Forum cheval
Le Forum Cheval

Astuce chargement camion seule

Sujet commencé par : BountyB - Il y a 31 réponses à ce sujet, dernière réponse par Halva
Par BountyB : le 22/11/21 à 16:36:18

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Bonjour bonjour,

J'ai une question un peu basique par rapport au chargement en camion.

Le van et le camion ont toujours été des points faibles pour moi. En général je chargeais très peu mes chevaux et je me débrouillais pour que quelqu'un d'autre gère le bazar si jamais il fallait charger. Sauf que maintenant je suis dans une structure qui propose plein d'activités chouettes qui nécessitent de charger.
Et surtout on doit charger BEAUCOUP de chevaux, donc c'est la première fois qu'on doit gérer l'attente (d'habitude on chargeait et 2 minutes plus tard ça roulait).

A la base ma jument ne se charge pas trop mal, mais c'est quand même une claustro et de mon côté c'est une des rares situations équestres qui m'angoisse. Et du coup je transmets l'angoisse à ma jument et ça fait des chocapic

La dernière fois que j'ai chargé ma jument en van, elle était attachée et la barre de queue mise, pas de souci. Au moment de charger l'autre cheval, elle a pris peur à cause d'une porte qui a claqué, a tiré au renard, a pété son licol, s'est assise, s'est retrouvée sous la barre de queue, qui heureusement avait une sécurité qui s'est désoclée quand la bestiole s'est relevée. Zéro blessure mais ça a grandement augmenté mon stress du van.

Depuis cet événement, j'ai un camion à disposition que je peux utiliser pour bosser le chargement. Je suis passée d'une jument qui ne voulait pas y mettre un pied à une jument qui rentre avec la longe lâche. C'est pas encore parfait mais au moins j'ai pu faire 2 déplacements sans trop de soucis. Par contre autant je peux la charger quand il n'y a pas "d'enjeu", mais dès qu'il s'agit de se déplacer pour de vrai je stresse tellement que je dois demander à une autre personne de la charger.
Ensuite ma jument est encore stressée tant que le camion est immobile, j'ai l'impression que le moindre truc peut la faire vriller (et moi je n'aide pas du tout. D'apparence je suis calme, mais dedans c'est tout chamboulé et les chevaux sentent ça). Par contre elle ne bouge plus une fois que ça roule.

J'aimerais profiter de cet hiver pour aller plus loin dans ce boulot, pour de mon côté perdre ce stress handicapant, et aussi j'aimerais pouvoir la charger totalement seule, et donc qu'elle soit plus sereine dans cet espace, et ne trépigne pas entre la fermeture du camion et le départ.

Comment vous décomposez ce type d'exercice? Sachant que c'est un camion 2 places tête en arrière avec chargement depuis le côté. Est-ce que ça se fait de fermer le bat-flanc AVANT d'attacher ou ça peut être carnage en cas de panique?

C'est une jument vraiment compliquée au niveau claustrophobie, si vous avez ce type de spécimen à la maison je suis preneuse de vos trucs et astuces qui ont pu aider.

Messages 1 à 31, Page : 1

Par lapatateuh : le 22/11/21 à 21:53:03

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
40793 messages

461 remerciements
Dire merci
on attache TJS le cheval en dernier.
Des chevaux qui passent sous les barres de queue attachés j’en vois régulièrement avec des grosses lésions.
On ferme les portes puis on attache. Toujours dans cet ordre la.
Idem pour le camion. On mets le bas flanc à 100% et on attache.

Par cyanne : le 22/11/21 à 22:05:07

Déconnecté

Inscrit le :
09-01-2006
9276 messages

101 remerciements
Dire merci
A bah oui faut toujours attacher en dernier que ce soit camion ou van d ailleurs

Par Erzebeth : le 22/11/21 à 22:14:50

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
C'est une jument vraiment compliquée au niveau claustrophobie, si vous avez ce type de spécimen à la maison je suis preneuse de vos trucs et astuces qui ont pu aider.

J'ai un spécimen du genre à la maison, elle n'a été transportable qu'à 22 ans, et encore toujours dans le même camion très lumineux et j'ai toujours voyagé avec elle (même si je pense qu'elle aurait pu voyager seule, mais vu le peu de fois où je l'ai bougé, tant pis).
Bien sûr, elle tirait au renard +++, pendant des années je ne l'ai simplement jamais attachée.
Ce qui l'a vraiment aidée, ce sont les exercices de céder à la pression. Après, ça n'a jamais été un cheval sûr à ce niveau là, mais vraiment, ça a ramené son seuil de tolérance à un niveau raisonnable, et c'est ce qui a permis d'envisager de travailler le transport.
Maintenant, je peux même l'attacher!

Par BountyB : le 23/11/21 à 09:47:04

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
On ferme les portes puis on attache. Toujours dans cet ordre la.
Bah tu vois j'apprends quelque chose là. J'ai toujours vu les autres fermer la barre de queue, attacher le cheval puis fermer le van.
C'est bon à savoir je ne savais pas du tout que c'était fréquent que les chevaux passent sous la barre de queue.

D'ailleurs quand j'ai vu ma jument passer sous la barre de queue, je me suis imaginée le pire, je ne savais pas qu'il y avait une sécurité, sinon effectivement ça aurait pu être catastrophique.

Pour le camion actuellement je tiens la longe à la tête jusqu'au départ et j'attache à la dernière seconde.

Donc je note, il faudra que je ferme le bat-flanc AVANT de l'attacher quand je tenterai seule.

Par BountyB : le 23/11/21 à 09:51:31

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
pendant des années je ne l'ai simplement jamais attachée

Pareil la mienne quand je l'ai eue à 4.5 ans cétait une furie à l'attache. Et avec elle, le fameux truc de "laisse attaché longtemps ça va bien finir par se calmer" n'a jamais fonctionné.
Du coup idem, pendant des années je ne l'ai pas attachée.. et au passage j'ai dû apprendre à apprendre l'immobilité au cheval

A tel point que non attachée elle ne bougeait pas, mais dès qu'elle se sentait "prisonnière" de l'anneau d'attache c'était la foire à la saucisse.

Maintenant elle supporte l'attache (pas comme un bon tonton, mais en bougeant très peu quand même), par contre dans un truc qui rend claustro c'est pas encore ça...

Par Erzebeth : le 23/11/21 à 10:08:18

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
Ben Belline ne gigotait pas à l'attache, c'était pas ça, mais elle tirait au renard, c'est à dire que si pour une raison X ou Y, elle se retrouvait en tension de longe, elle paniquait, mais vraiment violemment, y compris si deux secondes avant, elle était zen en train de dormir. C'était vraiment de la claustrophobie +++.
On m'a dit de l'attacher à une chambre à air... ben en fait tous les trucs un peu élastique, c'est pire, elle sent une tension bizarre, ça la stresse et elle tire systématiquement. Et donc elle finit par péter la chambre à air.
Le seul truc, c'était la ficelle. Comme ça a ficelle cassait vite, avant qu'elle soit en panique +++ et je la rattrapais avec une longe et un licol, et je ne me retrouvais pas avec un licol pété et un cheval en liberté.
Et bien sûr, quand elle tirait, la renvoyer en avant pour remettre du mou dans la longe, mais il y a eu des fois où elle était tellement dingue que c'était pas possible de l'approcher.
Bon, par contre, la ficelle, comme c'est un cheval malin, elle avait vite pigé qu'elle pouvait la péter facilement pour aller se balader, donc pas possible de la laisser à l'attache sans être à côté d'elle. (raison pour laquelle je n'utilise pas les ficelles avec mon autre cheval, qui ne tire pas à la base, mais qui a vite fait de piger qu'une ficelle ça casse et qu'on peut se barrer facilement)

Un jour j'ai fait venir un gars diplômé de la Cense qui l'a travaillée sur le céder à la pression, avec un timing vraiment excellent, et ça lui a fait piger un truc. j'ai continué à travailler là-dessus, et ça l'a vraiment aidée.
C'est ce qui a permis de travailler l'embarquement.

j'avais essayé avant, on m'avait prêté un van et je l'avais fait monter dedans. Sauf que le jour où on a fermé, cata, il s'est passé comme avec ta jument. En fait, dès qu'elle a vu qu'on fermait le pont, elle a voulu sortir, s'est cognée à la barre de queue, a paniqué, a botté et renvoyé le pont en arrière et ensuite, en panique totale, a réussi à passer sous la barre de queue (elle n'était pas attachée, j'étais à sa tête avec elle).
Pendant longtemps à chaque fois que je disais que j'avais un soucis pour embarquer ma jument, on me donnait des tas d’astuces pour la faire monter, et quand les gens finissaient par comprendre que c'était pas ça mon problème, que je savais que j'arriverais à la faire monter, mais que le soucis c'était de l'enfermer, pouf, plus personne n'avait d'idée...

Finalement, on y est arrivé avec le camion donc, mais en décomposant tout et en lui faisant tout accepter étape par étape. Parce que c'est pas une anglo pour rien en fait (au delà de la claustrophobie). C'est un cheval intelligent, qui est prêt à accepter les choses si elle les comprend et qu'on lui a expliqué. le soucis de la première fois, c'est qu'elle a été surprise, et ça, faut jamais faire comme ça avec elle. Par contre, quand on a décomposé, elle a pu comprendre, analyser et accepter toutes les étapes. Donc, monter et descendre (il y avait un pont avant) en faisant une pause de plus en plus longue dans le camion, pour qu'elle ne se précipite pas vers la sortie. Puis on lui a montré les barres, de poitrail et de queue, une par une, en la faisant reculer et avancer dedans, pour qu'elle sache qu'elles sont là. Et ensuite les ponts, avant et arrière, séparément, et enfin, ensemble.
Ca a pris un peu de temps.

Par Erzebeth : le 23/11/21 à 10:10:43

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
D'ailleurs un truc typique de Belline, pendant longtemps, en main dès que tu mettais une tension dans la longe, elle mettait un coup de tête en arrière avant de céder et d'avancer. Tant qu'elle avait ce réflexe d'opposition, c'était compliqué, mais c'était vraiment tellement archi-ancré, que sa réaction me semblait normale, et qu'il m'arrive encore aujourd'hui d'être surprise quand je la prends en main et qu'elle suit sans résister à la tension.

Par dejavu : le 23/11/21 à 10:45:06

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
11548 messages

954 remerciements
Dire merci
La description des réactions de Belline me fait remonter des souvenirs... ma jument (mère de mon cheval) était comme cela: elle ne supportait aucune pression sur la tête et à l'attache tirait au renard jusqu'à ce que le mur/licol/ autre cède. Elle tombait parfois sur le sol en se débattant. Un cauchemard. Je lui ai donc appris à rester immobile sans être attachée et elle m'a bcp appris aussi.

Pour charger dans un van ou camion, on m'a aussi dit que LA grosse erreur avec les chevaux sensibles c'était de fermer le pont en une fois. Il faut absolument décomposer l'opération jusqu'à ce qu'elle les laisse de marbre. Appris à mes dépens - et à celui de mon jeune cheval - qui après avoir été habitué à monter et descendre (important la descente aussi en étapes) était tellement tranquille que j'ai fermé le pont... et boum! il a réussi à passer une jambe par dessus la barre de poitrail en s'ouvrant la tête contre le plafond au passage... l'horreur.

Avec mon camion j'ai eu plus de temps pour l'habituer chaque jour et au début je le laissais monter et descendre (dans le calme) tant qu'il le voulait et j'ai commencé à fermer un peu le bas-flanc seulement lorsque lui avait décidé de rester, signe qu'il se sentait à l'aise.

Par BountyB : le 23/11/21 à 11:36:50

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Pendant longtemps à chaque fois que je disais que j'avais un soucis pour embarquer ma jument, on me donnait des tas d’astuces pour la faire monter, et quand les gens finissaient par comprendre que c'était pas ça mon problème, que je savais que j'arriverais à la faire monter, mais que le soucis c'était de l'enfermer, pouf, plus personne n'avait d'idée...

Mais c'est carrément ça
Après la péripétie du van, en 3 séances bien menées ma jument entrait dans le camion sans pression dans la corde. C'est vraiment après que ça se corse.
En fait tant que je suis à côté d'elle (et que je ne suis pas dans le stress du transport, donc quand on entraîne "à blanc" elle reste où je lui demande sans trop de problème, mais elle est clairement en stress et elle a tendance à trépigner sur place.
Ça fait un peu "je sais que je dois rester là mais c'est vraiment difficile pour moi".

Merci pour ces retours en tout cas. Je pense que je vais utiliser ces séances hivernales déjà juste pour lui faire assimiler que camion = ration au calme.

Ensuite autre question : au moment où je déciderai de fermer le bat-flanc, si elle décide de se retourner dedans (donc qu'elle se retrouve à regarder vers l'avant du camion), c'est grave? Ou c'est impossible?
Parce que c'est un petit modèle souple comme tout...

Par BountyB : le 23/11/21 à 11:39:34

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Pour charger dans un van ou camion, on m'a aussi dit que LA grosse erreur avec les chevaux sensibles c'était de fermer le pont en une fois

Je pense que c'est l'erreur que j'ai faite avec ma jument.
Comme on chargeait rarement et que je n'avais pas possibilité de l'entraîner au calme, à chaque fois le chargement se faisait un peu "dans le stress" et finalement elle a dû se sentir trahie.

Elle a aussi un immense besoin de comprendre ce qu'on lui demande. Si elle comprend et accepte la demande, elle a la meilleure volonté du monde.
Si on lui impose sans qu'elle comprenne et qu'elle puisse accepter, c'est une furie.

Par Erzebeth : le 23/11/21 à 11:44:05

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
Elle a aussi un immense besoin de comprendre ce qu'on lui demande. Si elle comprend et accepte la demande, elle a la meilleure volonté du monde.
Si on lui impose sans qu'elle comprenne et qu'elle puisse accepter, c'est une furie.


Comme la mienne. la contraindre, c'est la braquer.

Par lapatateuh : le 23/11/21 à 14:15:08

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
40793 messages

461 remerciements
Dire merci
Pour l’histoire du demi tour dans le camion..
Il y a quelques années ma jument a fait demi tour dans le van (grosse allemande dans un van deux places avec un gros allemand à côté …). Alors qu’on était tranquillement sur l autoroute.

Depuis ce jour la, TOUS les chevaux je les attache des deux côtés.
Au moins ça ne peut pas faire ça.

Par BountyB : le 23/11/21 à 14:22:39

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Pour l’histoire du demi tour dans le camion..
Alors pendant que ça roule effectivement c'est très embêtant. J'ai toujours attaché très court pour éviter toute tentation, mais je prie pour que ça ne m'arrive jamais! Je prends note de l'idée d'attacher sur 2 points.

Là par rapport au demi-tour je m'interrogeais plutôt sur le processus à l'arrêt. Si j'ai bien compris il faut fermer le bat-flanc AVANT d'attacher la bête. Mais si je suis seule, et qu'elle s'improvise un demi-tour pendant que je fais le tour pour aller à sa tête, est-ce que ça peut être dangereux?

Par lapatateuh : le 23/11/21 à 14:28:22

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
40793 messages

461 remerciements
Dire merci
Jai embarque des dizaines et des dizaines de chevaux et ça ne m’est jamais arrivé (chevaux persos comme durant le travail).
Car dès que j’ai un cheval dans le camion je me dépêche ++++++ pour tout fermer et partir.

Par contre jamais je ferme tout dès qu’ils montent. En mode : tu rentres, tu es calme , plus ou moins détendu, et hop je ferme et je bouge mes fesses pour partir.

Embarquer seule je le fais depuis mon permis de conduire, je n’ai jamais d’aide (de partir à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ça n’aide pas ). Donc tous mes chevaux sont éduqués à monter seul dans le van , mais aucun est patient donc souvent le moteur est déjà allumé (et quand je dois faire des adieux déchirants (heureusement je n’en ai plus à faire), je les faisais avant pour éviter qu’ils attendent).

Et je refuse systématiquement de l’aide (sauf de ma maman qui a une peur bleue des chevaux) car les gens ont tendance à mettre la pression dans ces moments là et je ne trouve pas ça sécurisant.

Par Did : le 23/11/21 à 14:47:42

Déconnecté

Inscrit le :
22-10-2004
968 messages

20 remerciements
Dire merci
Pas de problème de chargement / déchargement chez moi mais par contre, je laisse toujours un filet à foin garni dans le van.
Du coup, quand ma jument monte, elle se pose sagement au foin en attendant que l'on ferme, attache, démarre..


Mon ancienne jument elle au contraire a été très compliquée à charger au début que je l'avais.
On avait mis une routine en place, c'était un camion VL chevaux tête à l'arrière et il y avait une mangeoire. Du coup, dès qu'elle montait et restait calme le temps qu'on ferme, on récompensait avec 2/3 poignées de floconnées.
Sa peut être une piste pour désamorcer le stress du cavalier comme celui du cheval.

Par BountyB : le 23/11/21 à 15:08:39

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Car dès que j’ai un cheval dans le camion je me dépêche ++++++ pour tout fermer et partir... Donc tous mes chevaux sont éduqués à monter seul dans le van , mais aucun est patient donc souvent le moteur est déjà allumé
Hélas là je ne peux pas faire ça car dans ma structure quand on transporte il y a au moins 6 chevaux à charger : 2 dans le camion, 2 dans le van attelé au camion, 2 dans un autre van.
L'attente n'est pas longue, mais fatalement il y a toujours un peu d'attente.
C'est pour ça que j'aimerais qu'elle apprenne à être calme même quand ça ne roule pas.

on récompensait avec 2/3 poignées de floconnées.
Oui dans le camion ma jument a toujours du foin et de l'aliment très appétant (surtout pour elle qui n'a pas de ration habituellement). Sauf que ce n'est pas une gourmande qui oublie tout pour un peu de picotin, ce serait trop facile

Par pakret : le 23/11/21 à 15:52:36

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
12215 messages

262 remerciements
Dire merci
erzebeth ce que tu décris, cette défense à la pression, c’est le pb numéro 1 de bcp de chevaux et la cause numéro 1 d’échec lors de l’embarquement…

C’est pas illogique
- les chevaux ont un réflexe naturel de position

- la plupart des cavaliers n’ont pas tellement de bonne notion de renforcement positif, négatif, etc… je suis la première étant gamine à qui on a dit « ne tire jamais sur la longe, ne fais jamais face au cheval, s’il tire lache tout »
Et donc ce faisant, au meilleur des cas on n’entraîne pas le cheval à céder à la pression et au pire des cas on lui apprend même à péter un cable en faisant involontairement un renfo positif sur ce qu’on ne veut pas.

Exemples typiques:
- on tend la longe, le cheval tire ou explose, on lâche la tension => renfo + : le cheval apprend que quand il tire on lache. Plus on répète ce schéma, plus le cheval tire fort pour qu’on lache vite et moins il tolère la tension.

- le cheval fait quelque pas sur le pont puis recule à toute allure. On fait une pause voire même (j’en ai vu tous les jours quand je bossais dans les chevaux!!) on caresse pour le rassurer => on lui apprend que le confort c’est quand on sort! Donc même si on arrive à charger, le cheval va exploser vers l’arrière pour descendre.

Par pakret : le 23/11/21 à 16:03:13

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
12215 messages

262 remerciements
Dire merci
La première chose c’est donc que le cheval cède a la pression sur sa tête dans toutes les directions : vers l’avant, le bas, le côté. Puis qu’il cède avec son corps dans toutes les directions (cf déplacement des épaules ou des hanches avec un contact; à différencier des mobilisations à distances qui ne travaillent pas la même chose). Moi j’aime bien simuler toutes les situations de coincement avec une corde (lever ou tirer en avant chaque membre avec une corde, mimer le sanglage).
Quand les basiques sont acquis je fais qq franchissements. Ça permet de s’assurer que le cheval peut se gérer dans des situations nouvelles et ça décompose l’exercice du van.
Pour moi le van c’est
-marcher sur qqch étrange
-passer sous qqch étrange
- être coincé latéralement dans qqch d’étrange

Donc je bosse ces 3 choses independemment : marcher sur des bâches (ou autre), passer sous des rideaux, passer dans des passages étroits. Évidemment en y allant progressivement.
Et ensuite je combine deux éléments

Quand on a dégrossit ça, le van c’est une formalité!
En général je fais une première séance sans rien fermer . Si j’avais un cheval qui malgré toutes les étapes décrites avant (+ une bonne désensibilisation de la queue/arrière main) pète un câble lors de la fermeture, je décomposerais : tout laisser ouvert et faire divers bruits à l’extérieur du van qui peuvent simuler la fermeture des porte. Fermer à un tiers de la hauteur avec un drap. Puis la moitié puis en entier. Puis même chose avec les bruits. Puis je fermerais et rouvrirais immédiatement. Puis fermer 5 sec réouvrir.
Puis augmenter le temps de fermeture. Puis fermer faire 200m et descendre, etc

Par Erzebeth : le 23/11/21 à 16:17:27

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
je décomposerais : tout laisser ouvert et faire divers bruits à l’extérieur du van qui peuvent simuler la fermeture des porte. Fermer à un tiers de la hauteur avec un drap. Puis la moitié puis en entier. Puis même chose avec les bruits. Puis je fermerais et rouvrirais immédiatement. Puis fermer 5 sec réouvrir.
Puis augmenter le temps de fermeture. Puis fermer faire 200m et descendre, etc


Oui voilà, c'est exactement ce que j'ai fait avec Belline en fait, et ta première partie sur céder à la pression, c'est ce que le gars qui était venu lui avait fait faire.

Avant (et donc ce qui a amené à son pétage de plomb), je n'avais bossé que sur l'embarquement, parce que je n'avais pas perçu le fond du problème (faut dire qu'elle n'avais plus jamais été transportée depuis son unique trajet catastrophique à 4 ans avec son ancienne proprio), d'autant plus que pour la majorité des gens avec qui j'en avais parlé, une fois que le cheval a grimpé le pont, c'était dans la poche, le fait que de fermer une fois le cheval dedans puisse poser problème n'avait pas l'air d'effleurer grand monde. Bon, moi je me méfiais un peu quand même.

Mais bon, elle avait clairement un fond de claustrophobie plus exacerbé que la moyenne. Travailler l'embarquement avec Sherpa, c'était très différent, et beaucoup plus dans la norme de ce qu'on voit/lit partout (plus simple ).

Par pakret : le 23/11/21 à 16:58:15

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
12215 messages

262 remerciements
Dire merci
Bah disons que Belline c’est une jument assez sensible et qu’elle a été loupée plus jeune, c’est tjrs bcp plus galère de désapprendre qqch que d’apprendre correctement du premier coup

Par Erzebeth : le 23/11/21 à 17:12:44

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
67224 messages

1099 remerciements
Dire merci
J'ai du mal à la considérer comme "loupée" dans la mesure où j'apprécie beaucoup son ancienne proprio, mais c'est peut-être pas très objectif.
Mais ça reste une jument achetée quasi sauvage à 20 mois avec qui les débuts ont été houleux, ça c'est sûr.
Mais oui, sans doute que plein de choses auraient été plus simples si ces exercices avaient été faits plus tôt.
Mais moi non plus j'y ai pas pensé tout de suite!

Par BountyB : le 23/11/21 à 17:49:20

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Bah disons que Belline c’est une jument assez sensible et qu’elle a été loupée plus jeune
...
J'ai du mal à la considérer comme "loupée" dans la mesure où j'apprécie beaucoup son ancienne proprio, mais c'est peut-être pas très objectif

Ah ben clairement la mienne c'est aussi le cas, pourtant c'est une amie qui l'a fait naître (je ne lui ai jamais dit que je la considérais comme "loupée", je pense qu'elle en serait blessée, mais objectivement c'est le cas).
La jument était sensée être "prédébourrée" et "montée en balade", et la première fois qu'elle me l'a montrée elle s'est cabrée à la verticale et ne connaissait ni la marche avant, ni l'arrêt

Bref j'ai tout repris à zéro avec du travail à pied. Effectivement c'est plus difficile que sur un cheval "neuf".
Et clairement c'est une jument très très sensible, qui en plus a peur de faire faux et qui panique quand elle ne comprend pas ce qu'on lui demande.

Par juliedebert : le 23/11/21 à 18:30:42

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
10390 messages

241 remerciements
Dire merci
"Et clairement c'est une jument très très sensible, qui en plus a peur de faire faux et qui panique quand elle ne comprend pas ce qu'on lui demande."
Sur ce genre de cheval le clicker ou autre bruit qui est immédiatement associé à la réussite marche bien, ça les rassure. Moi je dis simplement "bien" toujours sur le même ton (c'est plus pratique qu'un truc à emporter)? Ca parait très basique mais en fait je me suis rendue compte que tout le monde n'a pas compris l'intérêt d'associer la réussite toujours au même son/geste.

Sinon, Pakret a tellement bien décomposé les exercices que je ne peux rien jouter Sauf peut être un travail de fond sur toi, respiration ou autre, qui te calme dans les moments stressants

Par lapatateuh : le 23/11/21 à 19:00:43

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
40793 messages

461 remerciements
Dire merci
chevaux à charger : 2 dans le camion, 2 dans le van attelé au camion, 2 dans un autre van.
L'attente n'est pas longue, mais fatalement il y a toujours un peu d'attente.
Rien ne t’empêche d’embarquer la dernière . Et si tu ne peux pas tu fais des tours de parking g.
Clairement mes chevaux si on ne bouge pas ils démontent le van / camion. Et quand il y a des accidents je suis obligée de rester avec eux dans le van durant l’attente.

(Pourtant ils font bcp de km/ an…)

Par BountyB : le 23/11/21 à 22:02:52

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Sur ce genre de cheval le clicker ou autre bruit qui est immédiatement associé à la réussite marche bien, ça les rassure
Oui pour la remettre à l'exercice après la péripétie du van j'ai utilisé le clicker

Rien ne t’empêche d’embarquer la dernière .
Ben non elle entre en 1er dans le camion et il faut ensuite charger le copain à côté, et en parallèle il faut charger les 2 chevaux dans le van attelé au camion. Si tout se passe bien l'attente est de 2 minutes chrono, mais il suffit qu'un loustic ait décidé qu'aujourd'hui il lui faut 15 minutes pour charger dans le van, on est obligé d'attendre.

La dernière fois on avait chargé tout le monde et là qqun se rend compte qu'il avait oublié de décharger du matos, on a attendu comme des couillons pendant 15 bonnes minutes. J'étais à la tête de ma jument sans l'avoir attachée et avec un gros seau d'aliment, mais elle n'était pas rassurée.

Le camion n'est pas à moi, je ne suis donc pas autonome avec mon truc quand on charge en groupe.
C'est juste le club qui me le prête gentiment quand je veux exercer le chargement.

Par mandine25 : le 23/11/21 à 23:22:29

Déconnecté

Inscrit le :
30-04-2012
1190 messages

87 remerciements
Dire merci
Dans ce que tu décris ce qui me frappe c'est ta réaction face au transport pas celle de la jument...
Qu'est-ce qui te stresse dans le fait de transporter ta jument
Si toi tu n'es pas sereine ta jument ne le sera jamais enfin c'est mon avis.

Par BountyB : le 24/11/21 à 10:20:45

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Qu'est-ce qui te stresse dans le fait de transporter ta jument
Intéressante question!

Je pense que c'est une combinaison de 2 facteurs :
- Une expérience catastrophique avec mon premier cheval
- Je me sens mal à l'aise dans un endroit confiné avec un cheval

Donc mon premier cheval, c'était un cheval que j'ai acheté à un club, un allemand qui faisait beaucoup de concours de saut donc était habitué à être transporté en camion très fréquemment.
Quand je l'ai acheté, le monsieur de la nouvelle pension est venu le chercher en van.
Le cheval est bien monté, n'a pas bougé quand on a tout fermé, et au moment où le van a démarré il a paniqué, a pédalé dans la semoule, s'est retrouvé appuyé contre la paroi avec les pieds en travers du machin. Voilà ma première expérience avec un van, ça calme
On a réalisé qu'il ne supportait pas d'être transporté dans le sens de la route, par la suite je l'ai exclusivement transporté en camion.

Ensuite c'est vrai que je déteste être dans un endroit confiné avec un cheval, je ne pourrais par exemple plus brosser un cheval dans un box. J'aime bien qu'on ait chacun notre petit espace personnel. Alors le van ou le camion, ça me fait autant sortir de ma zone de confort que le cheval

Si toi tu n'es pas sereine ta jument ne le sera jamais enfin c'est mon avis
Toutafé! C'est pour ça que les jours J je demande toujours à une autre personne de charger ma jument. Ça ne m'empêche pas de vouloir travailler le truc dans le calme sans pression justement pour que tout se passe au mieux pour ma jument (et pour moi!)


Par mandine25 : le 24/11/21 à 10:30:39

Déconnecté

Inscrit le :
30-04-2012
1190 messages

87 remerciements
Dire merci
Oui dans le fond il ne sait jamais rien de passer de grave en fait..bon après je ne suis pas stressée de nature mais bon pas de catastrophe.

Donc il faut absolument que tu relativises et que tu travailles sur toi et tes peurs la jument suivra si elle sent que tout est cool.

Par BountyB : le 24/11/21 à 10:54:03

Déconnecté

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Donc il faut absolument que tu relativises et que tu travailles sur toi et tes peurs la jument suivra si elle sent que tout est cool.

Merci voilà un conseil très concret
En vrai, c'est JUSTEMENT pour arriver à nous rassurer ma jument et moi que je veux travailler un max le camion "à blanc". C'est bien pour ça que je demande des conseils pour bien faire. Car quand on bosse le camion sans le spectre du transport, moi je ne stresse pas vraiment. Donc si j'arrive à faire tout dans le calme "pour beurre", ça va carrément m'apaiser pour les jours J.
Me dire "arrête de stresser" c'est gentil mais ça ne m'avance pas beaucoup.

Et pour le coup du van où ma jument est passée sous la barre, ce n'est pas moi qui l'ai montée, je me suis même éloignée pour que mon stress n'interfère pas. On devait partir pour ma première fois à la plage avec ma jument et j'étais comme une gamine au bord des larmes d'excitation et de stress, c'était pas la peine que j'insiste moi. Bah oui je suis bêtement humaine avec mes ptits rêves de gamine et je me suis dit très fort ce jour-là "arrête de stresser", bah ça n'a pas marché
Ma jument était donc entourée de gens qui ne stressaient pas du tout.
Mais clairement même si j'étais éloignée mon état émotionnel a certainement causé la réaction disproportionnée de ma jument.

Par mandine25 : le 24/11/21 à 11:29:29

Déconnecté

Inscrit le :
30-04-2012
1190 messages

87 remerciements
Dire merci
Je n'ai pas dit "il faut arrêter de stresser" j'ai dit qu'il fallait travailler sur tes peurs et ce n'est pas du tout la meme chose. Savoir pourquoi on a aussi peur,comment la contourner ou la minimiser ou carrément apprendre à la gérer.etc c'est un travail long et compliqué sur toi même pas juste se dire dans sa tête arrête de stresser, ça effectivement ça ne marchera jamais.

Après si c'est l'attente le problème lors de tes entraînements il faut monter la jument et la laisser patienter un peu plus longtemps à chaque fois et récompenser dès quelle est sage..mon poney peut passer 2h dans le camion il s'en fout c'est un endroit confort pour lui.

Par Halva : le 24/11/21 à 13:31:00

Déconnecté

Inscrit le :
26-10-2020
51 messages

5 remerciements
Dire merci
avant l'embarquement proprement dit il y a plein d'exercices, jusquà mettre le van dans le pré avec un seau de nourriture au fond
De petites vidéos à méditer
Lien

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 563) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval