Forum cheval
Le Forum Cheval

Je n’arrive pas à attraper mon cheval au pré

Sujet commencé par : Emilie8 - Il y a 21 réponses à ce sujet, dernière réponse par dilou
Par Emilie8 : le 20/11/22 à 22:25:12

Déconnecté

Inscrit le :
20-11-2022
1 messages
Dire merci
Bonjour,
Je poste ce petit message pour avoir de l’aide.
J’ai acheté un jeune cheval qui a 2 ans et demi il y a maintenant 6 mois. C’est un sauvetage de boucherie car c’est un ancien cheval de course de trot en attelage (il galopait au lieu de trotter).
Il était donc très bien manipuler, néanmoins cela fait quelques mois qu’il ne veut plus se laisser attraper que je vienne avec ou sans licol, avec ou sans nourriture. Il ne vient même plus me voir lorsque je rentre dans son pré. Il faut savoir qu’il est au pré h24. Je ne comprends pas son comportement car je n’ai jamais eut de comportement brutal envers lui j’ai toujours essayé d’aller dans son sens. Je vous avoue donc que je me sens démunie face à cette situation.
Merci d’avance pour vos réponses. En espérant que vous puissiez éclairer ma lanterne.

Messages 1 à 21, Page : 1

Par Muesli08 : le 20/11/22 à 23:31:17

Déconnecté

Inscrit le :
15-02-2008
8309 messages

261 remerciements
Dire merci
Est ce qu’il vit seul ?

J’avais un peu le même soucis avec ma ponette dans mes débuts

Elle vivait seule au pré

En attendant que lui mettre un compagnon j’ai géré comme ceci : faire un entonnoir en clôtures dans le pré de sorte qu’il se retrouve dans un plus petit espace.
Normalement ensuite tu pourras le prendre plus facilement
Approcher l’épaule en premier
Rester toujours calme

Te faire aider par quelqu’un qui a un peu d’expérience

Par swann : le 21/11/22 à 08:12:06

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
18183 messages

779 remerciements
Dire merci
John up

Par dilou : le 21/11/22 à 09:20:07

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
36663 messages

683 remerciements
Dire merci
Dans cette situation, la première question à se poser c'est : quel intérêt a le cheval à venir ? Il est libre au pré, avec sans doute des copains, il te connaît depuis peu et n'a enore acquis ni discipline ni routine.
Doncil faut qu'il trouve un avantage à sortir.
Ce qui signifie d'abord : aucune friandise au pré, il n'en a que dehors (à une exception près, j'en parle plus loin).
Et puis un humain rassurant : donc qui sait ce qu'il fait, emmène le cheval avec fermeté, ne se montre pas craintif, bref, un leader agréable.
Ensuite quelques plaisirs : la ration, un pansage qui gratouille agréablement, une balade pour aller brouter et observer l'environnement.

En attendant que tout cela soit compris par le cheval, la méthode que j'utiliserais est la suivante (inspirée du join-up dont parle swann, mais pas tout à fait non plus).
Tu viens vers lui avec le licol (n'essaie pas de le cacher, c'est pire que tout. Ton attitude doit être calme et franche).
Il part ? Tu le suis, toujours calmement, ne cours pas, ne crie pas. Tu t'arranges pour qu'il ne puisse ni s'arrêter pour brouter, ni rejoindre les autres pour se cacher dans le troupeau.Tu le mets dans l'inconfort, mais sans l'effrayer.
Au bout d'un moment, plus ou moins long suivant les chevaux, il va s'arrêter et te regarder. Tu t'arrêtes un instant ("non, je ne suis pas menaçante, je veux juste que tu t'arrêtes" et tu approches. Il peut repartir, dans ce cas tu continues. Ou il peut avoir compris et te laisser approcher.
Tu lui passes alors le licol, toujours calmement et surtout en ne montrant ni colère ni énervement ("tu es bien près de moi".. Et après seulement, juste une rondelle de carotte, un caresse, une félicitation.

Il faurdra probablement recommencer la prochaine fois, mais ce sera de moins en moins long.
Bon courage !
Je préfère cette méthode à toute forme de contrainte.Elle est un peu longue, mais met en place de bonnes relations entre vous : "c'est moi qui décide, mais je suis cool et je sais ce que je fais".

Par Erzebeth : le 21/11/22 à 10:01:57

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
69148 messages

1300 remerciements
Dire merci
J'ai appliqué la méthode de dilou pour Sherpa quand il était jeune. il a eu cette phase vers 2 ans également. Avant, tout était beau, tout était gentil, on ne venait le voir que pour lui faire des papouilles, et à partir de 2 ans, on a commencé à l'embêter un peu plus, à le bosser à pied, etc. La découverte de ces nouvelles contraintes lui a logiquement moins donné envie de se laisser attraper, et il a essayé de voir si c'était possible de se soustraire. En tous cas, j'ai vraiment pris cette phase comme ça, une phase de son apprentissage, tout simplement. (d'ailleurs, par la suite, il a toujours été ultra facile à attraper au pré )
Dans le cas de ton cheval, il y a probablement, vu que c'est un réformé, une part de changement de vie. il se retrouve au pré à faire sa vie de cheval après un passage dans sa vie sans doute moins plaisant pour lui, et il a juste envie qu'on lui fiche la paix. Il faut lui montre d'une part que quand tu viens, c'est pas négociable, mais d'autre part que c'est un moment sympa.

Et donc avec Sherpa, ce qui m'a amené à procéder comme dilou, c'est que s'il commençait ne serait-ce qu'à trotter, il montait dans les tours, et ça virait à l'hystérie (et au défonçage de clôture accessoirement ).
Donc je ne lâchais pas le morceau, pour qu'il n'ait surtout pas le dernier mot, en mettant suffisamment de pression pour qu'il ne trouve pas le répit escompté dans le fait de ne pas se laisser attraper (comme dit dilou, ni le laisser brouter, ni aller voir les copains, ni s'arrêter), mais pas trop, pour qu'il reste au pas et que ça ne parte pas en vrille.
Il ne m'a pas laissé le choix de la méthode en réalité.


Message édité le 21/11/22 à 10:03

Par stephy92 : le 21/11/22 à 13:04:24

Déconnecté

Inscrit le :
22-07-2004
41364 messages

386 remerciements
Dire merci
Méthode que j'utilise également lorsqu'un cheval ne veut pas se laisser attraper.
Après c'est plus facile dans 5000m2 que dans 10 hectares
Il faut ne pas être pressée, les 1ères fois ça peut prendre du temps selon la surface du pré et le caractère du cheval. Mais c'est du temps gagné pour plus tard, une fois que c'est acquis ça le reste en général

Par Erzebeth : le 21/11/22 à 13:20:21

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
69148 messages

1300 remerciements
Dire merci
Oui les premières fois, faut être prêt à y passer une ou deux heures s'il le faut!
Mais normalement, si on ne lâche pas le morceau, ça se décante vite.

Par beeboylee : le 21/11/22 à 13:29:35

En ligne

Inscrit le :
08-05-2004
64534 messages

1047 remerciements
Dire merci
Outre tt ce qui a été dit, ce qui marche du feu de dieu aussi, c'est, du coup,s 'intéresser aux autres qui viennent voir. Papouilles carottes etc en ignorant superbement ds un premier temps l andouille qui ne manquera pas de s approcher.
Généralement, au bout d un moment , l andouille est ds un mode "choisis moi, choisis moi"

Par K.Zel : le 21/11/22 à 13:52:00

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
9759 messages

590 remerciements
Dire merci
Complètement d'accord avec dilou, même s'il faut s'armer de patience. Le complément de beeboylee est bien aussi. D'ailleurs, parfois ça peut valoir le coup d'aller en pâture papouiller les autres et ignorer celui qu'on a du mal à attraper, au sens où vraiment on s'en va sans avoir essayer une seconde de l'approcher. Il me semble que c'est sur le site de l'IFCE qu'avait été partagée une étude sur le fait que les chevaux attribuent une réputation aux humains. En gros, si le cheval A voit que l'humain s'occupe avec douceur de cheval B, il se laissera plus facilement faire à son tour.

Après quand on n'attrape plus un cheval qui se laissait attraper avant, on peut aussi se poser des questions sur ce qu'on lui fait faire une fois attrapé. Il y a des chances que le travail ne soit pas adapté.
Pour avoir plusieurs cas particuliers du genre, ce que j'ai pas mal fait, c'est qu'une fois attrapé, je le ramène dans la cour, lui donne une ration, puis le relâche. Ça aide beaucoup pour attraper les fois suivantes.

Mais au final, à lire le premier post, j'ai l'impression que le mieux serait de prendre contact avec un ou une vrai bon pro du cheval pour se faire aiguiller, surtout que ça fait des mois que ça dure.

Par beeboylee : le 21/11/22 à 14:05:33

En ligne

Inscrit le :
08-05-2004
64534 messages

1047 remerciements
Dire merci
Vi, tu as raison,K zel.
C'est tt le problème du comportement acquis ( en bien ou en mal) chez le cheval vs le comportement en cours d acquisition.
Ce qui se réglera en peu de temps si ce n'est pas ancré risque de prendre des plombes quand c'est installé.
Ce 2 ans, tu reussis encore à le choper parfois ou il est carrément devenu non rattrapable?

Par Erzebeth : le 21/11/22 à 14:16:08

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
69148 messages

1300 remerciements
Dire merci
Oui c'est clair que ce genre de trucs, quand c'est ancré, ça devient une pure galère, alors que si on ne lâche pas le morceau, on peut tuer ça dans l'oeuf.

Bon après je dis ça, mais Belline a été ultra compliquée à attraper pendant très longtemps.
Enfin...
Sauf pour moi. Mais alors quelqu'un d'autre, c'était pas gagné.

Par NONETTE CUIRS : le 21/11/22 à 14:29:08

Déconnecté

Inscrit le :
24-01-2016
1235 messages

104 remerciements
Dire merci
Certains chevaux sont comme cela, sans que cela vienne forcément d'un problème antérieur.

Dans la plupart des cas, on arrive à les attraper en leur présentant une friandise: carotte, pomme, pain rassi ou autre). En général, il suffit de leur présenter la friandise pour les attraper mais, parfois, ils s'arrangent pour la manger du bout des lèvres sans se laisser attraper: dans ce dernier cas, il ne faut la leur donner qu'une fois qu'on a fini de leur passer le licol (on peut la présenter avant) et les habituer ainsi: pour que l'habitude se prenne bien, ne jamais oublier de leur donner cette friandise une fois qu'ils sont attrapés.

Il y a parfois des cas rédhibitoires: il faut alors construire dans la parcelle une souricière (le plus souvent un simple carré ou rectangle de quelques mètres de côté) entourée d'une palissade ou de barrières solides en bois (fils électriques à proscrire absolument) et les y rabattre calmement, sans jamais courir soi-même; éventuellement, mettre des friandises dans cette souricière pour les inciter à y entrer. Pour les cas très difficiles, faire une seconde souricière à l'intérieur de la première, très petite dans laquelle ils n'ont pas la place de se tourner.

Edit: j'ai connu un élevage équipé d'un entonnoir terminé par un couloir étroit par lequel il ne pouvait passer qu'un seul animal de front: on y faisait passer tout le troupeau ,et il suffisait alors de coincer l'animal à attraper en insérant des planches devant et derrière lui pour qu'on puisse l'attraper sans problème, dans le calme.

Ne jamais courir: il courra toujours plus vite que vous; si vous criez, il ne fera qu'accélérer. Il n'est pas nécessaire de faire intervenir de nombreuses personnes: une le plus souvent, 2 à la rigueur peuvent toujours suffire.


Message édité le 21/11/22 à 15:04

Par lbe : le 21/11/22 à 14:37:06

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2011
1808 messages

39 remerciements
Dire merci
Tu le suis, toujours calmement, ne cours pas, ne crie pas. Tu t'arranges pour qu'il ne puisse ni s'arrêter pour brouter, ni rejoindre les autres pour se cacher dans le troupeau.Tu le mets dans l'inconfort, mais sans l'effrayer.

Avec cette technique au bout d'un certain temps ... genre apres 45 minutes de "marche", ma jument finisait par me décocher un coup de pied à force de "trop" l empecher de s arreter (Et on parle juste de l obliger a marcher)

Elle a 33 ans et ca fait 30 ans que elle ne laisse pas attraper, j'ai laissé tomber maintenant elle vit sa petite vie tranquille. Mais elle m'a encore eu aux derniers vaccins ... si on pointe avec un licol ... impossible de l'approcher.

Mon veto a voulu essayer de la coincer dans un coin du pré à la longe avec 3 personnes, elle a foncé dans le tas (il devait la vacciner et impossible de l'attraper en m'y prenant 2h a l'avance avant son arrivée).

Par Chrysalis : le 21/11/22 à 16:53:07

Déconnecté

Inscrit le :
09-07-2008
25478 messages

407 remerciements
Dire merci
Mes chevaux m'ont fait le coup vers 18 mois , pas faute de ne venir que pour les papouiller sans une once de boulot . Dans chaque cas, la méthode de la " poursuite lente" a porté ses fruits.
Je rajoutais aussi le paramètre " tout ça pour ça " pour les titiller un peu. En mode s'il accepte de se retourner/ laisser approcher, une mini caresse et je tournais les talons sans me retourner. Systématiquement quand je revenais a sortie, le cheval était sorti du troupeau et allait en ma direction.

Mais faut pas compter son temps et s'armer de patience ....
Pareil pour le licolage, le temps perdu ne l'est jamais vraiment

Par pakret : le 21/11/22 à 17:18:19

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
12512 messages

299 remerciements
Dire merci
Ok aussi avec ce qui a été dit pr Dilou et les autres plus hauts. C’est assez simple de comprendre un cheval : il va là où il a le plus d’intérêt à aller. Les chevaux aiment la sécurité, la bouffe, qu’il y ait le moins de pression possible.
S’ils n’aiment pas être avec nous c’est qu’on est pas assez attrayant/ qu’ils ne savent pas encore qu’on l’est

Je procède plus ou moins comme ça a été dit plus haut, sauf qu’avant d’envisager le licol, je cherche juste à approcher, à la distance qui convient, puis toucher le cheval (et rendre ça agréable). Ensuite viennent les aspirations (se reculer et que le cheval ait envie de venir), puis le licol, puis enfin sortir du pré. C’est un processus plus ou moins long selon les chevaux !
Je pense personnellement que tant que la relation n’est pas assez solide, ça ne vaut pas le coup de chercher à faire faire des choses aux chevaux… et que si d’un coup la relation se dégrade, il faut y revenir, et se demander pourquoi c’est moins bien… et surtout sans prendre ça personnellement

Si on arrive avec le stress ou les mauvaises ondes, c’est cuit

Par swann : le 22/11/22 à 12:19:52

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
18183 messages

779 remerciements
Dire merci
Une chose aussi utile, c'est d apprendre au cheval à donner sa tête
A donc chasser les hanches à distance par simple pression du regard ou éventuellement de la longe
Pression sans agressivité

Du coup le cheval fait face et c est déjà une acceptation

OK il faut déjà attraper le cheval pour lui apprendre ça mais d expérience, le cheval routiné sur cet exercice à plus rarement besoin qu on le suive comme l explique dilou
Il " capitule" plus vite, sans compter qu obtenir la tête fait partie de la sécurité

Je suis pas du tout pour un sas, c est piéger le cheval sans obtenir sa volonté, c est dangereux et pas rentable sur la durée

Par takhan : le 22/11/22 à 14:21:31

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
4762 messages

320 remerciements
Dire merci
Ma pouliche était très très sur la réserve. J'ai rien fait pendant un gros mois je dirais. Je passais dans le pré, faisait les crottins, je l'ai laissé m'observer et ça c'est très important. Du coup j'ai beaucoup bricolé a proximité, elle s'est habituée a ma présence, la rapidité de mes gestes et tout et tout. J'avoue que ramasser les crottins m'a beaucoup aidé. Elle était fascinée par cette brouette
Quand j'ai eu son attention à distance, je m’accroupissais pour trifouiller un truc parterre exprès, la pouliche a rapidement fait quelques pas. Puis j'ai senti sa présence très près. Donc j'ai continué mon business sans trop la calculer, puis "oh t'es là".
Puis petit, petit l’intérêt et la confiance sont venus, le moment "ramassage crottin" est devenu un moment de rencontre, d'une petite caresse, d'un gratouillage, mais aussi se faire chasser.

Dans ton cas on est pas sur un poulain, alors faudrait reprendre un peu la relation.


Message édité le 22/11/22 à 14:23

Par Gracioso : le 24/11/22 à 18:21:38

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2009
7086 messages

222 remerciements
Dire merci
J'ai une jument très compliquée à attraper (et les "ça va passer" au dessus, m'ont fait sourire, June est toujours aussi compliquée 2 ans après son arrivée à la maison, simplement je sais comment m'y prendre, ça va plus vite).
Donc je rejoins Dilou dans la méthode, mais ne te contente pas de suivre ton cheval sans lui demander de s'arrêter. suis le en veillant à conserver la tangente par rapport à ses postérieurs, pour lui pousser les hanches. Il ne partira plus tout droit mais en arc de cercle. Au bout d'un moment à pousser les hanches ainsi, il te fera face. Arrête toi pour relâcher la pression. S'il décide de repartir, il faut reprendre la même méthode. S'il ne repart pas, tu avances sur lui, dans le calme. Pas de récompense avant que le licol soit mis ! A toi de voir s'il est ok pour que tu te présentes à sa tête. Pour ma jument, c'est niet, il faut que je me positionne à son épaule pour pouvoir la caresser. Si je tends ma main sur sa tête, elle s'en va.
Ca paraît farfelu cette histoire de tangente, mais s'il est sensible, ta façon de marcher, ton poids du corps davantage sur une jambe que sur l'autre, ton regard... sont de très bons outils. Veille également à ne pas te tendre, marche les épaules relâchées (et quand on s'énerve, ce n'est pas si facile).
Je suis passée de 3 heures à moins de 5 minutes pour attraper ma jument.

Par soanne : le 24/11/22 à 20:16:02

Déconnecté

Inscrit le :
08-10-2004
2898 messages

20 remerciements
Dire merci
Ma tf est à la maison depuis 18 ans et elle se barre toujours quand elle voit le licol avec la longe!
Je suis sur un paddock paradise donc je lui fais faire quelques tours de pistes et après c'est bon.



Par beeboylee : le 24/11/22 à 22:44:27

En ligne

Inscrit le :
08-05-2004
64534 messages

1047 remerciements
Dire merci
Petit truc, aussi: j'ai eu affaire 2 mois à une crise du mien il y a 3 ans , sans doute parce que je l avais change d endroit.
Bon, en le chassant, ça n'a jamais pris plus de 5 minures ( cheval très facile à choper dhabitude)mais,clairement je savais qu il était mûr dès qu il machouillait
Faut aussi savoir lire ce que dit la tete du casse pied.


Message édité le 24/11/22 à 22:45

Par Keanjha : le 24/11/22 à 23:29:42

Déconnecté

Inscrit le :
14-01-2004
7821 messages

162 remerciements
Dire merci
J'ai appliqué la méthode de la "chasse tranquille" expliquée par Dilou avec ma jument qui dans ses moments de bourriquerie absolue pouvait ne pas se laisser attraper (jusqu'à se sauver sur 3 pieds parce qu'elle ne voulait pas voir le véto...)
Et comme dit Beeboylee, il faut aussi savoir lire le cheval, pour voir à quel moment il est disposé à se laisser approcher.

Pour avoir depuis quelques mois une ponette, adorable au demeurant, mais hyper sensible, j'ai appris avec elle à accepter d'avoir peu, voire très peu. Et à la lire aussi. Son langage est différent de ma jument, mais elle sait dire quand elle veut ou ne veut pas qu'on l'embête.
Au final, elle me donne beaucoup plus aujourd'hui que ce que j'aurais pu espérer d'elle en terme de confiance.
Mais je ne monte pas les chevaux chez moi, ils sont à la retraite. Donc les jours où c'est non pour un contact, sauf obligation absolue, ben je leur fiche la paix, je peux me le permettre. Et ça, ils le savent aussi, donc sont plus enclins à me donner ce que je veux quand je l'exige vraiment.

Par dilou : le 25/11/22 à 08:37:38

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
36663 messages

683 remerciements
Dire merci
Ma jument a une façon d'agir particulière : lui passer le licol dans le pré m'oblige à insister 2 ou 3 mn. En revanche, elle me suit, ou me précède, volontiers en liberté jusqu'à la porte. Là, aucun souci pour licoler. 😊
Une jument, quoi. Il faut négocier 😊

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (67 321) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval