Forum cheval
Le Forum Cheval

Position en main

Sujet commencé par : barbamama - Il y a 39 réponses à ce sujet, dernière réponse par Plectrude
Par barbamama : le 15/12/21 à 04:37:19

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
J'ai un peu hésité à poster car ma question est un poil ridicule j'en conviens.
Voilà Juju et moi avons besoin de travailler la confiance mutuelle et de nous aguerrir dehors, je vais donc reprendre les promenades en main. Après plusieurs mois de carrière.
Au cours de ma vie de cavalière j'ai rencontré différentes ''ecoles'' et pratiqué :

1 Le cheval 60 cm derrière façon trec / saint vaulry (pas dans le dos mais décalé) : positionne le meneur en leader, mais les ''parellistes'' disent que cela empêche le cheval d'apprendre le courage et l'incite a toujours resté planque derrière). Ma jument un peu jeune et pas très courageuse semble plus confortable comme ça (en sortie avec d'autres elle n'aime pas être devant) mais cela n'aidera ni à passer devant ni à sortir seule montée me dit on... Pas faux... la longueur de longe implique aussi un perpétuel petit temps de retard dans le contrôle pour des choses précises.

.2. cheval la tête à côté de mon coude : pourquoi pas mais dans les faits ma jument se cale toujours un chouille derrière ce qui m'oblige à perpétuellement la ramener. Donc même problématique que 1.

Le cavalier entre la tête et l'épaule assez proche du cheval : un prof issu du western. Je vous bien les avantages en terme d'éducation mais de fait avec un petit cheval court ça revient vite à se coller devant ses antérieurs, je ne suis pas à l'aise dans cette position. Ma jument, elle, doit régulièrement être rappelée car se place plus volontiers un peu en arrière.
Le pro qui nous montrait ça se faisant 3 fois marcher sur le talon par le grand trotteur de la démonstration...pas convaincue.
A t on une opinion constructive sur la question ici ?




Message édité le 15/12/21 à 04:43

Messages 1 à 39, Page : 1

Par Off : le 15/12/21 à 07:35:29

Déconnecté

Inscrit le :
28-10-2013
216 messages

6 remerciements
Dire merci
Bonjour,
Et pourquoi pas alterner ? Si elle est plus confort derrière, l'utiliser pour prendre confiance en vous et passer de bons moments.
Sur des passages (au début court et puis de plus en plus long) l'envoyer devant pour qu'elle prenne confiance en elle.
Quand j'ai commencé les balades en main quand mon cheval était poulain, il y avait un gros respect de la bulle à travailler et j'ai bataillé pour le mettre derrière comme De Saint Vaulry. Mais quand c'était acquis, ça m'a permis plusieurs fois d'être bien à l'abri lors de stops, d'écarts ou bonds de surprise en tous genres. Après le débourrage quand j'ai commencé les balades montées, effectivement mon cheval ne voulait pas passer devant, habitué à ce qu'il y ait tjs un référent dans son champ de vision. Donc j'ai travaillé progressivement ça, en partant en balade montée avec un piéton et en faisant des balades en main où je l'envoyais devant moi. Il faut être sûre de son cheval, car en se plaçant ainsi, on est pas totalement en sécurité s'il fait un écart ou autre.
En résumé, le mieux est d'adapter, selon ce que tu veux travailler (courage du cheval, confiance en lui, confiance en toi) et selon la situation.

Par barbamama : le 15/12/21 à 08:25:19

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
Bonjour off J'ai procédé comme ça avec mon 1er cheval lui aussi envahissant et sur de lui (je pense que ça va souvent ensemble). Cette jument est naturellement respectueuse et en même peu sûre de moi. Donc on doit travailler +++ la confiance. Avant de travailler différentes configurations il faudrait que je commence par qq chose d'assez stable non ? C'est un peu sur cette ''position de base'' que je m'interroge.
C'est curieux car au départ elle était plus confiante et nous étions assez vite sorties en longues rênes puis moi dessus.
Mais on s'est fait qqs petites peurs, et je sens qu'il y a des choses qui semblaient posées et finalement non. Difficile à expliquer. Rien de très visible ou effrayant mais voilà, je sens qu'elle est plus à l'écoute de l'environnement que de l'humain, et qu'il faut revoir tout ça avec un cadre sécurisant. Enfin, je crois..

Par barbamama : le 15/12/21 à 08:28:03

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
off j'entends ton ''Si elle est plus confort derrière, l'utiliser pour prendre confiance en vous et passer de bons moments.'' et ça me parle. A méditer...

Par Aquarium : le 15/12/21 à 08:40:16

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2010
1199 messages

73 remerciements
Dire merci
Derrière c'est très bien et si tu sens une baisse de motivation tu la rapproches pour être avec elle, si au retour elle est plus allante et se place devant profites en pour travailler cette place....
Si le but c'est de construire un couple, construis déjà qqch de solide et d'assez naturel pour toutes les 2, la suite viendra naturellement en fonction des obstacles à franchir et de la motivation de la bête....

Par contre un peu derrière ne veut pas dire "endormi en bout de longe" ou "je tire régulièrement pour aller manger"

Le deal pour moi c'est ne jamais tirer. Sans tirer elle peut faire ce qu'elle veut, manger si elle gère assez pour ne pas tirer et ça marche très bien.

Pour travailler "le courage" , propose lui régulièrement des exercices qui la surprennent, sors du chemin, passe des troncs, passage étroits.... récompensés généreusement elle devrait adorer

Par barbamama : le 15/12/21 à 09:25:35

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
Manger pour moi c'est NIET car elle ne gere pas : si je laisse une fois elle tire 10 fois - ça se bosse bien sûr mais même avec le signal "mange" le résultat est aléatoire. Bref, pour le moment, 1 chose à la fois. Et puis elle a beaucoup de friandises dans le travail à pied et les ballades. Comme tu as dit aquarium
Tu as raison je vais déja voir comment elle se positionne spontanément et me m'adapter à ce qui lui est confortable - exit les doxas des coachs.
Par contre je rencontre quand un cheval est derrière une petite difficulté pratique : comment le remettre en avant sans tirer sur le licol ? Difficulté que je rencontrais déja en général et encore plus avec celle ci qui a tendance à piler et se bloquer fréquemment. Elle redémarre 9 fois sur 10 mais je trouve que l'avoir derrière n'est pas aisé si elle opte pour le reculer ou le 1/2 tour. Comment t'y prends tu ?
J'ai bien entendu des pros à qui poser ces questions mais d'autres avis m'interessent.

Pareilli dit l'OEIL DEVANT le bras mais je ne comprends pas pourquoi c'est si important ? https://www.youtube.com/watch?v=liqhTR-ozvc



Message édité le 15/12/21 à 09:34


Message édité le 15/12/21 à 09:36

Par barbamama : le 15/12/21 à 09:42:24

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
Le Pape répond à la 7e minute. Je livre la théorie à la discussion parceque je ne sais pas trop quoi en penser (à confronter avec le marcher 1m derriere de VdeSt V) Lien

Par Aquarium : le 15/12/21 à 09:56:22

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2010
1199 messages

73 remerciements
Dire merci
Alors si ta jument est capable de demi tour soudain en mains et de t'arracher la longe, tu vas être contrainte de la mettre à l'épaule le temps qu'elle se cale. Effectivement si elle reste derrière tu n'as pas le contrôle là dessus.

En début d'apprentissage, le "jeune" cheval a le droit de se figer et de réfléchir.
Ma jeune a appris le "touche", ça transforme automatiquement la sensation de peur en analyse pour gagner un bonbon... Maintenant quand elle a peur d'un truc après un sursaut elle fonce dessus tremblante pour avoir son bonbon

Pour remettre en avant sans tirer, cela revient à te rendre "confortable" pour elle. Donc récompenser quand elle analyse et repars, calins bonbons en marchant après une émotion.

Attention, astuce de ma mule : "si je m'arrête et que je redémarre, je suis récompensée, donc je m'arrête pour redémarrer"
Donc ne pas renforcer le mauvais comportement c'est subtile...

Toujours faire ta demande poliment, ne jamais tirer directement :
1- voix : viens
2- voix : eh oh
3- LEGERE pression sur la longe
4- stick aux fesses (si tu as une jument capable de rester pendue en bout de longe ou de résister un peu trop, ne prends pas le risque de lui apprendre en tirant )

Le but c'est qu'elle réponde à la voix, donc tjs proposer cette phase. Et crois moi on a vite fait de l'oublier au 10ème pile et pourtant il ne faut pas!!! une balade de l'ENFER pour une vie de plaisir, RIGUEUR RIGUEUR

Par Matchbox : le 15/12/21 à 10:09:03

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
3701 messages

366 remerciements
Dire merci
Déjà je dirais qu’il faut définir tes objectifs/envies/principes qui détermineront ton/tes choix: pour travail en extérieur, manipulation par autres que toi, toujours toi en tête, etc.
Aussi, je pense que la polyvalence, c’est quand même le mieux, tu peux changer de position en fonction des besoins (surtout en extérieur).
Le plus important, quel que soit le choix, le cheval doit rester attentif et ne pas marcher dessus. Sinon, personnellement, j’aime avoir la polyvalence, tout le spectre entre « je suis devant contrôle absolu » à « cheval devant autonome », car il y a des situations où j’aurais été/serais bien embêtée de n’avoir qu’un seul choix de positionnement.

Par barbamama : le 15/12/21 à 10:26:58

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
matchbox 100% ok sur la polyvalence mais dans un premier temps je cherche notre "cadre idéal". Objectif : confiance mutuelle et me poser comme référent absolu e toutes situations.

Elle ne fait pas de brusques demi-tour mais pile et parfois jette vers l'arrière des petits coups d'œil qui disent "viens on repart par là". Montée je pense qu'elle opterait pour de DT. En main elle finit par redémarrer mais dans l'inconfort. Et si je vois bien que la position "Andy Booth" me permet un meilleur contrôle, je vois aussi vu le nombre de fois où je dois la rappeler que ce n'est pas confort pour elle. Elle connaît très bien le touche, mon souci est plutôt d'ordre plus général - par exemple elle se bloque si des piétons arrivent en face sur le chemin. Elle finit par repartir mais c'est quand même ni tres serein ni très fluide. Y compris sur des trajets quasi quotidiens.

Tu as raison il faut que je sois plus précise dans la décomposition des phases. Merci pour ce rappel ;-)




Message édité le 15/12/21 à 10:41

Par takhan : le 15/12/21 à 10:51:49

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
3602 messages

243 remerciements
Dire merci
j'ai pas tout lu, mais tous mes chevaux marchent à coté de moi, je suis en gros à la hauteur de leur épaule. Au début j'ai toujours un stick avec moi et stick au poitrail si ça part trop devant, stick au jarret pour faire remettre à l'épaule si le cheval traine.
Après j'ai toujours eu des entiers et clairement je préfère avoir en visu les chicots et les antérieurs mais en fait je le fais avec tous maintenant y compris ma pouliche de 15 mois et personnellement ça me convient le mieux.
Je n'aime pas les avoir derrière puis je trouve que ça leur apprend rien à part se planquer.
Après ils apprennent aussi le "derrière" dans les passages étroit, et le "devant" pour monter seul dans le van par exemple.


Par barbamama : le 15/12/21 à 11:18:49

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
takhan alors si il y a vraiment UNE position que je trouve inconfortable pour moi - et pas sécure pour des ballades en main - c'est l'épaule. Visibilité réduite, trajet d'un écart...Mais c'est un choix personnel.

Par CaroDadou : le 15/12/21 à 11:24:03

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
19340 messages

339 remerciements
Dire merci
Ben au final on m'a appris et j'ai appris toute un mix de tout ça.

D'abord le respect de la bulle en marchant derrière et à mon rythme sans pénétrer dans le périmètre.
C'est très pratique et utile une fois bien acquis mais effectivement pour les moins courageux ils comprennent vite qu'ils sont planqués derrière et ne veulent plus déroger à cette place.

Du coup une fois cette première partie bien acquise, c'est moi qui décide où le cheval va, "devant" il doit passer devant et moi je suis au niveau de ses flancs, en général un bras posé dessus en accoudoir
Si c'est un trouillard ou qu'un truc fait peur, ok on s'arrête on réfléchit, je relance devant selon l'état d'angoisse plus ou moins longtemps, s'il fait ça bien ok on s'arrête caresse et je soulage en repassant devant.
Et ainsi de suite, j'alterne en fait les positions selon ce dont ils ont besoin aussi.

Si c'est "je veux bien y aller mais on y va ensemble" ok on peut faire aussi, bref c'est très dépendant de la situation au moment M et de la tête du cheval mais alterner les trois positions permet de bien varier et travailler sur la confiance.

Par pakret : le 15/12/21 à 11:55:09

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
12281 messages

276 remerciements
Dire merci
Moi je trouve qu’il est indispensable pour un cheval bien éduqué de maîtriser toutes ces positions en fait (a gauche comme à droite également) et de pouvoir les varier à loisir.

D’ailleurs dans bien des méthodes de TAP on apprend à mener le cheval dans toutes les zones (carrément devant, à l’épaule, etc…. Même depuis derrière)

Le positionnement vsv est celui que j’utilise au quotidien car je manipule souvent plusieurs chevaux à la fois, et que je trouve ça sécuritaire perso, mais je travaille aussi bcp en zone 2, notamment en liberté.

En fait si je suis à l’arrêt à n’importe quel endroit pr rapport au cheval et que je me mets en mouvement, la responsabilité du cheval c’est de conserver cette distance/ position

Par Pili : le 15/12/21 à 12:54:37

En ligne

Inscrit le :
08-07-2004
8470 messages

397 remerciements
Dire merci
moi je viens d'avoir un gros carambolage avec une de mes juments (26 ans, bientôt 27) qui est un 'hyper sensible absolue). J'ai toujours marché devant avec tous les chevaux, eux derrière longe détendue et on avance. Comme je n'ai plus de transport on va aussi comme ça en prairie ...

J'ai eu 30 secondes de déconcentration (le temps de voir un attroupement de gens à 500m devant moi et de me demander comment je peux passer ça sans encombre), la jument a eu peur de quelque chose derrière elle (je ne sais toujours pas quoi) elle a fait un bond en avant en plein sur moi, je suis tombée, j'ai vu des pieds passer au dessus de ma tête et je me suis cassé le poignet. Heureusement le cheval (et le chien que je tenais de l'autre main) se sont arrêtés 10m plus loin, je suis rentrée à l'adrénaline et depuis lors je me demande ce que j'aurais pu faire autrement. La jument elle est éduquée (ancien cheval de concours) mais elle a un pet au casque et je sais bien que tout ce qui est passage étroit avec elle je dois faire gaffe mais là on était sur la route, on avait X km dans les pattes et ça aurait pu très mal se finir ...

donc cet été je t'aurais dit 'tout le monde derrière avec un distance adaptée' et si problème on reprend plus court la tête du cheval à hauteur de mon épaule, maintenant je ne sais plus.

Par CaroDadou : le 15/12/21 à 13:07:05

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
19340 messages

339 remerciements
Dire merci
Me faire passer dessus ça m'est déjà arrivée plusieurs fois avec ma grise qui a aussi un pète au casque et peur des passages étroits pili aussi, du coup maintenant elle peut être derrière mais toujours toujours à 2m sur le côté, comme ça si elle veut dégager, vu qu'elle va toujours droit ben elle peut le faire et je m'en sors pas trop mal

Par kirikou : le 15/12/21 à 13:10:59

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
18378 messages

330 remerciements
Dire merci
Perso, sur un cheval peu sûr de lui et/ou compliqué à gérer, j'ai besoin d'être positionnée de manière à voir la tête, voire l'avant main. Un cheval est très expressif de l'avant main je trouve : voir les oreilles qui se pointent (ou qui tournent dans tous les sens), l'encolure qui se redresse ça permet d'anticiper le demi-tour.

En plus, en étant devant le cheval, c'est très du d'agir autrement qu'en tirant sur la longe. Sur le côté, on peut plier l'encolure, pousser les épaules, pousser les hanche, envoyer en avant ou en arrière. Bref, bien plus de possibilités d'agir.

Quand le cheval est derrière, c'est beaucoup plus dur d'anticiper.
Résultat, ma jument marche derrière, mon entier à l'épaule et ça me convient très bien comme ça (sachant que les deux connaissent les différents placement du piéton).

Par Plectrude : le 15/12/21 à 13:13:16

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12282 messages

229 remerciements
Dire merci
Je fais exactement comme CaroDadou.

Pour le cas que décrit Pili, il faut veiller à ce que le cheval soit non seulement loin derrière, mais surtout soit déporté sur le côté (cheval à gauche avec stick à droite par exemple, et si le cheval se remet dans le dos on le replace en tapotant). Avec les chevaux collants au début je prends un stick d'attelage pour avoir vraiment à la fois la place et le contrôle loin derrière.

L'intérêt d'avoir le cheval loin derrière, c'est aussi que s'il doit partir d'un bond en avant ou faire un écart, il a la place de nous éviter. C'est surtout à ça qu'il faut veiller. Selon l'allonge du cheval, son tempérament, son énergie... On sent assez bien quelle est la zone où on n'est pas en sécurité en cas de trouille.

Donc perso ma position de base c'est celle là. Priorité à la distance, donc ensuite quand on introduit du travail à l'encolure ou à l'épaule, c'est toujours LOIN, je dois avoir le temps de toucher avec le stick avant que le cheval me rentre dedans, sinon c'est pas safe. Jusqu'à ce que le cheval nous considère absolument infranchissable (et pour certains ça peut rester flou longtemps, voir toujours si mauvais travail de base).

Faut aussi considérer qu'être franchement derrière, ça mobilise aussi du courage. Certes le cheval n'a pas à se préoccuper des dangers devants, mais il a toujours ses côtés et ses arrières à surveiller. Donc avec les trouillards c'est déjà un boulot de les emmener partout derrière, et quand ils sont à l'aise on leur demande de passer un peu plus devant, et petit à petit jusqu'aux longues rênes.

Par Le Pex : le 15/12/21 à 13:24:29

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2004
3250 messages

276 remerciements
Dire merci
J’utilise toutes les positions en fonction des circonstances. De base, il est à ma droite, à côté et derrière moi, sa tête à la hauteur de mon épaule. En balade, il peut se mettre derrière ou rester à côté selon la largeur et l’état du chemin, indifféremment à ma gauche ou à la droite.

En rentrant du parc, il est souvent franchement derrière car il a pas envie de rentrer .

Je peux aussi le faire passer en premier si besoin, genre quand il ne veut pas descendre du trottoir (son nouveau trip, je cherche encore la raison).

On a toujours bossé sur le fait que tendre la longe est interdit, depuis son plus jeune âge, et il est très respectueux de mon espace. Même en balade quand on est dans des chemins difficiles et que je suis trop lente pour lui.

Par CaroDadou : le 15/12/21 à 13:29:03

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
19340 messages

339 remerciements
Dire merci
++++ avec plectrude , tout pareil, et hormis à la maison et encore, en balade ils ne choisissent pas leur position, c'est moi qui leur dis où je veux qu'ils aillent, derrière à côté ou bien devant.

Par dilou : le 15/12/21 à 13:43:52

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
36228 messages

612 remerciements
Dire merci
+++ avec kirikou
Je n'aime pas du tout avoir le cheval loin derrière sans pouvoir contrôler de visu son humeur.
Sur le côté, en cas de démarrage, il me passe à côté, justement.

Par takhan : le 15/12/21 à 13:49:11

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
3602 messages

243 remerciements
Dire merci
barbamama
takhan alors si il y a vraiment UNE position que je trouve inconfortable pour moi - et pas sécure pour des ballades en main - c'est l'épaule. Visibilité réduite, trajet d'un écart..

C'est marrant comme l'appréciation de la sécurité change selon les personnes. Perso me priver de voir les réactions de mon cheval en le gardant derrière c'est impensable.
L'avoir très derrière ça lui permet de prendre bien de l'élan aussi.
Pour moi à l'épaule, ça me permet de l'avoir dans mon oeil en permanence, de tuer dans l'oeuf toute tentative de démarrage.
Y a guerre que l'écart du coté où je suis qui pourrait etre dangereux mais je ne me suis jamais fait bousculer car justement en ayant mon cheval dans l'oeil je vois direct le moindre signe d'alerte donc au besoin je me change de coté.

Je cherche a convaincre personne, je pense qu'on se sent tous plus ou moins à l'aise selon les positions.

Par K.Zel : le 15/12/21 à 14:45:25

En ligne

Inscrit le :
03-06-2005
9035 messages

502 remerciements
Dire merci
Meilleure réponse : ça dépend !

Perso, je garde mes chevaux derrière moi, en décalé. Comme décrit un peu plus haut. Ils n'ont pas le droit d'être pile derrière moi depuis que j'en ai eu un qui sautait dans le dos. En revanche, je dois quand même avoir leur tête dans mon champ de vision, et ils doivent pouvoir être à droite ou à gauche et passer de l'un à l'autre sans souci.
Après, sur une application en extérieur, c'est là que je vois que ça varie. Mon poney D sera derrière, comme indiqué juste avant, mais mon jeune sera plus à l'aise à côté de moi (je suis au niveau de son encolure) Et j'ai mon paint qui, pour se rassurer, va bizarrement avancer très fort devant : le genre qui bourre en avant et fait demi-tour d'un coup quand une feuille vole. De fait, autant les précédents, je les laisse se mettre là où ça leur convient, autant le paint n'a pas le droit de partir loin devant, sinon, ça vire à la fête de l’andouillette.

Un point à ne pas négliger, c'est la cession au licol.Ici, pour faire avancer plus vite, par exemple, déjà moi j'envoie plus d'énergie et j'avance (pas rare qu'on veuille faire accélérer sans se bouger soi-même) puis la voix, puis tension sur le longe. si j'ai un stick, il me sert à placer le cheval, pas à le faire avancer (cf cette vidéo en fait : Lien )
A mon avis, tu gagnerais à déjà faire des exercices de mener dans un cadre sécurisé/serein (avance bien ? s'arrête bien ? tourne bien ? recule bien ?) Je fais des exos à pied comme ça, en faisant aussi bouger les hanches, les épaules, avant de partir en extérieur. Je trouve que ça aide bien à instaurer un cadre rassurant.
J'avais bien aimé aussi le livre de VSV "Quand le cheval a peur" qui parle beaucoup de ces histoires de mener, et de comment gérer les difficultés en main. Ce livre peut aussi te donner des pistes.

Par swann : le 15/12/21 à 16:15:13

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17520 messages

731 remerciements
Dire merci
Bon rétablissement, pili, ça va pas être facile avec tout ce que tu as à faire

Par Keanjha : le 15/12/21 à 19:36:25

Déconnecté

Inscrit le :
14-01-2004
7692 messages

150 remerciements
Dire merci
Je suis plus à l'aise en étant à côté du cheval, au niveau de son épaule. Je peux toujours voir la tête, les oreilles et du coup repérer une oreille qui se tourne, un naseau qui se fronce ou un oeil qui frise. Je peux réagir avant qu'il n'y ait plus de mouvement. Et j'en ai fait des km comme ça avec ma jument.
Le cheval derrière, je le fais quand je n'ai pas le choix, mais je déteste. J'ai l'impression de ne rien contrôler et je finis souvent par me faire bousculer. Ma mono s'est déglingué l'épaule avec un cheval qui s'est cabré derrière elle.

Pili, bon courage à toi !

Par pakret : le 15/12/21 à 21:07:38

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
12281 messages

276 remerciements
Dire merci
Je pense que ça dépend aussi énormément des chevaux, de leurs habitudes et de leur éducation, parce qu’à la maison j’en ai qd même 12 que je manipule quotidiennement, et je ne me fais absolument jamais bousculer

Par barbamama : le 15/12/21 à 21:31:36

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
Merci à tous pour votre participation. k.zel je connais bien ce livre. Je me suis beaucoup inspirée de VSV pour mes autres chevaux et m'en inspire encore beaucoup pour plein de choses. La position dans laquelle elle conseille de mener me convenait assez bien avec V d'ailleurs. Mais il semble qu'elle soir=t maintenant très décriée par tous les intervenants de travail à pied. D'où ma confusion d'ailleurs.

En carriere la juju connaît tous les mouvements de base au sol. Manquant d'imagination et trop paresseuse pour installer des barres etc j'attaque des exos de dress en main au licol. Ca me change des 7 jeux et me permets qd meme de faire bouger ses pieds. Bon, je fais ça depuis 3 jours Je commence par la cession à la jambe, c'est assez fastoche.

Dehors je vais reflechir à tout ce que vous avez écrit et suivre votre conseil à savoir commencer par voir ce qui rend ma jument confortable. Merci à tous.

Par swann : le 15/12/21 à 21:58:42

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17520 messages

731 remerciements
Dire merci
La position dans laquelle elle conseille de mener me convenait assez bien avec V d'ailleurs. Mais il semble qu'elle soir=t maintenant très décriée par tous les intervenants de travail à pied.
ah bon, et pourquoi ?
Et qu est ce qui est préconisé?

Par Tessa : le 15/12/21 à 22:02:43

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33936 messages

405 remerciements
Dire merci
Je n'ai pas tout lu (j'ai vu ton accident pili , pas drôle).

alors, moi, clairement, c'est "le nez ne me dépasse pas". ils marchent à côté de moi mais décalés derrière.

Mon hongre, qui prenait sans discuter sa position avec moi, sa demi-pension l'avait laissé passer l'encolure devant elle...
Le cheval, avec qui on ne jouait pas avec les limites du respect, a vite compris: dès qu'il passait suffisamment devant, il partait plein pot et rentrait seul (avec route à traverser et tout).
J'ai essayé d'expliquer à la DP qu'il était interdit de laisser le cheval passer le nez devant... "mais moi, j'aime bien marcher côte à côte avec lui "... "ouais, mais lui, il aime bien rentrer au pré tout seul".

Après, il l'avait fait avec d'autres aussi... du coup tout le monde le prenait pour un dingue alors qu'il ne bougeait pas une oreille si il était à sa place.

Donc, pour moi, ce n'est pas derrière, c'est à côté décalé pour ne pas me faire passer dessus (parce que j'ai un modèle bulldozer) mais le nez ne passe pas devant moi.

Mais dans tous les cas, ce qui est important, c'est un cadre clair où vous vous sentez bien tous les deux.

Par barbamama : le 15/12/21 à 23:02:24

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
Attention je précise que ce n'est ni une jument sur l'oeil ni de groooosses réactions imprévisibles, juste que je sens comme un petit malaise à reprendre comme il faut.

swann regarde la vidéo que j'ai mise au départ du post : Andy Booth y explique le positionnement ideal et pourquoi vers la 7e minute. Je ne suis pas méga convaincue. Mais il a plus d'experience que moi

tessa cet aprem j'ai marché un peu en main en la laissant choisir sa place pour voir. Je crois qu'en fait c'est ça qui nous convient. Son nez à mon coude à peu pres, et décalé. Je trouve que c'est un bon compromis. Ma prof de dressage me dit que pour le travail à pied j'en sais autant qu'elle et que je devrais un peu me faire confiance. Peut etre qu'elle est là la solution - et comme disait qq'un plus haut rechercher aussi ce qui est confortable pour la jument plutôt que ce qui plairait à Véro ou Andy . C'etait la leçon du jour. Encore merci à tous. ]


Message édité le 15/12/21 à 23:04

Par swann : le 16/12/21 à 09:33:45

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17520 messages

731 remerciements
Dire merci
Avec deux chevaux à mener, c est plus simple de les avoir derrière Je me vois mal avec un cheval de chaque côté au bord d une route où j aime bien avoir la vue dégagée
Et si on a les deux derrière on peut avoir les deux longes dans une seule main, ce qui n est pas possible si on en a un de chaque côté

J ai adopté les conseils vsv, du coup j aurais du mal à changer, mais je trouve pas ca plus dangereux que de les avoir à côté, si on a appris au cheval à changer de côté, à s arrêter quand on s arrête, ou à régler son allure sur la sienne, si le cheval a peur, il peut bondir et bousculer mais pas s il a appris à ne pas le faire, il peut facilement vous éviter , en bondissant sur le côté
S il est à côté et que le danger le pousse à faire un écart dans notre sens, c est plus difficile pour lui de nous éviter, qui sommes juste à côté, on risque au moins de le recevoir sur les pieds

Par dilou : le 16/12/21 à 09:50:52

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
36228 messages

612 remerciements
Dire merci
Ah, quand il y en a deux, le problème change en effet ! Difficile de les avoir de chaque côté.
Dans mon cas (fondé sur mes relations avec eux, leur tempérament et leur relation entre eux), j'ai souvent Kachou le nez à hauteur de mon épaule parce qu'il aime bien être à côté de moi et Fany derrière, parce que Fany est rassurée par Kachou devant elle et se calque sur ses réactions.
Parfois aussi j'ai les deux derrière. Kachou n'aime pas ça mais l'accepte mais moi, je ne me sens pas à l'aise parce que je ne peux rien surveiller et que même des chevaux respectueux en cas de panique peuvent bousculer..

Par Aquarium : le 16/12/21 à 09:52:38

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2010
1199 messages

73 remerciements
Dire merci
Le cheval en retrait derrière peut bouger dans les 4 directions ! C'est très important mentalement pour le cheval. Et effectivement cela nous préserve normalement de la charge car il a du choix pour nous eviter! Si ce n'est pas le cas il y a un gros deficit d'éducation...

Je sors avec 2 chevaux seule en rando donc les 2 doivent savoir fonctionner sans me tuer ^^

Par dilou : le 16/12/21 à 10:00:14

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
36228 messages

612 remerciements
Dire merci
Alors là... je vous trouve bien confiantes vis à vis de l'éducation.
Un gros truc qui arrive derrière et bien sûr que les chevaux peuvent bousculer ! Regardez un troupeau : en cas de mouvement de panique même les dominants-qui-font-très-peur se font heurter par les autres qui fuient.
Des grands pro, avec des chevaux bien élevés, qui ont des accidents parce qu'ils ont trop fait confiance, ça arrive.

Par Aquarium : le 16/12/21 à 10:32:48

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2010
1199 messages

73 remerciements
Dire merci
Bien sûr ! Mais disons que je raisonne tjs pour laisser une sortie au cheval et qu avec une éducation de base correcte normalement le cheval choisit l'ouverture plutôt que la bousculade... c'est vraiment le deal à mettre en œuvre "je ne t'enferme jamais donc évite moi merci"

Jai déjà été renversée à pieds 2 fois. J'étais au contact de ma mule sans vigilance particulière, au contact (pansage en liberté). Ces 2 fois elle est partie soudainement plein pot (peur), elle ne m'a pas bousculée, elle a juste bondi en faisant attention de ne pas aller sur moi (j'étais face à elle une fois) mais rien que le mouvement hyper puissant alors que javais les mains sur elle m'a suffisamment déséquilibré et surprise pour que je tombe.... donc oui ca va très très vite et même sans choc.

(Et oui c'était nos débuts elle était explosive et pas du tout convaincue de ma capacité à évaluer le danger)

Par takhan : le 16/12/21 à 10:41:39

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
3602 messages

243 remerciements
Dire merci
la seule fois où je me suis fais bousculée (enceinte en plus) c'est la seule fois où Takhan était derrière moi. Un fil de la cloture a laché, ça a fait "tic tic" derrière lui il a bondi en avant et il m'a heurté. Il aurait été a coté ça ne serait pas arrivé, au pire il aurait bondi en avant et mon réflexe aurait été de lui tourner la tete a gauche pour le mettre petit cercle.
Bref je suis pas a l'aise du tout avec les chevaux derrière et encore moins depuis ça.

Pour les mener à deux c'est chacun d'un coté car deux longes dans la main je trouve ça casse figure on peut difficilement isoler une action.
D'autant plus que souvent l'un n'ose pas se mettre à la hauteur de l'autre ou pas tout a fait, donc j'ai une longe quasi tendue et l'autre floche. Bref, chacun de son coté je prefere.

Par swann : le 16/12/21 à 12:01:45

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17520 messages

731 remerciements
Dire merci
J'ai 4 juments, donc on les mène 2 par 2, mais on mélange pas les couples, chaque couple où elles sont l'une à côté de l'autre, ventre à ventre...sur des routes étroites, on réduit la largeur du convoi éventuellement parfois , en file indienne, mais là encore toujours la même devant, et la même derrière

Par swann : le 16/12/21 à 12:03:41

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17520 messages

731 remerciements
Dire merci
Et la seule fois où j'ai reçu un cheval ''sur les bras'' c'est la pouliche quand j'étais à côté, un bateau renversé l'a surprise sur le côté, écart, et boum...j'ai eu mal longtemps

Y a pas de règle en fait, et toujours danger possible...


Message édité le 16/12/21 à 12:04

Par barbamama : le 16/12/21 à 20:24:26

Déconnecté

Inscrit le :
13-03-2011
1948 messages

36 remerciements
Dire merci
Attention le ''derriere'' de St Valery est à une longueur bras et déporté sur le côté, il n'y a pas vraiment de risque d'être bouscule. Le seul vrai risque a mon sens est d'habituer le cheval a toujours avoir le piéton devant, ce qui est peut être - ou pas - une étape indispensable.
A Booth dit que le cheval derrière qui suit son cavalier en couchant les oreilles rentre dans un jeu de chasse, c'est pour cela qu'il préconise d'avoir toujours l'oeil devant. Voilà l'état de la science sur la question.

Par Plectrude : le 16/12/21 à 20:24:50

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12282 messages

229 remerciements
Dire merci
Oui exactement, à partir du moment où on est dans le rayon d'action de 500kg de comportement autonome, le risque zéro est impossible.

Perso y a 2 fois où je me suis faite bousculer : une y a très longtemps, avec une petite jument hystéro que je tenais "façon club" donc vers épaule/encolure. Elle s'est cabrée une énième fois et se déportant sur le côté, et m'a déporté avec. Bon depuis j'ai appris.

La seconde, avec ma grosse SF. Passage très étroit, entre 2 troncs, et un petit chien a déboulé d'un fourré juste derrière elle. Là la question ne se posait pas de toute façon, aucun autre choix que de passer l'une derrière l'autre, et honnêtement je ne vois pas ce que j'aurais pu faire différemment. Même niveau éducation, je ne crois pas qu'elle aurait réagit différemment avec un cheval dominant devant elle, je pense qu'elle aurait forcé tout pareil. Y a juste des situations "pas de bol" comme ça.

N'empêche qu'au global, je vois moins de risques à avoir le cheval "à la VSV"

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 712) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval