Forum cheval

Maréchal ferrant métier et formation


Maréchal ferrant métier et formation dossier 1cheval.com

Magazine / Métiers et formation / Maréchal ferrant

Sujets développés :
  • Le métier
  • La formation
Le métier Il est généralement le premier cité dans les métiers équestres car un des plus anciens.  Depuis le Moyen age, les techniques n'ont quasiment pas changé (sauf que de nos jours, les maréchaux achètent souvent des fers forgés d'avance car ils n'ont pas d'installations pour fabriquer les fers).

En général, il doit:

. Savoir manipuler, approcher, calmer et faire obéir n'importe quel cheval. (les maréchaux sont souvent réputés comme hommes de chevaux exemplaires)

. Savoir reconnaître les défauts d'aplombs des chevaux, les boiteries, les problèmes de pieds et comment y remédier (ferrure spéciale...)

Photo Associations des amis du Haras de Pau Gelo

. Connaître parfaitement l'anatomie du pied et des membre du cheval.

. Avoir une bonne condition physique (pas nécessairement de la force car certains maréchaux sont des femmes)

. Connaître les soins des pieds et savoir (en théorie et en pratique) comment ferrer un cheval. (parer, poser le fer, le clouer, brocher...)


Il doit être mobile, et doit pouvoir se déplacer de clubs en clubs. Il possède généralement une camionette avec tout son matériel (outils, four, seaux, licols, tabliers...) et peut ainsi s'installer n'importe où pour ferrer. Les maréchaux avec un peu de métier sont rarement seuls pour effectuer le travail: ils ont des apprentis qui les aident en même temps qu'ils apprenent le métier.


Il doit être mobile, et doit pouvoir se déplacer de clubs en clubs. Il possède généralement une camionette avec tout son matériel (outils, four, seaux, licols, tabliers...) et peut ainsi s'installer n'importe où pour ferrer. Les maréchaux avec un peu de métier sont rarement seuls pour effectuer le travail: ils ont des apprentis qui les aident en même temps qu'ils apprenent le métier.

C'est un métier très convoité qui connait un véritable succès en ce moment. Les jeunes sont de plus en plus motivés par ce métier. De tous temps, le maréchal a toujours été respecté de tous car sans lui, les chevaux ne pouvaient plus marcher, et leur cavalier se retrouvaient sans monture. Aujourd'hui, on continue de respecter ce personnage, même si l'art de la maréchalerie se banalise un peu (quelques métiers comme Guide de tourisme équestre ou Accompagnateur demandent des notions de maréchalerie) , il faut savoir qu'un bon maréchal a souvent des années d'expérience derrière lui et que lui et lui seul sait vraiment comment remédier aux problèmes de pieds.


Formation au métier de Maréchal ferrant

On suit une formation de 2 ans: CAP (certificat d'aptitudes professionnelles). On peut effectuer cette formation directement chez un maître artisan en tant qu'apprenti, ou dans une école comme à l'école nationale des haras des Pins qui forme chaque années des maréchaux très réputés dans le milieu équestre. Ensuite, seule l'expérience permet de se "forger" une renommée et une réputation. La plupart des maréchaux travaillent sur un département ou une région. Exeptionnellement, ceux très renommés sont parfois employés au niveau national.

Si l'on souhaite pousser plus loin les connaissances en hippologie, en soins vétérinaire et en anatomie du pied, il y a l'orthopédie équine, profession rare et recherchée à notre époque. Lancez vous!

Le salaire peut passer de 6000 à 19 000 francs pour un maréchal salarié (très rare) en fin de carrière. Un maréchal indépendant est payé à la ferrure: une ferrure simple est payée en moyenne 350 francs. Ensuite, le prix varie en fonction de la complexité du travail, des matériaux utilisés...

Article réalisé en collaboration avec Anne Laure Fundil.

POUR TROUVER UNE FORMATION DANS LES METIERS DU CHEVAL : CLIQUEZ ICI !

Les dernières annonces

Domaine Equestre
300€
Don jument SF 4
100€
paire de Gel pad
10€
Van BOCKMANN UNO
2900€
Saillie et IAC
440€
Saillie et IAC
440€