Forum cheval
Le Forum Cheval

Sport, courses et infiltrations

Sujet commencé par : Galuska - Il y a 12 réponses à ce sujet, dernière réponse par Galuska
1 personne suit ce sujet
Par Galuska : le 04/04/21 à 20:25:41

Déconnecté

Inscrit le :
05-05-2019
849 messages

154 remerciements
Dire merci
J'ai discuté avec une ASV équine spé ortho qui me dit "tous les mercredis matin je vais dans tel haras et c'est matinée infiltrations, j'y vais depuis des années"
Je m'interroge: pourquoi infiltrer les mêmes chevaux une fois par semaine depuis des années?
Il s'avère qu'ils utilisent un système que je connaissais pas, ils prélèvent du sang du cheval, en isolent le plasma enrichi en plaquettes pour le réinjecter dans les membres. Quand je demande si c'est pas considéré comme du dopage: "ah non pas du tout, et c'est beaucoup plus naturel et sans danger contrairement aux corticos" oui bon comparons comme ça, si ça fait plaisir... Apparemment "chez les TF, 99% des chevaux qui courent sont infiltrés toutes les semaines, et puis ça se fait de plus en plus chez les chevaux de selle aussi".

J'avoue que ça m'a pas mal surprise. Les tournées de B12 dans les centres d'entraînement, je connaissais. Mais les infiltrations partout dans les 4 membres chaque semaine... non. Quid des effets sur le long terme, et comment ça se passe quand d'un coup on arrête? Et niveau bénéfices, j'imagine que si tous les font, c'est qu'ils sont nombreux? Moins de fatigue articulaire, plus d'endurance, moins de douleur?

Bref quels sont vos avis et expériences sur le sujet?

Messages 1 à 12, Page : 1

Par Alex30200 : le 04/04/21 à 22:07:01

Déconnecté

Inscrit le :
17-02-2018
39 messages

2 remerciements
Dire merci
Bonjour,

Je ne connais rien aux courses et à la situation décrite.
Par contre je connais un peu les PRP (plasma enrichi en plaquettes) chez les humains. C’est utilisé en majorité pour traiter les tendinites et les lésions musculaires, ils stimulent la cicatrisation des fibres grâce à des facteurs de croissance.

Du coup j’imagine que c’est en prévention des lésions musculaires et pour la récupération ?
Niveau effets indésirables, aucune idée! Comme tout, il doit y en avoir sur un traitement à long terme...

Par contre oui c’est complètement différent des infiltrations de corticoïdes. Le but des PRP n’est pas de diminuer l’inflammation, car l’inflammation fait partie des clés pour une cicatrisation réussie.


Message édité le 04/04/21 à 22:09

Par Kindy49 : le 05/04/21 à 22:00:54

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2014
1420 messages

74 remerciements
Dire merci
Chez les humains ça fonctionne bien...on reinjecte les plaquettes qu’on a pris dans le sang, je ne vois pas trop ce qu’il peut y avoir comme effet indésirable ( enfin, pour moi j’avais réfléchi comme ça)...le problème c'est que ça permet sans doute de pousser les limites du cheval, au détriment de sa santé. (Mais bon la santé du cheval de course, c’est de courir, parceque si on ne peut pas le soigner et si c’est pas le super crack il risque de mal finir...).

Par takhan : le 06/04/21 à 13:24:24

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
2318 messages

157 remerciements
Dire merci
Quand l'ex jument de ma coach s'est fait une tendinite, le véto avait dit qu'au delà de 2 PRP si il n'y avait pas de guérison (en plus du repos etc...) c'est que c'était cuit. Que globalement multiplier les PRP à l'infini sur des lésions ça n'avait pas une efficacité avérée , alors 1 PRP par semaine ça semble beaucoup.
Cela dit je répète ce que j'ai entendu je n'ai pas d'opinion particulière sur ce sujet là à part mon bon sens. Je trouve ça évidemment too much d’infiltrer toutes les semaines un cheval et surtout complètement irrespectueux de son intégrité physique et morale.
C'est du dopage quoi.
On joue jusqu'à temps qu'on casse le joujou...

Par Sa_Black_Rah : le 06/04/21 à 13:48:44

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2004
8873 messages

42 remerciements
Dire merci
"chez les TF, 99% des chevaux qui courent sont infiltrés toutes les semaines, et puis ça se fait de plus en plus chez les chevaux de selle aussi".

Franchement, j'en doute fortement...

Déjà parce que:
- Dans le trot, c'est les courses "de pauvre" par rapport au galop. Je ne dis pas ça de manière péjorative du tout attention! Mais juste que clairement, il y a beaucoup moins d'argent qui circule en TF par rapport au PS. Clairement, ça se ressent sur la manière dont les chevaux sont gérés / entrainés au quotidien. Idem, je ne dis pas ça de manière péjorative car clairement certaines écuries de galop auraient beaucoup à apprendre des écuries de trot. Mais on a moins de personnel dans le trot par rapport au galop, et souvent les frais engagés sont loin d'être les mêmes.
- Ensuite, parce que mine de rien, France Galop et le Trot sont ultra chauds patate sur tout ce qui est dopage. Ce serait à vérifier dans le code des courses, mais il me semble qu'un cheval ne peut être infiltré dans les 14 jours précédents une course (c'est le cas pour le galop en tout cas). Et il n'y a qu'à voir comment un certain entraineur s'est bien fait aligner sur le sujet le mois dernier d'ailleurs.

Par K.Zel : le 06/04/21 à 13:54:22

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
8649 messages

457 remerciements
Dire merci
Sur le PRP : j'ai fait faire des infiltrations en PRP sur mon paint qui a a une arthrose sévère des jarrets. On en a fait cinq ou six, mais à 6 mois d'écart environ. C'est vrai qu'au niveau effets secondaires, etc, ça semblait mieux. Ça a beaucoup aider le cheval (cheval qui ne travaille pas)
Le risque majeur de complications était lié à l'acte lui-même si l’asepsie n'était pas correctement réalisée (alors une fois par semaine ! ceci dit, sur un tendon, ça n'est pas comme une articulation, clairement) et même remarque que takhan : au bout d'un moment, en faire un certain nombre, ça ne sert plus trop (là, on a arrêté avec mon cheval, dtf l'aiguille ne passe plus) A noter quand même que mon expérience se base sur un seul cheval et c'était en intra-articulaire, pas sur les tendons.
En parallèle, j'ai eu un cheval qui a eu une tendinite de la bride carpienne. J'avais parlé du PRP avec ma véto, étant donné que j'avais eu un bon résultat sur le paint, et effectivement, elle me l'a déconseillé sur le moment. Attention, à prendre avec des pincettes parce que ça remonte, mais il me semble qu'elle m'avait dit que comme on ne l'avait pas fait en tout tout début de lésion, ça ne servirait pas à grand-chose.

Sur le long terme : Moi, j'ai connu les TF qui passaient au feux très régulièrement, tu avais une vraie carte en braille sur leurs membres, une multitude de cicatrices. J'ai aussi récupéré une fois, pour la retraite, un cheval de dressage (anglo) qui s'était mangé les feux multiples comme ça, puis largué niveau soins une fois qu'il ne pouvait plus bosser (donc abandon des feux aussi) Je ne peux pas lier objectivement son état aux feux, mais clairement le cheval est passé de splendide à sac d'os en très très peu de temps. Je ne peux que supposer que se mangeant d'un coup toute la douleur de plein fouet, il s'est décati. Pour autant par la suite, il n'a jamais eu de problèmes aux tendons sur les sept ans que je l'ai gardé.
J'ai aussi eu chez moi un PS (carrière complète de steeple, puis carrière de club) qui avait été passé aux feux de multiples fois. Ben lui, c'était plus aléatoire niveau vieillissement des membres, mais sachant qu'il avait une ancienne fracture, à voir si c'est lié. En tout cas, il faisait des lymphangites récidivantes. Je précise bien encore que je parle de vieillissement post feu chimique, pas post PRP qui doit-être quand même sacrément moins agressif. Peut-être pour ça qu'ils sont passé au PRP ?

Et pour les chevaux de course, là, franchement, ils n'en ont pas grand chose à carrer du vieillissement. Du coup, en tant que ça tien,t bah ça tient. Les carrières longues/complètes ne sont pas la majorité déjà, donc si ça pète OSEF. Au pire, on a pas besoin de tendons pour un peu de reproduction.
Je serais quand même curieux de voir ce qu'il en est quand on soulève les jupes d'autres disciplines au niveau pro, ça ne doit pas être très propre non plus.

Par Sa_Black_Rah : le 06/04/21 à 14:00:36

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2004
8873 messages

42 remerciements
Dire merci
Je ne peux pas lier objectivement son état aux feux, mais clairement le cheval est passé de splendide à sac d'os en très très peu de temps.

Les feux, ça fait des décennies qu'on sait que ça ne sert strictement à rien sur tout ce qui est tendinite / desmite, tare dure et tare molle. C'est même contre-productif...
On le voit encore beaucoup sur les chevaux de courses, parce que les mythes ont la peau dure (moyennant quoi, je l'ai vu sur des chevaux de classique aussi). Enfin, généralement, les entraineurs / propriétaires ne font que suivre les recommandations des vétos sans trop aller chercher plus loin donc bon!

Par K.Zel : le 06/04/21 à 14:05:42

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
8649 messages

457 remerciements
Dire merci
Tout à fait. Ici, je parle d'ailleurs d'un cheval de classique, mon anglo, qui était né en 83 quand même. Et le PS en 93. Pas tout à fait la même époque. (et je ne parle pas de mon niveau de colère d'avoir vu au quotidien ce qu'étaient devenus ces chevaux totalement bousillés par l'homme. Ce n'est pas le sujet, et je ne parle pas de leur dégradation mentale,une vraie cata niveau traumatismes. Ça fout vraiment les boules )

Par Sa_Black_Rah : le 06/04/21 à 14:41:09

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2004
8873 messages

42 remerciements
Dire merci
C'est triste de voir que ça se pratique encore... Quand on sait que déjà au début des années 80 (si pas avant), il y avait des études là-dessus.

Et je suis d'accord pour ce qui est du potentiel traumatisme engendré par ce type de techniques (de barbaries plutôt!).

Franchement, quand j'entends les histoires d'horreur que certains jeunes me racontent, c'est à pleurer.

Par Colomba : le 06/04/21 à 15:23:56

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2006
17785 messages

334 remerciements
Dire merci
Je pense à l'IRAP, que l'on a fait a mon cheval, effectivement concu a partir de son propre sang, pour réguler l'inflammation articulaire
https://www.cheval-energy.com/fr/guide-sante/73-nouveaux-traitements-pour-le-cheval

Moi je l'ai utilisé en curatif, je suppose qu'ils l'utilisent en préventif pour éviter les lesions articulaires. Mais clairement, je trouve que ça reste dans de cas "de la triche"


Message édité le 06/04/21 à 15:25

Par baraka : le 06/04/21 à 15:49:53

Déconnecté

Inscrit le :
31-05-2005
1731 messages

70 remerciements
Dire merci
Si ça remplace les feux c'est un moindre mal... pour le cheval. C'est infiniment moins douloureux je pense.
Apres pour le reste, pour être provoc , tant que les antispécistes auront pas fait interdire l'équitation sous toutes ses formes, il y aura ce genre de dérives...


Message édité le 06/04/21 à 15:50

Par lilibal : le 06/04/21 à 16:10:46

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2008
9980 messages

143 remerciements
Dire merci
@galuska Les tournées de B12 dans les centres d'entraînement, je connaissais.

Prenant de la B12 tous les jours je m'interroge .. ? Elle a un pouvoir spécifique sur les chevaux ?!! quel intéret dans les courses ?

Par Galuska : le 07/04/21 à 09:28:27

Déconnecté

Inscrit le :
05-05-2019
849 messages

154 remerciements
Dire merci
"Dans le trot, c'est les courses "de pauvre" par rapport au galop."
Je ne donnerai pas de noms mais je ne m'inquiète absooolument pas pour la situation financière des gens concernés. Je parle de haras qui gagnent le Prix d'Amérique, pas de trotteurs qui courent à Trifouillis-sur-Sarthe entre deux saucisses-frites.

"Elle a un pouvoir spécifique sur les chevaux ?!! "
Je suppose le rôle de booster, j'avoue j'étais jeune et on m'a dit "c'est de la B12" et j'allais pas chercher plus loin. J'ai aussi assisté à des piquouzes de fond de box démontable entre les qualifs et les championnats sur des shows d'arabe pour que "ça trotte moins mou" et ça serrait grave les fesses pour passer entre les mailles des contrôles aléatoires anti-dopage donc bon... plus rien ne m'étonne!

Quant à la véracité des propos, c'est une source sûre puisque ASV pratiquant elle-même tout ça depuis des années. Elle avait l'air étonnée que je soie étonnée. Elle ne m'a pas dit "PRP" par contre, c'est une déduction perso. Elle m'a parlé de plasma, de prélever le sang du cheval, de le centrifuger, de le mélanger à un produit "avec comme des petites billes" et de le réinjecter dans les membres du cheval chaque semaine pour diminuer la fatigue, éviter les courbatures et douleurs. Elle m'a même précisé qu'elle injectait "3ml par boulet, pour le reste c'est un peu plus" (j'imagine qu'elle parlait des genoux)
Elle bosse dans une très grosse clinique avec une 20aine de vétos, dans le service spécialisé en orthopédie donc elle doit connaître son métier


Message édité le 07/04/21 à 09:30

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (65 955) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval