Forum cheval
Politique et débats de société

Etes-vous favorable aux cours de morale laïque ?
Sondage proposé par Okom3pom
Voir le sujet
Vous n'avez pas répondu au sondage

Oui
Non
Pas d'avis

Voir les résultats

Etes-vous favorable aux cours de morale laïque ?

Sujet commencé par : Okom3pom - Il y a 53 réponses à ce sujet, dernière réponse par Uriette
Par Okom3pom : le 23/04/13 à 16:09:31

Déconnecté

Inscrit le :
00-00-0000
1296 messages

93 remerciements
Dire merci
 Bonjour à tous,

Voilà un petit sondage sur l'actualité du moment, je sais que nous avons pas mal d'enseignants sur le forum et j'aimerais connaître leurs avis.

Bonne journée

Messages 1 à 40, Page : 1 | 2

Par choupifresh : le 23/04/13 à 16:13:11

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
c'est qui va remplacer "l'éducation civique" c'est ça ?

M'enfin je pense déjà que la tolérance ça s'apprend par le biais de la famille avant de s'apprendre à l'école. Cette dernière est pour moi là normalement pour créer une sorte de continuités avec la famille notamment sur l'apprentissage des valeurs, surtout en primaire et au collège.

Par phil50 : le 23/04/13 à 16:23:52

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 perso, çà me gave d'avance .... je vois d'ici le tableau :
"il faut laisser ta place aux dames âgées dans le bus
-m'sieu c'est quoi un bus
-un car
- ha ok, et moi je me mets où ?
- ben, debout
- koiiiii ! et pourkoiiiii ! Y'a pas de raison que je reste debout, c'est pas paskon est jeune k'on n'a pas de droits et paptati et patata et 3h de bordel ...."



pis à un moment j'ai aussi envie de dire "chui pas leur père" !
ils ont des parents : je fais mon job, qu'ils fassent le leur


Message édité le 23/04/13 à 16:23

Par Okom3pom : le 23/04/13 à 16:50:53

Déconnecté

Inscrit le :
00-00-0000
1296 messages

93 remerciements
Dire merci
Par choupifresh

c'est qui va remplacer "l'éducation civique" c'est ça ?


Non, si j'ai bien tous compris c'est 1 heures par semaine, et 18 heures dans l'année pour les lycéens.

Les heures seront amputées à d'autres cours.

Par choupifresh : le 23/04/13 à 17:07:29

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
 Ah ok... Et ben. En lycée, ça va pas le faire.

J'ai eu le droit a la pastorale au lycée, c'était le même principe. Une heure a tourné en rond, meme les "profs" (parce que s'en était pas mais plus des agents) sentaient que ca nous servait à rien et qu'avec nos 40h de cours par semaine (vive les filieres pro) on avait d'autres choses a penser. C'est pas au lycée qu'il faut apprendre le respect.
C'est d'abord les parents de le faire, des le plus jeunes âges c'est leurs rôles. Ça serait déjà plus simple pour les profs si déjà la plus part des enfants étaient respectueux, c'est pas a eux de leur apprendre ça. Certains des parents remettent ca sur le dos des profs mais ils ont deja un gros boulot a faire rien que de transmettre un savoir ca prend du temps alors apprendre le respect et ben... Et avec la montée du sur-maternisme ça va pas être la joie.....

Si l'enfant apprend tel truc sur le bon comportement a avoir auprès de l'école et qu'il voit que ces parents premiers modeles pour l'apprentissage a ses yeux voient qu'ils ne le font pas, il va les suivre puisqu'il à plus confiance en eux. Et un lycéen si il a pas les "bases du respect" il va pas les chercher a les avoir parce que "c'est inutile, je vois pas pourquoi je le ferai si personne le fait"


Message édité le 23/04/13 à 17:07

Par DQR33 : le 23/04/13 à 17:26:22

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
Non, surtout parce que je ne sais pas trop ce que cachent ces mots "morale laïque".

Et que je n'ai qu'une confiance toute relative dans l'objectivité de l'Education Nationale sur un tel sujet.

Je n'ai jamais apprécié les quelques rares tentatives d'"endoctrinement politique" dont ont été victimes mes enfants sous couvert de morale, d'enseignement civique, et j'en passe...

Par Uriette : le 23/04/13 à 18:30:47

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
 Moi si je comprenais de quoi il s'agit je pourrais dire si je suis pour ou contre, mais certainement pas "sans avis".
De toute manière faudrait un enseignant compétent en la matière et ça j'en doute. Vous en connaissez beaucoup des gens qui maitrisent : l'histoire, la géographie, l'éducation civique (fonctionnement des institutions pas la gauche tue des enfants et la droite les mange, hein) et la morale laïque ?
Perso, j'ai pas d'enfant, et ça me gave d'entendre dire "c'est pas le role de l'école" c'est le role des parents. Alors que du point de vue pratique, l'école a le role que la collectivité veut bien lui donner, alors que les parents font bien ce qu'ils veulent et on peut difficilement les contraindre (sauf à mettre en zonzon parce que le mouflet il a pas cédé sa place à la dame mais les zonzon elles sont déjà saturées !)

Par keystar : le 24/04/13 à 12:18:10

Déconnecté

Inscrit le :
03-07-2006
4209 messages

44 remerciements
Dire merci
 ben,

difficile de se prononcer sans savoir ce contient la morale laîque!

Par Uriette : le 25/04/13 à 10:32:05

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
 C'est marrant, c'est tellement vague comme truc que personne n'a un avis sur la question !

Par keystar : le 25/04/13 à 10:46:08

Déconnecté

Inscrit le :
03-07-2006
4209 messages

44 remerciements
Dire merci
 Ben,

exact!

par rebelion certainement, lorsque des politique parle de morale, j'ai tendance à tout refuser!

Je crois que c'est encore plus vrai avec ce gouvernement

Par Uriette : le 25/04/13 à 11:08:37

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
Est-ce à dire que ceux qui réussissent dans la vie n'ont aucune morale ? C'est donc ça qu'il faudrait qu'on apprenne à nos enfants, ne pas en avoir
Keystar, ce ne sont pas les politiques qui font cours, les enseignants sont indépendants dans leur enseignement mais pour cela il faudrait qu'ils soient compétents en morale laïque, déjà on ne sait pas ce que c'est, c'est vraiment pas gagné.

Par phil50 : le 25/04/13 à 11:17:59

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 Coluche disait :

"Pour faire homme politique, il faut faire 5 ans de Droit ...


.. et ensuite, tout le reste de travers !"


Perso, j'ai pas d'enfant, et ça me gave d'entendre dire "c'est pas le role de l'école" c'est le role des parents. Alors que du point de vue pratique, l'école a le role que la collectivité veut bien lui donner, alors que les parents font bien ce qu'ils veulent

je ne suis absolument pas d'accord avec çà

c'est aux parents d'inculquer LEURS valeurs à leurs enfants, pas à l’État !
Sinon, çà s’appelle une dictature, ou le Soviet suprême !

Par phil50 : le 25/04/13 à 11:26:49

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 Accessoirement, depuis la réforme du bac pro, on "pleure" pour avoir des heures parce que faire le programme prévu en 3h/semaine, c'est JUSTE impossible ... on peu pas : y'a pas de sous pour avoir des heures.

Et là, on va nous trouver 1/2h par semaine pour faire des conneries !!

vivement que çà passe, je jetterai le référentiel aux WC, et çà me fera 3,5 heures pour la gestion !

Par Uriette : le 25/04/13 à 11:46:49

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
  On en revient au truc "Qu'est-ce que la morale laïque" ?
Si l'enseignant fait un cours indépendant qui mène juste à la réflexion, c'est à l'élève de faire ses choix. C'est aux parents d'inculquer leurs valeurs à leurs enfants, mais les enfants doivent aussi apprendre que d'autres ont d'autres valeurs. Et surtout arriver à avoir les moyens de se faire des valeurs personnelles qui ne sont ni du fait des parents, ni de l'école, mais de sa propre réflexion et expérience.
Pour pousser à l'extrême, si quelqu'un grandi dans l'idée que dans le vol ce qui est mal c'est de se faire prendre, il faut aussi quelqu'un pour l'informer que d'autres ne voient pas la chose de cette manière.
Mais plus encore, tu cesses tout enseignement de l'histoire, de la géo, et de la philo. Parce que sérieusement c'est vraiment du bourrage de crane que de raconter que la tyrannie c'est mal. Mais surtout tu cesses tout enseignement qui comprends des connaissances encyclopédiques parce que leur vérification est presque impossible.

Par contre je rejoins l'idée qu'en terme de pratique, ça me parait difficilement applicable dans des conditions acceptables.

Par choupifresh : le 25/04/13 à 12:07:39

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
 c'est aux parents d'inculquer LEURS valeurs à leurs enfants, pas à l’État !
Sinon, çà s’appelle une dictature, ou le Soviet suprême !


Toutafé Phil (si on pousse le bouchon loin ). L'école, je le répète, c'est la continuité de la socialisation familiale (ça c'est pas moi qui le dit, c'est les centaines de bouquins de sciences sociales qui le disent - pas les trucs de psycho au rayon maternité de la FNAC hein - )

Si l'enfant entend ses parents disent "ça c'est pourri", il va comprendre que ça l'est. Et même, l'enfant apprend en observant ses parents (et dans une sphère plus large, les adultes) . L'enfant est une fouine !. Les parents restent le référent aux yeux de l'enfant. Il apprend plus chez lui socialement qu'à l'école (ce n'est toujours pas moi qui le dit mais les bouquins avec des enquêtes dedans)

Donc logiquement, si il n'a pas les bases du respect chez lui, ça va être difficile pour lui de les comprendre et de les mettre en application à l'école. Car c'est ça l'école, c'est la mise en application des valeurs qui l'aura apprise au sein de sa famille dans un groupe de pairs. Les enseignants ne sont "que" des intervenants secondaires, tout comme la baby-sitter dans la socialisation de l'enfant.

Je prend l'exemple des violences à l'école : Les gamins qui tapent et harcèlent les plus faibles sont ceux surprotégés par leurs parents (et limitent moi j'appelle ça de l'abandon). Car ils n'ont aucune limites puisque les parents de leur en donnent pas (vive le surmaternisme = Mon gamin apprend tout seul, si il fait une connerie c'est pas grave) puis bien entendu, quand les parents sont convoqués les directeurs ont le droit à un joli : "C'est à vous de gérer les violences". Bien entendu dans ces enfants là, y'a ceux qui vivent avec des insultes toutes la journée dans la famille, des gueulantes pas possible, alors forcément, l'exemple étant là, l'enfant suit et ça se répercute partout.

Par conséquent, si l'enfant dès son plus âge n'a pas les "bases" je dirais, il n'aura pas la jugeotte de se dire au lycée que ça c'est bien ou pas. Car il sera dans le flux de tous ces jeunes qui disent que ça sert à rien. La maturité ça vient aussi de leur socialisation, il y en aura très peu qui auront le déclic de se dire "je fais peut être ça mal" etc.

Et je rejoins tous les enseignants disant que c'est un truc en plus qui vont leur faire perdre du temps. Ils n'ont déjà pas le temps d'apprendre aux gamins la maquette scolaire des matières générales, rajouté un truc tel que la moral laïque qui vont intéresser 1 enfant sur 10 ça va leur faire perdre encore plus de temps.

Pavé du midi, bijour




Message édité le 25/04/13 à 12:07

Par Uriette : le 25/04/13 à 12:14:52

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
 Choupifresh, c'est clair dans l'explication. Mais doit-on admettre pour autant ces comportements à l'école et expliquer à ceux qui le subissent "ah, mais moi, je suis prof si ton copain est méchant et te tabasse, moi je suis là pour enseigner pour le reste vois avec ses parents".

Par choupifresh : le 25/04/13 à 12:24:23

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
Ah non, je dis pas qu'il faut l'admettre non plus. Les enseignants et l'école doivent intervenir en cas de problèmes c'est clair et régler les soucis sur le moment.

Mais si le problème de fond vient de la famille, l'enseignant en lui même ne pourra rien faire (d'où le découragement de beaucoup). Et puis, avec la surprotection de l'enfant, l'enseignant souvent, si il ose lever un peu trop le ton, ça sera de sa faute et l'enfant sera pas réellement remis dans le "droit chemin". Car bon, pareil si lors d'une convocation, le parent commence à disputer le prof en disant que c'est pas le problème de la famille, l'enfant il va continuer et se ranger du côté de ses parents.

Je pense donc qu'il faudrait retourner sur un système de "coopération" entre la famille et l'école et ne plus s'enfermer chacun de son côté en rejetant la faute sur l'autre. Retourner vers du collectivisme quoi où chacun écoute l'autre Actuellement, la communication est coupée entre les deux parties, et ça complique bien la chose.

Donc après, comme la sphère familiale est devenu plus que privative, l'Etat peut mettre en place des programmes comme dans les pays du Nord pour remédier temporairement aux conflits et aux violences. Mais de vrais programmes que l'ont instaure dès la petite enfance et non aux lycéens et dans lesquels les parents participent. (Donc pas mettre en place des pseudo-cours magistraux pas défini style morale laïque)



Message édité le 25/04/13 à 12:24

Par phil50 : le 25/04/13 à 12:54:00

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 Et pour en revenir au rôle des parents : a quoi çà sert d'apprendre "noir" aux enfants, si une fois rentrés chez eux, leurs parents leur disent "c'est de la connerie, il faut "blanc"" ...



Apprendre la "morale", çà voudrait déjà dire que tout le monde se met d'accord sur les mêmes règles au départ ... et çà, c'est pas gagné !
cf en ce moment le débat sur "l'amnistie sociale" ...

Par keystar : le 25/04/13 à 13:30:15

Déconnecté

Inscrit le :
03-07-2006
4209 messages

44 remerciements
Dire merci
 Ben,

Uriette:
Keystar, ce ne sont pas les politiques qui font cours, les enseignants sont indépendants dans leur enseignement mais pour cela il faudrait qu'ils soient compétents en morale laïque, déjà on ne sait pas ce que c'est, c'est vraiment pas gagné.

C'est pas mon avis: les enseignants respectent aussi un programme.
Le projet émane du ministre de l'EN.

La morale, sans détail c'est trés subjectif, et le climat actuel me porte à croire que Peillon nous sort ce genre de truc pour les raisons suivantes:
- çà occupe le terrain, à défaut de traiter les pb majeurs de l'EN
- çà fleure bon l'endoctrinement façon sociale-démocratie: façon méchants riches, méchants patron, méchants ceci.....méchants sont plein de chardons!
L'état moralisateur çà me parait toujours inquiétant.

Par choupifresh : le 25/04/13 à 14:42:06

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
ils essayent de nous formater
M'enfin, ça c'est pas propre à notre pays Et avant que ça soit ce genre de moral, c'était la religion.

Bon nous après on est en plein dans un logique de cléisme (la religion veut reprendre un rôle auprès de l'Etat - ex mariage pour tous - vu que c'est plutôt récent la séparation Eglise/Etat, y'a une mauvaise acceptation de la chose + montée du nationalisme, ça aide pas à "évoluer" au même degré que certains pays européens) donc niveau éducation on est encore dans l'entre-deux, j'ai bien l'impression.

C'est un peu comme la moralisation politique, c'est histoire de dire que le gouvernement agit dans les écoles. Mais comme tu le dis keystar c'est "occuper le terrain" sans régler le problème de fond. C'est pour faire plaisir à ceux qui demande des mesures de "moralisations" auprès des enfants et donc que l'école reprenne sa soit disant fonction première datant du Moyen Age et en même temps de dire "on essaye d'arranger le problème, on vous abandonne pas" tout en étant en accord avec la politique actuelle.

Ca serait intéressant de différencier les contenus de "moralisation" dans les écoles selon les différents régimes politiques d'ailleurs, ça peut être rigolo

Par Uriette : le 25/04/13 à 17:10:27

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
 C'est pas mon avis: les enseignants respectent aussi un programme.
A part en maths et en orthographe, on peut bien faire dire au programme ce qu'on veut.

Maintenant je suis bien d'accord, c'est de la pure diversion qui parait plutôt dangereuse.

Cela dit chercher des méchants partout, et se poser en victime, c'est un sport national depuis au moins 20 ans !

Coupifresh, je ne sais pas si tu te rends compte, mais d'un coté tu défends l'idée que cela ne peut être acquis qu'auprès des parents, et de l'autre, tu proposes une étude comparative des contenus de "moralisation" dans les différents régimes.

Pour ma part, par soucis d'économie, je propose qu'on crée une game de jouets moralisateur (playmobile syndicaliste, playmobile fait son service civique, et barbie chez les femen dessine toi-même le slogan sur sa poitrine, et une pâte à tartiner qui n'appauvrit pas les pauvres), on pourrait passer des pubs à l'heure du goûter entre les anges de la téléréalité et les chtis à Miami. Ca aurait en plus la vertu de s'autofinancer.

Par DQR33 : le 25/04/13 à 17:30:55

Déconnecté

Inscrit le :
30-10-2005
9343 messages

13 remerciements
Dire merci
Je ne comprend pas le mot "cléisme"...

Et personnellement, choupifresh, quand tu dis "la religion veut reprendre un rôle auprès de l'Etat - ex mariage pour tous - vu que c'est plutôt récent la séparation Eglise/Etat", je trouve que tu pousse le bouchon un peu loin !

Mais c'est hors sujet...

Par choupifresh : le 25/04/13 à 18:02:53

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
C'est ça le cleisme, c'est un mouvement où la religion veut reavoir une importance auprès de l'Etat. (Et pour une minorité retourner a une direction d'Etat exclusivement religieuse, mais ça c'est vraiment un petit bout des radicaux religieux)

Oui c'est sans doute un peu poussé Ça se passe pas tout le temps et y'a des degrés. Le plus léger c'est les mouvements ponctuelles appelant des bases religieuses pour refuser une loi par exemple. Et dans un cas plus extrêmes et bien les Djihadistes.


Uriette, l'étude comparative dont je parle c'est juste pour ma curiosité et de voir la différence qu'il y a entre ce que la droite a proposé et ce que la gauche propose actuellement. Pas de mettre en place des systèmes de moralisations pour comparer. Faire une analyse "historique" quoi, je sais pas si je suis compréhensible J'ai dis ça a la suite de keystar qui disait que la morale laïque va servir a dire que les patrons sont des méchants etc du coup, la droite ayant fait ce système aussi, je suis curieuse de savoir ce qu'il proposait comme genre de "morale" et de comparer. Vraiment une histoire de curiosité donc y'a pas de but précis derrière.

Puis la gamme de jouet pourquoi pas, si les concepts sont bien réfléchis ça peut passer mais faudrait que la moral de beaucoup change pour que ça passe. Mais bon c'est a bien contrôler parce qu'on peut vite tomber dans du lavage de cerveau sur tout et n'importe quoi.
Y'a un pays je crois qui utilise les jouets pour formater les gamins (je sais plus si c'est la chien ou la Corée du nord ou dans un film )


Message édité le 25/04/13 à 18:02

Par Uriette : le 25/04/13 à 19:30:32

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
Y'a un pays je crois qui utilise les jouets pour formater les gamins
Y a des tas d'industries qui font ça sans problème de conscience particulière

Choupifresh, ce que tu désignes c'est le regain du religieux dans la société, mais cela ne traduit pas forcément des velléités au niveau du pouvoir. Il y a beaucoup de pays qui par exemple ont des religions d'état, ou qui sont sous le concordat, sans pour autant que la religion ait de relation directe avec le pouvoir.
En fait je ne sais pas si ailleurs qu'en France l'anticléricalisme (primaire) existe. mais en effet c'est un peu HS.

Par choupifresh : le 25/04/13 à 19:35:41

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
Ah mais c'est sûre, je parlais que de la France. Je suis pas allée regarder ailleurs. Après, faut prendre ça avec des pincettes, c'est un mouvement de pas grand chose comparé à tout ce qui se passe

Barbie chez les femens ou les playmobiles communistes ça peut être drôle, ça ferait jouer les grands aussi

On peut faire une série de livres Martine

Par phil50 : le 25/04/13 à 20:49:43

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
C'est pas mon avis: les enseignants respectent aussi un programme.
A part en maths et en orthographe, on peut bien faire dire au programme ce qu'on veut.  


pardon ! ???

les référentiels sont hyper-précis !
et de plus en plus t'imposent même la manière d'aborder le sujet ....

Par Uriette : le 25/04/13 à 20:59:05

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
et de plus en plus t'imposent même la manière d'aborder le sujet ....

J'avais cru comprendre depuis l'histoire des côtés positifs de la colonisation, que les professeurs restaient les maitres dans leur classe. C'est dingue, ça ! C'est des nouvelles directives ou est-ce que ça a toujours été comme ça ! (D'ailleurs qui est-ce qui pond les directives ?)
Et si les profs désobéissent on les envoie au goulag ?

Par choupifresh : le 25/04/13 à 21:06:45

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
Non on les envoie dans les ZEP

Par phil50 : le 25/04/13 à 21:07:14

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 çà a toujours été comme çà.

Avec mes secondes BP en ce moment en gestion, j'en suis à la fiche de paye.

On me donne l'objectif à atteindre : l'élève doit être capable de lire et comprendre une fiche de paye, et d'y trouver les éléments demandés.

On me donne les notions à enseigner : salaire net, brut et super-brut, le lien entre eux, charges salariales (expliquer) charges patronales (expliquer), CSG, principe de calcul des congés payés, différence entre salaire net et montant imposable, etc

Et on me donne la manière d'aborder : on abordera ce sujet de manière concrète par l'étude de spécimens de fiches de paye


Après, si tu veux l'aborder non pas par l'exemple mais de manière "théorique", personne ne peut t'en empêcher ... Tu vas juste te faire dégoupiller à la prochaine inspection, et tu mettras juste 2* plus de temps à changer d'échelon ...
çà c'est pour "l'institutionnel". En plus, tu vas te faire allumer par les parents qui ont lus le référentiel ...


Par Okom3pom : le 25/04/13 à 21:17:56

Déconnecté

Inscrit le :
00-00-0000
1296 messages

93 remerciements
Dire merci
J'ai lancé le débat et vous suit depuis le début, j'ai une fille qui a deux ans, bon la morale à l'école ce n'est pas encore mais je me dis que si cette morale doit prendre une place dans le programme ba j'irais chercher ma fille pendant ces heures. ( si mon travail me le permettra encore )

Je vais passer pour un fou mais bon

D'ailleur un peu sur le même sujet combien d'enseignants, profs font lire la dernière lettre de Guy Môquet.




Par Uriette : le 25/04/13 à 21:48:20

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
 Non, en Zep on les envoie avant pour les bêtises qu'ils pourraient commettre par la suite (C'est possible une mutation forcée chez les professeurs d'ailleurs ?)

Okom, tant qu'on ne sait pas de quoi il s'agit, ni même si cela sera mis en place, difficile de se faire une opinion.
J'ai été dans un pays qui imposait des cours de religion, ou pour ceux qui ne le souhaitaient pas, des cours d'éthique. Et ça ne leur serait pas venu à l'idée de contester le bien fondé de l'enseignement, et ce n'était pas contestable.

Sinon, je ne crois pas qu'il soit souhaitable de faire des cours à la carte. Imagine que des croyants enlèvent leurs enfants des cours de bio à cause de la théorie de l'évolution ?

Par choupifresh : le 25/04/13 à 22:00:42

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
 ça me rappelle un truc ça :
Lien

bref

je crois que la mutation peut être obligatoire quand t'es nouveau dans le métier, mais pas sûre.

Par phil50 : le 25/04/13 à 22:07:19

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 si tu es titulaire de ton poste, on ne peut pas te forcer à muter (sauf si c'est disciplinaire ...)

Par contre, si ton poste ferme, là, forcement, tu mutes !

Pour où, çà ... çà dépend de combien de points tu disposes

Par choupifresh : le 25/04/13 à 22:10:55

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
 Dans un sens, la mutation est un peu obligatoire alors dans ce cas là, non ? (Pas assez de point, poste fermé)

Par phil50 : le 25/04/13 à 22:18:44

Déconnecté

Inscrit le :
13-02-2013
14838 messages

611 remerciements
Dire merci
 poste fermé = elle est obligatoire !

y'a pas le choix.

Donc tu mutes (en general dans ton académie), mais où .... faut qu'il y ait un poste libre, que personne avec plus de points que toi ne postule, etc ... donc en vrai : tu peux te trouver n'importe où (une académie couvre 3-4-5 départements) et à enseigner à n'importe quelle classe (collège, lycée, lycée prof. ...)

crois moi que si tu te trouves en lycée après 10 ans de collège, tu rames ! (surtout que t'as pas 1 cours prêt ...), ou si tu te trouves en CAP après 14 ans à enseigner en S (cas d'un de mes collègues cette année ...)

Là où c'est rigolo, c'est que tes points redescendent à 0 après une mutation, et que comme t'es le dernier arrivé, c'est toi qui sautes si l'établissement perd des heures

Par choupifresh : le 25/04/13 à 22:25:19

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
Et ben, je ne pensais pas que c'était aussi mal foutu



Par Uriette : le 25/04/13 à 22:49:56

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
 Choupifresh, dès que t'es dans un grosse structure qui a de nombreuses implantations ça fonctionne pareil. Il suffit d'avoir une clause de mobilité dans ton contrat, et une clause qui dit qu'après trois refus de nouvelle affectation, ben tu dégages. Par contre le terme mutation n'impliques pas qu'on te force à changer, tu peux aussi le demander. (En général, les premiers postes tu vas là où tous les mieux classés t'ont laissé une place, c'est à dire les endroit pas convoités).

Par choupifresh : le 25/04/13 à 22:53:59

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
Ca donne pas envie de bosser tout ça

Je veux être dans l'enseignement aussi, mais au niveau universitaire. Quand je vois la galère que ça va être, je pense à une "reconversion" mais bon.

Mais c'est vrai pour le mot "mutation", tu n'as pas tord. Faut être là au bon moment quand tu vas avoir ce que tu veux dans ce genre de boulot je pense

Par Uriette : le 25/04/13 à 23:47:56

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
Je veux être dans l'enseignement aussi, mais au niveau universitaire. Quand je vois la galère que ça va être, je pense à une "reconversion" mais bon.
La reconversion c'est galère. Mais voilà, hein, faut se rendre à l'évidence, un prof en université ne peut travailler que dans des villes universitaires et des postes y en a pas des milles et des cents. Alors tu vas là où t'es pris. Faut vraiment n'aimer que son boulot ou passer son chemin.

Par choupifresh : le 25/04/13 à 23:53:19

Déconnecté

Inscrit le :
26-03-2013
10149 messages

401 remerciements
Dire merci
Dans ma branche, l'année dernière, il n'y avait que 27 postes pour 200 postulants

Après je dis "reconversion" dans mon orientation pro' car j'ai le temps même si va venir vite (deuxième année de licence pour l'instant) je prévois d'avoir la licence et de faire un master pour voir si c'est vraiment ma branche. Après vu ma filière, y'a les concours si je veux pas faire un doctorat et compagnie mais les boulots proposés ça me tentent pas du tout

J'ai un peu le temps pour réfléchir encore, donc on verra

Par Uriette : le 26/04/13 à 09:06:11

En ligne

Inscrit le :
23-08-2011
5774 messages

239 remerciements
Dire merci
On peut faire une série de livres Martine
je rebondis, juste pour dire, que la série Martine n'a pas besoin d'être ré-écrite à cette fin, elle est déjà bien morale à la base. (Bon, un peu ancrée dans son époque aussi ! pour la laïcité je sais pas trop...) C'est pas comme l'ane tro-tro qui fait beaucoup de bêtises et que sa maman ne gronde jamais...

Il me semble que le dp de mon poney (9 ans) a déjà des cours de "morale". L'autre jour il m'expliquait qu'il avait appris qu'il valait mieux passer pour un imbécile 5 minutes qu'être un idiot toute sa vie

Page : 1 | 2
· Page suivante


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (66 988) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval