons la route. Toujours autant en admiration devant les corniches de Cevennes. En chemins nous croiserons la transhumance des brebis vers le col de Salidès, bien sympathique. Nous arrivons dans l’après-midi, sans pause déjeuné, au gite d’aire de côtes, malheureusement complet. J’ai quand même le droit de mettre les chevaux dans les paddocks et de planter ma tente à côté. Mon mari me rejoindra pour me porter un téléphone, utile en cas de problème et surtout avoir l’heure. Je passerais la soirée à regarder vivre mes grisous.

Par loviatar : le 21/06/19 à 21:33:05

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci















Par loviatar : le 21/06/19 à 21:33:43

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Jour 8 : Le vent s’est levé pendant la nuit et la pluie, fine s’est invité ce matin. Je regarde un nouveau troupeau de brebis passer en buvant mon thé chaud offert par le gite. Puis nous partirons direction le GR 66, au bout d’1kmje remarque que j’ai oublié le filet de Nabil et hop demi tour.. ou comment perdre du temps inutilement… quand on a pas de tète on a des jambes. Le GR66 n’est pas facile, mais je constate que plus les chemins se font techniques, plus Nabil est heureux, connecté et doué, dès que c’est plat et large il s’ennui et ne pense qu’à manger et se traine. Nous arrivons sur le causse Mejean par le col de Perjuret. Ah le causse Mejean, magnifique, rude, captivant. Nous prenons le GR du tour du causse Mejean afin de le parcourir par l’Est. A un moment, je trouve que rien ne correspond à ma carte, mais dans ces grandes étendues désertiques difficile de se repérer. L’après midi avance, les chevaux se lassent et me le font comprendre. Nous ne croiserons rien ni personne pendant des heures. Puis une route et là au loin un bâtiment familier. Effectivement, je ne suis pas du tout où je devrais être. Me voilà à la Fichade et son écurie bien connue. Je demande l’hospitalité et Marion et Gaétan me l’offrirons volontiers. Du foin et un paddock pour les gris, au dessus des écuries pour y poser mon matelas, parfait après cette froide journée ! Gaetan m’expliquera que le GR a changé faute d’autorisation des agriculteurs, voilà pourquoi je me retrouve ici, nous verrons ensemble le chemin à prendre pour l’étape de demain

Par loviatar : le 21/06/19 à 21:45:11

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci

















Par loviatar : le 21/06/19 à 21:45:38

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Jour 9 : Après une bonne nuit pour tous et un aurevoir à nos hôtes, nous reprenons la route parles pistes de la course de Florac. Changement de plan aussi, je n’ai plus rien à manger, alors au lieu de passer par Quezac nous ferons le détour par Ispagnac. Nous arrivons vers 11h30 à Ispagnac après la longue descente, direction la superette, les chevaux attachés devant, pour chercher de quoi manger pour les derniers jours. Puis pause de midi au pré Morjal avant d’attaquer la montée de Montmirat. Pas de pluie aujourd’hui mais il fait froid et ce vent du nord, glacial… Les chevaux à mon grand étonnement avalent facilement cette montée de 10km. Et en passant devant un bâtiment je vois « gite équestre, chambres d’hôtes » et j’aperçois un feu dans la cheminée. Craquage, on s’arrête là pour aujourd’hui. Les chevaux auront un immense paddock d’herbe et moi je passerais l’après midi au coin du feu, avec un thé et la charmante conversation des propriétaires des lieux.

Par loviatar : le 21/06/19 à 21:53:41

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci






Par loviatar : le 21/06/19 à 21:54:09

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Jour 10 : Une bonne douche chaude, un bon repas fait maison et une nuit dans un bon lit, me voilà requinquée pour la fin de l’aventure. Surtout que le beau temps est annoncé pour les 2 prochains jours ! Nabil est encore couché à 6h30 mais il voudra bien se lever pendant que je prépare Calakie qui est à fond ce matin, il n’y a pas que moi qui ait passé une bonne nuit. Nous retrouvons progressivement des paysages communs, le dénivelé se fait plus doux, les terrains faciles en sable de granit. Ça tombe bien mes fers commencent à être bien usés. Petite rencontre avec une belle vipère qui se dorait au soleil et qui n’a pas apprécié d’être dérangé mais qui finalement a préféré fuir devant le gros sabot. Comme il est encore tôt quand nous arrivons au Bleymard, je décide de continuer et d’avancer l’étape, les chevaux vont bien, il fait beau. Humm j’ai parlé trop vite, à croire qu’ils savaient que c’était la fin d’étape normale et vu la longue montée sans fin ils perdent vite leur entrain. C’est donc lentement que nous arrivons au sommet. Je voulais m’arrêter pour leur faire plaisir mais il n’y avait que des parcs clôturés, nous rejoindrons donc la foret et une grande place en herbe pour le bivouac du soir. Je profite des derniers rayons du soleil avant de m’endormir au son du grelot maintenant bien connu et rassurant.

Par loviatar : le 21/06/19 à 21:59:42

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci









Par loviatar : le 21/06/19 à 22:00:27

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Jour 11 : Malgré un empilement de couches de vêtement, j’ai eu froid, et je vais vite savoir pourquoi quant à l’ouverture de ma tente, je découvre que tout est gelé. Oui oui un 13 juin, tout est complètement gelé. Je saurais plus tard qu’il a fait -4 !! Hallucinant. Mais le soleil se lève et chauffe rapidement. Et au bout d’une heure de marche en descente, je peux retirer mes vestes et polaires. La veille nous avons avancé d’un peu plus de 5km, nous arrivons donc pour midi à Cheylard l’Evêque, étape de la journée. Mais comme la pluie est annoncée demain, nous allons prendre de l’avance. Après la pause de midi sur les hauteurs du village, nous quittons le GR7 pour le GR70 et sa multitude de marcheurs. Je suis en forme et motivée et je ferais le reste de l’après-midi à pied, au grand bonheur de Calakie. Les chevaux vont être célèbres car sur toutes les photos des marcheurs croisés ce jour, sans demander de droit à l’image. L’étape du jour est très facile et nous dépasserons facilement à St Flour de Mercoire. Je poserais le dernier bivouac à l’entrée d’un chemin. Les chevaux passeront la fin d’après-midi à manger pendant que je rôtirais au soleil, mi somnolente. La nuit ils la passeront dans un autre paddock pour bien profiter de la belle herbe.

Par irisetquiara39 : le 21/06/19 à 22:02:22

Déconnecté

Inscrit le :
10-10-2007
45797 messages

212 remerciements
Dire merci
ah c'est mieux que sur FB, là au moins j'ai les photos qui collent au texte

Par loviatar : le 21/06/19 à 22:05:59

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci






Par loviatar : le 21/06/19 à 22:06:46

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Jour 12, dernier jour. Il est 5h, je rentre les affaires dans la tente au son des premières gouttes. Puis c’est l’orage et le déluge qui va avec… super… 6h ça cesse, je prépare rapidement les chevaux et lève le camp. Le Stevenson est encore vide à cette heure et je marcherais jusqu’à Langogne. Nabil ets de mauvais poil mais Calakie a dû sentir le retour et marche en tète d’un pas actif. En 1h nous sommes à Langogne, 20min plus tard nous sommes en Ardèche et les orages sont de retour avec leurs trombes d’eau. Autant dire que la mauvaise humeur de Nabil ne s’améliore pas. Il ne reconnaitra même pas les chemins connus. Il est 11h et c’est trempée jusqu’aux os que j’entendrais le hennissement caractéristique de Daalima. Les chevaux se reconnaissent et c’est joyeux que les derniers mètres se font. Le temps de défaire les paquetages et de lâcher les gris chez eux, panaches en l’air et trot aérien. C’est ça la plus belle des récompenses, même si je regrette que cette dernière étape se soit faite sous des litres d’eau.

Par loviatar : le 21/06/19 à 22:09:42

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci





Par loviatar : le 21/06/19 à 22:11:44

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
Ainsi s’achève ce voyage, cette parenthèse de vie. Quel beau partage avec mes compagnons. Calakie a murie durant cette expérience, et Nabil m’a confirmé sa confiance sans faille. Ils ont géré comme des chefs. Je suis ravie de cette expérience en solitaire. Je me suis régalée de ces paysages magnifiques, des difficultés du parcours, de ces moments partagés avec eux. Sentir le soleil réchauffer sa peau, admirer la nature, écouter le silence de la nature, prendre le temps, déconnecter et marcher au son du grelot.
Seul bémol bien sur la météo et puis les soirées un peu longues toute seule, j'avoue.

Alors si ça vous a donné envie, il suffit juste de franchir le pas, le voyage est à votre porte, ouvrez là et partez.

Les chevaux le lendemain



et les fers




Par El Bimbo : le 22/06/19 à 00:24:36

Déconnecté

Inscrit le :
23-08-2007
50235 messages

37 remerciements
Dire merci
Géniale cette parenthèse.

Je suppose que si on voulait faire pareil ici il y aurait toutes les 2 lignes : doit faire demi tour pour cause d'arbres en travers du chemin !!

Par Maratre : le 22/06/19 à 10:22:14

En ligne

Inscrit le :
12-11-2011
4946 messages

154 remerciements
Dire merci


Partir seule avec deux chevaux , chapeau !


Message édité le 22/06/19 à 13:24

Par salsababy : le 22/06/19 à 20:06:12

Déconnecté

Inscrit le :
19-01-2005
12301 messages

108 remerciements
Dire merci
Merci pour ce récit et ces beaux paysages!

Par Gracioso : le 22/06/19 à 20:12:24

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2009
6509 messages

163 remerciements
Dire merci
Merci


Message édité le 22/06/19 à 20:12

Par Maratre : le 22/06/19 à 21:14:57

En ligne

Inscrit le :
12-11-2011
4946 messages

154 remerciements
Dire merci
Autrement il y a un truc pour savoir l'heure , ça s'appelle une montre

Par loviatar : le 22/06/19 à 22:02:36

Déconnecté

Inscrit le :
21-04-2008
13890 messages

35 remerciements
Dire merci
oui mais ça fait 20ans que je n'en ai plus
j'ai demandé de temps en temps l'heure aux quelques gens que je croisais

Par NezLaine : le 22/06/19 à 22:36:44

Déconnecté

Inscrit le :
21-07-2011
4706 messages

125 remerciements
Dire merci
Super chouette l'histoire de ta randonnée !! Les photos sont super, tu as dû en avoir plein la vue mais quel courage, surtout avec le mauvais temps !

Par monreve : le 23/06/19 à 08:39:43

Déconnecté

Inscrit le :
18-06-2006
3999 messages

7 remerciements
Dire merci
Merci merci merci pour ce récit, et ces photos qui me rappellent tant de souvenirs

Page : < < | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215 | 216 | 217
· Page précédente


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (64 551) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

MAGNIFIQUE
Offre de prêt
66€
Réponse rapide a
400€
Réponse rapide a
1€
Réponse rapide a
1111€
Offre de prêt
111€