Forum cheval
Le Forum Cheval

Jarret gonflé depuis novembre

Sujet commencé par : Exo1098 - Il y a 38 réponses à ce sujet, dernière réponse par Tessa
Par Exo1098 : le 07/09/20 à 13:48:31

Déconnecté

Inscrit le :
07-09-2020
1 messages
Dire merci
Bonjour a tous.
Je suis ici dans l'espoir de trouver quelqu'un ayant vécu ou vivant la même chose que moi.
Je vous explique.
Mon cheval age de 12 ans n'a jamais rencontré de problèmes de santé. Cependant depuis novembre et du jour au lendemain son jarret droit a gonflé.
J'ai directement appliqué de l'argile et je l'ai marche jusque la il ne boitait pas. Le vétérinaire est venu le lendemain en me disant inflammation donc il a reçu tout les medocs nécessaire.
Ne voyant pas d'évolution après 3 semaines j'ai décidé d'appeler un autre veto pour faire des radios et echo. Tout est nickel. Donc pareil il me dit inflammation et lui injecte du cortisone plus medoc et me dit de marcher et doucher tous les jours plus argile.
Ca a diminue vers début janvier, la je l'ai monté une fois et apres ca a recommence.
Début février il ne savait plus pose son pied donc direction gand iu tous les examens ont été réalisé et ils ne trouvent pas grand chose mis a part inflammation de nouveau.
Résultat : boxe pendant 5 mois avec medoc super fort et je devais le marcher 5 min pendant 1 mois ensuite 10 min, etc.
Pas de net amélioration donc je décide d'aller voir devos a londerzeel qui utile des plantes et de l'acupuncture fin juin.
De la légère amélioration, petit dégonflement et on sent plus les différentes parties de la jambe comparée a avant. Il me dit de le bosszr comme si il n'avait rien donc je le longe tous les 2-3 jours. Une fois échauffer il ne présente quasi plus de boiterie mais cela dépend des jours. Ici samedi il boitait fort fort par exemple.
Nous somme maintenant début septembre cela fait quasiment 1 an que ca dure et je commence donc à désespéré
Quelqu'un aurait vécu ça ? Comment cela s'est in passe ?
Merci de ne pas me proposer 10 000 vétérinaires ou autres, le budget ne suit plus ...

Messages 1 à 38, Page : 1

Par phil50 : le 07/09/20 à 14:20:30

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14694 messages

571 remerciements
Dire merci
S'il boite à froid et pas à chaud ça fait plus douleur tendineuse/musculaire qu'articulaire.
Il est plus à l'aise sur le dur ou sur le mou ?
Si on parle "échauffement", je suppose que ça veut dire que le cheval est au box. Il est comment en le mettant au paddock longtemps (voire h24) ? mieux ou pire ?

C'est étrange de conseiller de mettre en longe un cheval avec un soucis de jarret : dans ce cas là on conseille plutôt de travailler sur des lignes droites et de très grands cercles et d'éviter longe et petits cercles


Par pakret : le 07/09/20 à 15:21:01

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Quel a été le diagnostic à gent ?

Par TalikaQueen : le 07/09/20 à 18:21:58

Déconnecté

Inscrit le :
11-05-2008
1894 messages

9 remerciements
Dire merci
Peut être que le mode de vie joue .

Quand j'ai acheté ma jument , elle avait des poteaux du sabot au jarret aux deux postérieurs . Elle présentait une boiterie à froid qui disparaissait en marchant une bonne dizaine de minutes et qui faisait aussi disparaître les poteaux.
Pour le véto, c'était comme ça et pas grave puisque ça partait en marchant. Je ne me suis pas posé plus de question à l'époque, j'avais 17 ans j'ai fait confiance.
Je l'ai toujours connu comme ça, pendant le 2 ans de demi pension et jusqu'à 1 an après son achat.
Tout a disparu le jour où je l'ai mise au pré et mise pied nu .

Peut être une piste à suivre .

Par equifeel : le 07/09/20 à 19:17:14

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
7234 messages

290 remerciements
Dire merci
Qu'est ce qu'il en est du bilan de maréchalerie?

sinon je suis aussi étonnée qu'on te conseille de longer ce cheval, j'ai déjà eu à travailler des chevaux avec des soucis de jarret et c'était surtout pas de longe.

Par Mape : le 07/09/20 à 19:32:13

Déconnecté

Inscrit le :
09-02-2010
2065 messages

71 remerciements
Dire merci
(HS mais on peut très bien longer sur des lignes droites.)
Perso, je redemanderais rx etc en clinique.

Par Lsan : le 07/09/20 à 21:06:37

Déconnecté

Inscrit le :
19-11-2009
3759 messages

53 remerciements
Dire merci
Personne ne trouve bizarre de mettre un cheval en box alors qu'il engorge à ce point et aussi longtemps ? J'ai toujours entendu dire que c'était le contraire qu'il fallait faire.

(c'est une vraie question ^^)

Par Plectrude : le 07/09/20 à 21:52:26

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12186 messages

213 remerciements
Dire merci
Je suis désolée d'être aussi pessimiste, mais une boiterie qui ne présente pas ou peu d'amélioration après 5 mois de repos complet, il faut se faire à l'idée que le cheval est à la retraite.

Quand à faire travailler un cheval boiteux dans l'idée que c'est thérapeutique... apporter du mouvement pour ne pas que ça rouille, oui... mettre en charge et en tension un système défectueux, non.


Par pakret : le 07/09/20 à 21:53:57

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Bah s’il a unemega arthrite du jarret, non c’est pas étonnant de le garder en repos strict au box ... on a pas assez d’éléments là! Ce serait sans doute judicieux de parler de l’évolution à un veto qui l’a déjà suivi et qui a en main des résultats d’examens que nous n’avons pas

Par dejavu : le 08/09/20 à 09:41:33

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
10266 messages

712 remerciements
Dire merci
Il a aussi vu un bon ostéo? Si il a blocage plus haut du dos cela peut faire gonfler le(s) postérieur(s). Certains ostéos peuvent aussi te montrer comment faire un bon massage lymphatique.
Est-ce que du point de vue digestif tout se passe bien? Il peut y avoir une stagnation sur l'un des méridiens du postérieur concerné. Consulter alors un spécialiste en MTC et acupuncture.

L'erreur doit être de se concentrer sur le jarret et de ne pas voir l'ensemble.

Par Pili : le 08/09/20 à 10:52:33

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
7836 messages

267 remerciements
Dire merci
bon d'après le post, cete personne se trouve en Belgique.
Le vétérinaire Devos est une sorte de 'gourou' avec des façons de faire très particulières (genre il ne lui manque plus que le corbeau sur l'épaule et le chat noir dans un coin de la pièce) qui va toujours à rebours des autres, parfois il se passe un miracle et parfois pas.

Je suis étonnée qu'on mette un cheval 5 mois au placard pour autre chose qu'une fracture, ça va à l'encontre de toutes les pratiques 'modernes' qui prônent la rééducation la plus rapide possible.

Quand on sort de Gand on sait rarement exactement ce que le cheval a ou a eu (sauf si un des grands pontes prend le cas à coeur et le temps d'expliquer) c'est là leur pire défaut, la relation humaine y est proche du moins 40.

D'un côté l'idéal serait de faire une imagerie complète, ce qui ne nécessite pas de laisser le cheval en clinique, on rentre, on fait le tour du problème et on ressort, on s'en sort pour moins de 1000€ sauf si on arrive à la scintigraphie.

Si cette somme là n'est pas disponible je ferais comme disent les autres, changer le cheval radicalement de mode de vie pendant au moins 6 mois. En Belgique la prairie toute l'année est plutôt rare et stagner tout l'hiver dans la boue devant un ballot de foin n'apporte pas le mouvement nécessaire, j'opterais donc pour un endroit type paddock paradise dans un petit groupe de chevaux calmes et qui soit bien conçu pour que le cheval soit obligé de marcher (au pas) ses x heures par jour et du foin à volonté.

On ne touche à rien, on laisse comme ça (sauf si grosse cata), on se refait une petite santé financière pour faire l'imagerie au printemps tout en croisant les doigts pour que le simple changement de mode de détention apporte une nette amélioration.

Pcq, pour le reste, qu'est-ce que tu veux qu'on te dise ? rajouter des tas de petites poudres qui ont fait des miracles chez X ou Y c'est jeter de l'argent par les fenêtres tant qu'on n'a pas un vrai diagnostic au départ.

Par Tessa : le 08/09/20 à 11:06:36

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33478 messages

340 remerciements
Dire merci
Pili a tout dit. Sauf que je suis allée chez Devos, le chat n’est pas dans un coin de la pièce mais couché sur la table au milieu de flacons « médicaux » divers et variés.

Je t’ai envoyé un mp avec les coordonnées d’un pro locomotion tres compétent.



Par swann : le 08/09/20 à 13:18:12

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
15246 messages

544 remerciements
Dire merci
"le chat n’est pas dans un coin de la pièce mais couché sur la table au milieu de flacons « médicaux » divers et variés."


Par veronik : le 08/09/20 à 13:46:21

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2007
9778 messages

191 remerciements
Dire merci
Le jarret peut être le révélateur d'une souffrance ailleurs qui compense à cet endroit.

Par Ecoleartequestre : le 08/09/20 à 15:07:02

Déconnecté

Inscrit le :
22-05-2013
1024 messages

196 remerciements
Dire merci
Je vis exactement la même chose depuis octobre dernier, sauf que moi j'ai tout de suite eu un diagnostic très clair et précis : inflammation de la gaine (retinaculum) d'un tendon en face postėrieure interne du jarret. Le tendon en lui-même n'a absolument rien. Je suis stupéfaite que tu aies pu ressortir de clinique avec pour seul avis "c'est de l'inflammation" sans qu'on te dise de quoi exactement, ni quel protocole à respecter. Une inflammation ça se voit soit à l'écho soit à la radio selon la partie concernée. Dans mon cas la véto voyait très clairement que la gaine faisait plus de 4 mm d'épaisseur alors qu'elle n'aurait dû faire que quelques dixièmes. Encore faut il savoir lire les échos et prendre le temps de chercher où ça ne va pas, c'est parfois complexe sur cette articulation, tous les vėtos ne sont pas égaux là-dessus.
Et je suis encore plus stupéfaite qu'on ait ou te dire de retravailler ton cheval normalement sans savoir exactement ce qui est enflammé. Dans tous les cas, la longe oiur un jarret c'est un peu le pire exercice qui soit, à éviter absolument même si tu ne sais plus quoi faire avec ton cheval qui devient trop difficile à contrôler (je connais bien le problème aussi...)

Alors je ne sais pas si la pathologie de ton cheval est la même que celle du mien, mais moi on m'a tout de suite annoncé que le seul traitement possible était 6 mois de box strict, avec douches et glace. Ma véto en avait discuté avec plusieurs de ses collègues mais visiblement non, ni les infiltrations ni les electrochocs ni la mesotherapie n'ont d'effet sur cette pathologie. Par contre le temps et le repos, si. J'ai juste eu le droit de le sortir en main pour le faire brouter, en marchant le moins possible. Moyennant ça, le pronostic est normalement très bon, sans risque particulier de récidive une fois totalement cicatrisé.
Dans mon cas, ça a commencé à aller beaucoup mieux au bout de 4 mois. Le jarret qui était enorme au début avait repris un aspect presque totalement normal, il ne restait plus que l'équivalent d'une petite mollette légèrement gonflée, la véto m'avait dit qu'il était probable que ça resterait comme ça vu l'amplitude du gonflement au départ. Du coup j'ai commencé à le remettre en route, mais là j'ai commis l'erreur à ne pas faire: jeune entier de 5 ans confiné depuis des mois, comme il était entier les doses de calmivet autorisées sont faibles pour éviter le risque de priapisme, elles n'avaient aucun effet sur lui. Bref il fallait que je remonte au pas une bombe en plein hiver, j'ai craqué et ai préféré le lâcher au manège, dans une toute partie délimitée mais ça ne l'a pas empêcher d'exploser dans tous les sens. Ça, et sans doute aussi le fait qu'il était en fait trop tôt, bref au bout d'une dizaine de jours il a rechuté et on est repartis pour des mois de box.

Par Ecoleartequestre : le 08/09/20 à 15:07:48

Déconnecté

Inscrit le :
22-05-2013
1024 messages

196 remerciements
Dire merci
Suite à ça, est arrivé le confinement juste au moment où ça commencait à de nouveau cicatriser, et où j'allais commencer la rééducation. Sauf que moi je passais à ce moment 2 à 3 heures par jour à faire brouter en main un jeune cheval qui devenait à moitié dingue à force de faire box et ne jamais pouvoir bouger. Plus les 2 douches et applications de glace quotidienne, ça devenait un vrai sacerdoce en plus d'être dangereux, et évidemment la pension ne pouvait pas assurer ça. Il a donc fait box strict, avec juste des douches puis quand on est arrivé en fin de confinement (sauf qu'on ne savait en fait pas si on en avait encore pour des mois ou pas), j'ai autorisé la pension à le faire marcher un peu, puis à le lâcher quelques fois au paddock. Ça lui faisait 2 mois de repos en plus de ce que j'aurais fait sans le confinement donc j'ai fini par prendre le risque. Ça s'est pas trop mal passé, mais quand je l'ai récupéré en fin de confinement j'ai quand même tout de suite vu que le jarret était moins bien que lorsque je l'avais quitté 2 mois plus tôt. Mais pas de grosse rechute, pas de boiterie et pas de gros gonflement.
La veto est venue pour une echo de contrôle , la gaine était redevenue quasi normale avec une très légère trace d'inflammation résiduelle, et le test de flexion était légèrement positif aussi. Elle a pris la décision de le remettre en route très progressivement , comptant sur ça pour continuer à progresser dans la cicatrisation. Donc on a fait 3 semaines de marche en main, au début juste 10 mn puis augmentation progressive jusqu'à arriver à 3/4 d'heure. Ensuite, même protocole au pas monté (pas simple à gérer mais on était en été donc quand même moins dur qu'en hiver). Comme tout allait super bien, j'ai eu le droit de reprendre petit à petit du trot fractionné, puis encore plus tard quelques petits temps de galop. Toujours nickel, le loulou recommençait aussi à aller au paddock, et le jarret continuait de s'améliorer, quasi plus aucune trace visible.
Jusqu'à fin juillet où un matin, patatras, cheval sorti du box archi boiteux du même membre, mais jarret pas gonflé et pas la même boiterie. Je n'y comprenais rien du tout! Appel de la véto pour un bilan radio/echo complet du membre. A l'echo tout est parfait, la gaine s'est encore bien améliorée et quasi tout à fait normale. A la radio tout semble parfait aussi, jusqu'à la radio du jarret en flexion où le verdict tombe: remodelage osseux au point d'insertion du tendon où il y avait eu inflammation. En gros, l'inflammation prolongée a fini par gagner l'os aussi, rendant anarchique le processus normal de remaniement osseux. L'os est devenu une vraie dentelle sous l'effet des tractions répétées du tendon , il est maintenant fragilisé et le tendon risque de s'arracher. Autant dire que pour un jeune de 6 ans destiné au dressage de haut niveau, la retraite n'est pas loin....

Par Ecoleartequestre : le 08/09/20 à 15:08:09

Déconnecté

Inscrit le :
22-05-2013
1024 messages

196 remerciements
Dire merci
On tente maintenant de stabiliser le truc, voire de revenir à un léger mieux, à coup de tildren et d'ondes de choc. Et cheval une nouvelle fois reconfinė au box avec le moins de marche possible. Actuellement il ne boite plus au pas mais encore légèrement au trot. Bilan radio prévu dans un mois, on tente le tout pour le tout, ça me coûte une blinde et énormément de temps passé pour éviter qu'il devienne complètement dingue au box. Mais je ne suis franchement pas optimiste du tout, je ne peux pas l'immobiliser toute sa vie, il faudra bien qu'il puisse revivre normalement dehors un jour, et ça finira probablement par lâcher un jour ou l'autre, soit sans le travail soit dans un moment de folie dont il est spécialiste en liberté.
Bref, forte de ma triste experience et si celle-ci peut te servir à quelque chose, je peux te donner les conseils suivants:
- il faut vraiment que tu saches d'une inflammation de quoi exactement est ce qu'il s'agit
- s'il s'agit d'une gaine tendineuse, le seul et unique remède est le box avec des applications de froid. Mais ne fais surtout pas comme moi, quand on est un propriétaire soucieux du bien être de son cheval l'idée de les voir moisir au box est insupportable, mais les en sortir trop vite peut annuler tous les efforts précédents.
- lorsque tu reprendras le travail, fais le vraiment trèèès progressivement. Dans mon cas le confinement a vraiment joué contre nous, entre le fait qu'il ne sortait même plus pour brouter donc immobilisation totale et déminéralisation de l'os, et reprise trop brutale ensuite lors des mises au paddock avant la fin du confinement.
Enfin la leçon de tout ça, c'est que tant qu'il s'agit d'une inflammation de la gaine c'est très long mais le pronostic est très favorable, il faut juste y croire et se montrer très patient sans jamais demander d'effort. Si par contre on en arrive à enflammer l'os aussi, là c'est vraiment le début de la fin. Et le problème de l'os, c'est qu'avant d'avoir des symptômes ou que ce soit visible sur une radio, il faut déjà une perte de mineralisation de 30% donc quand on s'en rend compte il est trop tard.

Par dejavu : le 08/09/20 à 16:42:00

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
10266 messages

712 remerciements
Dire merci
ecoleartequestre J'admire ta persévérance... dur pour toi et dur pour ton cheval, j'espère que vos efforts porteront leurs fruits.

Par Colomba : le 08/09/20 à 20:24:45

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2006
17436 messages

311 remerciements
Dire merci
Moi ce qui me parait plus que bizarre, c'est que lorsque rien n'explique l'inflammation d'une articulation comme le jarret, que rien n'est visbile, en général on propose un lavage articulaire... car il faut bien une raison a cette inflammation, et quand rien n'est visible, on soupçonne en général un corps étranger millimétrique.... Qu'on laisse ressortir en disant "c'est de l'inflammation" point barre, je n''y crois guère, désolée

Par seera : le 08/09/20 à 20:49:47

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2004
3540 messages

29 remerciements
Dire merci
Les sabots sont comment?
Tu as des photos? De profil et de derriere, pied pose sur le sol et telephone aussi, bien dans l'axe.

Car pour avoir potasse +++ ces histoires de lesions ligamentaires, je suis tombé sur le dite equine documentaliste, progressive equine, eponamind qui parlent de l'importance fondamentale du sabot équilibré sur le bon fonctionnement des ligaments/tendons.
L'alignement de p1/p2/p3, la forme de l'arrière du sabot, l'alignement de la paroi et des talons sont des observables très simples pour éventuellement trouver une cause de lésion ligamentaire/tendineuse.


Par Tessa : le 09/09/20 à 07:29:08

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33478 messages

340 remerciements
Dire merci
Perso, les avis vétos , ça ne m’étonne plus. Depuis que j’ai eu un cheval avec une jambe paralysée et que le véto a donné comme seule réponse « mon diagnostic est qu’il ne va pas bien » et comme seul soin.... rien...

Bref, tu as toutes tes réponses.

Par Tessa : le 09/09/20 à 09:38:06

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33478 messages

340 remerciements
Dire merci
Perso, les avis vétos , ça ne m’étonne plus. Depuis que j’ai eu un cheval avec une jambe paralysée et que le véto a donné comme seule réponse « mon diagnostic est qu’il ne va pas bien » et comme seul soin.... rien...

Bref, tu as toutes tes réponses.

Par pakret : le 09/09/20 à 17:09:59

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Alala ces vétos .... tous des nazes

Par Tessa : le 09/09/20 à 17:37:47

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33478 messages

340 remerciements
Dire merci
Mais non, ce n'est pas tous des nazes.

Mais il y en a... Comme dans toutes les professions.
Trouver un bon praticien n'est pas toujours une chose simple et avoir un praticien qui reconnait ses limites et qui passe la main à plus spécialisé, c'est encore plus rare.

Dans le cas présent, il semble quand même que le diagnostic soit léger. Il ne faut pas avoir fait 7 ans d'études pour voir qu'un jarret gonflé et chaud sur un cheval boiteux est un signe d'inflammation.
Ce n'est pas même pas un diagnostic.

Le cas de Devos est particulier, car, de un, c'est un véto qui ne se déplace pas, il faut lui amener le cheval.
Il ne travaille qu'avec ses produits (non étiquetés, ça va de soi), il conseille toujours ce que le client attend, souvent c'est continuer le travail.
Et quand ça ne marche pas, on ne lui en veut pas: on l'a appelé en dernière chance, donc on ne peut pas toujours gagner.
J'ai des fameuses "perles" sur lui, dont je ne parlerai pas sur un forum public.

Par pakret : le 09/09/20 à 17:53:31

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Bah entre le proprio qui dit qu’il n’y a pas de diagnostic et qui a changé de veto a chaque fois et ce que le veto a vraiment dit il y a souvent une nuance , parfois un univers.

Manifestement il y a eu des examens d’imagerie donc j’imagine des conclusions, d’autant qu’à la clinique de Gent, ce ne sont quand même pas des truffes... mauvais communicants peut par contre

Par pakret : le 09/09/20 à 17:57:14

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
En tout cas je pense qu’il serait plus pertinent de demander conseil à un des vétos qui a suivi le cheval plutôt qu’au forum

Par Pili : le 09/09/20 à 18:31:44

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
7836 messages

267 remerciements
Dire merci
pakret j'ai été 3 fois dans ma vie à Gand avec un cheval à moi (et j'ai servi plein de fois d'interprète puisque je parle couramment le néérlandais ce qui aide pour les francophones qui amèenent leur cheval là bas, les vétos ne sont pas sensés être trilingues on estbien d'accord)

Sur les 3 chevaux que j'ai amenés là bas dont 2 cas référés (1 urgence en pleine nuit) je n'ai JAMAIS reçu de protocole.
Premier poney euthanasié
2e cheval phalectomie je l'ai récupéré le lendemain avec un sachet en plastic contenant dans médocs sans aucune prescription par contre j'ai payé l'intervention par CB avant de pouvoir le reprendre. J'ignore jusqu'à ce jour qui a réalisé l'intervention, si les tissus ont été envoyés au labo, quel en a été le résultat etc

3e cheval j'y vais de ma propre initiative, le cheval est hospitalisé une semaine pour un gros souci à l'oeil et une rétraction ++++ des 2 tendons antérieurs, manque de bol c'était au mois d'aout. Je préviens que je récupère le cheval, je demande le jour avant un rdv avec un de ses vétos 'référents' on met dit vendredi 17h. Je retourne toute la clinique, tombe sur 3 étudiants en train de faire la bouffe, je demande où en sont les résultats du cheval, beuh ??? il a été vu parl'ophtalmo et ...ben ... l'ophtalmo est parti en vacances et la secrétaire n'a pas encore écrit son rapport, et pour les jambes, ah, elle a quelques choses aux jambes ? oui ...ben elle reçoit de la phénylbutazone ...ok et combien, elle regarde sur sa liste : 10gr, quoi 10gr de phénylbutazone ??? oui oui 2 fois par jour ! Je lui i arraché son papier des mains, lui ai signalé qu'on parlait de butagran (donc 1gr de PB et 9gr de 'goute bon') et le lendemain je venais récupérer mon cheval comme prévu.
Je n'ai jamais eu de facture ni de protocole et quand j'ai retéléphoné en septembre on m'a dit que ce cheval n'avait jamais été chez eux ...

J'i eu aussi quelques vétos très gentils et compréhensifs à Gand qui m'expliquaient le comment du pourquoi de façon simple que je pouvais traduire aux proprios. Mais franchement pour 10 gogoles qui se promènent là dedans en se prenant des grands airs tu n'en as même pas un qui a fini ses études mais ne te l'avouera pas , même sous la torture, c'est pas compliqué ils ne te causent pas, te disent 'je vais m'informer' et 3h après tu attends encore comme un con devant le box de ton cheval.

C'est une clinique universitaire, les prix sont 'acceptables' justement pcq y a 10 apprentis véto qui peuvent apprendre de ton cheval (ne fût-ce que prendre les paramètres à l'entrée) et se réjouissent de pouvoir avoir un cas 'intéressant' mais pour 'juste un cheval qui boite' c'est pas l'endroit où il faut aller pcq y a effectivement qq qui va juste te répondre 'y a une inflammation' et qui risque de te dire de donner 10gr de PB 2x/j.

Voilà je me suis défoulée, je me sens mieux
Mais la personne qui a posté ne semble pas revenir nous parler donc c'est un peu comme Gand ...'il a une inflammation'

Par pakret : le 09/09/20 à 19:49:31

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Je veux bien te croire Pili je n’ai jamais foutu les pieds la bas par contre je connais bien d’autres cliniques universitaires donc je vois le genre. Après je pense pas que les pontes qui bossent là bas soient des nuls

Ce qui me perturbe dans le post de départ c’est que le cheval a été vu par un veto, puis un autre puis un autre sans suivi manifeste et que maintenant, sans élément le forum devrait savoir quoi faire.... tout le monde y va de sa petite expérience sauf qu’un jarret gonflé ça peut être 1000 choses et qui se traitent différemment... donc avant d’avoir un traitement il faudrait un diagnostic ou au moins des hypothèses diagnostiques.

Mais je suis d’accord avec toi, quand on parle ici il y a de l’écho

Par Pili : le 09/09/20 à 20:22:02

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
7836 messages

267 remerciements
Dire merci
merci pakret on est bien d'accord, les 'pontes' de Gand sont très bons mais difficilement accessibles. Comme je l'ai dit, quand on arrive à savoir qui est le véto responsable d'un cas et qu'on arrive à l'avoir au téléphone c'est vraiment bien.

Et dans mon 'conseil' j'ai juste émis une piste pour 'passer l'hiver' en attendant de se refaire une santé financière pour avoir une imagerie complète et un diagnostic.

Je crains que ce soit le manque de 'recette miracle' qui fait qu'on n' a pas de retour

Par dejavu : le 09/09/20 à 20:31:09

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
10266 messages

712 remerciements
Dire merci
Bah entre le proprio qui dit qu’il n’y a pas de diagnostic et qui a changé de veto a chaque fois

pakret Il me semble qu'elle a vu un premier véto, que cela n'a rien donné donc seconde opinion (ce qui me semble très sensé) puis toujours pas de résultat et elle a fini à la clinique...

En gros un parcours logique qui aurait dû en quasi un an donner au moins un diagnostic concret, non?

Quand on se retrouve dans ce type de situation et que l'on ne sait plus à qui s'adresser on cherche sur un forum parce qu'on se dit qu'on a peut-être loupé qqchse et avec un peu de chance, une nouvelle piste s'offre.

Par Colomba : le 09/09/20 à 20:43:23

Déconnecté

Inscrit le :
15-10-2006
17436 messages

311 remerciements
Dire merci
Perso, les avis vétos , ça ne m’étonne plus. Depuis que j’ai eu un cheval avec une jambe paralysée et que le véto a donné comme seule réponse « mon diagnostic est qu’il ne va pas bien » et comme seul soin.... rien...

Bref, tu as toutes tes réponses.


Non, désolée, ce genre de réponse n'existe pas dans une clinique spécialisée. Chez ton véto du coin par contre, mais surement pas dans une clinique sérieuse.

Par Dawa : le 09/09/20 à 20:57:02

Déconnecté

Inscrit le :
14-03-2008
3591 messages

73 remerciements
Dire merci
Et sinon un simple capelet ?


Édit : ah ba non sur un capelet ça boîte pas normalement...
Bon ba je sors..


Message édité le 09/09/20 à 20:57

Par pakret : le 09/09/20 à 21:02:48

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Bah ça n’a rien donné avec tel ou tel veto , je veux bien le croire mais les traitements et prises en charge s’ajustent avec la réponse du patient donc c’est bien de faire suivre par une même personne ; quitte en parallèle à demander un deuxième avis

Par Pili : le 09/09/20 à 21:22:22

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
7836 messages

267 remerciements
Dire merci
En Belgique ce genre de 'parcours' est des plus classiques.

Le cheval boite (ou a un gonflement) la première visite sera une sorte de VA sans radio et 5 jours de repos avec PB puis reprendre doucement le travail.

Si ça va pas mieux le véto fait radio et/ou écho s/place selon le matériel dont il dispose et ce que le proprio veut bien dépenser (pcq ça joue aussi) et entamera un traitement ou enverra en clinique pour de l'imagerie plus poussée. Le problème c'est le 'après la clinique' et qu'est-ce qu'ils font quand tu vas en clinique. Clairement à Gand il n'y a pas de suivi ni de recommandations et, comme je l'ai dit, je n'ai personnellement jamais reçu de protocole digne de ce nom. Et pour les proprios il n'est pas du tout logique de revenir vers son vétérinaire traitant puisque celui-ci a dit qu'il faut aller en clinique.

Dans d'autre cliniques (que je ne citerai pas) on reçoit au moins un protocole (dont on fait ce qu'on veut) ou alors on est suivi par le véto responsable qu'on a rencontré et à qui on peut envoyer un mail en cas de question et/ou on a rdv X temps plus tard pour faire le suivi. Généralement la qualité du suivi est parallèle à la motivation/portefeuille/assurance du proprio.

Et quand je parle de clinique ce sont toutes des installations avec des salles d'opérations, un service H24, différentes spécialités etc, pas le véto qui a 3 box chez lui.

En Belgique ça se passe comme ça et comme vous le voyez ça varie selon les cliniques, qu'elles soient universitaires ou privées la seule où je n'ai jamais mi les pieds c'est Liège mais de ce que j'en ai entendu c'est comme Gand, la barrière de la langue en moins.

Par Tessa : le 10/09/20 à 06:41:34

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33478 messages

340 remerciements
Dire merci
colomba non, c’était un veto d’une clinique qui a bonne réputation... et je n’ai pas raconté toute l’histoire, elle est hallucinante.

Je comprends qu’on change de veto quand le premier ne résout pas le problème.

@pili, j’ai été à Liège sans « ami qui connaît » et c’est comme Gand, bien sûr,... sauf qu’ils sont plus gentils.
Avec le sesame magique « je suis l’amie de... »
Ah, oui, elle nous a prévenu de votre arrivée...
ça change beaucoup
Mais à la sortie, t’as toujours pas de protocole, la secrétaire a pas encore fait etc.



Par SDE : le 10/09/20 à 07:27:01

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
17930 messages

171 remerciements
Dire merci
Dans d'autre cliniques (que je ne citerai pas) on reçoit au moins un protocole (dont on fait ce qu'on veut) ou alors on est suivi par le véto responsable qu'on a rencontré et à qui on peut envoyer un mail en cas de question et/ou on a rdv X temps plus tard pour faire le suivi. Généralement la qualité du suivi est parallèle à la motivation/portefeuille/assurance du proprio.
nous c'est ce qu'on a eu à Liège.

Des examens avec des spécialistes différents et on était "suivis"/ entourés d'étudiants (par moment une 12zaine) !!!

A la fin de la journée bilan avec le "chef d'équipe" qui supervisait les investigations pour nous expliquer le diagnostic et le protocole de soins.
On nous a remis un papier reprenant ce qui avait été dit à l'oral tandis que le dossier complet a été envoyé à notre véto.

On avait une adresse mail et j'ai eu des retours qd j'ai posé des questions.

Ils nous avaient dit de revenir faire un bilan locomoteur une fois le cheval guéri (ou s'il ne guérissait pas, justement ! lol ) mais on n'a pas de transport donc on s'est contenté de notre véto.

le véto nous a donné un protocole de rééducation confirmé par mail par la clinique et Oskar est guéri !

(du coup j'ai pas la même expérience que Tessa

Par pakret : le 10/09/20 à 09:42:29

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Je comprends qu’on change de veto quand le premier ne résout pas le problème.

Tout dépend des cas mais ça ne sert pas forcément l’intérêt de l’animal. Parfois il y a plusieurs hypothèses possibles et plusieurs évolutions possibles donc c’est vraiment le suivi qui va permettre de soigner l’animal.
Ça m’arrive tous les jours de recevoir des gens qui viennent qq jours après une première consult chez un autre veto parce que le pb n’est pas résolu. On modifie donc la conduite à tenir ou le traitement et ça va mieux, mais si le suivi avait été fait chez le premier praticien on aurait eu le même résultat.
Ça m’arrive aussi très fréquemment que des gens ne viennent pas au suivi alors que j’ai expliqué et écrit sur l’ordonnance le pourquoi du comment. Ils reviennent fâchés 1 mois après parce que ça ne va pas

Par pakret : le 10/09/20 à 09:48:51

Déconnecté

Inscrit le :
21-11-2004
11695 messages

229 remerciements
Dire merci
Et quand je téléphone à des confrères pour discuter d’un cas que je récupère en suivi, il y a parfois une belle marge entre ce qui a été dit et prescrit et ce qui est fait. J’ai au moins une fois par jour qqun qui n’a pas suivi la prescriptions parce que selon lui tel ou tel médoc ne marche pas et dont l’animal ne va pas mieux...

Bref avant de prendre un deuxième avis, C’est intéressant de rediscuter avec le veto qui a vu l’animal.


Par Tessa : le 10/09/20 à 22:50:49

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33478 messages

340 remerciements
Dire merci
pakret bien sûr, mais à l’inverse, on s’entête parfois avec un véto alors qu’un autre avis aurait été le bon choix.

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (65 395) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval