Forum cheval
Le Forum Cheval

Euthanasie cheval comment gérer ça

Sujet commencé par : tenkila41 - Il y a 16 réponses à ce sujet, dernière réponse par barbamama
Par tenkila41 : le 26/10/22 à 17:26:45

Déconnecté

Inscrit le :
13-01-2007
339 messages

2 remerciements
Dire merci
Bonjour, mon Cheval est décédé cette nuit.
Il avait 9 ans et a commencé à perdre de l état depuis un an progressivement, il a ri la piro et a été traité au carbesia plus antibio, il avait aussi des ulcères traités au gastrogztd du coup on mettait la perte d état sur tt ca, ma veto m avait dis que ça irait, on faisait des prises de sang régulièrement et tt était ok.
Il était hospitalisé en clinique en urgence depuis dimanche, il faisait colique sur colique et elle m’a appelée en pleine nuit pour me dire que les coliques devenaient violentes.
On n’en avait déjà parlé avec la véto
Elle m’avait proposé d’arrêter dimanche, ou de regarder à l’intérieur du ventre. J’ai accepté l’opération de la dernière chance.
il a été opéré lundi pour voir si il y avait rien dans le ventre qui pourrait le gêner type tumeur car son intestin grêle ne fonctionnait que très peu et elle m’avait dit si il repart en colique après l’opération on arrêtera.
Rien à l’opération, par contre des intestins avec la paroi très épaisse, le colon aussi, on avait fait des biopsie, je n’ai pas les résultats, elle a reprélevé un morceau pour être sure d’avoir les bons résultats.
Il était très amaigri, très faible, elle pense à une maladie intestinale, chronique et inflammatoire…ou à un lymphome.
Ce qui fait qu’il n’absorbe pas du tout les nutriments qu’il mangeait . Enfin bref, une belle merde. Je ne m’attendais pas à ça, pas aussi vite, en une semaine de temps, tout s’est dégradé, et de l’avoir euthanasié cette nuit d’avoir accepté, je culpabilise à fond, je me dis et si j’aurais attendu encore un peu, peut être que ça serait reparti et si je m’en étais aperçu avant…elle venait de lui retirer 20 litres de reflux…
Le faite de ne pas être présent dans ces derniers moments me ronge, j’ai l’impression de l’avoir trahi, abandonné… La clinique était trop loin de chez moi et en même temps je ne sais pas si j’aurais pu arriver à supporter ça. Je suis en détresse totale, j’arrête pas de pleurer, je ne mange plus je ne dors plus depuis une semaine
J’essaye d’imaginer ces derniers instants en boucle dans ma tête, je n’arrive pas à faire autrement, quand je pense à lui, je me dis que ce n’est pas possible qu’il ne soit plus là, ça me fait mal au ventre… Il me manque tellement terriblement déjà….
Comment avez vous réussi à surmonter une telle perte ?
J’essaye de me rassurer, en me disant que cette semaine il était dans un état catastrophique, et qu’il ne pouvait pas continuer à vivre. Ainsi, qu’il était fatigué, et qu’il en avait très certainement marre, il a essayé de se battre, mais il a perdu, je devais l’aider à ne plus souffrir.
J’ai l’impression que tout s’effondre, mes journées étaient organisées en fonction de lui par rapport au repas et aux médicaments à lui donner, ça me fait un gros vide, j’ai l’impression que je n’arriverai pas à surmonter ça.

Messages 1 à 16, Page : 1

Par swann : le 26/10/22 à 18:20:58

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
18183 messages

779 remerciements
Dire merci
Parcours le post du forum discussion sur la mort d'un chien...
Mêmes sentiments, culpabilité, tristesse, interrogations en boucle...
Peu en auraient autant que toi, ça n'enlève rien à ta peine, mais beaucoup à ton sentiment de culpabilité

Courage

Par noirah : le 26/10/22 à 19:24:35

Déconnecté

Inscrit le :
21-09-2014
864 messages

40 remerciements
Dire merci
Tout mon soutien
Et toute ma compassion dans la perte de ton compagnon, ami, confident … bien plus qu’un cheval on le sait tous …
J’espère que tu es bien entourée

Par Colomba : le 26/10/22 à 20:03:31

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2006
18347 messages

373 remerciements
Dire merci
Je suis désolée pour vous, même si on sentait le risque d'euthanasie dans votre précédent post. Je pense qu'on a toujours mal de ne pas avoir été la.... mais le plus important, c'est d'avoir fait tout ce que vous pouviez, vous n'étiez pas la justement pour lui donner une chance de s'en sortir. Vous ne pouviez pas faire plus... Beaucoup de courage, j'espère que vous saurez ce qu'il a eu, ne pas savoir, c'est aussi ça qui maintient vos doutes et vos intérrogations avec l'impression que vous auriez pu avoir la main.... a mon avis, vous ne l'aviez pas. Et croyez moi, les coliques c'est terrible, et les chevaux ont juste envie que ça s'arret... Toutes mes condoléances


Message édité le 26/10/22 à 20:04

Par Erzebeth : le 26/10/22 à 20:10:42

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
69148 messages

1300 remerciements
Dire merci
J'ai perdu mon cheval en début d'année, pas dans des circonstances aussi terribles que toi, et pourtant j'ai encore le coeur serré à chaque fois que j'y pense. Il me manque horriblement et même si dans mon cas, j'ai pas eu trop de questions à me poser, ça n'empêche pas le vide d'être immense.
Je ne sais pas s'il y a une bonne ou mauvaise façon de partir, surtout quand c'est prématurément, et de toutes façons, c'est pas comme si on avait vraiment le choix.
Tu as fait tout ce que tu as pu. Forcément, quand on connaît l'issue, c'est facile et tentant de se dire "si j'avais fait ça..." mais ça ne sert qu'a se faire du mal.
Courage... il nus manquent à jamais, mais avec le temps on pense quand même plus souvent aux bons moments...


Par beeboylee : le 26/10/22 à 20:33:29

En ligne

Inscrit le :
08-05-2004
64533 messages

1047 remerciements
Dire merci
J ai accompagné pas mal de mes animaux, mourants , en phase d 'euthanasies.
Je suis absolument certaine que bien pratiquées, ils ne se rendent compte de rien et que ,surtout, c'est une délivrance.
Pour nous,cela reste une immense tristesse, une peine ancrée et ce d'autant plus qu ils sont jeunes.
Mais nous survivons généralement à nos animaux. Et nous le savons,même si, chaque fois, c'est un déchirement.
Courage.

Par Le Pex : le 26/10/22 à 21:13:31

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2004
3525 messages

309 remerciements
Dire merci
Je t’envoie toutes mes pensées en ces instants difficiles. C’est très bateau, mais le temps apaise la douleur. Après un certain temps, il ne reste que les bons moments.

Surtout, surtout, ne te torture pas avec des regrets et des si. Tu as fait le maximum qu’il t’étais possible de faire. Ton cheval le sait, il est parti en sachant tout ce que tu as fait pour lui. Il est maintenant dans la paix, la sérénité et il ne souffre plus. Il n’est pas seul, il a rejoint tous ceux qui sont partis avant lui, ils galopent ensemble en veillant sur nous depuis là-haut.

Par Desroses : le 26/10/22 à 21:37:29

Déconnecté

Inscrit le :
27-11-2011
6479 messages

110 remerciements
Dire merci
Grosse pensée pour vous, laissez-vous le temps pour faire votre deuil

Par goodnightmoon : le 26/10/22 à 21:39:34

Déconnecté

Inscrit le :
07-12-2004
17302 messages

123 remerciements
Dire merci
Ce n'est pas une situation facile à gérer la perte d'un compagnon, peu importe que l'on soit présent ou pas, qu'il parte seul ou avec de l'aide. Je crois que quoi qu'il arrive on culpabilise, on refait le monde, et si et si...
18 mois que j'ai du prendre la pire décision de ma vie pour mon poney en phase terminale d'un cancer et même encore aujourd'hui c'est douloureux. Par contre je n'ai plus de culpabilité.
Il y a plusieurs phases dans la deuil et il faut attendre le moment de l'acceptation.
Le manque reste,la tristesse aussi mais on est plus " serein".
Courage en tout cas. J'espère que tu es entourée pour passer ce mauvais moment.

Par K.Zel : le 26/10/22 à 22:12:09

En ligne

Inscrit le :
03-06-2005
9759 messages

590 remerciements
Dire merci
J'ai fait euthanasier le poney de ma vie en juin. c'est encore et sera encore longtemps très douloureux. Là aussi on s'est demandé : et si on tentait quand même de le relever ? Alros on aurait pu, il aurait peut-être tenu encore quelques jours quelques mois, ou plus ? mais dans quelles conditions ? A blinder d'anti-douleurs ? a lui transmettre notre peur et notre tristesse de savoir qu'on était pas loin de le perdre ?
Tu sais, une euthanasie, ça peut être trop tard, à la suite de bien trop de souffrances. en revanche, ce n'est jamais trop tôt, il n'y a que pour nous que c'est trop tôt, parce qu'on souffre de cette perte.
C'est peut-être trop tôt pour toi de lire ça, mais tu lui as fait le meilleur cadeau possible. S'acharner quand rien ne va plus, c'est égoïste, c'est pour se préserver soi, pas l'animal qu'on aime. Tu t'es battue pour lui, tu es même allée jusqu'à tenter l'opération là où bon nombre d'entre nous auraient arrêté je pense. Tu ne peux vraiment pas t'en vouloir, tu as tout fait pour lui.
Quand mon poney s'est éteint dans mes bras, je ne l'ai jamais senti aussi serein, et aussi apaisé. C'est quelque chose qui m'aide beaucoup dans mon processus de deuil. Et tenant une pension retraite, j'ai vu vraiment beaucoup de décès, et quand chaque fois tu les vois s'endormir paisiblement, tu sais que c'était le bon choix. Là tu n'as pas été sur place, tu n'as pas pu voir ça, mais je peux te dire que les euthanasies se passent très bien ; ils sont vraiment endormis profondément avant, et en sont nettement soulagés avant de doucement s'éteindre.

Je t'envoie tout mon soutien. C'est vraiment une horrible épreuve

Par Paddy701 : le 27/10/22 à 05:09:16

Déconnecté

Inscrit le :
21-07-2020
46 messages

6 remerciements
Dire merci
Le 08 mars 2018 j'ai euthanasié l'amour de ma vie. A ce jour, et chaque jour je le pleure . Comment y arriver? Pour ma part j'ai un gros besoin de solitude , et puis , chaque jour des choses à faires qui remplissent les journées, mais d'abord il faut prendre le temps de "faire son deuil", chacun à sa façon .

Par dejavu : le 27/10/22 à 08:36:58

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
12473 messages

1080 remerciements
Dire merci
Tu es épuisée moralement et physiquement par une longue période de soins intensifs et cela s'ajoute au chagrin énorme de la perte de ton compagnon. Le vide est grand. Mais peu à peu tu vas réussir à le remplir, à récupérer, à transformer ce chagrin en quelque chose d'unique et de positif.
Dis-toi que tu as fait le mieux, avec un peu de chance la véto te donnera, après avoir fait la biopsie, une réponse à la question : qu'avait-il? qui est celle qui torture le plus.
Certains animaux et humains vivent vieux et en bonne santé, d'autres non mais dans les deux cas, leur départ fait de la peine. Tu n'étais pas présente physiquement au moment de l'euthanasie, mais tu l'étais en pensée et sois sûre que ton cheval l'a senti et l'a su. Il va bien maintenant et son souhait est certainement que tu ailles mieux toi aussi.
Pleure, repose-toi, plante un arbre en souvenir ou fais un album de photo, élabore de beaux souvenirs.
La période à venir est difficile, bon courage.

Par takhan : le 27/10/22 à 08:45:13

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
4762 messages

320 remerciements
Dire merci
Je suis désolée de lire ça,
le deuil comporte plusieurs phases et là tu es probablement dans une des plus difficiles, l'acceptation qu'il n'est plus là, que c'est définitif et qu'en plus tu es acteur de ce choix là.
C'est donc super difficile pour notre cerveau d'accepter que personne d'autre que toi a provoquer ça a ce moment là, à ce moment là. En fait tu portes une responsabilité qui te semble très, trop lourde mais il faut aller au delà. C'est un acte responsable, un acte d'amour, un acte courageux, un acte où pour une fois on pense a eux en premier. C'est difficile pour ceux qui reste la mort. Pour celui qui souffre c'est une délivrance.
J'insiste là dessus car EVIDEMMENT c'est le choix qu'il fallait faire, c'est une abnégation de soi, de ses sentiments d'arriver a faire partir ceux qu'on aime...
Ne te torture pas avec le fait que tu n'étais pas là, on fait comme on peut....
Plein de courage...

Par Lsan : le 27/10/22 à 11:22:52

Déconnecté

Inscrit le :
19-11-2009
4202 messages

78 remerciements
Dire merci
Tu peux te rassurer, même quand on est avec eux à ce moment, on culpabilise...
J'ai dû faire euthanasier deux de mes rats.

Le premier avait rongé un câble, AVC violent, mais il a survécu. A cette époque, il était en pension chez une amie le temps que je déménage. Quand elle m'a appelé, c'était de chez le véto et je devais prendre une décision immédiatement : soit le laisser vivre dans une cage nue et sans ses copains, en sachant qu'il souffrait et partirait en souffrant, soit arrêter là, mais j'ai demandé a mon ami de rester avec lui jusqu'au bout, pour qu'il ne parte pas seul.

Pour son bien, j'ai décidé d'arrêter là, car outre la souffrance avec son AVC lourd, il n'a jamais vécu sans être dans un groupe, il était ultra sociable, et adorait grimper dans sa cage dans tous les sens et se balader partout en sortie. En plus de souffrir, il aurait été malheureux.

Le dernier de mes rats, avait une tumeur incurable. Au début, pas trop grosse, j'ai fais le choix de l'opérer car elle grossissait. Puis elle est revenue, est devenue très violente, en 2 mois, elle faisait la moitié de la taille de mon rat. On savait qu'elle allait finir par exploser complètement... Mais mon rat était joyeux, bon vivant, toujours content, en pleine forme malgré elle. Mais à la vitesse de la croissance de sa tumeur, ce n'était plus qu'une question de semaines... J'ai fais le choix d'arrêter là pour lui aussi, avant qu'il ne souffre. Ca a été très dur, car il s'est débattu. mais je suis restée avec lui. Je l'ai fais partir un jour trop tôt, pour ne pas regretter de le faire partir un jour trop tard...

Il y en a un autre que j'aurais du faire euthanasier, mais je ne l'ai pas fais, car je voulais absolument qu'il guérisse. Finalement, il est mort épuisé et légèrement déshydraté, malgré mes soins. Je ne le referais pas et c'est ce qui a motivé mon choix pour celui qui, plus tard, a eu la tumeur.

Dans tous les cas on culpabilise... Et si on avait fait mieux, et si on avait su et si...
L'important, à mes yeux en tout cas, c'est d'avoir pris la décision pour leur bien, car mon devoir en tant que propriétaire ou chef de ma mini meute, c'est leur sécurité et leur bien-être.
J'ai toujours remercié la nature, quand elle a fait partir mes rats sans que j'ai un choix à faire, car il n'est pas plaisant, il est difficile à vivre, même si c'est pour les bonnes raisons.

Tu vas peut-être encore pleurer longtemps, tu y penseras peut-être toujours, mais avec le temps, on fini par l'accepter et voir que oui, c'était le bon choix. Ca m'a pris des années, et même là, j'ai les larmes aux yeux.
Ca fait 8 ans que le dernier est partit.


Par Gracioso : le 27/10/22 à 18:45:10

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2009
7086 messages

222 remerciements
Dire merci
J'ai déjà eu à prendre cette décision deux fois dans ma vie, pour mes chiens. J'ai eu la chance de pouvoir les accompagner, ils sont tous les deux morts dans mes bras.

Selon moi, les animaux savent ce qui est en train de se passer. Le premier s'est endormi en me regardant droit dans les yeux jusqu'au bout. Un magnifique au revoir qui me serre encore le cœur.
La seconde est arrivée en pleine détresse respiratoire à la clinique. Elle peinait depuis 2 heures au repos, et là malgré le stress pour elle d'être chez le veto et malgré ma tristesse qu'elle a sûrement ressenti aussi, la crise s'est passée toute seule pendant que le veto préparait les seringues. Je pense qu'elle avait compris qu'elle allait arrêter de souffrir, et que ça l'a apaisée. Elle est partie paisiblement.

Ce que je veux dire, c'est que les animaux réellement en souffrance sentent que nos décisions vont arrêter leurs douleurs. Tu as fait le maximum pour lui, peu en aurait fait autant. Ta douleur est forcément dévastatrice, mais petit à petit elle sera remplacée par les souvenirs agréables.
Courage à toi.

Par CaroDadou : le 27/10/22 à 20:14:47

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
20251 messages

381 remerciements
Dire merci
Je suis en plein dedans pour ma chienne... comme je le dis si je pouvais échanger des années de ma vie contre la sienne pour l'avoir encore avec moi quelques temps je le ferai sans hésiter...
Je m'en veux je ne digère pas je suis vide je pleure toute la journée je tourne en rond je ne peux pas revenir dans la pièce où je l'ai trouvée, mais je souris en regardant ses vidéos, ses photos, ça va ça vient, j'ai fait une partie du deuil lors de son incinération hier où je suis allée lui faire un dernier au revoir, elle était belle...

Le temps fera son travail, en attendant je ne peux pas t'aider je suis aussi au fond du trou et je me réconforte dans les bras de mon mari et de mon autre chien et de mon oiseau...

Par barbamama : le 30/10/22 à 19:49:15

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
2092 messages

43 remerciements
Dire merci
Tout a été dit, toutes mes condoléances.

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (67 321) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval