Forum cheval
Le Forum Cheval

Passer en pieds nus ?

Sujet commencé par : wildpaard27 - Il y a 22 réponses à ce sujet, dernière réponse par Juliie
1 personne suit ce sujet
Par wildpaard27 : le 13/06/22 à 11:46:24

Déconnecté

Inscrit le :
08-01-2014
73 messages

2 remerciements
Dire merci
Bonjour à tous, je suis en pleine réflexion en ce moment pour passer mon cheval pieds nus plutôt par contrainte que par volonté. Je pense que le problème est partout pareil mais cela devient compliqué d’avoir un maréchal disponible .. j’ai un pur sang et sa corne se casse l’été c’est une vraie galère. Pour ceux qui sont passés pieds nus comment avez vous géré la transition ? Comment vous entretenez les pieds ? Est-ce que vous utilisez des hipposandales ?

Messages 1 à 22, Page : 1

Par Nirvelli : le 13/06/22 à 12:05:25

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
10818 messages

449 remerciements
Dire merci
A vous lire, j'ai l'impression que vous voulez passer votre cheval pied nu pour de mauvaises raisons. Le pied-nu, ce n'est pas juste un cheval sans fer.
Alors, déjà, première erreur à ne pas commettre, c'est d'imaginer que le pied nu réclame moins d'entretien que le ferrage. Et trouver un bon podologue équin, c'est aussi compliqué que trouver un bon maréchal, voir encore plus compliqué. En plus, il y a toute une période de transition qui peut rendre le cheval sensible et non montable, il faut être capable d'accepter cela. Après, avec un bon professionnel du pied nu, la transition peut se faire très vite et sans trop de sensibilité. Mais pour cela, une fois encore, il ne faut pas imaginer que vous pourrez vous même donner un coup de rape de temps en temps et penser que cela fera l'affaire.
Un cheval pied-nu, c'est aussi forcément un cheval en extérieur à minima la moitié du temps, et dans l'idéal, H24, 365 jours par an. En effet, le cheval pied nu doit pouvoir marcher sur tout type de surface en permanence, c'est une pratique incompatible avec une vie en boxe par exemple.
Et puis, il ne faut pas oublier les compléments alimentaires qui permettront au pied d'être fort.
Bref, le pied-nu, c'est de la patience, de la surveillance, et beaucoup d'entretien.
Mes 2 juments sont pieds nus, ma plus vieille a été déferrée (elle n'était ferrée que des antérieurs) quand j'ai acheté ma jeune qui elle, n'a jamais été ferrée. Ce sont 2 parcours bien différents qui seraient un peu longs à raconter, mais aujourd'hui, les 2 juments passent partout sans aucune difficulté et ont des pieds magnifiques.

Par dejavu : le 13/06/22 à 12:33:20

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
12169 messages

1041 remerciements
Dire merci
+++x 1000 nirvelli les podlogues équins sont encore plus difficiles à trouver et fidéliser que les maréchaux et la qualité est également très variable.
Allez éventuellement faire un stage (ou plusieurs) pour apprendre à entretenir les pieds de votre cheval vous-même. Si ce cheval a de bons aplombs et une bonne santé ce n'est pas trop compliqué.

Par lbe : le 13/06/22 à 12:36:51

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2011
1785 messages

35 remerciements
Dire merci
Pour moi c'est plus de contrainte (je parle de gestion/traval humain par de la question sante bien fait pour le cheval) pied nu que ferré.

Ajuster le parage et mettre les chaussures ca prend du temps et je fais tout de même parrer toutes les 8 semaines et j'ajuste entre deux et je repasse un coup de rape à chaque sortie pour les éclats.

Donc il est pied nu en hiver et ferré en été.

Par Erzebeth : le 13/06/22 à 13:12:03

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
68389 messages

1247 remerciements
Dire merci
Certes, mais quand on est en panne de MF avec un cheval ferré, le résultat est quand même bien plus cata qu'avec un cheval pied nu, sur lequel on peut mettre un coup de râpe pour temporiser... je ne dis pas que c'est l'idéal, mais quand il s'agit de choisir entre deux maux, on prend le moindre...

Par Maratre : le 13/06/22 à 13:19:03

En ligne

Inscrit le :
12-11-2011
7991 messages

328 remerciements
Dire merci
Ça dépend des chevaux , j'ai passé falcao pieds nus depuis maintenant 2,5 ans , c'est mon maréchal qui le pare toutes les 6 semaines.
Je ne donne jamais un coup de rape.
Mais le cheval vit dehors , et a de supers pieds.
Pour un pur sang , je serai plus mitigée. Et de toutes façons, il vaut mieux le faire en hiver quand les terrains sont souples.

Par Sidd : le 13/06/22 à 13:26:24

Déconnecté

Inscrit le :
25-05-2009
2888 messages

88 remerciements
Dire merci
Je trouve que la difficulté à trouver un maréchal ferrant fiable est une raison comme une autre de chercher à s'en passer.
C'est ce qui a déclenché chez moi le passage au pieds nus. J'en avais marre de changer de pro tous les quatre matins parce qu'il ne voulait plus se déplacer pour deux poneys de proprio, de me retrouver à pieds quand mes chevaux déferraient deux semaines plus tard, de devoir ménager la susceptibilité et l'ego surdimensionné de certains...
Alors, oui, je m'en suis donné les moyens : j'ai lu, je me suis formée, j'ai un peu galéré, j'ai fait des erreurs, j'ai évolué... et je ne reviendrai pas en arrière.
Certes, ce qui a motivé ma démarche n'était pas forcément une "bonne raison", mais j'ai vite été convaincue de son bien fondé.
Et même si j'ai toujours des difficultés à trouver un.e pro disponible, je n'ai jamais eu affaire qu'à des femmes, agréables, attentives, disponibles, bienveillantes, ouvertes... Ce qui était loin d'être le cas des maréchaux ferrant avec lesquels j'ai travaillé, tous des hommes. Honnêtement, ça a été une vraie respiration. Je ne voudrais pas faire de généralités, mais en fait, si

Edit pour fautes.



Message édité le 13/06/22 à 13:50

Par Nirvelli : le 13/06/22 à 13:59:30

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
10818 messages

449 remerciements
Dire merci
Je n'ai pas dit que la difficulté à trouver un maréchal était une mauvaise raison, je soulignais juste que le passage pieds-nus n'est pas quelque chose qui se fait si simplement que juste déferrer le cheval. Le mode de vie, une alimentation adaptée et le bon parage sont essentiels pour la réussite du passage aux pieds-nus, et selon le cheval, c'est simple ou compliqué (si pathologie ou défauts d'aplombs, le podologue me semble indispensable).
sidd , mon pareur est un homme et mon maréchal était un homme également, ils sont super, très ouverts d'esprits, peut-être parce qu'ils sont venus au métier sur le tard et venaient d'horizons complètement éloignés du milieu équestre...

Par wildpaard27 : le 13/06/22 à 14:19:43

Déconnecté

Inscrit le :
08-01-2014
73 messages

2 remerciements
Dire merci
nirvelli je suis bien consciente que c’est une sacrée « marche » à passer, mais je suis prête à apprendre et surtout faire le nécessaire pour que cela se passe au mieux pour mon cheval. Il vit au pré H24 il est complémenté tous les jours. Ma démarche vient aussi du fait que je monte beaucoup moins qu’avant. sidd je suis contente de voir que quelqu’un s’est trouvé dans la même problématique. J’en ai vraiment marre de courir après le maréchal ferrant, celui que j’ai pris est en double activité c’est pas des plus simples. J’en avais un avant il oubliait les rdv ou me prévenait à la dernière minute quand il venait … Je suis pas une cliente embêtante mais au bout d’un moment j’en ai marre.

Par liteulorce : le 13/06/22 à 15:00:57

Déconnecté

Inscrit le :
21-01-2010
6499 messages

251 remerciements
Dire merci
Sinon, y'à toujours la solution du tout faire soi même, après avoir passé le capa, j'ai ferré mon cheval.

Comme cela, pas besoin de m'en prendre à un autre, ou pire d'attendre d'un autre!


Message édité le 13/06/22 à 15:02

Par Nirvelli : le 13/06/22 à 15:22:11

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
10818 messages

449 remerciements
Dire merci
Je comprends complètement ton souci wildpaard27 et d'après ce que tu expliques, il ne devrait pas y avoir de souci particulier au passage pieds nus. Les hipposandales (au moins sur les antérieurs) peuvent parfois être utiles pour la transition mais ce n'est pas obligatoire (j'en avais acheté qui ne m'ont quasiment jamais servi ...). Par contre, je te conseille quand même de te rapprocher d'un podologue équin, ne serait ce que pour du conseil ou des stages pour avoir au moins les bases du parage. Il existe différentes méthodes et écoles, et toutes ne se valent pas. Personnellement, j'ai complètement adhéré à la personnalité et à la méthode proposée par Gwennaël Cadet, (mon podologue a fait sa formation chez lui), mais là dessus, chacun voit midi à sa porte ...

Par Juliie : le 13/06/22 à 16:57:43

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2008
12301 messages

431 remerciements
Dire merci
J’ai déferré les deux miens sans me prendre la tête ni changer quoi que ce soit sur le mode de vie
Le premier je n’ai pas fait de transition car il était boiteux (naviculaire) quand il est passé pieds nus.
La seconde non plus… Car elle n’a jamais montré une seconde de sensibilité en carrière, donc 48h après elle bossait
Ils ont des chaussures devant à chaque sortie, car je fais vraiment très peu d’extérieur donc les pieds n’ont pas suffisamment l’habitude des cailloux.

Et ça roule bien. Mon cheval aux radios pourries bosse très bien entre des phases de boiteries plus ou moins longues.
Et ma jument semble faire le meilleur début de saison depuis que je l’ai

Par Le Pex : le 13/06/22 à 17:33:28

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2004
3402 messages

295 remerciements
Dire merci
Par rapport aux hipposandales, ça va aussi dépendre beaucoup des sols qui sont autour de chez toi. Quand j’ai déménagé mon cheval qui a toujours été pieds nus, les hippos sont devenues indispensables alors que dans mon ancienne pension, je pouvais m’en passer selon les balades.

Pourtant on a bougé de 10km, mais dans une autre vallée, et le traitement des chemins n’est pas le même, on est passé de macadam + pâturages + forêts à une quasi exclusivité de chemins blancs.

Par Juliie : le 13/06/22 à 17:47:56

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2008
12301 messages

431 remerciements
Dire merci
Oui ça c’est clair
Sur la route aucun des deux mien n’en aurait besoin. Mais on n’a que des chemins de cailloux. Dont des petits graviers qui rentrent dans la ligne blanche bien galère à enlever

Par KNSV : le 13/06/22 à 18:49:45

Déconnecté

Inscrit le :
27-02-2013
813 messages

32 remerciements
Dire merci
Mes 2 PS (enfin 1 PS et 1 AQPS) sont pieds nus. Les raisons du passage pieds nus ont été multiples : difficultés pour trouver de bons maréchaux compétents et non violents, des difficultés pour trouver un maréchal tout court (parce que pour 1 cheval au pré, en plus un peu atypique, bah ils viennent pas), des déferrages intempestifs qui rendaient souvent le bourricot non utilisable, le coût, la dégradation des allures et les blocages ostéo, et mon souhait de plus de "naturel" (et pour ça, à la base je ne pensais pas possible de me passer de fers, surtout pour celui qui sortait en cce).

Pour répondre à tes questions :
- La transition a été assez longue avant d'avoir un pied fonctionnel. Beaucoup de temps passé à stimuler la sole en marchant sur des terrains variés (surtout de la route au début, c'est plat, dur et sans irrégularité, en augmentant progressivement la durée, puis en ajoutant d'autres sols). Je suis restée plusieurs mois sans monter (sauf quelques fois en louant une carrière, sur la moquette ça roulait nickel !)
- J'entretiens les pieds toutes les semaines, au max 15 jours quand j'ai pas le temps. J'ai lu, je me suis formée, je pare complètement seule depuis plusieurs années maintenant sans jamais faire appel à des pros. On va dire que je sors la pince (donc je coupe plus) une fois par mois, le reste c'est que de l'entretien basique à la râpe. J'ai banni onguent et graisse à sabot, et aussi les céréales dans l'alimentation (et là j'ai vu une grosse différence dans les pieds).
- Je n'utilise pas d'hipposandale, mais si je n'avais que des chemins de caillasses je pense que j'en achèterais car hors de question de remettre des fers. J'ai hésité au début car j'avais des pieds sensibles avec une sole tellement mince que j'y laissais presque l'empreinte du pouce en appuyant. Mais j'avais pas trop de sous donc j'ai choisi de faire sans.

Sans vouloir me jeter des fleurs, je trouve leurs pieds beaucoup mieux que quand ils étaient faits par des pros. Je fais de sacrées économies en argent (les stages et mon matos sont largement rentabilisés depuis le temps!), en revanche c'est un gros investissement temps et faut être prêt à peut-être sacrifier l'équitation pendant une période plus ou moins longue selon le cheval.

Par Pascale1 : le 14/06/22 à 07:56:51

Déconnecté

Inscrit le :
30-03-2018
3824 messages

335 remerciements
Dire merci
Si tu es motivé(e), lance-toi!
J'ai ferré llanos 1 an et demi, à la sortie du débourrage, j"'ai retiré les fers par conviction.
Après 3 stages de parage, avec 2 pro différents, j'ai pris en main le parage. LLanos a pu sortir sur 90 km en endurance pieds nus (avec ou pas d'hippo sur les courses et parfois en rando).
Mais la transition totale a pris 2 ans et demi. Et il n'a jamais été vraiment à l"'aise sur terrain caillouteux....Faut dire qu'ici, il y en a peu.
Néanmoins, il a randonné dans le Jura, dans le Limousin, à vécu 7 ans en pré/box et tout ça ss jamais boiter!


Message édité le 14/06/22 à 07:57

Par Nirvelli : le 14/06/22 à 09:46:46

Déconnecté

Inscrit le :
04-02-2010
10818 messages

449 remerciements
Dire merci
Dont des petits graviers qui rentrent dans la ligne blanche bien galère à enlever

C'est clairement ce que mes juments craignent le plus. Tous les autres terrains, même très durs ou avec des graviers bien abrasifs ne leur posent pas de souci, mais ces putains de petits cailloux qu'on retrouve la plupart du temps sur les aménagements de chemins de randonnée, c'est vraiment de la m... pour nos pieds nus.

Par Zura : le 14/06/22 à 20:26:03

Déconnecté

Inscrit le :
18-04-2012
469 messages

27 remerciements
Dire merci
Le mien est pied nus par conviction depuis toujours, et clairement ça me demande plus d’investissement personnel que celles qui ferrent ou font un parage de prairie. C’est râpe tous les dix jours voir moins en période de pousse - j’ai des soucis de dos, c’est pas toujours facile. Il a des CMV et vit au pré avec zone stabilisée à l’année.
Nous sommes depuis quelques années dans une région caillouteuse et il ne fait pas assez de terrains variés donc il a des hipposandales en extérieur.
Par contre j’entretiens totalement depuis deux ans donc 0€, jamais de « je ne peux pas partir en balade il a déféré » et pas besoin de se battre pour trouver un rendez-vous avec un maréchal ou podologue et ça c’est très confortable.

Par Zura : le 14/06/22 à 20:27:34

Déconnecté

Inscrit le :
18-04-2012
469 messages

27 remerciements
Dire merci
En gros la question est surtout es-tu prête à l’investissement que cela demande ?

Par wildpaard27 : le 01/07/22 à 12:01:29

Déconnecté

Inscrit le :
08-01-2014
73 messages

2 remerciements
Dire merci
Merci beaucoup pour vos témoignages ça me rassure vraiment ! @zura oui je suis prête pour l’investissement que cela demande et il faut vraiment que je me forme avant de me lancer complètement. Est-ce que quelqu’un aurait des noms des adresses à me recommander ? Sachant que j’habite en Bourgogne

Par swann : le 01/07/22 à 13:32:29

En ligne

Inscrit le :
19-10-2011
17981 messages

759 remerciements
Dire merci
Où en Bourgogne?

Par takhan : le 01/07/22 à 13:46:53

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
4103 messages

281 remerciements
Dire merci
Alors moi j'ai eu différentes expériences de pieds nus.
Mon PSL, ferrré 5 ans devant, puis deferré et suivi par une podologue : il grincait des dents de douleur en marchant après 6 mois : j'ai reposé une paire de fer.
Mis à la retraite à 12 ans, j'ai referré 1 an après par mon maréchal cette fois ci. Le cheval est pieds nus depuis 2 ans et il est se déplace très bien sans douleur, sort en colline sans contraintes particulières. Il a "juste" des foulées plus raccourcies mais je m'en fiche vu ==> qu'il est à la retraite.

Mon PRE de 6 ans : suivi par mon maréchal pieds nus jusqu'a ses 2 ans très bien, la podologue là aussi a sévit et il refusait catégoriquement d'avancer quand j'étais sur son dos en extérieur.
J'ai ferré 2 ans devant.
L'été dernier pour des raisons logistiques j'ai deferré par mon maréchal. Depuis RAS, il bouge tout aussi bien, les pieds sont plus beaux.

Ma pouliche : 2 ans : pieds nus et le restera très probabement. Suivie par mon maréchal également.

Donc si je résume : quand j'ai voulu faire "bien" les conséquences ont été désastreuses, depuis que c'est mon maréchal qui pare, de prairie ou pas j'en sais rien, tout va mieux.

Par Juliie : le 01/07/22 à 16:33:53

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2008
12301 messages

431 remerciements
Dire merci
Takhan, ça m’étonne pas, j’ai vu des parages absolument catastrophique faits par des « podologues »..
Les miens sont faits par une podologue aussi, parce que mon ancien MF par contre ne pare pas pour laisser pieds nus. Et ça se passe bien, mais je pense qu’il y a de tout…
Et le fait que certains se disent podologue sans diplôme n’aide certainement pas

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (67 081) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval