Forum cheval
Le Forum Cheval

Comment refloquer une thorowgood ?

Sujet commencé par : juliedebert - Il y a 18 réponses à ce sujet, dernière réponse par Ice Queen
Par juliedebert : le 07/01/19 à 21:16:16

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
La question me taraude et je ne trouve pas de tuto... Ça semble être la mode chez les saddle-fitters, or peu d'entre eux ont un atelier de bourrellerie chez eux permettant de refloquer des selles classiques et s'il le proposent tous pour les thorowgood, c'est qu'il y a bien une raison technique. J'ai lu qu'il n'y avait pas besoin de démonter complètement les matelassures. Du coup, quelqu'un a déjà vu faire ? Je n'ai pas de thorowgood sous les yeux pour analyser le machin.
J'aimerais bien savoir... Si quelqu'un a un document explicatif ou une expérience vue.

Merci !

Messages 1 à 18, Page : 1

Par seera : le 07/01/19 à 21:23:41

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2004
3464 messages

24 remerciements
Dire merci
Excellent...d'ailleurs, les sf prévoient une vidéo pour le grand hit de l'été...im refloking my saddle


Par seera : le 07/01/19 à 21:28:58

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2004
3464 messages

24 remerciements
Dire merci
Mais plus sérieusement, c'est un métier et j'ai vu plein de selles avec des boules de laines...lesquelles boules sont tout sauf agréables aux dos des chevaux.
Donc pas une mode, mais un art!
Lien

Par juliedebert : le 08/01/19 à 07:20:09

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
Merci pour le lien, c'est une thorowgood cette selle ? Ou c'est le même système ?

Quand aux commentaires avant, je demande une technique, c'est tout. Et oui c'est la mode dans le sens où je n'arrête pas de lire et d'entendre qu'on a fait venir tel saddle fitter et qu'il voulait refourguer une thorowgood pour "l'adapter" au cheval. D'où ma curiosité.

Quand à l'art de faire des matelassures qui vont au cheval, tu prêches une convaincue, pour moi c'est l'art de la bourrellerie des bons selliers, j'ai pu voir le mien revenir 3 fois au cours de la fabrication de la selle pour qu'elle soit parfaitement adaptée au cheval. Pour les saddle fitter, peut être que leur "art de bourrellerie" s'est concentré sur la thorowgood, je n'en sais rien, n'en ayant jamais vu à l'oeuvre avant cette vidéo.

Je suppose que la laine a tendance à faire des boules effectivement. Du coup quand on a une selle en matelassure laine, il doit falloir refloquer régulièrement ?

Par juliedebert : le 08/01/19 à 07:29:16

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
D'ailleurs (parce que ta réflexion me reste quand même un peu en travers), il y a plein de videos qui montrent comment parer physiologiquement un cheval. Pourtant c'est un art au même titre que le reflocage non ? Je ne vois pas vraiment le rapport en fait... Il y a des gens (comme celui de la video que tu me montres) qui aiment partager leurs savoirs. Et c'est chouette.

Par seera : le 08/01/19 à 08:53:57

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2004
3464 messages

24 remerciements
Dire merci
C'était pas mon but de te rester en travers de la gorge, mais j'avoue que ça m'a fait drole de lire que le rembourrage est une mode.
C'est très blessant sur le fond en fait..car c'est juste la base de leur travail.

Thorowgood est une marque intéressante car elle a trois arcons spécifiques pour trois morphotypes de chevaux assez courants. Après, il y a des différences sur les épaisseurs de panneaux (car non, on ne peut pas reequilibrer des selles ''juste'' en rajoutant de la laine, ça ne fait que la rendre plus dure, vu que le panneaux est non extensible).
Donc oui, une selle panneau laine s'entretient, se contrôle régulièrement. En uk, c'est traditionnel, une fois par an, le sellier passe a l'écurie contrôler. Et si le cavalier commence a se sentir en déséquilibre, le sellier doit etre appelé pour faire le nécessaire.
Pas besoin d'un atelier, car le reflockage peut se faire a l'écurie via ces trous dans les panneaux.

Effectivement, avant c'était le boulot du bourrelier. Mais comment dire qu'à l'ère des panneaux mousses, bah ils ont pas vraiment de quoi survivre. Ça s'est donc transformé en sellier itinérant pour les quelques selles panneaux laine qui sont a contrôler ou a adapter.

L'avantage aussi c'est que le cavalier a sa selle de suite, pas besoin d'attendre 4 semaines.




Par juliedebert : le 08/01/19 à 12:32:08

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
Merci de tes précisions !

C'est très blessant sur le fond en fait..car c'est juste la base de leur travail.
Ah ben là, alors, c'est moi qui suis complètement à la ramasse. Pour moi le principal boulot d'un saddle fitter était de contrôler l'adéquation d'une selle avec un cheval, et aider le proprio à trouver une selle correspondant au mieux. Je n'avais pas du tout compris que la base de leur travail était de les adapter manuellement. Du coup, mea culpa, si c'est bien ça leur formation, alors effectivement ce n'est pas une mode de proposer thorowgood mais l'essence même de leur métier de bosser avec des selles reflocables (j'ai l'impression d'inventer des mots ).

Du coup ça pose un problème ! Ils ne peuvent jamais proposer des selles de meilleures qualité que thorowgood ?


Par Shadok : le 08/01/19 à 13:35:28

Déconnecté
Happy Birthday

Inscrit le :
22-08-2007
Happy Birthday
1090 messages

16 remerciements
Dire merci
Si, ils peuvent et ils font

Un saddle fitter, à la base, puisque çà vient de Grande Bretagne ce concept, c'est surtout un "Master Saddler and saddle fitter", donc un maître sellier (capable de réaliser une selle de A à Z) qui a en plus une formation (diplomante) pour adapter ladite selle au couple cheval cavalier qui fait appel à ses services.

Ce qui peut vouloir dire créer une selle kivabien, ou vendre une "toute faite", neuve ou d'occasion, qui va "presque bien" en la modifiant un chouilla pour que çà aille pile poil à l'instant T ou en laissant une légère marge d'évolution dans la morphologie du cheval et la monte du cavalier.

Mais travailler avec du "préfabriqué" implique de travailler avec des selles facilement modifiables : Thorowgood et son corollaire cuir Kent and Masters en sont un exemple, pour des budgets réduits (bah oui, en France on veut le beurre, l'argent du beurre le sourire de la crémière... et en plus un beurre que même si on en mange la motte ne diminue pas de taille... j'exagère, mais à peine) ; en plus haut de gamme tu as aussi certaines selles chez Kieffer, Prestige, Sommer et surement plein d'autres encore.

Pour modifier facilement des matelassures il faut qu'elles soient en laine ; quand c'est de la mousse il faut tout démonter, tout refaire. La plupart des selles adaptables ont des fentes conne sur la vidéo de Seera, pour avoir accès à l'intérieur, sinon c'est possible d'en faire. Mais on ne peut pas adapter à l'infini, il faut que çà aille a minima avant de jouer avec la matelassure... D'où la popularité de Thorowgood : pas très cher, plusieurs types d'arçons de matelassures et de sièges /quartiers, matelassures laine et système d'arcades interchangeables, ce qui rend possible de trouver une Thorow qui convient dans plein de cas... mais pas dans tous !

Par seera : le 08/01/19 à 13:37:10

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2004
3464 messages

24 remerciements
Dire merci
Voilà, la base est la, ils travaillent avec des selles le plus adaptable possible pour couvrir un maximum de chevaux.
Car les cavaliers qui font appel aux sf, ce sont surtout ceux qui ont des chevaux ''hors norme''

Thorowgood est une gamme relativement bon marché avec une grande amplitude de réglage a l'écurie, idem pour sa soeur en cuir kent and master un poil plus cher, puis encor plus haut, on a Fairfax.
Leur concurrent direct niveau prix et gamme c'est wintec et bates, mais panneau cair qui se règlent avec des cales plutôt que rajouter de la laine, mais ça n'en reste pas moins un métier que de savoir quelle cale on met ou...

Après, les sf (traditionnellement en uk) peuvent commander des selles chez des selliers en spécifiant l'arcon (en uk il y a un arcon par morphotype) l'ouverture de garrot et l'epaisseur des panneaux (en très très résumé) et si le cheval garde un entraînement constant, la selle devrait lui convenir toute sa vie sportive, moyennant quelques petites retouches sur la laine et/ou l'ouverture de garrot.

Certains sf français travaillent avec les marques anglaises comme ça.

Puis en autre option, il y a des marques allemandes, espagnoles et italiennes qui ont aussi soit des tas d'arcons en fonction des dos des chevaux ou des arcades modifiables par presse ou thermo, des panneaux de différentes épaisseurs pour rééquilibrer le tout. Donc comme ça, en très tres résumé, parmi les plus connues, c'est prestige, certaines zaldi, schleese, sommer, kieffer, passier et j'en oublie plein.

Donc après, pour etre intéressant en clientèle, il faut avoir un stock de diverses selles pour que les cavaliers puissent essayer, il faut bien bien connaître les possibilités des fabricants, etre en confiance avec eux, surtout savoir communiquer, car pas tous ont le même langage (les tailles d'arcade déjà très basiquement).

Donc vu la relative jeunesse du métier en France, il n'y a que quelques uns qui ont les moyens d'offrir ce choix...Mais en Allemagne où c'est plus courant, plus ancien et plus dans les moeurs, les selliers ont plusieurs marques, connaissent impeccablement leurs produits et ont un service bien plus conséquent.

Ce n'est qu'une question de temps avant que ça arrive en France je pense.

Quoiqu'il y a une spécificité française qui alloue un territoire a un représentant chez certaines marques. Ce qui est complètement débile car jette le discredit sur la marque si ce revendeur exclusif est mauvais..Bon, ça c'est encore une autre histoire

Par juliedebert : le 08/01/19 à 18:54:40

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
Punaise, merci, je ne savais pas tout ça !

Par Pascale1 : le 08/01/19 à 19:11:54

Déconnecté

Inscrit le :
30-03-2018
1208 messages

76 remerciements
Dire merci
Heureusement, il y a encore des selliers français qui continuent à rembourrer en laine!

Par juliedebert : le 08/01/19 à 20:28:54

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
Pourquoi heureusement ? C'est mieux que la mousse ? J'ai l'impression que la laine a un côté justement un peu trop mobile, avec une tendance à faire des boules, non ?

Par Pascale1 : le 08/01/19 à 20:39:07

Déconnecté

Inscrit le :
30-03-2018
1208 messages

76 remerciements
Dire merci
Ben, tu peux facilement faire refloquer la laine. ca vieillit bien.

Par Ice Queen : le 09/01/19 à 10:09:55

Déconnecté

Inscrit le :
03-02-2007
9233 messages

79 remerciements
Dire merci
pascale1 Ah oui?! Qui ça????? Je suis désespérée de trouver un sellier français qui fait des selles en laine alors si tu connais j'aimerais beaucoup savoir qui!

Alors pour info reflocker ça s'apprend et ca fait partie de notre formation donc il n'y. a certainement de tutoriel pour apprendre à le faire heureusement car si c'est mal fait ça peut être cata pour le cheval et aussi pour le cavalier d'ailleurs....

Déjà il faut de la laine de bonne qualité personnellement j'utilise de la Jacob's à long brins, naturelle et très aérée. Reflocker pour reflocker ça est à rien il faut le faire à certain endroit et construire des couches successives pour ne pas détruire le panneau. Il faut également la placer de façon à ce que ça ne crée pas de boules.

Les thorowgood se reflockent très facilement car c'est un panneau à vis (comme kieffer aussi), par contre sinon c'est un panneau à laçage et donc là perso je préfère être à l'atelier pour le faire vu que c'est plus technique et délicat qu'il faut un endroit bien éclairé (pas souvent le cas dans certaines écuries) (après avoir vu le cheval évidement)

La laine a BEAUCOUP de qualité en terme d'amortissement pur, le fait que ca va épouser la forme du dos du cheval en se tassant à ses aspérités à lui spécifiquement et le fait qu'on peut modifier le panneau directement sur place dans la plupart des cas.

Perso en plus en fonction des marques j'ai une laine particulière dédiée notamment les Erreplus qui ont une laine synthétique travaillée à la vapeur d'eau donc j'ai la laine de chez eux et la machine de chez eux pour avoir le meilleur résultat possible.


Par juliedebert : le 09/01/19 à 12:27:20

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
Merci ice queen

Je réagis à ça :
Alors pour info reflocker ça s'apprend et ca fait partie de notre formation donc il n'y. a certainement de tutoriel pour apprendre à le faire heureusement car si c'est mal fait ça peut être cata pour le cheval et aussi pour le cavalier d'ailleurs....
Et c'est pareil pour le parage, la maréchalerie, etc... Mais on peut toujorus apprendre en étant curieux et avec du temps et des essais. Je n'ai jamais fait de formation en podologie et ce n'est pas pour autant que je n'ai pas appris à parer. Après, je n'irais pas en faire mon métier mais pour mes propres chevaux, ma foi, je trouve que je me débrouille pas trop mal, avec mon cheval qui a traversé la France en 3 semaines pieds nus après des années de mon parage. Alors oui j'ai fait des erreurs, et j'ai beaucoup modifié mon geste, mais en étant très attentif à l'évolution des pieds et au ressenti du cheval, ben ma foi je trouve qu'on peut pas mal évoluer en autodidacte. Idem à présent je broche des easy shoes pour les courses d'endurance, et loin de moi l'idée de toucher à l'art de la maréchalerie mais on peut quand même se débrouiller.
Je suis en ce moment dans un processus d'autonomie (pour tout, pas que pour les bourrins), faire ma nourriture, mon électricité, ma maison et tout ce qu'il y a dedans. Je me renseigne sur le tanage du cuir etc. Donc plein d'arts au même titre que la bourrellerie Si un jour on se retrouve avec le monde chamboulé (ce à quoi je pense qu'on arrivera assez vite), j'aimerais bien pouvoir savoir comment refloquer une selle parce que le cheval ,on va se mettre à l'utiliser en intensif.

Voilà, c'est de la curiosité et oui, j'essaierai sûrement, pour m'instruire, pas forcément pour partir direct en voyage au bout du premier essai

Par K.Zel : le 09/01/19 à 13:09:51

Déconnecté

Inscrit le :
03-06-2005
6586 messages

257 remerciements
Dire merci
seera ice queen
Je me pose une question d'un coup, et je ne veux paaaas du tout le faire ou le faire faire mais :
Est-ce que c'est possible de remplacer un flocage en mousse par un flocage en laine, ou inversement ?
Juste par curiosité (pardon de l'incruste sur le post, mais je trouve tout ça super intéressant)

Par juliedebert : le 09/01/19 à 13:46:07

Déconnecté

Inscrit le :
25-04-2007
9482 messages

127 remerciements
Dire merci
Ta question m'interesse aussi k.zel

Par seera : le 09/01/19 à 15:39:57

Déconnecté

Inscrit le :
03-05-2004
3464 messages

24 remerciements
Dire merci
Kzel
Oui je le fais faire souvent, dans le sens panneaux mousse -> panneaux laines.

Car malheureusement, certains selliers panneaux mousses ne veulent, ne peuvent modifier leurs panneaux mousse pour les adapter aux chevaux, donc dommage de changer de selle s'il est possible de mettre des panneaux laines a la place. C'est un service cher (700 euros environ) mais ce sont des panneaux suisses, fait en suisse. Il faut entièrement démonter la selle et remettre les nouveaux panneaux a la place.
Ces panneaux ont la particularité d'être ''coque feutre'' comme il est traditionnellement fait ici. A savoir un coussin en feutre rempli avec la laine. Ainsi la laine est pas en contact direct avec le dos du cheval a travers le cuir du panneau.

Faut que je regarde si c'est toujours d'actualité, mais j'ai vu sellier français venir se former en suisse pour faire cette modification. Donc il est peut être possible de la faire faire chez lui.

L'inverse doit donc être possible.

C'est dommage qu'aucun sellier n'ai pensé a rendre les panneaux rapidement interchangeables. Car c'est quand même la manière la plus simple de régler certains déséquilibres de la selle dû a la morphologie du cheval.

Par Ice Queen : le 13/01/19 à 12:39:25

Déconnecté

Inscrit le :
03-02-2007
9233 messages

79 remerciements
Dire merci
k.zel Oui tout à fait ça m'arrive de le faire faire à mes selliers partenaires anglais dans le même sens que Seera panneaux mousse (qui sont finalement assez pénible la plupart du temps parce que les grandes marques veulent pas les modifier ou alors à des sommes monstrueuses pour inciter les gens à acheter du neuf.... no comment) vers les panneaux en laine.

J'en profite au passage pour faire les panneaux sur mesure au cheval et c'est super! Après ca peut être moins esthétique car retrouver la même teinte de cuir est parfois difficile pour les teintes marron. En moyenne pour la conversion il faut compter autour des 4-500 euros fait à la main et par des artisans.

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (63 820) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

sommer évolution
1350€
Van de transport
1500€
Hongre 9 ans à
10000€
Demi-pension
200€
Poulain frison
Maison