Forum cheval
Le Forum Cheval

Conseils cheval réticent au travail

Sujet commencé par : Laura1605 - Il y a 4 réponses à ce sujet, dernière réponse par K.Zel
Par Laura1605 : le 02/03/19 à 21:15:48

Déconnecté

Inscrit le :
02-03-2019
1 messages
Dire merci
Bonjour,

Je souhaiterais avoir des conseils/avis, ma jument est vraiment froide et réticente à la jambe. Elle a 8ans, ça fait maintenant 4 ans que je l’a monte et plus le temps passe plus je l’a trouve froide à la jambe et réticente...
elle a fait 2 ans de club (ce qui a accentué son problème), avant que je l’achète il y a 4 mois. Depuis elle travaille grand maximum trois fois par semaine, le reste elle est au repos au pré. Je pensais que ce rythme de travail la rendrait un peu plus réactive mais non.
Ça a jamais été une jument avec beaucoup de sang, mais il y a 4ans, l’assiette et la pression des jambes suffisait à la travailler.
Je l’a monte principalement à l’obstacle car elle se montre beaucoup plus volontaire, elle a un gros potentiel à l’obstacle et elle adore ça.
En dressage c’est une catastrophe, elle a aucune impulsion, j’ai clairement l’impression que ça l’a fait ch****, elle me le fait bien comprendre, mais je trouve que le dressage est une discipline très importante et que c’est la « base » de tout, c’est pourquoi je voudrais vraiment qu’elle y prenne goût.
J’ai beau varié les exercices rien n’y fait...

Avez vous des conseils/ avis pour améliorer ça ?
Merci.

Petites précisions :
-Ostéo, dentiste, ... elle est à jour rien à signaler
-J’ai officiellement mon galop 6, je suis encadrer par des professionnels, mais ma monitrice l’a toujours connu comme ça (jument « lente » et froide à la jambe) donc pour elle s’est son caractère mais au début elle n’était pas comme ça...

Messages 1 à 4, Page : 1

Par Matchbox : le 02/03/19 à 21:26:18

Déconnecté

Inscrit le :
23-10-2016
1705 messages

108 remerciements
Dire merci
Ben jeunesse s'est passée aussi, et le travail de club formate les chevaux à ne pas trop réagir à la jambe au risque que ça tourne mal pour eux.
Il faut faire une leçon de jambe quand nécessaire, et pour le travail sur le plat/dressage il faut rendre les exercices intéressants, par ex en disposant des plots qui délimitent les exercices, mais aussi en accordant des pauses entre les efforts. Demander un effort, en ayant toute son attention et son énergie, et ensuite faire une pause. Des séances courtes, genre 20 minutes. Il faut se montrer insistant, et le cavalier doit être motivé et dynamique pour 2. Parler en même temps, mettre de la musique, le faire sur un terrain en extérieur etc, ça peut aider à motiver.
Il est possible qu'elle soit blasée du travail, et qu'elle se mette dans sa bulle comme beaucoup de chevaux de club font pour se préserver. C'est très difficile de les faire sortir de cette bulle mais pas impossible, par exemple utiliser des friandises, éveiller sa curiosité en proposant des friandises inhabituelles, ou alors stimuler intellectuellement, il y a aussi de mettre le cheval dans des conditions moins "ennuyantes" par exemple en disposant quelque chose qui pourrait lui faire peur dans la carrière comme une banderole etc.
Et aussi, ça peut aider de manière générale, jouer avec en liberté. Alors beaucoup sont contre, mais ça permet de connaître le cheval, ce qu'il aime ou pas, sa capacité d'attention, de concentration, ses difficultés, sur quoi il est à l'aise, s'il arrive plus facilement à faire des allongements ou se rassembler, s'il se vexe facilement ou pas, etc.

Par azzura42 : le 02/03/19 à 21:49:37

Déconnecté

Inscrit le :
27-04-2004
6469 messages

127 remerciements
Dire merci
Si pas de changement côté santé/moral je pencherais pour un problème d'équitation.

Le gros risque avec les chevaux mous est que les cavaliers les sollicitent en permanence, les chevaux se blasent donc les cavaliers doivent demander encore plus (en intensité et/ou en fréquence) et c'est le cercle vicieux...

Pour les mous du genou, froids à la jambe et pas très motivés au boulot je fais des séances courtes : environ 30mn détente comprise.

Dès le début de travail je demande beaucoup d'activité, il faut que tu sois énergique pour 2 le cheval doit répondre à la moindre sollicitation quitte à y aller badine au cul au début, le mouvement en avant en priorité!

Je fais beaucoup de transitions pour garder l'attention et l'énergie du cheval, par contre je ne travaille que sur quelques minutes et ensuite je fais une mini pause au pas rênes longues avec quelques gratouilles au garrot.

Le cheval comprend vite qu'il doit se donner à fond mais que la récompense arrivera rapidement, j'ai fait ça sur le cheval d'une copine qui était complètement blasé et il a vite retrouvé du peps et du plaisir au travail.

Et bien sûr n'oublie pas les sorties en extérieur, souvent bien plus motivantes que de tourner dans une carrière


Message édité le 02/03/19 à 21:51

Par Plectrude : le 02/03/19 à 22:16:39

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
11891 messages

142 remerciements
Dire merci
Depuis elle travaille grand maximum trois fois par semaine, le reste elle est au repos au pré. Je pensais que ce rythme de travail la rendrait un peu plus réactive mais non.


+1 avec ce qui a déjà été dit.
J'ajoute que je trouve que moins les chevaux sont disponibles, plus il faut les travailler souvent.
Il faut les mettre dans un rythme, idéalement les mobiliser quasi tous les jours. En alternant longe, obstacle, dressage, extérieur. Ca peut être des séances de 20-30min, mais très très régulières.

Ce sont des individus qui se découragent très vite aussi, donc exercices très courts au début, jamais plus de quelques minutes, récompense (je trouve la friandise hyper utile sur ce genre d'individu), ne pas hésiter à utiliser la voix. Et le fait de faire très souvent, même court, permet de gagner en condition physique. Les froids/mous, dès qu'ils se sentent un peu fatigués, c'est fini... donc faut réussir à faire reculer ce moment petit à petit jusqu'à pouvoir travailler 45min sans soucis.

Ça a jamais été une jument avec beaucoup de sang, mais il y a 4ans, l’assiette et la pression des jambes suffisait à la travailler.

Là dessus c'est surtout la discipline du cavalier qui joue. Il ne faut jamais accepter de demi-réponse aux demandes basiques (avancer/ralentir/tourner).
Et surtout il faut être exigeant avec sa propre énergie.

Les chevaux mous éteignent les cavaliers, c'est un vrai cercle vicieux. Donc il faut soit-même être en forme, déjà, et veiller à être énergique, motivé, et positif. Au lieu de s'agiter, ou de râler - deux choses que l'on fait beaucoup avec les mous

Par K.Zel : le 03/03/19 à 00:38:27

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
5941 messages

198 remerciements
Dire merci
Plein de bons conseils déjà donnés ici. Ça peut être bien de voir ce que ça donne de visu, même si je penche pour le cercle vicieux expliqué par azzura.

J'ai/ai eu un mou du genou, acheté pour ça parce qu'il me fallait un pompon promène-couillon. Sorti de club aussi, blasé à la jambe (et une bouche ne béton par ailleurs)
Bon, ben mon mou du genou ne l'est plus. Je travaille beaucoup en autonomie, on va dire (peu d'aide,s le cheval doit se porter tout seul) Et en gradation progressive des aides. je demande doucement, un peu plus fort si pas de réponse, encore un peu plus fort la fois d'après : pas deux fois la même demande.La voix a bien marché aussi pour préparer les demandes.

bien matérialiser a aidé pour le stimuler (des cônes, des barres au sol, etc...) Et si on bosse, on bosse, on ne reste pas plus de 10 secondes sans demandes. Les phases d'exercice sont brèves, avec un vrai repos entre les deux, rênes longues, à 2km/h s'il a envie.

Sur le début du travail, beaucoup de transition rapprochées en cherchant à l'avoir tonique, ça ne sert pas bien à grand chose de trotter 15mn sur un bourrin qui s'endort tout seul, c'est bien qu'il sache qu'il y a a qqun là-haut aux commandes.
en gros atout à côté : balades à pied et monté, travail à pied, en liberté, en LR (en balade ou carrière) pour varier un max et ne pas le blaser.

au début, le dressage lui pompait l'air mais il aimait bien sauter.Sauf que moi, je saute peu, tant pis pour lui Maintenant, il aime bien le dressage, il est tonique et volontaire. Ça a aussi très bien aidé de le féliciter +++ avec aussi firandise après un exercice bien fait, et même une esquisse d'exercice bien fait.

Voir aussi comment ta monitrice te conseille parce bon "elle est comme ça depuis toujours" bof quoi. Il faut plutôt trouver des exos pour la stimuler/l'intéresser. Ce sont souvent des mains qui s'ennuient si on ne stimule pas leur curiosité/leur intelligence.
Une petite leçon à la jambe peut être bien aussi plutôt que x actions de jambes qui ne mènent à rien (le mien a été fracassé à la badine avant que je l'ai, j'ai pu faire la leçon à la jambe en claquant ma botte, ça a marché aussi bien)

A noter que mon pompon promène-couillon ne l'est plsu trop avec totu ça. il a de l'éergie et est motivé au taf. Ça reste un cheval à ne pas trop bousculer, mais ils ait se mettre dans de bonnes dispo aujourd'hui. A noter aussi que j'ai eu de très bons résultats en suivant le méthode Linda Parelli pour les chevaux mous qui joue sur la surprise, la stimulation intellectuelle. (aperçu ici :Lien )

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (63 429) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

Van:IFOR
1500€
Selle wintec pro
350€
Pouliche Arabe
Joli mâle PFS
2300€
Offre de prêt
5000€
location de