Forum cheval
Le Forum Dressage

Comment remédier aux écarts

Sujet commencé par : wowita87 - Il y a 11 réponses à ce sujet, dernière réponse par veronik
Par wowita87 : le 05/06/08 à 11:17:09

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2007
13 messages
Dire merci
Bonjour,
Je possède un hongre ps arabe x cobe depuis près d'un an.
Au pré il est presque désagréable mais dès qu'il a le licol s'est un ange.
J'ai un petit niveau d'équitation nous avons progressé tout les deux ensemble, mais il me fait régulièrement des écarts en ballades et je ne reste pas toujours sur ma selle (lol)
Avez vous des astuces pour qu'il est plus confiance en lui et en moi?
Il n'a peur presque de rien (voiture, vélo, coureurs...) mais dès que nous sommes au trot ou au gallop il me fait des ecarts pour des choses que je ne vois et comprends meme pas.
Merci pour vos aides.

Messages 1 à 11, Page : 1

Par Roro : le 05/06/08 à 11:25:58

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
apprend tout d'abord à voir ce que tu ne vois pas pour anticiper ce que le cheval pourrait voir !

c'est d'abord une chose à maitriser.

ensuite, au trot et au galop, allures plus rapide, tâches de rester sur le qui-vive, et non te relâcher, te pendre dans les rênes qui pourrait te déséquilibrer plus au lieu de t'aider, puis être conscient de son environnement, écouter et sentir puis voir.

j'ai l'impression aujourd'hui avec la perte de la sensibilité des gens à leur environnement que les jeunes (moins jeunes) sont des handicapés plus que les handicapés eux-même.

je m'explique :

nous avons 5 sens,
j'observe que la plupart des gens n'utilisent QUE la vue, et à cheval c'est pire, même pas, puisque le cheval peut VOIR lui, et se repose entièrement sur leur monture pour se balader !

grosse erreur.

en tant que cavalier, tu dois pouvoir sentir, entendre, voir AVANT le cheval

donc à toi de travailler tout ça.

Par wowita87 : le 05/06/08 à 11:32:38

Déconnecté

Inscrit le :
13-06-2007
13 messages
Dire merci
Il est vrai que je sais presque tout le temps le moment ou il va me faire un écart. J'essai de faire attention à l'environnement exterieur.
J'ai la jument à ma mere devant qui galope donc j'ai du mal à le ralentir dans les moments critiques.
Mais le problème s'est qu'a ce moment la je manque souvent de ne pas tomber. Donc je voulais des techniques pour les éviter.
Merci pour cette réponse

Par Roro : le 05/06/08 à 11:43:02

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
wowita,

c'est à ta maman donc de se mettre à ton niveau et non toi à faire avec l'allure de ta mère.

étant maman moi-même et montant aussi avec des jeunes, si je sens un soucis avec mes jeunes, je ne leur fais pas faire ce qu'ils ne peuvent gérer.

a dire à ta maman de rester à distance et d'observer ce qui se passe à ton niveau.

ensuite, ne pas se mettre trop loin de la selle ni au trot, ni au galop, suspension à 2 cm pas plus, et surtout, se tenir droit sur la selle prête à te rasseoir dès que tu sens les abdos et le dos ou les hanches prêtes à bouger hors de l'alignement de la marche en avant
de façon à pouvoir te rasseoir vite, les épaules en arrière, prête à "encaisser" le mouvement qui va venir.

serrer les jambes ne sert à rien, au contraire, c'est comme la pincette sur une patate, ça te fait sortir de ta selle, t'asseoir le plus lourd possible et allonger les jambes au max (éviter de monter en grenouille aussi) vers le bas permet de faire corps avec son cheval, peu importe le mouvement, dos droit, abdos tendu, et épaules vers l'arrière pour compenser le mouvement du cheval en avant.

Par laureBrrrrr : le 05/06/08 à 11:45:32

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79130 messages

397 remerciements
Dire merci
en tant que cavalier, tu dois pouvoir sentir, entendre, voir AVANT le cheval

Alors ça ça me parait tout bonhomment impossible si l'on prend ta phrase Roro dans le sens "propre", du faite que la perception de l'environnement de toute façon d'une espéces a l'autre et tout différence.
Au niveau de la vue la perception du mouvement chez le cheval et l'homme est différente, le cheval voie "moins" d'image seconde, les choses se rapporche donc "plus"vite. donc ce que nous humains qui arrive depuis un moment , peut "surgir " dans certaines circonstance chez le cheval.

Sentir avant le cheval , difficile aussi, j'ai pourtant l'habitude d'avoir a "chercher " et ressenser la faune sauvage, systématiquement mon cheval les "sens" bien avant moi ( c'est d'ailleur une jolie aide)

je dirais donc , qu'il faut essayer de comprendre comment le cheval perçoit l'environnement, tout de moins suffissament pour comprendre leur reaction.

Moi je n'essai pas de sentir l'environnement avant mon cheval , mais j'essai de percevoir les changements chez mon cheval qui sont des indices sur de "future" ecart ou autres, tout en restant a l'ecoute de ce que je perçoit moi du milieu exterieur.

Je pense que c'est une erreure de vouloir transposer totalement :" tiens de quoi mon cheval va avoir peur".

Pour ton probléme de chute, a toi deja de savoir si tu te sens mieux quand ça bouge un peu, bien assi dans ta selle , ou en equilibre, j'avais fait un sondage sur le forum a priori les grande jambes aime mieux englobé pour tenir, les petit comme moi sont plus a l'aise en equilibre.

Moi quand je sais que ça va bouger un peu fort je chausse plus court, pense a bien rester d'aplomb sur ton cheval , même poids de chaque coté, pour les ecart finalements il faut rester lourd dans sa selle mais suffisamment souple pour suivre le mouvement , mettre les epaules un peu derriére aide je trouve .




Par Roro : le 05/06/08 à 11:54:01

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
laure,

de nos jours, essayer n'est pas assez.

dans les moeurs actuels, un essai c'est pas souvent très utiles, il faut faire ce qui est plus difficile.

même si t'es pas capable d'entendre, de voir, de sentir AVANT ton cheval, tu es capable d'anticipé AVANT que le cheval n'ait une idée précise.

c'est ce que j'entend par utiliser ses 3 sens important, à savoir :
le toucher, ressenti du mouvement, étonnement, du cheval, dans son corps;

la vue, une fois que le cheval a perçu un bruit, un mouvement, il va lever la tête, tendre les oreilles vers le bruit et ..... décider quelle attitude ou action à prendre - c'est cet intervale qui permet de prendre nous-même la bonne attitude pour "contrer" ou encore entrer dans le réconfort et dérision

l'ouïe, même chose que la vue, oui le cheval est plus capable que nous à entendre, mais comme la vue, les oreilles et le fait qu'il va regarder, voir tourner la tête pour voir avec les 2 yeux, va nous donner l'indication du soucis à venir et prendre la bonne décision.

et au fur et à mesure du déplacement,
le toucher, puis que le cheval va se tendre, se préparer, et là notre corps va y réagir instinctivement, à nous donc de prendre la bonne décision, réconfort, en avant, etc, ou encore anticiper le mouvement.

on est d'accord que l'observation du cheval est importante puisqu'il nous indique ce qu'il l'inquiète.

mais tu peux aussi voir le chevreuil caché avant même que le cheval ne l'ait vu, et savoir qu'il va s'enfuir et que ton cheval va sauter en l'air.

ça m'est arrivé avec un sanglier, il n'était pas sous le vent et n'a pas fait de bruit. Etant plus haute que le cheval, j'ai vu le sanglier avant même et le cheval et le sanglier, et comme j'ai fait comme si de rien était, ni le sanglier ni le cheval n'ont eu un mouvement de fuite (même si le cheval n'était pas à l'aise) j'ai réussi à réconforter et ne pas provoquer la panique.

ESSAYER n'est pas suffisant !

Par laureBrrrrr : le 05/06/08 à 12:11:45

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79130 messages

397 remerciements
Dire merci
je dit le mot essayer , non pas qu'il ne faut pas s'impliqué completement, mais il permet de rester dans l'idée qu'on ne voit pas ce que voie le cheval , on ne peut pas le percevoir comme telle

dans le mot essayé il y a l'idée de recerve, on essayer d'imaginer ce que voit le cheval car on ne peut pas voir comme lui. Ce qui ne veux pas dire qu'il faut le faire avec application et attention.

la vue, une fois que le cheval a perçu un bruit, un mouvement, il va lever la tête, tendre les oreilles vers le bruit et ..... décider quelle attitude ou action à prendre - c'est cet intervale qui permet de prendre nous-même la bonne attitude pour "contrer" ou encore entrer dans le réconfort et dérision


Mais la comme je le dit, c'est la petite modification de l'attitude de ton cheval ( pas de l'environnement) qui te met la puce a l'oreille et qui te fait anticipé.

je reste d'avis qu'on peu peu être voir avant, mais qu'on ne le sens pas avant, le cheval le sens, il decollera peu être son coup de cul que quand le chevreuille va lui bouger , mais il la senti avant, c'est souvant le mouvement qui insite le cheval a reagir je pense pas forcement la présence.

petite anecdote, dernier galop dans les prés, on a eu deux liévre qui on detaller juste sous nos sabots, stricement aucune reaction de nos cheval , fasse a se mouvement, parce qu'ils avaient surment senti leur presence, peu être que si ça avait été un sac plastique ça aurait secoué un peu plus

Par veronik : le 05/06/08 à 12:28:08

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2007
10243 messages

254 remerciements
Dire merci
Mon PSAR était comme ton cheval.
Oui, il faut tenter de sentir avant!
très souvent, juste avant l'écart je sentais que c'était parti.
D'autres fois non.
J'ai résolu le problème à 90%.

J'ai fait comprendre au cheval que sursauter ou avoir peur (même parfois de rien, pour nous les hommes) était autorisé (car dans sa nature cheval). je conserve ainsi un cheval sans contrainte, ni pression de ma part, ce qui n'aurait fait que majorer le problème

Mais je lui ai aussi expliqué que je ne tolérais pas des bonds de côté, qui me laissaient souvent sur l'herbe!
Je lui ai expliqué, que s'il avait peur, il ne pouvait sursauter QUE sur place

Comment? le cheval est sensible à la voix
la force ne sert à rien
mes chevaux vont à la voix
Alors quand je pressentais l'écart, je râlais très fort, et habitués à ma voix autrement, ils ont vite compris que cette voix bourrue et brusque était la conséquence très désagréables d'un écart.

Et ca vient vite, car le cheval est sensible à la voix
essaie

Par N..Y..A : le 06/06/08 à 12:39:28

Déconnecté
Oui veronik, les chevaux sont très sensible a la voix

D'ailleurs mon poney je les dréssé le plus possible de cette maniere, du coup dès qu'il fait une bétise, j'hausse le ton é le loulou compren que ça ne me va pas!

Par Nel.geneve : le 06/06/08 à 12:58:31

Déconnecté

Inscrit le :
26-07-2006
12978 messages

44 remerciements
Dire merci
Essaye aussi, dans le meme temps, d'améliorer ta tenue sur le cheval. Evidement, ca pourrait etre pratique si les chevaux ne faisaient aps d'ecarts, mais bon ca arrive toujours un une fois ou l'autre. L'an passé j'ai commencéa sortir un jument en ballade...assez zen la ju, mais bon, j'étais tendue, et du coup, les ecarts....manquaient de me foutre par terre! par la suite je me suis detendue (je connaissais la bestiole, je savais que si elle faisait un ecart, ensuite elle bougerait plus) j'ai tout de suite été capable de mieux la"suivre" en fait, j'avais les jambes qui faisaient "slim" (la pate verte fluo ) autour d'elle, et du coup j'encaissais beaucoup mieux. D'ailleurs, je suis sortie une fois a cru, elle a vu un egout (elle en a peur)un peu tard, paf! gros ecart...bon, j'avais vu l'égout, mais je croyais (esperais) que ca allait passer...comme j'avais les jambes qui pendaient bien de chaque coté, on a juste fait un metre de coté, j'ai râlé, et on est reparties.
personelement, et contrairement a Laure, j'aime mieux avoir les jambes bien descendue quand ca remue (trop court, j'ai l'impression que je vais passer d'un coté ou de l'autre) et pourtant je suis pas grande (1m61). Enfin, morale de l'histoire, t'as plus de chances de rester dessus si t'es "souple" que si t'es toute raide a attendre de savoir a quele sauce tu vas pouvoir laver ton pantalon

Par PPDR : le 06/06/08 à 16:43:41

Déconnecté
Tel cheval qui fait des écarts , grosso modo le fait toujours à partir des mêmes muscles , et le premier muscle à se tendre est généralement un muscle au niveau de la tête

c'est pourquoi en equitation tant d'attention a été mis sur ce que l'on nomme le controle du bout du devant ou la maitrise du bout du devant (dans l'histoire mors , caveçons , systemes de contention divers , flexions de la machoire de l'animal ...) Tout cela participe de la même idée cherchant et espérant une maitrise et une action sur le bout de devant .

en fait le meiilleur systeme pour éviter ces écarts , c'est de faire que le cheval ait le moins possible recours à ses contractions musculaires , celles qui lui permettent de prendre l'initiative du mouvement en dehors de votre volonté .

et cà c'est tout un ensemble qui est de l'ordre du
dressage , dressage pris dans le sens d'une gymnastique assouplissante et progressive .




Par veronik : le 07/06/08 à 07:29:48

Déconnecté

Inscrit le :
22-11-2007
10243 messages

254 remerciements
Dire merci
PPDR: je ne suis pas sûre que ca commence par la tête. Quand tu percois le mouvement d'une partie du corps (tête dis-tu) il est déjà trop tard.
Personnellement, je sens d'abord un fremissement général de la peau, ce qui provoque auromatiquement le même frémissement (Mais ce mot est encore trop fort!) dans mon corps et ensuite seulement le corps du cheval fait un bond.
Ca c'est quand tout est bien, mais ne t'inquiète pas, parfois je ne sens rien.............et c'est un grand jeu `'équilibre........ou de déséquilibre!!

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (68 176) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval