Forum cheval
Le Forum Cheval

Une vie a l'herbe?

Sujet commencé par : cocolabricot - Il y a 27 réponses à ce sujet, dernière réponse par takhan
2 personnes suivent ce sujet.
Par cocolabricot : le 04/01/21 à 21:15:22

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2010
2143 messages

14 remerciements
Dire merci
nous avons 5 chevaux et poneys, nous venons de demenager sur un fermage de 10 hectares (8hectares de prairie pauvre variée et deux hectares de differents bois (pins/charmeraie/chenes/chataigniers/aubepines/meurisiers...)
je suis en train de reflechir amenagement, haies,couloirs, acces a l'étang pour l'eau, en m'inspirant des equi pistes/ paddock paradise/agroecologie/ permaculture arbres fourragers...
on est dans une zone pauvre boisée valonnée, avec beaucoup d'eau l'hiver, des etangs, mares, ruisseaux, et deux mois de secheresse l'été (dordogne)
j'ai des poneys rustiques qui se debrouillent tres bien et savent manger varier, s'auto soigner, connaissent la nature et savent en tirer le meilleur.
au pré h24 365j par an, avec abris naturel, et foin au coeur de l'hiver et quand la secheresse a tout cramé.

j'ai vu dans un reportage sur la permaculture (je me souviens plus lequel) un anglais qui explique qu'il a reussi en 10 ans a organiser ses paturages, planter des especes specifiques et qu'il a ses vaches rustiques a l'année a l'herbe, il ne fais plus de foin ni de cereales, ses paturages sont dense e herbages pauvres mais resistants, il a tres peu de boue et un systeme racinaire hyper balese

est ce que vous avez dej entendu parler de ça? comment etre autonome et resilient sans avoir besoins de machines specifiques pour faire du foin , donc pas d'energie depensée, de lieu de stockage ...

avez vous des connaissances/infos dans ce domaine, des livres , chercheurs, exploitants qui experimentent ce genre d'amenagements?




Message édité le 04/01/21 à 21:16

Messages 1 à 27, Page : 1

Par Gracioso : le 04/01/21 à 22:15:29

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2009
6923 messages

205 remerciements
Dire merci
Alors je ne fonctionne pas comme ça, et autant je connais assez bien la perma pour le maraîchage, autant pour la gestion de pature c'est une autre histoire.
Mais, ce que je peux quand même t'indiquer, c'est que si tu veux des repousses fortes, il faut faire des rotations rapides sur des parcelles assez petites pour limiter les refus.
Après, je ferais quand même un petit inventaire bota car si tu as des plantes envahissantes, tu auras du mal à les contenir sans moyen mécanique. Une parcelle n'est pas une autre
Tu peux chercher des études sur google avec les mots-clés agroecologie, gestion pâtures chevaux.




Message édité le 04/01/21 à 22:16

Par shiro : le 05/01/21 à 00:03:54

Déconnecté

Inscrit le :
04-01-2021
4 messages
Dire merci
Une question sans doute idiote me vient à l'esprit.
Tu parle de fermage mais tes terres sont elles affermé car c'est généralement la galère pour pouvoir en profité en général .

En tout cas ton idée est intéressante et avec les espèces d'arbre qui y poussent tu pourrait y greffé divers variétés fruitière cela rendrait l'autonomie réaliste en fruits .
En tout cas je suivrais ce projet étant moi même orienté dans ce sens là .
Mais en effet il te faudra faire des rotations rapide sur de petites parcelles comme te le dit Gracioso.
Et fait attention à la ronce car elle peu se montrer très invasive et repousse très fortement une fois tailler .

Bon courrage

Par juliedebert : le 05/01/21 à 09:42:29

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
10407 messages

243 remerciements
Dire merci
Alors l'expérience que j'ai ici, zone montagne basse, où tous les agriculteurs ou presque ont des chevaux (trait) mais aucune envie de dépenser du foin pour eux, c'est que les chevaux en hiver vivent dans la lande. Et franchement, ils finissent l'hiver en état, pour la plupart (sachant qu'à mon avis, en plus, rares sont les vermifugés).
Donc la lande regorge d'espèces résistant au froid, dont les plus visibles sont les bruyères et les ajoncs. Sous les ajoncs, il y a une herbe très foncée et dure qu'ils cherchent tout l'"hiver. Il y a aussi du chataigner un peu partout (des petits bosquets) et les chevaux continuent à chercher la chataigne sèche encore présente l'hiver (dans les épineux justement).

Si jamais ça t'interesse, tu peux venir faire un tour par chez moi pour voir quelles espèces il ya da

Par juliedebert : le 05/01/21 à 09:43:47

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
10407 messages

243 remerciements
Dire merci
Alors l'expérience que j'ai ici, zone montagne basse, où tous les agriculteurs ou presque ont des chevaux (trait) mais aucune envie de dépenser du foin pour eux, c'est que les chevaux en hiver vivent dans la lande. Et franchement, ils finissent l'hiver en état, pour la plupart (sachant qu'à mon avis, en plus, rares sont les vermifugés).
Donc la lande regorge d'espèces résistant au froid, dont les plus visibles sont les bruyères et les ajoncs. Sous les ajoncs, il y a une herbe très foncée et dure qu'ils cherchent tout l'"hiver. Il y a aussi du chataigner un peu partout (des petits bosquets) et les chevaux continuent à chercher la chataigne sèche encore présente l'hiver (dans les épineux justement).

Si jamais ça t'interesse, tu peux venir faire un tour par chez moi pour voir quelles espèces il y a dans ces landes. Ca a l'air très pauvre mais en fait, c'est quand même énergétique, car les juments, toutes pleines, et en général pas vermifugées, y passent l'hiver sans souci avec un beau poil (bon, en revanche, les faibles ne résistent pas...)

Par juliedebert : le 05/01/21 à 09:49:20

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
10407 messages

243 remerciements
Dire merci
La bruyère quand je pars en balade, l'hiver, mes chevaux adorent, il s'arrêtent volontiers pour s'en gaver. Je ne sais pas ce que ça leur apporte mais c'est sûr qu'il y a quelque chose ! Alors que les autres saisons ça ne les intéresse pas du tout. Après, je doute que ça pousse en Dordogne.

Par dilou : le 05/01/21 à 10:36:37

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
36164 messages

609 remerciements
Dire merci
Ma petite expérience, c'est des chevaux et poneys, dont le mien, qui passaient l'hiver dans les prairies du bord de l'Ain, souvent sous la neige, mais parsemées de bosquets où ils se réfugiaient. Des buissons, une végétation variée. interdiction d'apporter du foin (espaces protégés). Ils grattaient la neige pour manger et ils finissaient l'hiver en pleine forme.

Par Pili : le 05/01/21 à 11:35:27

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
8385 messages

381 remerciements
Dire merci
le principe me semble hyper intéressant et rejoint mon post d'une vie sans herbe ... pas contre je rejoins ceux qui disent que ne vraiment toucher à rien avec que des chevaux pour brouter ça risque de tourner au grand n'importe quoi sur la durée. Les chevaux ont cette foutue tendance de brouter en arrachant et toujours aux même endroits ce qui fait les fameuses zones de refus ...
'Dans la nature' pure et dure ce qui permet de garder des zones de prairie c'est la multiplicité des variétés animales qui se nourrissent d'herbes différentes mais à long terme une bonne partie retournerait en broussailles. Bref envisager à minima des passages de gyro me semble indispensable et ne pas faire de foin du tout sur autant de terrain ... il va y avoir beaucoup de gaspillage en tout cas chez moi je constate que mes chevaux n'aiment pas l'herbe poussée en graine, se contentent de l’aplatir pour trouver le petit brin pas trop grand qu'ils considèrent comme comestible (tout le contraire de la vache mais moins pire que les moutons).

Par cocolabricot : le 05/01/21 à 12:42:38

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2010
2143 messages

14 remerciements
Dire merci
de toute façon on a un vieux petit tracteur et une debrousailleuse, on compte faire l'entretien des refus et surtout limiter l'invasion des ronces, mais j'espere arriver a un certain equilibre, j'ai fait 7 patures, avec une partie de bois a chaque fois et un acces a l'etang, je compte les faire tourner tout les 10 jours justement , on verra bien ce que ça donne cette année, et je me laisse une année aussi pour observer le terrain, les differents vegetaux, les zones seches , humides...
en tout cas je pense qu'il y a du potentiel pour faire quelque chose d'interessant, c'est tres beau et varié.
j'ai remarqué qu'on a une zone plus seche que les autres, avec de la mousse du lierre des ajoncs de la bruyere justement

Par Erzebeth : le 05/01/21 à 13:07:34

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
67247 messages

1104 remerciements
Dire merci
Et prendre une vache en plus pour la complémentarité du pâturage c'est envisageable?

Par Pili : le 05/01/21 à 13:36:43

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
8385 messages

381 remerciements
Dire merci
~erzebeth je ne sais pas en France mais en Belgique il est quasi impossible d'avoir une vache comme 'animal de compagnie', une vache c'est fait pour être mangé, point et donc il y a une quantité folle de tracasseries administratives que nous, propriétaires de chevaux, n'arrivons même pas à envisager. Faut avoir un numéro de troupeau (même pour une vache) faire des prises de sang tous les X, te faire contrôler X fois par an etc, bref tout comme un frmier sauf que t'as qu'une vache et t'as beau leur dire que c'est une vache de compagnie que tu ne mangeras jamais ils ont pas ça dans leurs cases à cocher donc t'as droit à la totale (comment ça, ça sent le vécu ? moi j'ai pas de vahce j'ai un cheval un peu difforme 'est tout )

Par Maratre : le 05/01/21 à 13:46:35

En ligne

Inscrit le :
12-11-2011
7299 messages

279 remerciements
Dire merci
Il me semblait que la bruyere etait toxique pour les chevaux.

Autrement j'aime bien l'idée.
Je vis en Normandie , et mes deux vieux ont 2 hectares séparé en 2.
L'hiver , tout est ouvert , je referme un hectare du mois d'Avril à fin octobre.

Ce qui fait que je ne leur donne pas de foin de l'année.

Par contre , je passe le gyro une fois , dans la partie fermée , pour éviter d'etre envahie par le rumex et autre.

Par Erzebeth : le 05/01/21 à 14:17:41

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
67247 messages

1104 remerciements
Dire merci
pili je connais des gens qui ont eu des vaches de "compagnie" en fait. soanne du forum en a eu une, et il y a eu celle qui a tenu compagnie à Sherpa quand il était en pension. Et il me semble que al avait pris une vache dans cette optique aussi?
Après pour le pension et l'élevage de al il doit y avoir un statut agricole derrière, mais pas du tout dans le cas de soanne.

Par soanne : le 05/01/21 à 14:47:20

En ligne

Inscrit le :
08-10-2004
2832 messages

18 remerciements
Dire merci
J'ai eu une jersiaise achetée veau pour compagnie. Elle était identifiée avec boucle mais aucun contrôle spécifique une fois chez nous.



Message édité le 05/01/21 à 14:49

Par juliedebert : le 05/01/21 à 15:33:25

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
10407 messages

243 remerciements
Dire merci
maratre ils n'en mangent que l'hiver, peut être qu'elle est plus toxique à la belle saisons ? Je ne sais pas, mais en tous cas, elle entre bien dans la composition des repas d'hiver Mais c'est comme tout, avec les plantes, c'est souvent une question de dosage. Pour nous aussi, il y a des plantes qui sont toxiques en excès, et très bonnes pour la santé à dose modérée.
C'est vrai qu'il fait que je précise une chose quand même : ici les chevaux en autonomie l'hiver sont sur de très grandes parcelles de landes/bois. J'en connais un troupeau sur 17HA, mais les autres, c'est plus du 50HA voire encore plus.
Le syndicat de la vallée à clôturé de grands espaces de landes avec un câble électrique pour y mettre les chevaux. Ca permet de nettoyer ces zones qu'on appelle "intermédiaires", en utilisant donc moins l'écobuage (toute notre vallée est en zone natura 2000 avec des espèces rares de landes). Mais ça se fait depuis toujours. Certains expliquent que leurs parents, grands-parent disaient toujours qu'il fallait laisser quelques grandes zones de landes dans les exploitations, car ça nourrit les bêtes toutes l'année. Evidemment, tous ceux qui ont décidé de faire de l'agriculture plus intensive ont saccagé leurs landes pour y faire des prés. Mais heureusement, on est quand même moins touchés que beaucoup d'autres lieux, grâce à ces traditions qui ont la dent dure dans les zones un peu reculées.

De la même manière, on dit qu'une belle prairie a 3 dents : celle de la vache, de la brebis et de la jument.

Par Erzebeth : le 05/01/21 à 15:41:43

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
67247 messages

1104 remerciements
Dire merci
Ca se faisait aussi beaucoup autrefois en Bretagne, les chevaux dans la lande à pâturer. J'ai souvent entendu ce genre de trucs avec les vieux, et effectivement, on m'a souvent dit qu'ils mangeaient pas mal les ajoncs.
D'ailleurs j'ai de l'ajonc sur mes talus et Sherpa adore les grignoter. Il grignote aussi les ronces en hiver.

Par cicitt : le 05/01/21 à 17:54:29

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
16190 messages

434 remerciements
Dire merci
J'avais l'intention de faire des parcelles et des rotations toutes les semaines, mais après réflexion, j'ai peur que mes poneys qui sont déjà gras deviennent obèses, non?

Par SDE : le 05/01/21 à 18:21:42

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
18112 messages

185 remerciements
Dire merci
chez nous tant qu'il y a de l'herbe les ardennais ne mangent pas de foin.
Le pb c'est de leur trouver des HA à manger (préserver herbe et sols en hiver)

pour les pâturages "mixtes" qd mon cheval était avec des vaches (10 ha, 25 bovins et 7 chevaux) on voyait bien que les chevaux mangeaient près des bouses et les vaches près des crottins. Du coup pas de zone spécifiques de refus.

Par salsababy : le 05/01/21 à 18:42:17

Déconnecté

Inscrit le :
19-01-2005
12933 messages

195 remerciements
Dire merci
cicitt pour mes vaches on a des paddocks d'1 hectare environ (qu'on divise en 2 en période de pousse d'herbe intense) et les vaches ont un paddock de jour et un autre paddock de nuit. Comme ça y'a pas de gâchis ni de surpâturage. ça porte le nom technique de PDT, pas pomme de terre mais pâturage tournant dynamique
Une année je faisais passer les chevaux derrière les vaches dans le paddock de jour (ils restaient 24 heures dans 1 ha). J'ai vite arreté
C'est parfait pour optimiser la pousse de l'herbe et nourrir un troupeau à pas cher mais pour mes 2 chevaux qui font du lard trop facilement c'était pas une bonne idée.

Pour détenir une vache il faut se rapprocher de la chambre d'agriculture pour obtenir un numéro de cheptel et réaliser une prophylaxie annuelle (prise de sang) - mission régalienne confiée aux GDS


Par cicitt : le 05/01/21 à 18:48:48

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
16190 messages

434 remerciements
Dire merci
Merci de ton retour Salsa! C'est ce que m'a conseillé de faire le conseiller de la chambre d'agriculture, mais lui il pense "vache", il ne pense pas "poney à risque de fourbure" et donc je me suis dit que j'aurais peut-être de mauvaises surprises

Du coup je pense que je les mettrai en hiver dans mon pré de 1,3ha et que je ferai comme cette année, petit paddock aux beaux jours avec foin et 3/4h au pré max.

Par cicitt : le 05/01/21 à 18:53:12

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
16190 messages

434 remerciements
Dire merci
Sur ce doc de l'IFCE ils expliquent comment faire le paturage tournant. Mais ils ont l'air de dire que c'est aussi ok pour les poneys

Lien

Par salsababy : le 05/01/21 à 18:55:51

Déconnecté

Inscrit le :
19-01-2005
12933 messages

195 remerciements
Dire merci
j'ai fini par faire à peu près comme ça aussi. Ils restent l'hiver sur une parcelle d'1.5 ha, je complémente en foin quand y'a plus grand chose (en ce moment ils ont une petite botte de 10 Kg par jour pour 2 + une poignée de floconnés histoire de mélanger le minéral).
Quand l'herbe pousse trop, ils passent la nuit dans un tout petit paddock devant la maison où y'a vraiment rien à manger avec une petite botte de foin chacun et ils vont au pré la journée pendant 8 heures environ.

Par salsababy : le 05/01/21 à 18:58:51

Déconnecté

Inscrit le :
19-01-2005
12933 messages

195 remerciements
Dire merci
dans le document ils précisent que les chevaux qui ont tendance à l'embonpoint doivent avoir accès à des zones pauvres.

Ou sinon tu optimises quand même la pousse de l'herbe mais tu investis dans un marcheur

Par cicitt : le 05/01/21 à 18:59:41

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
16190 messages

434 remerciements
Dire merci
Le doc que m'a fourni le CT: Lien

salsababy Je vais essayer pour l'hiver prochain et on verra bien.

Par cicitt : le 05/01/21 à 19:00:37

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2007
16190 messages

434 remerciements
Dire merci
D'ailleurs j'ai du Millepertuis et de la porcelle enracinée dans ce pré, à part le désherbage chimique, je peux m'en débarrasser comment?
Je dois chauler, je sais pas si ça va aider

Par irisetquiara39 : le 05/01/21 à 21:24:39

Déconnecté

Inscrit le :
10-10-2007
47209 messages

243 remerciements
Dire merci
un peu plus en bas de chez moi, à 650m d'altitude, on a un papy qui a des 10aines d'ha (une parcelle appelée "le desert" pour tout dire) et une dizaine de chevaux dessus à l'année, il est fier de dire qu'il ne leur donne qu'une balle ronde pour l'hiver ... c'est pauvre, sur la rocaille, pas vermifugé mais ils faut reconnaitre que pas un de ses chevaux ne fait pitié à la sortie de l'hiver

Par cocolabricot : le 06/01/21 à 09:36:16

Déconnecté

Inscrit le :
31-01-2010
2143 messages

14 remerciements
Dire merci
ici on a des poneys qui restent rond facilement, je m'inquiete plus pour le printemps et sa premiere pousse d'herbe vert fluo
j'essaye de laisser reposer les patures l'hiver parceque a priori la pousse de printemps est determinee par le repos de la pature a l'automne et en hiver aussi, je verrai bien
merci de vos idées,
on avait deja prevu de prendre quelques moutons et vaches, parcequ'on monte une ferme pedagogique statut asso (on sera pas a la msa plutot creuver)

Par takhan : le 06/01/21 à 09:56:35

En ligne

Inscrit le :
26-08-2013
3443 messages

235 remerciements
Dire merci
je vais pas répondre directement au premier message mais juste donné ma petite expérience dans le sud de la France.
Mes chevaux sont sur des parcelles en herbe a l'année. Les parcelles ont été surpaturées et sur arrosées des années. Je constate qu'ils passent quasiment autant de temps a brouter et a chercher des arbustes que de l'herbe. Idem ici les jeunes pousses de ronce sont très appréciées, certaines parties des chardons aussi. Ce sont de véritables cessions cueillettes qui s'organisent . La nuit ils sont rentrés sur paddock en terre et là je complémente en foin. 5kg par cheval mais foin de crau donc je suis loin des quantités données avec des foins dit de prairie ou de montagne.
Ma désolation quand je vois des parcelles entières d'herbes 'hautes" en graines complètement délaissées par les chevaux qui plient les brins en marchant et les refusent.

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 580) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval