Forum cheval
Le Forum Dressage

La locomotion en question...

Sujet commencé par : estebantao - Il y a 14 réponses à ce sujet, dernière réponse par estebantao
Par estebantao : le 16/07/08 à 11:14:32

Déconnecté

Inscrit le :
27-09-2004
1377 messages
Dire merci
Bonjour à tous,

Voilà je cogite sur la locomotion du cheval, dont on parle souvent sur ce forum. En effet, j'ai souvent entendu dire qu'il fallait travailler sur la locomotion, parler d'allure ratatiné, de recherche d'engagement...

Je me pose plusieurs question :

Qu'est ce qu'une locomotion correcte ?
Comment améliorer la locomotion ?
Quelles aident employer ?
Quand et comment intervenir ?

Et dans cette locomotion, comment gerer l'équilibre du cheval ?

Et enfin la recherche très forte de l'engagement sous la masse permet-elle d'arriver à l'abaissement des hanches ?
Que faire quand le cheval engage sous la masse mais ne propulse pas ?

Voilà, plein de questions autour de la locomotion, j'aurais peut etre du faire plusieurs posts ?

Messages 1 à 14, Page : 1

Par yveskatz : le 16/07/08 à 11:35:11

Déconnecté

Inscrit le :
20-02-2005
1082 messages

4 remerciements
Dire merci
locomotion correcte=
cheval décontracté
articulations souples
cheval cadencé
amplitude de la foulée en correspondance avec l'attitude du cheval
amplitude en relation avec le mouvement demandé
la décontraction résulte d'un travail progressif, absent de toute contrainte.
La première contrainte étant le cavalier, ce dernier doit apprendre à accompagner son cheval, passivement dans un premier temps; à un stade ultérieur, le cavalier se servira de manière active de son corps, le temps d'inviter le cheval à se mettre dans l'attitude de...."suggérer et laisser faire".....
L'engagement résulte de la souplesse des articulations et du travail correct des muscles antagonistes concernés.Il n'est intéressant que si le dos fonctionne lui aussi correctement (transmission de l'impulsion née de l'engagement grâce à des muscles du dos en élongation et étendus).
L'abaissement des hanches résulte, quant à lui, d'un travail de gymnastique, à base de transitions d'allures dans l'allure, de reculer et de déplacements latéraux judicieusement choisis en fonction du degré d'éducation du cheval et de sa morphologie.

Par Roro : le 16/07/08 à 11:47:43

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
locomotion : l'art de se déplacer

le mouvement est naturel, l'équilibre l'est moins et se travaille, mais sans équilibre pas de mouvement souple et aisé.

tout corps apprend à se mouvoir dès ses premiers instants et il apprend à maîtriser ses mouvements avec le temps et la pratique et surtout l'envie et la volonté.

un cheval peut être naturellement équilibré.
il peut apprendre à se jouer du terrain, de son corps, ou simplement se déplacer et faire le minimum.

un "danseur" aura plus de capacité à mobiliser son corps qu'un simple cheval qui ne fait que faire les mouvements qui l'amènent de A à Z, sans se presser, sachant qu'il sera à même de trotter et galoper, mais sans faire de "grandes choses" exceptionnelles à nos yeux.

le "danseur" a une locomotion naturelle et est capable de se mouvoir dans l'espace et de gérer son corps et son environnement complètement.

sous la selle, il va être "écraser" par le poid du cavalier qui le dérange. notre but est de lui redonner sa capacité de danser, tout en étant sur lui et l'aider à comprendre que ce qui était naturel pour lui, doit l'être aussi avec le cavalier

l'améliorer (ça a sa limite aussi selon le cheval, mais surtout selon le cavalier) - consiste à lui faire comprendre le mécanisme de l'équilibre, allonger la musculature, assouplir le cheval, le fortifier, lui donner de l'endurance et lui donner la mécanique nécessaire pour faire des airs aussi naturellement possible, ce qu'il sait faire sans nous.

les aides : le corps et l'équilibre, la liberté et l'expression

comment, en écoutant son cheval, en le conseillant, en le dirigeant, en se laissant nous diriger et en étant plus que patient.

je vais me faire lyncher

Par Sa_Black_Rah : le 16/07/08 à 12:33:47

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2004
9012 messages

52 remerciements
Dire merci
Pourquoi devrais-tu te faire lyncher ?

Revenons-en d'abord aux bases : définissons le mot locomotion !
Locomotion : n.f. de locomotif, d'après le latin motio. Action de se mouvoir, de se déplacer d'un lieu vers un autre; fonction qui assure ce mouvement. [ Le Petit Robert ]

Vos deux définitions se rejoignent Yves et Roro pour moi :
Une bonne locomotion, c'est d'abord le moyen de se déplacer ( locomotion ), avec un cheval décontracté, évoluant avec aisance, sans précipitations, retrouvant au maximum la proximité de son déplacement naturel ( = effacement du cavalier ), révélant ainsi tout son brillant ( bonne locomotion ).
Je ne répèterai pas ce qui a été dit ...
Je préfère suivre le débat !

Néanmoins, je ne pense pas qu'on puisse parler d'aides propres à une bonne locomotion / déplacement. C'est selon moi un travail de longue haleine qui vise à améliorer le cheval de manière général, afin de lui donner ce brillant que nous cherchons tous à plus ou moins haut niveau.
Néanmoins, il est clair que certains exercices favorisent le déplacement comme les transitions d'allure à allure ou d'allure dans l'allure. La difficulté consiste à garder un cheval décontracté, et donc ne pas agir en force !

Je me trompes ?
( Je suis loin d'avoir beaucoup d'expérience en la matière ... )

Par estebantao : le 16/07/08 à 12:47:03

Déconnecté

Inscrit le :
27-09-2004
1377 messages
Dire merci
Merci pour toutes ces precisions...

Une bonne locomotion est ce forcément un cheval qui engage loin sous la masse ?

Qu'est ce qu'un cheval décontracté pour vous ?


J'ai parlé d'aides mais je voulais surtout parler de quel encadrement si besoin il y a avec les aides ? Car il me semble que plus on agit avec ses aides plus on va augmenter le risque de crisper le cheval ... Je suppose que c'est comme tout, un savent mélange de tact et d'actions au bon moment...


Message édité le 16/07/08 à 12:47

Par Sa_Black_Rah : le 16/07/08 à 12:56:43

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2004
9012 messages

52 remerciements
Dire merci
Pour moi aussi, il s'agirait de finesse ...
De la descente des aides : le cheval ne s'engage / ne se déplace pas, on remet dans le mouvement en avant, mais dès qu'on a obtenu ce qu'on voulait, on relâche. Plus facile à voir écrit sur le papier qu'à faire, je sais ...

Je ne dirai pas qu'il faut qu'il s'engage " loin " juste qu'il ait un bon engagement. Maintenant, je me trompe peut-être !

Pour ce qui est du cheval décontracté : je pense que cela varie selon chaque cheval, mais de manière générale ( pour moi ), le cheval doit être détendu sur son mors ( salivé sans que ce soit excessif = signe de douleur ), cherchant le contact avec la main, mais sans peser, en équilibre sur les hanches ( ou adaptant son équilibre en fonction de l'exercice demandé = équilibre plus horizontal en allongement ), son encolure étant placée de manière confortable pour lui, faisant preuve d'une excellente mobilité avant et arrière-main. Niveau mental, il est concentré, attentif à la moindre demande et réactif.

Par laureBrrrrr : le 16/07/08 à 13:15:41

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78802 messages

365 remerciements
Dire merci
interessant !

je ne dirais pas mieux que ce qui est ecrit de toute façon, la seule chose que je rajouterais

ce que je recent quand je crois que mes chevaux sont decontracté : un deplacement léger , malgrés la stock de mon SF de 1m70 j'ai l'impression que les sabots se pose comme des plumes, je sens que les muscles vont au maximum de leur extension mais dans la douceur, j'ai 2 gramme dans la main, et je le sens aussi a leur respiration.

Je sais pas si ça t'aideras

Par laureBrrrrr : le 16/07/08 à 13:20:16

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
78802 messages

365 remerciements
Dire merci
parcontre il faut aussi distingué decontracté mentalement et decontracté physiquement.

J'ai des chevaux qui reste froid dans leur tête mais monte en pression mentale ( quand il veulent faire les beau, sur un tour de cso) mais reste decontracté physiquement.on va dire L'intention est différente

Par Automne87 : le 16/07/08 à 20:11:36

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2007
19030 messages

16 remerciements
Dire merci
Si j'ai bien suivi le post de Laure, je dirai qu'il ne faut pas se soucier de la notion d'engagement qui est la résultante d'une gym, mais plus de la cadence et de l'activité... et je rejoins tout ce qui a été dit en particulier par Yves sur les deux approches, d'ailleurs je viens de relire et j'ai dit la même chose avec d'autres mots... Je suis donc un troll
Vaquéro : mais c'est un biche ton cheval !

Par estebantao : le 16/07/08 à 21:09:51

Déconnecté

Inscrit le :
27-09-2004
1377 messages
Dire merci
 trot hardi... mais pas trot avec fort engagement avce allures rassantes dans ce cas là ? C'est bien cela ? Que faire qd on n'a pas du tout le rebond ?

Par Automne87 : le 16/07/08 à 21:13:10

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2007
19030 messages

16 remerciements
Dire merci
Je ferai beaucoup de travail sur les transitions et dans l'impulsion, mais est ce ce qu'il faudrait faire.... That is the question ? 

Par estebantao : le 17/07/08 à 20:30:23

Déconnecté

Inscrit le :
27-09-2004
1377 messages
Dire merci
Donc... ??? une fois qu'on a diagnostiquer un manque de force et / ou un cheval qui ne se porte pas assez, on fait quoi ??

Par Automne87 : le 17/07/08 à 21:05:33

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2007
19030 messages

16 remerciements
Dire merci
Oui je ferai des transitions et garderai l'activité. Transitions pour équilibre, activité pour renforcer les postérieurs et ne pas les laisser à la traine. Sur une position plus horizontale de l'encolure à remonter au fil du temps, des flexions latérales suivant le cheval encolure ou tête, une cadence plus lente que rapide. Mais aussi des cercles avec agrandissement et rétrécicement, barres par terre... Pour le Galop un rassemblé en veillant à la même foulée et au même rythme à droite et à gauche.... Et de l'extérieur en terrain montant et descendant.... Tout cela sur de petites séances. Eventuellement longe et rênes fixes (on ne tire pas sur Automne) si on maîtrise (en veillant à l'activité sur de petite séance aussi). Tout cela en veillant au passage du postérieur intérieur sur les cercles bref de la gym et de la muscu.... Facile


Message édité le 17/07/08 à 21:05

Par Sa_Black_Rah : le 17/07/08 à 21:17:49

Déconnecté

Inscrit le :
10-08-2004
9012 messages

52 remerciements
Dire merci
C'est vrai que j'ai parlé d'impulsion et d'engagement, mais il est aussi important de parler de cadence et de régularité. Remarquez, le but est d'avoir un parfait équilibre de ces deux ensembles afin d'obtenir le meilleur des allures de chaque cheval.

Pour un cheval manquant de " force ", on complète tout simplement un travail quotidien visant une amélioration de la musculature avant de pouvoir réellement reprendre le travail plus " poussé " de la locomotion ( comment obtenir un bon développement sans une bonne épaule, ou un bon rassembler sans une arrière-main particulièrement puissante ? >> Je me trompe peut-être remarquez ! ).

Par estebantao : le 17/07/08 à 22:53:46

Déconnecté

Inscrit le :
27-09-2004
1377 messages
Dire merci
 Merci pour toutes ces reflexions, j'avais pensé à pas mal de choses que je retourve là (sauf les renes fixes, j'ai compris, je ne tire pas rohhhh lol!!).


Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (67 436) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval