Forum cheval
Le Forum Cheval

Angoisse transport: ai-je eu tord/raison

Sujet commencé par : Matchbox - Il y a 28 réponses à ce sujet, dernière réponse par Matchbox
Par Matchbox : le 06/09/19 à 13:41:04

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Difficile de trouver un titre assez explicite...
Ce matin, je devais retrouver une copine pour balader en forêt. Mais quand mon cheval a vu le van et a compris que c'était pour lui, il a pris peur et m'a fait une crise d'angoisse au pansage: il tremblait comme une feuille de tout son corps, de manière incontrôlable.
C'est un grand angoissé, émotif, qui prend beaucoup sur lui mais qui ne sait par contre pas gérer ce stress.

Le transport c'est une grande angoisse pour lui. Il a eu un incident quand il avait 4/5 ans, dans un camion 2 places, il était seul dedans, s'est impatienté, a paniqué et est passé par dessus la plaque de poitrail, pour sortir par la petite porte (toujours attaché). Il a retenté une 2ème fois, mais il a été stoppé et on a démarré tout de suite. Et depuis, il a la trouille. Pour en rajouter, c'est un claustrophobe fini, il a même peur de traverser le barn de la pension.

Aujourd'hui il a 16 ans, a fait plusieurs transports depuis sans jamais aucun incident. Dès qu'on lui met les protections de transport (guêtres ou bandes) ou qu'il se met en tête qu'il va voyager (même si ce n'est pas le cas) il commence à flipper. Il se crispe, fait plusieurs crottins, bougeotte, essaie de partir (il va mettre des coups de tête à l'attache des fois que la longe se détacherait).
Il embarque relativement bien pour le coup, il lui faut quelques minutes avec les tentatives de se planter devant, de ne mettre que les antérieurs ou passer à côté, mais ça ne va pas au delà de 5 min. Ensuite on ferme tout et on démarre.
Il voyage "bien" dans le sens où il ne bouge pas un sabot, parfois il prendra une bouchée de foin mais ça reste rare. Quand on débarque il est dans sa position d'origine, pas d'appui contre les barres ou les bas-flanc, mais souvent un coup de sueur et les yeux écarquillés pour savoir où il est.
Au retour par contre pas de soucis pour embarquer, c'est limite lui qui m'emmène dedans parce qu'il sait qu'il va rentrer à la maison et il est pressé de rentrer. Ce n'est pas une question de van ou autre: j'ai un fautras 1,5 place, il monte aussi dans un ifor 2 place, il monte aussi dans un camion type bétaillère (je n'ai jamais refait de camion tête arrière, jamais eu l'occasion, mais ça me tente moyen de toute façon).

Donc ce matin, en le descendant du pré on passe à côté du van ouvert, il renifle et comprend que c'est pour lui. Bon d'habitude c'est bougeotte, crottins, respiration forte et naseaux dilatés, les yeux grand ouverts, discute un peu l'embarquement mais ça se fait. Aujourd'hui il ne s'est pas calmé au pansage, ni quand j'ai commencé à mettre les bandes. Du coup, j'ai préféré annuler la balade vu l'état dans lequel il s'était mis.

Seulement, bonne ou mauvaise idée de ne pas y être allés finalement?

Je précise que pour désamorcer la bombe, je l'ai lâché en carrière, il s'est détendu et a soufflé plusieurs fois de soulagement. Je l'ai quand même fait monter dans le van, il discuté un peu mais est monté complètement dedans.
A savoir aussi c'est qu'hier les températures ont chuté et le vent a soufflé, ils étaient tous azimutés. Il a un "léger" soucis pour contrôler son influx nerveux, la dernière fois qu'il était tout tremblant comme ça on avait eu un important changement de climat: soleil chaud à orage/pluie et froid. Je l'ai sorti du pré il avait le festival de Rio dans la tête, il tremblait aussi (moins quand même, juste les épaules), j'ai dû lui faire faire un tour monté pour qu'il décompresse...

Il est pas bête et j'espère juste qu'il ne va pas se mettre en tête qu'en stressant beaucoup il évite le van (à savoir aussi qu'il a compris que faire pipi=on avance pas par exemple). On a reprogrammé la balade mardi, mais si mardi il me refait une crise d'angoisse comme ça, je le mets quand même en boîte ou je renonce à la balade?

Encore une fois, ce n'est pas un problème d'embarquement, il prendra sur lui et le fera. Mais je n'ai pas envie de lui imposer de telles émotions pour une balade de temps en temps. Il me fait mal au coeur quand il est comme ça, je sens/vois toute sa détresse, mais quand je vois comme il apprécie les sorties, le voyage ça ne dure pas bien longtemps, mais la peur est tellement grande...

Il me retourne le cerveau ce cheval


Message édité le 06/09/19 à 13:46

Messages 1 à 28, Page : 1

Par lapatateuh : le 06/09/19 à 13:51:37

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
39638 messages

337 remerciements
Dire merci
Fais le voyager avec un cheval qui s’en moque et qui a l’habitude. Bien sûr en un voyage ça ne changera pas le problème mais à force ça va le faire.
Et idem tous les jours un petit tour en van de. 5min pour qu’il se routine.


Par sheytana : le 06/09/19 à 13:51:43

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2007
133826 messages

1485 remerciements
Dire merci
C'est pas facile à dire... Mais j'ai plutôt tendance à aller au bout de l'idée de façon générale, car sinon ça ne fait que repousser le problème.

P-e prévoir un truc apaisant d'ici le prochain transport du coup, pour calmer ses angoisses ?

Par Matchbox : le 06/09/19 à 14:01:59

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Lapatateuh: Il a souvent été avec d'autres qui s'en fichaient, ça va mieux d'ailleurs avec un autre cheval. Mais ce n'est pas une partie de plaisir non plus. L'idée de faire souvent un tour c'est effectivement ce que je pensais.
Je trouve d'ailleurs qu'il vit mieux les trajets assez longs (20/30min et +) que les courts (10 min).
Le truc c'est que je saurais même pas dire ce qui lui fait si peur exactement. Mais c'est vrai qu'on voyage très très peu.

Sheytana: je me suis dit que l'y mettre, il l'aurait fait c'est certain. Mais comment l'aurait-il ressenti pour la fois d'après? Je ne sais pas. Je me suis dit que j'allais calmer le jeu aujourd'hui, et la prochaine fois par contre on y va et on se fait plaisir là bas. Bon après c'est pas trop sa tasse de thé les balades, mais à par ses barres dans sa carrière y'a pas grand chose qui lui plaise .
Un produit apaisant, je suis sceptique, j'ai souvent entendu peu d'efficacité, et est-ce que sa nature angoissée ne rendra pas le produit inefficace?

Par Erzebeth : le 06/09/19 à 14:05:02

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
61971 messages

551 remerciements
Dire merci
D'un côté je pense comme sheyt qu'il faut en général aller au bout de son idée, mais d'un autre côté, tu connais ton cheval. Si tuas l'habitude qu'il angoisse mais qu'hier, tu ne le sentais pas, tu as bien fait de ne pas insister.
Par contre il ne faut pas rester là-dessus.

J'ai juste une remarque sur l'histoire du temps de trajet. Tu dis que ce sont des trajets courts et au dessus Lapatateuh suggère de lui faire faire tous les jours 5 minutes de trajets.
J'ai une réserve là-dessus.
Bellinda est très claustrophobe, il m'a fallu longtemps et beaucoup de réflexion pour pouvoir la transporter. elle le souci n'était pas d'embarquer (même si elle n'embarque pas bien, faut être réaliste, mais j'ai toujours su que je finirais par y arriver), mais bien de rester enfermer et de ne pas péter un plomb en se sentant coincée.
Quand je me renseignais sur le sujet on m'avait dit qu'il faut qu'ils voyagent au moins 30 minutes pour qu'ils commencent à se détendre.
Et c'est ce que j'ai constaté avec Belline. J'ai fait presque tous les trajets avec elle, et j'ai vraiment vu un cap dans son comportement passé les 30 minutes. Sur les trajets plus courts, elle restait crispée. ça allait, mais elle prenait sur elle.
Le premier trajet plus long, au bout d'une demi-heure, tout d'un coup elle s'est détendue et s'est mise à manger du foin, chose qu'elle n'avait jamais fait jusque là. Vraiment j'ai senti qu'il lui fallait passer ce cap pour accepter le truc et donc se détendre.
Et ça s'est vérifié sur les autres trajets (elle a très peu voyagé, ça n'a jamais pu devenir quelque chose d'habituel pour elle, et, vu le cas, elle ne voyagera plus jamais et ça me va très bien).

Bref cette expérience pour dire que peut-être qu'au contraire, si ton cheval est angoissé, il aurait peut-être besoin de faire des voyages un peu plus long, histoire de passer ce cap et qu'il accepte le truc.

Maintenant, je réitère, tu connais ton cheval mieux que quiconque et sur ce genre de trucs, fies-toi à ton sentiment.

Par K.Zel : le 06/09/19 à 14:06:07

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
7135 messages

291 remerciements
Dire merci
Pour le coup, perso, j'aime bien découper un problème en plein de petites étapes. Et dans un cas comme celui là, j'aurais justement tendance à préparer le cheval, mais ne pas l'embarquer. Et répéter ça jusqu'à ce qu'il soit tranquille à la préparation, puis amener le van, en préparant le cheval, en voyant le van, amis en ne montant pas dedans, jusqu'à ce qu'il soit tranquille. Ensuite étape de monter dans le van, avec de la bouffe, pourquoi pas y donner la ration par exemple, mais ne pas partir, et ensuite faire un micro tour en van et revenir, puis partir plsu longtemps, puis l'emener faire un truc hyper cool, genre juste brouter, etc (tu as compris l'idée je pense)
Et ceci sans brûler les étapes, et tant pis pour les échéances de balade ou quoi, laissez tomber ça tant qu'il n'est pas apaisé. En revanche, ça veut dire bosser tout ça très très régulièrement.
Le forcer, là, il a 16 ans, et a toujorus été forcé sans que ça améliore le problème. A le forcer, tu risques surtout une escalade de défense de sa part. (par "forcer", j'entends bien que tu ne tapes pas dessus et tu n'en t'en fous pas, hein. Je veux dire le faire voyager malgré le stress important engendré)
Je pense que bosser +++ sur cette anxiété pour la faire baisser sera plus productif. surtout si un jour tu dois l'emmener en clinique, une anxiété pareille en amont d'un problème qui nécessite la clinique, ça serait plutôt cata.

Par Erzebeth : le 06/09/19 à 14:06:55

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
61971 messages

551 remerciements
Dire merci
Ah ben ce que tu as posté entre-temps semble aller dans le sens de ce que je racontais du coup.

Par lapatateuh : le 06/09/19 à 14:16:24

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
39638 messages

337 remerciements
Dire merci
Pour mon expérience perso avec ma jument qui est avec moi depuis 3 ans maintenant.
Grande stressée des voyages et pourtant elle en a fait des km dans sa vie, c’était la solution.
Elle a fait 8 fois par an, 800km d’une traite avec mon grand routier et après seule des petits voyages au quotidien.

Alors oui elle mangeait après 20-30 min de voyage. Mais en prenant TOUS LES JOURS le van durant des semaines maintenant dès qu’elle rentre elle mange.

Mais bon en 3 ans on a fait plus de 40 000km ensemble , donc elle devient une vraie routière aussi.

Mais il n’y a pa de secret, s’il voyage 10 fois par an ça n’ira jamais mieux.

Par lapatateuh : le 06/09/19 à 14:18:35

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
39638 messages

337 remerciements
Dire merci
Et par contre tous mes chevaux après 10min de voyage transpirent un peu. Et après c’est fini. Sûrement le temps que le corps se verrouille (et qu’on rentre sur k autoroute et que ce soit plus agréable).

Par Erzebeth : le 06/09/19 à 14:24:23

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
61971 messages

551 remerciements
Dire merci
Oui c'est sûr que de toutes façons, la clé, c'est l'habitude.
Mais sur le niveau de stress, j'ai été impressionnée de voir de mes yeux comment ma jument a franchi un cap pendant le transport. Du coup je me demande si c'est pas intéressant de leur faire d'abord franchir ce cap sur un trajet un peu long, pour qu'ils admettent qu'ils ne vont pas en mourir, et ensuite d'enchainer des trajets plus réguliers quitte à ce qu'ils soient plus courts?

Après je pense aussi qu'un cheval n'est pas l'autre et que quand on parle de stress et d'angoisse, rien de tel que la lecture du comportement par quelqu'un qui connait la bestiole.
Quand j'avais mes soucis de transport avec Belline, on m'en a donné des conseils... des tas... Sauf que pas grand monde ne voulait comprendre que son problème c'était pas d'embarquer mais d'être enfermée.

Par NONETTE CUIRS : le 06/09/19 à 14:28:32

Déconnecté

Inscrit le :
24-01-2016
589 messages

47 remerciements
Dire merci
Qu'il y ai des restes d'un traumatisme initial, c'est normal; d'habitude, ce genre de choses s'atténue à la longue quand on fait d'autres voyages sans histoires, mais il semble que ce ne soit pas ton cas.

Je fais des suggestions, que tu adopteras ou non car tu connais mieux ton cheval que moi:

- pour le réhabituer au van sans stress: l'y faire monter souvent (et fermer le van), mais ne pas démarrer du tout et l'y laisser 10 minutes au calme, en lui donnant par exemple une ration à manger dedans. A faire avec ou sans protections (paragraphe suivant)?

- puisque tu dis qu'il ne bouge pas, les protections ne sont peut-être pas indispensables, et c'est peut-être cela qui lui rappelle le plus l'ancien incident. Tu pourrais essayer de le transporter sans protections.

Par lapatateuh : le 06/09/19 à 14:35:41

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
39638 messages

337 remerciements
Dire merci
mais ne pas démarrer du tout et l'y laisser 10 minutes au calme,

Je fais ça avec n’importe lequel de mes chevaux , je n’ai plus de van et je frôle l’accident.

Quand ils rentrent on ferme et on part !
Il y a se mélange de stress / angoisse / contents de partir (pour eux en concours) qui font que si tu tiens à ton van il vaut mieux avancer.

Et pour leur apprendre à monter je ne fermais pas les portes. Quand je ferme les portes j’estime que c’est assez angoissant comme ça pour ne pas faire durer ce moment 30 ans!


les protections ne sont peut-être pas

Comment on peut conseiller ça ?!?
Le nombre de chevaux accidentés en van ! Juste en montant et en bougeant !
Un cheval doit voyager avec des protections.
L’habituer en dehors a les avoir c’est une chose mais conseiller de voyager sans! :O




Message édité le 06/09/19 à 14:37

Par Matchbox : le 06/09/19 à 14:50:21

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Manger dans le van: j'ai de gros doutes là dessus. Je l'ai vu plus d'une fois renoncer à la bouffe plutôt que "courir le risque", par exemple refuser de venir manger son seau parce que c'est "trop dangereux" de s'éloigner des autres et descendre en bas du pré avec moi. De même, quand il est stressé, il ne mangera pas, il peut prendre un bout de carotte en bouche mais ne le mâchera pas, en balade il ne fait pas de pause pour manger l'herbe sauf si toutes les planètes sont alignées...La nourriture, c'est selon son degré d'anxiété.

K-zel: je ne sais pas si ça marcherait, il se passe tellement de choses dans sa tête parfois. Il prend des décisions quasiment qu'avec son instinct de fuite. S'il voit un van et se dit que c'est pour lui: il angoisse. S'il pense que ce n'est pas pour lui, il s'en fiche, il peut même rester à côté d'un cheval qui s'énerve à l'embarquement, il continuera de manger, il ira même dans le van si je l'emmène devant, ça ne le concerne pas, il sait que ce n'est pas pour lui.
Le coup des bandes, une fois il a cru que c'était son heure, alors que je le préparais pour le travail. Je lui avais posé les bandes de polo, sachant le voyage précédent c'était la première fois qu'il avait des bandes de repos pour voyager, auparavant c'était des guêtres. Il s'est donc mis en tête qu'il allait en van (pour je ne sais quelle raison), il a commencé à angoisser, j'ai fini rapidement de le préparer et arrivé à la carrière: ouf!!!! soulagement! . D'ailleurs j'ai été étonnée ce matin qu'il n'ai calculé dès mon arrivée qu'il allait se faire mettre en boîte, parce qu'il a bien compris que selon l'heure où j'arrive il se doute de ce qu'il attend. Mais j'avais oublié que cette dernière année j'étais déjà passée souvent le matin pour autre chose, du coup il n'avait pas associé. Peet-être que l'effet de (la mauvaise) surprise l'a encore plus fait paniqué?

Je crains et doute fort que ça lui passe un jour de se mettre la rate au court-bouillon (il a toujours peur d'aller au fond du pré, et même au milieu, seul...).

Erzebeth: intéressant ton expérience en effet. Je n'ai jamais voyagé avec lui, je me contente de regarder si le filet à foin bouge, sentir s'il bouge les pieds, et constater à la sortie.

Par Erzebeth : le 06/09/19 à 14:51:40

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
61971 messages

551 remerciements
Dire merci
Là je rejoins Lapatateuh, parce que le cheval qui s'impatiente dans un van à l’arrêt ça peut vite dégénérer. Quand ça bouge ils sont occupés à trouver leur équilibre et ça change tout.

Pour les protections, c'est vrai aussi que certains chevaux angoissent dès le moment où on les met. Ca fait partie du rituel et ça peut jouer pour faire monter la pression. Dans ce cas, peut-être que remplacer les protections de transport par des bandes peut permettre de contourner ce problème?
Ou, inversement, habituer le cheval à avoir ses protecs sans transport... pour aller brouter par exemple.
Histoire de dédramatiser le truc et d'éviter de rajouter plusieurs couches de moments de stress.

Par Matchbox : le 06/09/19 à 14:53:32

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Petite vidéo très courte de son état ce matin: Lien. Ça fait contraste avec les petits oiseaux qui piaillent

Par Matchbox : le 06/09/19 à 14:58:21

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Nonette: L'enfermer dedans 10 min, jamais je ne le ferai, il ne tiendrait pas. c'est certain. Le faire voyager sans protections non plus, je peux le faire monter avec ou sans, mais jamais voyager comme ça, on ne sait jamais entre les risques d'accident, un freinage d'urgence, un plancher...sauf si, pour une certaine raison, les protections l'empêchaient de voyager en sécurité, ce qui n'est pas le cas.

Je vais déjà tenter de l'embarquer/débarquer avec les protections quelques fois. Je crains tout de même qu'une fois qu'il aura compris que c'est safe, la fois où on partira vraiment il me maudira pour les 30 années à venir


Message édité le 06/09/19 à 15:18

Par Matchbox : le 06/09/19 à 15:15:35

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Et une petite illustration de ses montagnes russes émotionnelles et la vitesse à laquelle il passe de l’une à l’autre, il venait avec tout son courage pour manger des pêches au milieu du pré (il adore ça) quand tout à coup...rien du tout

Lien

Par lbe : le 06/09/19 à 15:59:48

Déconnecté

Inscrit le :
20-05-2011
1404 messages

12 remerciements
Dire merci
J'ai la même à la maison bon maintenant elle a 29 ans elle ne prend plus le van.

Elle se mettait à trember exactement comme le tient quand on met les bandes de transport. Mais juste trembler, elle est difficile pour embarquer mais elle n'a jamais bougé dans le van.

Pour ma part je suis moins sentimentaliste. Si il n'a y pas de danger imminent de blessure humain / cheval j'embarque sans chipoter. C'est passé avec quelques années de transport à raison de une fois par semaine courage

Et je préfère brosser arrivé à destination pour la détendre. Je charge le plus rapidement possible sans lui laisser le temps de comprendre et sans chipoter.

Il tremble quand tu prends le van pour rentrer après une ballade?


Message édité le 06/09/19 à 16:00


Message édité le 06/09/19 à 16:01

Par stephy92 : le 06/09/19 à 16:33:55

Déconnecté

Inscrit le :
22-07-2004
39531 messages

235 remerciements
Dire merci
+1 avec lapatateuh

Il y a aussi 2 cas : le cheval qui va souvent être amené à voyager et celui qui ne le fera que rarement.

Dans le 1er cas, il faut en effet multiplier les trajets pour qu'il s'habitue. Au départ le mien ne mangeait quasiment jamais. Maintenant il se jette sur le foin dès qu'il est dans la boite.
Lorsque je dois le laisser enfermer (concours) il y a toujours les portes et/ou pont ouvert. Quand c'est fermé cela veut dire qu'on roule. Clairement si je laisse fermé et que je me casse, il va s'énerver (moteur éteint)

Dans le 2ème cas, cela faut-il le coup d'infliger un tel stress au cheval pour 3 balades par an? Mon 2ème cheval est un flippé des transports (il a été tapé pour monter au début), il tremble de tous ses membres dès qu'il a un sabot sur le pont. Une fois à l'intérieur il ne bouge pas, mais ne mange pas, limite il fait le trajet en apnée. Etant donné qu'il n'avait pas vocation à faire des concours, j'ai préféré laisser tomber les sorties extérieures pour ne pas lui imposer ce stress. Il ne voyage que lorsque c'est indispensable (déménagements).

Si tu souhaites continuer à sortir, peut être en effet le faire plus souvent, et aussi pour des activités qui lui plaisent : ex aller sauter dans une autre carrière.
Mon 1er cheval a d'abord vécu des déménagements en transport, mais depuis qu'on fait des concours et qu'il revient toujours "à la maison", il est aussi bcp plus détendu, il sait ce qui l'attend.

Par Matchbox : le 06/09/19 à 17:35:31

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Il tremble quand tu prends le van pour rentrer après une ballade?

Non, parfois il chipote un poil, mais la plupart du temps il y va "volontiers", ça le fait toujours stresser, mais le fait qu'on rentre à la maison lui donne assez de courage pour prendre sur lui à ce point.

Stephy92: c'est un peu pour ça que je ne sais pas trop quoi faire. La dernière fois il est monté sans tout ce stress, il a chipoté, mais j'ai pu faire tout l'embarquement toute seule (c'est-à-dire le laisser dedans pour aller fermer derrière, ce qui n'était pas possible avant car il voulait me rejoindre/sortir, donc là dessus gros progrès).
On sort très peu, avant j'avais pas le temps, maintenant je n'ai plus de pognon donc exit les stages et concours, les sorties c'est pour se promener avec les copains. Ca m'attriste qu'il l'ait pris aussi mal aujourd'hui, alors que jusque là ce n'était que du mieux.
Peut-être un concours de circonstance, l'effet de surprise...je ne sais pas. On a programmé une sortie mardi, mais l'après-midi. Je verrai comment il le prend et j'aviserai selon son comportement.

Par Tessa : le 06/09/19 à 23:48:12

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
33203 messages

292 remerciements
Dire merci
Alors, il faut remettre les choses dans son contexte.
On ne parle pas d'un cheval de concours ou d'un cheval blessé qui DOIT voyager mais d'un cheval qu'on voulait charger pour aller faire une ballade.

C'est quand même très différent.

Et qui plus est un cheval qui a eu un vrai gros accident de camion.
Alors, il y a des chevaux qui se remettent très bien d'un accident de ce type.
J'en connais un: la même chose que le tien, sauf qu'il est resté à cheval sur la mangeoire, les antérieurs dans la sellerie et les postérieurs dans le camion.
Il y a laissé son sacrum (ou en tout cas, il a eu une grosse lésion qui lui cause encore des soucis des années après).
Il remonte dans un camion, mais on sent qu'il prend sur lui et qu'il le fait parce qu'il a une énorme confiance en sa proprio.
Dunia ne montera JAMAIS dans un van... Et je n'ose pas essayer dans un camion 2 chevaux. La dernière fois que je l'ai transportée, j'ai pris un camion 6 chevaux. Pas d'accident dans son cas, mais un éleveur qui pensait que si on cogne assez fort, on obtient tout...


Ici, tu connais ton cheval, il t'a fait passer un message: "aujourd'hui, c'est trop compliqué pour moi."
Peut-être que toi, tu n'étais pas "bien", pas totalement "là" et qu'il l'a senti.

Quelqu'en soit la raison, tu l'as entendu, et moi, ça ça me va.
Tu as quand même travaillé le van, il est monté mais tu a respecté les limites du jour.

Par CaroDadou : le 07/09/19 à 10:37:06

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
15911 messages

162 remerciements
Dire merci
La méthode de k.zel de dédramatiser déjà tout le simulacre avant le transport est excellente, déjà comme piste

Par CaroDadou : le 07/09/19 à 10:37:35

Déconnecté

Inscrit le :
25-07-2005
15911 messages

162 remerciements
Dire merci
Tu es dans quel coin Matchbox ? T'as déjà demandé à un spécialiste du comportement de t'aider ?

Par zapi : le 07/09/19 à 10:50:58

Déconnecté

Inscrit le :
17-01-2007
7133 messages

24 remerciements
Dire merci
Je pense que tu as bien fait, ya des jours comme ça, surtout quand les températures baissent d'un coup où les chevaux sont inquiets. Perso ces jours là je fait rien, je sais que ça sera bagarre pour en tirer rien de positif.
Chez nous toute l'écurie était électrique hier.
Réessaie ! Ya des chances que ça se passe différemment, et j'espère pour toi !

Par Matchbox : le 07/09/19 à 21:32:10

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Tessa: merci de ton avis. Il était dans une telle détresse, et quand ça lui arrive je suis totalement démunie, il est vraiment seul face à sa peur et impossible de le récupérer. Les autres chevaux ce n'est parfois même pas suffisant pour lui. Ca m'attriste tant le voir se mettre dans cet état et de ne pas pouvoir l'aider. Il vit des drames quasiment tous les jours avec un tel comportement.

Carodadou: je ne pense pas qu'un pro du comportement pourra résoudre ça, le soucis n'est pas de monter ou voyager ou rester immobile ou autre, c'est vraiment un soucis de personnalité, il est comme ça et depuis toujours que je le connais. C'est presque comme s'il s'imaginait les pires scénarios catastrophes dans sa tête et le reste du monde n'existe plus. Il vit dans la peur en permanence.
J'avais déjà évoqué le soucis avec une monitrice éthologie (la cense), et elle n'a rien compris. En gros elle a pris mon cheval, l'a fait monté dans le van et m'a dit "bah voilà, y'a pas de problème!" . Bah non bien sûr qu'il n'y a pas de soucis à le faire monter, mais ce n'était pas la question...par contre après elle n'a clairement pas tilté qu'une fois la séance terminée (5/10min à tout casser, donc strictement rien de "sportif" il évacuait tout son stress d'un coup en transpirant de partout et respiration très forte et rapide. C'est pas d'un comportementaliste dont il a besoin ce cheval mais d'une vraie thérapie!

Zapi:les jours comme ça il est généralement intéressant car quand il fait "chaud" (comme aujourd'hui, 20° au soleil ) il est tout flasque (mais peut quand même se faire peur). Mais clairement, quelque chose qui l'inquiète et une météo moins tropicale et il perd les pédales. Du coup effectivement, on verra mardi, ils n'annoncent pas mauvais, en plus c'est prévu l'après-midi.


Demain des cavaliers de l'écurie vont en concours et j'en emmène un. Serait-ce une bonne idée que de le descendre avec les autres comme s'il y allait, puis le ramener au pré?

Par Matchbox : le 11/09/19 à 12:24:13

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Les dernières nouvelles: j'avais donc une balade programmée hier après-midi. Je suis arrivée 1h30 avant de partir, pour lui laisser le temps d'encaisser. Ils ont changé de pré, ils ont de l'herbe, ils sont plus sereins, donc déjà bon point. Ensuite on est pas passé à côté du van, mais loin, ça en l'a pas empêché de comprendre ce qui allait lui arriver...
Je le prépare donc et pendant ce temps-là, il faut évidemment qu'une livraison se fasse. Ca e peut-être détourné son stress, je ne sais pas, mais lui qui d'habitude aurait fait un scandale pour savoir ce qu'il se passe, là rien du tout, même pas de crottin de stress.
Je décide ensuite de le laisser brouter tranquillement, en attendant que je charge mon matériel. Ni une ni deux, il se carapate en bas près des copains dans le champs.
Ensuite je retourne le chercher pour le faire brouter pas loin du van. Il essaie plusieurs fois de m'emmener loin, mais je l'oblige à rester pas loin (dans les 50m autour). Il finit par brouter...et les chevaux à côté qui décident de piquer un sprint, résultat il prend peur...mais remange après, donc ça va.

Je le fais monter par étapes dans le van: antérieurs, on descend, on fait un petit tour pour souffler, on retente. Il monte entièrement dedans, reste calme, je vais pour fermer derrière...et les portes se referment sur lui... Du coup il prend peur, mais reste dans le van, il se tétanise plutôt qu'essayer de sortir à tout prix. Je le rassure et descend, on retente, il est moyennement enchanté.
Après un autre essaie de monter/descendre, souffler un coup, on y va, je l'embarque, je ferme derrière, il reste très sage, mais toujours stressé à ne rien manger, je ferme tout et je pars.

J'ai roulé très doucement, 90 sur l'autoroute, calée derrière les camions. A l'arrivée une petite suée qui avait séché. La balade ne l'a pas beaucoup enchanté non plus, même s'il y avait son nouveau copain, qu'il a mangé de l'herbe et des feuilles.
Embarquement pour le retour pas ravi non plus, discute toujours surtout que le copain est déjà dans sa boîte, on pars et on rentre tranquilles toujours. Je n'ai pas eu de mauvais comportement sur la route hier, donc le trajet s'est bien passé. Content d'arriver, après les soins je le remets au pré, il prend ses pêches et carottes et se casse sans un au revoir...

Pour l'instant pas de balade prévue, donc je vais faire des exercices d'embarquement réguliers, et je verrai ce que je ferai par la suite pour que les voyages en van lui soient moins répugnants.

Merci en tout cas de vos conseils, je garde ce post sous le coude de toute façon.

Par Matiha : le 11/09/19 à 21:12:46

Déconnecté

Inscrit le :
21-10-2008
353 messages
Dire merci
Ce n'est pas de moi mais je l'ai lu sur ce forum il y a plusieurs années et ça m'avait semblé tellement évident que je vais tenter de reformuler l'idée :
Pour résoudre les (certains) problèmes liés au transport il faut que le cheval apprenne de lui-même à y trouver du confort; Donc il ne faut pas faire des petits trajets même avec la meilleure intention du monde, il faut faire de longs trajets (sous-entendu : jusqu'à ce que la fréquence cardiaque du cheval diminue = repos = van) Il parlait de centaines de kilomètres si nécessaire

Je trouvais l'idée intéressante et pertinente mais je n'ai pas testé encore.

Dans tous les cas, je trouve que vous retranscrivez très bien le respect et l'affection que vous portez à votre cheval. c'est chouette à lire !

Par liltus : le 12/09/19 à 17:04:32

Déconnecté

Inscrit le :
06-02-2017
7 messages
Dire merci
Pas vraiment de conseil à donner, mais mon cheval est comme le tien... il embarque assez bien mais une fois là-dedans, il stresse.
Il n'a jamais trop mangé son foin en transport, mais pour le reste ça allait... les tremblements et les suées c'est depuis qu'il y a eu un petit souci pendant un transport en van où la barre de queue s'est détachée (du coup il tombait à moitié dans les tournants - mais rien de bien méchant non plus, enfin rien de comparable à ce qui s'est passé pour le tien).

Son dernier transport c'était pour déménager, 400 km, il a pas mal tremblé au début et ne mangeait pas son foin... mais à l'arrivée y'avait plus de foin dans le filet, et on voyait qu'il avait sué mais ça avait séché.
Donc je rejoins ce qui a été dit plus haut, finalement il vaut mieux des longs trajets que des courts.

Par Matchbox : le 12/09/19 à 20:00:16

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1957 messages

126 remerciements
Dire merci
Matiha: merci pour cette info, ça se tient comme raisonnement en effet. Reste à savoir quand il arrête de stresser! Et merci pour votre commentaire

Liltus: le filet, ça fait plusieurs trajets qu'il n'y touche plus. Quand je l'avais amené dans la nouvelle pension, il prenait une bouchée de temps en temps. Mais là, plus rien (pourtant quasi 1h30 de route), ni à l'aller, ni au retour. C'est un des indices qui me dit à quel point il le vit mal . Merci en tout cas pour ton témoignage

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (64 225) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

Camion VL
2100€
Van chevaux 2
1850€
Selle
990€
selle de
jument (irish
Magnifique