Forum cheval
Le Forum Cheval

Achat d'un cheval : oui mais...

Sujet commencé par : Amélie12 - Il y a 31 réponses à ce sujet, dernière réponse par Lilianna
Par Amélie12 : le 09/01/21 à 12:19:41

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Bonjour à tous ! Je viens écrire ce sujet pour me vider la tête et avoir vos avis.
Pour mon anniversaire, mes parents m'ont offert le plus beau des cadeaux : une promesse d'achat de mon futur cheval/poney. Par là, je veux dire que des la fin de ma DP, programmée au début du printemps, nous nous lancerons dans l'aventure. Ils connaissent bien évidemment le coût financier et sont prêts à l'assumer jusqu'à ce que je puisse moi même le faire sans risquer d'être dans le rouge à chaque mois. C'est vraiment le plus beau des cadeaux ( qui je dois le dire m'a fait verser quelques larmes du haut de mes 18 ans).
Seulement, je suis quelqu'un de très peu sûre de moi et après ce moment euphorique est arrivé le moment de doutes.
Avant d'avoir eu ce fameux cadeau, je m'étais dit que je me débrouillerai à l'acheter à cette même période. Tout était calculé dans ma tête. Des que nous avons signé pour cette DP, nous savions tous les 3 ce qu'allait être l'étape suivante. Ça allait être l'occasion pour moi d'en apprendre plus sur la gestion du cheval, les soins ect. Vraiment, je conseille à tout le monde de passer par une DP ! J'ai pu avoir une bonne relation avec ce poney tant monté, qu'à pied. Je me sens prête à devenir proprietaire. Oui mais...
Depuis toute petite, on me rabâche ( et avec raison !) Qu'un cheval est un investissement tant financier, que dans le temps. Qu'il ne faut pas avoir peur d'y passer tout son temps libre ect. Cette partie là ne me fait pas peur. Je suis à la fac, dans une filière plutôt cool et j'aurais très bien pu aller voir ma DP tous les soirs si je voulais sans empiéter sur mes études. Après ma FAC, je pense me lancer en tant que professeur des ecoles, l'école est à 10 minutes de chez moi (guère plus loin que ma FAc). Du côté du niveau, j'ai un galop 5 sur le papier mais tout simplement parce que je n'ai pas pu passer les autres galops et ma mono me donnerait sans problème mon galop 6. Cette année de DP m'a permis de progresser aussi sur le plan monte. Je prenais des cours part toutes les semaines et je sais par conséquent travailler un cheval ( bien sur même en étant propriétaire, il me sera impossible d'arrêter ces cours !).
On en arrive au problème. Sur le papier tout est bon. Maintenant c'est dans ma tête. Je connais un peu trop les responsabilités qu'engendre un cheval et cela me fait peur. Outre le côté financier qui est calé, j'ai peur qu'un jour, je ne puisse plus avoir le temps d'aller voir mon poney. Le centre equestre où il sera en pension et qui est mon centee depuis une dizaine d'année est à 15/20 minutes. Alors je ne parle pas forcément d'une période plutôt proche mais sachant qu'un cheval peut très bien passer les 20 prochaines années de ma vie à mes côtés, je me dis Qu'il peut s'en passer des choses ! D'un autre côté, j'ai peur d'avoir la responsabilité d'un poney. Ne pas voir s'il a un problème de santé, ne pas savoir organiser son travail,... Je n'ai pas d'objectif particuliers si ce n'est de faire 2/3 concours de dressage et de saut en niveau club et d'avoir un cheval assez polyvalent : qui saute et dresse à un assez bon niveau ( pas plus d'un mètre pas exemple). J'en parle souvent à mes parents qui me soutiennent et me disent de ne pas m'inquiéter. Normalement pendant les 4 prochaines années je n'aurais pas de mal à m'en occuper puisque je serai chez mes parents et que mes études ne me prendront par énormément de temps. Actuellement, je vais 3x au club pour ma DP et hors week end pour que son propriétaire puisse y aller. Je pourrais donc assez facilement y aller 4 fois par semaine : ce qui pour moi est déjà pas mal. Je serai dans mon club que je connais et avec une monitrice et gérante en qui j'ai une entière confiance. Au moindre soucis, je sais que je pourrai lui demander conseils. Je devrais aller lui faire part de mon projet dans les prochaines semaines. Poney sera au pré 7j/7, 24h/24 avec foin à volonté. D'où ma réflexion de me dire que même si certaines semaines, il me sera difficile d'y aller plus de 2 fois, ce n'est pas grave. D'autant qu'on souhaite également prendre des renseignements pour que poney puisse éventuellement être monte en club s'il le faut. Je le redis je fais entièrement confiance à ma mono et je sais qu'il sera monté par des gens de confiance ect. Je ne pensais pas qu'avoir ce saint Graal me ferait autant douté... Pourtant j'en ai toujours rêvé, plus petite je voulais faire mes études dans le cheval et pas une seule fois j'ai voulu arrêter la DP ou ne pas aller voir le poney.
Voilà, je pense avoir fait le tour. Je ne vous pose par réellement de questions mais j'avais besoin de vider mon sac. Étant assez angoissée, j'ai peur de sauter le pas mais en même temps tellement hâte d'avoir mon propre poney. Vous voyez l'idée ahah?
Si jamais vous avez des remarques, des témoignages Ou autres, je serai ravie de les entendre. Merci d'avoir lu !

Messages 1 à 31, Page : 1

Par sheytana : le 09/01/21 à 12:26:33

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2007
137725 messages

1768 remerciements
Dire merci
Tu sais on a tous un jour été des propriétaires nullissimes pour nos chevaux, on a tous fait des erreurs et on continuera tous à en faire...

Même les pros sont loin d'être parfaits, donc essayer de faire au mieux c'est déjà pas si mal
Le reste vient avec l'expérience, la remise en question, l'entourage, la curiosité et le partage.

Et puis le forum est un bon soutien moral (et même matériel parfois) dans les mauvais moments.

Même si c'est bien de se poser des questions, il ne faut pas laisser le doute gâcher les bons moments

Bonne chance pour ton futur achat

Par Lilianna : le 09/01/21 à 13:17:00

Déconnecté

Inscrit le :
12-07-2011
1217 messages

49 remerciements
Dire merci
Donc si je résume, tous les feux sont au vert sauf que tu as peur :
- de ne plus avoir le temps d'aller voir ton cheval
- de ne pas voir s'il a un problème de santé
- de ne pas savoir organiser son travail
- de manquer d'objectifs

Alors je dirais que pour les 3 premiers points, le fait qu'il soit en pension et que tu prévois de prendre des cours régulièrement avec lui apporte déjà une bonne partie de la "solution"
- Ne plus avoir le temps (pour X raisons, parce que comme tu dis, il peut s'en passer des choses dans une vie !) si tu n'as pas d'objectif sportif et que le cheval est au pré, bien nourri est surveillé, franchement ce n'est pas grave, surtout si c'est provisoire !
- Pour les problèmes de santé, le fait qu'il sera sous la surveillance de professionnels en qui tu as confiance est très rassurant. En apprenant à connaître ton futur cheval, tu apprendras aussi à reconnaître rapidement si quelque chose ne va pas, s'il n'est pas comme d'habitude. Pour ce qui est des connaissances "vétérinaires" (entre guillemets hein, juste la base), tu peux facilement trouver des ouvrages, voire des petites formations avec un vétérinaire qui t'apprendra à soigner les petits bobos, prendre les constantes, surveiller des signes caractéristiques qui nécessitent de l'appeler...

Ensuite, pour les objectifs et l'organisation du travail, je dirais que ça viendra petit à petit en apprenant à connaître ton cheval et en fonction de ce qu'il a besoin de travailler.
Déjà "avoir un cheval polyvalent", je trouve que c'est un bel objectif ! Selon ce que tu y mets derrière, ça ouvre le champ à plein de découvertes ensemble.

Enfin, je dirais que si on devait toujours être certains de ce que la vie nous réserve pour se lancer, on ne ferait pas grand chose L'incertitude fait partie de la vie, et ce n'est pas pour autant qu'il faut se priver, quand on en a envie et des moyens à priori suffisants à l'instant T, d'adopter un animal ou d'avoir un enfant...

Par contre, reste "dans le doute" et réfléchie pour la période de recherches, ça te permettra de ne pas t'emballer directement sur un cheval qui ne te conviendrait pas ou qui aurait un petit souci physique par exemple


Message édité le 09/01/21 à 13:18

Par Amélie12 : le 09/01/21 à 13:35:49

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Rebonjour ! Vous m'avez bien cernée ahah.
Je suis très peu sûre de moi dans la vie de tous les jours par exemple à la fac ect. Donc la je vous avoue qu'un cheval va me demander de me faire confiance !
Pour ce qui est de la peur de ne pas avoir du temps c'est un peu lié avec l'organisation je crois. J'ai la chance de monter un super poney en DP : il travaille entre 5/6 fois par semaine, saute bien et dresse pas trop mal même si c'est pas son fort. Donc j'avoue que j'aimerais bien retrouver ces sensations mais je me dis que si futur cheval est moins travaillé, il sera peut être moins bien ( dans la musculature ect. ). J'ai trop lu sur des forums qu'une fois rentrées dans les études supérieures, les propriétaires n'avaient plus le temps de s'occuper de leurs chevaux et ça me fait peur. En 1ere annee, je n'ai pas du tout cette impression mais si ça arrivait en L2 ouL3?
Quand je disais que je n'avais pas d'objectifs, pour moi ce n'est pas un frein, au contraire ! J'adore aller voir ma DP pour la panser et lui donner des carottes ect. J'ai même fait du TAP, ce que j'aimera8s faire avec le prochain cheval parce que j'adore cette connexion.
J'essaie de faire la comparaison avec ma DP actuelle peut être à tort. En réalité, je pense qu'aller le voir 3x par semaine ce n'est pas si mal. Sachant qu'il est au pré avec des copains, ça ne les dérangerait pas de ne pas voir.
Plus que de ne pas avoir le temps, j'ai peur de faire passer le cheval avant mes études. C'était un peu le cas quand j'ai choisi ma fac, à 5 minutes de chez moi, elle me permettait d'aller monter à cheval encore plus qu'avant. Ça peut paraître un peu gnangnan mais j'ai pas envie de décevoir mes parents qui se donnent à fond pour moi et à côté, laisser tomber la fac. Pourtant d'un autre côté, je me dis que ça sera pas forcément plus prenant que ma DP...
J'ai aussi trouvé l'origine de ma peur. N'ayant pas encore le permis mais devant le passer avant cet été, j'ai peur de me retrouver seule. Mes parents m'accompagnent actuellement à chaque fois que je vais au club donc c'est bien agréable. D'un autre côté, je sais que je les embeterais moins à vouloir aller au poney sous la pluie, dans le froid ect.
Une dernière question : Avez vois toujours trouvé la motivation pour aller voir votre cheval à la mauvaise période ? Vous savez celle ou il faut nuit tôt, où il pleut et où il fait froid? Après le travail ?
Autre question : si quelqu'un qui est professeur des ecoles ou En master pour le devenir passe par là ? Est ce que cette formation est prenante ? Il y a un stage en deuxième année à mi temps, pouvons nous choisir le lieu ?
Merci à vous pour vos réponses, je me sens un peu plus sure de moi !


Message édité le 09/01/21 à 13:51


Message édité le 09/01/21 à 13:52

Par stephy92 : le 09/01/21 à 14:28:47

Déconnecté

Inscrit le :
22-07-2004
40941 messages

349 remerciements
Dire merci
Pour ma part j'ai du attendre d'avoir 30 ans pour m'offrir mon cheval, mais avant on m'en a confié un certain nombre.

J'ai toujours trouvé le temps et la motivation pour aller monter. Mais ce sont aussi des "sacrifices".

Pendant mes études (Sciences Po, Ecole de commerce, etc...) parfois je montais à 21h ou à 6h.
Avec le boulot ben c'est un peu la même, mais mes chevaux c'est ma vie, mon oxygène, donc je trouve toujours l'énergie d'y aller (pas forcément tous les jours, mais 4/5 fois par semaine)

Avec l'âge j'avoue que l'énergie est parfois plus faible lol.

Après il peut arriver pleins de choses, la vie ne suit pas forcément le chemin que tu t'étais tracé, mais c'est vrai pour tout. Dans ce cas il est toujours temps de trouver des solutions.

Tu as l'air bien encadrée et d'avoir la tête sur les épaules, alors profite de ce beaux cadeau

Fais toi également bien encadrée et accompagnée pour le choix de ton compagnon, car de l'entente avec ton cheval découle aussi la motivation

Par BountyB : le 09/01/21 à 14:55:20

En ligne

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
Si ça peut te rassurer, j'étais aussi à la fac quand j'ai acheté mon premier cheval. Et je n'avais pas le permis. Je prenais les transports en commun, 20 min de transports et 20 minutes à pied. Ça le faisait.
En fait avec l'expérience, bientôt 20 ans plus tard, je pense que ce qui fait un bon proprio c'est de mettre le bien-être de son cheval en premier et de se remettre en question, beaucoup
Parfois on se trompe, mais le principal est d'apprendre de ses erreurs.

Par sheytana : le 09/01/21 à 15:14:06

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2007
137725 messages

1768 remerciements
Dire merci
J'avais 19 ans quand j'ai acheté mon premier cheval, j'ai fait de longues études (interminables même pour être plus précise ) et j'ai enchaîné sur des boulots très prenants.

J'ai eu plus ou moins le temps de monter en fonction des années, mais bon, quand je n'avais pas le temps ça faisait des vacances à mes montures et on reprenait plus tard au pire Ne pas être monté n'a jamais tué un cheval.

Il y a aussi des solutions pour le travailler régulièrement quand on a moins le temps et qu'il est en pension : prendre toi même des DPs pour ton cheval par exemple.

Je pense que le truc le plus important c'est de bien choisir son cheval, car ce qui fait souvent tourner le rêve en cauchemar ce sont les erreurs de casting. Et puis une fois qu'ils sont là, ils nous mènent chacun sur des voies particulières auxquelles on aurait pas forcément penser, donc il faut laisser ouvert le champ des possible

Par Amélie12 : le 09/01/21 à 15:53:08

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Merci à tous pour vos messages bienveillants ! J'avais peur qu'on me dise que je n'étais tout simplement pas prête pour devenir proprietaire, que c'etait un captice, que j'etais inconsciente et j'en passe... J'ai regardé les emplois du temps des L2 et L3 et j'avoue que j'aurais trouvé 2 ou 3 fois pour aller voir un poney. Ça me rassure !
Comme il devrait arriver avant l'été, j'aurais le temps d'y aller et d'apprendre à le connaître. Mais dans un premier temps, je ne sais pas si j'irai le voir tous les jours. Je veux que l'équitation (et le poney en lui-même) reste un loisir et un moment agréable et je n'ai pas envie de me forcer à aller le voir tous les jours. J'espère que ça ne fait pas de moi une mauvaise propriétaire ahah. Je dis ça mais aussi bien des que j'aurais deux heures devant moi je les passerai au poney ! Mais je pense qu'il faut aussi garder du temps tranquille. Sans avoir quelque chose de prévu, pouvoir faire autre chose et ça me rassurerait sur la possibilité d'assurer la fac aussi !
Enfin je pense demander aussi à ma mono de le monter 1 fois par semaine histoire qu'il soit quand même travaillé assez constamment. Et la aussi je serais rassurée de savoir qu'il est bossé même si je n'ai pas envie de le monter de mon côté.
Je pense que les prochains mois et les recherches vont être très compliqués me connaissant ahah. Je pense que déjà aller en parler avec ma mono va bien m'aider et peut être en parler avec d'autres proprios du club. J'imagine qu'après c'est comme tout, on s'habitue !

Par equifeel : le 09/01/21 à 23:15:13

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7766 messages

354 remerciements
Dire merci
+1 avec les conseils ci dessus.
Je pose juste une questions : si tu deviens prof des école comme tu le prévois (mais ça a le temps de changer), tu es sûre de travailler à côté de chez toi? Car je ne crois pas que tu puisses choisir ainsi, tu seras mise en poste selon ta réussite au concours il me semble (respect de tes vœux ou pas), non?

Par Juliie : le 10/01/21 à 07:29:58

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2008
11606 messages

377 remerciements
Dire merci
Je pense que le truc le plus important c'est de bien choisir son cheval, car ce qui fait souvent tourner le rêve en cauchemar ce sont les erreurs de casting.


Je n’ai pas tout lu, mais je ne peux qu’être d’accord mille fois avec ça!
Tout d’abord un cheval SAIN. N’hésites pas une seconde à recaler un cheval qui ne passerai pas la visite d’achat. On ne peut pas être attaché à un cheval qu’on a vu 2x 1h. Quand le bourricot est là depuis 3 ou 4 ans et qu’il est a moitié flingué, c’est une autre histoire Ça vient d’arriver à une amie qui n’a pas fait de visite, et à moi qui en ai fait une sans faire relire les radios par un autre véto
Et qu’il ait coûté 3000 ou 15 000€, l’entretenir 20 ans à rien faire coûtera la même chose. Donc ne pas se dire qu’on économise sur la visite parce que le cheval est pas cher.

Et aussi un cheval qui correspond à ce que tu veux. Après ça, ça se discute, certains ici te diront qu’il font tout autre chose que ce qu’ils avaient prévu au départ, en étant très contents. Mais à mon avis il faut quand même se fixer des critères et acheter en fonction... Si tu décides par exemple d’acheter un cheval de plus de 8 ans, j’irai pas prendre un 4 ans parce que « il est gentil », par exemple...

Par Amélie12 : le 10/01/21 à 10:28:54

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Disons que j'ai toujours voulu enseigner. Au départ, je voulais être monitrice d'équitation. C'est toujours un projet que je veux réaliser mais du coup j'hésite à passer le monitorat entre la Licence et le master, après le master ou bien plus tard. Mais cela ne serait pas un problème pour le futur poney puisque de toute manière je pourrais l'emmener avec moi dans ce projet.
Pour celui de devenir prof des ecoles, c'est vraiment ma voie. Être prof au collège, j'y ai pensé mais le contact avec les élèves n'est pas le même et l'avantage en primaire, c'est qu'on peut faire pleins de matières ! Pour la première affectation, j'avoue que c'est une zone d'ombre pour moi. Je me suis beaucoup renseignée sur internet et j'ai lu pleins de choses différentes. Certains disent que le concours n'a pas d'incidence, d'autres qu'on est affecte dans un département, que ça dépend des choix qu'on fait ect. Je suis un peu perdue à ce sujet mais je pense que pour ce qui est de la vie active, je ne peux pas le prévoir. Même en cherchant du boulot dans un autre secteur, je peux également me retrouver très loin de chez moi. Dans ce cas là, on s'adaptera. Dans ma région il y a pleins de pension pré donc peut être que dans quelques années on déménagera poney et moi !
Piur le choix du poney, je n'ai pas de critères vraiment précis. J'aimerais un poney entre 5 et 10 ans, qui a un peu de potentiel en dressage et saut ( ça dépend de l'âge aussi ), rustique pour qu'il puisse vivre au pré sans problème, bonne morphologie ect. Bien évidemment une visite veto validée c'est un critère obligatoire .
Merci à vous !

Par Keanjha : le 10/01/21 à 11:33:35

Déconnecté

Inscrit le :
14-01-2004
7661 messages

148 remerciements
Dire merci
Après, même si mutée loin de chez toi, un cheval en pension, ça se déménage aussi.
Ce n'est pas comme si le projet d'achat n'était faisable qu'à l'unique condition que le cheval vive dans le pré chez papa-maman parce qu'on n'a pas les moyens pour la pension.

Par BountyB : le 10/01/21 à 11:56:23

En ligne

Inscrit le :
01-11-2011
2814 messages

170 remerciements
Dire merci
un cheval en pension, ça se déménage aussi
Oh oui
Ma jument a déménagé 5 fois et mon précédent cheval au moins 6 fois

Par Amélie12 : le 10/01/21 à 19:34:18

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Merci beaucoup pour vos nombreuses réponses !
Je pense qu'inconsciemment l'achat d'un cheval devait rimer avec une situation stable, planifiée. Hors, je me rends bien compte qu'aucune personne ne peut planifier sa vie sur des dizaines d'années et qu'il m'arrivera certainement d'être confrontée à des choix ou des problèmes d'organisation.
Je vous remercie de m'avoir montrée qu'on peut bien évidemment faire ses études en parallèle du cheval, ce qui me faisait peur, et que je n'en serais pas pour autant une mauvaise propriétaire
J'ai encore quelques mois pour faire mûrir ce projet, accompagnée de professionnels en qui j'ai confiance et que je pourrai dans cette annee 2021 réaliser mon rêve de petite fille !
Merci beaucoup à vous !

Par equifeel : le 10/01/21 à 19:59:22

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7766 messages

354 remerciements
Dire merci
Je vois qu'à ça aussi, tu y as pensé. J'évoquais le lieu du travail car j'avais l'impression que tu avais tout prévu dans ton club actuel. Mais je lis que c'est ok si tu bosses ailleurs.
tout les feus sont au vert pour moi et tu as encore qq mois pour peaufiné le projet.
Je trouve que depuis le début, tu t(y prends très bien.

Par Amélie12 : le 10/01/21 à 20:55:58

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Vous avez eu raison de me le rappeler. Il est vrai que dans l'idéal j'aimerais rester dans ce club le plus longtemps possible tout simplement parce que je m'y sens bien, que les chevaux y sont très bien traités et que la gérante a la même vision de l'équitation que moi. Maintenant, s'il m'est obligé de le quitter alors je le ferai, non pas par gaieté de coeur ! Je n'ai pas non plus envie de quitter ma vie mais comme on dit advienne que pourra !
Je vous remercie vraiment pour ce message, c'est un projet que j'ai en tête depuis quelques mois maintenant même si il est officiel depuis quelques semaines. J'ai longuement réfléchi, jusqu'à me faire des noeuds au cerveau n'est ce pas? 😂 et je connais que trop bien les responsabilités et les sacrifices que cela entraîne. J'ai la chance d'avoir des parents qui connaissent également tout ça et qui ne décident pas de se lancer dans ce projet pour faire plaisir à leurs petite fille sans savoir dans quoi ils se lancent



Message édité le 10/01/21 à 20:57

Par Pili : le 11/01/21 à 10:22:22

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
8369 messages

377 remerciements
Dire merci
je rejoins tout ce qui a été dit plus haut, je rajouterais que la recherche du 'cheval idéal' se compte généralement en mois et milliers de kilomètres. N'oublie pas d'emmener quelqu'un de confiance avec toi qui te connait à cheval et s'y connait en chevaux. J'ai bien compris que tu as toute confiance dans le club où tu es mais je ne laisserais pas à une autre personne le soin de choisir le cheval. Un cheval (surtout le premier) c'est comme une histoire d'amour, faut que ça matche sur le papier mais aussi qu'il y aie des petits papillons dans le ventre, ça permet de surmonter plus facilement les difficultés qui arriveront tôt ou tard. Comme tu m'as l'air très cérébrale je ne pense pas que tu 'tomberas amoureuse' du premier cheval que tu vois mais les incompatibilités de caractère ça existe aussi, le cheval a beau avoir toutes les qualités du monde si vous ne vous comprenez pas ça va être compliqué (surtout que ton ambition n'est pas exclusivement sportive)

Par Amélie12 : le 19/03/21 à 07:42:57

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Bonjour à tous ! Je reviens aux nouvelles. Tout d'abord, merci encore pour tous vous messages. J'ai eu de sacrés moments de doutes pendant les quelques semaines qui séparent ces deux messages. J'en ai pleuré, j'en ai rigolé... bref, j'ai fait les montagnes russes ! J'ai entre temps essayé deux chevaux et mon choix s'est porté sur le deuxième. On a eu un peu des galères avant un oui définitif puisqu'on a du faire des examens complémentaires pour être sûre de ne rien avoir derrière. Mais, depuis quelques jours j'ai donné ma réponse favorable et il doit arriver à mon centre dans moins d'une semaine... seulement, parce que oui il y a un mais, je n'arrive pas à me détacher de mes pensées négatives. Je me doutais que ces quelques semaines de stress et de peur n'allaient pas s'en aller dès que la perle rare serait trouvée. Je doute encore. Bien sûr il y a énormément de joie et de hâte mais qui sont entrecoupées par de la peur de l'angoisse et du stress. Je peux passer de la voir à la peur en quelques secondes c'est pour dire... pour vous faire rapidement le topo (et peut être aussi que l'écrire m'apaisera) : j'ai peur de ce changement (j'avais déjà ma DP mais là c'est différent...), peur de devoir gérer mon cheval de A à Z même si ma mono sera à mes côtés sans souci, peur de devoir organiser le travail et d'être la seule responsable de celui ci et enfin peur de ne pas arriver à m'attacher à ce cheval inconnu. 1000 questions se posent dans ma tête : Est ce le bon? Va-t-on bien s'entendre ? Est ce que je l'aimerai au point de ne pas regretter ? Trouverai-je la motivation pour aller le voir ?
Bref... C'est encore une période très très difficile pour moi et j'ai vraiment peut que mon rêve se transforme en cauchemar. Mes angoisses ont tellement pris le dessus que j'en viens à me demander si j'aime encore l'équitation, c'est pour dire 😅.
Bien sûr, je vois tout le côté positif mais j'imagine plus facilement le côté négatif. Se rajoute à cela le fait qu'il y a quelques jours j'ai du dire au revoir à ma DP et c'est à ce moment là que j'ai pris conscience que ma vie allait changer...
J'ai encore besoin de vous pour me rassurer et m'aider à passer la dernière passe négative (enfin j'espère) avant l'arrivée de mon futur cheval, celui dont je rêve depuis plus de 10 ans.
Merci à vous d'avoir lu !

Par dilou : le 19/03/21 à 07:51:57

En ligne

Inscrit le :
01-01-2004
36152 messages

608 remerciements
Dire merci
Quand ton cheval sera là, j'espère que tout ce stress et ces angoisses s'apaiseront, parce que sinon, il les ressentira et ce ne sera pas très bon pour votre relation
Au début, repose-toi beaucoup sur ta mono ! Et puis lis, fréquente ce forum, parle à d'autres, et surtout observe ton cheval et écoute-le.

Par equifeel : le 19/03/21 à 07:54:54

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7766 messages

354 remerciements
Dire merci
Bonjour,

A ce stade là, je pense que consulter un psychologue pourrait t'aider à limiter ses angoisses et à ne plus en générer ainsi.
J'ai suivi ton post depuis le début. Je pense que tu as tout bien planifier, tout est organisé, y compris le fait d'être épaulé dans cette aventure. Tu as suivi toutes les étapes souvent recommandées avant d'être propriétaire;
Seules tes doutes et tes angoisses (au point d'en pleurer) restent tenaces. Il est temps de planifier de les faire disparaître, de les faire qu'elle s'apaisent.

En parler ici peut déjà faire bc de bien en effet. Mais pas sûr que cela suffise, voir qq'un en vrai peut aider.

Par Xynou : le 19/03/21 à 08:19:20

Déconnecté

Inscrit le :
14-06-2018
861 messages

165 remerciements
Dire merci
Moi, je trouve ça tout à fait normal d'être dans ton état. C'est pas rien l'arrivé d'un cheval et s'est normal de douter et de se poser milles questions.
Je pense que c'est d'ailleurs cet état d'esprit qui évite les catastrophes.

Ne t'inquiète pas, tu vas te détendre au fil des semaines.
C'est une nouvelle routine de vie à prendre, mais tu vas te rendre compte que tu sais déjà faire

Puis tu es bien entourée si tu as des questions. Et dans le doute, tu peux toujours avoir un double avis ici. On est nombreuses à poser des questions parfois très terre à terre alors qu'on a des chevaux depuis .... longtemps

Par patatrac : le 19/03/21 à 09:03:29

Déconnecté

Inscrit le :
22-09-2014
1390 messages

30 remerciements
Dire merci
Coucou,

J’ai acheté ma première jument quelques mois après avoir réussi mon concours de professeure des écoles.
Je suis aussi passée par tous ces moments de doute, et je pense qu’ils sont nécessaires. Je trouve que c’est bon signe de se poser toutes ces questions!

Par contre attention, tu ne seras pas forcément affectée dans l’école à côté de chez toi. En début de carrière tu as très peu de chance d’obtenir le poste que tu souhaites et tu peux même être à l’autre bout de ton département.

Par Amélie12 : le 19/03/21 à 09:41:03

Déconnecté

Inscrit le :
02-01-2020
17 messages
Dire merci
Merci beaucoup pour tout vos messages. Je pense que je me mets trop la pression aussi. Comme c'est "l'achat de ma vie" je pense que je veux être parfaite, sans doutes ect.
Le fait aussi que je ne connaisse pas le cheval, que je l'ai monté une fois ect. ne doit pas forcément m'aider non plus...
Je pense me laisser le temps de prendre mes marques avec, et comme on ne cesse de me répéter, même si ce n'est pas le but, un cheval se revend dans le pire des cas ! (Je n'en ai pas du tout envie mais cette phrase me rassure d'une certaine manière !)
Je m'attache à la relation que j'avais avec ma DP, mais je pense que je ne peux pas comparer

Par lililovjuva : le 19/03/21 à 12:34:38

Déconnecté

Inscrit le :
30-08-2008
1475 messages

32 remerciements
Dire merci
Etant professeure des écoles, monitrice et propriétaire, je ne peux que te mettre en garde sur l'avenir de tes études. Tu auras de plus en plus de travail et même si ce cursus est moins lourd que d'autres, il faudra quand même beaucoup de temps pour faire ton mémoire, et surtout du travail et un peu de chance quand même pour obtenir le concours (et je parle en connaissance de cause). Cela peut parfois prendre plusieurs années, il faut quand même garder à l'esprit que sans ce fichu CRPE ben... on a fait 5 ans d'études pour pas grand chose.

Pour ce qui est du BPJEPS, je te déconseille vivement de l'intercaler entre licence et master. Mine de rien gérer un master quand on est sorti du circuit c'est loin d'être simple. Faire cette formation a été pour moi semé d'embûches avec des patrons qui ne me payaient pas, mais j'ai passé une année fantastique qui m'a bien oxygénée après mes études. Maintenant j'ai créé mon auto-entreprise en parallèle de mon activité de professeure des écoles.

Si tu obtiens le concours, ne t'imagine pas obtenir tout de suite un poste fixe et près de chez toi (bien que cela soit très variable entre public et privé par exemple), et l'année de PES est juste un enfer. Une fois en poste, chacun gère son temps et son organisation à sa manière mais pour ma part je quitte généralement l'école vers 19h/20h donc je ne monte pas après.

Donc oui, ça se fait, mais attention, le parcours puis la carrière d'un enseignant, ce n'est pas finir à 16h30 et être en vacances la moitié de l'année !

Par Colomba : le 19/03/21 à 13:15:42

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2006
18068 messages

353 remerciements
Dire merci
Tu as toutes les conditions pour que ça se passe bien, apres clairement, avoir un cheval, faut etre motivé. Es tu suffisemment motivée pour ne pas te lasser des contraintes que cela engendre, et pour les vivre plus comme un bonheur que comme une contrainte? Toi seule a la réponse.

Par Ecoleartequestre : le 19/03/21 à 18:32:35

Déconnecté

Inscrit le :
22-05-2013
1726 messages

378 remerciements
Dire merci
Le stress des premeirs jours c'est on ne peut plus normal. Quand j'ai acheté mon premier cheval, j'ai passé les 15 premiers jours après son arrivée dans un état de stress intense, à me demander si je ne venais pas de faire une grosse bêtise et si je n'allais pas le retourner à son naisseur, alors que je venais d'aller le chercher à plus de mille km. J'ai vraiment failli le faire.
Bon ça fait plus de 20 ans maintenant, on a fait des trucs extraordinaires ensemble que je n'aurais même jamais crus possibles, il est toujours en pleine forme et mon compagnon de tous les jours, il fait partie de moi même. Depuis un petit jeunot l'a rejoint, beaucoup moins de stress que pour le premier car le changement de vie était moins grand, pourtant j'ai déjà eu beaucoup plus de soucis avec lui. Mais je compte bien aussi en faire une autre partie de moi même avec les années

Par SDE : le 19/03/21 à 18:43:17

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
18106 messages

185 remerciements
Dire merci
j'ai peur de ce changement
respire ! le stress face au changement va t'aider à t'adapter, sauf si tui en tombes malade. Une grande aventure est devant toi, profite !

peur de devoir gérer mon cheval de A à Z
justement c'est ça l'avantage et le devoir du proprio. Fais les choses petit à petit, dans l'ordre. S'il est en pension tu as le temps de "voir venir" avant de tout gérer à 100%.

peur de devoir organiser le travail
là encore, si tu commences par du basique et que tu prends des cours, ya pas de raison de louper.

et d'être la seule responsable de celui ci et enfin peur de ne pas arriver à m'attacher à ce cheval inconnu.
le cheval est dans le même cas que toi (à part qu'il n'anticipe pas, lui)
Alors fais tout pour que ça marche. Respect, fermeté, douceur, moments passés ensemble et quand il s'attachera à toi, si tu l'as bien choisi, tu vas t'y attacher aussi.

1000 questions se posent dans ma tête : Est ce le bon? Va-t-on bien s'entendre ? Est ce que je l'aimerai au point de ne pas regretter ? Trouverai-je la motivation pour aller le voir ?
"le bon" faut pas raisonner comme ça : un cheval peut évoluer (en mal ou en bien) à toi de l'impulser dans le sens que tu souhaites.
Si rien me "matche" tu peux quand même le revendre en dernier lieu. Ya pas de honte à ça, c'est pas la mort ni pour toi, ni pour lui ...
Et de tte façon, si tu es un minimum responsable, oui tu trouveras la motivation pour y aller. A défaut, une vie au pré avec des colocataires et même si tu as une baisse de forme ou un planning chargé, lui de son point de vue, ne t'en voudra pas !

Par takhan : le 22/03/21 à 09:10:21

Déconnecté

Inscrit le :
26-08-2013
3396 messages

232 remerciements
Dire merci
keep cool !
si tu n'as pas pris un cheval trop dans le sang, il supportera très bien plusieurs jours sans monte avec ses potes au pré.
Tu vas vite te rendre compte que tu as plus besoin de lui que de l'inverse désolée pour ça mais c'est la vérité.
Sauf pathologie particulière ton cheval s'il est dans un environnement adapté sera tout aussi heureux sans toi dessus, en revanche toi tu vas vite devenir accroc à lui.
Concernant les soins, là aussi, sauf pépins graves tu vas apprendre petit à petit à analyser par toi même, puis si tu n'as pas de problème de budget tu n'as pas a t'en faire. Prend une assurance en cas.
Lors de l'achat de mon premier cheval j'avais aussi toutes tes angoisses mais je me doutais pas que je tomberai sur d'autres problèmes que je n'avais pas anticipé.
Je me suis retrouvée avec un poulain qui connaissait meme pas la brosse et qui est monté au plafond quand j'ai voulu poser sur lui une étrille... bon... j'ai pris conscience de l'océan devant lequel je me trouvais...et ça.. je l'avais pas imaginé. Je me suis tout de suite rassurée en me disant que mon mono m'aiderait. Grossière erreur!!! Le temps c'est de l'argent. Alors a moins d'avoir de gros moyens tu vas devoir te débrouiller toute seule pour un certain nombre de chose et c'est précisement ça qui fait de nous de meilleurs propriétaires/cavaliers.
Take it easy, anticipe pas tout, tu verras quand les problèmes se présenteront ou pas d'ailleurs car si tu as bien choisi en adéquation avec tes connaissance ça ira.
Moi mon erreur c'est que j'étais a coté de mes pompes quant à ma technique équestre et mon champ de connaissance.
Mais je peux dire 10 ans après que c'est la plus belle aventure de ma vie. Ce cheval m'a tellement formé lui.
Ce qu'il m'a apporté est 100 fois supérieur à ce que j'imaginais....

Prend le cool et profite.

Par swann : le 22/03/21 à 09:20:32

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17364 messages

723 remerciements
Dire merci
Tes inquiétudes sont normales, je les ai eues aussi avec ma première jument, être d un coup responsable de la santé et du bien-être d un animal de 500 kilos, c est pas rien
Des le lendemain de mon achat, la ju m a mordue😃 et a eu un abcès à la cuisse ,( je ne crois pas que les deux événements aient été liés 😁
Ca a été une jument merveilleuse qui m a beaucoup appris et aujourd'hui elle a 30 ans, j ai 4 juments maintenant

Si t as l occasion, lis la Chute de cheval de Jerome Garcin, il évoque les angoisses et nuits blanches du néo propriétaire 😉

Par swann : le 22/03/21 à 09:27:02

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
17364 messages

723 remerciements
Dire merci
Oui ça dépend des monos, là où j etais c etait a priori rassurant car ils feraient vaccin, vermifuge et ferrage...mais c est bien plus tard que j ai réalisé qu ils geraient mal en fait et que je n avais peu à peu plus du tout leur façon de penser

Et pour la gestion du cheval en extérieur, laisse tomber, il a fallu que je me débrouille

Sinon un conseil, n attends pas des plombes pour sortir ton cheval du troupeau, routine des le début la,séparation, au début juste pour un pansage, une longe ou une balade à pied

Les balades à pied, très important pour tisser des liens de confiance réciproque

Par Gaby58 : le 08/04/21 à 14:51:47

Déconnecté

Inscrit le :
08-04-2021
1 messages
Dire merci
Hey! Pour commencer, ne stresse pas trop pour le temps passer avec ton poney. Comme tu le dis, tu as beaucoup de temps libre, donc consacre-le à ton poney. Et vu que tu as un galop 5, ce ne sera pas trop compliqué de comprendre ses besoins.
ATTENTION : penses-tu pouvoir assumer financièrement ton poney toute sa vie ? Penses que plus tard tu auras un travail, et le poney va bousculer ta vie!
MAIS si tu penses que tu peux gérer ( et je suis sûr que c le cas) alors lance toi dans l'aventure ! Crois moi, c une merveilleuse expérience qui vaut la peine d'essayer...
Alors, je n'ai plus qu'à te dire bon courage !

Par Lilianna : le 11/04/21 à 00:32:35

Déconnecté

Inscrit le :
12-07-2011
1217 messages

49 remerciements
Dire merci
ATTENTION : penses-tu pouvoir assumer financièrement ton poney toute sa vie ? Penses que plus tard tu auras un travail, et le poney va bousculer ta vie!
Hors sujet, mais en lisant cette phrase, tout d'un coup ça m'a fait tilt : si on remplace le mot "poney" par le mot "enfant", vous en pensez quoi ? Pourquoi on ne pose pas cette question à toutes les personnes qui veulent devenir parents ?


Bon, sinon pour revenir au sujet : des nouvelles Amélie12 ? Il y a presque un mois tu parlais d'une semaine avant que ton cheval arrive : qu'en est-il ? Tu es moins anxieuse maintenant que le projet s'est concrétisé ? Les débuts se passent bien ?

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 559) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval