Forum cheval
Le Forum Dressage

Mental du cheval !

Sujet commencé par : Roro - Il y a 39 réponses à ce sujet, dernière réponse par Roro
1 personne suit ce sujet
Par Roro : le 31/03/09 à 09:01:53

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
compet ou non ....... petite interrogation du jour

on parle souvent morphologie, locomotion, aide, position du cavalier .... rarement du rôle du mental chez le cheval.

ma question :

comment gérez-vous les hauts-bas, ras-le-bol, frustration, déprime chez votre cheval ?

ils influencent le travail, la progression, votre attitude. Le cheval étant une éponge, vous influencez sur le mental et le moral du cheval

comment vous gérez-vous face à votre cheval ?

on parle de crise d'ado, souvent la résultante d'un manque de sociabilité chez le cheval, débourrage à la dure, violence dans la manipulation du cheval, ou violence dans les groupes de chevaux, manque de contact entre chevaux, etc.

on dit souvent quand il y a un problème .... ostéo (mécanique), véto (médical), MF (pied), mais on ne parle pas de mental ou du moral du cheval.

or, vous ne faites rien de bon avec un cheval qui déprime, qui broie du noir, qui ne veut plus, qui n'en peut plus, qui est frustré et qui s'exprime avec agressivité ou encore violence, etc.

alors on en vient aux chuchoteurs et souvent quand je me retrouve face à un cavalier qui est devant un mur avec son cheval, je me trouve dans la peau du psy, psy cavalier-proprio, psy cheval, à régler des soucis, non pas mécanique mais mental.

et vous ?


Message édité le 31/03/09 à 09:00

Messages 1 à 39, Page : 1

Par Roro : le 31/03/09 à 09:10:42

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
 je me lance, parce que j'ai des cas à la maison.

mais je ne prendrais que ma dernière arrivée.

après une année de "vie commune", je m'aperçois des travers de cette jument,
du manque de sociabilité chez elle (manque affectif)
son besoin de revenir au stade poulain à côté de sa mère, donc probablement a été retirée d'un groupe trop vite, et mise à l'écart trop vite,
son besoin d'appartenance, de hiérarchie claire pour savoir exactement où elle se trouve
sa frustration devant son incapacité à gérer son travail, son équilibre dans le travail,
son besoin de mouvement mais retenu par sa frustration dû à son manque d'équilibre et de surpoid (que je n'arrive pas à éliminer)
son besoin d'être "aimée", appréciée et surtout cajolée
débourrage trop rapide, probablement des coups mal placés aussi l'on rendue méfiante vis-à-vis des humains mais aussi des autres chevaux
à 7 ans, c'est un vrai bébé de 800kg
sa trouille d'être tapée
la peur de faire faux
son manque d'assurance en elle
son besoin d'être au centre de l'attention

.... tout ça bloque sa progression, son envie.

elle essaie tant bien que mal de faire plaisir, et se retrouve soudain face à ses propres limites.

comment la gérer elle ?

patience, ça fait une année maintenant, j'ai testé la jument, ses capacités dans les premiers mois, elle m'a dit sa frustration en septembre, m'a montré que sortir avec les autres la génait parce qu'elle ne se sentait pas capable de les suivre, et se sentait frustrée de ne pouvoir y arriver.
petite période de "vacances" la remise en forme à nouveau et depuis février maintenant, travail seul, au minimum mais progressif lui redonne espoir.

maintenant, on progresse, je la connais, plus de test, on est bon, c'est parti pour du positif, et ça fait plaisir.

Par Plectrude : le 31/03/09 à 09:35:01

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12333 messages

232 remerciements
Dire merci
Ahlala, moi j'ai un autre modèle.

Kaline, 10 ans, au pré avec des copains depuis toujours. Sait parfaitement qui elle est, très sûre d'elle, connait parfaitement sa place.

Donc bien sûr, c'est génial d'avoir un cheval tip top dans ses 4 sabots. Le problème, c'est qu'elle n'a pas besoin de moi quand soucis se pose (j'ai essayé de lui expliquer mon rôle financier dans son bien être, sans succès ), et que mon principal soucis est là.

Lorsque frustration il y a, elle passe en mode hérisson. C'est à dire que je me sens coupée d'elle, elle se referme comme une huitre sur la difficulté, passe en mode "autiste faché" et là c'est le moment de la médiation
J'ai bien sûr tenter plusieurs méthodes : continuer de demander jusqu'à ce qu'elle fasse un infime effort, une ébauche de "est ce que c'est ça ?", gronder un coup, tout relâcher et partir sur autre chose... Que je fais varier selon la situation.
En tout cas, c'est pas toujours évident à gérer.

On est passé par une mauvaise période où ma "coolitude" a appris à cette sale bête que colère = moins de boulot. Le redressement de la situation a du passer par une éthologue, ce qui a été rapide et efficace. Il n'y avait pas de mur entre nous, il fallait juste briser cette association cause/effet.

Autre soucis, la perte de motivation, de temps en temps. Le plus souvent, c'est de ma faute. Séance inutilement longue, trop de choses demandées parce que tout se passait bien. Résultat le lendemain, elle traine des pieds pour descendre du pré, et soupire de manière régulière. Dans ce cas là, je me contente de lâcher du leste, on rigole 10-15 minutes dans le rond de longe, petite gamelle et zou retour au pré, pour me dé-diaboliser (et me donner meilleure conscience, faut le dire )

Kaline a une marge de tolérance plutôt maigre avec moi. C'est souvent difficile pour moi, parce que je ne suis pas une cavalière brillante, d'un autre coté c'est un bon professeur. Si je lui fait mal, si je lui demande des choses trop difficile, elle va tout de suite me mettre au courant sans la moindre indulgence


Message édité le 31/03/09 à 09:33

Par Tessa : le 31/03/09 à 09:55:50

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34232 messages

427 remerciements
Dire merci
Aaaah le mental.

Effectivement, on ne regarde parfois que les qualités physiques et l'on pousse le cheval au-delà de ses capacités mentales.
Il endure alors une souffrance énorme, mais "silencieuse".
Elle se traduit par des désordres comme des tics ou un cheval qui éjecte son cavalier (mais dans ce cas, on ne remet en cause que le physique... ostéo ou autre).
Ces désordres sont souvent minimisés.

J'ai parmi mes chevaux, une jument qui avait les capacités physiques (Tessa): un pas extraordinaire, un trot aérien, un bon galop.... mais pas du tout le mental; et un cheval qui a le mental, mais pas le physique (Matano), en concours il est brillant sans être chaud, frimeur juste comme il faut, mais il a des allures de trotteur (difficile à asseoir, peu de flexion du jarret et surtout il est panard à mort).
J'espère, avec Dunia, pouvoir allier les 2... si elle monte en van

J'essaie de toujours être à l'écoute des stress, des angoisses, des soucis psychologiques, mais ce n'est pas toujours facile... Il n'est pas toujours facile de mettre le doigt sur la cause.
Ainsi, Tessa qui saute en l'air en piste, est-ce que c'est à cause d'un truc qui fait peur, d'une douleur ou juste une manifestation du"je préfère aller promener"?

Je connais mes chevaux, rien qu'au pansage, j'ai déjà une idée de leur état d'esprit.
Si Tessa gigote: enfer en piste, allons promener
Si Matano gigote: sera plus chaud en balade qu'en piste ou alors il a une "émotion", il faudra alors le calmer comme un enfant, avec beaucoup de douceur
Si Dunia gigote: curieusement, elle sera concentrée et active dans le travail... Quand elle est "plate" au pansage, elle va s'ennuyer dans le travail et chercher des distractions (tout regarder, ne pas être à son boulot,...) dans ce cas, soit je ne monte pas, je lâche et je joue, soit je fais faire une balade.

Dans tous les cas, mon programme n'est pas établi au saut du lit... tout peut changer.

Si je travaille un cheval que je ne connais pas, j'ai toujours tendance à commencer par du boulot à pied: longe et puis travail à pied.
j'ai besoin de voir l'oeil du cheval, ce qu'il me raconte avec son regard.
Et là encore, je fais en fonction.

Par Roro : le 31/03/09 à 10:17:24

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
  tiens plectrude, tu as le genre, je pose une question et la réponse .... regard vide, plein de point d'interrogations autour de la tête, et rien ne bouge ..... autiste fâché, j'en ai une à la maison, Tessa l'a prise en balade, elle est géniale, mais si tu essaies de pousser le dressage, elle veut bien faire, mais pige pas ce que tu veux, alors reste tête pendante, regard vide, comprend pas, tu veux quoi, pige pas ! bouge pas !


oui, tessa, on ne peut pas tout avoir ! si Dunia monte dans le van, ça ira.

ma hafling fourbue est un autre cas, mental après le soucis physique, patience et surtout beaucoup de psy.

j'ai commencé, maintenant que la fourbure est "passée", abcès a pêté et s'écoule lentement, c'est le mental que je dois "traiter", bisous, câlins, réassurance, moment avec elle, en même temps que son pied dans la bétadine , pansage, et surtout, après, lui faire reprendre confiance en son pied.




Message édité le 31/03/09 à 10:15

Par melchior : le 31/03/09 à 10:32:39

Déconnecté

Inscrit le :
13-10-2007
244 messages
Dire merci
 c'est tellement tout vrai!!!!!! le mental fait tout

Par Plectrude : le 31/03/09 à 10:41:15

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12333 messages

232 remerciements
Dire merci
 si tu essaies de pousser le dressage, elle veut bien faire, mais pige pas ce que tu veux, alors reste tête pendante, regard vide, comprend pas, tu veux quoi, pige pas ! bouge pas !

Ah non, la mienne ne fait pas le vide, je dirai même sans complexe que... elle fronce les sourcils !
A l'arrêt, elle tape du pied (la jambette est bien acquise...), secoue la tête, arrache les rênes. Si elle y arrive, elle avance tout droit, au pas ou au trot, encore rigide, la fuite quoi. Si je reprend avec mes rênes, nous voilà parti pour un reculer en tapant fort les sabots au sol, pour plusieurs dizaines de mètres !
D'autres fois (selon le motif de frustration) elle reste arrêtée, plantée dans le sol comme un shetland. Les oreilles couchées, la tête fièrement relevée. Fâchée, quoi. Et quand je dis autiste, c'est que je peux faire ce que je veux, elle ne m'écoute pas, et ne bougera pas. Même si je lui tend une carotte, elle reste fermée sur sa frustration, et est complètement inaccessible. Très difficile à désamorcer !

Mais toujours extrêmement expressive, j'a-dore

Par clemence : le 31/03/09 à 10:56:02

Déconnecté

Inscrit le :
25-09-2006
3979 messages
Dire merci
 j'ai un cas un peu spécial:
un cheval en général quasi toujours régulier dans son travail mais hyper stressé et angoissé pour tout le coté "non monté"
a force de le cotoyer je réfléchis pour 2 et évite certaines situations a priori dangereuses
des exemples:
-porte du box fermée=crise d'angoisse se traduisant par le tic a l'ours,transpiration,tremblement,fait la toupie ds le box
solution:une corde juste tendue devant la porte,il se sent moins enfermer+toujours le même copain ds le box a coté,ils savent se tripoter
-ne rentre pas dans une douche,il se jette par terre et tremble
solution:je vais 3couloirs plus loin dans un box ouvert transformé en douche
il piaffe tous le long de la douche mais bon...
-stress avec tout ce qui est au sol:caoutchou,plaques d'égout
solution as le choix il passe 2mètres a coté
-quand il est un peu stressé 'pour une raison connue de lui seul) il rentre trop vite dans son box...
Solution:beaucoup de patience,de caresses,lui parler calmement
-rester en prairie:le calvaire
au début il restait 5minutes,maintenant j'arrive a 45min qd tout va bien
solution: son copain a coté de lui,éviter les mouches,les autres chevaux qui rentrent au box,prendre un livre et rester pas loin...
-van:une trouille bleue
rentre et sort comme un boulet de canon
solution: toujours le mettre du même coté,éviter l'énervement,ne pas être pressé,toujours le même rituel quoi
et surtout toujours le même chauffeur! sinon il voyage mal

monter par contre il est fiable et brave
je privilégie les sorties en piste a l'extérieur,qd je le lâche je joue avec lui,je varie le travail,etc...

Par Plectrude : le 31/03/09 à 11:05:06

Déconnecté

Inscrit le :
17-05-2006
12333 messages

232 remerciements
Dire merci
Ca me fait penser qu'une nouvelle jument a débarqué dans le pré de Kaline. Wahou, space la bête.

Elle a fait du box toute sa vie, et est retraitée de club. Résultat, elle ne sait pas du tout comment s'y prendre avec les autres, qui forcément sont un peu durs avec elle au début (petite estafilade sur le flan.
Et surtout, le plus bizarre du bizarroïde... Je découvre cette jument énorme dans le pré dimanche aprèm, elle est arrivée le matin. La bête est seule dans l'abri, les autres tout en haut. Elle me voit arrivée, sort de l'abri, va manger le foin à quelques mètres. Je vais voir ma jument, donc je m'éloigne, la nouvelle se remet dans l'abri. En repartant, je passe la voir, elle en profite pour retourner manger du foin à l'extérieur.
Je repars, elle retourne dans l'abri

Tellement conditionnée qu'elle n'avait pas l'air au courant qu'elle pouvait quitter les murs de l'abri seule

En tout cas, elle avait l'air toute stressée de se retrouver dans cet espace.

Le lendemain, son proprio a du passer une demi journée à lui montrer qu'elle pouvait sortir, lui montrer l'eau, lui montrer qu'elle pouvait rester seule à l'extérieur de l'abri, etc...

Incroyable l'impact sur le naturel du cheval, tout de même.

Je me demande bien comment elle se comporte montée. Sans doute est ce un de ces gentils chevaux qui se livrent entièrement à leur cavalier, peu importe les éventuelles souffrances de tout genre. Je demanderai à son nouveau proprio !


Message édité le 31/03/09 à 11:03

Par pilatus : le 31/03/09 à 16:13:48

Déconnecté

Inscrit le :
06-02-2007
890 messages
Dire merci
Tout d'abord, je lance un hommage vibrant à tous les chevaux de club qui nous ont portés (et supportés) sans que l'on se soucie, ou qu'on en ait le temps, de leur mental et de leur moral. En découvrant les aventures de propriétaire, j'en ai mortellement honte, de mon égoïsme si long, mais je me souviens que j'aurais aimé "sauver" chacun d'eux, l'emmener loin du club et de ses avanies.
Question mental, je suis en plein dedans ! Pilatus a 6 ans et je dois couper le cordon : non, il n'est plus un bébé, oui, il va falloir être ferme. Nous sommes arrivés à un virage serré, si nous ne le prenons pas, lui et moi, je vais me retrouver avec un cheval rétif et peu disposé. Ma mission prochaine (Dieu des chevaux, aide-moi..) est de le convaincre et de le persuader, de se plier (c'est le mot, on parle de souplesse) au dressage tel que les grands maîtres classiques l'enseignent depuis des siècles aux chevaux. Il ne s'agit pas de haute, mais simplement de basse école ! Alors d'accord, Pilatus n'est pas un grand allemand avec un trot d'avion, mais je sais pertinemment qu'il a des ressources (il a un galop de petit avion de chasse et se défend très bien au trot..). Voilà, j'en suis là et j'en bave, parce qu'évidemment, c'est moi qui ai la lampe torche et nous deux qui sommes dans l'obscurité... je n'ai pas encore trouvé son âme de dresseux, je la cherche jusqu'aux larmes (intérieures). Et comme Andy Booth le dit ("cheval pratique" : "il faut que mon idée devienne la sienne"...

Par Godolphin43 : le 31/03/09 à 16:51:23

Déconnecté
 Le mental du cheval: rien ne peut se faire sans la protection de celui ci. La confiance engendre le calme et de là l'attention est possible...A qualité égale de chevaux, de cavaliers la gestion du moral du cheval fait toute la différence...

"Cheval vaincu n'est pas convaincu"

tiens voilà que moi aussi je donnes dans les citations...!

Par Roro : le 31/03/09 à 18:18:32

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
 oui, pilatus ......

un énooorme hommage à tous les chevaux de club, ceux qui nous ont supporté, qui ont géré nos erreurs, souvent, trop souvent sans rien dire, qui ont subi nos hésitations, nos frustrations, nos...... colères aussi, mais qui étaient "payés" pour encaisser.

oui, c'est clair nos maîtres à nous, ce sont eux.

alors chapeau à eux.

mais grâce à eux, j'espère, on peut voir, s'occuper de nos chevaux différemment, mieux, j'espère, respectueusement de leur générosité, même si parfois on est persuadé qu'ils n'en ont pas ....

Par Mysticwings : le 31/03/09 à 18:31:04

Déconnecté

Inscrit le :
16-09-2008
1905 messages
Dire merci
 Pile-poil mon sujet du moment roro!
Je vais lire avec beaucoup d'intérêt les réponses!

Par 59titefleur59 : le 31/03/09 à 19:12:50

Déconnecté
Ah la générosité: ils ne devraient pas en avoir, ils ne devraient pas être aussi gentils, tolérants les chevaux.

Je pense que le mental est surtout influencé par le cavalier, on ne comprend pas toujours ce qui coince.

Ahhh mais si on savait décortiquer leurs cerveaux, leur physique... Les comprendre, savoir où ils ont mal, où on leur fait mal, où on faille... Et entendre pourquoi cette peur pas si stupide que çà ou cette rebellion qui vient de nulle part et qui veut pourtant tout dire...

Merci amis équins de nous supporter avec notre stupidité

Par izaora : le 31/03/09 à 20:38:39

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 Plectrude, as-tu essayé avec des notes détaillées des frais ostéo, nourriture, véto, matériel?

J'ai pour ma part un modèle de confiance en soi: très très rarement peur, et qui ose dire non, assez poliment je trouve, quand elle en a marre. Mais très têtue aussi, alors il faut expliquer que non, on ne fait pas toujours ce qu'on veut.

La pire chose pour le mental de mon gentil monstre: l'ennui. Si elle s'ennuie ou s'impatiente, je sais que ça va être dur à reprendre.

Je suis assez étonnée de voir que dans peu de livres on parle vraiment du mental du cheval, en profondeur. On évoque la peur, la non soumission, le fait qu'il faut récompenser, mais le reste? Crainte de tomber dans l'anthropomorphisme si on va au-delà? Je ne peux pas croire que les chevaux soient des amas de cellules à rassurer ou à soumettre, sans libre arbitre, sans volonté propre...

Par laureBrrrrr : le 31/03/09 à 20:50:22

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79131 messages

397 remerciements
Dire merci
Bon vous etes pret 36 16 mylife

Le Moral et Clair :
je crois que c'est ce qui a tout changer pour lui et moi .. cheval de club, oui ceux qui nous suporte, j'ai commencé devenir sa cavaliére .. cheval Grincheux sans bonne volonté et tiqueur ... mais y'avait un truc qui faisait que je bouffait mes pause midi a l'emmené broutté et depensait mon argent de poche pour lui acheté des carottes .... Alors petit a petit les choses on changer .. petit a petit il a commencé a être un peu moins grincheux au box et a donner un peu sous la selle ...

Pis le jour ou on a pris le van pour partir a tout jamais
1 ere année, pour ses pbs de santé j'ai cru bon de ne plus le monter ... cheval qui vivant ça vie au prés, mais pas cette petite lumiére dans le regarde.. il me regardait partir depuis la porte du prés ..

Et puis on a repris le travail doucement , on a trouvé un prés plus grand des copains plus jeunes, et le bac a sable .. et l'a on a trouvé l'equilibre, mon cheval ça fait 3 ans qu'il a le moral tout les jours ! un cumul de pleins de petite chose magique, et moi quand il a la pattate je l'ai aussi !

Le Moral et Gabin:
c'est a cause de ça , que c'est moi qui l'ai actuellement. Gabin est trés sensible du coté moral est quand il va pas bien il va pas bien .. sa proprio a eu alors a prendre une decision trés difficile, vis a vis du gros coup de "deprime " que il lui a fait. Pourtant au prés avec ldes copains pour une reconversion aprés sa carriére de sportif... Poney au regard vide qui ne mangeait plus .. Elle a essayé pleins de choses sans trop de succes. La solution a été finalment pour divers raison de me rammené Gabin dont je m'occupais avec elle a une epoque .. Les debuts n'ont pas été facile, lui je pense changement d'environnement encore, et aussi la separation avec sa proprio ... Il y a fallut 2 mois, y'a pas eu de recette miracle lui laissé du temps, aprés un gros changement ... pour voir petit la petite lueure de folie si caractéristique de Gabin revenir ... et depuis 2 ans et demi elle n'ai pas partie ...

Alors le Moral, c'est mon premier soucis, parce quand il on le moral on se sort de tout des pbs de santé, des difficultés au travail, et de mes coups de mou a moi !


Par pilatus : le 31/03/09 à 22:13:18

Déconnecté

Inscrit le :
06-02-2007
890 messages
Dire merci
Le cas Pilatus (3615my life) : mise sur la main au trot à main droite (c'est du concret, hein ?), im-po-ssible !! Grincement des dents, rétrécit le cercle, rentre les hanches, ne répond pas à la jambe isolée. Là, je craaaque... Doucement bouger les doigts pour décontracter, cravache après la jambe, remise au pas... Une jeune mono me conseille d'être plus ferme : quand il ne cède pas dans sa bouche, qu'il lève le nez : je serre très fort les doigts (inconfort), quand il cède, je décontracte les doigts (confort). Et je maintiens coûte que cote l'impulsion (pas le droit de faire traîner ses postérieurs). Mon avis ? Un problème essentiellement musculaire, du point de vue de Pilatus, l'exercice équivaut à une séance d'abdos fessier intense (de mon point de vue aussi...). Alors ??? Je fais quoi ??? ça fait un moment que ça dure, depuis le début, ce cheval est totalement dissymétrique ou c'est moi ?? Et si je fais rien, comment évoluer ?

Par Tessa : le 31/03/09 à 22:18:15

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34232 messages

427 remerciements
Dire merci
Il est anormal que ton cheval se mette dans une telle position d'inconfort si il n'y a pas une bonne raison.
J'imagine que tu as déjà cherché du côté de l'ostéo... Il est vraiment raide à droite pour tout les exercices?

Par Orrage : le 31/03/09 à 22:57:36

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
4655 messages

6 remerciements
Dire merci
Gember, quand il entre dans le manège la lèvre superieure pendante et les yeux mode 'puppy power', c'est même pas la peine d'essayer autre chôse qu'une demi volte au pas Mieux vaut aller faire une balade à ce moment là.

Par Orrage : le 31/03/09 à 22:58:30

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
4655 messages

6 remerciements
Dire merci
  La lèvre inferieure bien sur Je ne sias meme pas pourquoi je précise J'ai du faire trop de signalements là

Par izaora : le 31/03/09 à 23:00:31

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 C'est quoi le mode puppy power?

Par Dina : le 01/04/09 à 01:41:46

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
coucou, voici mon modèle : ila 14 ans, je l'ai depuis presque 3ans. Né en espagne, arrivé vers ses 3 4 ans, je pense puis marchand de chevaux ibériques où on lui a appris le cirque pour le vendrebien, n'importe comment je pense, puis un proprio très laxiste d'un côté (à pied) et qui a un peu bidouillé dans tous les sens dessus (mors notamment).
alors, ça aurait pu le casser, le démoraliser, le rendre hyper stressé, mais non, lui, ça a renforcé son caractère bien trempé, et lui a appris à être blasé rapido si le bipède est pas à la hauteur oufait n'importe quoi.
très dur au début donc, un dominant, qui ne connaissait pas le respect, avec encore bcp d'instinct vis-à-vis des juments.
Il est au pré l'été et au boxe l'hiver.
C'est pas un calin, mais c'est un fiable, très fiable, qui n'a pas peur de grandchose, un froid dans la tête mais chaud au boulot, du moment qu'on le laisse s'exprimer. Si on a trop de mains, trop de jambes... qu'on est pas assez bon quoi, il débraye, ilsait aussi dire m... quand on lui casse vraiment les pieds. Jusqu'à il y a quelques mois, on bossait bien, mais, il manquait le petit truc. depuis, j'ai réussi à trouver la bonne façon de me conduire quand je monte, sans l'embêter trop avec mes mains, en le laissant aller devant, et depuis, dès que je lui mais le filet, il est devant la chaîne du boxe, prêt à partir bosser.

Unhe bonne période pour le moment, pourvu que ça dure;;;
Au début, je me posais bcp de questions sur le fait que ce ne soit pas un cheval qui montre particulièrement d'affection et sur le contact qu'on pouvait avoir. Mais, la première fois que j'ai bossé en liberté avec lui, il m'a suivi, s'est arrêté avec moi... jen'ai rien eu à faire pour les bases, le contact y était. Je mesure donc plutôt le lien, la confiance et le fait qu'il soit bien dans sa tête à la facilité que j'ai à le manipuler, travailler en liberté, au fait qu'il n'ait pas de peur incompréhensibles et que je suis arrivée jusqu'à présent à le rassurer quand cela a été nécessaire.
Etpuis, quand je le monte, il ya le feeling, la confiance, qui ont fait que j'ai dépassé beaucoup de peurs avec lui.




Par Orrage : le 01/04/09 à 07:50:28

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
4655 messages

6 remerciements
Dire merci
The puppy power look, izaora, ce regard suppliant de petit chiot mignon

Par Tessa : le 01/04/09 à 10:01:01

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34232 messages

427 remerciements
Dire merci
 Oh, le puppy power, j'adoooore!!!!

Tessa, quand elle entre en piste, elle a le pitbull power

Par Roro : le 01/04/09 à 10:49:42

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
 ma jument, c'est plutôt "tractor power"

Par izaora : le 01/04/09 à 11:14:57

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 Ah ok! alors pour ma part, les deux trucs qui coincent, c'est "mulet power" (style mon syndicat m'interdit les heures sup ) ou hippodrome power quand elle est en forme. Récupérer avant de sentir le vent...

Par izaora : le 01/04/09 à 11:50:39

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 Comment tu fais, Tessa? tu mets un costume comme les dresseurs de chien d'attaque?

Par Orrage : le 01/04/09 à 12:25:40

Déconnecté

Inscrit le :
10-03-2005
4655 messages

6 remerciements
Dire merci
Ah oui mais le mulet power look, c'est plutôt après une demi heure de boulot qu'il la sort celle là

Par laureBrrrrr : le 01/04/09 à 19:45:56

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79131 messages

397 remerciements
Dire merci
le levre inferieur qui pend j'en n'ai deduis que mon gros avait un muscle qui avait du mourrir de ce coté la ...

il est meme pas capable de tenir sa levre quand on trotte en exterieur ça fait "blop blop blop blop"

Par pilatus : le 01/04/09 à 21:02:38

Déconnecté

Inscrit le :
06-02-2007
890 messages
Dire merci
Dina, félicitations, il a fallu trois ans pour que tu arrives à une certaine harmonie, donc, on peut toutes espérer, c'est le temps qui faut au temps...

Pilatus, c'est le mode "soupir" (atrocement culpabilisant) et aussi le mode "reculé" (il peut faire tout le manège), et le mode "pas espagnol de l'antérieur gauche" (au grand trot, comme quoi, quand y veut...).

L'osthéo, il l'a vu deux fois, la dernière visite c'était il y a un an, elle m'a dit "tout est ok, il a un état général excellent, un dos superbe, il faut le bouger".

Par Roro : le 02/04/09 à 09:59:13

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
 grosse dondon ....

mode "ane tétu" au départ au travail

mode "arrière toute" quand elle s'éloigne de la maison

mode "debout 2 pattes" comme moi, quand on prend le premier chemin et que du coin de l'oeil elle a encore la maison en vue

mode "traine savatte" dès qu'elle s'est fait engueulée et qu'elle sait qu'il va falloir qu'elle ait au turbin

mode "OK résigné" dès qu'elle se rend compte sérieusement que le travail va la fatiguer et qu'elle n'y coupera pas

mode "j'y vais - retour maison" dès que je fais mine de vouloir lui grimper sur le dos

mode "OK on y va" dès que je demande le trot

mode "pas trop fort" risque de me faire mal

puis enfin "tu vois j'y arrive" toute contente quand elle arrive à la fin de ses 4km de travail et que je suis contente.

pour finir, un peu de bonne volonté, beaucoup de félicitations de ma part, une bonne dose d'encouragement, et un sourire heureux au final, le plaisir arrive.

on peut donc tout, avec un mental positif.

Par Dina : le 03/04/09 à 00:00:13

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
Oui, Pilatus, je perds pas espoir.
Ah oui, le pas espagnol!  Le mien, il avait tendance à le sortir pour échapper au boulot au début, et il est capable de le faire n'importe comment, genre je travaille sur le cercle, hanches en dehors, et là, d'un coup, j'ai le pas espagnol en plus du croise-papattes.
Et puis, y'a le cabrer, ça, dès qu'il comprend pas ce qu'on lui demande quand on ferme les doigts, ou qu'on ferme les doigts trop fort et que ça le bloque, bah comme il peut plus avancer, il se lève. Et il est capable de se lever de n'importe quelle position : épaule en dedans, pas, trot, galop<.. Mais bon, c'est pas une défense à proprement parlé, c'est juste quand il comprend pas ou qu'on lui met trop de pression avec les mains. Ca m'a donné des trucs bizarres lol!
Sinon, il adore le trot en extension en fin de séance, pour moi c'est un vrai calvaire! mais lui il s'éclate! C'est le"ressort power"!

Dina

Par izaora : le 04/04/09 à 00:53:13

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 Dina, c'est pas dangereux tous ces cabrés intempestifs? Il se cabre même en flexion?

Par Dina : le 04/04/09 à 02:36:44

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
Ca n'arrive pas souvent. Maintenant, il faut savoir quand on le monte que si on le bloque avec les mains tout en gardant beaucoup de jambes, ça peut se produire. Dangereux non, car il ne se met pas droit debout, il décole de 30 ou 40 cm, ça n'est pas vraiment unedéfense puisque c'est ce qu'il comprend qu'il doit faire. Là où je fais le plus attention, c'est sur le rreculer, là c'est vraiment délicat, en tout cas pour moi, de bien doser les mains pour qu'il recule vraiment et ne finisse pas par ramener ses postérieurs de ssous et partir à la levade. Mais là, c'est pareil, c'est pas une défense de sa part, mais un manque de tact du cavalier dessus. Quand on a pas encore les boutons, c'est pas évident. Mais ça n'est jamais un cheval qui se met debout pour te dire m... et t'envoyer dans les décors, c'est le cheval qui se dit : tiens, on me demande de ne plus avancer avec les mains, et en même temps on me mets des jambes pour garder de l'impulsion, donc, je vais transférer l'impulsion vers le haut puisque je ne peux pas avancer.
Par contre, c'est vrai qu'il peut te faire ça sur du pas, sur du trot cadencé si tu figes la main, ou au galop, pareil, si tu bloque la main en voulant le ralentir dans son allure.
Fin voilà, j'ai appris du coup à avoir du tact, ce que je n'avais absolument pas avant! lol!
Pour les flexions, bah oui, j'ai honte de le dire, mais à une époque, je ne trouvais pas les boutons pour arriver à l'épaule en dedans, et j'ai réussi à le bloquer tellement avec ma main qu'il ne pouvait plus se déplacer, donc il s'est levé... Ce coup-là, j'ai fini ma séance rênes longues en me disant qu'il fallait que je revois vraiment tout depuis le début au prochain cours... la honte!
dina

 

Par izaora : le 04/04/09 à 18:14:36

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 Mais non Dina, ce n'est pas la honte! tu as bien analysé la situation on dirait et tu fais attention à monter avec tact.

Avec ma nouvelle ju, j'ai dû réapprendre plein de choses, et c'est pas fini!

Par Borane : le 24/04/09 à 13:10:02

Déconnecté

Inscrit le :
22-02-2007
5240 messages

30 remerciements
Dire merci
Je suis assez étonnée de voir que dans peu de livres on parle vraiment du mental du cheval, en profondeur. On évoque la peur, la non soumission, le fait qu'il faut récompenser, mais le reste? Crainte de tomber dans l'anthropomorphisme si on va au-delà? Je ne peux pas croire que les chevaux soient des amas de cellules à rassurer ou à soumettre, sans libre arbitre, sans volonté propre...

Il y a un livre que j'aime bien (assez ancien par contre) qui s'appelle : "Psychologie du cheval" de Maurice Hontang aux éditions Payot.

Par PPDR : le 24/04/09 à 13:36:45

Déconnecté
Chère Roro

s v p de quel cheval parlez vous , du cheval délié ou du cheval contracté ?

pour avoir la vraie personnalité d'un cheval , il faut déja que cette personnalité soit débarrassée de ses problemes physiques .

quand on parle de chevaux à la nature " nature parfaite " , c'est sur un corps parfaitement délié , et généralement tous les chevaux , pour peu que l'on ait un mâle et que l'on ait porté une attention scrupuleuse à le conserver entier , ont alors pour qualités : 1) du courage 2) de la docilité 3) de la bonne volonté

mais pour réveler les qualités morales d'un cheval , il faut le dresser , sinon ce n'est pas les défauts moraux que l'on a , mais le produit des imperfections qui ne sont pas naturels , mais acquis ...

Par izaora : le 24/04/09 à 13:43:23

Déconnecté

Inscrit le :
29-08-2008
4292 messages

7 remerciements
Dire merci
 Merci Borane, je vais le chercher.

Par clever : le 24/04/09 à 13:58:33

Déconnecté
 le mental une fois qu'on l'a ...c'est vrai qu'il ne faut pas le gacher... par un travail trpo dur ou routinier...

le mental, on l'a plainement, qu'une fois que tout est délié physiquement

Un vrai cercle vicieux!

A mon humble avis.

Par Roro : le 27/04/09 à 09:53:39

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
 cher PPDR,

les deux, je pense, parce que justement un cheval contracté, faut le délier, et c'est le plus compliquer, il faut justement passer par des crises, des hauts des bas, des soucis, un mental pas positif, un historique parfois lourd,

alors le mental pour le cheval contracté, mal éduqué, passé lourd, violence ou non, il faut être patient, savoir ne pas entrer dans le même schéma que par le passé, avoir la volonté de "libérer" petit à petit tous les petits soucis et les gros que le cheval a eu dans son passé pour justement arriver au "cheval délié",

ensuite, une fois ça acquis, c'est toujours pas gagné, parce que l'équitation est un travail passionnant, de tous les jours, petit à petit pour arriver, si on peut à tout décontracter, tout gagné pour une harmonie parfaite, avec les bons et les mauvais jours.

le mental du cheval, c'est tout le temps qu'il nous faut l'avoir, plus quand il a perdu confiance en lui et en l'humain, puis ensuite, c'est un travail de tous les jours pour le maintenir au top.

c'est ça, ou c'est la blonde du lundi qui a causé

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (68 220) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval