Forum cheval
Nuno Oliveira les grands maitre équestre dossier 1cheval.com
 
Accueil / Equitation / Haute école / Les Grands maitres de l'équitation

Nuno Oliveira (1925-1989)


Par suite de l'application des théories du comte d'Aure (équitation instinctive utilisant en les opposant les contractions) et de l'interdiction (l'Hotte à Saumur) qui est faite de pratiquer les airs de haute école dans la cavalerie,en france la culture équestre c'est appauvrie. C'est vers un écuyer portugais qu'il faut se tourner pour trouver la continuation de recherche de la légèreté.

  • Réflexions sur l'art équestre (1981)
  • Notes sur l'enseignement de Nuno Oliveira par Jeanne Boiseau (1979)
  • Principes classiques de l'art de dresser les chevaux (1983)
  • Les chevaux et leurs cavaliers (1986)
  • Propos d'un vieil écuyer aux jeunes écuyers (1986)
  • Souvenir d'un écuyer portugais (1982)
Aux cavaliers avancés, ayant une une grande pratique du cheval, tous les livres sont utiles. La pratique, l'habitude du cheval, font qu'ils savent choisir le bon, en tirer profit et laisser de côté le mauvais. Ce qu'il faut surtout, c'est monter beaucoup, tout en ne laissant pas les livres se couvrir de poussière sur les étagères."

L'oliveirisme existe-t-il ?. La force de Nuno Oliviera était de prendre le meilleur de La Guérinière en le renforçant par les découvertes de Baucher.

Il empreinte à La Guérinière:
  • "Seul le cavalier qui possède une bonne position, peut obtenir du cheval un travail correct"
  • "L'épaule en dedans, c'est l'aspirine de l'équitation: elle guérit tout"
  • "Pour moi la légèreté se caractérise par la réalisation simultanée des conditions suivantes: activités des postérieurs, souplesse du dos du cheval permettant de donner à ce dernier dès le début du dressage, un certain degré de rassembler sans le faire précéder d'un ramener obtenu par l'intervention directe de la main."
Il s'inspire de Baucher:
  • absence totale d'opposition de main et jambes
  • cessions des hanches à pied mobilisant le cheval autour du cavalier dans le mouvement en avant
  • le balancer des mains qui redresse les épaules
  • flexions pour les chevaux très contractés
  • mise à l'éperons progressive
  • effet d'ensemble et rassembler
En résumé l'équitation oliveiriste mène à son terme l'assouplissement du cheval, sans recourir aux piliers ni à la compression entre la main et la jambe.

Bibliographie

Daniel Jugnet
Académie d'art équestre http://daniel.jugnet.free.fr/

 
  

LIENS SPONSORISES
   
  

Les dernières annonces

Superbe Étalon
1200€
Demi Pension sur
250€
L'Ecurie de
Colocation pour
1€
Ecurie
185€
LOT DE MATERIEL
1€