Forum cheval
Le Forum Dressage

Le port des éperons

Sujet commencé par : ibis26 - Il y a 28 réponses à ce sujet, dernière réponse par phoeb
2 personnes suivent ce sujet.
Par ibis26 : le 26/08/08 à 16:13:39

Déconnecté

Inscrit le :
08-04-2008
53 messages
Dire merci
 Vers quel galop on a suffisamment les jambes placer pour porter des éperons ? car je vois souvent des cavaliers galop 4 en porter ses pas un peu tot ?

Messages 1 à 28, Page : 1

Par ester : le 26/08/08 à 17:30:32

Déconnecté

Inscrit le :
22-09-2004
396 messages
Dire merci
 Les galops ne veulent rien dire, pour porter des éperons, ce qui compte c'est surtout la fixité de la jambe (à mon avis).

Personnellement, j'ai mon galop 3 et je monte avec des éperons.
(Bon, j'ai aussi arrêté le classique il y a 3ans pour me mettre au western et monte depuis 6 ans à cheval.)

Après, il y a sûrement pas mal de personnes qui ne font pas du bien à leur chevaux à cause de leurs jambes pas fixes et qui ont des éperons ( j'ai vu une fois un cheval camargue avec les flancs en sang tellement le gros porc qui était dessus lui rentrait dedans )

Par stephy92 : le 26/08/08 à 17:47:06

En ligne

Inscrit le :
22-07-2004
42531 messages

490 remerciements
Dire merci
il faut en effet avoir une jambe fixe et une parfaite indépendance des aides.
De même les éperons sont des outils de précisions et ne servent en aucun cas à faire avancer un cheval comme bcp le pensent encore...
Le risque étant pour un cavalier n'ayant pas la fixité necessaire :
1/ de se faire débarquer très vite
2/ de se retrouver en orbite spacial
3/ de blazer son cheval à l'éperon
 

Par mundial : le 26/08/08 à 18:15:42

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
 L'éperon doit, dans l'idéal, avoir une finesse de toucher similaire à celle de l'ongle du guitariste lorsqu'il touche les cordes de sa guitare.

Tout est une question de justesse de la jambe et de finesse du toucher. Tant que la jambe n'est pas en place et n'a pas une certaine finesse d'action, le cavalier ne devrait pas porter d'éperons.

C'est moins une question de galops que d'assiette, de liant et de tact. Il y a des tas de cavaliers qui n'ont jamais passé le moindre examen et dont les chevaux sont légers à la main et aux jambes.





Par Dina : le 26/08/08 à 18:56:39

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
tout à fait d'accord avec Stephi et Mundial, on met pas des éperons pour avoir des éperons, il faut un but à la manoeuvre : la finesse des demandes. L'éperon doit servir à avoir des demandes plus précises et plus fines. Il faut donc déjà avoir la fixité de la jambe, l'indépendance des aides et ne bonne raison, quand on y arrive sans éperons, pas la peine d'en mettre! Fin ça n'est juste que mon oppinion...

Dina

Par ester : le 26/08/08 à 19:38:08

Déconnecté

Inscrit le :
22-09-2004
396 messages
Dire merci
Tout à fait d'accord, mais je ne l'ai pas précisé, puisque ce n'était, il me semble, pas le sujet du post initial...

Par laureBrrrrr : le 26/08/08 à 20:07:41

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
Tien interessant, pour avoir remis des eperons ce week end passant qu'il est tend d'essayé de temp en temps d'affiné mes actions et ayant une jambe maintenant a peu prés stable.

resultat bien plus sur mon plat de cuisse, pied plus parralére, et bien difficile dans ses positions avec de petit eperons, de venir au contact du cheval ? donc j'en deduis qu'il faut modifier s position de jambe ? mais de quel façon?

je lit souvant, le pincé et l'attaque pour l'eperon mais j'ai du mal a comprendre la différence ?

voila !

Par frisonette : le 26/08/08 à 21:06:50

Déconnecté

Inscrit le :
09-06-2007
2168 messages

2 remerciements
Dire merci
partie d'un texte trouvé sur le site equitation passion
c'est à dire de lui faire connaître les deux rôles de l'éperon. La pression de la jambe, le pincer de l'éperon relève de l'effet décontractant. Par opposition, "l'attaque", application sporadique de l'éperon qui va du subtil effleurement jusqu'au piquer vif, relève de l'effet impulsif. 
Mais comment éduquer le cheval ?

Pour ma part, je laisse de côté la savante (et complexe) méthode de Raabe, plus expert en l'occurrence que son maître Baucher.

Je me contente, mais c'est déjà beaucoup, de placer à la sangle le pincer (la pression permanente et progressive) de l'éperon pour atteindre la décontraction, et procéder aux attaques derrière la sangle (je rappelle que le mot "attaque" n'implique aucune violence dans sa manifestation normale). La mise à l'éperon, puis l'utilisation raisonnée de la jambe, mènent à la légèreté."Lien

Par laureBrrrrr : le 26/08/08 à 21:16:07

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
merci frisonnette, ça me donne des pistes pour ou moins un de mes nombreuses questions !

Par Dina : le 26/08/08 à 21:29:11

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
J'en mets aussi de temps en temps, en cours parce que seule je n'ose pas, j'ai trop peur de faire des bêtises. Mon cheval fait partie de ceux qui débrayent aux éperons : si on les lui colle dans le bide, il ralentit et perd tout impulsion. Je dois donc faire attention à bien garder les talons bas pour n'avoir que le mollet au contact et n'utiliser l'éperon que pour appuyer une demande ou être plus précise sur une jambe isolée par exemple.
Et moi qui est les chevilles en caoutchouc et les pointes de pieds qui ont tendance à ressortir, tu peux pas savoir Laure comme ça me change de position lol, et les efforts que je dois faire! Je suis pas franchement à l'aise en fait, même si pour travailler certains exercices, c'est bien utile...

Dina

Par laureBrrrrr : le 26/08/08 à 21:33:34

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
oui j'magine bien je montais en canard avant, et defois avec des eperons

moi j'ai le contraire, je monte en orbite si les eperons me pique, du coup j'ai bien attendu avant de les mettres surtout avec mon poney.

Le soucis je me rend compte que je suis incapable de les mettre au contact, sans tordre ma cheville et remonté le talon, du coup ma position est différente de d'habitude, le reste du corps n'est plus a l'aise, bref c'est pas top top

Par ibis26 : le 27/08/08 à 11:46:45

Déconnecté

Inscrit le :
08-04-2008
53 messages
Dire merci
 merci pour toutes vos réponses


Message édité le 27/08/08 à 11:49

Par Dina : le 27/08/08 à 14:19:58

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
Laure, oui je comprends ce que tu veux dire, j'ai un peu le même souci, pour ne pas lui mettre les éperons constamment au contact car ça le bloque, j'essaie de garder bien mes talons bas, mais dès que je veux utiliser le bout de mon éperon pour préciser une demande, je remonte aussi le talon. Il faudrait poser la question à un moniteur ou un instructeur pour savoir si c'est "normal" ou si on est tordue lol!

Dina 

Par mundial : le 27/08/08 à 18:31:54

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
Personnellement, cela me paraît tout à fait normal!

Nuno Oliveira a écrit quelques lignes sur ce sujet!

Il est vrai toutefois que certains cavaliers s'attachent à avoir, en permanence, les talons impeccablement descendus, quitte à avoir une cheville rigide. Cela me paraît être une concession exagérée à l'esthétisme car une cheville rigide est généralement le prolongement d'une jambe rigide et, en outre, il est bien évident qu'avoir une action d'éperon un peu fine à partir d'une cheville rigide, n'est guère aisée.

Par ester : le 27/08/08 à 18:57:42

Déconnecté

Inscrit le :
22-09-2004
396 messages
Dire merci
Je comprend pas, pour ne pas toujours toucher avec vos éperons vous baissez vos talons sans avoir les pieds parallèles?

Par mundial : le 27/08/08 à 19:16:04

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
De manière générale, le cavalier doit toujours pouvoir décider de mettre ou non les éperons en contact avec le cheval. Il n'est pas nécessaire pour cela de baisser particulièrement les talons, il suffit de laisser la jambe à sa place habituelle. Les éperons ne doivent pas alors être en contact avec le cheval!

Dans l'utilisation simultanée des éperons les pieds restent paralèlles. Il en va différemment lorsque l'on utilise l'éperon comme aide d'incurvation, de décontration d'un coté. Dans de cas, le pied concerné pivote légérement pour venir mettre l'éperon en contact.


Par laureBrrrrr : le 27/08/08 à 21:03:11

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
est ce que ça peux venir du faite que j'ai des eperons a petit bout, et que du coup il manque de la distance pour venir au contact, sans trop faire d'effort de contorsion ?

Par mundial : le 27/08/08 à 21:49:27

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
 C'est fort possible! Il vaut mieux des branches un peu longues, sans exagération, bien sûr!

Par laureBrrrrr : le 27/08/08 à 22:00:39

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
faudrait que je trouve ça pour faire une comparason ! merci de ton avis

Par Dina : le 27/08/08 à 22:12:38

Déconnecté

Inscrit le :
09-12-2006
432 messages
Dire merci
Merci Mundial pour tes éclaircissements.
C'est pas en fait que je descends exagérément les talons, c'est que comme j'ai les chevilles laxes, ma pointe de pied a tendance (assez fortement) à ressortir, donc quand j'ai des éperons, je fais attention à mettre bien mon poids dans les talons, ce qui est pour moi le seul moyen de garder les pieds parallèles et de ne pas avoir les éperons toujours au contact. Mais c'est vrai que je dois être plus esthétique avec que sans éperons du coup lol!
Laure, ma monitrice me donne parfois ses éperons, parce que mes éperons à bout rond... parfois elle trouve que c'est pas suffisant,,mais bon, ce sont pas des éperons à molette non plus hein, les siens sont un tout petit peu plus longs, disons 2 fois les miens, avec une branche cylindrique, pas un bout rond. C'est vrai que c'est plus précis et qu'on à moins de chemin à faire. Par contre, du coup, faut être plus vigilant aussi pour ne pas toucher le cheval par mauvais placement de jambe ou de pied...

Dina 

Par bubucool : le 29/08/08 à 00:13:14

Déconnecté
!!+1000 avec Sacha.Bravard  

moi enfait les éperons m'ont permis de gagner la fixité de mes jambes car avec les éperons je fesais attention de les garder fixe pour éviter de mettre des coup d'éperon en permanence dans les flancs du cheval !!!! sa m'a été très utile

Par laureBrrrrr : le 29/08/08 à 09:49:07

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79134 messages

397 remerciements
Dire merci
Merci Dina pour ton experience.
je suis tout a fait d'accord avec toi Sachad , je pense sur mes chevaux tout du moins pouvoir mettre maintenant les eperons

Par mundial : le 29/08/08 à 16:23:42

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
L'éperon peut être le meilleur et le pire! Bien utilisé, il peut être une aide d'une grande finesse car il a un toucher plus fin que le talon.

OK avec Sacha pour le travail au souffle de la botte, mais je ne suis pas certaine qu'il soit ainsi possible d'incurver des chevaux de type PS qui sont, me semble-t-il, plus difficiles à décontracter et à ployer autour de la jambe intérieure. Je ne serais pas étonnée que le travail de décontraction à l'éperon ait été plus développé au moment de l'apogée des chevaux de sang, de type anglais, et qu'il soit possible de faire un lien avec le bauchérisme!

Par phoeb : le 31/08/08 à 17:33:43

Déconnecté
on mets des éperons quand:
- on sait à quoi à ça sert
- on en a l'utilité
- on sait s'en servir ou bien on est encadrer pour pas faire de boulette.

Bref, pas comme un proprio qui monte son lipizzan de 3 ans en balade avec éperons, martingale et mors espagnol

quant aux galop 4, mis à part piquer les flancs pour le départ au galop et la cessions à la jambe, ils n'en ont aucun intérêt...S'il ne savent pas mobiliser les hanches sans éperons, c'est qu'ils ne savent pas se servir de leurs jambes et ça c'est très grave...


Bref, on utilise des eperons lorsque l'on contrôle ses jambes, jambe fixe, mais qui sait aussi ce qu'elle fait, pourquoi et comment (transition, cessions à la jambe...).
On les utilise pour affiner ses demande, ce qui implique de maitriser parfaitement les demandes sans éperons (et aussi les réponses).

Par bubucool : le 31/08/08 à 18:34:33

Déconnecté
 + 1000 avec phoeb

Par Tessa : le 31/08/08 à 18:50:15

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34243 messages

428 remerciements
Dire merci
 Savoir quand on peut utiliser des éperons?

Quand on est capable de monter avec de la craie sur l'arrière du pied (place de l'éperon) sans qu'il n'y aie une seule trace de craie sur le cheval à la fin de la séance.

Un éperon bien utilisé est un plus.


Par mundial : le 01/09/08 à 14:39:17

Déconnecté

Inscrit le :
24-06-2007
1567 messages

32 remerciements
Dire merci
 + 1000 avec le test de la craie!

Si le cavalier n'est pas capable de sentir précisément ce qu'il fait avec ses éperons, il ne doit pas en mettre!

Par laureperdigon : le 01/09/08 à 15:17:39

Déconnecté

Inscrit le :
05-03-2008
365 messages
Dire merci
 ++ avec sacha.bravard!!
"le souffle de la botte"

Par phoeb : le 02/09/08 à 13:07:57

Déconnecté
 je ne connaissait pas le truc de la craie!

C'est génial comme idée!
on apprend de super trucs quand même ici parfois

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement () membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval