Forum cheval
Le Forum Cheval

Concours club pour un titulaire du BEES

Sujet commencé par : Kindy49 - Il y a 19 réponses à ce sujet, dernière réponse par TeamDress
2 personnes suivent ce sujet.
Par Kindy49 : le 04/11/19 à 21:44:08

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2014
1261 messages

64 remerciements
Dire merci
J'ai lu ça dans le règlement général et je ne sais pas comment l'interpréter :
C – Participation hors classement
- Les cavaliers détenteurs d’une LFC peuvent prendre part hors classement à toutes les épreuves des divisions inférieures à celle de leur LFC.
- En CSO, CCE, Dressage, Hunter et Equifun, les cavaliers titulaires d’un diplôme d’enseignant BEES, BPJEPS, DEPJEPS, DESJEPS, CQP EAE prennent part hors classement aux épreuves réservées aux cavaliers de la division Club.
Dans l’un ou l’autre des cas cités ci-dessus, les cavaliers ne sont pas autorisés à participer aux championnats départementaux, interdépartementaux, régionaux et nationaux.


Est ce qu'un moniteur titulaire d'une licence amateur peut participer hors classement à une épreuve Club dans ces disciplines ? Si oui et que l'épreuve est support des championnats départementaux, peut il participer hors classement hors championnat ? En tout cas il est écrit que la procédure d'inscription est "la procédure habituelle", c'est celle pour les club, avec compte engageur clubs, ou celle pour les cavaliers amateur avec compte engageur cavalier ? Merci


Message édité le 04/11/19 à 21:45

Messages 1 à 19, Page : 1

Par phil50 : le 04/11/19 à 22:16:47

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
13460 messages

337 remerciements
Dire merci
J'ai connu l'époque où un moniteur diplômé avait interdiction de sortir en-dessous des classes C (c'est à dire amateur-élite).
Alors j'applaudis des 2 mains. Quel est l’intérêt d'un professionnel du cheval à aller sortir en concours sur une épreuve club face à des gamins ? Sérieusement ... un peu d'éthique ne peut pas faire de mal à ce sport.

Par Chrysalis : le 04/11/19 à 22:30:55

Déconnecté

Inscrit le :
09-07-2008
22396 messages

250 remerciements
Dire merci
Bah si c'est hors classement ils ne gagnent rien , quelques soient leurs résultats normalement

Après l'intérêt....
aucun pour eux sur le plan technique.
Pour les chevaux : On dira peut être mettre un poney/cheval destiné au club en route sur sa première saison, ou a remettre en confiance ?
Parce qu'un poney planté par des gamins en club 3 , il y a un paquet et c'est pas forcément du niveau du petit de remettre le cheval dans les rails ?


Par Kindy49 : le 04/11/19 à 22:35:42

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2014
1261 messages

64 remerciements
Dire merci
Heuf, ça serait hors classement, donc justement pas contre des élèves ......

Par CaroDadou : le 04/11/19 à 22:37:14

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
16367 messages

174 remerciements
Dire merci
J'en connais qui sortent leurs jeunes chevaux pour leur faire voir du pays sur des concours club, perso ça ne me choque pas, surtout en hors classement.

Par phil50 : le 04/11/19 à 22:43:38

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
13460 messages

337 remerciements
Dire merci
Ben, on parle quand même d'un gars qui est un professionnel de l'équitation.
Alors s'il n'est pas capable de faire une préparatoire à 90 (je crois même que maintenant ça commence plus bas ?) : il reste chez lui et il travaille ...

ça ne reste que mon avis hein Mais personnellement, en concours ou hors-concours, ça me gène.

Par Chrysalis : le 04/11/19 à 22:52:11

Déconnecté

Inscrit le :
09-07-2008
22396 messages

250 remerciements
Dire merci
phil50 on est ok, pour les moniteurs ça n'a aucun intérêt. Mais pour le cheval, être sorti a petit niveau par quelqu'un qui maîtrise le sujet, ça peut être intéressant .

On va pas épiloguer sur le niveau des moniteurs, qui pour moi ne sont pas des " professionnels de l'équitation " mais des animateurs avant tout. sans notion péjorative évidemment . On ne leur demande pas d'être archi compétents mais d'avoir un minimum de bagages techniques pour enseigner en club et de la pédagogie.
Rares sont ceux qui sortent sur plus d'un 1m10

Un pro, c'est un pro, qui valorise ses produits pour les circuits pro/am.

Par Pauline24 : le 04/11/19 à 23:42:41

Déconnecté

Inscrit le :
19-12-2009
224 messages

6 remerciements
Dire merci
phil50 : même si l'enseignant est capable d’enchaîner un parcours à 90 cm, certains chevaux/poneys n'en sont pas capables.

Ceci dit, je trouve ça bien que les enseignants ne puissent plus prétendre à un classement dans les épreuves Club. Déjà, quand j'en vois en Amateur 3 (et pas avec un cheval/poney clairement limité et donc cantonné à ce niveau), je trouve ça plus que moyen.
En même temps, quand je vois que, par chez moi, il y a eu (il y a 2 ans il me semble), un championnat régional enseignant Club en CSO ...

Par phil50 : le 04/11/19 à 23:57:32

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
13460 messages

337 remerciements
Dire merci
Un cheval qui n'est pas capable d'enchainer 90, soit c'est un très gros trait, soit c'est un handicapé. Faut arréter : même ma cob le fait, et avec un vioc dessus ^^

Par lapatateuh : le 05/11/19 à 06:43:09

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
39849 messages

357 remerciements
Dire merci
Il me semblait que la Ffe ne voulait plus de HC pour éviter les problèmes d’assurance, d’où le fait qu’elle avait fait beaucoup de nouvelles épreuves. On trouve même de la prepa à 70...

Après c’est la solution de facilité de sortir le cheval en même temps que ses élèves: pas d’autres concours à faire , ce qui implique un réveil de moins, un transport de moins à gérer ...

Du moment ou ce n’est pas classé je ne vois pas le soucis.

J’étais bien contente pour apprendre à ma jument de Dressage de gérer le stress des paddocks sur les épreuves PRO de CSO (merci aux organisateurs, qui du moment où il y avait des chevaux engagés par le même cavalier acceptés la jument sur le paddock de détente à la fin de la journée ...).

Les warmup/ prepa sont faites pour ça... cf ce que j’ai dit au dessus ... question de facilité d’organisation.

Par TeamDress : le 05/11/19 à 10:16:55

Déconnecté

Inscrit le :
16-12-2010
574 messages

24 remerciements
Dire merci
phil50, vous parlez de ce qu'il se faisait dans les années 80/90 quand les formations étaient différentes, les contenus différents, les niveaux et les expériences différentes.
A l'époque dont vous parlez, s'il était interdit de sortir en dessous du niveau C (actuelles amateurs 2, non amateur élite comme vous le dites) c'est tout simplement que pour entrer en formation il fallait un niveau plus élevé et avoir déjà une expérience de l'animation et des sorties en concours à son actif.
En formation il fallait obligatoirement sortir en concours, le niveau des examens était plus élevé parce qu'on formait des enseignants capables d'initier, de perfectionner et d'accompagner en concours.
Le moniteur était censé débourrer ou participer au travail des jeunes chevaux, les faire progresser, les valoriser etc...Donc oui on pouvait considérer que la pratique était autant son métier que l'enseignement.....SAUF QUE....cela a beaucoup changé.
Il a fallu plus d'animateurs, donc on a formé plus d'animateurs, avec des niveaux à l'entrée de formation plus élémentaires, une expérience de la compétition facultative, des options du bees1 qui sont sortis de l'obligation même de sortir en concours pendant la formation (poney, attelage...), il n'était plus nécessaire d'avoir une expérience de l'animation préalable pour entrer en formation, souvent les candidats commençaient à enseigner pendant ou à l'issue de leur formation. Pour encadrer l'animation poney la pratique de la compétition n'étant pas obligatoire cela à mis sur le marché du travail des enseignants pas forcément axés pratiques mais seulement animation.
Les gérants qui veulent faire des économies sur tout, en font à ce moment là sur les heures de travail de la cavalerie et ne demandent plus à leurs enseignants de travailler chevaux et poneys en dehors des heures de cours, les animateurs et enseignants depuis cette périodes peuvent ne pas avoir de pratique du tout s'il n'y pas de chevaux de propriétaires dans leur club à sortir de temps en temps ou s'il n'ont pas de chevaux personnels (ce qui devient rare car avant les pensions étaient gratuites pour le personnel puis celles ci sont devenue payantes...).
Jusqu'à cette année, on pouvait entrer en formation avec un galop 5 sans avoir jamais travaillé dans le milieu dans avoir jamais pris part à une compétition sans avoir jamais débourré ou participé au débourrage d'un cheval ou d'un poney....
Quand un animateur qui a ce parcours et qui veut sortir à titre personnel son cheval/poney ou s'il tombe un jour sur un employeur qui lui demande de sortir un cheval/poney, tant pour l'équidé que pour l'enseignant, il n'y a rien de déconnant à ce qu'ils puissent sortir sur des épreuves clubs....
Je ne suis pas pour tirer le niveau vers le bas, mais je ne suis pas non plus pour que le règlement ne soit pas cohérent avec ce qu'il se passe au quotidien.
Clairement de nos jours, un enseignant est un professionnel de l'enseignement, de la pédagogie pas de la valorisation de chevaux. Ce n'est pas un cavalier, qui est un métier à part entière.
Un enseignant sait entretenir pour les besoin de l'instruction une cavalerie dressée.
Un entraîneur doit effectivement savoir emmener un cheval du débourrage aux sorties en concours jeunes chevaux, clubs et amateur.
Mais redescendons sur terre, un enseignant est un cavalier amateur comme les autres, à part travailler sa cavalerie pour les cavaliers de club, on ne peut pas lui demander des miracles.
Quand on voit le pris des chevaux de nos jours, le prix des pensions sur lesquelles il n'a quasi plus d'avantages, le temps qu'on lui laisse pour monter à cheval, le montant des salaires....
Je ne vois pas comment il pourrait être très performant techniquement.
C'est vrai qu'il y a de plus en plus de formations à l'intention des pro, pour monter avec des cavaliers de renoms. Ces stages organisés par les cde, les cre, la ffe sont supers....
Encore faut-il qu'on est un jour de repos, ou que l'employeur accepte de le laisser y aller (sans qu'il y ait une perte de salaire ou qu'on lui demande de récupérer cette journée) pour ça il faut qu'il y est un intérêt pour la structure mais la majorité des employeurs pensent que pour enseigner à la clientèle dont ils disposent (g0 à g5 la plupart du temps) pas la peine d'avoir un champion du monde...donc ces employeurs te font vite comprendre que ces journées c'est pour ton plaisir et pas pour la structure. Et puis cela a un coût, souvent abordable d'accès mais il y a des frais autour comme le transport, la location du cheval éventuel si on n'a pas le sien etc...
C'est le constat que j'en fais, il y a 30 ans le moniteur et le cavalier était un seul et même métier.
Aujourd'hui clairement ce sont deux statuts différents et deux professionnels différents dans la majorité des cas.

Par CaroDadou : le 05/11/19 à 10:51:31

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
16367 messages

174 remerciements
Dire merci
Ben je ne suis pas d'accord Phil tu vois pour le coup..

Pour un premier concours pour un 4ans jamais sorti et tardif, sortir sur une club 4 en HC ça ne me choque pas.
Juste histoire de lui faire voir du pays et de lui montrer des choses....

Par equifeel : le 05/11/19 à 12:15:49

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2009
5824 messages

211 remerciements
Dire merci
Je trouve ca bien qu'ils puissent le faire hors classement. Pour le travail du cheval, c'est pas mal et c'est moins coûteux que de faire un cycle jeune chevaux.

Il y a 10 ans, je sortais en club dans différentes disciplines et ma mono sortait sur les mêmes épreuves (trec, équifeel, endu, cce) .
Par ex, en trec élite, sachant qu’elle même avait fait parti de l'équipe de France et était championne d’Europe. Ca me faisait suer car elle prenait une des premières places systématiquement.

Par Kindy49 : le 05/11/19 à 12:59:59

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2014
1261 messages

64 remerciements
Dire merci
Je suis globalement d'accord sur le fait que c'est bien de prévoir les enseignants hors classement.
Je pratique le TREC, clairement il y a un problème. Au classement par équipe on prend les trois premiers résultats sur quatre. Au championnat de France des fois c'est trois enseignants sur quatre cavaliers dans l'équipe....
Ca veut dire que la même équipe c'est qualifiée en départemental pareil, devant des équipes de vrais jeunes......
Après avoir une bonne équipe qui tourne dans un coin c'est aussi un moteur....
Bref pas simple...
En effet mon problème c'est le cheval, qui a peut être des possibilités mais est monté par un très faible niveau depuis sa réforme.


Par azzura42 : le 05/11/19 à 14:31:18

Déconnecté

Inscrit le :
27-04-2004
6952 messages

155 remerciements
Dire merci
Après c’est la solution de facilité de sortir le cheval en même temps que ses élèves: pas d’autres concours à faire , ce qui implique un réveil de moins, un transport de moins à gérer ...

C'est la 1ère chose à laquelle j'ai pensé, le mono qui est en concours avec ses élèves profite du déplacement.

Tant qu'il est hors-concours je ne vois pas le problème, effectivement maintenant beaucoup de moniteurs ne tournent plus en concours et parmi ceux qui le font beaucoup ne font pas de "grosses" épreuves.

Par Lilianna : le 05/11/19 à 20:00:19

Déconnecté

Inscrit le :
12-07-2011
1047 messages

32 remerciements
Dire merci
Alors j'ai lu les premières interventions, puis survolé ultra rapidement les autres parce qu'en fait... Je suis bigleuse ou au final personne n'a répondu aux questions de Kindy49 ??

Est ce qu'un moniteur titulaire d'une licence amateur peut participer hors classement à une épreuve Club dans ces disciplines ? Je dirais que oui.

Si oui et que l'épreuve est support des championnats départementaux, peut il participer hors classement hors championnat ? Là par contre, non !

En tout cas il est écrit que la procédure d'inscription est "la procédure habituelle", c'est celle pour les club, avec compte engageur clubs, ou celle pour les cavaliers amateur avec compte engageur cavalier ? Si concours Club, en toute logique je me dis que l'engagement devrait se faire via un compte engageur club (mais je ne suis pas sûre !)


Sinon j'aime bien l'intervention de @TeamDress !


Message édité le 05/11/19 à 20:05

Par Kindy49 : le 05/11/19 à 21:14:27

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2014
1261 messages

64 remerciements
Dire merci
Merci lilianna , je me disais que quelqu'un finirait par voir mes questions...
Et oui clairement ma monitrice adore monter et n'a pas assez la possibilité de le faire ( c'est pas une jeune débutante pourtant)..
Elle travaille à droite et à gauche et je l'ai souvent entendu regretter que dans la plupart des clubs les chevaux ne sont pas beaucoup travaillés..
Et je confirme c'est un métier payé au SMIC, et l'équitation est un sport cher.

Par phil50 : le 05/11/19 à 21:42:46

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
13460 messages

337 remerciements
Dire merci
teamdress Je connais parfaitement la situation actuelle, hélas.
Et comme je la trouve scandaleuse, je suis désolé d'approuver une décision qui me semble aller dans les bon sens
Vivement que tous ces "animateurs" jetables quittent le métier (en 3 à 5 ans, d'après le turn-over moyen) et qu'on reparte sur des bases saines

Par Matchbox : le 05/11/19 à 22:42:49

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
2068 messages

133 remerciements
Dire merci
En hors concours c'est possible, car il n'est pas engagé officiellement. C'est à voir avec l'organisateur seulement, qui l'autorisera ou pas.

Pour ce qui est du débat "un moniteur peut-il sortir en concours club ou pas", à mon sens, tant qu'il ne prend pas la place d'un cavalier de club, je dis pourquoi pas. Perso, mes poneys de club, le plus grand faisait 1m38, OI ou ONC, donc les sortir en amateur = impossible. Bon après je m'en fous, je sors plus en concours . J'avoue par contre être sortie en club avec mon cheval après ma formation, en équipe avec des copines, puis en individuelle. Après avoir atteint le niveau élite (en TREC je précise), je me suis arrêtée là, c'était soit passer en amateur soit arrêter. Pour ma part, avec le recul, je ne regrette pas car au final, je partais sur des TREC avec mon peu de formation avec mon premier jeune cheval que j'ai jamais formé, d'ailleurs les résultats et les prestations n'étaient clairement pas brillantes, mais aujourd'hui je suis plus expérimentée et sans vouloir me jeter des fleurs, je n'ai clairement plus rien à faire en niveau club dans cette discipline. Si je devais faire une autre discipline qui n'est pas la mienne à la base, je participerai soit en hors concours/non officiel. Je ne vois pas l'intérêt pour moi d'être classée.

Par TeamDress : le 06/11/19 à 16:44:26

Déconnecté

Inscrit le :
16-12-2010
574 messages

24 remerciements
Dire merci
Merci Lilianna d'apprécier mon intervention certes un peu longue, mais le sujet m'a donné envie de remettre les choses dans le contexte en lisant quelques interventions.
C'est vrai que je n'ai pas répondu à la question posée, pour moi le règlement et le passage du règlement cité est explicite et sans ambiguité je ne voyais pas ce que je pouvais apporter.

Je partage globalement les avis de Matchbox et Phil50

Et autre réflexion sur le sujet des enseignants face à la compétition ou même la pratique, je constate même que le système actuel, le milieu (son fonctionnement et sa mentalité actuelle) font tout pour que les enseignants ne montent pas à cheval. Des choses sont faussement prévues pour cela, mais clairement ça ne fonctionne pas dans le sens ou ça reste ponctuel et ça ne débouche sur rien du tout (évolution personnelle ou professionnelle, sorties en concours avec chances de résultats etc...).


Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (64 472) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

DP sur top
100€
Cheval de sport
350€
Van Fautras 3
4500€
Van gold one 1,5
2800€
BESOIN DE
Bride attelage
30€