Forum cheval
Le forum éthologie

Lui apprendre à se séparer de son copain

Sujet commencé par : Heco - Il y a 28 réponses à ce sujet, dernière réponse par Heco
Par Heco : le 15/01/18 à 12:22:52

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
Bonjour à toutes et à tous,
Je suis propriétaire de deux chevaux : un cheval de selle de 19 ans (depuis ses 4 ans) et un grand poney de 10 ans (que j'ai récupéré l'année dernière).
Ils sont au pré ensemble depuis 1 an. Le poney avait des problèmes de sociabilisation (sevré brutalement à 6 mois alors qu'il avait eu peu de contact avec l'homme et isolé de ses congénères jusqu'à 9 ans), aussi je l'ai laissé renouer une vie sociale tranquillement sans trop le solliciter pour l'instant.



Aujourd'hui le quotidien se passe bien et j'aimerai régler le problème de la séparation.
Je poste ici pour partager avec vous au jour le jour l'évolution de la situation et recueillir vos témoignages et avis.

Quand je sors avec mon cheval, le poney panique complètement. Heureusement il respecte les clôtures mais il galope en hennissant non stop, parfois pendant 2h. Je le retrouve ruisselant de transpiration et tremblant de stress... Et quand je sors avec le poney, il hennit non stop et n'est absolument pas attentif à moi. Un instant d’inattention et il m'arrache la longe des mains pour retrouver son copain. Ce poney a un comportement assez "bourrin" et peut être violent.
J'ai beaucoup réfléchi car je souhaite vraiment établir une relation de confiance et de respect avec ce poney. Je me suis dit que s'il avait été victime d'un sevrage difficile, pourquoi pas agir comme s'il était poulain et l'autre cheval sa mère. Comme un deuxième sevrage. Il a 10 ans mais se comporte très souvent comme un poulain : mordeur, joueur, œil vif et étonné.
Du coup, j'ai établi le programme suivant, à effectuer tous les soirs au moment de la ration d'aliments concentrés :

1ère étape : un des chevaux mange sa ration dans le paddock et je sors l'autre pour lui donner son seau juste devant le paddock. En alternant entre le cheval et le poney. L'objectif est de dédramatiser la sortie d'un des chevaux.

Quand l'étape 1 se réalisera dans le calme et la sérénité...

2ème étape : toujours au moment de la distribution de la ration, augmenter la distance entre les deux chevaux.

Quand le poney mangera sereinement sa ration à 50 mètres du copain, passer à l'étape 3.

3ème étape : Sortir un des deux chevaux du paddock, en dehors de la distribution de la ration, et faire varier le temps et la distance de séparation, en effectuant des rapprochements-retraits successifs.

Je ne me focaliserai pas sur l'atteinte de l'objectif mais sur la régularité des exercices. Je ferai attention à ce que mon poney ne stress pas trop car ça serait contraire à l'objectif. Je ferai des séances courtes dans le calme.

Et vous, avez-vous déjà rencontré et résolu ce problème ?

Messages 1 à 28, Page : 1

Par swann : le 15/01/18 à 19:55:58

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
12239 messages

280 remerciements
Dire merci
C'est bien de faire comme tu fais progressivement

En revanche c'est plus difficile pour le cheval qui reste que pour le cheval qui part

Si quand tu pars avec l'un et que celui-ci est en panique, c'est que tu n'es pas encore digne de confiance...à travailler


Message édité le 15/01/18 à 19:57

Par dilou : le 15/01/18 à 20:27:35

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
33821 messages

273 remerciements
Dire merci
L'idéal serait de ne revenir avec le cheval sorti que quand l'autre est calme pour récompenser la bonne attitude.

Par Heco : le 16/01/18 à 00:19:58

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
swann
Je suis tout à fait d'accord avec toi... Quand je pars avec mon cheval, il reste calme et à l'écoute. Quand je prends le poney, c'est vraiment compliqué car il n'a qu'une chose en tête : retourner avec son copain. C'est clair qu'il ne me considère pas encore comme une compagnie digne de confiance.

dilou
Je procède de façon très très progressive pour éviter toute panique. En effet il commence à paniquer, mon poney peut galoper et hennir pendant des heures. Je crains que cela ne lui rappelle/lui confirme que la separation est une expérience terriblement angoissante. Et qu'il en garde une idée très négative sans progresser. L'idée d'une séparation très progressive est que ça se déroule toujours dans le calme. Je vais essayer de ne pas avoir à attendre qu'il se calme mais ne pas provoquer de montée de stress.

Ce soir le poney a tenté sans succès de forcer le passage quand j'ai sorti mon cheval du paddock. Puis il est retourné à son seau pour manger sa ration, en gardant un oeil inquiet sur son copain qui mangeait à 10 mètres de lui. Quand ils ont eu fini, je les ai remis ensemble au paddock. De cette manière je souhaite "dédramatiser" la sortie de l'un ou de l'autre du paddock ☺ Je vais le faire tous les soirs. Je vous tiens au courant de l'évolution 😉

Par swann : le 16/01/18 à 08:27:21

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
12239 messages

280 remerciements
Dire merci
de toute façon, la grégarité peut être un vrai pb, pas simple

Par Heco : le 16/01/18 à 09:56:19

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
swann
C'est clair que la séparation ne sera sans doute jamais une expérience agréable pour mes chevaux, mais j'espère aider mon poney et éviter des crises de panique.
Mon cheval n'aime pas ça non plus, mais il sait garder son sang-froid et rester à l'écoute.
Je ne suis pas dans sa tête, mais je peux imaginer qu'un poulain de 6 mois qu'on sépare du troupeau du jour au lendemain et qui se retrouve seul pendant des années peut garder un très mauvais souvenir de la séparation. Comme en plus, il a peu de considération pour l'homme, pas de respect, ni de confiance, difficile de le rassurer. Je travaille un peu à pied pour établir les bases de notre relation mais ça serait vraiment mieux en liberté dans un rond de longe... Dès que j'aurai passé mon permis E, on ira faire quelques stages tous les deux pour progresser :-)

Par swann : le 16/01/18 à 10:02:45

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
12239 messages

280 remerciements
Dire merci
Le travail à pied et le respect peuvent se travailler en longe sans pb

Et tu peux bricoler un rond dans ton parc, aux beaux jours, pour la fameuse première séance de join up qui recadré pas mal les choses

Par Erzebeth : le 16/01/18 à 11:14:31

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
60939 messages

477 remerciements
Dire merci
Pas simple comme souci, certains chevaux ne s'y font jamais.
C'est pourquoi, pour ma part, contrairement à ce que tu as fait, je suis d'avis de les habituer tout de suite, de justement pas les laisser s'habituer à être toujours ensemble.
j'ai toujours fait ça quand ma jument s'est retrouvée avec de nouveaux copains, en la sortant dès le lendemain de son arrivée si possible, et, plus encore quand mes deux chevaux se sont retrouvés ensemble (et que je savais que mon hongre était moins habitués à rester seul que ma jument). Le premier jour, j'ai sorti ma jument du pré 5 min, juste pour la forme. Le lendemain, je l'ai sortie 20 min le temps de la brosser, le suivant, je l'ai laissée 1h brouter dans le jardin, et le jour suivant, je suis partie en balade pendant 30-40 min avec elle.
Puis j'ai sorti l'autre (mais je savais que laisser ma jument seule serait une formalité vu que je l'y ai toujours habituée).
cela dit, même comme ça, quand mon hongre n'a pas l'occasion de rester seul pendant 15 jours (s'il est le seul à avoir été monté, ou que les deux sont sortis ensemble), la séparation suivante est plus difficile pour lui, il brasse un peu plus (mais c'est pas méchant, il se calme vite une fois seul).
Mais voilà, facile à dire après coup, et cet exemple ne t'avance pas à grand chose dans ton cas, avec des chevaux qui n'ont pas pris le pli.

Par Heco : le 16/01/18 à 12:04:57

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
@Herzebeth
Malheureusement, ils n'ont pas eu besoin de s'habituer à être toujours ensemble. Dès les premières heures passées ensemble, le poney ne supportait déjà pas la séparation. Il panique vraiment : il hennit, galope à fond, tourne tellement brutalement que je l'ai vu tomber plusieurs fois, transpire, tremble, etc. Il ne se calme pas.
Et quand il est arrivé, il était trop irrespectueux de l'homme pour tenter le diable. Je l'ai donc travaillé en longe dans le paddock, avec mon cheval qui restait à l'écart. Ainsi il a appris dans le calme le respect des distances, à pousser ses hanches et ses épaules, à ne pas mordre, etc. Et on a établi un premier contact.
J'ai parlé de la situation avec une éthologue qui m'a conseillé de lui éviter ces moments de panique terrifiante pour lui. S'il se met dans un état pareil, c'est que l'exercice est trop dur pour lui. C'est pour ça que j'ai décider d'établir des étapes très progressives.
Je pense l’emmener pour un join up et la suite chez un professionnel quand j'aurai mon permis E. Je ne l'ai jamais fait et je ne m'y risquerai pas avec un cheval difficile sans expérience.

Par Heco : le 16/01/18 à 12:20:36

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
Pour vous donner un exemple des problèmes rencontrés par ce poney :
Au début dès que je lui demandais de bouger une partie de son corps, il résistait, s'agaçait, me bousculait. Pourtant la demande était simple, progressive et je n'ai eu aucun mal à le faire avec d'autres chevaux... Je l'ai observé au pré avec mon cheval et j'ai constaté qu'il avait le même problème avec les autres chevaux ! Quand mon cheval lui demandait de bouger, il ne comprenait pas ! En équitation éthologique, on apprend à "parler cheval". Mais comment faire avec un cheval qui ne sait pas parler cheval ? Mon cheval couchait les oreilles, tournait la croupe, fouettait de la queue, levait un postérieur, etc. Le poney ne réagissait pas, comme s'il ne comprenait pas le message, et se prenait un coup de pied. Et il ne bougeait toujours pas ! Isolé de ses congénères de 6 mois à 8 ans, il ne connaissait pas les règles de vie sociale. Il a mis plusieurs mois à apprendre les codes. Heureusement que mon cheval est gentil et patient... Son ancienne propriétaire m'a dit que les seuls fois où il avait été en contact avec d'autres chevaux, il a été blessé par des coups de sabot. Elle avait très peur de le mettre avec le mien. Son sevrage est peut-être gravé dans sa mémoire comme une expérience terrible, ce qui explique sa phobie de la séparation... En tout cas, pour lui redonner confiance, je pense qu'il faut impérativement y aller petit à petit.
Maintenant, il marche en main respectueusement, pousse ses hanches et ses épaules, recule... Il mordille encore un peu mais rien à voir avec les débuts. :-)

Par oumcalin : le 17/01/18 à 15:34:31

Déconnecté

Inscrit le :
14-04-2017
1578 messages

53 remerciements
Dire merci
salut Heco on se retrouve ici aussi
pour la séparation pourquoi ne pas les séparer au pré je pense que ca pourrai etre aussi une étape dans tes étapes.
avec des piquets en plastiques tu modules tes paddock en les eloignant petit à petit.

ensuite d'un point de vue étho, il ne voit aucun interet à rester avec toi car pour lui tu ne lui apporte rien (c'est dur de dire ca mais en language cheval c'est ca...) il n'a aucun confort à être avec toi c'est plutot meme de l'inconfort puisque tu lui retire sa moitié quand tu le sors lui ou l'autre.

il faut bosser sur cette notion de confort/inconfort : comme on le fait avec les poulain en faisant en premier du grooming avec lui. ensuite faire les base commes les 7 jeux de pat parelli. et je dirai meme qu'avant ca tu devrais te renseigner aupres du haras de cense, ils ont des livres et des video avec pleins d'exercices pour atirer, capter l'attention du cheval, instaurer la confiance etc... je pense que si tu as 45€ a dépenser achetes leur livres avec les modules video qui vont avec.
et à leurs prochaines portes ouvertes, vas y tu y apprendras pleins de choses.

en tout cas retiens une chose : c'set que du moment que ton poney n'a pas 100% confiance en toi, il n'evoluera pas. mais rien n'est perdu, Andy booth, pat parelli et d'autres ont fait de cas désesperés de vrais complices.



Par Heco : le 17/01/18 à 23:15:18

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
Coucou oumcalin
Je suis 100% avec toi sur le fait qu'il n'a pas confiance en moi pour l'instant (ni en d'autres humains). Il n'a pas de respect non plus, c'est lié... Je me suis pas mal renseignée et dispose d'une petite bibliothèque d'éthologie :-)
Pour éviter qu'il associe le travail avec l'inconfort de la séparation, je fais des.petits exercices à pied en restant dans le paddock. Je vais même jusqu'à bosser juste à côté du copain et s'éloigner pour faire des pauses.
Au quotidien quand je nourris, je passe toujours 5min pour le jeu de l'amitié ou du porc-épic histoire de créer des bonnes habitudes.
L'idée de séparer les chevaux pour prendre leur ration me vient du tome 2 d'elisabeth de corbiny pour sevrer les poulains. Associer la séparation à quelque chose de quotidien et d'agréable. Quand il mange le poney a l'esprit occupé, ça lui éviter de monter en pression. Pour l'instant je sors juste un des deux du paddock, à 10m et ça se passe bien. J augmenterai la distance la semaine prochaine.
Il y a du boulot avec ce poney mais en même temps il est très intelligent et volontaire. Il est monté dans le van en 15 min pour la première fois...


Par Heco : le 18/01/18 à 10:06:23

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
swann
"Le travail à pied et le respect peuvent se travailler en longe sans pb

Et tu peux bricoler un rond dans ton parc, aux beaux jours, pour la fameuse première séance de join up qui recadré pas mal les choses"

Dans mon cas, le travail à la longe pose problème : le poney mord, ou plutôt pince beaucoup, ce qui perturbe les exercices. Il essaye de me mordre, prend la longe dans sa bouche frénétiquement. Parfois, c'est du bluff et parfois il mord vraiment. Il se prend une claque, lève la tête, recule et revient à la charge. Je perds mon sang-froid, c'est la bagarre et la séance perd tout son sens... Sa réaction est à mi-chemin entre "Va-y, on se chamaille comme deux jeunes étalons !" et "Lâche-moi sale humain, tu me soules !". Un jour, pendant l'exercice qui consiste à lui faire bouger les épaules, je l'empêchais de mordre et il s'est mis à se mordre lui-même l'antérieur ! Mordre frénétiquement est sa réaction au stress, même minime...

Dans un rond de longe, il pourrait bouger plus librement et évacuer son stress autrement.

Oui je finirai sans doute par me bricoler un rond de longe. Au printemps je pense aussi l'emmener dans une structure où il y a un vrai rond de longe pour travailler.

PS : Hier soir, je leur donne leur foin. Je grattouille doucement le poney quelques instants, puis je me tourne vers mon autre cheval et là je sens ses dents sur mon coude... L'instant d'après, il mangeait comme si de rien n'était. C'est des micro évènements mais des fois, il me soule aussi... Comment lui faire passer cette manie de mordre, mordre, et encore mordre tout le temps ? Et encore ça s'est déjà beaucoup amélioré mais je ne peux toujours pas lui faire confiance 1 seconde...

Par Heco : le 18/01/18 à 19:03:25

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
Je viens d'aller soigner les chevaux... Je donne son seau au poney et je sors mon cheval pour lui donner son grain à l'extérieur du paddock. Tout se passe dans le calme, je suis plutôt satisfaite. Pendant qu'il mange, j'en profite pour pailler l'abri. Je demande au poney de bouger d'un pas pour finir de pailler, en gardant un oeil sur lui. Je précise que je paille matin et soir depuis 3 mois, et que je demande régulièrement aux chevaux de s'écarter un peu pour le faire correctement. En deux secondes, il a couché violemment les oreilles. J'ai juste eu le temps de placer le râteau entre lui et moi et de rouler sous la clôture. J'ai senti ses postérieurs frapper le râteau...
Je suis entrée à nouveau dans le paddock, je l'ai chassé et empêché de revenir sous l'abri pendant quelques minutes. J'ai terminé les soins et je suis partie.
Je suis dégoûtée... J'ai connu des chevaux susceptibles, prêt à coucher les oreilles à la moindre occasion et à tenter l'intimidation. Mais un cheval qui frappe comme ça... Il ne menace pas, il tape direct ! Je ne suis pas fière de l’événement mais je suis fière d'avoir gardée mon sang-froid. J'ai eu très envie de lui envoyer un grand coup de râteau dans la tête.
C'est peut-être dur ce que je dis mais je suis honnête... Et déçue par son comportement.
Il est clair qu'il n'a aucune envie de faire ami-ami avec moi pour l'instant. Il ne me respecte pas, ne me fait pas confiance. Et je ne peux lui faire aucune confiance non plus.
Je suis déroutée. A côté de ça, j'ai eu relation tellement sereine avec mon cheval, si gentil et respectueux. Une confiance réciproque à 100 %...
Sans doute que le poney, calme en apparence, était stressé de voir son copain hors du paddock et n'a pas supporté que je lui demande quoi que ce soit.
J'ai pleins d'idée en tête pour faire évoluer la situation mais en même temps je me dis : pourrais-je un jour lui faire confiance ? Un cheval qui n'hésite pas à taper un humain pour une raison mineure peut-il vraiment changer en profondeur ?

Par swann : le 18/01/18 à 19:57:47

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
12239 messages

280 remerciements
Dire merci
On te dira tous ici: fais toi aider avant l'accident

On est au-delà du pb de grégarité là

Si tu veux plus de réponses, poste sur le général, plus personne ne passe ici

Par Heco : le 18/01/18 à 20:42:52

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
swann
Je suis bien d'accord avec toi, je vais me faire aider. Il y a une ferme éthologique pas très loin de chez moi. J'ai le van. Il me manque juste le *** de permis E pour y emmener le diablotin en stage et moi avec. Grosse motivation pour réviser le code de la route que je dois repasser !
En attendant je dois bien m'occuper de lui et maintenir un minimum de contact.
Son ancienne proprio n'osait rien lui demander, sauf avec des bonbons, de peur de se faire mordre ou taper. Voilà l'éducation qu'il a reçu de 6 mois à 9 ans. Je suis pas du genre à me faire marcher sur les pieds et il se rebelle parfois violemment. Et parfois ça se passe super bien. Je ne suis pas assez disponible, il faudrait le travailler presque tous les jours. Demander souvent, se contenter de peu, récompenser beaucoup... (Quand l'équitation classique rencontre l'éthologie). Ce soir il y a eu un incident et je dois en tirer les leçons : ne pas intéragir avec lui quand je le sépare de son copain, c'est déjà assez difficile à gérer pour lui. Et surtout c'est trop dommage d'associer séparation avec incident avec moi. Profiter de moments plus calmes pour intéragir avec lui. Je vais essayer de prendre une vidéo pour vous montrer un peu la bestiole, son comportement, nos interactions.

Par oumcalin : le 19/01/18 à 08:36:42

Déconnecté

Inscrit le :
14-04-2017
1578 messages

53 remerciements
Dire merci
Heco il s'est passé quoi ???

Par dilou : le 19/01/18 à 08:47:35

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
33821 messages

273 remerciements
Dire merci
Lis au-dessus, oumcalin

Par Heco : le 19/01/18 à 12:37:25

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
A tête reposée je me dis qu'il a peut-être tapé parce que j'ai mis le râteau vers lui. En même temps je pouvais pas me jeter sous la clôture sur le râteau... Je vous écris en regardant les deux loulous en train de manger leur seau de granulés. Tout le monde est calme. Le poney n'essaye plus de suivre mon cheval quand je le sors du paddock.

@oumcalin
Le poney a essayé de me donner un coup de sabot. J'étais dégoûtée de sa réaction si brutale...

Par swann : le 19/01/18 à 12:40:28

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2011
12239 messages

280 remerciements
Dire merci
La vidéo, tu peux la poster sur le général

Sinon, t'as tenté de réguler l'accès au seau? Tu recules, mon gars, tu restes tranquille, je pose le seau, tu restes là, voire tu recules encore un peu, t'attends gentiment, et enfin, quand je dis ''tiens!'', t'as droit de manger

Et toi tu t'en vas

Comme le dominant qui a la gentillesse de laisser le petit bouffer les restes

Ça change vachement les relations

Par Heco : le 20/01/18 à 17:25:45

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
swann

Oui je posterai sur le général let prochain sujet ☺
J'ai réalisé l'exercice du seau que tu décris. J'ai réussi à le faire reculer facilement en me mettant à côté du seau de grains sans même un stick, jusqu'à 3-4 mètres. Quand je l'ai rappelé, il s'est approché doucement, les yeux pétillants comme un poulain. Arrivé à ma hauteur j'ai caressé son chanfrein, il a baissé la tête. Puis je l'ai laissé manger et je suis sortie du paddock.
Un exemple pour montrer qu'il y a aussi des moments où ça se passe très bien ☺

Par oumcalin : le 21/01/18 à 11:51:09

Déconnecté

Inscrit le :
14-04-2017
1578 messages

53 remerciements
Dire merci

Par El Bimbo : le 03/03/18 à 12:27:56

Déconnecté

Inscrit le :
23-08-2007
50147 messages

37 remerciements
Dire merci
il y a cette vidéo
Lien

Par Heco : le 13/03/18 à 17:08:14

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
Merci @El bimbo pour cette vidéo

Je vous donne des nouvelles quelques semaines plus tard. J'ai profité des soins quotidiens pour les séparer régulièrement : pour manger la ration ou pour un pansage. Sans trop m'éloigner, en restant à la limite pour éviter que l'expérience ne soit trop désagréable et repousser progressivement sa zone de confort. J'ai sorti mon cheval en balade en laissant le poney seul plusieurs fois.

Et le weekend dernier, je suis partie seule en balade avec le poney !!! Il était en panique, à hennir non stop, à transpirer jusqu'au bout des oreilles, mais il est resté obéissant du début à la fin. Aucune tentative pour rentrer à la maison illico presto. Il n'a eu peur de rien (voiture, vélo, piétons, gros bidons agricoles rouges, tuyaux d'irrigation, drône, etc.). J'ai fait 90% de pas et un peu de trot et galop. Et environ 50% de la balade rênes longues. Il était parfaitement aux ordres.
Bon, je ne suis partie que 30 min mais je suis très contente et fière de lui !



"J'ai eu trop peur de jamais revoir mon copain !"

Il n'y a eu aucun incident ces dernières semaines même si je dois régulièrement faire des piqures de rappel. Après je sais qu'il ne sera sans doute jamais précautionneux et fiable comme mon cheval. C'est vraiment un bourrin ce poney. Ils vivent dans leur nouvel abri depuis maintenant 5 mois et mon poney se cogne toujours aux poteaux. Il se retourne brusquement sans faire attention et boum ! Parfois je me dis qu'il va finir par s’assommer ! Le temps passe et il n'a toujours pas intégré que l'abri était plus solide que lui...

Par Lady Clair de Lune : le 18/03/18 à 19:09:27

Déconnecté

Inscrit le :
20-08-2006
5127 messages
Dire merci
Bonjour,

Je n'ai pas lu tous les commentaires, mais que pensez vous :
- d'un join up afin qu'il vous considère comme un leader digne de confiance
- d'une CA pour lui expliquer les choses et comprendre ce qu'il a vécu

Mais ça a peut etre été deja dit ...

Par oumcalin : le 19/03/18 à 08:31:12

Déconnecté

Inscrit le :
14-04-2017
1578 messages

53 remerciements
Dire merci
un communication animal est une bonne idée effectivement !

Par Heco : le 19/03/18 à 14:35:25

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
@Lady Clair de Lune

Le join-up serait vraiement une bonne idée je pense aussi. Dès que j'aurai mon van, je pense aller faire quelques stages dans ce sens.

La communication animal, c'est ces gens qui lisent dans les pensées des animaux et leur parle par la pensée ? J'ai déjà rencontré deux fois ce genre de personnes et ça ne m'a pas du tout convaincue... ça m'a même convaincue que c'était des charlatans lol.

Après je connais le passé du poney qui explique bien sont comportement. Sevré brusquement à 6 mois. Isolé de ses congénères jusqu'à 8ans et demi. Jeune propriétaire ultra angoissé qui n'a pas posé de règles, avec un poney "left brain extrovert".

Pour info (ou rappel) : (ça correspond parfaitement à mon poney!)

Le cheval cerveau gauche / extraverti se caractérise par une personnalité espiègle, énergique, volontaire, parfois désobéissant, dominant. Ces chevaux ont souvent tendance à prendre tout dans la bouche et de le mâchouiller. Ils apprennent facilement à condition qu’ils ne s’ennuient pas. Autrement, ils deviennent très irrespectueux et désobéissant.

Ce cheval ne craint pas l’homme, a beaucoup de confiance en lui-même, est courageux et relativement peu sensible. Il est très joueur, exubérant et dominant. Dans le meilleur des cas, ce cheval sera intempestif et indiscipliné, dans le pire des cas, il peut être agressif. Il ne faudra jamais oublier qu’il peut être très dangereux s’il ne fait pas confiance à l’homme et ne le respecte pas.

Il a besoin d’être occupé et de beaucoup de diversité. Normalement il est très enjoué mais il se lasse vite si on lui demande de faire trop souvent les mêmes exercices. La répétition le fait sortir de ses gonds. Il a beaucoup d’énergie, s’énervent facilement et exigent un cavalier qui (ré)agit vite. Il a besoin d’exercices diversifiés, afin de casser son schéma comportemental et de canaliser son énergie. Ainsi il peut se calmer et mieux se concentrer.

Par dilou : le 19/03/18 à 15:01:17

Déconnecté

Inscrit le :
01-01-2004
33821 messages

273 remerciements
Dire merci
Dans le meilleur des cas, ce cheval sera intempestif et indiscipliné,
Non ! Dans le meilleur des cas, ce cheval sera un compagnon gai et toujours partant... pourquoi ce regard négatif sur une personnalité équine très attachante ? (j'en ai un spécimen, évidemment )

Par Heco : le 19/03/18 à 17:07:21

Déconnecté

Inscrit le :
02-12-2016
277 messages

11 remerciements
Dire merci
dilou
Je ne le vois pas de façon négative. Son côté intempestif et indiscipliné le rend en effet très joyeux, plein d'énergie, drôle et charismatique. Son tempérament a beaucoup pesé dans mon choix de le garder. Après il faut être un humain très attentif et réactif avec ce poney !
Il saisit toutes les occasions de faire le pitre, même si c'est parfois dangereux pour lui ou les autres.
Un cercle au pas ? Et hop, il se met au pas espagnol, parce que le cercle au pas, c'est quand même banal...
Un cercle au galop ? OK, ça te dérange pas si je saute des obstacles imaginaires ?
Pfff en s'ennuie pendant cette balade... Tiens, je vais mordre les fesses de mon copain pour mettre un peu d'ambiance !
C'est ça selon moi, son côté intempestif et indiscipliné !

Moi j'avais l'habitude de mon left brain introvert depuis 15 ans... ça change !

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (63 433) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

Hongre 10 ans
10000€
Van:IFOR
1500€
Selle wintec pro
350€
Pouliche Arabe
Joli mâle PFS
2300€
Offre de prêt
5000€