Forum cheval
Le Forum Cheval

Herbe d'hiver VS foin

Sujet commencé par : Erzebeth - Il y a 21 réponses à ce sujet, dernière réponse par laureBrrrrr
Par Erzebeth : le 03/01/20 à 13:53:02

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64328 messages

815 remerciements
Dire merci
On dit souvent que l'herbe d'hiver ne vaut plus rien en terme de qualité nutritive. On donne du foin en hiver en général, mais le foin, en tant qu'aliment déshydraté, a aussi perdu une partie des qualité nutritives de l'aliment d'origine (l'herbe d'été donc). Et plus on s'avance dans l'hiver, moins le foin est nourrissant, forcément, et on donnera un vieux foin de l'année précédente à des chevaux qui ont besoin de peu d'apport (fourbus, SME etc.)
A côté de ça, les chevaux qui toussent au foin, quand on peut les avoir à l'herbe à l'année, survivent avec l'herbe d'hiver (bien sûr en adaptant la ration à côté).
Alors bien sûr, tous les foins ne se valent pas non plus, entre un foin de Crau, un foin de ray-grass, un foin de prairie plus ou moins riche.
Mais disons, à qualité d'herbe de base équivalente, est-ce que l'herbe d'hiver est vraiment moins nourrissante que le foin? Ca reste un aliment "vivant" face à un aliment sec.

La question con du jour.

Messages 1 à 21, Page : 1

Par dilou : le 03/01/20 à 14:29:46

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
35063 messages

445 remerciements
Dire merci
Pour moi aucun doute :l'herbe d'hiver est nourrissante. Plutôt moins que le foin mais largement suffisante. Kachou a été trois ans au pré dans l'Ain sans foin et tout le troupeau était très en état.

Par Juliie : le 03/01/20 à 14:47:01

En ligne

Inscrit le :
22-11-2008
9663 messages

262 remerciements
Dire merci
A mon avis ça nourrit aussi
L’hiver dernier ma jument sortait dans un pré sans trop d’herbe, et elle ne voulait pas y rester longtemps. Elle mangeait pas mal de grain et était un poil trop fit.
Cette année, elle passe une bonne partie de la journée dans un pré où il y a encore pas mal d’herbe, elle mange nettement moins de grain (mais elle au repos), et elle est bieeeen (trop) en état

Par kirikou : le 03/01/20 à 15:12:01

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
17619 messages

236 remerciements
Dire merci
J'ai lu une étude il y a quelques années, je crois qu'elle était de l'inra. Ça expliquait que l'herbe d'hiver était aussi nutritive qu'aux autres saisons MAIS qu'elle poussait beaucoup moins vite à une période ou les besoins des animaux sont accrus.

Par swann : le 03/01/20 à 15:18:12

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
15010 messages

537 remerciements
Dire merci
c'est pas une question con car je me la suis souvent posée

Par Erzebeth : le 03/01/20 à 15:26:17

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
64328 messages

815 remerciements
Dire merci
Ah merci kirikou c'est intéressant ça!
Oui je me doutais qu'elle ne valait pas "rien", mais c'est une façon de parler, et je me disais que c'était sans doute très relatif tout ça... et ça dépend surtout à quoi on compare!

Par laureBrrrrr : le 03/01/20 à 15:41:58

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78162 messages

311 remerciements
Dire merci
Tu as le lien par hazare Kirikou ?
parce que les espéces végétales herbacés en hivers tu n'as pas de monté en graine, qui sont quand même la partie riche de la plante pour certaines espèces.
Tu n'as normalement pas non plus l'explosition de certaines espéce comme le tréfle qui sont quand même supra riche.
et une partie des espèces passent en mode "séchent" et n'ont pas forcemment de croissance en période hivernal.

Du coup je ne dirais pas qu'elle ne vaut "rien" mais je ne suis pas sur que ça soit juste une histoire de vitesse de croissance en hivers ?

Par kirikou : le 03/01/20 à 15:59:10

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
17619 messages

236 remerciements
Dire merci
Ça date, j'ai regardé rapidement sur le site de l'inra, je n'ai pas vu. Ça date d'au moins 10ans donc je ne sais pas si l'étude est toujours en ligne / si elle est toujours d'actualité.

parce que les espéces végétales herbacés en hivers tu n'as pas de monté en graine, qui sont quand même la partie riche de la plante pour certaines espèces.
L'étude parlait de prés pâturés par des vaches et s'intéressait à ce que broutent les vaches, donc par définition pas à l'herbe montée en graine.

Tu n'as normalement pas non plus l'explosition de certaines espéce comme le tréfle qui sont quand même supra riche. et une partie des espèces passent en mode "séchent" et n'ont pas forcemment de croissance en période hivernal.
Ça revient à ce que je dis : l'étude disait que c'est la quantité et non pas la qualité qui diffère. Ce qui pousse (et qui est brouté avant de monter en graines) à quantité équivalent a +/- la même valeur nutritive sauf qu'il en pousse beaucoup moins donc les bêtes ne mangent pas assez ou doivent se déplacer davantage.

Juste pour rajouter : faudrait aussi définir ce que vous appelez "hiver", parce que novembre et décembre ont été très doux en Sarthe, la Grosse a pris du poids rien qu'en pâturant sur 1/2ha (+ une poignée de grain matin et soir), donc là, aucun doute que l'herbe a été nourrissante


Message édité le 03/01/20 à 16:00

Par laureBrrrrr : le 03/01/20 à 16:09:01

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78162 messages

311 remerciements
Dire merci
l'étude disait que c'est la quantité et non pas la qualité qui diffère.

Oui et "non", logiquement l'inra a du bosser sur une approche d'un coté biomasse et diversité ?
Du coup la qualité va différé en fonction des espéces également
Ou il partait sur une étude plutôt mono espèce de pâture a vache peut être un peu plus pauvre d'un point de vue biodiversité ?

Pour avoir bosser quand même pas mal de temps sur des relever (bon pour le coup plutôt forestier) tu as quand même une différence : biodiversité "visible" / biomasse / élements majeur et mineur (lié a la baisse de la photosynthése) mais aussi d'amidon dispo entre hivers et été .

Aprés c'est délicat en fonction de l'herbivore de déterminer ce qui est qualitatif et quantitatif je suppose .


Par laureBrrrrr : le 03/01/20 à 16:11:05

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78162 messages

311 remerciements
Dire merci
Ce qui pousse (et qui est brouté avant de monter en graines) à quantité équivalent a +/- la même valeur nutritive

ceci dit oui sur de la prairie un peu monospécifique planté tu as de la "tige" ou effectivement y'a pas de grosse variation de composition entre hivers et été

Pour des prairies un peu plus diversifié et ou avec un pâturage non continue (hors période d'hivers) je serais un peu plus reservé

Par kirikou : le 03/01/20 à 16:12:38

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2006
17619 messages

236 remerciements
Dire merci
Je pense avoir retrouvé (c'était pas l'inra).

http://www.synagri.com/ca1/PJ.nsf/TECHPJPARCLEF/10039/$File/Valeur%20alimentaire%20de%20l'herbe%20-%20des%20r%C3%A9sultats%20convaincants%20dans%20le%20Morbihan.pdf?OpenElement

Il y est bien dit que pour une pâture broutée de février à novembre, l'herbe est plus riche en février que ce soit d'une point de vue énergétique ou protéinique.
Cela reste à prendre avec des pincettes car cela sous entend que la pâture a été au repos en décembre-janvier puis qu'elle est pâturée en continue donc forcément avec perte de valeur. Néanmoins l'étude précise aussi que les pâtures sont broutées au maximum du possible au mois de novembre, donc l'herbe de février est le résultat de la pousse de décembre et de janvier, malgré tout il y est indiqué que "Sur les 6 années, la valeur énergétique de l’herbe est constamment élevée : autour de 1,10 UFL/kg MS).". La qualité est donc bien là.
Et on en revient à la notion "d'hiver": l'étude est faîte pour le Morbihan, c'est pas le département le plus froid de France!

Par dilou : le 03/01/20 à 16:16:36

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
35063 messages

445 remerciements
Dire merci
Mon expérience avec Kachou a été faite dans l'Ain (pas la région la moins froide de France... il lui est arrivé de gratter la neige pour manger ! ) dans une prairie naturelle avec une très grande variété de végétaux.

Par laureBrrrrr : le 03/01/20 à 16:22:31

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78162 messages

311 remerciements
Dire merci
Cool merci Kirikou je vais guetter un peu mieux la de prime abord j'ai pas de matériel et méthode ni de descriptif des parcelles du coup compliqué de tiré des conclusions !

Aprés de toute façon c'est compliqué de comparer, quand tu vois déjà la variation sur le foin, mon ancien collégue de thése lui bossait sur les transferts des élements sol / végétation / lait / fromage

sur un bassin restreint on a des foins super différents en MF/MS , Carbone / minéraux and co

Les prairies c'est un peu le même merdier

Par Pili : le 03/01/20 à 16:35:48

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
7745 messages

240 remerciements
Dire merci
mes très vieux, l'herbe d'hiver ça les met en appétit, c'est bcp plus facile à manger que le foin, le problème c'est quand ils ont le choix entre l'herbe et le foin ils préfèrent l'herbe et ils perdent de l'état. Si on peut leur apporter les calories nécessaires autrement j'imagine que point de vue fibres ça revient au même.

Quant aux 'graines' qui seraient le moment le plus riche de l'herbe, mes chevaux refusent de manger ça, ils couchent tout le truc et c'est une cata (ils ont dû être moutons dans une vie précédente). On peut bien sûr calculer le potentiel d'une prairie mais il faut toujours compter avec ces satanés chevaux qui ne mangent que ce qui leur plait .

Par dejavu : le 03/01/20 à 17:59:02

Déconnecté

Inscrit le :
04-08-2009
10054 messages

672 remerciements
Dire merci
En fait pour comparer il faudrait analyser le terrain vu que souvent le foin vient d'ailleurs et peut être très différent...
La grosse différence en toute saison entre herbe et foin c'est la vitE et les oméga3 qu'il faut absolument donner en complément aux chevaux qui sont "au sec". L'herbe d'hiver reste dangereuse au moment des grosses variations de températures, sans doute moins qu'au printemps ou en été car la pousse est moindre et la quantité joue un rôle tout de même important.

Par Galuska : le 03/01/20 à 18:13:51

Déconnecté

Inscrit le :
05-05-2019
575 messages

79 remerciements
Dire merci
La dernière fois que la véto est passée à la maison, elle m'a dit un truc qui m'a laissée bouche bée. On parlait d'apport nutritif de l'herbe, de risques de fourbures toussa, et elle me sort que l'herbe est plus riche la journée que la nuit... et qu'il y a donc moins de risques de fourbures à laisser un cheval paître la nuit pour le rentrer au box la journée. Ça voudrait aussi dire que le foin récolté de nuit est donc moins riche que le foin récolté en pleine journée

Perso il y a quelques jours j'ai ouvert un petit bout de parcelle à mon gros, qu'il puisse grignoter un peu d'herbe... ch*asse carabinée.


Message édité le 03/01/20 à 18:16

Par Canaille : le 03/01/20 à 18:21:10

Déconnecté

Inscrit le :
09-09-2004
12632 messages

106 remerciements
Dire merci
Cela fait 5ans que je nourris mes juments a l'herbe uniquement tout l'hiver avec juste un cmv, et elles ne maigrissent pas franchement...
Je suis en Normandie donc herbe riche, mais ce sont mes champs donc je ne met aucun engrais en plus.
Clairement je pense que l'herbe est plus riche que le foin par chez moi même en hiver !

Par jcd : le 03/01/20 à 18:21:13

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2005
1733 messages

60 remerciements
Dire merci
chez moi (Belfort), la pousse de l'herbe entre novembre et février, c'est pas 0 mais plutot -30% (tout ce qui gèle disparait)

Par laureBrrrrr : le 04/01/20 à 18:01:11

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78162 messages

311 remerciements
Dire merci
mes chevaux refusent de manger ça

c'est rigolot (enfin relativement) ici sur certaines espéces ils adorent ! mais genre au point de juste passer les tiges dans la bouche pour décroché que la partie "graine" du végétale

Par SDE : le 04/01/20 à 19:13:42

Déconnecté

Inscrit le :
16-05-2004
17895 messages

169 remerciements
Dire merci
elle me sort que l'herbe est plus riche la journée que la nuit...
l'herbe est moins riche (en sucres) quand la photosynthèse s'arrête donc après 2h du matin (si le soleil d'été se couche entre 21 et 22 H) et avant 10h du mat (où la photosynthèse retrouve 100% de son régime )

et l'herbe qui pousse à l'ombre (genre sous de grands arbres) est moins riche aussi q celle qui pousse en plein soleil.

le mien en étant à l'herbe avait grossi... jsuqu'à ce qu'il n'y ait plus suffisamment en quantité... comme la pousse ne "suit" pas la "tonte" faut donner du foin

Par Pili : le 04/01/20 à 19:42:07

Déconnecté

Inscrit le :
08-07-2004
7745 messages

240 remerciements
Dire merci
pourtant j'ai des chevaux qui ont tous crevé de faim, une fois remplumés ils deviennent hyper difficile pour la bouffe. L'avantage, je n'ai pas (sauf Miko) de souci de chevaux 'trop gros'

Par laureBrrrrr : le 05/01/20 à 07:33:19

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78162 messages

311 remerciements
Dire merci
SDE pas tout a fait pour la photosynéthse, il y a une grosse baisse également par temps chaud sur le début d’après midi car trop d'évapotranspiration.

Interessant Pili ! Moi clairement ici j'ai surtout des grosses bouffes qui n'ont manqué de rien, mais on surement trop de chose différente et bien nourrissante a se coller sous la dent !
Seul Camel qui n'a plus de dent mange de façon un peu différente des autres en fonction de ce qu'il peut je pense ou nous "dissoudre ou machouillé" coté herbe fraiche


Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (65 237) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval