Forum cheval
Le Forum Dressage

La voix en dressage

Sujet commencé par : laureBrrrrr - Il y a 10 réponses à ce sujet, dernière réponse par Automne87
Par laureBrrrrr : le 15/05/08 à 14:59:53

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79130 messages

397 remerciements
Dire merci
Bonjour

si il y a deja eu un post la dessus je ne l'ai pas trouvé desolé si le sujet a deja été abordé.

J'aimerais savoir dans quelles mesures vous utilisez les codes vocaux avec vos chevaux
-jeunes
-moins jeunes
-peu
-beaucoup
-si vous trouvez que c'est une bonne aide ou non ?

Je viens a me demander si je n'utilise pas assez la voix.
A part un légé sifflement en selle quand je sens la pression monter, ou un "non" ferme quand l'idée leur viens de faire les andouilles, je garde la voix pour le travail a pied

sauf que ....

Je travaillai depuis quelques temps les transitions avec Gabin sans trop de succes, trot / arret : il plongeait en avant, marchait, ne restait pas arreté quand a moi dessus rien de bien formidable epaule en avant , contact avec lui plus que merdouilleux , jambes qui partaient dans tout les sens...

je me suis donc mis a utiliser le " OH " en même temps que mes demandes d'arret... et voila que 2 scences une semaine de vacances reprise du boulot, "OH" et voila un arret pas mal: avec moi moi qui grandir, ouvre ma cage thoracique et lui bin qui s'arrete

L'effet est t'il finalement plus sur moi ou sur lui

Mais si cette aide est utile pourquoi l'interdire sur les concours de dressage , est t'elle plus nefaste qu'une paire d'eperons mal utilisés ?


Message édité le 15/05/08 à 15:00

Messages 1 à 10, Page : 1

Par isapre01 : le 15/05/08 à 15:15:20

Déconnecté

Inscrit le :
24-04-2008
21483 messages
Dire merci
moi j'utilise pas mal la voix sur mon jeune qui vient d'etre debourré et ça marche super bien mais sinon je pense comme toi c'est mieux qu'un bon coup d'eperons

Par Tessa : le 15/05/08 à 15:25:02

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34223 messages

425 remerciements
Dire merci
Pour avoir monter les chevaux de lilou qui sont des petites bombes qui ne supportent pas la tension sur les rênes mais pilent net dès qu'on siffle...

Pour utiliser la voix énormément quand je monte...

Je peux dire que la voix est utile, elle peut rassurer le cheval, l'aider à se cadencer, le remettre en place (rien ne remet plus Tessa en place qu'un "ça suffit ton cinéma maintenant"
Et bien sûr sur un jeune cheval qui a appris les bases à la longe (et donc à la voix), associer les aides "physiques" aux aides vocales est un plus indéniable.
Mais pour moi, les aides vocales de ce type doivent peu à peu disparaître pour ne plus avoir que les aides "physiques".

La voix est une merveilleuse récompense aussi!

Un exemple facile: un cheval effectue un joli départ au galop sur des aides "physiques" discrètes, le cavalier veut féliciter son cheval: il détend les rênes, plonge en avant, sort de la selle et donne de grandes claques sur l'encolure... pensez-vous que cela aide le cheval à garder sa concentration et son équilibre? et que le cheval est conscient que ce brusque mouvement là-haut représente une récompense!
donc, dans ce cas-là, je félicite chaleureusement de la voix et plus qu'avec un "bien" trop laconique et ne permettant pas au cheval de ressentir la chaleur de ma voix.

A cheval, je chantonne (ou je parle) calmement pour amener un cheval à se détendre et à ne pas précipiter.

Je félicite ou je fais des remontrances aussi beaucoup avec la voix.

Un cheval inquiet sera rassuré par un cavalier qui "gazouille" et puis, il écoutera le cavalier, pas la bâche qui claque ou le vent qui siffle... cela permet de focaliser son attention.

En concours, c'est interdit et encore une fois, je ne trouve pas ça anormal...
Mais ce n'est pas interdit tant que la cloche n'a pas sonné, rassurer vocalement un cheval qui est mal à l'aise sur le rectangle est donc possible.
Pour avoir vu en concours officieux une madame (charmante par ailleurs) qui encourageait son cheval un peu (beaucoup) poussif de la voix "allez loulou, c'est bien loulou, on va y arriver loulou, continue loulou, oui, voilà, encore un peu loulou, plus vite, voilà, arrête-toi maintenant loulou, c'est bien loulou,..." et ça non stop pendant les 4 minutes de la reprise... je peux vous dire que "loulou", complètement blasé avait l'air de subir cette diarrhée verbale autant que les spectateurs qui affichaient un sourire un peu narquois.
Pour avoir entendu aussi "mais t'es vraiment un c.......d, tu vas le bouger ton cul, mais c'est rien, allllez, mais avance cou.....on, tu vas voir à la maison,....
Ou les incessants claquements de langue à chaque foulée...

Je me dis alors que le silence est d'or finalement.

Et comme toujours dans un règlement, il y a des choses difficilement quantifiables...
Vous imaginez un règlement concernant les aides vocales:
Vous avez droit à 3 "allez loulou" par reprise, 4 claquements de langue, 2 sifflements, 1 injure,....

Sans compter qu'il faut parfois faire la différence entre l'aide vocale du cavalier et une aide vocale extérieure qui se voudrait discrète...

Une reprise dure entre 4 et 6 minutes... garder le silence pendant ce laps de temps ce ne doit pas être traumatisant

Par Roro : le 15/05/08 à 15:34:51

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
j'attele et je monte souvent en tandem ou en paire.

j'ai besoin de la voix pour celui que je ne monte pas ! ou pour ceux qui sont devant et me tirent !

sinon, j'avertis toujours d'un claquement de langue l'arrivée d'une demande pour préparer le cheval, et l'encourage à m'écouter.

pour le reste, c'est tout à la voix (attelage oblige).

oui, j'utilise la voix tout le temps à la seconde où il va y avoir une demande, puis je me tais jusqu'à la prochaine demande, mais je ne me fais pas entendre des autres !

si on parle trop le cheval finit par ne plus écouter (c'est normal) et les demandes sont noyées dans le flot. Alors les mots sont les demandes et encouragement uniquement.

mais mes jus connaissent le :

"fais attention où tu mets les pieds"
"regardes où tu vas"
"tête en bas"
"fais le beau"
"montre-toi"
"tout doux"
"calme"
pour l'attelage
"en avant"
"à droite"
"à gauche"
"correcte" et surtout leur nom !

et tout le reste

Par laureBrrrrr : le 15/05/08 à 16:38:04

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79130 messages

397 remerciements
Dire merci
merci tessa l'avis j'attendais l'avis du "juge" car j'avais du mal a cerné le porbléme de la voie sur un carré de concours, effectivement je vois le soucis, mais finalement le soucis on l'a avec les autres aides aussi ? du coup on facilite forcement le travail de notation en enlevant une aide peu être , et aussi on limite les derive, mais on se prive d'un joli outil .

Je suis etonné je suis de nature bavarde et parle beaucoup a mes chevaux a pied, quand on part en exterieur, mais sur le plat je bloque encore pas mal, cella revéle peu être un manque de decontraction de ma part. Mettez moi sur un cheval inconnu ou que je monte occasionnellement vous allez pas m'entendre moufter. Alors que je deli plus facilement ma langue sur les miens.

je pense que on peux avoir le soucis avec le voie comme les autres aides, : je parle pas assez je me prive d'une aide, et je parle trop je noie mon cheval d'information

Pis Tessa le cavalier qui se jette a corps perdu sur les oreilles pour felicité et gratouiller c'est un peu moi ça, mais en général j'attend qu'on est fini complement l'exo et qu'on soit repassé au pas rennes longues

Par Tessa : le 15/05/08 à 16:53:48

Déconnecté

Inscrit le :
08-09-2005
34223 messages

425 remerciements
Dire merci
Ce qu'on demande en concours, c'est la discrétion des aides... qui est aussi l'aboutissement d'un travail finalement.

Se jeter sur les oreilles de son cheval une fois qu'on est rênes longues ou pas... est-ce que c'est vraiment quelque chose qui fait plaisir au cheval?
C'est très "humain" comme réaction.

Pour le cheval, ça ne se résume pas plus en charge subite sur l'avant-main (déjà fatiguée par le travail), sans compter les grandes claques de félicitations, parfois plus fortes que les claques de punition (si il y en a) et les grands cris de joie dans l'oreille "SUPER MON LOULOU".... sans compter qu'après on se rassoit bien lourdement en selle de contentement et de fatigue, parfois même reprenant les rênes sans vraiment de la délicatesse pour arrêter le cheval rênes longues (en remontant les mains vers le menton)...
Il doit être content de nous voir descendre, le cheval

Sans rire, je faisais ça aussi, puis j'ai eu Tessa et la première fois que j'ai donné une grande claque de félicitations en me penchant en avant, elle est partie plein pot avec les yeux hors de la tête...
Bon, ok, on va essayer plus discret alors

finalement, en regardant des chevaux bosser et en me disant "tiens le cheval est bien là", le cavalier félicite d'ailleurs... et le cheval perd son attitude...
On se demande si c'est la bonne façon de faire.

Une légère gratouille sur le garrot avec le dos de la main, sans modifier le contact en bouche, une parole douce qui félicite, une transition calme, une caresse douce sans trop se pencher.... c'est mieux que suffisant, c'est mieux!

Ce qui avait surpris godo, il avait dit: "les Belges félicitaient peu leurs chevaux" à ma pauvre fille (qui avait écouté les préceptes de sa maman) qui disait "mais si j'ai caressé"... mais ça ne c'était pas vu (si ses aides pouvaient être aussi discrètes )

Par laureBrrrrr : le 15/05/08 à 17:00:28

Déconnecté

Inscrit le :
11-04-2005
79130 messages

397 remerciements
Dire merci
je crois que ça fait surtout plaisir au cavalier
Le petit je crois qu'il aime bien quand même quand je viens lui gratouiller derriére l'oreille , le grand je bouge pas j'ai deja du mal a resté a ma place ça l'aggace plus qu'autre chose

mais c'est vrai que t'as reflection est bonne, parcontre moi je felicite pas pendant la phase de travail c'est a coup a predre ma concentration que j'ai deja du mal a avoir

Par Roro : le 15/05/08 à 17:22:19

Déconnecté

Inscrit le :
23-05-2011
2774 messages

1 remerciements
Dire merci
Tessa,

Godo me l'a dit aussi, et à ma fille.

sauf que quand j'étais avec lui, je me concentrais sur ce qu'il me disait et non de féliciter le cheval !! erreur.

en général, si le cheval fait bien, je le dis, je ne flatte pas, je dis OUI, BIEN, BRAVE, C'EST CA, si le cheval n'est pas parti comme il faut, DESOLEE, MA FAUTE, ou simplement NON si c'est lui qui n'a pas écouté.

quand le travail est fini, je caresse, arrivé à la maison aussi, etc.

mais dans le travail, je passe la main sur le garot, en relâchant une rêne (ça montre si il tient en place ou est pendu dans les rênes !!! ) mais c'est tout.

j'avoue éviter de trop caresser sur l'encolure ou taper, surtout avec certains chevaux.

je préfère la voix.

mais oui, en concours, on doit se taire, sauf que quand on est pas à côté immédiat des juges, on peut le faire. le cheval entend très bien ! pas besoin d'hurler.

Par erosml : le 15/05/08 à 19:02:00

Déconnecté

Inscrit le :
10-11-2007
193 messages
Dire merci
je ne parlerai pas de concours mais du travail quoitidien, je suis très bavarde! Enfin non justement, je parle peu mais mon cheval connaît une vingtaine de mots:
d'abord toutes les transitions d'allures : pas, trot, galop, stop, rrrrecule
le donne pour les pieds, tourne, là pour l'immobilité...
mots appris en longe ou à pied et qui m'ont fait gagner bcp de temps et de précisions dans le travail en selle
et que ce soit en extérieur et en carière c'est très confortable!
Lien

Par dreamoiselle : le 16/05/08 à 10:12:16

Déconnecté

Inscrit le :
17-02-2007
5374 messages
Dire merci
J'essaie d'introduire le "c'est bien" ou "oui", quand je monte. Mais j'avoue que dans ma concentration (crispation ?) j'ai du mal à parler. J'utilise aussi le "ho !" ou le claquement de langue, en cas de besoin. A la longe, je communique à la voix (et avec le "bien" qui ressemble à "viens" ça peut poser problème ) Mes deux juments connaissent aussi "non", "viens" et leur nom. J'aimerais prendre le temps de leur apprendre plein de choses (à la manière de Danièle Gaussin) mais du temps, j'en manque.
Bien sûr, la voix sert aussi à rassurer, encourager, éventuellement gronder mais très peu au travail excepté avec des jeunes (rassurer) mais ça fait longtemps, ou cas exceptionnel...
Dans une grande mesure, cependant, la compréhension des mots est très lié à l'attitude et au ton. Par exemple, la plupart des animaux que je croise, même si je ne les connais pas, comprennent très bien mon "non" (je l'ai assez claquant )

Par Automne87 : le 16/05/08 à 20:27:38

Déconnecté

Inscrit le :
19-10-2007
19031 messages

16 remerciements
Dire merci
Bonjour tous le monde !!
Comme beaucoup, je suis très bavarde avec mon cheval, au box, en soin, à pied, en extérieur (je chante, mais là c’est pour me rassurer…)
Je pratique un bout de tout ce que vous avez écrit, dans le travail de mon cheval, j'utilise beaucoup la voix à pieds, puis j'accompagne les demandes à la voix puis elle disparaît petit à petit pour laisser place aux aides "autorisées" ou inventées. Je me suis aperçue que lorsque je dis 'c'est bien', ‘oui’ mon gris se relâche musculairement parlant... Je gratouille le garrot, descends mes aides... et voilà....
Lundi dernier j'ai monté un cheval "anguille" (peu de direction, pas de contact, postérieurs dans un sens, antérieurs dans l’autre, bref en fuite perpétuel), que je ne connais pas bien, mais que j'ai déjà observé monté par d'autres. "ses défenses en plus d’être un poisson" : ajustage des rênes après pause : départ au galop, contact trop dur : lançade, pas de transition trot pas.... Et bien j'ai utilisé la voix soit grave avec des ho, doucement... soit"souriante" c'est bien", "oui"... Et pas de mains « dures »..... Il s'est donné, malgré le sujet (cercles, serpentines, trot - pas - trot sur les changements de boucles puis galop assez rassemblé cercle, ligne, cercle, serpentines, trot pas trot en cadence en souplesse....) qui aurait du le mettre en orbite.... Il "m'a" eu une fois après la détente à ma première reprise de rênes (je suis passée du pas au petit galop… avec cette sensation de n’avoir aucun contact, aucun frein, et de pouvoir se retrouver ailleurs que dans la selle), et ensuite plus une seule fois.... Alors dans ce cas je pense que la voix a été très utile mais pas principale, avant de parler j'ai écouté et surtout il m'a écouté, une pincé de technique pour ne pas lui ouvrir des boulevards de fuites, anticiper ses "démarrages", le tout en "douceur (si je sais faire). Cela restera un très bon souvenir, des amis qui m'ont vu à la fin m'ont dit : "Et bien toi tu es contentes de ton travail, tu es rayonnante et moi "pas de mon travail, mais de LUI, il s'est "donné", et c'est ça qui me réjouie". Et c’est vrai, pour moi le plus important c’est ça, même sur un travail simple, que le cheval se donne, fasse l’effort d’écouter, se relâche, et par conséquent en réponse c’est moi qui me donne, me relâche et écoute le cheval….. La boucle est bouclée, et si la voix peut aider….. à NOUS rassurer et bien oui. Certains pourront dire, oui la voix tu l’utilises car tu n’as pas la technique… Et bien oui et non !!!!!
Pfuttttt : bavarde Automne ? Non pas du tout……Merci d’avoir tout lu

Page : 1


Pour préserver la qualité de ce forum, vous devez être membre pour participer à cette discussion..
Il y a actuellement (68 176) membres dans la communauté.
Devenez membre | Connectez vous
Il y a 1 utilisateurs sur cette page : et 1 invité(s)

Les dernières annonces

a donner hongre
donation Très
a donner Pure
donne jument LUS
HONGRE DE 8 ANS
A donner cheval